Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le sexe entretient ...  (Lu 15619 fois)

03 avril 2011 à 00:32:13
Lu 15619 fois

run974


Allez, la rubrique sexo du dimanche ...


Citer
Du stress en moins, un cœur en pleine forme, un risque de cancers du sein et de la prostate en baisse, dix ans d’espérance de vie en plus… Comme le montre le docteur F.Saldmann dans son dernier ouvrage qui fait le buzz sur le net, les ébats sexuels permettent de garder la forme !

Et si pour vivre plus longtemps, on faisait l’amour plus souvent ?

L’acte sexuel permet de réduire le stress, ça paraît évident. Ce qui l’est moins, c’est son action sur les maladies cardio-vasculaires, la réduction du risque de cancer du sein et de la prostate. Dans son ouvrage « La Vie et le Temps, les nouveaux boucliers anti-âge » sorti récemment (*), et qui fait le buzz sur le net après un article paru dans le parisien.fr, le docteur F.S expose les résultats de plusieurs études internationales.
Chez la femme, c’est l’ocytocine, appelée aussi l’hormone de l’amour, qui jouerait un rôle clé. Comme l’explique le praticien attaché des Hôpitaux de Paris, cardiologue et nutritionniste, « l’ocytocine qui est libérée lors des rapports sexuels a un effet protecteur contre le cancer du sein ». Bonne nouvelle, puisque c’est aussi cette hormone qui permet l’allaitement et l’attachement de la mère à son enfant ou de la femme à son amant.

Ejaculer pour entretenir sa prostate:  ;#

Côté homme, c’est une étude américaine réalisée sur 30 000 hommes qui montre que l’éjaculation fréquente protègerait la gent masculine du cancer de la prostate. « On a découvert que vingt et une éjaculations par mois réduisent le risque de cancer de la prostate d’un tiers », explique F.S dans son ouvrage. Une activité qui serait significative à partir douze éjaculations par mois. Car du point de vue médical, les émissions de sperme « contribuent au nettoyage de la prostate », poursuit le cardiologue.

Enfin, entretenant le cœur, l’activité sexuelle régulière, au moins trois fois par semaine, permettrait de faire gagner dix ans d’espérance de vie. Un résultat obtenu par une étude menée sur 3500 personnes de 18 à 102 ans par le professeur David Weeks, de l’hôpital d’Edimbourg. Le docteur F.S quant à lui explique que les rapports physiques loin d’être nuisibles pour le cœur tendent au contraire à le préserver. « Le rapport déclenche un effort physique qui s’apparente au sport : fréquence cardiaque à la hausse, sueurs et sollicitations de nombreux muscles, cuisses, fesses, bras, cou et thorax. Un bon rapport sexuel fait perdre environ 200 calories, soit l’équivalent de vingt minutes de course à pied et une activité sexuelle soutenue limite la formation de plaques d’athérosclérose (corps gras) sur la paroi des artères. »

Bon pour le moral et pour la santé, pas de doute, le sexe sait faire valoir des arguments convaincants ! Alors pour être en pleine forme, rendez-vous est déjà pris côté lit.

(*) La vie et le temps, les nouveaux boucliers anti-âge, du Docteur Frédéric Saldmann

Texte Eurydice Baillet
« Modifié: 03 avril 2011 à 00:50:05 par run974 »

03 avril 2011 à 01:49:41
Réponse #1

ouroumov


En plus avoir une activité sexuelle régulière n'augmente pas du tout le risque de choper des MST ou autres joyeuseries.
De même, lors de la quête d'un(e) partenaire, la probabilité de se faire des ennemis ou de se retrouver dans des endroits que le bon sens tendrait à déconseiller ( Augmentant du coup le risque de subir une forme de violence sociale ) est gravement sur-évaluée.

( Tout ça, c'est raconté par des gens pas drôles qui veulent vous empêcher d'entretenir vôtre coeur. )

03 avril 2011 à 02:15:06
Réponse #2

run974


On peut a priori avoir une "activité sexuelle régulière" avec sa .... régulière!
ça marche aussi ... :)


(Moi qui croyait que l'important était de varier les menus.......
On m'aurait menti ?  ;#)

03 avril 2011 à 10:18:05
Réponse #3

Leif


c'est faux pour le coeur ;#

03 avril 2011 à 10:24:09
Réponse #4

run974


Remarque,

la meilleure façon de passer l'arme à gauche, c'est certainement au garde à vous .... ;D

03 avril 2011 à 10:39:40
Réponse #5

Patrick


On peut a priori avoir une "activité sexuelle régulière" avec sa .... régulière!
Oui mais sa "régulière" n'est pas forcément son exclusive et ne vous considère peut-être pas non plus comme son exclusif. Patrick qui ne croit pas plus au père-noël, qu'à la fidélité sexuelle.

03 avril 2011 à 10:43:38
Réponse #6

gustuvi


Chééééééééééééérie vient lire ça viiiiiiiite  ;#
a quoi ça sert de vouloir avoir raison quand c'est tellement simple de laisser les autres avoir tort

03 avril 2011 à 10:53:29
Réponse #7

Patrick


Chééééééééééééérie vient lire ça viiiiiiiite  ;#
Bah, si elle n'adhère pas, tu peux toujours arguer d'une activité physique à visée thérapeutique scientifiquement démontrée.  ;#

03 avril 2011 à 10:54:14
Réponse #8

gustuvi


Bah, si elle n'adhère pas, tu peux toujours arguer d'une activiter physique à visée thérapeutique scientifiquement démontrée.  ;#

farpaitement !
a quoi ça sert de vouloir avoir raison quand c'est tellement simple de laisser les autres avoir tort

03 avril 2011 à 12:13:24
Réponse #9

phil66


Citer
Oui mais sa "régulière" n'est pas forcément son exclusive
C'est pas parce que le frigo est plein qu'on ne va pas au restaurant  ;)

03 avril 2011 à 12:53:38
Réponse #10

Jérôme A


C'est pas parce que le frigo est plein qu'on ne va pas au restaurant  ;)

Rô  les 2 seuls préocupations de la béte 

-se reproduire
-se nourrir

bien vu  ;) :D ;#

Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

03 avril 2011 à 13:36:30
Réponse #11

jbc


Rô  les 2 seuls préocupations de la béte 

-se reproduire
-se nourrir

bien vu  ;) :D ;#



oui ou plus nature ! ce n'est pas parceque l'ont a un bel arbre dans son jardin qu'on ne peut pas aller faire un tour en foret  ::)

03 avril 2011 à 15:52:52
Réponse #12

Humain


C'est pas parce que le frigo est plein qu'on ne va pas au restaurant  ;)
oui ou plus nature ! ce n'est pas parceque l'ont a un bel arbre dans son jardin qu'on ne peut pas aller faire un tour en foret  ::)

Un arbre, un frigo,... pas très dynamique tout ça  :D , et surtout ni un arbre, ni un frigo ne peuvent aller voir ailleurs la couleur de l'herbe, contrairement à leur "propriétaire", et ne peuvent donc pas profiter des vertus thérapeutiques d'un changement d'air ponctuel  :) .
A choisir je préfèrerais être amie avec un oiseau, un grand et bel oiseau, capable de parcourir des miles pour humer des fleurs exotiques, et revenir vers moi uniquement parce qu'il l'aura choisi. Les Hommes-arbres ou pire, les Hommes-lierres, ça rassure sans doute mais très peu pour moi, merci.

Bon pour le système cardio-vasculaire, pour lutter contre le cancer, etc, je n'en sais trop rien, mais ce qui est sûr c'est que lorsque le désir est là, c'est encore meilleur que le chocolat alors.....................



03 avril 2011 à 17:01:48
Réponse #13

Anke


Eh bé.... Z'êtes d'un pessimisme...
J'ai la faiblesse de corire dans la fidélité. Tout du moins je ne me pose même pas la question. L'infidélité ne fait pas parti de mon monde. C'est aussi simple que ça, mais je suis surement un grand naïf, voire un bizounours. "Elle" me remplit l'âme et le coeur, c'est tout se qui compte vraiment pour moi. Oui, une jolie plastique, un regard charmeur, j'y suis sensible, evidemment. Mais au fond dans l'exercice de la "fidélité" ou de "l'infidélité", on ne peut pas échapper à la question de savoir Qui on est vraiment... ( J'ai un vieux fond moralisateur cuculbénilapraline si vous voulez)... les histoire de fidélité, c'est juste des histoires de mensonges et des mensonges à soi-même d'abord, enfin je crois.
Un bel arbre dans mon jardin, je l'ai choisi, je fais de mon mieux pour qu'il pousse bien, j'en prends soin car quand il fait chaud, il m'offre son ombre. Quand j'ai le blues, je vais chercher un peu de force auprès de lui. C'est cet arbre là et nul autre, il y a des liens qui nous unissent. Les autres arbres, je les vois bien, mais entre eux et moi, il n'y a pas d'histoire...
( Bon je vais encore me faire "bénir"  :lol: !)
« Modifié: 04 avril 2011 à 11:17:55 par Anke »

03 avril 2011 à 17:41:52
Réponse #14

phil66


Citer
Un bel arbre dans mon jardin, je l'ai choisi, je fais de mon mieux pour qu'il pousse bien, j'en prends soin car quand il fait chaud, il m'offre son ombre. Quand j'ai le blues, je vais chercher un peu de force auprès de lui. C'est cet arbre là et nul autre, il y a des liens qui nous unissent. Les autres arbres, je les vois bien, mais entre eux et moi, il n'y a pas d'histoire...
C'est beau, ce genre de truc ça me fait rêver. Tu as eu la chance de trouver ton bonheur, je te souhaite que ça dure. :doubleup:

03 avril 2011 à 19:39:22
Réponse #15

Humain


Eh bé.... Z'êtes d'un pessimisme...
J'ai la faiblesse de corire dans la fidélité. Tout du moins je ne me pose même pas la question. L'infidélité ne fait pas parti de mon monde. C'est aussi simple que ça, mais je suis surement un grand naïf, voire un bizounours. Elle me remplit l'âme et le coeur, c'est tout se qui compte vraiment pour moi. Oui, une jolie plastique, un regard charmeur, j'y suis sensible, evidemment. Mais au fond dans l'exercice de la "fidélité" ou de "l'infidélité", on ne peut pas échapper à la question de savoir Qui on est vraiment... ( J'ai un vieux fond moralisateur cuculbénilapraline si vous voulez)... les histoire de fidélité, c'est juste des histoires de mensonges et des mensonges à soi-même d'abord, enfin je crois.
Un bel arbre dans mon jardin, je l'ai choisi, je fais de mon mieux pour qu'il pousse bien, j'en prends soin car quand il fait chaud, il m'offre son ombre. Quand j'ai le blues, je vais chercher un peu de force auprès de lui. C'est cet arbre là et nul autre, il y a des liens qui nous unissent. Les autres arbres, je les vois bien, mais entre eux et moi, il n'y a pas d'histoire...
( Bon je vais encore me faire "bénir"  :lol: !)

Salut Anke  :)
Tu as une belle façon de dire les choses mais je crois qu'il y a dès le départ un malentendu.
Qu'est ce que la fidélité?
Pour toi la fidélité sexuelle est le symbole de ton engagement envers celle que tu aimes. Vous vous voulez complémentaires et unis, l'un à besoin de l'autre pour se sentir bien, et vice-versa. Il y a des liens entre vous que vous voulez au-dessus des trivialités de la vie.
(Si je me plante tu me le dis...)
Ce choix à autant de valeur qu'un autre du moment que le couple trouve son équilibre comme ça sans mensonge ou névrose.

Pour moi la fidélité sexuelle n'a aucun sens (dans mon échelle de valeur).  D'abord parce que dans les faits ils ne doivent pas être nombreux ceux qui le sont ou qui ne souffrent pas d'une façon ou d'une autre de cette fidélité (ce qui n'exclue pas qu'ils souffrent encore plus de ne pas l'être, rongés par le remord et la culpabilité).
Donc choisir la voie de la fidélité sexuelle est clairement un choix, et non pas une norme biologique. A partir de là quelle importance?
Pour moi, la fidélité, l'honneur ne sont pas dans le sexe, mais dans l'amitié, la parole donnée, l'amour. Je trouve bien plus précieux le regard plein de chaleur et d'amour de celui que j'aime que le fait de savoir qu'il ne va pas compter fleurette.
Et je sais qu'il sera là pour moi si j'appelle au secours, je sais que je peux compter sur lui, même au-delà de l'amour.
Et de manière trivial un homme ou une femme épanouit sexuellement sera bien plus agréable à fréquenter que si il/elle couve une frustration permanente.

Alors tu vois, je n'ai pas d'arbres dans mon jardin, mais un oiseau, un immense oiseau avec qui j'ai envi de partager plein de moment de vie en volant à ces côtés, très longtemps, très loin, dont je prends soin sans jamais chercher à l'apprivoiser car non seulement je trahirais alors ce qu'il est, mais je trahirais aussi ce que je suis moi.
Si de temps en temps des oiseaux de passage font une halte entre mes bras ou entre ses ailes, cela n'a aucune importance car ce qui nous lie est bien plus qu'une zigounette dans un pilou-pilou, et surtout, cela ne change rien à ce que nous sommes, à notre valeur en tant que vivants.

  l'Humain

03 avril 2011 à 19:50:27
Réponse #16

Rod


Pour Anke et Humain... Pour simplifier, je dirais qu'on est dans le fromage ou dessert...
Deux choses tellement bonnes mais tellement différentes que le choix en devient "cornéliens". ;)

De mon côté j'ai une tendance fromage et dessert... Ben c'est pas plus facile à gérer... :-\ ;D

04 avril 2011 à 11:49:21
Réponse #17

Eric Lem




Alors tu vois, je n'ai pas d'arbres dans mon jardin, mais un oiseau, un immense oiseau avec qui j'ai envi de partager plein de moment de vie en volant à ces côtés, très longtemps, très loin, dont je prends soin sans jamais chercher à l'apprivoiser car non seulement je trahirais alors ce qu'il est, mais je trahirais aussi ce que je suis moi.
Si de temps en temps des oiseaux de passage font une halte entre mes bras ou entre ses ailes, cela n'a aucune importance car ce qui nous lie est bien plus qu'une zigounette dans un pilou-pilou, et surtout, cela ne change rien à ce que nous sommes, à notre valeur en tant que vivants.

  l'Humain


C'est beau...  :)

Et magnifiquement écrit...
Peace,

Eric.
*********************************
"...everyone's got their path brother.... choose wisely." - R. Dimitri
"La "baffe de gitan" j'imagine la grosse baffe de cow boy : c'est un moyen de dialogue qui peut permettre la syntonisation." - Kilbith


http://www.acdsbelgium.org/

04 avril 2011 à 13:02:28
Réponse #18

run974


"Et un jour un rapace passe, et l'oiseau s'en va... définitivement.
Le rapace en bon gardien est sur de son fait, il veillera sur le nouveau nid, d'autant plus qu'il attend maintenant des petits."

Il faut savoir saisir sa chance quand parmi les oiseaux de passage, il y en a un qui mérite notre entière attention...

Ma tête  :bienmal:, mon coeur :bienmal: et mes .................. :bienmal:
« Modifié: 07 avril 2011 à 08:12:32 par run974 »

04 avril 2011 à 13:24:40
Réponse #19

Pierrot



Citer
J'ai la faiblesse de croire dans la fidélité. Tout du moins je ne me pose même pas la question. L'infidélité ne fait pas parti de mon monde.

+1 avec Anke sur ce coup là.

Citer
D'abord parce que dans les faits ils ne doivent pas être nombreux ceux qui le sont ou qui ne souffrent pas d'une façon ou d'une autre de cette fidélité (ce qui n'exclue pas qu'ils souffrent encore plus de ne pas l'être, rongés par le remord et la culpabilité).

Et pourquoi donc faudrait il souffrir d'être fidèle ?

04 avril 2011 à 13:44:14
Réponse #20

Bison


AMHA, et très perso ...

Quand on aime vraiment, mais alors là vraiment, la fidélité et l'infidélité n'ont plus de sens.
Ce sont des notions "étrangères" à l'amour.

Et dès lors pas de souffrance, pas de sacrifice à être "fidèle" parce que il ne saurait même pas y avoir "tentation" et encore moins frustration.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

04 avril 2011 à 13:56:43
Réponse #21

DavidManise


Salut :)

Je serais mal placé pour juger les gens qui ont plusieurs partenaires, y compris ceux qui ont plusieurs partenaires dont un régulier.  Je ne peux parler que pour moi...  La fidélité sexuelle, quelque part j'en ai toujours rêvé sans y croire.  Et actuellement, en dehors de toute promesse ou de toute obligation, ou de tout contrat...  ben j'ai juste envie de personne d'autre.  Je ne juge personne.  Je ne suis pas frustré.  Je sais pas combien de temps ça durera...  mais je suis bien comme ça.

Si ma chérie va voir ailleurs, concrètement c'est son droit.  Ca me fera mal (et j'avoue que je ne sais pas pourquoi ça devrait me faire mal, mais le fait est là), mais c'est mon problème, quelque part...  et à partir de là, à moi de gérer.

Je ne crois pas en l'obligation à la fidélité sexuelle.  Mais je crois qu'on peut effectivement être tellement bien et comblé avec quelqu'un qu'on n'a réellement plus envie d'aller niquer ailleurs.  Je crois aussi que même si un jour j'ai envie d'aller voir ailleurs, sachant que ça risque de faire souffrir celle que j'aime, ou alors sachant que je devrais lui mentir et magouiller...  bah concrètement je me demanderais sincèrement si ça en vaut vraiment la peine...  et surtout si ça vaut la peine de rester avec elle.

Et concrètement, il y a de fortes chances pour qu'alors je décide qu'il vaut mieux qu'on reste bons amis plutôt que de gaspiller sa vie...

Bref, je crois que "fidélité" est un mot extrêmement mal choisi.  Il n'est pas question de trahison ou de traîtrise, ou de manque à sa parole ou à un code d'honneur quelconque.  L'absence d'envie de niquer quelqu'un d'autre est, en revanche, un signe qu'on est vraiment super bien avec une personne en particulier.  Et si l'envie d'aller voir ailleurs apparaît, quelque part ça veut dire quelque chose...  d'abord pour soi-même.

Pour l'instant, je suis librement fidèle.  

Mes deux boules ;#

David

P.S.: Grillé par Bison.
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

04 avril 2011 à 14:23:30
Réponse #22

Pierrot


AMHA, et très perso ...

Quand on aime vraiment, mais alors là vraiment, la fidélité et l'infidélité n'ont plus de sens.
Ce sont des notions "étrangères" à l'amour.

Et dès lors pas de souffrance, pas de sacrifice à être "fidèle" parce que il ne saurait même pas y avoir "tentation" et encore moins frustration.


Voila, ça doit être ça.  :up:

04 avril 2011 à 14:47:59
Réponse #23

Humain


"Et un jour un rapace passe, et l'oiseau tant aimé s'en va... définitivement.
Le rapace en bon gardien est sur de son fait, il veillera sur le nouveau nid, d'autant plus qu'il attend maintenant des petits.

Il faut savoir saisir sa chance quand parmi les oiseaux de passage, il y en a un qui mérite plus notre attention."


 :)

Eh oui, la liberté comporte des risques; elle est un choix.

Et pourquoi donc faudrait il souffrir d'être fidèle ?

Il ne faut pas souffrir d'être fidèle. Je rejoints ce que disent Bison et David (avec un bémol cependant), cette "fidélité" peut aller de soi. Je constate simplement que beaucoup de gens souffrent à des degrés divers lorsque ils s'imposent cette fidélité pour des raisons morales étrangères à leurs ressentis profonds.
En soit le problème ne vient pas de la fidélité ou de l'infidélité mais de ce contraste entre ce qu'on voudrait être pour l'autre ou pour soi et de ce qu'on est au fond des tripes. Si ce contraste est fort c'est là qu'il y a risque de souffrance, qu'on y cède ou non.

Et l'intensité de l'incroyable variété des amours que l'on peut éprouver pour quelqu'un ne peut se mesurer à travers la diversité des désirs et des caractères. Aimer vraiment = être fidèle sexuellement est un raccourci qui me semble quelque peu simpliste, réducteur, et source de bien des malentendus dramatiques à mon avis.
« Modifié: 04 avril 2011 à 15:04:04 par Humain »

04 avril 2011 à 16:04:10
Réponse #24

Anke


Y cause bien Le Manitou.

On pourrait paraphraser ce chanteur ( me rapelle plus le nom, oui... c'est ça aussi vieillir  :lol:) : " Je ne vois qu'Elle..." Les autres sont bien joiles, bien mignonnes et tout et tout. Mais c'est juste "Elle"...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité