Nos Partenaires

Auteur Sujet: New Blood Seminar 2 - Urban Combatives  (Lu 8600 fois)

23 avril 2011 à 15:04:03
Réponse #50

Eric Lem


1) Sortir les mains de ses poches (c'est déjà un bon début).

2) Etablir le contact (vocal) avant que l'individu ne soit trop proche ("Bonjour, je peux vous aider?").

3) Utiliser la passive stance (position d'interview) pour gérer la distance.
Peace,

Eric.
*********************************
"...everyone's got their path brother.... choose wisely." - R. Dimitri
"La "baffe de gitan" j'imagine la grosse baffe de cow boy : c'est un moyen de dialogue qui peut permettre la syntonisation." - Kilbith


http://www.acdsbelgium.org/

23 avril 2011 à 15:07:00
Réponse #51

oueb1


1) Sortir les mains de ses poches (c'est déjà un bon début).

2) Etablir le contact (vocal) avant que l'individu ne soit trop proche ("Bonjour, je peux vous aider?").

3) Utiliser la passive stance (position d'interview) pour gérer la distance.


Merci Eric pour ta réponse,qu'est ce que tu entends par "passive stance" la garde passive ?c'est ça?.

23 avril 2011 à 15:09:03
Réponse #52

Eric Lem


Je suppose qu'on parle en effet de la même...  ;D
Peace,

Eric.
*********************************
"...everyone's got their path brother.... choose wisely." - R. Dimitri
"La "baffe de gitan" j'imagine la grosse baffe de cow boy : c'est un moyen de dialogue qui peut permettre la syntonisation." - Kilbith


http://www.acdsbelgium.org/

23 avril 2011 à 18:17:33
Réponse #53

Patrick


1) Sortir les mains de ses poches (c'est déjà un bon début).

2) Etablir le contact (vocal) avant que l'individu ne soit trop proche ("Bonjour, je peux vous aider?").

3) Utiliser la passive stance (position d'interview) pour gérer la distance.

Rico uh akhbar  :akhbar:

Et encore en deçà travailler sur le pourquoi je risquerais de manger le coude du Monsieur :

- je suis supporter du PSG et je suis en vacances à Marseille avec l'écharpe dudit club autours du cou
- il est boulanger et sa femme attend qu'il parte au travail pour me rejoindre sous les draps
- je montre ostensiblement des biens de consommation attractifs
- j'ai un contentieux ponctuel ou récurrent (cas présent)

La violence gratuite ça n'existe tout simplement pas. Le dénie de violence (ça ne peut pas m'arriver, pas si violemment), oui.
« Modifié: 23 avril 2011 à 18:22:54 par Patrick »

23 avril 2011 à 21:52:54
Réponse #54

b@s


ou meme tu es un boulanger parisien qui fricote avec une marseillaise au mari de laquelle tu dois du blé ? ;#

bon, sinon, même si j'ai tendance à ne pas croire non plus tout à fait à la violence gratuite, il y a des occasions  pendant lesquelles on a du mal à percevoir le pourquoi. Les causes existent mais ne sont pas toujours visibles ou intelligibles pour le commun des mortels.

23 avril 2011 à 22:00:34
Réponse #55

** Serge **


"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

23 avril 2011 à 22:42:05
Réponse #56

crotale


La violence gratuite, s'il s'agit de gens qui agressent et frappent leur prochain par opportunisme, fun, débilité ou desoeuvrement, existe bel et bien...

En self rien n'est figé, rien n'est acquis, oser prétendre le contraire est pure utopie !
Une position avec une main dans une poche peut dissuader un éventuel alpagueur, un "bonjour, puis-je vous aider" peut prêter a sourire dans certains contextes et provoquer la ruée si les mecs considèrent ce langage comme provocateur. Le simple fait de parler peut déjà être considéré comme une provocation. La réponse du genre "d'où tu me parles bouffon risque de compliquer sérieusement la suite des événements ! Enfin en grande agglo et banlieue tout du moins.
L'idée étant de pouvoir réagir dans n'importe quelle position, et utiliser ses bras comme des tampons souples pour "tenir" l'opposant a distance et "sentir" ses réactions.
La façon de travailler le coude en étant déjà en contact avec l'adversaire main ouverte est représentative d'une excellente gestion de l'embrouille, la vraie, celle de la rue, injuste & imprévisible.
Enfin pour ce que j'en dis ;)
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

23 avril 2011 à 23:24:25
Réponse #57

Eric Lem


Et non.

Elle semble gratuite pour la victime mais est ce qu'il n'y a pas toujours une origine qu'elle soit sociale, psychologique, conjonctuelle ou strucuturelle à cette violence pour l'auteur?

Je dis çà , j'ai surement rien compris au sujet du débat ;#

Dans ce cas, moi non plus j'ai rien compris au débat (ce qui sera surement affirmé avec beaucoup de verve 5 posts plus loin  ;) ), car je suis tout à fait d'accord avec toi...

Il faudrait déjà s'entendre sur le terme "violence gratuite"...
Est-ce la violence qui nous semble gratuite ou celle qui l'est réellement pour son auteur?

Si on choisit la première définition, effectivement ça existe et c'est vachement répandu.
Par contre, pour la deuxième, j'aurais tendance à penser que c'est plus que rare (mais sans aller jusqu'à dire que ça n'existe vraiment pas).
Evidemment, ça ne fait pas beaucoup avancer le shmilblick au point de vue de la protection perso.

Ca donne juste des pistes de réflexion et d'autres façon d'envisager la violence, que celles dans lesquelles, par habitude, on a un peu tous tendance à se complaire.
Rory Miller a sorti un bouquin complet là-dessus, d'ailleurs  ;)

Faire de son mieux pour BIEN jouer le BG pendant un entrainement, en y ajoutant un maximum de créativité et d'intention, est aussi un bon moyen de travailler pratiquement sur cette problématique.

Peace,

Eric.
*********************************
"...everyone's got their path brother.... choose wisely." - R. Dimitri
"La "baffe de gitan" j'imagine la grosse baffe de cow boy : c'est un moyen de dialogue qui peut permettre la syntonisation." - Kilbith


http://www.acdsbelgium.org/

24 avril 2011 à 01:13:34
Réponse #58

** Serge **


"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

24 avril 2011 à 07:50:49
Réponse #59

Patrick


Si.
Non Serge elle répond à un schéma pour celui qui la commet. Que se schéma ou les mobiles de ce schéma échappent aux victimes, aux témoins, au public est autre chose.

Dans les exemples fournis pas Crotale, je cite :
désœuvrement : stigmatisation (la victime représente quelque chose de frustrant ou haï)
débilité : ça c'est le truc fourre tout mais si on analyse on retrouve la territorialité, la stigmatisation voire un poil de prédation.
fun : idem

24 avril 2011 à 08:35:17
Réponse #60

crotale


 :lol:
La psychologie de comptoir a de beaux jours devant elle !
Tiens je vais relire la Guérison des Dalton de ce pas ;D

Donner un nom a ce qui nous effraie et nous échappe est sans doute rassurant... On dissèque quoi exactement, nos propres jugements de valeurs ou une réalité incertaine qui ne se nourrie pas forcément de racines connues ou reconnues ?


http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

24 avril 2011 à 08:59:50
Réponse #61

Patrick


:lol:
La psychologie de comptoir a de beaux jours devant elle !
Tiens je vais relire la Guérison des Dalton de ce pas ;D
Tiens, un crime de lèse omniscience ? Tu as une expérience solide de terrain, je vis aussi une réalité de la violence au quotidien dans un contexte différent et je ne livre là que mon sentiment.

Alors, je préfèrerais de beaucoup que tu me démontres mon éventuelle erreur par des arguments et qu'on progresse plutôt que par des vannes déplacées avec un fond larvé plutôt malsain.

24 avril 2011 à 19:38:45
Réponse #62

crotale


Tiens, un crime de lèse omniscience ? Tu as une expérience solide de terrain, je vis aussi une réalité de la violence au quotidien dans un contexte différent et je ne livre là que mon sentiment.

Alors, je préfèrerais de beaucoup que tu me démontres mon éventuelle erreur par des arguments et qu'on progresse plutôt que par des vannes déplacées avec un fond larvé plutôt malsain.

Les vannes je peux difficilement faire sans, la vie est suffisamment compliquée pour que l'on ne se prenne pas trop au sérieux sur des sujets de divertissement ;D

Juste pour dire que les plus mauvais défenseurs des plus sordides brigands ont souvent recours a des assertions de ce type en évoquant une violence "non gratuite", tentant presque de la légitimer en audience, en évoquant les tenants et les aboutissements d'un profil...

Mais très sincèrement, il y a vraiment des gens qui n'ont besoin d'aucun mobile et qui ne nourrissent aucune aversion ou malaise social, et qui deviennent violents à l'occasion, j'irai presque dire sans motif légitime ;#

Le professeur Otto Von Himbeergest en est une belle illustration dans Luke ;)

http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

24 avril 2011 à 19:51:56
Réponse #63

Patrick


Juste pour dire que les plus mauvais défenseurs des plus sordides brigands ont souvent recours a des assertions de ce type en évoquant une violence "non gratuite", tentant presque de la légitimer en audience, en évoquant les tenants et les aboutissements d'un profil...

Mais très sincèrement, il y a vraiment des gens qui n'ont besoin d'aucun mobile et qui ne nourrissent aucune aversion ou malaise social, et qui deviennent violents à l'occasion, j'irai presque dire sans motif légitime ;#
Je comprends mieux ta position de ne surtout pas vouloir dédouaner les actes de violences. Moi, j'essaye juste de comprendre, décoder, pour anticiper autant que faire se peut.
 
La violence immanente, je ne l'ai jamais encore rencontré, mais je retiens le principe comme piste de recherche.

25 avril 2011 à 00:05:12
Réponse #64

Thanos


désœuvrement : stigmatisation (la victime représente quelque chose de frustrant ou haï)
débilité : ça c'est le truc fourre tout mais si on analyse on retrouve la territorialité, la stigmatisation voire un poil de prédation.
fun : idem

Je vais prendre un exemple bateau, pas de violence aux personnes mais de dégradation :

Sur un chantier archéo où je bossais, nous avions construit un grenier carolingien en torchis (on peut le voir en photo dans un sujet sur le torchis que j'avais posté ici).

Des "jeunes" (j'utilise ce terme pour m'auto-irriter  ;#) sont venu le bruler et abattre certains murs...


Pourquoi si ce n'est par jeu et/ou désœuvrement ? J'ai eu beau cherché je n'ai jamais trouvé la réponse... Il ne représentait aucune structure étatique, groupe social (a moins que ces jeunes n'éprouve une haine viscérale pour les carolingiens), n'avait pas de valeur pécuniaire...  :huh:

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

25 avril 2011 à 07:20:46
Réponse #65

Patrick


Pourquoi si ce n'est par jeu et/ou désœuvrement ? J'ai eu beau cherché je n'ai jamais trouvé la réponse... Il ne représentait aucune structure étatique, groupe social (a moins que ces jeunes n'éprouve une haine viscérale pour les carolingiens), n'avait pas de valeur pécuniaire...  :huh:
Une manifestation de culture, un empiètement sur un "territoire", la volonté de détruire parce que sentiment d'exclusion, pour se la péter, etc....

Je crois qu'il y a deux options :
  • continuer à tempêter que nos jeunes (accessoirement des banlieues, mais pas seulement) sont des débiles ;
  • essayer de comprendre pourquoi ils ont des comportements débiles

Ce qui n'exclue d'ailleurs pas les sanctions judiciaires ni les coups de pieds au cul.

25 avril 2011 à 08:55:04
Réponse #66

Leif


"si je ne peux pas l'avoir, tu ne l'auras pas non plus".

quand tu ne crois pas en ton avenir, l'histoire te semble très creuse et inutile.

25 avril 2011 à 10:42:36
Réponse #67

Thanos


"si je ne peux pas l'avoir, tu ne l'auras pas non plus".

quand tu ne crois pas en ton avenir, l'histoire te semble très creuse et inutile.

Oui j'aurai aussi tendance à penser "Quand tu es trop c*n, veule et fainéant pour vouloir construire, il t'es beaucoup plus simple de détruire et ce sans efforts..."  ::)
 

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

25 avril 2011 à 11:05:31
Réponse #68

Patrick


Oui j'aurai aussi tendance à penser "Quand tu es trop c*n, veule et fainéant pour vouloir construire, il t'es beaucoup plus simple de détruire et ce sans efforts..."  ::)
Oui, mais ce sur quoi il faut travailler en macro c'est pour quoi sot il "con" "veule" et "fainéant". Éducation, exemplarité sont de bons antidotes à créer pour les référents adultes. Mais seulement s'ils sont en capacité eux-même de cette exemplarité.

Sans oublier un problème fondamental : il fut un temps ou l'ascenseur social fonctionnait pour toute les catégories sociales. Depuis déjà pas mal d'année le réparateur ne passe plus, tu bosses, tu décroche un diplôme même plutôt côté et tu as les pires difficultés pour trouver un taf et quand tu en as un, ce n'est pas forcément parce que tu le fais bien que tu vas le garder.

Dans les cités, on laisse l'économie souterraine perdurer et, dans ces conditions comment dire à un gamin dont le père est au chômage, alcolo ou camé, tu vas te lever à 5h du matin pour aller faire un apprentissage et gagner 50% du SMIC que d'autres gamins du même âge gagnent dans la journée. Leur exemplarité à eux c'est ça, le dealer vaut mieux que l'employé ou l'ouvrier et, même s'ils vont en zonzon on leur donne encore l'exemple que si tu as du pognon, même gagné de façon illicite tu vivras mieux et tu seras mieux respecté.

Je sais pour avoir des copains policiers et magistrats que la plupart essayent de faire bien leur travail, mais pour autant ne parviennent pas à éradiquer la délinquance d'une seule cité, pourtant bornée avec des personnes connue au sein de celle-ci.

Quels messages vont recevoir les jeunes de ses cités (et en dehors même) pas encore basculés du côté obscur. Quel modèle est encore le plus attrayant, celui de ces parents qui ont encore un taf honnête et qui font deux heures de RER pour le SMIC en tremblant de perdre leur job ou celui de ce gars de 20 ans qui gagne 100 fois le smic et qui malgré le fait qu'il vende de la mort ou de la m*rde est traité avec considération, voire admiration ?

Et je serais surpris que nos nouveaux "patrouilleurs" promis par le ministre de l'intérieur aillent à deux patrouiller aux Mureaux ou à Sarcelles.

25 avril 2011 à 11:19:32
Réponse #69

Thanos


Sans oublier un problème fondamental : il fut un temps ou l'ascenseur social fonctionnait pour toute les catégories sociales. Depuis déjà pas mal d'année le réparateur ne passe plus, tu bosses, tu décroche un diplôme même plutôt côté et tu as les pires difficultés pour trouver un taf et quand tu en as un, ce n'est pas forcément parce que tu le fais bien que tu vas le garder.

C'est une réalité en effet, je peux même dire que je connais de l'intérieur...


Citer
Quels messages vont recevoir les jeunes de ses cités (et en dehors même) pas encore basculés du côté obscur. Quel modèle est encore le plus attrayant, celui de ces parents qui ont encore un taf honnête et qui font deux heures de RER pour le SMIC en tremblant de perdre leur job ou celui de ce gars de 20 ans qui gagne 100 fois le smic et qui malgré le fait qu'il vende de la mort ou de la m*rde est traité avec considération, voire admiration ?

Mais comment expliquer que dans une même fratrie, certains choisisse le mauvais chemin et pas d'autres ?

Citer
Et je serais surpris que nos nouveaux "patrouilleurs" promis par le ministre de l'intérieur aillent à deux patrouiller aux Mureaux ou à Sarcelles.

Tu veux parler des jeunes contractuels sous-payé qu'on renverra chez leurs mère avec un mot pour M. Paul Emploi s'ils ont le malheur d'être blessés ou d'être impliqués dans une interpellation un peu trop médiatisée ???   ;#

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

25 avril 2011 à 11:34:21
Réponse #70

Patrick


Mais comment expliquer que dans une même fratrie, certains choisisse le mauvais chemin et pas d'autres ?
Comme le disait fort justement notre ami Crotale, je ne suis pas diplômé de la fac de psycho du Balto. Mais nous sommes ce que nous faisons et la somme de nos choix et de leurs conséquences. Nous faisons tous des rencontres, des expériences et nous faisons les bons et les mauvais choix. Les référents adultes ne font pas tout. Pourquoi nous faisons les mauvais choix, en fonction de quoi, un psychologue ou psychiatre pourrait mieux répondre.

Au demeurant nous avons tous fait des conneries qui auraient pu être lourdes de conséquences pour autrui et pour nous. Nous avons juste décidé de changer à la faveur d'exemples, de rencontres positives.

Tu veux parler des jeunes contractuels sous-payé qu'on renverra chez leurs mère avec un mot pour M. Paul Emploi s'ils ont le malheur d'être blessés ou d'être impliqués dans une interpellation un peu trop médiatisée ???   ;#
On a besoin des meilleurs policiers là où c'est dur,comme des meilleurs profs, mais légitimement les anciens demandent une affectation plus calme. Devrait on les inciter à rester en les encourageant matériellement et financièrement, je le crois. Mais est-ce réaliste ?

25 avril 2011 à 12:01:26
Réponse #71

Patrick


Matériellement?? C'est à dire?

Oui c'est vrai qu'on devrai leurs mettre une prime en fonction de leurs affectations :up:
Aide à un logement de qualité et pas à deux heures de RER. Prêt à l'installation, trouver un nouveau taf aux conjoints, écoles pour les gamins, etc....

25 avril 2011 à 13:34:30
Réponse #72

** Serge **


Peut-être qu'une main bienveillante devrait scinder ce fil, afin d'épargner la simple information concernant l'existence d'un séminaire
à potentiel positif.

Merci  :)
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité