Nos Partenaires

Auteur Sujet: Comment se réchauffer?  (Lu 42644 fois)

08 novembre 2007 à 00:13:20
Réponse #50

oli_v_ier


Rigole pas...  ça me le fait.

Contacte-les !
Z'aurons un deuxième cobaye: "Ce phénomène, connu sous le nom de "thermogenèse anticipatoire" n'est à notre connaissance perceptible chez aucun autre être humain."  ;)
http://www.lewispugh.com/french/faq.html

Pourtant ça ne m'a pas étonné quand je l'ai lu, mais j'y connais pas grand chose. P't'être qu'il y a une différence entre avoir chaud et voir sa température corporelle augmenter ?

08 novembre 2007 à 03:51:55
Réponse #51

Marc


Un lien citant des cas de survie en mer :
http://www.ceps-survie.com/hommes%20a%20la%20mer.html
Certains cas sont stupéfiants ! :ohmy:

08 novembre 2007 à 05:24:22
Réponse #52

Apon s


Salut,
Dans cette idée de thermomachin ;D il existe une méthode utilisée , dit-on, par certain yogis (j'ai dit "dit-on") : l'idée global est de visualiser sa colonne vertèbrale parcourue "d'ondes" de chaleur et de sentir (ou ce forcer à sentir c'est selon! :D ) cette chaleur irradié le corps...
Bon ben on rigole pas, mais à l'occase quand le vent souffle bien en hiver (et pas couvert) j'essai. Lorsque j'ai suffisament de tremblements qui me secoues bah ça les calmes bien. Maintenant bémols : je suis pas dans une eau frisant le zéro et en immersion brutale et pis si ça se trouve c'est simplement la concentration qui détend le corps et élimine les secousses...
Bref, quelqu'un connaît? Me laisser pas tout seul sur ma planche à clous!! ;D

08 novembre 2007 à 08:59:13
Réponse #53

Øx


L'idée global est de visualiser sa colonne vertèbrale parcourue "d'ondes" de chaleur et de sentir (ou ce forcer à sentir c'est selon! :D ) cette chaleur irradié le corps...

Bref, quelqu'un connaît? Me laisser pas tout seul sur ma planche à clous!! ;D

Je connais la technique qui consiste à visualiser le flux de chaleur en synchronisant cette visualisation avec une respiration lente. Pour le peu de pratique que j'ai en la matière, ça marche relativement bien. Il est possible de concentrer cette chaleur dans certaines parties du corps, et au toucher, le résultat est sensible.

Après c'est probablement pas évident du tout à mettre en oeuvre en état de stress, et je ne connais aucune étude sérieuse sur le sujet.

Mes deux rien du tout...

08 novembre 2007 à 18:56:57
Réponse #54

Gofannon


Citer
Ah oui, j'oubliais, le monsieur il a un truc pour se réchauffer: il regarde un environnement froid et hostile.  blink
Ca suffit pour que sa température corporelle augmente jusqu'à 38,4°C: une "thermogenèse anticipatoire" dit-on. Pratique, non ?  Double Up
On était 3, mes deux soeur et moi, à regardé "le jour d'après". Au début tout ce passe bien dans le film, il fait beau... Nous sommes instalé confortablement dans le canapé avec sur nous un plaid. Mais dès qu'arrive la neige et le froid, on commence peux à peux tous à baisser la couverture pour finir par l'enlever. Est-ce l'éxitation liée au dénouement du film ou une réaction du corps? On ne saura jamais.
''Ce n'est pas la façon dont la lame est aiguisée qui fait le talent du sabreur.'' Yvan Andouart
''Le couteau a beau être tranchant, il ne peut tailler son manche.'' Mahmud de Kachgar

12 novembre 2007 à 19:54:55
Réponse #55

Madudu


Je connais la technique qui consiste à visualiser le flux de chaleur en synchronisant cette visualisation avec une respiration lente. Pour le peu de pratique que j'ai en la matière, ça marche relativement bien. Il est possible de concentrer cette chaleur dans certaines parties du corps, et au toucher, le résultat est sensible.

Après c'est probablement pas évident du tout à mettre en oeuvre en état de stress, et je ne connais aucune étude sérieuse sur le sujet.

Mes deux rien du tout...

Je suis d'accord avec toi, j'utilise cette technique quand j'ai vraiment froid, mais ça reste très très limité, ça nécéssite de se concentrer et les effets sont pas non plus formidables (en tout cas chez moi).
Personnelement ça ne suffit pas à me rechauffer durablement, tout au plus quelques minutes et encore par à-coups, tantot frisson tantot douce chaleur.
En situation de survie il vaut mieu gigoter, ça épuise mais c'est vraiment éfficace.
J'ai remarqué que se frotter énérgiquement les mains pendant une petite minute réchauffe vraiment bien la partie supérieur du corps.

Mes deux balles (j'aime bien cette formule   :love: )

12 novembre 2007 à 20:07:53
Réponse #56

DavidManise


Gigoter, c'est pas mal, mais en même temps ça chasse l'air chaud des vêtements par effet soufflet.

Ce qui est top, c'est encore de tendre ses muscles antagonistes.  Comme les bodybuilders...  Les abdos et le dos, les biceps triceps, les pecs et les dorsaux, les jambes, les fessiers, tout ça.  Ca ne produit pas de mouvement, mais la dépense d'énergie est réelle et donc ça produit de la chaleur...  sans chasser l'air chaud.

Mes deux balles, comme tu dis ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

12 novembre 2007 à 20:11:06
Réponse #57

Frolboll


Salut !

Est-ce que le mouvement usuel consistant à se frapper les épaules et le dos avec les mains opposées en croisant les bras a des effets particuliers ou bien est-ce seulement un usage sans réelle efficacité qui se transmet de génération en génération ? J'ai du mal a estimer si on le fait davantage par imitation que par instinct.

Il permet au moins de gigoter sans se déplacer, d'envelopper la cage thoracique, d'étirer les bras. Je ne sais pas si les frappes sur le dos ont une utilité contre le froid.

Frol

12 novembre 2007 à 20:18:58
Réponse #58

DavidManise


Bah le jour où tu verras un québécois faire ça à un arrêt de bus en hiver, tu peux être sûr qu'au moins 5 québécois ne se priveront pas pour se péter un bon gros fou rire ;D

Ca produit presque zéro chaleur, et ça en évacue beaucoup.  Bilan presque nul, avec dépense d'énergie en plus.

Qu'est-ce que ton corps fait quand il a froid ?  Qu'est-ce qui a permis à des millions de générations de tes ancêtres de survivre ?  Se taper dans le dos ou contracter ses muscles en ne bougeant presque pas ?  ;)

Frissonner, c'est contracter ses muscles involontairement.  Tu peux le faire volontairement avant d'être assez refroidi pour frissonner.  C'est pas interdit ;)

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

12 novembre 2007 à 20:29:02
Réponse #59

kurodo


Frissonner, c'est contracter ses muscles involontairement.  Tu peux le faire volontairement avant d'être assez refroidi pour frissonner.  C'est pas interdit ;)

Punaise c'est super important ce que tu viens de dire, là. J'ai toujours cru "qu'il ne fallait pas frissonner" pour essayer de ne pas avoir froid. Mais en fait, en m'empêchant de frissonner pour ne pas avoir froid, j'empêche mon corps de tenter de conserver sa température ? Donc c'est à l'encontre du but visé ?  :blink:

Kurodo

12 novembre 2007 à 20:49:29
Réponse #60

DavidManise


Bah le frisson, c'est une contraction involontaire des muscles qui produit de la chaleur.  C'est un moyen qu'a ton corps d'éviter que ta température corporelle ne descende trop.

En gros, tu as une approche purement symptomatique du problème.  Je te le fais à la sauce javascript ;D

Pour toi :
refroidissement = frisson
if not exist frisson
refroidissement == 0

Alors qu'en fait c'est plutôt :
if refroidissement = 1
then frisson +1
if frisson > refroidissement
then refroidissement = -1

Bon j'ai pas fait d'efforts sur la syntaxe mais l'idée est là ;D

Sinon pourquoi je m'abîme le cul à écrire des textes moi ? ;D

http://www.davidmanise.com/textes/hypothermie.php

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

12 novembre 2007 à 21:42:44
Réponse #61

Frolboll


Bah le jour où tu verras un québécois faire ça à un arrêt de bus en hiver, tu peux être sûr qu'au moins 5 québécois ne se priveront pas pour se péter un bon gros fou rire ;D

Ca produit presque zéro chaleur, et ça en évacue beaucoup.  Bilan presque nul, avec dépense d'énergie en plus.

Qu'est-ce que ton corps fait quand il a froid ?  Qu'est-ce qui a permis à des millions de générations de tes ancêtres de survivre ?  Se taper dans le dos ou contracter ses muscles en ne bougeant presque pas ?  ;)

Frissonner, c'est contracter ses muscles involontairement.  Tu peux le faire volontairement avant d'être assez refroidi pour frissonner.  C'est pas interdit ;)

Ciao ;)

David

J'ai encore appris quelque chose. La prochaine fois que je vois un type faire ça, j'éclaterai de rire. En Bretagne il ne fait pas vraiment chaud, mais le froid n'est pas non plus une grande préoccupation, surtout en bord de mer (sauf si on tombe dans l'eau). Je n'ai malheureusement pas beaucoup d'expérience dans ce domaine.

Frol

Frol

12 novembre 2007 à 21:55:32
Réponse #62

Madudu


Bêtement je me dis que retenir les frissons peut permettre à mon corps de mettre en place les autres mécanismes de production et/ou de conservation de la chaleur (si quelqun en sait quelquechose ça m'interesse) et ainsi d'accoutumer mon corps à de basses temperatures, c'est à dire sans l'usage des frissons. Y a une once de vérité là-dedans?

12 novembre 2007 à 21:59:33
Réponse #63

DavidManise


Pas du tout.

David ;)
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

12 novembre 2007 à 22:15:07
Réponse #64

Cynry


D'ailleurs, comment le corp s'accoutume au froid ? A part la prise de graisse ?
Là depuis un an que je m'y expose un peu plus, et je ressens la différence maintenant que l'hiver arrive. Je crains moins, mais j'ai pas pris un kilo... Bon peut-être que je m'habille mieux, mais je me demande si y a d'autres mécanismes en jeu...
Les muscles produisent plus au repos ?

13 novembre 2007 à 05:49:04
Réponse #65

Robert


Trop drôle ce fil pour un québécois. À pisser de rire! Comme disait ma soeur attachez-les! Sinon ils vont chier partout.

Même manitou semble exaspérer d'en parler et de se répéter. Je vais faire un effort pour amener un peu de signal intéressant parmi tout ce bruit.

Est-ce que le mouvement usuel consistant à se frapper les épaules et le dos avec les mains opposées en croisant les bras a des effets particuliers ou bien est-ce seulement un usage sans réelle efficacité qui se transmet de génération en génération ? J'ai du mal a estimer si on le fait davantage par imitation que par instinct.

Bah le jour où tu verras un québécois faire ça à un arrêt de bus en hiver, tu peux être sûr qu'au moins 5 québécois ne se priveront pas pour se péter un bon gros fou rire

Si on voit une personne agir ainsi sur un arrêt de bus au Québec, on sait immédiatement que c'est un touriste!!! Par contre, c'est un fait qu'à -20C on gigote. Habituellement, cela consiste à sautiller, trembler et claquer des dents discrètement surplace. J'ajouterai que le fait qu'une fille gigote amplement en vous tenant une conversation intime pourrait être considérer comme une invitation à visiter la hutte privée.

Bref, à -20C, quand tu gigotes tu le fais instinctivement et discrètement en publique. Sinon, si ce n'est pas clairement une séance d'échauffement avant d'entamer son jogging, les simagrées pourraient valoir un billet gratuit pour la psychiatrie...

Punaise c'est super important ce que tu viens de dire, là. J'ai toujours cru "qu'il ne fallait pas frissonner" pour essayer de ne pas avoir froid. Mais en fait, en m'empêchant de frissonner pour ne pas avoir froid, j'empêche mon corps de tenter de conserver sa température ? Donc c'est à l'encontre du but visé ?

Le frissonnement est effectivement une réaction instinctive pour tenter de réchauffer le corps. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six-cent-soixante-six. Euuh! Non ce n'est pas cela que je voulais écrire!!!

En fait, pour le niveau conscient, lorsque l'on frisonne on doit considérer cela comme un signal sérieux. Sur une courte période ce n'est pas trop dangereux, mais sur plusieurs heures l'hypothermie peut mener rapidement au délire et aux agissements inconscients. Donc, lorsque l'on frisonne violemment à plusieurs reprises faut vraiment envisagé des moyens de se réchauffer dans un délai raisonnable. En dessous, d'une température extérieur de 0C, on parle de 3 heures avant de sombrer dans une hypothermie grave.

Bêtement je me dis que retenir les frissons peut permettre à mon corps de mettre en place les autres mécanismes de production et/ou de conservation de la chaleur (si quelqun en sait quelquechose ça m'interesse) et ainsi d'accoutumer mon corps à de basses temperatures, c'est à dire sans l'usage des frissons. Y a une once de vérité là-dedans?

À moins d'être un extra-terrestre les autres mécanismes sont d'ordre psychologique. Après de violents frissonnement sans moyens tangibles de se réchauffer le psyché humain va utiliser ses mécanismes de défenses acquis depuis l'enfance. Pour exemple, le mécanisme de défense de la régression est probablement un des plus dangereux. En quelques mots, ce processus psychique amène l'être à s'imaginer dans des circonstances agréables de son passé pouvant l'amener jusqu'au point de se retrouver en position foetale au sein de sa mère. Sans élaborer longuement, ce qui est important de retenir c'est que le fait de s'imaginer que l'on est bien dans sa tête ne cadre pas nécessairement avec la réalité physique. Tout de même, je ne pourrais pas dénigrer certaines pratiques chamanique dans ce sens.  Mais à moins d'avoir un grade de manitou le mieux est de ne pas jouer au niveau ésotérique sans surveillance compétente.

D'ailleurs, comment le corp s'accoutume au froid ? A part la prise de graisse ?
Là depuis un an que je m'y expose un peu plus, et je ressens la différence maintenant que l'hiver arrive. Je crains moins, mais j'ai pas pris un kilo... Bon peut-être que je m'habille mieux, mais je me demande si y a d'autres mécanismes en jeu...
Les muscles produisent plus au repos ?

Le corps s'acclimate sur une période de temps. Habituellement, quelques jours permettent au corps de s'ajuster relativement. C'est une question d'habitude dans le temps et on pourrait sans doute également relevé plusieurs facteurs génétiques. La graisse ne s'accumule pas pendant la saison froide, mais plutôt pendant la belle saison. Autrement dit, la graisse faut l'avoir avant de s'exposer au froid. Reste que si tu t''expose consciemment au froid cela va t'amener au fil du temps et des expériences a améliorer ton accoutumance. Comme je l'ai mentionné un peu plus haut, les autres mécanismes en jeu sont d'ordre psychologique et cela demande une certaine expertise et surveillance pour éviter les problèmes pouvant mener dans une situation vraiment dangereuses pour la vie. L'important si on se teste en solitaire c'est d'être vraiment conscient des risques de délire dans les trois heures. Un petit coup de frisson ce n'est rien, mais deux ou trois coup de frissons violents demandent de s'en occuper très sérieusement.

En terminant, si vous avez tout lu jusqu'à là, vous avez droit à un truc magique en bonus. Comme l'a mentionné David tout est dans l'art de contracter ses muscles. Ainsi, un truc génial lorsque l'on frisonne dans son sac de couchage c'est de contracter ses muscles coucher sur le dos en levant la tête et les pieds à environ 15 ou 20cm du sol et maintenir la position pour 15, 20, 30 secondes. C'est difficile, mais deux ou trois répétition de cet exercice suffissent habituellement à engendrer assez d'énergie pour réchauffer le corps rapidement et se rendormir sans avoir à se lever et faire toutes sortes de simagrées. Ici les randonneurs fumeurs qui font leur jogging sur place en pleine nuit clope à la bouche se reconnaîtront...

a+
Bob
« Modifié: 13 novembre 2007 à 07:11:46 par Robert »

13 novembre 2007 à 08:01:08
Réponse #66

DavidManise


Robert : excellent post.  C'est cool que tu me donnes un coup de main ;D

Y'a vraiment pas assez de québécois à mon goût ici !!!

D'ailleurs, comment le corp s'accoutume au froid ? A part la prise de graisse ?
Là depuis un an que je m'y expose un peu plus, et je ressens la différence maintenant que l'hiver arrive. Je crains moins, mais j'ai pas pris un kilo... Bon peut-être que je m'habille mieux, mais je me demande si y a d'autres mécanismes en jeu...
Les muscles produisent plus au repos ?

http://www.davidmanise.com/textes/acclimatation_froid.php !!!!! ;D

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

13 novembre 2007 à 08:06:24
Réponse #67

Frolboll


 :lol:

Il semblerait que d'honorables membres des peuples du froid se permettent toutefois de balancer les bras, de se taper les mains sur les cuisses ou de piétiner sur place, mais c'est pour faire affluer le sang vers les doigts et les réchauffer. Les centre vitaux sont déjà bien au chaud et il n'est donc pas là question de début d'hypothermie.

Bonne journée,

Frol

13 novembre 2007 à 08:52:54
Réponse #68

Diesel


Bah, tout est dans les gènes.
Et là ou y'a gène y'a pas de plaisir de se geler.  ;D

Ceci dit il est possible de retrouver quelques archaïsmes dans sa façon de réagir au froid après quelques temps passé dehors.
ça a été un des point étudié justement par JL Etienne lors de sa marche solitaire vers le pôle.
A la suite de son périple, ses réactions de défense au froid ne se déclenchées que lorsque que sa  température interne atteignait un petit 35,5°C au lieu des 37° pour un individu normal. Et pourtant il n'avais rien d'un esquimaux.
1.5° de gagné c'est énorme.

13 novembre 2007 à 09:23:02
Réponse #69

kurodo


Même manitou semble exaspérer d'en parler et de se répéter.

Je comprends.  Mais il y a sans arrêt des nouveaux qui arrivent, et qui posent des questions de nouveaux. C'est un éternel recommencement. Alors bien sur il y a le moteur de recherche, le Wiki et les textes de David. Ce sont des sources d'une richesse énorme, et aussi d'un VOLUME énorme.

Alors quand je souhaite savoir quelque chose, comme par exemple le bâtonnage, bien évidemment je cherche d'abord dans ce qui a déjà été écrit, avant d'ouvrir stupidement un nouveau fil "C'est quoi le bâtonnage".

Par contre dans un fil ouvert, où les échanges suivent leur cours en temps réel, je ne re-parcoure pas systématiquement l'ensemble du forum+le wiki+les textes à chaque post du fil pour être sur de ne pas re-demander, c'est vrai. Je suis en mode dialogue.

Après, à la longue, lorsque l'on connait mieux le forum et ses nombreux documents, on gère ça beaucoup mieux. Mais à ce moment là, en même temps, on a sans doute déjà acquis un bon bagage et on pose surement beaucoup moins de questions.

cordialement
Kurodo

13 novembre 2007 à 09:27:39
Réponse #70

Nem-Rod


Petite astuce.
Il m’est arrivé souvent, par grands froids,  d’être obligé de rester plusieurs heures sans presque pouvoir bouger (parfois toute une nuit) . Même bien habillé on a quand même tendance à se refroidir. Mais c’est surtout mes pieds auquels je dois faire particulièrement attention. Par conséquent, je ne dors presque pas et fait toute la nuit des mouvement avec mes pieds (même mouvement que celui que je ferais sur un accélérateur de voiture) je compte 20 pour chaque pieds plusieurs fois et je recommence dès que je ressens le froid (en plus ce sont des mouvements discrêts qui ne font aucun bruit) . Ce mouvement m’a été indiqué par un médecin vénologue qui m’a fait écouter avec micro et haut-parleur le flux du sang lorsque l’on fait ce mouvement. C’est le meilleur d’après lui pour faire circuler le sang et c’est vraiment impressionnant de l’écouter.

13 novembre 2007 à 09:31:27
Réponse #71

DavidManise


Kurodo,

T'inquiètes, je faisais juste ma petite crise existentielle parce que j'écris des textes et que personne s'embête à les lire...  mais ça ne veut pas dire que les nouveaux n'ont pas le droit de poser des questions, au contraire !

Quand quelqu'un me dit 'ça tourne vite en rond' je réponds toujours par la négative.  A chaque nouveau tour de roue, à chaque nouvelle fois qu'on aborde un sujet, on ajoute des éléments d'information à notre compréhension du truc.  Donc même quand on tourne en rond, le cercle s'agrandit.  Bref, c'est une SPIRALE, et pas un serpent qui se taille une pipe tout seul.

Bref...  même si par moments je montre des signes d'irritation superficiels, au fond de moi je suis toujours content d'aborder encore et encore certains sujets.  Et pis bon...  sans déconner, je radotte les mêmes trucs en ligne et en stage depuis quoi...  2003 ?  Mine de rien ça fait 4 ans que je répète les mêmes trucs...  mais même pour moi c'est utile, parce qu'à chaque nouveau tour je développe des moyens plus astucieux de faire comprendre, je cherche une nouvelle approche pédagogique qui fasse en sorte que le message passe mieux, plus vite, avec moins d'interférences et que son empreinte soit plus durable, mieux intégrée par la personne... 

Bref. 

Radotons peu, mais radotons bien ! :)

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

13 novembre 2007 à 09:34:31
Réponse #72

pimyboc


Kurodo,

  Bref, c'est une SPIRALE, et pas un serpent qui se taille une pipe tout seul.

David

 :lol:  :lol:  :lol:

y'en a qu'on des expressions cultes sur ce forum.  :doubleup:
DEX AIE En Normandie, il n’y a qu’une chose qui peut être haute ou basse : C’est la mer.

13 novembre 2007 à 09:45:20
Réponse #73

Kilbith


Petite astuce.
Il m’est arrivé souvent, par grands froids,  d’être obligé de rester plusieurs heures sans presque pouvoir bouger (parfois toute une nuit) . Même bien habillé on a quand même tendance à se refroidir. Mais c’est surtout mes pieds auquels je dois faire particulièrement attention. Par conséquent, je ne dors presque pas et fait toute la nuit des mouvement avec mes pieds (même mouvement que celui que je ferais sur un accélérateur de voiture) je compte 20 pour chaque pieds plusieurs fois et je recommence dès que je ressens le froid (en plus ce sont des mouvements discrêts qui ne font aucun bruit) . Ce mouvement m’a été indiqué par un médecin vénologue qui m’a fait écouter avec micro et haut-parleur le flux du sang lorsque l’on fait ce mouvement. C’est le meilleur d’après lui pour faire circuler le sang et c’est vraiment impressionnant de l’écouter.

C'est pour cela que la contraction isométrique n'est pas efficace pour les pieds/jambes en position debout. C'est aussi pour cette raison qu'il est souvent préférable de retirer ses chaussures la nuit, au minimum délacer et retirer les semelles de propreté.

Le pieds, c'est des tendons avec un très mauvais rapport volume/surface....donc c'est le sang venant du noyau central qui réchauffe. Autant ne pas contrarier l'afflux sanguin et s'arranger pour éviter qu'il refroidisse sur le chemin.

Mettre ses petits petons dans des chaussons de mamie....soyez des mauviettes, assumez-vous (bis)  ;D

13 novembre 2007 à 09:46:11
Réponse #74

kurodo


T'inquiètes, je faisais juste ma petite crise existentielle parce que j'écris des textes et que personne s'embête à les lire...

Même pas vrai. Non seulement je les lis mais en plus je fais des CRTL+C CTRL+V pour le livre sur la survie que je vais sortir en 2008

 ;)
Kurodo

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité