Nos Partenaires

Auteur Sujet: Les Hypos  (Lu 1036 fois)

20 novembre 2007 à 14:46:55
Lu 1036 fois

Sylvain74


A la demande de Karto, j'ai modifié un peu mon texte sur "les Hypos" pour y mettre dans le wiki (rubrique "Milieu alpin). J'a prévu de le mettre dans le paragraphe sur les secours.
J'attends vos remarques et/ou compléments avant de l'insérer.

Sylvain.



=Secours en montagne=

(organisation, éthique, statistiques)


== Les 4 hypo... ==

Avant d'aborder les secours en montagne par leur aspect organisation, techniques de secours etc..., il convient de noter que la plupart des déclenchements de secours sont dûs à des détresses physiologiques. Hormis les maladies du type accidents vasculaires, qui peuvent se déclarer à tout moment, ou les maladies chroniques connues de la victimes et s'agravant du fait des contraintes du milieu, il faut avant tout et ce pour toute personne s'aventurant en montagne ''se protéger des 4 hypos''.

Si les Hippo(pothames) sont les animaux qui font probablement le plus de morts en Afrique(après les moustiques ! ), les hypos qui suivent font le plus de mauvais souvenirs, d'interventions du PGHM, voire de morts (appelons un chat un chat) en Haute-Montagne... :

hypoxie : manque d'oxygène, lié à l'altitude ; La prévention est la seule manière d'agir efficacement : tout d'abord, être en forme (même si ça coule de source).Ca veut dire avoir une pratique régulière de sports d'endurance, course à pieds, marche rapide avec du dénivelé. Ensuite, être acclimaté à l'altitude en faisant des sorties de plus en plus hautes les semaines précédant la course. Le jour J, 1 g d´aspirine en préventif contre les maux de tête peut être salutaire. Autre risques liés à l'altitude : le MAM, ou Mal Aigu des Montagnes : vomissements, abattement, nuit blanche, Oedeme Cérébral de Haute-Altitude et Oedeme Pulmonaire de Haute-Altitude (tous deux rares mais mortels à court terme).

Hypothermie : bah manque de chaleur... Là par contre vous avez de quoi vous en prémunir efficacement en vous habillant correctement. Attention au vent. Le système 3 couches a fait ses preuves : sous-vêtement respirant, polaire (en avoir une en rab dans le sac), veste coupe-vent (minimum). Attention aux extrémités qui se refroidissent vite et quelquefois douloureusement (une bonne onglés ça donne envie d´appeler sa mère...). Les pieds sont souvent négligés hors ils sont difficiles à réchauffer (donc si vous avez le moindre doute sur vos grolles, louez-en !!!). Un bonnet + une écharpe ou mieux, une cagoule, sont indispensables en fond de sac : la tête est très irriguée, et on perd beaucoup de chaleur par là. Un gilet en duvet au fond du sac est un apport de chaleur potentiel particulièrement compact et léger.
Son contraire : l´hyperthermie, est également couramment rencontrée même en Haute-Montagne. Pas bon, ça fait un peu perdre la boule (manque de discernement, troubles de l´équilibre...) en plus de l´altitude et de la fatigue. En plus ça fait transpirer, donc ça déshydrate et expose au coup de froid soudain si le vent et/les nuages s´y mettent.

Hypoglycémie : « mangez du brownie » ! Sans blague, c´est facile de s´y mettre même si ça paraît c*n... Sur une courses, on peut perdre un peu ses repères habituels que sont la p´tite faim, l´heure du repas etc... On peut mettre le creux à l´estomac ou les p´tites étoiles devant les yeux au crédit de l´altitude, et en oublier la faim. Alors : avoir dans son sac des sucres lents (Ah les granny...) et rapides (pas trop), mais surtout des trucs qu´on aime et faciles à manger. Et 2-3 barres dans les poches, pour les plus réticents à quitter le sac à dos ;o)).

Hypohydratation : Pas une rigolote, celle-là... Une seule chose à faire, mais ça vous le savez déjà : on boit sans soif !! Même du temps de Henry IV, on connaissait l´affaire. Lui-même se vantait, le matin, de « pisser clair et dru ». Ca veut tout dire... Sur un Mont-Blanc, compter au moins 2,5 litres par personnes. Et pour boire sans soif, faut pouvoir boire facilement. La pipette est tout indiquée dans ce cas, par contre elle est susceptible de geler. Le thermos de thé chaud et sucré (une bonne recette est d'y mettre du fructose, du miel et une pincée de sel)est une excellente source d'énergie, de chaleur et d'eau. A mettre impérativement au fond du sac dès qu'il s'agit d'une course engagée en milieu froid !

A noter que le cocktail des 4 Hypo est assez détonnant.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité