Nos Partenaires

Auteur Sujet: FAQ - Idées reçues vie et survie dans la nature  (Lu 35882 fois)

01 juin 2012 à 23:53:11
Réponse #50

mrfroggy


Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

02 juin 2012 à 10:14:53
Réponse #51

Strinkler


et ne pas approcher la cigarette plus prés que 0,5 millimétres si il fait froid et 1 cm si il fais chaud

j'imagine qu'il faut comprendre 0.5 Cm et pas des milimetres!

02 juin 2012 à 16:08:06
Réponse #52

guillaume



11 juin 2012 à 00:51:52
Réponse #53

lutindesforets


j'imagine qu'il faut comprendre 0.5 Cm et pas des milimetres!

Merci erreur corrigé .désolé . :ohmy:

31 janvier 2015 à 17:55:15
Réponse #54

DEPLANQUE JOEL


Dans le genre conseils de nazes il y a celui qui prône de trainer les pieds sur le fond pour éviter les piqures de raies venimeuses. On voudrait se faire piquer que l'on ne s'y prendrait pas autrement !

Dans le genre "réputation surfaite" un militaire m'expliquait vachement admiratif qu'en Guyane, les meilleurs pêcheurs étaient les Amérindiens. Et de me déclarer qu'ils imitent le cri de la graine qui tombe dans l'eau. Là, je me suis dit que j'avais encore beaucoup à apprendre... :nana:

02 février 2015 à 21:37:37
Réponse #55

DEPLANQUE JOEL


A Verdugo : Les morsures de truites attrapées à mains nues ne m'ont jamais fait saigner beaucoup et pourtant j'en ai capturé pas mal !

Comme j'étais agent de l'Office National des Forêts (garde forestier), je vais vous livrer deux techniques fiables parmi beaucoup d'autres frappées au sceau de l'efficacité et permettant de choper des truites sans crainte de se faire "dévorer"...

Celle des mecs à la masse : vous connaissez un petit ruisseau de montagne qui serpente bien gentiment en forêt et qui abrite de nombreuses truites fario ? Munissez-vous donc d'une masse genre qui permet d'enfoncer des piquets de clôture. Avec cet outil de travailleur viril personne ne se doutera que vous allez à la pêche... Suivez votre petit ruisseau favori et repérez vos proies se planquant sous les rochers qu'elles jugent protecteurs. Frappez très fort la roche sous laquelle la truite s'est abritée et ramassez la bestiole désormais K.O. comme vous le feriez pour une vulgaire pomme de terre. Inconvénient à l'attention des personnes délicates : ça éclabousse un chouïa. Cf : ruisseau partant de la jace Calvet et se jetant dans le lac de 66210 Matemale en traversant la réserve de chasse en queue du dit lac. A vos outils !

Le tuyau qui tue : se munir d'un tuyau de poêle et en obstruer une extrémité avec du grillage ou équivalent. Attacher un lien de traction à l'autre bout. Immerger le tuyau dans une fosse où vous aurez repéré des truites et suivant le sens du courant, côté obstrué vers l'amont. Je conseillerai de le placer sur la partie amont de ladite fosse, généralement située dans une courbe du cours d'eau. Aller faire un tour d'une trentaine de minutes histoire de laisser le temps aux truites de se calmer et de s'habituer un peu à la présence du tuyau. Surgir brusquement de façon à apeurer les futures victimes qui ne manqueront pas de trouver protection dans le trou noir du tuyau... Ramener vivement le tuyau à l'aide du lien de traction en s'efforçant de sortir rapidement la partie non grillagée du tuyau de l'eau. Compter les proies...

J'arrêterai là, ne voulant pas m'attirer les foudres d'écolos de salon et/ou autres automates livides néanmoins pointilleux. Et puis BRACONNIER, MOI ? Mais ma bonne dame, vous n'y pensez pas !

10 février 2015 à 10:44:09
Réponse #56

guillaume


Comme j'étais agent de l'Office National des Forêts (garde forestier), je vais vous livrer deux techniques fiables parmi beaucoup d'autres frappées au sceau de l'efficacité et permettant de choper des truites sans crainte de se faire "dévorer"...

Trop c'est trop.

Tout d'abord que tu es été de l'ONF ne doit pas être un argument d'autorité pour tes techniques.

Ensuite, en tant qu'ancien agent de l'ONF je trouve ça hallucinant de se venter et d'encourager les techniques de braconnage que tu étais censé surveiller en étant en activité.

C'est ce genre d'abus qu'il y a eu pendant des années que l'on paie maintenant et qui menacent de faire couler la boutique.

Guillaume, Technicien Forestier à l'Office National des Forêts.

25 janvier 2019 à 02:10:27
Réponse #57

Dutch


Bonsoir à tous,
Un petite question concernant l'usage d'une bougie pour se prémunir des
moustiques.

Un instructeur m'avait expliqué qu'ils étaient attirés par la lumière, mais détectaient aussi les émissions de gaz carbonique, c'est pourquoi ils trouvaient toujours la faille pour nous piquer dans le noir.

Une bougie produisant lumière & CO2, les moustiques iraient donc s'y brûler.

Pour avoir testé la méthode dans une chambre d'hôtel où beaucoup de ces insectes étaient enfermés, je reconnais qu'un grand nombre a fini grillé, sans toutefois m'épargner totalement.

Aurais je été moins piqué sans bougie? Difficile à affirmer...

D'où ma question : s'agit d'un truc efficace et quid de son utilisation en extérieur ?

Dans le cas d'un abri non étanche, il me semble qu'on risque d'en attirer encore plus, sans compter le danger d'un départ de feu...

Il y a des retours d'expérience sur le sujet?
« Modifié: 25 janvier 2019 à 02:16:55 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

25 janvier 2019 à 08:00:10
Réponse #58

mrfroggy


Salut :) j ai déjà testé lors de divers bivouacs, et ni les bougies(standard et également spéciales anti moustiques), ni le feu n ont fait peur aux moustiques bretons.....même la citronnelle n a pas eu d effet.
Heureusement pour moi, ces satanés bestioles ont toujours préféré mon pote , à moi  ;#
En plus, à l extérieur , je n aime pas vraiment utiliser des bougies, ça s éteint trop vite, et lors d un été chaud, mes chauffe-plat ont fondus dans mon sac  :o , je vous laisse imaginer le bordel que ça a mis...
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

25 janvier 2019 à 10:40:07
Réponse #59

Kilbith


Il n'y a pas UN moustique mais DES moustiques. Certains sont nocturnes, d'autres diurnes, chassent à vue, à l'odeur...etc.

Habituellement ils se dirigent vers leur proie selon plusieurs méthodes (odeur, CO2, vue....). Une bougie peut les troubler, mais pas les tromper. C'est mieux que rien mais pas une protection en zone infestée.

La citronnelle n'a pas d'efficacité prouvée et peut présenter des dangers allergiques. Les bougies ne sont pas anodines n'ont plus en terme de toxicité.

Un réchaud allumé attire les moustiques, un feu aussi (mais lui les crame). Un feu dégageant de la fumée a tendance à les repousser (utile en laponie), mais surtout si on se place pil poil  dans la fumée.  :(




"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité