Nos Partenaires

Auteur Sujet: Les dangers des ondes : portables, antennes relais...  (Lu 1962 fois)

19 mai 2011 à 16:24:46
Lu 1962 fois

Luffy


Documentaire diffusé hier soir sur France 3 :

http://www.pluzz.fr/mauvaises-ondes.html

Synopsis :

"Les ondes électromagnétiques, inodores et invisibles, sont pourtant partout, des fours à micro-ondes au Wi-Fi, en passant par les téléphones portables. En quelques années, ces technologies ont littéralement envahi le quotidien, mais les autorités sanitaires ont-elle réellement mesuré les risques liés à l'utilisation de ces micro-ondes ? Devant l'inquiétude grandissante des consommateurs, l'Etat a édicté un certain nombre de normes, mais celles-ci sont-elles efficaces et suffisamment strictes pour une protection optimale ? Nombreux sont les scientifiques qui se penchent sur la question en livrant des études poussées, mais lorsqu'ils fournissent des résultats inquiétants, ils sont alors fréquemment discrédités. Sophie Le Gall tente à son tour d'identifier le danger lié à l'utilisation croissante de ces technologies."


A vous de vous faire votre propre opinion  ;)
"S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel." Loïck Peyron

19 mai 2011 à 16:34:51
Réponse #1

Ishi


A vous de vous faire votre propre opinion  ;)

Opinion dèjà faite.
Pas de wifi, pas de micro-onde, pas de téléphone portable ou sans fil à la maison.
Mais de toutes manières on bouffe quand même des ondes alors autant éviter d"en produire soi même ;)
Steph
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

19 mai 2011 à 17:21:02
Réponse #2

Luffy


Ce qui me met hors de moi  >:( même si c'est une réalité, c'est qu'on en revient toujours à la même chose : lobbying/pouvoirs publics, conflit d’intérêts experts mandatés/industriels, risque pour la santé publique/profits.

On n'informe que peu le citoyen, si on peut le désinformer tant mieux. On désavoue les scientifiques allant contre le sens des intérêts financiers ou on met un frein à leurs recherches. Avant les années 2000, le citoyen n'avait aucune information sur les dangers potentiels du portable et ses antennes relais et pouvait même penser cette technologie sans risque faisant confiance aux études qui devaient avoir été menées,  aux précautions prises par l'état notamment les normes avant l'autorisation de mise sur le marché, mais depuis on en a entendu parler et rien n'avance.  Les pouvoirs publics ne semblent pas vouloir se mettre en travers des industriels ou rectifier le tir malgré l'évolution de nos connaissances sur le sujet.
Heureusement, quelques citoyens via la justice arrivent à tenir tête aux opérateurs. Mais ce sont des combats isolés.

Franchement, où va-t-on? Plus ça va, plus de nouvelles technologies sans fil (Bluetooth, wifi et autres) deviennent monnaie courante, font partie de notre quotidien. De toute façon, même si on n'émet pas d'ondes nous même, on subit tout de même celles du "voisinage" (radio, micro-ondes, Bluetooth, wifi, antennes relais) que ce soit chez nous, dans la rue, dans notre entreprise. Je suis bien entendu pas contre la technologie, le progrès, le développement industriel, mais le principe de précaution ne s'applique jamais face aux enjeux financiers.

S'il y a un risque pour ma santé ou celle de mon foyer, où est mon droit de retrait? Je peux comme le dit Ishi "éviter mes propres émissions", mais les autres?
"S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel." Loïck Peyron

19 mai 2011 à 17:27:47
Réponse #3

Baptiste


Ce qui me met hors de moi  >:( même si c'est une réalité, c'est qu'on en revient toujours à la même chose : lobbying/pouvoirs publics, conflit d’intérêts experts mandatés/industriels, risque pour la santé publique/profits.

On n'informe que peu le citoyen, si on peut le désinformer tant mieux. On désavoue les scientifiques allant contre le sens des intérêts financiers ou on met un frein à leurs recherches. Avant les années 2000, le citoyen n'avait aucune information sur les dangers potentiels du portable et ses antennes relais et pouvait même penser cette technologie sans risque faisant confiance aux études qui devaient avoir été menées,  aux précautions prises par l'état notamment les normes avant l'autorisation de mise sur le marché, mais depuis on en a entendu parler et rien n'avance.  Les pouvoirs publics ne semblent pas vouloir se mettre en travers des industriels ou rectifier le tir malgré l'évolution de nos connaissances sur le sujet.
Heureusement, quelques citoyens via la justice arrivent à tenir tête aux opérateurs. Mais ce sont des combats isolés.

Franchement, où va-t-on? Plus ça va, plus de nouvelles technologies sans fil (Bluetooth, wifi et autres) deviennent monnaie courante, font partie de notre quotidien. De toute façon, même si on n'émet pas d'ondes nous même, on subit tout de même celles du "voisinage" (radio, micro-ondes, Bluetooth, wifi, antennes relais) que ce soit chez nous, dans la rue, dans notre entreprise. Je suis bien entendu pas contre la technologie, le progrès, le développement industriel, mais le principe de précaution ne s'applique jamais face aux enjeux financiers.

S'il y a un risque pour ma santé ou celle de mon foyer, où est mon droit de retrait? Je peux comme le dit Ishi "éviter mes propres émissions", mais les autres?


Une solution : la cage de Faraday !  ;D
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

19 mai 2011 à 17:46:41
Réponse #4

Luffy


Une solution : la cage de Faraday !  ;D

C'est ce qu'à fait Gene Hackman dans le film Ennemi d'Etat.

En plus, ça a l'avantage de protéger de la foudre  ;D
"S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel." Loïck Peyron

19 mai 2011 à 18:06:00
Réponse #5

mirmidon


ou bien plus simple trouver une zone blanche  ;#
je ne suis n'y pour n'y contre bien au contraire

19 mai 2011 à 19:56:12
Réponse #6

thorwald


ou bien plus simple trouver une zone blanche  ;#

faut qu'elle soit vraiment blanche alors. parce que c'est dans les zones peu peuplées , ou les antennes sont rares que ces memes antennes emettent a fond, ainsi que le telephone. celui ci emet d'autant plus fort que l'antenne est loin.

19 mai 2011 à 20:43:56
Réponse #7

Gotio


c'est visiblement pas si facile de trouver des zone blanche, j'ai un ami qui habite dans un petit patelin en fond de vallée qui est une zone blanche et des gens hypersensible viennent de super loin pour s'y installer...
le maire a toujours refusé de mettre une antenne sur le territoire de la commune malgré les prestataire qui lui proposait de joli somme pour la location d'un emplacement (30 000 a l'année si mes souvenir sont bon mais maintenant ca me parait cher...)

21 mai 2011 à 23:46:31
Réponse #8

athlon


Bonsoir,
Je viens de le voir sur pluzz.fr
Déjà convaincu du danger, et réactif, je pensais trouver un reportage insipide... MAIS l'information majeure de ce reportage est LA COLLUSION des entreprises et des chercheurs qui représentent les organismes qui doivent prendre soins du public.
La conclusion du directeur de l' AFSSET ... il reconnait publiquement que l'étude qui démontre la non dangerosité n'est pas crédible....
http://www.criirem.org/index.php?option=com_content&view=article&id=193:du-rififi-a-lafsse&catid=71:organismes-publics&Itemid=160

A+


"Sans déconner, les mecs...  La mort, ça dure longtemps..."

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité