Nos Partenaires

Auteur Sujet: Rencontre avec un ours  (Lu 12950 fois)

12 juin 2011 à 00:32:14
Réponse #50

wutan


je me pose une question vis à vis des rencontres avec un ours.

mon avis est que si on est deux et qu'on veux éviter une charge on doit systématiquement s'écarter de quelques metres de façon a ce que l'ours ne puisse pas approcher l'un des deux sans perdre l'autre de vue.

après j'ai pas beaucoup d'expérience....vous en pensez quoi?

12 juin 2011 à 12:49:22
Réponse #51

bushiben


Un campeur survie miraculeusement a une attaque d'ours polaire pendant qu'il dort dans sa tente.

ATTENTION !!! IMAGES DIFFICILES, PAS POUR TOUT PUBLIC

http://www.emotionchassepeche.com/blog/ours-polaire/attaque-dun-ours-polaire/

AMHA, un ou deux chiens lui auraient sans doute évité cet accident, car même si ils ne repoussent pas une attaque d'ours bien déterminé, ils auraient donnés l'alerte.
- Ce que tu vis au sommet te change profondément et te devient indispensable...
- L'alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé... - Gaston Rébuffat

- Grimpez si vous le voulez, mais n'oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu'un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur. N'agissez jamais à la hâte, prenez garde au moindre pas.
Et dès le début, pensez que ce pourrait être la fin - Edward Whymper

12 juin 2011 à 13:42:11
Réponse #52

soldmac


Whaoo violant les images! Il n'y a pas plus de précision sur la facon dont il a tué l'ours?

12 juin 2011 à 19:02:26
Réponse #53

aikikenshi


Difficile d'en retirer quelque chose , hormis le fait que quand on est pas chez soi , mais qu'on s'autorise une sortie sur le territoire d'élément ou d'animaux face auxquels on est peu de chose , on doit se préparer vraiment sérieusement . Car dans une fois que l'on se retrouve dans cette situation , il ne nous reste pas grand chose d'autre que notre chance et notre instinct de survie .
Les blessures sont terribles et les conséquences le sont tout autant . Un bon rappelle à l'ordre sur ce qui peut arriver concrètement quand c'est trop tard , et que la m.... est là ( et la même si c'est dur à dire , il s'en tire bien je pense ) .
Dans ce cas là , on est face a un homme qui dort , et donc qui n'est pas conscient de l'évolution d'une situation . On n'est plus dans la mise en place d'une contre mesure qui permet d'éviter l'attaque lors d'une rencontre . On est sur la mise en place d'un campement correct , pour éviter de se réveiller nez à nez avec un ours dans sa tente . ( bouffe hors de la tente , chien , emplacement à proprement parlé .......).
 Donc amha , on sort un peu du cadre , mais ça reste néanmoins très intéressant .

12 juin 2011 à 21:13:23
Réponse #54

Pierr


je me pose une question vis à vis des rencontres avec un ours.

mon avis est que si on est deux et qu'on veux éviter une charge on doit systématiquement s'écarter de quelques metres de façon a ce que l'ours ne puisse pas approcher l'un des deux sans perdre l'autre de vue.

après j'ai pas beaucoup d'expérience....vous en pensez quoi?

A priori il vaut mieux rester ensemble et de front, pour avoir l'air plus grand.

13 juin 2011 à 19:43:49
Réponse #55

Evasto


Il n'y a que moi qui tique sur les commentaires de l'attaque d'ours polaire?:
   
marc says:
    février 2, 2011 at 12:54

    je suis sur que ces fait par ordinateur je y etais dans ces coin dans cette anné la

Si on passe sur l'orthographe, je dirais le mec qui dit que c'est fait par ordinateur, il a l'air tellement sûr que c'est pas possible que si ça lui arrivait, je me demande quelle réaction il aurait? Combativité? fatalité?  Je dirais que le mec qui s'est vraiment fait bouffer, il a eu énormément de chance, mais aussi parce qu'il a su réagir tout de suite, qu'il ne s'est pas posé de questions... N’empêche, l'état de son pied fait vraiment peur... C'est possible que l'ours ait boulotté le mollet sans arracher le péroné? ou c'est peut être le chirurgien qui a du nettoyer?

13 juin 2011 à 20:27:18
Réponse #56

aikikenshi


Oui , tout à fait d'accord , il a eu de la chance et a fait ce qu'il devait faire puisqu'il est toujours en vie
Mais je ne pense pas que se soit possible de se fixé à l'avance un comportement à adopter quand on en est là . Ne reste que l'instinct de survie qui doit être suffisamment affuter pour affronter ce qui pourrait être" l'ultime épreuve ".

19 juin 2011 à 12:39:34
Réponse #57

Eremos


Pourquoi le " ? "

21 juin 2011 à 12:01:54
Réponse #58

aikikenshi


Merci pour ces superbes photos Filmanue .
 Et merci pour la précision qui peut paraitre évidente , de la différence de comportement en fonction des saisons , en particulier quand ils se préparent à l'hiver .
Pourrait tu entrer un peu plus dans les détails . Au moment des photos , tu dis : "pas d'interaction".
En automne tu aurais évité de prendre ces photos ?
A quelle comportement te serais tu attendu à cette époque de l'année , celle de la première vidéo de ce sujet ? 

22 juin 2011 à 18:41:58
Réponse #59

Melkor


Citation de: David Manise
Ce qui est bizarre c'est de pouvoir faire cuire du bacon à côté de sa tente et de dormir juste à côté en pétant tranquillement sous les étoiles...  y'a qu'en Europe de l'Ouest que c'est possible, ça, et c'est pour ça qu'ici je ne me sens jamais vraiment dans la nature.  J'ai plus l'impression de squatter le jardin de quelqu'un...

C'est fou, je n'avais jamais vu les choses sous cet angle. Et c'est tellement vrai que ça me choque d'avoir eu besoin que quelqu'un fasse cette réflexion pour vraiment m'en rendre compte.

Moi, le seul que j'ai rencontré, il est connu de tous ici. D'ailleurs, je voulais illustrer ses propos dans le topic dédié à la nouvelle charte mais il a été lock avant.
J’espère qu'on ne me tiendra pas rigueur pour ce petit hs humoristique mais le nom du topic s'y prêtait trop bien  ;)



Moi j'ai répondu non.
 ;#

24 juin 2011 à 01:34:03
Réponse #60

dream§


et à votre avis,

les pétards (du genre ceux qui éclatent quand l on tire les ficelles de chaque côté, plus simples et plus rapides)

çà dissuade (un peu) un ours, ou çà "l énerve" ?
un étranger en terre sauvage, demande à un vieil homme:
- "est ce que l hiver sera rude ?"
- "si je ne sais, ni qui tu es, ni d où tu viens, ni ce que tu as dans ton sac, je ne saurais te dire si l hiver sera rude..."

my copyright

26 juin 2011 à 01:35:06
Réponse #61

aikikenshi


Merci beaucoup filmanue
Un très intéressant retour d'expérience et une analyse des différentes situations vu et vécue . Vraiment passionnant !

08 juillet 2011 à 00:24:45
Réponse #62

koda


Salut,

Quelques articles du Vancouver Sun:
http://www.vancouversun.com/search/search.html?q=bear+attack

Comme quoi les grosses peluches....

koda

16 juillet 2011 à 11:43:43
Réponse #63

human-val


Bonjour

Vu que je parle d'ours dans ma présentation autant continuer dans la lancée... Par rapport à la toute première vidéo, une chose à ne pas faire, me semble-t-il, est de partir en descente. On se met en inferiorite tout d'abord quand à la taille, ensuite si l'ours décide de charger c'est tout à son avantage (vitesse + poid), et instinctivement , ça doit le tenter!! C'était une technique guerrière des chevaliers médiévaux que de charger l'ennemis du haut d'une bute. Ensuite, même si il ne charge pas mais que vous vous cassez la figure en reculant alors là c'est encore tout bénèf pour l'ours.

Quelqu'un a évoqué le feu. Qu'en serait-il, si l'on appretait son bâton de marche en torche ? au cas où. Je ne parle pas des endroits où les ours grizzly ou ours blancs abondent , évidement il vaut mieux être armé dans ces coins là.

16 juillet 2011 à 17:42:15
Réponse #64

Humain-ANGEBLANC


http://polaire.rncan.gc.ca/about/manual/ch2/7_f.php

le lance fusé et pas mal utiliser au canada avec flash ou détonant...si vraiment trop curieux..j'en ai un toujours sur ma trousse..

17 juillet 2011 à 04:10:57
Réponse #65

aikikenshi


Superbes photos , encore une fois . Et le court récit montre bien que quand on sait se qu'on fait , et que l'on prend ses précautions au  cas ou , on peut se permettre d'apprécier au mieux ces moments privilégiés que sont les rencontres avec l'ours .
Assez surpris de l'approche d'un ours noir , aussi proche d'une femelle grizzly et de ses petits . Ca a du être un grand moment d'observer cela .

Pour le bâton de marche , je pense qu'il vaut mieux s'en tenir à tout ce qui a été dit par les personnes d'expériences qui sont intervenues . Un comportement qui limite les risques au maximum . Bruits violents , si cela n'a pas suffit et que l'on a un doute . Gaz quand le doute n'est plus vraiment de mise , et arme à feu , quand la situation n'est plus du tout sous contrôle .
Mais au vu des différents retours des personnes sur ce forum , cette dernière option a l'air très rare , si on n'est pas inconscient , et respectueux des règles à observer (c-a-d bien préparé)
 Il en va de la responsabilité de chacun , de ne pas se mettre en danger et de ne pas se retrouver par inconscience ou erreurs flagrantes , en situation de devoir prendre une vie alors que l'on est coupable de la situation .
C'est un peu hors sujet , mais c'est l'une des choses qui m'agace le plus dans les émissions de tv spectacle sur la nature, la survie etc . Quand le type prend des risques (d') in-CON-sidéré avec les véritables "habitants" des lieues  pour faire de l'image , alors que l'on imagine que derrière la caméra , se tiennent des types armés , au cas ou ça dégénère . H.S off .

18 juillet 2011 à 09:28:18
Réponse #66

human-val


 
Oui en effet, il est évident que dans les régions comme le canada , on ne sort pas en expédition sans être armé et en groupe, vu les risques potentiels de rencontre avec l'ours. Mon post du bâton de marche n'avais donc pas lieux d'être.
 
Il existe ici quelques rares ours dans les pyrénnées. Les attaques répertoriées concernent surtout les troupeaux mais aussi quelques randonneurs.  Donc, l'option du lance fusée (plus pratique que le bâton de feu néandertalien) est a retenir pour ceux qui n'ont pas de permis d'arme ... et bien sûre on ne lui tourne pas le dos, bien sûre on essaye de lui faire peur par tout les moyens possibles avant d'utiliser le lance roquette  :D
 
La polémique ici , par rapport à la réintroduction de l'ours , est le fait que bivouaquer deviens dangereux se ballader n'est pas non plus à 0% de risque. A chacun de prendre ses responsabilités, peser les dangers et se prémunir en fonction 
« Modifié: 18 juillet 2011 à 09:45:16 par val »

18 juillet 2011 à 11:24:34
Réponse #67

mad


Pas de parano SVP : se balader avec un lance fusée dans les Pyrénées pour se protéger des ours est absolument inutile (ou alors, n'oublie pas de mettre un slip en kevlar au cas où un gorille échappé en voudrait à ta vertu : les risques sont du même ordre).
La seule façon de courir un risque avec un ours dans notre pays est de vraiment le chercher. Même si tu le surprends, il est quasi certain qu'il prendra la fuite.
Et le surprendre à quelques mètres, ce n'est pas donné à tout le monde  :closedeyes: ...

18 juillet 2011 à 11:47:28
Réponse #68

human-val


 Même si tu le surprends, il est quasi certain qu'il prendra la fuite.
 

Oui , c'est fort certain

Et le surprendre à quelques mètres, ce n'est pas donné à tout le monde  :closedeyes: ...

Ha bon ça n'arrive qu'aux autres ? je suis rassurée merci  ;)

18 juillet 2011 à 12:00:44
Réponse #69

mad


Et le surprendre à quelques mètres, ce n'est pas donné à tout le monde  :closedeyes: ...
Ha bon ça n'arrive qu'aux autres ? je suis rassurée merci  ;)

Tant mieux si tu es rassurée - ce que je voulais dire, c'est qu'en France, il y a tant de randonneurs, chasseurs et autres que les ours ont tendance à se planquer.
Pour en approcher un de très près, il faut être un excellent pisteur, ou avoir beaucoup de chance en tombant sur un ours sourd ...
J'en ai vu de près sur deux continents, dont une fois en Thaïlande d'un peu trop près à mon goût, mais les conditions sont différentes - il n'y avait aucun passage dans ces coins-là.
Et pour bivouaquer, à part la précaution de mettre ta bouffe hors de portée (même ça, c'est sans doute "overkill"), dors sur tes deux oreilles  ;)

18 juillet 2011 à 13:20:15
Réponse #70

aikikenshi


Oui , et heureusement pour eux , car vu le ramdam que cela fait quand un ours tue quelques bêtes dans un troupeau , j'imagine que si cela était arrivé leurs survie ne serait , je le crains plus vraiment garantie . Car la philosophie de certain (dieu merci , pas tous) , c'est plutôt , la nature c'est bien , si c'est elle qui s'adapte à nous et pas nous à elle .
Dans les Pyrénées , il faudrait plutôt changer l'orientation du fil , de comment limiter les risques lors d'une rencontre , vers comment faire pour créer les conditions d'une rencontre . Ca aiderait pas mal , tout les types parties là bas pour ça et qui se sont cassés les dent (et ils sont un sacré paquet) :lol:

18 juillet 2011 à 14:42:33
Réponse #71

human-val


Mad :
je suis tout a fait d’accord avec toi, cependant sans pister quoi que ce soit, il m’est arrivé de voir des annimaux  timides s’approcher si près de moi qu’effectivement je me suis demandé si ils étaient sourds ou/et sans aucun sens de l’odorat.  Alors même si les chances sont minimes avec les ours, elles ne sont pas nules , non ? Je part donc du principe que cela peut arriver,  car bien des circonstances peuvent en être la cause, même si l'on prends les précaution pour éviter une "rencontre".  Je pense que la prévention n’est jamais à mettre de coté concernant quelque chose de dangereux. Voilà ce que je voulais dire. Quand à l’idée de vouloir provoquer cette rencontre , non loin de moi , Je n’en ai aucun intêret personnel  ou professionnel.

Aikikenshi :
Oui il serait bon d’éduquer un peu plus sérieusement l’homme au respect de la vie sauvage (comment préserver et se préserver) dans les régions où certaines espèces sont ré-introduites, sinon, autant ne pas les ré-introduire. Les vrais gens de la campagnes ont muté en grande majorité en homo-cytadinus, et chez moi, les bergers préfèrent être au bar qu’au troupeau…. Il est certain que changer les habitudes de confort ce n’est pas gagné , pourtant c’est bien ce qu’il faudrait faire, et cela ne nous ferait pas de mal , au contraire, bien au contraire. Mais cela n’est que mon humble avis…
« Modifié: 18 juillet 2011 à 14:49:27 par val »

21 février 2012 à 18:44:50
Réponse #72

Lélie


et à votre avis,

les pétards (du genre ceux qui éclatent quand l on tire les ficelles de chaque côté, plus simples et plus rapides)

çà dissuade (un peu) un ours, ou çà "l énerve" ?

D'après un ami habitué à la forêt canadienne : sifflet ou pétard = si il t'as vu, ça peut le dissuader, si il ne t'as pas vu, il est surpris et se sent agressé ...  ;)
Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité