Nos Partenaires

Auteur Sujet: Randonée en montagne qui Tourne mal  (Lu 10255 fois)

30 mai 2011 à 11:19:25
Lu 10255 fois

Ronin2


...Mais cela aurait pu être pire.

Bonjour,
deux ami(e)s et moi sommes parti pour la journée,belle et ensoleillée,Au lac bleu,au dessus de Bagnères de bigorre.
Grâce à ce lien,vous pourrez voire le parcour effectué.Si ce n'est pas affiché quand vous cliquez dessus,cherchez la longitude 00° 04' 47.6" E et la latitude 42°56'11.8"N...
Vous pouvez choisir la carte ign à droite pour vous aider
http://www.geoportail.fr/visu2D.do?ter=metropole
Par ce compte-rendu,je vais d'une part vous faire partager cette magnifique journée avec beaucoup de belles prises de vue mais aussi l'accident que le groupe a subit.

Départ du parking du Chiroulet par une piste forestière,départ tranquille,il y a entre 2h et 3h de marche,1000m de dénivelé.

La nature commence à nous livrer ses beautés

Quelques temps après,à la sortie de la lisière,on apperçois l'objectif,à droite de la ligne de crête centrale

ses majestés


En montant,je remarque que le ciel a raz les lignes de crête S/SO,n'a pas la même couleur,il y a comme un voile,je pense que c'est une masse d'air humide qui arrive et conclu interieurement que le temps changera en fin d'après midi....

Il fait beau,tout le monde suit à son rythme,aucuns soucis

Petit rafraîchissement pour tout le monde  :)

Normal  ;)

100m en hors piste pour prendre des photos sur le névé



Ça se précise....Arrivée entre les deux mouvements de terrain,de là où vient l'eau.TRop beau. :up:

Arrivée au lac bleu,2h13 de montée,c'est plus que bien pour le parisien déménageur et notre amie pas plus entrainée que cela...on a tous faim ;D
J'ai déja dormi dans cet abri par une tempête qui donnait litéralement des "coups de poing" contre les murs...


Le sac pour la jounée(le bonnet est dans le poncho)
Poncho,bonnet,gants,kit de survie et trousse de premiers soins adaptés à la journée,1.5lde thé lèger et autant d'eau;réchaud dans la gamelle(housse verte);repas végétarien,fruits secs et spiruline.Ces deux derniers je les garde jusqu'à la fin de la journée...On sait jamais.

D'ici,on voie le trajet effectué et le parking


Après le repas,Tout le monde a la pêche,alors je leur propose de continuer cette belle rando en passant par le col de Bareilles(300m de dénivelé),redescendre sur le lac d'Ourec par la combe et retrouver le parking par une piste forestière....Il est environ 13h et j'estime l'arrivée à 17h...17h30,max 18h...
Tout le monde se remet en route.
On va par là,le col est à droite,on en voie un bout enneigé.Des gens en viennent,ça passe.

Il porte bien son nom n'est-ce-pas? ;)

Élément air ou eau?

On arrive au col.Les deux fumeurs derrière moi commencent à peiner,nous arrivons à 2238m et je ne les sents pas mettre le dernier coup de collier pour passer le névé en suivant les traces...Tout droit
IL y a des gens qui descendent par deux itinéraires differents...Un couple descend tout droit(on les voie à la limite neige/herbe)ce qui me permet de mieux apprecier la pente et la difficulté du passage.Il va falloir trouver à mes deux ami(e)s un autre chemin.
Le deuxième couple que l'on voie au dessus de la barre rocheuse ont choisi d'éviter la trace droite et la neige mais sur leurs pas,la pente est vraiment trop abrupte pour l'état mental et physique de mes acolites.Je ne veux pas gâcher leur plaisir ...

Je vais les faire passer par la droite avec 4 zig-zag

On fait une pause,on s'hydrate bien et on repart.
En passant,le pic du midi nous fait un clin d'oeil  :)

La chienne aussi a besoin de repos et se rafraîchir...2 ans,sa première "grosse"rando.

Passé le col,on s'arrête,personne ne parle,le souffle coupé par un sentiment de liberté,de grandeur et de beauté qu'aucuns mots ne pourrait définir.
REmarquez que le ciel n'est plus aussi bleu.


La descente se fait doucement,dans la bonne humeur et la rigolade,on arrive dans la combe et après 1/4 d'heure de marche on apperçoi le lac où je prévois de faire une pause...

Arrivé sur place,derrière l'abri je remarque des chiens qui jouent,détachés,alors je fait un petit détour,décide de passer le gué à droite
(que l'on aurait dû passer de toutes façon)pour nous pauser sur l'autre rive,avant d'attaquer la dernière descente.
De l'eau juqu'aux chevilles ça passe tranquille.
Avant que je me retourne,j'entend un "PLOUF" et voie mon amie allongée dans l'eau,un calme pesant pendant une seconde et des pleurs de douleur...Le genoux contre un rocher,impossible de se relever toute seule.Mon pote qui est juste derrière elle l'aide pour se relever,elle a la jambe tendue et ne pose  pas le pied au sol;Elle a vraiment mal.
Pendant qu'il l'aide à s'asseoir(elle pleure toujours),je regade mon telephone;pas de résaux.Il y a des gens autour du lac.Je vais lui parler.
"Bon pleure un bon coup,si tu veux je pleure avec toi mais il va falloir te lever faire un pas et poser ton pied au sol"....Elle rigole entre ses larmes,se lève avec l'aide de mon ami,pose son pied et la douleur la fait se tendre mais elle fait un deuxième demi-pas puis un troisième....
Nous sommes à près de 1700m et comme je l'avait prédit,le temps commence doucement à changer;il va pleuvoir dans quelques heures,c'est sûr.

Il ne faut pas laisser la douleur s'installer ni dans le corps ni dans l'esprit...Elle tien debout et peut marcher en faisant des demis pas...Il faut avancer.
Je lui donne deux anti inflamatoire et un dolipr*ne1000...On repart doucement,à son rythme,on est pas presser et on l'aide pour passer les passages compliqués...À chaques pas,une grimace s'affiche sur son visage mais elle peut avancer...On plaisante un peu pour dédramatiser.

Arrivé à la limite de la forêt,je lui fabrique un bâton pour qu'elle puisse s'y appuyer,la jambe blessée tendue en aval

Mais le terrain se complique et les gouttes de pluies commencent à nous avertir de presser le pas....On s'asseoit et on réfléchi.IL va falloir avancer plus vite.
Ici,on sera bien

Une blessure qui limite la marche par demis pas,la pluie qui va tomber sous peu et ça sent l'orage.IL ne manquerait plus que l'on se fasse prendre par la nuit ou pourquoi pas un sur-accident et le coctail est bon pour le fait"divers"....
"Si je pouvais la porter sans lui faire mal,on irait beaucoup plus vite"...........
Et là;je me souvient de mon pote,qui,en bon déménageur a une sangle sur lui.....Je croie que j'ai trouvé! :doubleup:
4m,c'est PAR-FAIT!Un noeud de sangle pour faire une boucle,un autre pour la doubler et j'obtiens un siège parfait pour ses 53kg.


Les médoc lui on permis de mieux suporter la douleur quand son genoux se pliant pendant la marche

J'ai fait beaucoup de pauses(un peu moins de 700m de dénivélé en négatif)j'ai bu énormément;mais nous sommes arrivés entre les gouttes de pluie et un fois sur la nationnale,les éclairs déchiraient la montagne....Là....Ça aurait pu être pire.

Le groupe a très bien fonctionné pendant cette descente tout le monde a joué son rôle et surtout a garder son sang froid....
Aujourd'hui,c'est un bel ématome,une jambe tendu et,heureusement,des souvenirs enrichissants pour tous....

Merci d'avoir pris le temps :)

Ronin
« Modifié: 30 mai 2011 à 13:17:54 par Ronin2 »

31 mai 2011 à 10:48:38
Réponse #1

Ronin2


Belles photos, bonne narration   Merci à toi !  :up: 

P.S. : Bon rétablissement à la dame !

Merci d'apprecier....Encore un jour ou deux a mon avis avant de remarcher à peu près correctement....C'était pas si grave mais le temps était contre nous dans tous les sens du terme :glare:

31 mai 2011 à 13:40:48
Réponse #2

Chris-C


Merci pour ce retour et ces belles photos....

Elle a quoi finalement au genoux?
Il c'est passé quoi, un choc sur la rotule, une torsion.....?

Pour pas être ennuyé plus tard, surtout si vous randonnez souvent, un petit tour chez l'osthéo serait un minimum amha.

a+  :)

31 mai 2011 à 14:54:33
Réponse #3

Ronin2


Plumok,
elle est tombée de son poids sur un petit rocher sous la surface de l'eau et c'est la rotule qui a été "choquée".J'utilise ce terme car physiquement c'est un ématome,mais c'est aussi ce que l'on pourrais appeler un traumatisme "léger" car au delà du choc physique,la peur s'est aussi manifestée par un blocage et c'est plus ce blocage qui était handicapan pour le groupe puisque le temps de marche s'en trouvait considérablement rallongé et que le temps virait à l'orage.

Donc,pas de torsion,juste un choc frontal pierre/os...Je l'ai eu par courrier électronique tout à l'heure et c'est mieux qu'hier mais je lui parlerais de ton conseil  :up:

Choco,merci pour elle  :)

31 mai 2011 à 14:58:12
Réponse #4

Aerazur


Merci à toi, non seulement pour le récit, mais aussi pour ces photos.... superbes!

31 mai 2011 à 15:38:04
Réponse #5

Irazú


vraiment merci pour ton rétex lu au petit déjeuner.. superbes images qui me font commencer la journée dans un bon esprit!  :love:

situation bien gérée. Il y avait de quoi seplanter sur la prise de decision.. on sent que t'as des kms  au compteur.. :doubleup:
bonne continuation et bien cordialement.
 ;)
=Le plus vif de tous les feux=

31 mai 2011 à 16:20:12
Réponse #6

Kilbith


Il ne faut pas laisser la douleur s'installer ni dans le corps ni dans l'esprit...Elle tien debout et peut marcher en faisant des demis pas...Il faut avancer.
Je lui donne deux anti inflamatoire et un dolipr*ne1000...On repart doucement,à son rythme,on est pas presser et on l'aide pour passer les passages compliqués...À chaques pas,une grimace s'affiche sur son visage mais elle peut avancer...On plaisante un peu pour dédramatiser.

Un truc auquel on ne pense pas toujours mais qui est toujours adapté en cas de choc ou de douleur : on met de l'eau dans un ziploc (ou quoi que ce soit d'étanche, par exemple une cagoule) et on applique sur la douleur. Cela soulage et évite que ça empire. Evidemment de la neige c'est encore mieux.

Si on n'a pas de liquide ou de neige, on peut appliquer du métal : gamelle alu, lame en acier carbone, armatures du sac...tout simplement parce que le métal c'est habituellement un super conducteur de chaleur et que la température ambiante est bien souvent en dessous de 35°C.

Bon rétablissement à la "pti'te dame"  (la mienne a un pied dans le plâtre après avoir trébuché dans le jardin ce WE : comme quoi...)

Didier.  :)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

31 mai 2011 à 17:15:43
Réponse #7

Ronin2


Bonjour Kilbith; :)
Apparement ce week-end n'était pas en faveur de la "gente féminine":Ma soeur a glisser au travail..épaule en vrac.15jours d'arrêt minimum.... :huh:

BOn les mecs,faut faire gaffe hein parce qu'il parrait que la roue tourne... :D


31 mai 2011 à 17:34:02
Réponse #8

pierreB


Belles photos qui donnent envie et "belle histoire" qui se finit bien.

Pas mal le coup du ziplock avec de l'eau fraiche du torrent (je m'en souviendrais) pour soulager la douleur  :doubleup:

Pour mémoire, un bon trauma osseux par choc direct, même sans lésion radiologique, ça peut faire bien mal... ça me rappelle des souvenirs de VTT avec des retours de bonne grosse pédale plate dans le tibia... tu le sens bien passer sur le moment et tu t'en rappelles les 2 semaines suivantes :-[

31 mai 2011 à 17:46:55
Réponse #9

Leif


Citer
Et là;je me souvient de mon pote,qui,en bon déménageur a une sangle sur lui.....Je croie que j'ai trouvé!

et le bon demenageur il pouvait pas la porter?

blague a part, il y a 2-3 solutions pour transporter une personne a deux.

fabriquer un traineau

une civiere

se relayer.

pourquoi ce choix?


31 mai 2011 à 18:20:59
Réponse #10

Pierrot


Ce genre de mésaventure démontre pour moi l'utilité du( ou des )bâton de marche.
Avec un appui supplémentaire, il y a de fortes chances qu'elle ne serait pas tombée.  ;)

Bon rétablissement à elle.

31 mai 2011 à 19:21:35
Réponse #11

Ronin2


blague a part, il y a 2-3 solutions pour transporter une personne a deux.
pourquoi ce choix?
Salut wally-leif,
Il y a aussi la technique de la chaise....Quand j'était militaire on a sorti un collègue d'un canyon qui avait tapé la tête contre la roche en se relayant ainsi.

Le second portait les sacs et tenait la chienne,qui d'ailleurs a failli tombée dans le ravin si elle n'était pas tenue à un moment donné.Du coup,elle a failli être pendue... :glare:
J'ai fait ce choix aussi parce que c'est celui qui m'est apparu clairement au moment où il fallait une solution.
Mais surtout..............;Parce que j'était pas encore fatigué  ::)  (humour douteux off)

Dans les moment où il faut réagir vite.........................

Ce genre de mésaventure démontre pour moi l'utilité du( ou des )bâton de marche.
Avec un appui supplémentaire, il y a de fortes chances qu'elle ne serait pas tombée.  ;)

Bon rétablissement à elle.

Tout À FAIT...le pire,c'est que j'en ai un dans la voiture...

31 mai 2011 à 19:24:38
Réponse #12

Gros Calou


Yo mon pote  :)

Excellent retex, photos magnifique et tout ça détaillé rien que pour nous  :love:

J'espère que ton amie se remet gentiment de sa mésaventure  ;)

et le bon demenageur il pouvait pas la porter?

Connaissant la forme physique et le mental de Ronin, exit le déménageur, 53 kilos sur le dos même pas mal  ;#

31 mai 2011 à 21:13:34
Réponse #13

Ronin2


, exit le déménageur, 53 kilos sur le dos même pas mal  ;#
Pis les déménageurs faut ménager leurs dos... ;#

Je suis retourné aux nouvelles et son genou a désenflé mais elle ne marchera pas demain...Peut-être dans deux jours.

Portes-toi bien :)

Ronin

31 mai 2011 à 21:20:51
Réponse #14

Gros Calou


Ben ouais hein  ;)

Par contre quelle se porte bien  ;)

Vendredi, y a de la féraille qui va voyager, fais nous rêver  :love:

31 mai 2011 à 21:25:42
Réponse #15

Gros Calou


Sincèrement c'est super sympa de te voir assis sur un gros caillou  ;)

31 mai 2011 à 21:37:12
Réponse #16

Ronin2



Vendredi, y a de la féraille qui va voyager, fais nous rêver  :love:
Je m'y remet........Doucement.... ;)

06 juin 2011 à 13:59:03
Réponse #17

guillaume


Magnifiques photos !

Mésaventure bien gérée :up:. J'ai l'impression que la chute + les pleurs sont dus à la fatigue de l’ascension du col non prévu ? Mais c'est facile à dire le cul sur son fauteuil...

a+

PS : En plus du portable pour se signaler, j'ai toujours dans mon sac à un stylo lance fusée, depuis le jour où nous sommes vraiment "pas passés loin".

06 juin 2011 à 20:11:59
Réponse #18

Lynx


Déjà eu le même genre de mesaventure a gérer, sur une entorse a l’époque.
Ce genre de portage est a mettre en œuvre avec précautions, descendre ce type de "charge" (mes excuses a la dame, c'eut pu être un chamois, du matos, du foin a l'epoque...) demande une bonne résistance, des appuis sains et pas trop de fragilités chez le porteur.
Le principal danger reste le sur accident en exposant le porteur et le porté a une chute par exemple. Les bâtons sont plus que recommandés...
Il faut surtout eviter les super heros du dimanche dans ces cas la...
Une autre technique assez confortable consiste à utiliser une corde, en la lovant en un grand anneau noué en un grand huit. Un reste de corde servant à ajuster à la taille l'assemblage porteur-porté.
Il est également possible dans certains cas d'utiliser un sac à dos, vidé et dont l'extension des sangles peut permettre de porter un petit gabarit.



 

Poussière aux pieds vaut mieux que poussière aux fesses. Proverbe Peul

06 juin 2011 à 20:48:45
Réponse #19

DavidManise


Bien joué.

53kg c'est lourd, même voire surtout à la descente.  Respect...

CVMD : Conscience, Vision, MOBILITE, Dextérité...  ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

06 juin 2011 à 20:59:20
Réponse #20

Gros Calou


Le bestiau c'est un noeud de muscles sur 2 pattes, pas grand, pas gros, mais avec une volonté à arracher tous ce qui se présente devant lui, un pittbull x par 10 une vrai bête 53 kils rien à foutre  ;)

06 juin 2011 à 21:06:48
Réponse #21

Anto


Super histoire, super photo, merci !

Bon, là, tout le monde s'en est bien tiré donc vous avez pris la bonne décision.

Mais je pense (difficile de savoir sans avoir été là) que j'aurai fait différemment (attention, j'ai pas dit mieux !!).

Si une personne du groupe ne peut plus marcher et qu'il va pleuvoir, je pense que j'aurai plutôt pensé à monter un abris puis a partir chercher les secours (éventuellement, faire deux groupes).

Dans le but d’éviter le risque de sur accident (et surtout parce que je ne me sens pas de descendre avec 53kg sur le dos ! ;D!)

D'autres avis ?




06 juin 2011 à 21:17:27
Réponse #22

taillefer


Je suis globalement du même avis que toi, Anto. Déjà parce que je me trimballe rarement avec de la corde. Cela dit, je vais me pencher sur la technique décrite par Lynx, ça peut être bon à savoir. Descendre 50kg, c’est une chose et ça peut devenir nécessaire, laisser sur place une personne paniquée peut être un choix difficile à faire, surtout par mauvais temps/ Mais il est clair qu’au delà de ce poids, je pourrais pas assurer. Je devrais également avoir la présence d’esprit de ne pas descendre chercher les secours en courant comme un dératé, parce que le but est avant tout d’arriver entier aux secours…  ;#

06 juin 2011 à 21:43:16
Réponse #23

crotale


Superbe récit et belle leçon de sang froid :up:

Au delà de la technique, et des blablas superfétatoires, l'art du sang froid & du bon sens dans toute sa splendeur, bravo mec, belle expérience de vie :)

Et pour avoir bosser pas mal de temps en déménagement, je confirme que les apports sont aisément transposables pour mouvoir des charges délicates en toutes circonstances ;)

çà mérite au moins un bon resto  ;D
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

06 juin 2011 à 22:52:44
Réponse #24

ManHu


Salut Ronin

Sympa le retour d'experience!!
Si je peux me permettre une question de pied tendre :-[  :huh:....
Bien que la solution du portage façon sac à dos humain fut parfaitement efficace; avez-vous pensés à une solution immobilisation de la jambe et béquilles de fortune avec un soutien dans les passages ardus? (la progression est plus lente mais me semble plus secure en évitant ainsi les risques  potentiel de chute du porteur surtout si ça descent fort et que le temps se gâte :ohmy:)

Note bien j'écris ça depuis mon fauteuil et que sur le terrain confronté aux problèmes on essaye en géneral de faire au mieux et ça c'est une autre paire de manche...

Bon rétablissement à ton amie! ;)

« Modifié: 06 juin 2011 à 22:58:43 par ManHu »
5X3

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité