Nos Partenaires

Auteur Sujet: [TUTO DIY] Couteau griffe (design Fred Perrin) (IMG)  (Lu 32505 fois)

03 octobre 2006 à 19:33:14
Lu 32505 fois

Maximil


Faire soi-même sa griffe

Tout d'abord, sachez que ce design est un design déposé par Fred Perrin. Donc ne pensez pas faire un tel couteau pour le revendre après, vous vous exposeriez à des problèmes. Celui-cit est fait dans un but personnel, et l'autorisation a été demandée (et obtenue) auprès de FP pour faire ce post.
J'ai eu envie d'essayer ce modèle, voir ce qu'il donne en main. Hélas, je n'ai personne dans mon entourage qui en possède une, et je n'ai pas l'argent pour m'en acheter une, avec le risque qu'elle ne me convienne pas.

Voici donc ma griffe, un clone de celle de FP mais pas tout à fait un clone exact (taille légèrement plus grande, légèrement plus épaisse, pas exactement la même forme...) . La boule sera remplacée dans quelques temps par un modèle légèrement plus petit, et en bois ou en os.

Caractéristiques
  • Longueur : 95 mm
  • Epaisseur : 2.5 mm
  • Hauteur :
  • Acier : carbone, type inconnu
  • Diamètre du trou central : 1 pièce de 1 euro
  • Poids sans étui : 28 gr
  • Poids avec étui et paracorde : 46 gr
  • Coût approximatif de la réalisation (hors outils, electricité et temps): 0 euros
  • Temps approximatif (hors recherches): 8 heures

Quelques photos une fois finie:





Materiel utilisé pour la lame:
  • Morceaux d'acier, provenant d'une scie industrielle (trouvée dans une benne de déchets d'une entreprise spécialisée dans le travail des métaux, en même temps que pleins d'autres choses sympas. L'inconvénient est que je ne sais pas de quel acier il s'agit, l'avantage est que l'acier est déjà trempé, revenu et tout et tout.
  • Etau
  • Meuleuse d'angle, lunettes de protection et bouteille d'eau coupée
  • Mini perceuse et meules corindons (4)
  • Huile de coupe (WD-40 dans mon cas)
  • Ponceuse sur perceuse
  • Quelques petites mèches
  • De quoi aiguiser
  • Paracorde
  • Une bille de plastique
  • Temps approximatif (hors recherches): 6.5 heures

Materiel utilisé pour l'étui:
  • Un morceaux de plastique noir, faible épaisseur, texture granulée, provenant d'un boitier de sécurité pour cassette vidéo
  • Four
  • Deux demi tapis de souris et quelques chutes de plaques d'aluminium  et un étau
  • Perceuse et mèches
  • Ponceuse sur perceuse
  • Paracorde
  • Temps approximatif : 1.5 heures


Comment faire la lame :
Tout d'abord, il vous faut savoir ce que vous voulez. Dans mon cas, je voulais un couteau "vite" fait, tout petit pour pouvoir le porter autour du cou car je n'aime pas sentir quelque chose qui bouge contre mon torse et qui pèse sur le cou :D
Mon design est arrêté sur la griffe de FP, tant pour son design que pour l'engouement qu'elle suscite. Donc on essaye. La première chose que j'ai fait, c'est faire une compilation sur Internet de toutes les photos possibles de ces fameuses griffes.


Puis on prend le modèle que l'on souhaite, on utilise une photo de profil, et à l'aide d'un logiciel de retouche d'images, on détoure, et on imprime. Le premier essai n'était pas à la bonne taille: j'ai donc fait des essais suivant la taille de mon doigt: il me faudra un percage de la taille d'une pièce de 1 euro. J'ai agrandi un peu un des modèles pour obtenir ce design


Ensuite, on cherche l'acier qui va permettre de fabriquer cette griffe, voilà la fameuse scie (le briquet BIC grand modèle donne la taille):


Il faut tracer les contours du futur couteau sur l'acier préalablement poncé vite fait au grain fin pour mettre le métal à nu. Tracer le cercle à l'aide de la fameuse pièce de 1 euro.


Et le premier travail va consister à couper la pièce d'acier à bonne longueur à l'aide de la meuleuse pour ne pas avoir en permanence un morceaux de scie complet dans les mains. Attention à ne pas chauffer celle-ci (la pièce). Pour être sûr: je la tiens dans la main (même si c'est l'étau qui tient la pièce) sans gant près de là où je coupe (attention aux doigts !!  :o). Dès que c'est trop chaud, j'arrête puis met la pièce dans l'eau pour qu'elle refroidisse.

Et on fait le trou en premier: c'est le plus long, le plus dur, le plus chi*nt il faut le dire. On a plusieurs possibilités en fait: soit on détrempe la lame pour travailler beaucoup plus facilement, mais il faut refaire la trempe et le revenu après, soit on ne détrempe pas la lame, mais c'est beaucoup plus dur (très très dur  :-\ )
Pour ce faire plusieurs possibilités: on utilise le combiné tour/fraiseuse à commande numérique et tout est fini en 30 secondes.
Ou bien on utilise une grosse perceuse sur colonne, avec une très bonne mèche du bon diamètre et de l'huile de coupe et c'est fini en 5 minutes.
Ou alors on en ch*e car sa perceuse et ses mèches ne marquent même pas l'acier (glisse dessus) et là il faut passer comme je l'ai fait: petites meules corindons: on use l'acier en mettant la machine non pas verticale mais à 45° et on fait régulièrement tourner la pièce autour du trou naissant pour obtenir un rond plus ou moins propre (aucune importance pour le moment). Puis dès que le métal est percé, on passe avec quelques mèches pour agrandir le trou à 7-8mm. Je n'ai pas pu aller plus grand, faute de mèches convenables. j'ai essayé avec une mèche de 13, et résultat, le bout de la mèche mesure désormais 7-8mm  :o ::)
Donc on continue avec des meules corindons. C'est un exercice de patience mais le plaisir vient avec au fur et à mesure que le trou s'agrandit  :-[  ;D Aucun commentaire merci  :doubleup:
Quand le trou atteint presque sa taille définitive (vous le savez et contrôlez puisque vous avec préalablement reporté les côtes sur l'acier au feutre indélébile (qui ne tient pas d'ailleurs)), il vous faut chercher à faire un rond le plus rond possible. Pas grandes possibilités: on repère les plats et on meule etc...
Attention tout au long du processus de ne jamais faire chauffer de trop la lame. On peut faire bleuir l'acier à cet endroit (mais les meules lacheront peu de temps après  :-\) mais surtout pas la lame. Et on évite de toutes façons car cela apporte des contraintes à l'acier.
Comptez 3 heures au moins pour faire le trou avec cette technique. Le reste après va finalement très vite.

Une fois votre percage fait, nettoyez l'acier des copeaux, limailles etc... et reportez à nouveau vos contours.

A l'aide de l'étau et de la meuleuse d'angle (lunettes obligatoires, t-shirt non inflammable facilement de préférence, détourez la griffe. Cela prend une dizaine de minutes, temps de refroidissement compris. Admirez en même temps les belles étincelles en fleur de lys que vous ferez.


Une fois la griffe détourée, prenez là en main et appréciez le travail et la forme. Attention, un second trou pour le passage de la paracorde est à faire. Maintenant que vous avez la technique, cela ne devrait pas prendre plus de 20 minutes.
Les retouches éventuelles de formes vont se faire maintenant à la ponceuse gros grain. Essayez de faire cela assez propre, cela accellerera la suite.


Une fois cela fait, vous allez pouvoir attaquer l'émouture en chisel (la plupart des griffes apparament d'après Patrick3C).
 Pas de problème, cela se fait comme d'habitude: soit un serre-joint pris dans l'étau pour pouvoir travailler avec la lame à plat (je n'aime pas trop car le serre-joint ne tient pas la lame assez fort sur une petite lame comme celle-ci), soit dans l'étau directement et c'est votre dos qui souffre.  :) prévoyez une bonne lumière (rasante si possible). Attention ! Plus vous allez affiner le métal, plus il va chauffer rapidement. Il faudra donc à la fin à peine effleurer celui-ci et attendre quelques secondes à chaque fois. Une fois dégrossit, on adoucit soit avec un diqeu à lammelles sur la meuleuse, soit un grain 80 sur la perceuse. Puis 240, et on finit à la main (attention, si la lame est trempée très fort, la dureté peut surprendre: perso, rien à voir avec mon opinel et encore plus dure que mon couteau fait avec une lime !!)

Une fois l'émouture finit, vous pouvez poncer les bords de votre lame afin de la rendre esthetiquement plus propre. Anglez (cassez les angles) de la lame pour améliorer le confort et l'esthetisme. Pour faire avec le petit trou, utilisez une meule corindon ronde légèrement plus grosse que le trou ainsi que de la pâte à polir. Pour le grand euh.... à moins d'avoir une meule de bon ciamètre (que je n'avais pas) bon courage  :D
Ce n'est pas évident à faire je trouve. Mais cela apporte un gros plus. Vous finirez en polissant  au feutre les bords, les angles cassés, l'émouture et l'aiguisage qui devient de fait rasoir.


Enfin votre lame est fini. il reste à mettre en place la paracorde, une bille de bois ou d'os, voir de plastique ou de caoutchouc. La mienne est trop grosse, je vais la changer prochainement. J'ai fait un petit trou qui laisse difficilement passer les 2 brins de paracordes du couteau du couteau, et un trou beaucoup plus gros de l'autre côté, ce qui me permet de cacher et donc de proteger le noeud fait. Avec ce système, un seul et simple noeud suffit et tient bien.


Comment faire l'étui :

Bon c'est bien gentil de fabriquer un clone de la Griffe de FP. Mais c'est un couteau de cou, et donc il faut un étui pour le transporter. Qu'à cela ne tienne, faisons un étui de cou.
Perso, je suis rarement agressé par des produits chimiques sur le torse, je ne sors jamais nu à -30°C, je ne m'expose qu'assez rarement à + de 80°C, et quand je me prends des chocs sur le thorax, je me fous un peu de mon étui  :D. Donc le kydex dans mon cas n'était pas obligatoire.  ::)

Le cuir ne tient pas assez bien une lame comme celle-ci sauf à rigidifier le cuir avec de la cire. Mais pas envie.

Reste du forex mais là c'est simple: je n'ai pas de forex noir de 1mm d'épaisseur à texture.

Qu'avons-nous comme autres solutions... regardez autour de vous, nous sommes entourés de plastiques variés.
Donc on tape dans la récupération de materiaux divers et variés trainant dans la maison ! Pour info, je me suis donc servi d'un gros boitier de cassette vidéo (récupéré lui aussi on ne sait où  ::)). Vous pouvez aussi utiliser le plastique des boitiers DVD (le noir), le plastique de vieux jouets d'enfants, le plastique de vieux tupperware, le plastique d'un vieux clavier ou vieil écran, d'une imprimante qui ne marche plus, d'une calculatrice de votre collège etc... etc... Tous ces plastiques ne sont pas identiques ni équivalents. Certains sont thermoformables (donc facile à mettre en forme à 80-120°C, d'autres pas  :(. Certains sont cassants (ne pas prendre) d'autres sont souples. Bref, à vous de choisir et d'essayer). L'idéal est qu'ils soient dense, thermoformable, souples, etc... mais on ne trouve pas forcément donc il faut faire avec. Tout dépend de l'utilisation que vous souhaitez faire de votre étui.
Le boitier vidéo en question:


On allume le four, on sort l'étau le tapis de souris et quelques chutes d'aluminium. Je vous invite à retourner voir le post de Fred (sous mon nom) concernant un couteau fait à partir d'une lime. Vous y trouverez comment mettre en forme le kydex, c'est la même chose ici en moins évident (suivant les plastiques utilisés).
Donc prenez voter plaque bien plus grande que 2 fois votre couteau. Ne découpez rien ou presque pour le moment.
Donc on chauffe, on met dans l'étau pour presser le tout et on sort un petit étui de cou qui tient bien le couteau. L'avantage c'est que vous pouvez recommencez si cela ne vous plaît pas. Attention toutefois à ne pas trop monter en température sans quoi le plastique va fondre dans le four familial, avec la bonne odeur que vous imaginez,et en plus, il sera trop chaud pour être attrapé, donc il continue à fondre, à couler etc... bref que des em*erdes. Perso, thérmostat 1 ou 2 et porte ouverte pour contrôler. Vous pouvez aussi utiliser un décapeur thermique, mais je préfère chauffer plus uniformément (en plus, le décapeur thermique ne monterait pas assez haut pour le plastique que j'ai utilisé, sauf à avoir des modèles déjà serieux). Ne pas utiliser de flammes directement surtout  :o
Vous pouvez reprendre après légèrement votre travail en chauffant localement.

Il vous faut alors percer pour mettre des rivets (idéalement) ou de la paracorde comme je l'ai fait quand on a pas de rivets. Une mèche de 5mm marche bien. il aurait été mieux de percer à 4, de chauffer au rouge un tube ou une tige de 5mm et d'agrandir le trou: le plastique fondant aurait déjà fait un équivalent de rivettage et les bords de trous auraient été renforcés. J'y penserais la prochaine fois. Attention, ne percez pas avec la lame dans l'étui: si l'étui se met à tourner autour de la mèche, la lame dégage avec les risques que l'on connait !!!  >:( C'est hélas ce qui m'est arrivé (c'est çà que de travailler à 1 heure du matin  ::))
Faites également un petit trou niveau lame en bas de l'étui pour évacuer l'eau éventuelle.
Pour savoir où placer les trous, n'oubliez pas de vérifier avec le couteau que vous le portez à son équilibre de gravité, et du bon côté de la lame ;)

Vous pouvez alors poncez les bords de l'étui pour obtenir la forme finale. Ebavurez bien les bords et ne laissez pas d'angles saillants.

Une fois cela fait et n'ayant pas de rivet, on soude la paracorde (pas de noeud) aux extremités: vous brûlez la paracorde jusqu'à ce qu'elle prenne feu à 5 mm de l'étui, puis à l'aide d'un bout de métal plat (pièce de monnaie par exemple) vous appuyez prestement sur celle-ci. La paracordre fondue va faire un plat, simili tête de rivet. Vous pouvez faire cela aussi avec un fer à souder. Une fois le plat fait, je refait chauffer l'endroit (donc le plastique ET la paracodre fondent légèrement et je réappui avec la pièce de métal. Ainsi, la paracorde ne bougera plus sauf très grande traction (plusieurs dizaines de kg. Cela permet de faire des "fusibles" pour éviter de se faire étrangler. Vous pouvez à présent faire le noeud que vous souhaitez (perso, noeud réglable de tour de cou comme m'a appris le manitou au stage).



Et tout ce petit monde tient ainsi. J'ai essayé de sauter, accrocher etc... çà tient ! Donc un étui gratuit et facile, je dis oui  ;D


Conclusions :
Voilà vous avez fini votre griffe, vous pouvez à présent l'essayer et jouer avec.
Je regrette ce qui fait l'avantage de cette lame: la taille. Trop petit pour couper un saucisson. En revanche, bouteille, cartons, cordes,etc... cela ne lui fait pas peur. Donc je ne sais pas quoi penser encore de ce modèle. On verra avec le temps
 Je n'aime pas avoir quelque chose autour du cou et pourtant on s'y habitue très vit tant elle est légère. Plus d'excuses pour ne pas avoir de couteau sur vous sans arrêt si vous n'aimiez pas le douk douk. La prise en main est excellent, et on se demanderait presque pourquoi tous les couteaux n'ont pas un trou ainsi.
Je dois dire que je suis content de l'avoir fait. Cela reste un projet beaucoup plus rapide à faire qu'un grand couteau classique. L'absence de plaquettes et autres simplifie énormément le travail.

Mais ne vous y trompez pas pour faire un parallèlle entre le prix de revient perso (0 euros hors outils, électricité et temps) et le prix de vente par FP. Déjà, ma griffe n'est pas une FP (donc quid de la trempe, de l'acier etc..., sans parler d'une revente éventuelle impossible sans l'accord de FP). Et surtout, Si je devais acheter l'acier de base, le kydex, les outils pour aller plus vite, plus payer les charges etc.... au final, je me demande comment certains (comme PH) peuvent sortir la leur aussi peu cher  :( Perso, je ne suis pas prêt à mettre 80 euros dans un couteau aussi petit. D'un autre côté, je ne pourrais pas en fabriquer même à ce prix là si je devais tout payer y compris mon temps de travail.
Avant de vous lancer dans cette réalisation, vérifiez bien que vous pouvez faire (physiquement et moralement) le fameux gros trou de cette griffe: il ne suffit pas de "faire un trou". C'est la principale difficultés de ce DIY. Un grand merci à FP pour avoir accepté que je fasse ce petit tuto.
En esperant vous avoir motivé à vous lancer vous même dans la réalisation de ce modèle (non pas pour ne pas acheter celle de FP mais pour vous faire plaisir et surtout apprendre).

Bref, qu'en pensez-vous ?
Maximilien PETTEX
« Modifié: 06 juillet 2008 à 17:28:17 par Maximil »
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

03 octobre 2006 à 19:35:49
Réponse #1

Kilbith


Salut Maximil  :)

C'est vraiment sympa !
t'as des doigts d'or !

C'est quoi comme acier ?
Quel traitement thermique ?

did

03 octobre 2006 à 19:37:34
Réponse #2

Pierre


Super Maximil !  :up:

Bravo ! Mais elle coupe au moins ?

Et ce que je vois, moi, c'est qu'en attendant... ton canoë n'avance pas  :down:  :D :D :D

Tu l'ameneras le 14/15 ?

A+
Pierre

03 octobre 2006 à 19:38:38
Réponse #3

Diesel


Pour être poétique on dirait une jolie petite tête d'oisillon. :love:
Elle est mignonne comme tout ta griffe.  :)

03 octobre 2006 à 19:45:10
Réponse #4

Kilbith


Salut Maximil 

C'est vraiment sympa !
t'as des doigts d'or !

C'est quoi comme galet ?
Quel traitement pour la plume ?

 ;D ;D ;D
did

03 octobre 2006 à 19:50:13
Réponse #5

Maximil


Houlà du calme avec vos questions :D.
Quel acier ? Acier carbone mais je ne sais pas lequel. Il est tiré d'un morceau de scie rigide provenant d'une entreprise d'usinage de métal. Déjà trempé et tout et tout donc pour de l'usine. Bien dur. Et vu la taille du bestiau, je ne vois pas l'interêt de refaire un revenu.
La meuleuse a un peu chauffé, mais pas la lame (refroidie toutes les 5-10 secondes dans l'eau)

Pierre: non les canoés n'avancent pas... mais je vais me rattraper maintenant.
Je peux l'amener, ce n'est pas un problème.

Patrick: tu m'as dit que la plupart étaient chisel, elle est donc chisel ;)

Kilbith :Le galet provient de Granville, la plume a reçu un traitement imperméabilisant d'origine :D
« Modifié: 04 octobre 2006 à 12:21:16 par Maximil »
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

03 octobre 2006 à 19:54:00
Réponse #6

niglo85


BRAVO  :doubleup:  :doubleup:
tu mla donne  >:D ??

serieusement super boulot !!
elle est super  :love:

Johann

03 octobre 2006 à 20:36:19
Réponse #7

nix


Mince Maximil

déjà James pour les (très) grandes pièces

si toi tu t'y mets
Bravo

En deux fois bravo pour les photos

03 octobre 2006 à 20:48:55
Réponse #8

cedx


Maximil, franchement, là tu m'ennerve >:(
TU SAIS TOUT FAIRE, à quand le stage de travaux manuel pour les vacances :doubleup: :doubleup:

03 octobre 2006 à 20:51:20
Réponse #9

fred2


bonjours
Très joli travail, Maximil.
Le trou existait-il déjà dans ta pièce d'acier ou as tu été obligé de le percer?
a+
fred2
« Modifié: 05 octobre 2006 à 22:54:36 par Corin »

03 octobre 2006 à 20:59:49
Réponse #10

Maximil


Merci pour vos commentaires  :)
Cedx: non je ne sais pas tout faire, très loin de là. Je dirais même que je ne sais pas faire grand chose. Mais je touche à tout et surtout: j'essaye... ;)

Fred2: non non. Si le trou avait existé, cela aurait été trop simple :D
Percage à la petite meule corindon pour traverser la lame (trou débouchant) puis percage avec des meches jusqu'à 7-8 mm puis agrandissement avec des meules corindons toujours, les seules qui arrivaient à attaquer l'acier sans glisser dessus. Cela ne permet pas un résultat propre (faux-rond) mais ca me suffit dans le cas présent (de toutes façons, je peux difficilement faire mieux avec le materiel que j'ai, sauf à détremper la lame).

« Modifié: 03 octobre 2006 à 21:04:21 par Maximil »
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

03 octobre 2006 à 22:27:05
Réponse #11

fred2


Merci pour ces precisions.
Un beau test de patience pour faire ce trou
a+
fred2
« Modifié: 03 octobre 2006 à 23:14:49 par Maximil »

03 octobre 2006 à 23:23:38
Réponse #12

kazar


Trés chouette Maximil!

03 octobre 2006 à 23:40:13
Réponse #13

Corin


Maximil,

Ca suffit. Lâchez le morceau. Combien êtes-vous derrière cet unique pseudo?
Parce que le genre je-travaille-dans-la-finance-toute-la-journée-en-étant-modo-et-en-construisant-un-canoé-sans-parler-de-la-forge-de-Mijour-et-de-la-séance-de-natation-quotidienne... Je n'y crois plus. Montrez-vous!!! ;D ;D ;D

En un mot comme en cent: bravo!

A+

04 octobre 2006 à 01:28:28
Réponse #14

Renaud


Maximil, en un mot je suis admiratif...
Trés beau travail, je n'imagines pas le nombre d'heures d'usinage que cela represente, mais tu n'a pas du voir le temps passer.

 ;) Renaud
La voie du milieu permet de retrouver sa voix

Mes photos de randonnées

04 octobre 2006 à 08:09:41
Réponse #15

cedx


J'ai percé le secret de Maximil, entre les canoés, les couteaux à base de lime, les griffes express, les messages de 6 pages, les tuto...le boulot....
IL S'EST CLONE...en fait, ils sont 5 ou 6, je mène l'enquête :D
Super boulot.
« Modifié: 04 octobre 2006 à 08:15:00 par Corin »

04 octobre 2006 à 10:31:39
Réponse #16

guillaume


Vraiment magnifique!

J'espère pouvoir l'admirer au WD canoë  :).

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

04 octobre 2006 à 16:02:06
Réponse #17

Diesel


ôôôôôôôôôôô Maxi est grand, Maxi est beau  :love:
Et en plus il a du talent. ;)

Merci pour ce tuto que je vais m'empresser d'imprimer, de lire et de mettre au dessus de mon lit.  ;D
[size=08pt]
(tu l'as bien cherché Maxi  ;D)[/size]

04 octobre 2006 à 16:16:21
Réponse #18

Vrorsh


Ouais ! Merci !

(Bon ça demande pas mal de matos mais c'est bien cool quand même).

04 octobre 2006 à 16:22:12
Réponse #19

Maximil


Une plaque de métal (gratuit), une perceuse (9.90 euros) et un kit de poncage (env. 20 euros), un étau (5 euros), une meuleuse d'angle et son disque (9 euros). Pour faire le trou, quelques meules corindons (allez, 12 euros pour 4 bons modèles que tu monteras sur la perceuse).
Ce qui fait un total de 56 euros, mais bon, tu es équipé pour durer quelques temps et faire d'autres modèles. La même perceuse et système de poncage te permettrait de te faire un canoé par exemple ou bien des pieces en bois etc... de percer des murs pour mettre des tableaux etc...etc...
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

04 octobre 2006 à 17:12:26
Réponse #20

cedx


a quoi ça ressemble un kit de ponçage?

04 octobre 2006 à 18:10:43
Réponse #21

Maximil


A un disque de plastique caoutchouteux qui se monte dans le mandrin et sur lequel tu as du "velcro". Il te suffit ensuite de poser simplement le disque du grain dont tu as besoin et de mettre en route la perceuse, à la vitesse que tu veux. Cela revient à une ponceuse excentrique à disque.
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

02 janvier 2008 à 20:15:54
Réponse #22

athlon


Salut maximil.... alors verdict... utile ou pas ?

Amicalement
"Sans déconner, les mecs...  La mort, ça dure longtemps..."

02 janvier 2008 à 20:25:11
Réponse #23

Maximil


Personnellement... oui et non. Oui en back-up. Peut être utile en SD aussi. Mais pour un usage quotidien, bien que la prise en main soit top, la lame est vraiment trop petite pour être utile. On ne peut même pas couper du saucisson.
Donc bref, la même forme avec une lame (beaucoup) plus longue, pourquoi pas. En SD, je n'ai pas d'avis. Pour le reste, je l'ai quand même dans ma sacoche de ville mais je ne m'en sers pas.
Voilà, sinon pas de rouille sur mon modèle et tenue de coupe toujours impeccable ;)
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

02 janvier 2008 à 22:54:18
Réponse #24

athlon


"Sans déconner, les mecs...  La mort, ça dure longtemps..."

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité