Nos Partenaires

Auteur Sujet: [REVUE MATOS] Boussole Silva Expedition 54  (Lu 30896 fois)

30 septembre 2006 à 10:22:18
Lu 30896 fois

Corin


En lisant le sujet sur la Recta DP 6G, je me suis dit que ma chère boussole méritait bien que l'on parle d'elle.

Il s'agit de la Silva Expedition 54

Je l'ai depuis une petite dizaine d'années. Toujours fidèle, toujours efficace. Pas un coup alors que je ne suis pas un modèle pour prendre soin de mes affaires ::).
Elle a surtout le très grand avantage de jouer sur les deux tableaux: boussole à plaquette et compas de visée.



Son seul défaut: son prix. Je l'avais choisie à un moment où elle ne coûtait que la moitié du prix auquel elle est affichée aujourd'hui (75 euros au Vieux Campeur :bang:). C'est sûr, ça calme mais quel produit!

A+
« Modifié: 02 octobre 2006 à 10:42:49 par Maximil »

01 octobre 2006 à 06:51:29
Réponse #1

venerable


C'est vraiment une tres belle pièce  :up:, j'ai longtemps hésité à la prendre, mais son prix prohibitif, m'en a dissuadé... :o
Elle est plus pratique que la Recta DP 10 pour faire le point sur une carte. Moins volumineuse, donc plus facile à glisser dans ses poches. Seul bémol, comme pour la DP 10, a t on réélement besoin d'une précision au 1/2 degré pres????? A mon avis , non!
Mais quand meme quel belle pièce!!!

02 octobre 2006 à 07:34:38
Réponse #2

Corin


Seul bémol, comme pour la DP 10, a t on réélement besoin d'une précision au 1/2 degré pres????? A mon avis , non!
Mais quand meme quel belle pièce!!!
C'est très utile pour viser. Je conviens avec toi que ça n'est pas utile pour travailler sur la carte en temps normal.

A+

02 octobre 2006 à 07:56:10
Réponse #3

Hatari


La visée avec le prisme sert principalement pour le relèvement, la prise de cap se fait avec le système 1-2-3 de chez Silva.
C'est une très bonne boussole plutôt typée pour un usage professionnel ou une certaine précision est requise.
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

02 octobre 2006 à 08:10:43
Réponse #4

Corin


La visée avec le prisme sert principalement pour le relèvement, la prise de cap se fait avec le système 1-2-3 de chez Silva.
Je préfère prendre mon cap avec une visée qui est beaucoup plus précise que le système 1-2-3. C'est pour cette raison que j'ai opté pour une boussole qui soit aussi un compas de visée ;). Ca évite les erreurs topo et les heures de marche inutiles :D.

A+
« Modifié: 02 octobre 2006 à 10:43:25 par Maximil »

02 octobre 2006 à 14:17:05
Réponse #5

Hatari


Tout à fait d'accord, la visée optique est plus précise...
Mais pour travailler correctement et obtenir cette précision, alors tu dois travailler avec un rapporteur ou la règle "Crass" pour justement mesurer sur la carte ton azimut exact et ensuite porter sur le compas la valeur de l'angle cap.
Ces 2 paramètres doivent être corroborés si l'un fait défaut tu as toujours un facteur "d'imprécision" qui n''est pas levé !
La différence entre les systèmes à visée optique, miroir ou 1-2-3 est de l'ordre de ~ 1,5° ce qui représente 26m à 1000m, de toute façon tu referas le point bien avant cette distance !
Tout est relatif dans le terme "précision" il faut savoir ce que l'on souhaite exactement.
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

02 octobre 2006 à 15:20:25
Réponse #6

Corin


On peut chercher un point précis à quelques centimètres près mais ça n'est pas l'objet, ou rarement.
Là, il s'agit de pouvoir travailler rapidement en particulier dans un univers où l'erreur peut être facile (montagne) et de ne pas se prendre la tête à ressortir la carte à chaque fois. J'apprécie la visée dans ces cas-là. Je dois préciser que je préfère les boussoles à plaquette pour travailler sur une carte. Je ne me suis jamais fait au boussole-boîtier.

A+

02 octobre 2006 à 22:10:59
Réponse #7

Corin


Je repère mon azimut sur la carte. Ensuite, je vise le point à atteindre (un sommet parmi d'autres, par exemple) pour être sûr de ma destination. Après, je vérifie mon azimut par rapport à ce point. Je corrige, si besoin. Ca me permet des divagations et des escapades hors des sentiers battus.

A+

01 août 2011 à 02:49:16
Réponse #8

spinacle


Je déterre ce post car je lorgnais sur la recta dp6 mais je vais finalement me diriger vers cette silva qui sera plus pratique pour de l'orientation et/ou lecture sur carte.

Merci Corin

01 août 2011 à 03:48:15
Réponse #9

Corin


Salut,

Ça serait bien que tu fasses retour de ton utilisation. Personnellement, je l'aime bien parce qu'elle m'a permis de me sortir de plein de situations.
Je ne suis pas sûr qu'elle soit indispensable à un randonneur "ordinaire". Elle donne tout son potentiel dans les situations où les points de repère sont difficiles à trouver ou quand une très grande précision est requise tout au long du parcours (longue distance).

A+

11 août 2011 à 15:34:18
Réponse #10

azur


Petit retour d'expérience sur l'expédition 54 (en millièmes) que j'utilise depuis 5 ans maintenant:
- professionnellement (militaire)
- en rando
- en montagne
- en course d'orientation
J'ai acquis cette boussole après avoir testé plusieurs types de compas/boussoles plaquettes/boussole miroir et qui n'étaient pas réellement polyvalent et pas suffisamment précis.

C'est vrai qu'elle n'est pas donnée, mais:
- la prise de visée est extrêmement rapide, en particulier grâce à la stabilisation du disque gradué
- sur mon modèle, la visée prise est donnée en millième* ET en degré (ce qui permet d'avoir sur soit une table de conversion)
- pour travailler sur une carte, sa plaquette est très bien conçue (copie conforme des boussoles militaires), avec des "report de points" à différentes échelles, y compris en pouces et pieds
- elle est solide et légère
Pour moi, c'est LA boussole... celle qui est pratique dans toutes les situations!

Le modèle en degrés:



Le modèle en millièmes:



Pour les deux modèles, la roue centrale de lecture directe comprends les deux systèmes de graduation.
Nota: pour les curieux, l'échelle 1:63360 correspond à 1inch sur la carte = 63360inchs sur le terrain = 1mile

Pour ceux qui n'ont pas l'habitude d'utiliser le millième, c'est d'un usage extrêmement pratique en observation, et je trouve que c'est plus utile en usage nature en général que le degré.
pour mémoire: 1millième est l'angle que donne 1m vu à 1000m. 360° = 6400 millièmes
« Modifié: 21 août 2011 à 11:53:20 par azur »
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

27 août 2011 à 09:17:39
Réponse #11

Hatari


Le millième (unité en radians aussi), il faut y être habitué : Très utilisé par les militaires et les mathématiciens ( Radian).
Le grade : 400 g = 360° est l'unité des topographes, très pratique comme unité surtout dans les longs calculs, ça évite de passer des unités sexagésimales au décimales avec les calculettes.
La vie est simple au fond  :D
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

28 février 2012 à 21:09:03
Réponse #12

azur


Suite à la question posée dans ce fil, il m'a paru utile de faire un petit tuto sur les utilisations de cette boussole qui comporte divers outils forts utiles:



1: graduations en cm (utilisable comme échelle au 1/100000)
2: graduation en pouces
3: loupe

R: report de point: permet de connaître les coordonnées d'un point sur une carte par "lecture directe" (en une seule opération). L'expédition 54 utilisant la plaquette des boussoles réglementaires, elle disposes de 3 échelles:
- 1/25000
- 1/50000
- 1/63360 (qui correspond en fait à 1 inch sur la carte pour 1 mile sur le terrain)
Pour le 1/100000, il faudra se contenter de la réglette!

exemple sur une 1/25000: on positionne l'angle sur le point recherché, ici un carrefour route-piste (cercle rouge), et le croisement avec le quadrillage permet d'obtenir les coordonnées dans le carré de 1km (cercles pointillés).
On a donc les coordonnées suivantes: xx740-yy500



C: compas: l'aiguille est placée sur un disque ce qui rend ses mouvements fluides et bien amortis. Ce disque est gradué "à l'envers" pour être lu à travers le capot qui comporte une petite lentille et un miroir. On obtient ainsi un compas de relèvement précis à 0,5° ou 10millièmes:



Nota: la photo vient d'un modèle ancien dont la couronne intérieure n'est graduée qu'en degrés. Actuellement, toutes les boussoles permettent de relever en degré et millième. Toutefois, il semblerait que le modèle millième (la première photo) ne soit plus fabriqué et devienne difficile à trouver.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

28 février 2012 à 21:58:26
Réponse #13

dysoner


ca sert à quoi un compas de relèvement et comment ça s'utilise ?

28 février 2012 à 22:04:58
Réponse #14

azur


ca sert à quoi un compas de relèvement et comment ça s'utilise ?
Ça permet de déterminer un azimut avec précision.
C'est un "bête" système avec un miroir et une lentille qui te permet de visualiser les graduations alignée sur le point visé. C'est beaucoup plus rapide qu'une boussole et plus précis qu'une boussole à miroir.
Il se trouve que l'expédition 54 est une des rares (la seule, même, il me semble) boussole à cumuler les avantages d'une boussole à plaquette et la précision d'un compas de relèvement.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

28 février 2012 à 22:30:27
Réponse #15

Bison


C'est un bel instrument!

Un peu dommage (vu de loin) cette surchage d'échelle en pouce.
Comme la graduation en millèmes, pour les civils.
(Même la D4 a une échelle en pouces ...  :( )

Pour une visée "en hauteur" (azimut d'un sommet), il y a une astuce?
Et pour la visée tout court, j'ai un peu de mal à visualiser le système de visée proprement dit, celui qui permet l'alignement précis vers le point visé.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

28 février 2012 à 22:54:20
Réponse #16

azur


Un peu dommage (vu de loin) cette surchage d'échelle en pouce.
Comme la graduation en millèmes, pour les civils.
(Même la D4 a une échelle en pouces ...  :( )
Cette "surcharge" s'explique par le fait que silva a repris le dessin des boussoles militaires, qui ont été conçue à une époque où les militaires pouvaient se retrouver avec des cartes anglaise ou US.

Citer
Pour une visée "en hauteur" (azimut d'un sommet), il y a une astuce?
La boussole peut être légèrement inclinée sans gêner la rotation du disque. Même dans les massifs réunionnais (dans l'hémisphère sud, en plus...), pourtant escarpés, je n'ai pas rencontré de souci.

Citer
Et pour la visée tout court, j'ai un peu de mal à visualiser le système de visée proprement dit, celui qui permet l'alignement précis vers le point visé.
Voilà le compas de l'expé 54:



en bleu: la lentille
en rouge pointillé: la lecture de l'azimut sur le disque
en rouge plein: la visée du point

La parallaxe entre les deux flèches est inférieure à 1cm, ce qui fait que la visée se fait vraiment sur un point précis.

Et voilà un aperçu, avec un azimut de 291°:



Détail d'importance: la boussole comporte une zone phosphorescente en dessous du disque, en face du miroir, ce qui fait que le relèvement est possible de nuit (testé et validé!)


EDIT: avant l'expédition 54, j'ai utilisé 2 types de boussoles pour le relèvement:
type armée US: précise (2°), mais lourde et surtout "monotâche"



Recta DS40: un poil plus polyvalente, mais l'absence d'un système de disque ne permet pas une grande précision (tout au plus à 5à 10°)

« Modifié: 28 février 2012 à 23:06:00 par azur »
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

28 février 2012 à 23:34:29
Réponse #17

Bison


Merci de ces explications!

J'ai envie de me laisser tenter là ...
Mais bon, ce serait plus pour offrir!
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

28 février 2012 à 23:42:02
Réponse #18

azur


J'ai envie de me laisser tenter là ...
Mais bon, ce serait plus pour offrir!
80€, c'est un investissement... ceci dit, je ne l'ai jamais regretté!
Ça fait un beau cadeau 8) mais pour quelqu'un qui en a besoin, c'est un cadeau utile!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

29 février 2012 à 00:08:20
Réponse #19

Mad Max


j'ai la mienne depuis 1990. J'ai réussi des relevés précis sur des points situés à 21 km. C'est la boussole la plus extraordinaire que j'ai jamais eue. Hélas, elle est en degrés unoquement mais je l'accompagne toujours de la mini calculatrice pour faire les conversions en millièmes.
UNPACT Member
Devenez instantanément et gratuitement plus intelligent en cliquant sur ce lien.

02 mars 2012 à 10:43:54
Réponse #20

azur


Toutefois, il semblerait que le modèle millième (la première photo) ne soit plus fabriqué et devienne difficile à trouver.
J'ai posé la question à EMD-Pro qui distribue l'expédition 54. Après contact avec Silva, l'expédition 54 en millième est toujours au catalogue, mais ne sera fabriquée que si une série de 50 au minimum est commandée.

Hélas, elle est en degrés uniquement mais je l'accompagne toujours de la mini calculatrice pour faire les conversions en millièmes.
En attendant, l'expédition 54 en degré est toujours distribuée, avec un disque gradué en degré et millième (ce qui permet d'avoir une table de conversion sur soi)
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

02 mars 2012 à 14:51:27
Réponse #21

Duncan


Question certainemment idiote  :-[, mais mis à part pour les militaires, quel est l'intéret du millième par rapport au degré ?

02 mars 2012 à 15:10:29
Réponse #22

azur


Question certainement idiote  :-[, mais mis à part pour les militaires, quel est l'intéret du millième par rapport au degré ?
La question n'est absolument pas idiote ;)
Sachant qu'un millième est l'angle que fait 1m vu à 1km, et connaissant certaines distances sur le terrain (hauteur d'une porte, taille d'un terrain de foot, d'un cimetière, d'un hangar), ça permet de vérifier certaines distances avec une bête règle de 3... c'est plus précis avec des jumelles graduées en millièmes, mais la précision du compas de l'expédition 54 peut rendre service avec des points particuliers suffisamment gros.
Mais dans l'absolu, en dehors des professionnels de la topo/géo, l'intérêt du millième pour le civil est assez limité...
Le principal avantage du degré est d'être plus courant (à terre, en mer, en l'air), donc dans un souci de compréhension générale, c'est plus simple pour tout le monde d'utiliser une unité commune!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

02 mars 2012 à 16:22:37
Réponse #23

François


Oui, d'autant que chaque armée a une valeur différente pour le millième :'(
Enfin, j'en connais au moins trois : celui de l'OTAN, celui de l'ex pacte de Varsovie, et celui des Finlandais suédois.
Par parenthèses, attention aux boussoles Suunto graduées en millièmes, ce n'est généralement pas le millième de l'OTAN.

EDIT : après vérification (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mil_angulaire) ce serait les suédois et non les finlandais qui ont un millième différent.
« Modifié: 02 mars 2012 à 16:28:44 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

02 mars 2012 à 16:31:55
Réponse #24

azur


Oui, d'autant que chaque armée a une valeur différente pour le millième :'(
Enfin, j'en connais au moins trois : celui de l'OTAN, celui de l'ex pacte de Varsovie, et celui des Finlandais.
Par parenthèses, attention aux boussoles Suunto graduées en millièmes, ce n'est généralement pas le millième de l'OTAN.
On sait que, 1 révolution= 360° = 400 grades = 2π rad
Pour l'OTAN: 6400 millièmes
Pour l'ex PAVA: 6000 millièmes
pour les suédois: 6300 millièmes
c'est pas compliqué de voir dans quel système on est ;) et je n'ai encore jamais vu de boussoles avec une graduation autre que l'OTAN en France (Suunto comprise)
D'où l'intérêt d'une graduation en degré, universelle, elle!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité