Nos Partenaires

Auteur Sujet: manuel à l’usage de toutes les femmes qui en ont marre de se faire emmerder :  (Lu 12590 fois)

29 mai 2011 à 16:21:40
Lu 12590 fois

aliɔs


NON C’EST NON (Irene ZEILINGER)
Petit manuel d’autodéfense à l’usage de toutes les femmes qui en ont marre
de se faire emmerder sans rien dire.



En livre (Marabout) ou bien en ligne, là
:

http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=60#chapitre6

Sommaire
1. Se défendre, c'est se protéger (et vice versa)
2. Connaître l'ennemi
3. L'autodéfense mentale
4. L'autodéfense émotionnelle
5. L'autodéfense verbale
6. L'autodéfense physique
7. Après une agression
8. Comment choisir un cours d'autodéfense ?


Un exemple tiré du livre
:glare:

Les testicules : les testicules, nous le savons, sont très sensibles à la douleur. Tellement sensibles qu’un coup bien placé fera s’écrouler l’agresseur à terre, voire lui fera perdre connaissance. Mais le talon d’Achille des hommes est bien caché entre les jambes. Si vous frappez par-devant, vous touchez le pénis, ce qui ne fait pas l’effet recherché. Pour taper en plein dans le mille, il faudrait frapper par-dessous, entre les jambes de l’agresseur. Il faudrait donc déjà être très proche de lui, dans la bonne position. Le problème est aussi que nos genoux sont relativement larges et ne passent pas facilement entre les jambes d’un agresseur. Essayez avec une amie : pour que vous puissiez l’atteindre sans problème d’un coup de genou à l’entrejambe, il faudrait qu’elle se mette devant vous les jambes bien écartées. Or les hommes le savent pertinemment et ne vont donc pas vous faire le cadeau d’écarter les jambes quand ils vous agressent.

Ce que vous pouvez faire par contre, c’est frapper, écraser, pincer les testicules avec les mains, qui passent plus facilement entre les jambes. Mais les testicules ne sont pas si faciles que ça à attraper : ils se trouvent dans un sachet de peau qui leur permet une certaine mobilité. Juste au-dessus, un creux dans le bassin les abrite spontanément si l’on tire sur la peau qui les entoure. C’est pourquoi il faut s’assurer de les empêcher de filer vers le haut, en pinçant les testicules du dessus et en pressant vers le bas, un peu comme quand on trait une vache. Sinon, vous aurez juste de la peau dans la main, avec un agresseur pas content du tout de l’autre côté de cette peau…



Ce n'est peut être pas dans le bon forum
« Modifié: 30 mai 2011 à 06:39:59 par aliøs »

29 mai 2011 à 16:30:58
Réponse #1

sharky



Fait une recherche avec Garance sur le forum, on en a déjà parlé. C'est l'association qu'elle a créée en Belgique.
J'ai beaucoup aimé certains passages de ce bouquin, les chapitres 3, 4 et 5 sont pas mal fichus.


Le site internet:http://www.garance.be/cms/

''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

29 mai 2011 à 17:25:51
Réponse #2

mrmagoo


En parcourant les liens, j'ai trouvé trois méthode de SD/SP spécifiquement destinées aux femmes:
http://www.femdochi.ch/
http://www.seitoboei.at/default.htm (pas trouvé de sites en français)
http://www.wendo.be/
Quelqu'un connait?
Le point commun que revendique ces trois méthodes (et qui m'a frappé) est la prise en compte de la psychologie spécifique des femmes et de leur rapport avec la violence que j'ai rarement vu abordé ou alors d'une manière peu convaincante, ou bien encore carrément nié.
Dolus an virtus quis in hoste requirat ?

29 mai 2011 à 17:38:39
Réponse #3

sharky


''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

29 mai 2011 à 18:45:58
Réponse #4

aliɔs



J'ai acheté récemment le livre d'Irene Zeilinger pour le donner à lire à ma nièce.
Et, je me suis aperçu que l'intégralité du livre était en ligne sur le net.
Mais il est plus facile et agréable de le lire sous la forme d'un livre.
L'auteure m'a semblé très compétente.

29 mai 2011 à 18:57:49
Réponse #5

Leif


Citer
Les testicules : les testicules, nous le savons, sont très sensibles à la douleur. Tellement sensibles qu’un coup bien placé fera s’écrouler l’agresseur à terre, voire lui fera perdre connaissance. Mais le talon d’Achille des hommes est bien caché entre les jambes. Si vous frappez par-devant, vous touchez le pénis, ce qui ne fait pas l’effet recherché. Pour taper en plein dans le mille, il faudrait frapper par-dessous, entre les jambes de l’agresseur. Il faudrait donc déjà être très proche de lui, dans la bonne position. Le problème est aussi que nos genoux sont relativement larges et ne passent pas facilement entre les jambes d’un agresseur. Essayez avec une amie : pour que vous puissiez l’atteindre sans problème d’un coup de genou à l’entrejambe, il faudrait qu’elle se mette devant vous les jambes bien écartées. Or les hommes le savent pertinemment et ne vont donc pas vous faire le cadeau d’écarter les jambes quand ils vous agressent.

gros bemol :(, cela ne doit surtout pas etre un seul coup car ça ne marche vraiment pas souvent.

le deuxieme idée est bien mieux.

n'oubliez pas de continuer a frapper jusqu’à reprendre le dessus

29 mai 2011 à 19:25:48
Réponse #6

sharky




Je m'autocite ( ;D) du fil mis en lien plus haut:

Salut,

Je suis d'accord avec toi et je pense qu'il y a aussi des non sens dans la partie technique que j'ai compris.
Une instructrice est super fière de raconter qu'une de ses élèves s'est sortie d'une "agression au couteau" car quand elle a vu le surin dans la main gauche du BG, elle lui a répondu:"oh non, tu tiens le couteau avec la mauvaise main". La mec a scotché et il est parti au courant. Le problème, c'est que l'élève n'a pas dit çà pour le stabiliser mais parce qu'elle avait l'habitude de subir des assauts de droitiers à l'entraînement et que son cerveau a fait un gros gros noeud quand elle a vu le surin dans la main gauche: elle ne savait pas du tout quoi faire.

Je le dis clairement l'aspect technique n'a que peu d'intérêt pour moi ayant trouvé mon bonheur.
L'aspect féministe à outrance aussi.

Par contre, la partie prévention est assez intéressante couvrant un éventail de situation important: de la problématique du couple, en passant par le collègue de travail un peu lourdau ou les prédateurs sexuels etc...
La partie "self défense verbale" est pas mal aussi.
J'essayerai de faire un topo dessus dimanche, il y a pas mal de trucs de PNL que j'ai reconnu et aussi un peu de analyse systémique.

L'aspect culturelle aussi est abordée, par exemple sur l'image de la femme dans le société et le conditionnement des femmes à être des "gentilles filles" ce qui peut entraîner l'inhibition dans l'action.


Bref, il faut faire sont tri

A+

Stéphane
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

30 mai 2011 à 21:45:12
Réponse #7

mrmagoo


Pas mal d'idées à piocher dans les réflexions du Dr. Ruthless, sur sa page facebook ( http://www.facebook.com/pages/Dr-Ruthless/123771709667 ) et sur les vidéos postées sur youtube avec le tag "Dr Ruthless".
Dolus an virtus quis in hoste requirat ?

23 mai 2020 à 10:09:49
Réponse #8

Hurgoz


Yo,

Je déterre ce fil pour signaler la châine Youtube d'Amazon Training, une méthode de self féminine, dispensée au sein de l'ADAC. Raphaele a sorti tout un tas de tutos ces derniers temps.

https://www.youtube.com/channel/UCENaU8rmzgHYM0oNpnfc_Aw

Je ne savais pas s'il était plus logique d'ouvrir un autre fil, mais bon...

Tcho
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

23 mai 2020 à 15:47:17
Réponse #9

burgenland


« Modifié: 23 mai 2020 à 16:05:18 par burgenland »
On apprend à tout âge :)

17 juin 2020 à 14:59:13
Réponse #10

mandragore


Merci en tout cas pour ce déterrage de post qui m'a permis notamment de découvrir le manuel d'Irène Zeilinger. Je ne sais pas si c'est la même chose pour la self-defense masculine, mais toute la partie mentale et émotionnelle est vraiment très intéressante. Je m'y retrouve vachement en fait... :-\

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité