Nos Partenaires

Auteur Sujet: Carte  (Lu 3548 fois)

15 novembre 2007 à 13:55:14
Lu 3548 fois

Olcos


salut tout le monde,

J'ai fini par retrouver le tuto de Diesel sur la lecture d'une carte.

Je voudrais en tirer un article, mais avant (et comme d'habitude) je demande l'autorisation au principal interresse.

Alors Diesel ca te va ? (article en dessous)

PS: je n'ai pas mis les photos dans le post en dessous.
"Le chien apprend à l'enfant la fidélité, la persévérance... et l'obligation de tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher."

Robert Benchley

15 novembre 2007 à 13:57:00
Réponse #1

Olcos


A une question sur le choix d'un objet unique pour la survie, j'avais répondu une carte des lieux pour pouvoir me tirer au plus vite. Réponse non dénuée d'humour mais pas si second degré que ça.
Parfois le moyen le plus simple de ne pas se retrouver en situation inconfortable reste la lecture d'une carte. Encore faut-il en avoir une et savoir la lire.
 
Je n'ai pas la prétention de vous apprendre à devenir un expert en cartographie mais juste de faire découvrir le minimum à savoir sur la lecture d'une carte. 


1 Qu'est ce qu'une carte topographique ?.

Une carte topographique est une carte à grande échelle représentant le relief et les aménagements humains d'une région géographique de manière précise et détaillée (définition wikipedia).
 

2 Les information de base

2.1 L'échelle

La première chose qui saute au yeux quand on prend une carte dans les mains, juste au dessus du lieu choisi est l'échelle :  1:25000, 1:50000, 1:100000, 1:250000, 1:500000 1: 1000000.

La fraction indique le rapport entre la réalité (échelle 1:1) et celle reporté sur la carte (par ex 1:25000)
1:25000 signifie qu'un centimètre sur la carte représente 25000 centimètres sur le terrain soit 250 mètres.

Avec une carte au 1:50000 un centimètre représenterait 500 mètre, etc .....

Le choix du rapport de réduction à une incidence directe sur les informations disponible.
En effet, les besoins différent selon les utilisations, un randonneur aura besoin d'un maximum de détails alors qu'un automobiliste ou un aviateur devra avoir une vision plus vaste d'une région ou même d'un pays.
 

2.2 La légende
 
Sur chaque carte se trouve une légende qui se doit d'être exhaustive. C'est à dire que chaque symbole ou graphisme est mis et renseigné dans la légende.

Ces symboles et graphisme ont pour but de renseigner de façon claire et précise sur la carte :

* chaque objet (puits, routes, sources,chemin, bâtiment, etc ...)
* le type de terrain (dépression, talus)
* la végétation (bois de feuillus, de conifères, brousailles, verger, etc ...)

On y trouve aussi la déclinaison magnétique, l'équidistance des courbes et une échelle de distance.
La déclinaison n'a pas beaucoup d'importance par nos latitudes, beaucoup plus à certain endroit de notre planète. On reviendra plus tard sur l'équidistance des courbes.
 
Oui mais comment représenter en 2 dimensions un pays en 3 dimensions ?.
J'y arrive, patience jeune padawan, écoutez tu dois.


2.3 Altimétrie

L'ensemble des détails topographiques (points d'eau, relief, forêts, route, construction) s'appelle la planimétrie.

L'altimétrie, elle, est la représentation des formes du relief à l'aide de courbes de niveau qui sont en fait des lignes d'altitude. Pour faire simple, il suffit d'imaginer des plans parallèles coupant le relief à intervalle régulier. Euh ? Pas compris ? Bon alors imaginez que vous coupez une demi pomme à l'horizontale, en tranche très régulière et que vous passez un coup de stylo autour de chaque tranche. Ces lignes vont représenter votre pomme en 2D,  non ?.
Si vous avez compris ça, vous avez la base pour  interpréter le relief d'une carte.

Je continue, les courbes de niveau servent à indiquer l'altitude mais surtout pour donner une indication précise de la forme du relief ainsi que la pente que l'on peut calculer grâce aux courbes maîtresses. Encore un truc barbares, non, ce sont des courbes plus prononcées sur la carte qui sont accompagnées d'un chiffre donnant l'altitude, Il y en a toute les 5 courbes,
Une distance de 2mm entre 2 courbes maîtresse sur une carte au 1:25000 indique une  pente de 100% (soit une pente de 45°), 4mm une pente de 50%, 7mm de 30%, 10mm 20%, etc ...
 

 
3 Liens

site de l'IGN http://www.ign.fr/ pour plus de détails et d'information.
"Le chien apprend à l'enfant la fidélité, la persévérance... et l'obligation de tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher."

Robert Benchley

15 novembre 2007 à 17:24:22
Réponse #2

Baptiste


A une question sur le choix d'un objet unique pour la survie, j'avais répondu une carte des lieux pour pouvoir me tirer au plus vite. Réponse non dénuée d'humour mais pas si second degré que ça.
Parfois le moyen le plus simple de ne pas se retrouver en situation inconfortable reste la lecture d'une carte. Encore faut-il en avoir une et savoir la lire.
 
Je n'ai pas la prétention de vous apprendre à devenir un expert en cartographie mais juste de faire découvrir le minimum à savoir sur la lecture d'une carte. 


1 Qu'est ce qu'une carte topographique ?.

Une carte topographique est une carte à grande échelle représentant le relief et les aménagements humains d'une région géographique de manière précise et détaillée (définition wikipedia).


Erreur typique, une carte est une représentation à petite échelle de la réalité et non pas à grande échelle (1>1/25000>...>1/1000000)

Citer


2 Les information de base

2.1 L'échelle

La première chose qui saute au yeux quand on prend une carte dans les mains, juste au dessus du lieu choisi est l'échelle :  1:25000, 1:50000, 1:100000, 1:250000, 1:500000 1: 1000000.

La fraction indique le rapport entre la réalité (échelle 1:1) et celle reporté sur la carte (par ex 1:25000)
1:25000 signifie qu'un centimètre sur la carte représente 25000 centimètres sur le terrain soit 250 mètres.

Avec une carte au 1:50000 un centimètre représenterait 500 mètre, etc .....

Le choix du rapport de réduction à une incidence directe sur les informations disponible.
En effet, les besoins différent selon les utilisations, un randonneur aura besoin d'un maximum de détails alors qu'un automobiliste ou un aviateur devra avoir une vision plus vaste d'une région ou même d'un pays.
 

2.2 La légende
 
Sur chaque carte se trouve une légende qui se doit d'être exhaustive. C'est à dire que chaque symbole ou graphisme est mis et renseigné dans la légende.

Ces symboles et graphisme ont pour but de renseigner de façon claire et précise sur la carte :

* chaque objet (puits, routes, sources,chemin, bâtiment, etc ...)
* le type de terrain (dépression, talus)
* la végétation (bois de feuillus, de conifères, brousailles, verger, etc ...)

On y trouve aussi la déclinaison magnétique, l'équidistance des courbes et une échelle de distance.
La déclinaison n'a pas beaucoup d'importance par nos latitudes, beaucoup plus à certain endroit de notre planète. On reviendra plus tard sur l'équidistance des courbes.
 
Oui mais comment représenter en 2 dimensions un pays en 3 dimensions ?.
J'y arrive, patience jeune padawan, écoutez tu dois.


La déclinaison est importante partout dans le monde... En France, elle est de 6° en moyenne, ce qui n'est pas rien... Et la latitude n'a que peu d'effet, pour info, québec est quasi au niveau de Paris et la déclinaison y est de 15°. Il faut plutôt raisonner en longitude.

Citer
2.3 Altimétrie

L'ensemble des détails topographiques (points d'eau, relief, forêts, route, construction) s'appelle la planimétrie.

L'altimétrie, elle, est la représentation des formes du relief à l'aide de courbes de niveau qui sont en fait des lignes d'altitude. Pour faire simple, il suffit d'imaginer des plans parallèles entre eux et perpendiculaires au relief considéré, coupant le relief à intervalle régulier. Euh ? Pas compris ? Bon alors imaginez que vous coupez une demi pomme à l'horizontale, en tranche très régulière et que vous passez un coup de stylo autour de chaque tranche. Ces lignes vont représenter votre pomme en 2D,  non ?.
Si vous avez compris ça, vous avez la base pour  interpréter le relief d'une carte.

Je continue, les courbes de niveau servent à indiquer l'altitude mais surtout pour donner une indication précise de la forme du relief ainsi que la pente que l'on peut calculer grâce aux courbes maîtresses. Encore un truc barbares, non, ce sont des courbes plus prononcées sur la carte qui sont accompagnées d'un chiffre donnant l'altitude, Il y en a toute les 5 courbes,
Une distance de 2mm entre 2 courbes maîtresse sur une carte au 1:25000 indique une  pente de 100% (soit une pente de 45°), 4mm une pente de 50%, 7mm de 30%, 10mm 20%, etc ...


Tu peux aussi dire que la convention veut que les courbes de niveau soient de couleur "bistre" (marron quoi). De plus, en règle générale, pour faire simple, plus les courbes de niveau sont espacées, plus le relief est doux et plus elles sont resserrées et plus c'est pentu.
 

Citer
3 Liens

site de l'IGN http://www.ign.fr/ pour plus de détails et d'information.

Bonne base, tu as raison d'en faire un article !  ;)
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

15 novembre 2007 à 18:54:31
Réponse #3

Olcos


Merci Razak, mais comme le texte est de Diesel, j'attends quand meme son aval avant wikéfaction et eventuellement modification  :up:
"Le chien apprend à l'enfant la fidélité, la persévérance... et l'obligation de tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher."

Robert Benchley

16 novembre 2007 à 20:47:43
Réponse #4

Baptiste


Ok, c'est mieux comme ça, tu as raison !


P.S. : mes annotations ne sont pas obligatoires ! Ce ne sont que des remarques !
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

20 novembre 2007 à 15:42:55
Réponse #5

Bison


Bonjour,
Citation de: razak
Erreur typique, une carte est une représentation à petite échelle de la réalité et non pas à grande échelle (1>1/25000>...>1/1000000)
Hmmm ...
Je crois qu'il est juste de dire qu'une carte topographique est effectivement une carte à grande échelle ...
L'échelle est en effet grande par rapport aux échelles habituelles des cartes manipulées par le grand public :  cartes routières, et cartes trouvées dans les atlas. En fait, quand on passe à des échelles plus grandes que celles des cartes topographiques, on a tendance à parler de "plans" ou de "relévés" :  plan des rues, relevés effectués par un géomètre ...

Il est vrai que dans le langage courant, on emploie les termes "à grande échelle" pour signifier "sur un vaste territoire" ... Ex : "Une catastrophe à grande échelle."

Pour ne pas risquer de confusion, et alors même que la notion d'échelle n'a pas encore été abordée, il vaudrait peut-être mieux, à ce stade, éviter d'en parler, et dire simplement :  "Une carte topographique est une carte détaillée représentant le relief [...]"

Sorry de me montrer pinailleur ... c'est ma quête de la perfection pédagogique qui pointe le bout de son nez!
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

20 novembre 2007 à 17:09:45
Réponse #6

guillaume


Je trouve la remarque de Razac sur les échelles très pertinente.

Mais ce n'est que mon avis...

a+

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité