Nos Partenaires

Auteur Sujet: phytolaque en forêt de fontainebleau  (Lu 3717 fois)

21 avril 2011 à 14:00:40
Lu 3717 fois

laviedehors


Bonjour à toute et à tous,

Cela fait longtemps que suis sur ce forum sans y avoir jamais participer. C'est aujourd'hui que je m'y met. (c'est pas trop tôt)

Bref, je veux vous parler d'un problème qui survient en forêt de fontainebleau et peut être ailleurs. J'ai rechercher sur le forum et mis à part quelques techniques de cuisine sur cette plante, il n'y a pas grand chose. Je ne suis pas un spécialiste de ça donc je vous invite à allez faire un tour sur le site même:

http://phytolaque.wifeo.com/

Si on peut aider et donner quelques coup de machettes...

Sur ce bonne journée.
Pierrick.

PS; si c'est au mauvais endroit ou pour toutes suggestions, n'hésitez pas.

21 avril 2011 à 16:09:47
Réponse #1

mrmagoo


Y'en a plein dans le sud ouest, surtout dans les landes. Le couper ça sert à rien, faut creuser pour mettre la main sur la racine, qui ressemble à un gros tubercule, sinon la plante repartira l'année suivante à partir du rhizome. C'est une plante qui pratique la guerre chimique, elle empoisonne tout autour d'elle, plantes et insectes. Toute la plante est d'ailleurs toxique à des degrés divers.
Dolus an virtus quis in hoste requirat ?

21 avril 2011 à 17:03:08
Réponse #2

Trekkal


J'avais entendu parler de ce fleau vegetal,mais n'avais jamais pris le temps de m'interesser ni me documenter sur le probleme...(pas serieux pour un Bleausard qui se respecte  :down:).
Alors merci d'avoir abordé le sujet !

Une video traitant de cette invasion en foret de Fontainebleau ,presenté par Thierry Pain; à voir absolument ! :  http://www.youtube.com/watch?v=HCmJ_gTdRpU

Quelques autres:
-reportage,appel aux volontaires: http://www.youtube.com/watch?v=fyLA1wQhlRA&feature=related
-methode d'arrachage des phytolaques: http://www.youtube.com/watch?v=JelBzAgFfJE
-fauchage a la machette: http://www.youtube.com/watch?v=mqK52M7jRNc&NR=1
« Modifié: 21 avril 2011 à 17:26:39 par Trekkal »

13 novembre 2011 à 15:28:08
Réponse #3

Spire


Bonjour,
Vu aussi dans la forêt de St Germain en Laye (notamment coté nord, au dessus du champ de tir pour ceux qui connaissent).
A+

14 novembre 2011 à 10:19:02
Réponse #4

merydine


Intéressant.
Je vois ce que je peux faire, j'habite pas loin des parcelles infectées (32...).
Elle a pu proliférer car la route permettant d'y accéder a été fermée pour réfection pendant + d'un an ...
Donc arrachage + un peu de désoucheur pour garantir le résultat...

Dans les plantes invasives, je signale le Rustifina. C'est beau, mais en cas de coupe, se propage vitesse "V"
Une astuce donnée par un Jardinier de la ville de Paris pour une extermination sans arrachage de souche d'arbre:

- percer des trous profonds dans le tronc coupé à raz mais sans atteindre la terre.
- verser de l'essence au 2/3 max pendant une semaine
- au bout d'une semaine normalement il ne reste plus d'essence.
- mettre le feu avec un brasero car l'humidité et l'essence de bois empêche l'explosion de l'essence par recombinaison

Normalement (je dois le tester prochainement sur une souche de sapin), le bois se consume jusqu'aux racines imbibées. ;)

A+


14 novembre 2011 à 16:55:01
Réponse #5

mad


Pas d'emballement - tout le buzz sur cette plante invasive est mené par une seule personne (TP), et personnellement, je n'ai pas encore eu d'écho sur la réalité d'un problème écologique lié à ça ...
Ce qui veut dire que je vais essayer d'en savoir un peu plus ASAP !

16 novembre 2011 à 18:04:48
Réponse #6

Spire


C'est vrai ça, qu'en est t-il vraiment ? Et puis le phytolacca est une belle plante (médicinale d'ailleurs, bien qu’assez toxique) avec ses petits fruits en forme de tomates miniatures. Je n'aime pas détruire des plantes sans raison valable.
Si on veut aller par là, le noyer aussi est un arbre qui détruit tout ce qui tente de pousser sous ses branches. Ou encore le rumex avec sa racine pivotante qui est une vraie plaie dans les potagers.
Si quelqu'un peut avoir des infos sérieuses je suis intéressée.
Des infos intéressantes sur ce site :
http://www.tela-botanica.org/page:Phytolacca_americana
La notion de plante invasive me paraît suspecte quand on voit que le topinambour (plante potagère et maraîchère qu’on trouve sur les marchés) est classée plante invasive.
D’ailleurs j’en ai dans mon jardin (parce que j’en cultive) et elle n’est vraiment pas difficile à contrôler, en tous cas pas plus que la pomme de terre.
a+

17 novembre 2011 à 14:38:51
Réponse #7

Stephane


C'est vrai ça, qu'en est t-il vraiment ? Et puis le phytolacca est une belle plante (médicinale d'ailleurs, bien qu’assez toxique) avec ses petits fruits en forme de tomates miniatures. Je n'aime pas détruire des plantes sans raison valable.
Si on veut aller par là, le noyer aussi est un arbre qui détruit tout ce qui tente de pousser sous ses branches. Ou encore le rumex avec sa racine pivotante qui est une vraie plaie dans les potagers.
Si quelqu'un peut avoir des infos sérieuses je suis intéressée.
Des infos intéressantes sur ce site :
http://www.tela-botanica.org/page:Phytolacca_americana
La notion de plante invasive me paraît suspecte quand on voit que le topinambour (plante potagère et maraîchère qu’on trouve sur les marchés) est classée plante invasive.
D’ailleurs j’en ai dans mon jardin (parce que j’en cultive) et elle n’est vraiment pas difficile à contrôler, en tous cas pas plus que la pomme de terre.
a+

Il faut savoir que les plantes invasives sont des plantes étrangères qui sont souvent très bien controlées en culture(parce que souvent a la limite de leurs capacités) pendant longtemps mais qui, soudainement, sans que l'on sache exactement pourquoi, se mettent a s'étendre en milieu naturel et deviennent alors un problème en remplacant la flore indigène. Comme elles n'ont pas de prédateurs naturels, elles sont alors impossibles a controler et s'étendent sans mal.
Le cas du Noyer n'est pas un bon exemple car il est un indigène et des prédateurs de cette plante existent dans notre environnement ce qui n'est habituellement pas le cas des envahissantes étrangères.
Le Topinambour justement, une plante "facile a controler" peut devenir une plante quasi impossible a éradiquer quand elle s'installe solidement en nature et, comme elle est très haute et dense, elle étouffe la végétation en place. De ces talles, qui peuvent devenir immenses, se resèment d'autres talles et ainsi de suite. C'est ce qui arrive ici.
Nous avons nous aussi de nombreuses plantes envahissantes et il y a souvent combat pour au moins les controler.


Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

16 décembre 2011 à 13:36:04
Réponse #8

merydine


Ok,
ben tu fais tes vérifs et tu me fais signe quand je peux aller arracher dans les parcelles indiquées.
Je vais certainement acheter un kurka cold steel, autant l'amortir  :doubleup:

16 décembre 2011 à 16:00:37
Réponse #9

Loriot


Tu peux peut être demander toi au garde forestier de ta région ce que tu peux faire, quand et comment.
En effet, couper, c'est bien. Mais ça peut être pire aussi. Par chez moi on a de la renouée du Japon, le chef jardinier de la commune dans un grand élan de propreté fait tout fauché durant l'été. Au pire moment en fait, la plante se bouture, les graines se disperse et comme c'est au bord du lac, chaque année les rives alentour se couvre de plus en plus...
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité