Nos Partenaires

Auteur Sujet: La legalisation du port du couteau  (Lu 7354 fois)

31 octobre 2007 à 20:44:53
Lu 7354 fois

Gofannon


Je sait que ce sondage n'apporte pas grand chose au chmilblique mais je me suis posé cette question après avoir fait un débat en cours sur la légalisation du port d'arme. J'avais oublié de retirer mon couteau suisse de ma poche.

Je me suis dit au premier abord que ce serait cool de légaliser le port du couteau, un petit opinel ou un taberneck ça ne fait pas de mal et ça peut aider dans pas mal de situation. Mais après reflexion, je me suis dit que tous le monde n'est pas pourvu que de bonnes intention et qu'il y a des méchants partout.

Ne sachant plus trop quoi pensé, je me suis dit, in n'y a qu'à interroger mes camarades de jeux qui se sont peut-être déjà posé la question.

Dans notre société, faudrait-il légaliser le port du couteaux? Sous quelles conditions? Sous quels motifs? Les points positifs et les négatifs? Les moyens de controle?
''Ce n'est pas la façon dont la lame est aiguisée qui fait le talent du sabreur.'' Yvan Andouart
''Le couteau a beau être tranchant, il ne peut tailler son manche.'' Mahmud de Kachgar

31 octobre 2007 à 20:53:56
Réponse #1

DavidManise


Bah moi tel quelle, la loi française me convient...  tant qu'elle n'est pas appliquée trop à la lettre ;D

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

31 octobre 2007 à 20:56:11
Réponse #2

zoltan charles henderson


Je pense que ta question est réductrice, dépend des circonstances et, puisque que ce forum compte des participants de bien des pays, des législations nationales en vigueur.

Pour la France va voir le texte de Patrick !

31 octobre 2007 à 21:03:25
Réponse #3

ipphy


Le port est déjà légal sous certaines conditions, relis les posts de Patrick!

Pour ma part je vis très bien sans. J'envisage d'acquérir un petit SAK pour le porte clé.
A un moment j'avais tout le temps un couteau suisse dans mon sac, et même un douk douk. J'ai du les trimbaler 1 an sans jamais m'en servir...Résultat, ils ont fini dans le sac de rando, là où ils servent vraiment.


31 octobre 2007 à 21:07:53
Réponse #4

enzo


Bonsoir à tous  :)
Je suis pour la légalisation du port et paradoxalement j'ai sur moi un opinel n° 8
dans ma poche de pantalon , un suisse ( le même que tu vends Gofannon ! ) dans mon sac à dos et le bijou de PH autour du cou !
Je prends le risque et pis c'est tout  ^-^
Dans des mains bien intentionnées pas de problème comme les miennes et les vôtres , pas de sushis ! mais avec tous ces malfaisants et si cela se trouve à la place d'une lame ils portent un calibre ( gros ou petit ).
C'est idiot à dire mais pour moi j'ai la conscience tranquille , casier vierge , père de famille , pas connus des service de police , payant mes impôts ( mais le plus souvent j'en paye pas vue ma paye )
Voila et c'est un avis parmi tant d'autres  ;)
Enzo
   
L'expérience est une lanterne qui éclaire le chemin parcouru.........

31 octobre 2007 à 21:10:28
Réponse #5

Gofannon


Je pense que ta question est réductrice, dépend des circonstances et, puisque que ce forum compte des participants de bien des pays, des législations nationales en vigueur.

Pour la France va voir le texte de Patrick !
J'ai lut avec attention le texte de patrick sur la législation et les couteaux, c'est justement ce qui m'a fait réfléchir, que ce passerait t-il si toutes ces lois n'existaient pas?

Le port est déjà légal sous certaines conditions, relis les posts de Patrick!
Justement si il n'y avait aucunes conditions?

La question n'est pas reductrice je pense, je me moque de la législation des pays, la question que je me pose c'est justement si indépendament du pays et des loi qui existent, le couteau pourrait t-il revenir dans les moeurs comme la lampe ou le coupe ongle. quel serait les impact de l'autorisation du port?

Si je ne suis pas clair, dite le et j'essaierais de m'expliquer.  ;)
''Ce n'est pas la façon dont la lame est aiguisée qui fait le talent du sabreur.'' Yvan Andouart
''Le couteau a beau être tranchant, il ne peut tailler son manche.'' Mahmud de Kachgar

31 octobre 2007 à 21:16:45
Réponse #6

Gofannon


Par exemple, la France décide de supprimer la législation du port du couteaux du jour au lendemain. Pensez vous que les gens vont se ruer sur leur machette et se balader avec dans les rue ou l'inverse? Cela va t-il entrainer a votre avis plus ou moins de problèmes liés aux armes blanches?
''Ce n'est pas la façon dont la lame est aiguisée qui fait le talent du sabreur.'' Yvan Andouart
''Le couteau a beau être tranchant, il ne peut tailler son manche.'' Mahmud de Kachgar

31 octobre 2007 à 21:20:50
Réponse #7

zoltan charles henderson



31 octobre 2007 à 21:33:53
Réponse #8

Yoddha


Moi j'ai voté pour.
Vous me direz, je ne suis pas neutre, et c'est vrai. Dans n'importe quelle situation, j'en porte au moins un.

Pour moi, un couteau est l'outil le plus polyvalent qui soit, et on peut en avoir besoin, non pas pour se défendre, mais pour des petits "trucs" de la vie quotidienne.


EDIT: pour moi, en ce qui concerne les agressions et ce qui s'en rapproche, c'est une question d'équilibre: on interdit le port d'un couteau aux gens.
Donc, la plupart des gens "biens" n'en portent pas.

un mec qui prévoit une agression, lui, il s'en fout que ce soit interdit, donc il en prend un.

reésultat logique: les gens "biens" se retrouvent désarmés devant un agresseur armé.

Si tout le monde porte un couteau, on égalise au moins un petit peu le niveau d'armement des deux parties, avec l'impact psychologique sur l'agresseur, n'aura plus l'avantage d'être le seul armé dans l'affaire...

31 octobre 2007 à 21:37:21
Réponse #9

Gofannon


Moi j'ai voté pour.
Vous me direz, je ne suis pas neutre, et c'est vrai. Dans n'importe quelle situation, j'en porte au moins un.

Si monsieur tout le monde portait un couteau, peut-être qu'un "agresseur" "débutant" (donc n'ayant pas accès à une arme à feu) se dirait " ouaip mais si ça se trouve, le mec que je vais racketter, il a un couteau aussi, et il pourra se défendre" et sera freiné dans son intention.

Pour moi, un couteau est l'outil le plus polyvalent qui soit, et on peut en avoir besoin, non pas pour se défendre, mais pour des petits "trucs" de la vie quotidienne.
Voilà le type de réponse que j'aurait voulut que ma question déclenche.
Merci Yoddha :up:
''Ce n'est pas la façon dont la lame est aiguisée qui fait le talent du sabreur.'' Yvan Andouart
''Le couteau a beau être tranchant, il ne peut tailler son manche.'' Mahmud de Kachgar

31 octobre 2007 à 21:38:25
Réponse #10

Yoddha


va voir, j'ai édité pour plus de clareté.

31 octobre 2007 à 22:12:31
Réponse #11

ipphy



Citer
Si tout le monde porte un couteau, on égalise au moins un petit peu le niveau d'armement des deux parties, avec l'impact psychologique sur l'agresseur, n'aura plus l'avantage d'être le seul armé dans l'affaire...
::)
Tu as déjà fait un corps à corps au couteau?

31 octobre 2007 à 22:40:05
Réponse #12

Corin


Je suis pour une législation ferme.

Yoddah, Goffanon,

Comme disait Audiard, l'homme de la pampa, quoique rude, doit savoir rester correct mais la vérité m'oblige à vous dire que vous commencez à me les briser menu.
C'est bien rare que je me manifeste ainsi mais, les gars, je trouve que vous en faites trop.



Ce genre de fil n'a aucun intérêt pratique. Vous voulez changer la législation? Dans vos rêves. Vous voulez porter un couteau? Ca ne servira à rien. Même et surtout, à l'inverse de ce que vous croyez. >:(

Il n'y a absolument pas besoin de porter un couteau, en France.

En vérité, plus on laisse les armes circuler, plus elles servent: qui vit par le glaive, périra par le glaive.

Il n'y a aucune nécessité d'avoir un couteau dans 95% du temps. On pourrait peut-être tempérer la législation pour en autoriser le port à l'occasion de loisirs qui en requiert l'usage mais c'est tout.

Quand au mythe de "si un gars me sort une lame, je veux pouvoir en sortir une", c'est comme ça qu'on meurt.

Le jour où tu sors une lame, il y a 90% de chances pour que le gars en face en sorte une plus grande ou, si c'est un bad guy, qu'il en sorte une en ayant l'habitude de s'en servir. Voire, sous l'effet de l'adrénaline, il te foutra sur la gueule une mine comme tu n'en aurais jamais imaginé.

En plus, si tu sors une lame, tu vas lui faire quoi au gars? Tu vises quoi? Qu'est-ce que tu cherches?

Je n'ai aucun mérite, et pour n'être qu'un simple béotien dans ces affaires-là, je considère l'expertise de Fred Perrin et Philippe Perroni essentielle: face à un gars qui t'emmerde, barre-toi. Ca c'est une technique qui marche.

Allez, ces gamineries me fatiguent. Soyons un peu sérieux.

A+

PS: commencez par bosser votre orthographe, ça vous sera plus utile que de savoir faire des moulinettes avec un papillon.

31 octobre 2007 à 23:56:13
Réponse #13

Rod


Je suis pour sa légalisation car pour moi le couteau reste d'abord un outil et je préférerais pouvoir me promener toute l'année avec un petit fixe de la taille du Street Beat plutôt que de me faire chier avec un pliant plus ou moins légal et moins solide...  ::)
Par contre je serais pour une responsabilisation plus importante voir une répression plus importante face à l'usage abusif... Je n'ai jamais trouvé utile de sortir un couteau quelque soit la situation moisie dans laquelle je me suis trouvé car je sais que ce n'est pas LA solution et que j'en envisage les conséquences légale et morale.
Ce qui me dérange actuellement c'est cette glorification de la loi du plus fort quitte à s'y mettre armé ou à plusieurs plutôt que d'apprendre aux gens le respect et la courtoisie... Comme quoi même si l'Homme continue à évoluer technologiquement, je trouve qu'il stagne encore et toujours niveau relationnel et social...  :down:

Bien à vous,

Rod

01 novembre 2007 à 01:01:33
Réponse #14

Anke


La législation est là.
Je crois que la bonne question à se poser c'est de comprendre pourquoi elle existe et pourquoi elle est appliquée.
Il est de ces expressions populaires qui sont lourdes de sens comme " coupe-gorge", par exemple !
Peut-etre qu'avant de discuter du bien fondé d'une loi ( ce qui peut être légitime, pour peu que l'on soit pétri de bonnes intentions) et de son appication, il faut s'interroger sur ses fondements... La replacer dans son histoire et comparer avec le présent, histoire de voir si elle est obsolète et d'utilité publique ( une loi c'est à priori destiné à servir ou sécuriser le plus grand nombre, enfin je crois .).
Maintenant on peut être vraiment tordu et porter un playmobil en acier ( avec les cheveux affutés rasoir), ou une bouteille en verre d'eau minérale bien innocente, jusqu'à ce qu'on la brise pour essayer de curer les dents du loustic en face avec .
Mes deux opinels.... sans virole !

01 novembre 2007 à 02:29:34
Réponse #15

Patrick


Yoddah et Goffanon, je vais si vous en êtes d'accord vous envoyer par mail des photos de lésions infligées avec des couteaux. Vous les regardez bien et vous me direz si en votre fort intérieur vous vous sentez d'infliger ça à quelqu'un.

Parce que porter un couteau dans l'optique de se défendre, c'est ne plus reculer une fois qu'on l'a déployé.

Parce que si vous le sortez en espérant faire peur vous risquez de vous foutre le doigt dans l'oeil.

Maintenant, je ne suis pas moralisateur et à chacun ses responsabilités qu'on assume de toutes façons dans la plus parfaire solitude.

Faut juste être conscient de ce que ça implique.

01 novembre 2007 à 09:54:56
Réponse #16

Gofannon


Je suis pour une législation ferme.

Yoddah, Goffanon,

Comme disait Audiard, l'homme de la pampa, quoique rude, doit savoir rester correct mais la vérité m'oblige à vous dire que vous commencez à me les briser menu.
C'est bien rare que je me manifeste ainsi mais, les gars, je trouve que vous en faites trop.



Ce genre de fil n'a aucun intérêt pratique. Vous voulez changer la législation? Dans vos rêves. Vous voulez porter un couteau? Ca ne servira à rien. Même et surtout, à l'inverse de ce que vous croyez. >:(

Il n'y a absolument pas besoin de porter un couteau, en France.

En vérité, plus on laisse les armes circuler, plus elles servent: qui vit par le glaive, périra par le glaive.

Il n'y a aucune nécessité d'avoir un couteau dans 95% du temps. On pourrait peut-être tempérer la législation pour en autoriser le port à l'occasion de loisirs qui en requiert l'usage mais c'est tout.

Quand au mythe de "si un gars me sort une lame, je veux pouvoir en sortir une", c'est comme ça qu'on meurt.

Le jour où tu sors une lame, il y a 90% de chances pour que le gars en face en sorte une plus grande ou, si c'est un bad guy, qu'il en sorte une en ayant l'habitude de s'en servir. Voire, sous l'effet de l'adrénaline, il te foutra sur la gueule une mine comme tu n'en aurais jamais imaginé.

En plus, si tu sors une lame, tu vas lui faire quoi au gars? Tu vises quoi? Qu'est-ce que tu cherches?

Je n'ai aucun mérite, et pour n'être qu'un simple béotien dans ces affaires-là, je considère l'expertise de Fred Perrin et Philippe Perroni essentielle: face à un gars qui t'emmerde, barre-toi. Ca c'est une technique qui marche.

Allez, ces gamineries me fatiguent. Soyons un peu sérieux.

A+

PS: commencez par bosser votre orthographe, ça vous sera plus utile que de savoir faire des moulinettes avec un papillon.

Si tu enlève la première partie où tu nous engueule, c'est exactement la réponse que je voulais savoir.

Je n'ai parlé a aucun moment d'avoir un couteaux pour me défendre que je sache!
Ne me faite pas dire ce que je n'ai jamais dit!
Je pensait au couteau purement et simplement comme outil qui est sa fonction première.

Je sait très bien que ce poste ne sert pas à part pour répondre à ma question: je fait du droit et du français/philo en cours et le but de ces cours est de nous apprendre la loi et a réfléchir mais aussi à exercer notre esprit critique.
Vous connaissez certainement l'idée d'eldorado ou il n'y a pas de loi et ou tout le monde vie en harmonie, bah voilà c'est là ou je voulait en venir. La société n'est pas parfaite et je voulais voir si il y avait qqc à améliorer (juste dans mon idéal et dans ma tête)  du coté de la législation et des couteaux.


Je respecte Fred Perrin mais je ne le connais pas. c'est pour ça que je trouve bizarre qu'il dise que la fuite est la meilleur solution alors qu'il fabrique des armes avec clairement un but de défense et enseigne comment s'en servir. Si je me trompe, expliquer moi.


Yoddah et Goffanon, je vais si vous en êtes d'accord vous envoyer par mail des photos de lésions infligées avec des couteaux. Vous les regardez bien et vous me direz si en votre fort intérieur vous vous sentez d'infliger ça à quelqu'un.

Parce que porter un couteau dans l'optique de se défendre, c'est ne plus reculer une fois qu'on l'a déployé.

Parce que si vous le sortez en espérant faire peur vous risquez de vous foutre le doigt dans l'oeil.

Maintenant, je ne suis pas moralisateur et à chacun ses responsabilités qu'on assume de toutes façons dans la plus parfaire solitude.

Faut juste être conscient de ce que ça implique.
Je suis plus que tout à fait d'accord.  Pour pratiquer des AM depuis 8ans avec des combats couteaux mains nue avec des très bon professeur et maitre, j'ai bien compris que face à une arme on fuit: toute notre pratique des AM de self défense est basé sur cela.
J'ai déjà vu des blessures faites par des couteaux (en photo) et je suis bien conscient que jamais je n'utiliserait de couteau pour me défendre. J'en suis même à un point ou je me demande si je le pourrait avec un objet entrainant des daumage irrémédiable.

PS:
Citer
PS: commencez par bosser votre orthographe, ça vous sera plus utile que de savoir faire des moulinettes avec un papillon.
Là franchement je suis déçu. c'est réservé à une élite de te parler ou quoi?? on est pas très bon en orthographe et alors?? tu as bien compris ce que l'on voulait dire non?? c'est quoi qui importe? la forme ou le fond? On ne parle pas en sms, on respecte la ponctuation et on corrige les fautes de frappes et les plus grosses fautes d'orthographe. Tu veux quoi de plus?
''Ce n'est pas la façon dont la lame est aiguisée qui fait le talent du sabreur.'' Yvan Andouart
''Le couteau a beau être tranchant, il ne peut tailler son manche.'' Mahmud de Kachgar

01 novembre 2007 à 10:16:13
Réponse #17

Patrick


Je respecte Fred Perrin mais je ne le connais pas. c'est pour ça que je trouve bizarre qu'il dise que la fuite est la meilleur solution alors qu'il fabrique des armes avec clairement un but de défense et enseigne comment s'en servir. Si je me trompe, expliquer moi.
C'est très simple, Fred explique et tu en es d'accord puisque tes maîtres te disent la même chose, que si tu ne participes pas à un combat tu ne risques ni d'être blessé, ni de blesser quelqu'un gravement, ce qui est quasiment toujours le cas en combat réel de survie. Toutefois, il y a des fois ou la prévention et l'évitement ne marchent pas et ou il faut faire le choix de sauver sa peau.

Par ailleurs, Fred fait aussi des couteaux utilitaires, d'outdoor et des couteaux pour ceux qui sont autorisés à en porter.

01 novembre 2007 à 12:11:18
Réponse #18

Yoddha


Patrick, si tu relis bien ce que j'ai dit, tu verras que je n'ai parlé que du domaine psychologique:

Selon toi, un agresseur potentiel n'aurait-il pas un "frein" psychologique à l'idée que sa cible soit armée d'un couteau?

Je ne discute pas des possibilités de se défendre avec un couteau, je vous ai suffisamment lu pour comprendre que ce n'est pas une solution.  :closedeyes:

01 novembre 2007 à 12:15:33
Réponse #19

Patrick


Patrick, si tu relis bien ce que j'ai dit, tu verras que je n'ai parlé que du domaine psychologique:

Selon toi, un agresseur potentiel n'aurait-il pas un "frein" psychologique à l'idée que sa cible soit armée d'un couteau?

Je ne discute pas des possibilités de se défendre avec un couteau, je vous ai suffisamment lu pour comprendre que ce n'est pas une solution.  :closedeyes:
Dans les états américains qui légalisent le port d'armes à feu (ou d'autres comme le Brésil, l'Affrique du sud) les voyous se sont simplement adaptés, ils tirent d'abord et par surprise pour ne laisser aucune chance à leur victimes.

Il en serait de même, à mon avis pour les couteaux.

01 novembre 2007 à 12:27:12
Réponse #20

dents-de-sabre


Le grognon au t-shirt orange a (une fois de plus ) raison :

Il existe une loi physique simplissime qui intervient dans tout ce que tu vois ou fais dans la vie Yoddha  :

''Chaque action provoque une réaction ..''

Comme dirait Musashi-Sensei , ''méditez bien là-dessus''  ;)

Diego


01 novembre 2007 à 14:16:16
Réponse #21

Corin


Ce qui me déplaît dans ce genre de fils, c'est qu'ils ne servent qu'à enfoncer des portes ouvertes.
Si tu enlève la première partie où tu nous engueule, c'est exactement la réponse que je voulais savoir.
Donc, tu connaissais déjà la réponse. Alors, pourquoi balancer un truc pareil?

Je n'ai parlé a aucun moment d'avoir un couteaux pour me défendre que je sache!
Ne me faite pas dire ce que je n'ai jamais dit!
Ca n'est pas exactement ce qui ressort de ton premier post:
Je me suis dit au premier abord que ce serait cool de légaliser le port du couteau, un petit opinel ou un taberneck ça ne fait pas de mal et ça peut aider dans pas mal de situation. Mais après reflexion, je me suis dit que tous le monde n'est pas pourvu que de bonnes intention et qu'il y a des méchants partout.
Ensuite, un taberneck ou un petit Opinel, dans beaucoup de cas, c'est insuffisant.

Je respecte Fred Perrin mais je ne le connais pas. c'est pour ça que je trouve bizarre qu'il dise que la fuite est la meilleur solution alors qu'il fabrique des armes avec clairement un but de défense et enseigne comment s'en servir. Si je me trompe, expliquer moi.
Fred a formé des quantités de professionnels qui, pour une raison ou une autre (maintien de l'ordre ou conflit), ne peuvent pas reculer face à un couteau. Alors, il a travaillé sur cette situation ultime où tu dois faire face à l'arme blanche ou bien, dans l'autre sens, tu dois t'en servir en premier.

Ce qui est clair, au vu de son expérience, c'est que dans le cas où tu te bats au couteau, tu te feras blesser. Alors, comme tu n'es pas obligé de te battre (tu n'es pas dans les forces de l'ordre ou forces armées), tu as toujours la possibillité de te sauver.

A contrario, pour les gens qu'il a formés au combat au couteau, Fred a imaginé les meilleurs couteaux possibles dans ces situations-là. Ce n'est pas pour nous qui appartenont au vulgum pecus. Ensuite, à faire des couteaux, on en fait pour d'autres occasions: l'outdoor, etc...

Yoddah, Goffanon,

Comme disait Audiard, l'homme de la pampa, quoique rude, doit savoir rester correct mais la vérité m'oblige à vous dire que vous commencez à me les briser menu.
C'est bien rare que je me manifeste ainsi mais, les gars, je trouve que vous en faites trop.
PS: commencez par bosser votre orthographe, ça vous sera plus utile que de savoir faire des moulinettes avec un papillon.
PS: Là franchement je suis déçu. c'est réservé à une élite de te parler ou quoi?? on est pas très bon en orthographe et alors?? tu as bien compris ce que l'on voulait dire non?? c'est quoi qui importe? la forme ou le fond? On ne parle pas en sms, on respecte la ponctuation et on corrige les fautes de frappes et les plus grosses fautes d'orthographe. Tu veux quoi de plus?
Si j'ai écrit ça, ce n'était pas pour te blesser mais pour te faire réfléchir.

C'est le père de famille qui parle. Ce que tu as écrit et le tour de ce fil m'a fait bondir.

Ce que je veux dire en parlant de ton orthographe, c'est que derrière la problématique que tu poses, il y a aussi une philosophie de la vie. Je te propose de voir les choses autrement. Simplement, si tu te places dans la durée, les heures que tu vas passer à essayer de voir comment tu te servirais d'un couteau pour, éventuellement, un jour, peut-être, te battre avec..., comme on vient de te l'écrire, un fort risque de mourir, je te conseille de les passer à investir sur quelque chose de plus rentable et beaucoup plus efficace.

Si tu fais progresser ton expression écrite (aujourd'hui, le mail est un outil de sélection naturelle extrêmement sournois, dans le monde du travail), ta présentation, ton expression et autres, tu te garantiras des moyens qui te permettront d'habiter un quartier plus sympa, de travailler dans un milieu plus sympa... Bref, tu peux t'éviter à vie d'avoir à penser comment tu devras gérer une agression au couteau...

Je suis le supérieur hiérarchique de plusieurs dizaines de personnes. Ceux qui évoluent savent rédiger correctement. Ne pas investir sur l'orthographe, c'est se couper les mains. Tu ne trouveras pas de gens qui confieront une mission commerciale ou relationnelle à quelqu'un qui fait des fautes d'orthographe. Personne n'est infaillible. J'en fais des fautes, comme tout le monde. Donc, je me méfie. J'ai toujours un dictionnaire Le Robert et un Bescherelle, au bureau.

Je ne veux pas te vexer mais tu peux largement progresser:
Si tu enlèves la première partie où tu nous engueules, c'est exactement la réponse que je voulais savoir.

Je n'ai parlé à aucun moment d'avoir un couteaux pour me défendre que je sache!
Ne me faites pas dire ce que je n'ai jamais dit!
Je pensais au couteau purement et simplement comme outil qui est sa fonction première.

Je sais très bien que ce poste ne sert pas à part pour répondre à ma question: je fais du droit et du français/philo en cours et le but de ces cours est de nous apprendre la loi et à réfléchir mais aussi à exercer notre esprit critique.
Vous connaissez certainement l'idée d'Eldorado où il n'y a pas de loi et où tout le monde vit en harmonie. Bah! Voilà, c'est là où je voulais en venir. La société n'est pas parfaite et je voulais voir si il y avait qqc à améliorer (juste dans mon idéal et dans ma tête), du côté de la législation et des couteaux.


Je respecte Fred Perrin mais je ne le connais pas. C'est pour ça que je trouve bizarre qu'il dise que la fuite est la meilleure solution alors qu'il fabrique des armes avec clairement un but de défense et enseigne comment s'en servir. Si je me trompe, expliquez-moi.

Je suis plus que tout à fait d'accord.  Pour pratiquer des AM depuis 8 ans avec des combats au couteaux à mains nues avec des très bons professeurs et maitres, j'ai bien compris que, face à une arme, on fuit: toute notre pratique des AM de self défense est basée sur cela.
J'ai déjà vu des blessures faites par des couteaux (en photo) et je suis bien conscient que jamais je n'utiliserait de couteau pour me défendre. J'en suis même à un point où je me demande si je le pourrais avec un objet entraînant des dommages irrémédiables.

PS: Là, franchement, je suis déçu. C'est réservé à une élite de te parler ou quoi?? On est pas très bon en orthographe et alors?? Tu as bien compris ce que l'on voulait dire? Non?? C'est quoi qui importe? La forme ou le fond? On ne parle pas en sms. On respecte la ponctuation et on corrige les fautes de frappes et les plus grosses fautes d'orthographe. Tu veux quoi de plus?

A+

PS: j'ai passé un certain temps à te répondre. Mon objectif n'était donc pas d'être négatif mais de te montrer qu'une autre voie est possible. Pour toi.
« Modifié: 01 novembre 2007 à 16:33:37 par Corin »

01 novembre 2007 à 14:31:24
Réponse #22

Nem-Rod


 :doubleup: Je vais juste rajouter un petit truc. Le meilleur moyen de répondre à une éventuelle agression, c'est de pratiquer un sport de combat. C'est bon pour les réflexes, le physique et surtout, surtout  le mental. ça sert dans toutes les situations de la vie.  Et rappelles-toi : Ton meilleur combat et celui que tu auras su éviter.
Et crois moi, j'ai quelques heures de vols dans ce domaine et parle en connaissance de causes.

01 novembre 2007 à 14:34:07
Réponse #23

piedsnussurlaterresacrée



01 novembre 2007 à 14:37:15
Réponse #24

Patrick


Et le mental ca sert aussi surtout à ce que le prédateur aille se choisir un élément plus faible dans le troupeau. Le prédateur est pragmatique.

Parce que pour paraphraser mon philosophe urbain préféré qui déclarait qu'un mouton qui fait le dingue ne sera jamais qu'un kebab en puissance, le mouton qui a un couteau pour le rassurer de sa condition de mouton est bien partit pour jouer aussi les kebab.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité