Nos Partenaires

Auteur Sujet: La banquise arctique aura totalement disparu dans 10 ans  (Lu 3411 fois)

27 février 2011 à 20:02:10
Lu 3411 fois

Luffy


Ce documentaire alarmant a été diffusé hier soir sur Arte : Tara

"Le voyage devait durer deux ans, il s'est terminé beaucoup plus vite que prévu. En effet, après s'être amarrée le 4 septembre 2006 sur la banquise au nord de la Sibérie, la goélette est sortie des glaces le 21 janvier 2008, entre le Spitzberg (Norvège) et le Groenland (Danemark) avec près de huit mois d'avance sur toutes les prévisions. Quelles sont les raisons de ce décalage ? À bord de Tara, les scientifiques ont pu réaliser des mesures précises dans l'océan, la glace et l'atmosphère. Autant de données fiables et révélatrices d'une situation alarmante..."

http://videos.arte.tv/fr/videos/tara-3726020.html?sms_ss=facebook&at_xt=4d6a94d2030602f3%2C0

La conclusion est terrible : avec le réchauffement climatique, entre 2005 et 2008, la banquise arctique a perdu autant de glace qu'entre 1980 et 2005. Les prévisions des experts annonçaient avant l'expédition la disparition de la banquise d'ici à 40 ans. Or, suite aux nouveaux modèles créés avec les résultats de l'expédition, leurs chiffres étaient loin de la réalité : il ne reste plus que 10 ans de survie à la banquise, ce qui amplifiera d'autant plus les conséquences du réchauffement climatique. Et personne ne nous en informe!!! (pourquoi ça ne passe jamais à 21h sur une chaîne de grande écoute, au journal télévisé!!!) On continue à vivre comme si de rien n'était... dans cette société d'hyper-consommation abrutie par la pub, coupée des réalités, dirigée seulement par l'argent. L'expédition s'est achevée en 2008, on est passé au travers de Copenhague (même s'il est déjà trop tard)... La Terre va continuer à tourner mais sans nous...
"S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel." Loïck Peyron

28 février 2011 à 08:54:48
Réponse #1

Aerazur


Dans les années 60, la grande question était "comment faire fondre la banquise", afin d'occuper militairement plus facilement la place. Les recherches étaietr mennées à la fois par les USA, et par l'URSS. Les Russes ont même tenté de "saupoudrer" la glace de suie afin de la noircir pour l'aider à fondre.

Autres temps, autre moeurs....

28 février 2011 à 20:55:10
Réponse #2

aquinatis


En revanche on parle des conneries d'Allègre dans son dernier bouquin....

10 ans pour la banquise, 20 pour des mers stériles exceptées de belles méduses, etc etc. Combien pour l'homme?

Mais effectivement globalement tout le monde s'en fout un peu. Nos enfants verront tout ça, mais probablement nous aussi...

28 février 2011 à 21:31:15
Réponse #3

thorwald


Dans les années 60, la grande question était "comment faire fondre la banquise", afin d'occuper militairement plus facilement la place. Les recherches étaietr mennées à la fois par les USA, et par l'URSS. Les Russes ont même tenté de "saupoudrer" la glace de suie afin de la noircir pour l'aider à fondre.

Autres temps, autre moeurs....

ben voila, ils y sont arrivé...

01 mars 2011 à 07:42:59
Réponse #4

Bobzdar


Le problème c'est surtout les conséquences que cela implique...

Mais bon, comme déjà dit, tout le monde s'en fout!
"Nul n'est plus désespérément esclave que ceux faussement convaincus d'être libres" (Goethe)

01 mars 2011 à 14:15:15
Réponse #5

Stephane


La planète habitable sera sans doute beaucoup plus petite bientot. La fonte des calottes glacières libère de l'eau qui devrait recouvrir une partie des zones cotières les plus habitées du monde!
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

01 mars 2011 à 14:40:51
Réponse #6

** Serge **


Mais bon, comme déjà dit, tout le monde s'en fout !

Historiquement, il n'y a jamais eu autant de mouvements informatifs, réactifs, actifs et militants quant aux problèmes écologiques, dans l'histoire de l'humanité.

A l'échelle des histoires du cosmos, de la Terre et de l'humanité, dix, vingt ou trente ans sont de l'ordre de l' infinitésimal.
Prétendre, affirmer et répéter que tout le monde s'en tape est spécieux.

L'humanité est peut-être appelée à disparaitre, à l'instar des  dinosaures ?
Pour laisser place à d'autres formes de vie.

Si l'urgence de la situation est évidente et que la nécessité de la lutte l'est tout autant ( pour nous ) , il y a également une réflexion philosophique à entreprendre, sans doute.
Ne sommes-nous pas une étape transitoire vers autre chose ?

Cela nous ramène à une place plus humble dans l'échiquier cosmique.



http://www.andremalraux.com/index.php?option=com_content&view=article&id=188%3Alle-xxie-siecle-sera-religieux-ou-ne-sera-pasr&catid=1%3Ails-ont-ecrit&Itemid=35&lang=fr

"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

01 mars 2011 à 14:49:22
Réponse #7

Barbara


La planète habitable sera sans doute beaucoup plus petite bientot. La fonte des calottes glacières libère de l'eau qui devrait recouvrir une partie des zones cotières les plus habitées du monde!

Au risque de dire une bêtise, il me semble que c'est la dilatation de l'eau due au réchauffement climatique qui en est la cause, et que le volume d'eau lié à la fonte elle-même est négligeable.

01 mars 2011 à 14:55:59
Réponse #8

bob48


La planète habitable sera sans doute beaucoup plus petite bientot. La fonte des calottes glacières libère de l'eau qui devrait recouvrir une partie des zones cotières les plus habitées du monde!

Attention ! La fonte de la banquise n'entrainera pas de montée des eaux. C'est le principe des glaçons dans le verre de jau** ... euh d'eau  ;#. Un verre rempli à ras bord avec des glaçons ne débordera pas quand les glaçons vont fondre ... expérience simple mais parlante. La banquise ça fonctionne pareil.

Par contre la fonte des glaciers et autres masses de neige / glaces se trouvant sur les continents vont là faire augmenter le niveau de la mer.

Pour le reste oui il va y avoir des conséquences plus ou moins catastrophique selon les endroits sur terre. Des espèces vont disparaitre (rappelons juste que 99% des espèces vivantes ayant peuplées la Terre ont disparu.), certains courant vont se modifier du fait de la chutte de la température de l'eau qui les compose (gulf Stream pour ne pas le citer), etc..., etc...

MAIS à l'échelle de la Terre c'est pinuts, j'aime la phrase de conclusion de Luffy ... La Terre continuera à tourner avec ou sans nous... c'est sûr nous n'avons rien d'essentiel pour la Terre.

Je partage aussi la vision de Serge (bien queMalraux parlé de spiritualité et non de religion qui sont 2 choses totalement distingues http://www.guichetdusavoir.org/ipb/index.php?showtopic=12570). Arrêtons un peu de rester bloqué sur nous. Nous petit être humain, d'à peine quelques milliers d'années, on voudrait en un claquement de doigts arrêté des phénomène/processus qui se déroule à une échelle temps / espace qui nous dépasse.

Pour conclure le travail des médias et des diverses intelligentia qui vise à abrutir la masse fonctionne. Combien de gens autour de vous, vous rit au nez quand vous leur dites que le premier effet du réchauffement climatique sera l'apparition d'une période de grand froid sur la France ? Combien de personnes sont persuadées que le Gaz à la plus forte valeur "effet de serre" est le Co2 alors que c'est en fait la vapeur d'eau ? Combien de personnes sont persuadées que l'effet de serre est mortel pour l'homme alors que si la vie existe sur terre c'est en partie grace à l'effet de serre ...

Vaste débat qui malheureusement ne trouvera pas de clonclusion "simple".


01 mars 2011 à 15:01:21
Réponse #9

** Serge **


Un élément de réponse :

http://www2.ggl.ulaval.ca/personnel/bourque/s3/consequences.rechauffement.html

Nous sommes donc au début d'une aventure qui imposera de nouveaux objectifs, des réformes drastiques de vie, l'obligation d'investir massivement dans la recherche fondamentale et le devoir impératif de dialoguer, d'échanger, d'écouter et d'aligner les trains de vie, de niveler les différents niveaux matériels d'existence.

Le retour à une simplicité sophistiquée.

Mince affaire  ;#
Je nous souhaite à tou(te)s une bonne chance. Ainsi qu'à nos enfants.

Il y a quelques dizaines d'années, il y avait un slogan qui animait la vie politique québecoise : On est 6 millions, faut s'parler.

Nous sommes presque 7 milliards. Nous devons nous écouter, nous comprendre et nous parler. Cela ne sera pas le plus simple.
« Modifié: 01 mars 2011 à 15:13:42 par ** Serge ** »
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

01 mars 2011 à 19:44:23
Réponse #10

Bobzdar


Je n'ai bien entendu jamais voulu remettre en cause l'importance des mouvements de contestation.
J'ai même une position plutôt extrême vis à vis de cette problématique (mais ce n'est pas le lieu pour en parler...)

Mais si les mouvements de résistance n'ont jamais été aussi nombreux et actifs, cela est malheureusement compensé par le fait que le système n'a jamais été aussi profondément implanté et destructeur.

Quand je dis que "tout le monde s'en fout", je parle de pourcentage et de majorité.
C'est un fait.
"Nul n'est plus désespérément esclave que ceux faussement convaincus d'être libres" (Goethe)

02 mars 2011 à 02:34:33
Réponse #11

Stephane


Attention ! La fonte de la banquise n'entrainera pas de montée des eaux. C'est le principe des glaçons dans le verre de jau** ... euh d'eau  ;#. Un verre rempli à ras bord avec des glaçons ne débordera pas quand les glaçons vont fondre ... expérience simple mais parlante. La banquise ça fonctionne pareil.

Par contre la fonte des glaciers et autres masses de neige / glaces se trouvant sur les continents vont là faire augmenter le niveau de la mer.
C'est pourquoi j'ai évoqué la fonte "des" calottes polaires, celles de l'Antarctique est en grande partie sur de la terre. Mais encore là, la terre est enfoncée sous le poids de la glace, le continent risque de remonter (prenant peut-être plus de volume) et d'aussi affecter la donne. Et aussi, comme l'eau des banquises est douce, elle changera la salinité de l'eau et risque de modifier fortement le couranjet. Finalement, on ne sait pas du tout ce qu'aura comme effet la fonte des calottes glacières. On se doute quand même que l'effet sera dévastateur.
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

03 mars 2011 à 18:23:52
Réponse #12

Aerazur


Il y a quelques dizaines d'années, il y avait un slogan qui animait la vie politique québecoise : On est 6 millions, faut s'parler.

Nous sommes presque 7 milliards. Nous devons nous écouter, nous comprendre et nous parler. Cela ne sera pas le plus simple.

Et quelle chance, que nous soyons tous différents. Quelle chance énorme que nous ayons le langage, les outils pour le faire, et depuis la nuit des temps le désir de le faire. Quelle chance, pour l'humanité, que nous n'ayons d'autre recours que de le faire, car c'est une nécéssité désormais vitale.
Je ne suis pas un idéaliste convaincu: pour moi l'homme n'est pas naturellement bon, loin de là. Mais une pression ne dépendant plus de nous, de nos agissements, est sur le point de nous pousser à le faire. Dès lors, je pense que nous aurons un choix essentiel à faire: ou bien nous opposer, guerroyer, comme nous le faisons depuis si longtemps sur des modèles finalement archaiques même si c'est désormais à coup de destructions de masses...ou bien nous enrichir mutuellement, en comprenant que la survie de tous est l'affaire de chacun, et que celui que nous pourrions laisser crever sur le talus est potentiellement un maillon de la chaine aussi important que nous mêmes.

Comprendre enfin, après 400 000 ans d'histoire humaine, et quelques 80 milliards d'etre humains d'etres humains réduits à l'état de cendres, que nous n'appartenons pas à nous mêmes, mais à tous. Voilà bien nos peurs, voila bien nos espoirs. Voila notre salut.

03 mars 2011 à 18:59:31
Réponse #13

Bobzdar


Et quelle chance, que nous soyons tous différents. Quelle chance énorme que nous ayons le langage, les outils pour le faire, et depuis la nuit des temps le désir de le faire. Quelle chance, pour l'humanité, que nous n'ayons d'autre recours que de le faire, car c'est une nécéssité désormais vitale.
Je ne suis pas un idéaliste convaincu: pour moi l'homme n'est pas naturellement bon, loin de là. Mais une pression ne dépendant plus de nous, de nos agissements, est sur le point de nous pousser à le faire. Dès lors, je pense que nous aurons un choix essentiel à faire: ou bien nous opposer, guerroyer, comme nous le faisons depuis si longtemps sur des modèles finalement archaiques même si c'est désormais à coup de destructions de masses...ou bien nous enrichir mutuellement, en comprenant que la survie de tous est l'affaire de chacun, et que celui que nous pourrions laisser crever sur le talus est potentiellement un maillon de la chaine aussi important que nous mêmes.

Comprendre enfin, après 400 000 ans d'histoire humaine, et quelques 80 milliards d'etre humains d'etres humains réduits à l'état de cendres, que nous n'appartenons pas à nous mêmes, mais à tous. Voilà bien nos peurs, voila bien nos espoirs. Voila notre salut.

Merci.

J'ajouterais, "Comprendre enfin, après 400 000 ans d'histoire humaine, et quelques 80 milliards d'êtres humains réduits à l'état de cendres, que nous n'appartenons pas à nous mêmes, mais à la nature, et non l'inverse".
"Nul n'est plus désespérément esclave que ceux faussement convaincus d'être libres" (Goethe)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité