Nos Partenaires

Auteur Sujet: Se déplacer pieds nus  (Lu 45886 fois)

09 janvier 2008 à 17:34:01
Réponse #25

Sylvain74


Tiens dans le genre "vanne pourrave" : Domi fait encore partie des "pieds tendres", il me semble. Aille aille aille !  :lol: :lol:

Sylvain.
Hum... reprenons nous...  :closedeyes:

10 janvier 2008 à 16:27:07
Réponse #26

guillaume


Il me semble pas que Domi est fait une zanne pourave ou agressé qui que ce soit mais passons...

Comme le souligne Triptop, dans le cas d'une évasion, avoir les pieds un peu endurssis me parait être une bonne chose: on aura peut-être pas le temps que fabriquer des chaussures!

De plus, il s'agit plus pour moi dun "mode de vie", retour à l'ancienne, renouer avec la Nature...

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

11 janvier 2008 à 20:16:08
Réponse #27

douyazen


A ma question, posé plus haut ....
une petite réponse peut être ?
Quelqu'un aurait des retours de va nu pied en ville ,ayant des problèmes de santé après la dites expérience sur du long terme .

 :)
Le terrain donne le ton .
Un monde meilleur
Un jour tôt ou tard on est que des os ...

11 janvier 2008 à 20:53:16
Réponse #28

DavidManise


Salut :)

Moi je me suis baladé pas mal dans la ville de Québec pieds nus.  Je sais pas si ça compte comme ville...  mais si oui, je peux dire que tous les étés je les passais pieds nus, sans le moindre problème.  J'avais juste le dessous des pieds NOIRS a cause des particules cramées qui traînent partout...

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

11 janvier 2008 à 21:13:22
Réponse #29

douyazen


Doit pas y avoir de risque de se choper un cancer des orteils  ,quoi  ;D
Je continue mes recherches sur le sujet , si je trouve un truc je reposte mais  ça me parait bizarre qu'un matériau aussi agressif n'ai  pas de répercutions sur l'organisme .
Je me trompe peut être .

merci  David .

Sinon si il ya d'autres personnes içi qui ont une expérience similaire ...Domi t'as un avis ?
Le terrain donne le ton .
Un monde meilleur
Un jour tôt ou tard on est que des os ...

11 janvier 2008 à 21:28:11
Réponse #30

DavidManise


Bah en fait la peau des pieds est très épaisse et constituée presque exclusivement de cellules "mortes".  Ce qui est sous la plante des pieds, sauf en cas de blessure, ne rentre pas en contact avec la circulation sanguine.  Bref, concrètement, t'as beau avec les pieds crades, ils restent propres à l'intérieur ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

11 janvier 2008 à 21:40:42
Réponse #31

Langouste


Salut,  :)
Je n'avais jamais pensé à la toxicité éventuelle des enrobés de voirie...  :-[ Trop fort ce forum  :up:
D'après la fiche de données de sécurité des bitumes BP: probablement pas de risques.
Le site des professionnels du bitume (donc certainement pas impartial...) est du même avis:
Citer
De par sa composition, le bitume n’est pas classé par la réglementation européenne parmi les produits dangereux (non-cancérogène). En effet, sa concentration en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) est près de cent fois inférieure au seuil légal de 1 000 mg/kg (cf. Volume 35 de l’International Agency for Research on Cancer) et ne sont pas bio-disponibles.

Le bitume pur n’est ni cancérogène, ni mutagène, ni toxique pour la reproduction, selon les déclarations des experts qui ont travaillé sur des échantillons représentatifs de bitume. Le fait de circuler sur une route en enrobés bitumineux ne présente aucun danger. Il en est de même pour les consommateurs de l’eau conservée dans des bassins imperméabilisés à l’aide d’un complexe bitumineux, ou pour les habitants des logements bénéficiant d’une isolation phonique ou thermique à base de bitume.

Particularité : les quelques HAP présents dans le bitume (7 à 22 mg/kg d’après l’IARC) ne sont pas bio-disponibles. Autrement dit, ils ne peuvent pas migrer hors du liant bitumineux en raison de sa forte viscosité et des liaisons chimiques qui les rendent solidaires, à la différence des HAP éventuellement présents dans d’autres hydrocarbures (distillats lourds, mazout).

Aucun gaz ne peut s’échapper du bitume à froid et être inhalé par l’homme – même si la température extérieure est élevée – car la tension de la vapeur du bitume à température ambiante est nulle. L’effet de mirage observé sur les chaussées surchauffées en été (ou sur les circuits de Formule 1) est en réalité un phénomène optique et, en aucun cas, la matérialisation d’émanations de gaz provenant de l’enrobé bitumineux. Le phénomène en question résulte de la perturbation des rayons lumineux, consécutive à la variation de l’indice de réfraction de l’air au contact d’une surface chaude.

Ca ne parle que du bitume pur, je n'ai rien trouvé sur les additifs... Et on doit aussi rencontrer des enrobés anciens qui sont peut être à base d'autres produits (les routes de campagne avec des flaques noires qui fondent au soleil ?).

Si vous avez d'autres infos de sources indépendantes je suis aussi preneur !

Je n'ai jamais ressenti de problème du directement au bitume, en revanche, j'ai viré un paillasson de voiture qui m'irritait les talons en conduisant. Le genre de salopeté en plastique très dense et très mou qui pue le plastique neuf.

11 janvier 2008 à 22:52:57
Réponse #32

douyazen


Sans compter les résidus de gomme de pneus , d'huile vidange et de gazoil ,les peintures de signalisations ... ça fait beaucoup de "on ne cours aucun risques " "coméme "  ;D

merci Langouste .  ;)

J'ai quand méme beaucoup d'appréhension à enlever mes chaussures en ville .

Serais je victime d'un conditionnement ?

Pour ce qui s'agit du milieu naturel , j'y marcherai  pieds nus , sans aucune hésitation, je le faisais en étant gamin et je repense à reprendre se genre de marche .
Je  ne trouve pas que La Terre soit une matière sale , je sais pas si vous voyez ce que je veux dire .
Le bitume , j' ai du mal . 
Le terrain donne le ton .
Un monde meilleur
Un jour tôt ou tard on est que des os ...

12 janvier 2008 à 16:10:16
Réponse #33

domi


Bonjour  a tous .
 Pour répondre a certaine questions, au sujet des enrobés de bitume , ceux de nos trottoirs ou chaussées ne m ont jamais posé un soucis quelconque , néanmoin j évite  de marcher pieds nus avec le soleil au zenith  .
Les brulures occasionné ne sont pas pour moi une nécessité faut etre réaliste .

Jusqu a présent tout les va nus pieds que j ai croisé pense la meme chose, etre pieds nus doit resté un plaisir avant tout .
Le seul risque dans nos ville c est d avoir nos petons qui se noircissent assez rapidement suivant le taux de pollution de celle ci. Mais honnetement , je pense que nos poumons sont largement  plus solicité et moin propre que nos pieds malheureusement  , une bonne douche ,un peu de creme rehydratant  et hop c est repartit.

Au sujet de nos vert paturage ,qui on l air bien innofensif  au premier abord, je dis bien au premier abord car nous rentrons de plein pieds dans le monde naturel ,
 j ai toujours eut un peu plus de difficulté a me réadapté au differentes textures sol dur, caillouteux , humide faut dire  qu aprés quelque kilomètres et sous un soleil de plomb j etais bien contend de rentré .
Je pense que c est avant tout une question d habitude a prendre étant plus de la ville que de la campagne, le pied ne se pose pas de la meme facon suivant le terrain c est instinctif .

Je ne sais pas si j ai répondu a certaine de vos questions,mais cela reste avant tout une experience propre a chacun ,nos pieds conffiné dans des chaussures depuis l enfance mettra plus ou moin de temps a se réadapté suivant la personne .
Ce qui m embarrasse le plus c est pas d etre pieds nus c est le comportement de certain qui trouvent ça degoutant ou sale , honnetement nous  sommes conditionné de tel façon que tout changement mais plus de temps a etre accepté , dans certain pays plus libre d esprit cela est mieux perçu.
   
 by by bonne balades

12 janvier 2008 à 19:08:22
Réponse #34

chocapic


Hello a tous

Voila j'ai fais ma premiere "seance" il ya quelques heures...
En rentrant chez moi je prends toujours un chemin avec pas mal de cailloux (des gros et des petits) de 100m env,ca fait quelque temps que j'ai cette idée en tete mais j'avais pas encore eu le courage de le faire,et donc tout a l'heure en rentrant,j'ai enlevé mes chaussures et mes chaussettes et j'ai commencer a marcher (honnetement au debut je me sentais un peut c** avec mes chaussures a la main).
Donc j'ai pas mal galéré au final,les cailloux+le froid c'est durdur...je pense que c'etait le froid le pire car la douleur des cailloux s'attenue un petit peut au fils des "metres"

Donc voila 2e seance semaine prochaine,je vais me prendre des photos de mes pieds au fur et a mesure du temps histoire de voir le changement.(Avec cette seance je me suis rendu compte que pour quelqu'un comme moi qui n'avais jamais vraiment marché pieds nus, en cas de probleme ou evacuation d'urgence si on a pas le temps de mettre des chaussures, ca peut vraiment poser problemes...)

Voila @++

12 janvier 2008 à 20:42:55
Réponse #35

DavidManise


Je pense que le mieux pour commencer, c'est au printemps...  quand tout est doux et moelleux :)  Enfin sauf les cailloux bien sûr.  En fait les pieds doivent s'adapter progressivement.  C'est bien de les stresser un peu, mais pas au point d'avoir vraiment mal.  Faut pas être maso non plus.  Puis petit à petit au fil des semaines tu marcheras sur des trucs de ouf sans même t'en rendre compte.

Sinon j'ai constaté un truc zarbi.  Parfois sur certaines surface ça fait un peu mal en marchant, et en courant je ne sens rien.  Bizarre non ? 

Olivier, t'as remarqué la même chose ou pas ?

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

12 janvier 2008 à 22:40:46
Réponse #36

douyazen


@ domi : merci pour le retour .
Je crois que ça rejoint ce que disait David .

Je vais expérimenter pour voir , et passer outre mes craintes de cancer des orteils .

Le terrain donne le ton .
Un monde meilleur
Un jour tôt ou tard on est que des os ...

13 janvier 2008 à 18:43:40
Réponse #37

Langouste


Citer
Sinon j'ai constaté un truc zarbi.  Parfois sur certaines surface ça fait un peu mal en marchant, et en courant je ne sens rien.  Bizarre non ? Olivier, t'as remarqué la même chose ou pas ?

Euh... non, je ne crois pas...  Sauf dans les cas "d'urgence", quand je dois galoper derrière un des mes petits bouts qui s'approche d'un endroit dangereux: je cours sur n'importe quoi (cailloux pointus, végétation piquante etc) sans faire attention où je pose les pieds: pas de douleur, pas de dommages. Il doit y avoir un mode de déplacement spécial qui ne s'active que quand on débranche la conscience superficielle... Bêtement ça me fait plaisir à chaque fois: c'est la preuve qu'il y a une énorme "marge de sécurité" entre ce que je fais et ce que je pourrais faire ; des possibilités cachées à découvrir. Je ne cherche pas forcément à les expérimenter, mais je sais qu'elles sont là.

Olivier  :)

« Modifié: 13 janvier 2008 à 19:01:03 par Langouste »

19 janvier 2008 à 19:51:11
Réponse #38

Nävis


C'est rigolo comme sujet pour un forum avec des fondus de nature et autre techniques de survie. Enfin, on a (presque) tous été livrés avec deux pieds nus! La question ne se pose pas, la vie c'est pieds nus, sauf si on veut/doit mettre autre chose autour (des chaussettes pour les petons frileux).
Expérience marrante, a force d'être souvent pieds nus, je me suit aventurée sur de la neige tassée: nos pieds doivent pas être faits pour, cela glisse terriblement. Me suis étalée.

19 janvier 2008 à 22:11:45
Réponse #39

Langouste


Bonsoir Nävis,  :)
Citer
La question ne se pose pas
Il n'y a pas que Moi et la Terre, il y a aussi les Autres...
Je m'explique: je suis né avec le zizi à l'air. Je suis très heureux comme ça, mais si l'envie me prend d'aller faire mes course ou aller chercher mes enfants à l'école dans l'état "brut de livraison", j'aurais de sérieux problèmes.  :o Pourtant quoi de plus naturel et commun qu'un corps nu ?
Pareil pour les pieds. La vie en société implique la soumission à un tas de règles (bonnes ou mauvaises) dont certaines sont implicites et ne sont formulées que lorsque on dévie de la norme. Le prix a payer pour ces déviances volontaires peut être énorme: perte de job, isolement social, condamnations pénales, mesures administratives...
Bref , la question ne se pose pas, elle s'impose ! :'(

Le naturisme est un combat !  ;)




19 janvier 2008 à 22:26:35
Réponse #40

douyazen


Je plussoie Langoute  ;)
Le terrain donne le ton .
Un monde meilleur
Un jour tôt ou tard on est que des os ...

20 janvier 2008 à 00:22:40
Réponse #41

BeN


Salut,

D'abord j'aime comme vous marcher pieds nus ça fait du bien à mes mycoses :D.
Bien que je comprenne le commun des mortels de trouver ça "bizarre" (pas habitué, "ça doit être un gitant!",..). Un truc qui m'échappe (c'est là que je vire HS :) ) c'est les mecs qui vont nager en rivière avec des baskets (au pieds!)?!? Infernal! j'ai essayé c'est pas cool (ok tu t'entraines pour au cas où tu tombes dans l'eau tout habillé!). Question sécurité, alors? Oui, je me suis une fois ouvert le pied (mon p'tit frère: "Ho! Regarde l'eau est toute rouge ici!" moi, soulevant mon pied: "Je saigne!"), quelques points et c'est bon. Mais nager en baskets JAMAIS! (Fin du HS)

Vas nu-pieds!

Ben
"Il est trop tard di rastrinde ses fesses quand on z'a chî ès lét!"

"Ils marchent dans la forêt..."

20 janvier 2008 à 03:14:04
Réponse #42

triptop


Pour la nage en rivière, ça dépend où, si tu vois ça en Guyane c'est une précaution qui s'impose... des raies sont logées dans le sable et la vase  :)
"Honi soit qui mal y pense !"

26 janvier 2008 à 01:49:19
Réponse #43

Anke


Aïe, j'ai un peu de mal (mais je ne prétend pas détenir la vérité, loin s'en faut); Je constate plusieurs choses( vous me reprenez si je m'égare)
Si ça caille, pieds nus, y'a pas photo, j'augmente ma capacité à l'hypothermie ( contact permanent sur une surface froide). Comme il fait froid, vasoconstriction donc alimentation de mes tissus en chute libre. Les alpinistes connaissent la suite (comptez vos doigts de pieds ...)
Pourquoi pique-t-on systématiquement les godasses des prisonniers ? Pour ralentir leur capacité à se barrer.
Bon si le prisonnier est comme David, ou un marcheur pieds nus, la manoeuvre pour éviter l'évasion est loupée ( tant mieux), y'a plus qu'a tapisser le parterre de tessons de bouteilles.
Comme Patrick, je pense que l'on augmente également sa capacité à se blesser, et en situation de survie, ben je crois que c'est exactement le contraire qu'il faut chercher à faire ( augmenter sa capacité à rester entier).

Et puis pour la petite histoire, on a connu la chanteuse aux pieds nus ( si si rappelez vous ) dans les seventies, pendant le mvt hippy. N'y aurait-il pas de reminiscence de ce type de mouvement dans la démarche :" écoute ton corps, mon frère, il te parle etc... etc..." ( Je l'avoue je suis un peu allergique, mais c'est moi)
Je resterais donc pragmatique : le verre, ça coupe, le bitume brulant, ça brule etc... Galoper pendant 42,195 km sur une route à 12km/h de moyenne, tu as toutes les chances de te ruiner les genoux, les hanches, les cervicales, si tu le fait pieds-nus. Mais je vous l'accorde les godasses avec des semelles sympas( efficace), c'est recent, mais avant y'avait aussi moins de gens qui se tapaient un marathon pour le "fun".
Tout ça ne veut pas dire que pour moi marcher pieds-nus c'est mal, au contraire, mais juste dans certaines conditions précises en prenant bien garde à l'intellectualisation-psycho-socio-mes-genoux du concept et de sa pratique.
Et puis, même si  "la vie c'est pieds-nus", si je me les cailles ( les pieds !) je mets les charentaises !

Mèfiant le Anke hein ?

26 janvier 2008 à 13:17:09
Réponse #44

guillaume


Comme Patrick, je pense que l'on augmente également sa capacité à se blesser, et en situation de survie, ben je crois que c'est exactement le contraire qu'il faut chercher à faire ( augmenter sa capacité à rester entier).

Tafdac mais tu dis toi même qu'un prisonnier ayant les capacités de David à marcher pieds nus (par exemple) bien il a plus de chance...

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

26 janvier 2008 à 14:49:19
Réponse #45

Anke


Exact fils, mais tout le monde n'est pas David ! Et ce n'est pas non plus un surhomme c't'homme là. Devant un parterre à risque, personnellement, je me protège les pieds.... pour pouvoir aller plus loin.

Mes deux pataugas.

26 janvier 2008 à 14:54:30
Réponse #46

DavidManise


Oui chuis pas fou hein...  si j'ai mal, je me chausse ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

26 janvier 2008 à 21:11:57
Réponse #47

Chester


mais bon c'est évident ça!Les pieds peuvent tolérer des graviers,c'est pas pour autant qu'on va se foutre à marcher sur un tapis de braises en récitant des mantras ou qu'on va partir orteils au vent pour st jacques de compostelle!

27 janvier 2008 à 00:16:30
Réponse #48

DavidManise


Bah les braises étonamment ça passe assez bien sur un court moment.  La peau des pieds crame à retardement.  C'est bizarre.  Style comme si la chaleur mettait du temps à passer. 

Je me suis cramé les pieds les pieds l'an dernier sur du bitume bien chaud.  J'ai senti que ça chauffait sur le coup, mais ça n'est que 2-3 heures plus tard que la brûlure s'est vraiment fait sentir...  et là avec les pieds qui font super mal, pour rentrer sur les cailloux concassés j'ai pleuré ma race.  Le GHC a même eu pitié de moi et il m'a découpé des bouts de bâche pour que je souffre moins ;D

Bref, les pieds nus c'est sympa.  C'est super de s'endurcir les pieds vraiment, ça soigne les mycoses et ça renforce le pied, tout ça.  C'est très sain.  Par contre les scandales dans le sac ça fait partie du kit de survie du va nu pieds ;)

David

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

27 janvier 2008 à 00:21:41
Réponse #49

Olcos



Bref, les pieds nus c'est sympa.  C'est super de s'endurcir les pieds vraiment, ça soigne les mycoses et ça renforce le pied, tout ça.  C'est très sain.  Par contre les scandales dans le sac ça fait partie du kit de survie du va nu pieds ;)

David

David

Tu veux dire Voici ?  ;D
"Le chien apprend à l'enfant la fidélité, la persévérance... et l'obligation de tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher."

Robert Benchley

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité