Nos Partenaires

Auteur Sujet: Outils necessaire pour la vie sauvage  (Lu 13564 fois)

26 juin 2014 à 10:30:10
Réponse #50

alban


L'art est une démonstration dont la nature est la preuve.
George Sand

26 juin 2014 à 11:59:35
Réponse #51

Kilbith


Je déterre mais pour ma part, je favoriserais une hache plutot qu'une pelle simplement parce que la hache me permet de sculpter plus précisement ainsi que de frapper sur le talon pour fendre, par exemple :)

Parce que tu veux sculpter, que tu as le temps, que la météo est gérable, que le jour est long, que le bois présent dans la forêt s'y prête.... ;)

La pelle milouf c'est encombrant, lourd et pas terrible pour plein de tâches. Mais, dans mon expérience assez complète quoique qu'ancienne, c'est extrêmement polyvalent. Je ne la prend quasiment jamais en randonné. Mais si je dois me sauver très vite de chez moi en mode "fin du monde/Juin40" je prend ma pelle CS qui est aiguisée, modifiée et placée en bas à droite de mon placard.

Sinon dans les outils nécessaire, j'ajouterais une paire de gant en cuir.
C'est une protection mécanique contre les inévitables petits bobos qui par infection font perdre les doigts, cela permet de bosser vraiment fort et longtemps pour le gens normaux, et quand on mange avec des mains propres cela évite les problèmes alimentaires.
L'Armée n'est pas généreuse, mais si elle prenait la peine d'équiper les conscrits avec des gants de cuir fins, c'est qu'il y avait d'impérieuses raisons. Le genre de raison qui s'imposent à elle après quelques charniers biens garnis.

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 juin 2014 à 12:22:39
Réponse #52

Hurgoz


Yo,

Pour ma part, si je devais prendre que trois trucs:

  • Un très grand tranchant (ou un gros camp, si besoin d'être plus discret), parce qu'on est dans la gamme d'outils à tout faire. Ca ne veut pas dire qu'on ne pourra pas faire ce que l'on fait avec un kukh, en utilisant un mora (par exemple): c'est juste un gain de temps et d'énergie
  • De la ficelle: là aussi, on peu s'en passer, mais c'est tellement plus simple avec que sans...en plus sa serre à pas mal de choses: bricoler un abris, tendeurs, garrot, atèle, amadou, archet, arc, piège...bref un super item pour moi
  • Une gourdasse milouf: avec les deux précédents je peu subvenir au 3min et 3 heures, maintenant, stocker de l'eau c'est les 3 jours :) et comme elles sont en métal, on peu les foutre au feu pour faire bouillir  :up:

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

26 juin 2014 à 15:24:27
Réponse #53

Ulf


Le truc mnémotechnique des 5C (ou 6C, voir 8C) résume en quelques mots les outils nécessaires.

Bcp de monde connait ces 5C mais je les recolle ici à toutes fins utiles.

1 Communiquer: de quoi se signaler. (GSM, sifflet)

2 Contenir: prioritairement transporter de l'eau. accessoirement transporter son barda. On pourrait développer autour du "porté sur soi" et "porté dans le sac"... Ce qui m'a amené à aimer les smocks.

3 Chaleur: de quoi produire de la chaleur (briquets, allume feu, réchaud).

4 Cordelette

5 Couper: tellement de choses à dire dessus. Débroussailler, fendre, scier ou tout simplement couper des petites choses.

6 Couvrir: de quoi éviter de perdre la chaleur. Isolation thermique, couche imperméable etc. Très très important selon la météo/saison.

(7) Creuser: une pelle à neige est une sécurité en hiver à la montagne (pelle mili suisse en alu, recommandée ultra solide, ultra légère et on peut même se faire cuir une steak dessus :lol: !). Une pelle mili en temps de guerre... les personnes qui ont fait l'armée nous disent "creuse ta tombe et tu vivras". J'ai tendance à les croire. En revanche, je ne comprend pas bien l’intérêt de ce type de pelle sans le risque qui va avec, compte tenu du poids (entre 700g et 2kg). Je préfère un petit transplantoir si j'ai besoin de faire des trous (entre 80 et 150g).

(8) Chaussures : Que les chaussures lâchent, vous causent une entorse, une chute ou de engelures et la situation dégradée commence. Très très importante pièce d'équipement. Anecdote: la semaine dernière, un alpiniste expérimenté a été évacué en hélicoptère... parce qu’un vrai fils de p*te lui a volé ses chaussures lors de la halte au refuge.

 ----------------------------

On peut en plus rajouter:

- filtres à eau
- trousse 1ers secours
- trousse à bobo
- des gants de protection anti abrasion et anti-coupure. Sur ce point, je ne suis pas d'accord avec Kilbith: des gants en cuir ne protègent que de l'abrasion et sont inefficaces sur les grosses coupures. Une paire de gants anticoupure ne coute que 10€ en grande surface de bricolage et résistent vraiment aux coupures. Pourquoi se priver (d'un doigt) ?
« Modifié: 26 juin 2014 à 15:40:30 par Ulf »

26 juin 2014 à 15:42:31
Réponse #54

Kilbith


Sur ce point, je ne suis pas d'accord avec Kilbith: des gants en cuir ne protègent que de l'abrasion et sont inefficaces sur les grosses coupures. Une paire de gants anticoupure ne coute que 10€ en grande surface de bricolage et résistent vraiment aux coupures. Pourquoi se priver (d'un doigt) ?

On ne parle pas de la même chose :

Citer
C'est une protection mécanique contre les inévitables petits bobos qui par infection font perdre les doigts
Mon propos n'était pas de protéger d’une grosse coupure ou blessure. Plutôt de protéger des multiples petites griffures, épines, échardes...et autres agression banales.

Qui donnent vite ça, par exemple :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Panaris


Puis ça


et plus si affinité... :o :o :o

Je me place dans une situation où l'on est loin de tout et que l'on a besoin de travailler intensément (et de transporter le minimum de poids). Dans son jardin, on peut avoir de gros gants et de toute façon on peut désinfecter, maintenir les mains propres et aller rapidement consulter.
 ;)
« Modifié: 26 juin 2014 à 15:48:29 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 juin 2014 à 15:59:45
Réponse #55

Ulf


Citer
Mon propos n'était pas de protéger d’une grosse coupure ou blessure. Plutôt de protéger des multiples petites griffures, épines, échardes...et autres agression banales.

Je me place dans une situation où l'on est loin de tout et que l'on a besoin de travailler intensément (et de transporter le minimum de poids).

Je ne comprend pas.

Des gants anticoupure sont plus légers que des gants en cuir, même prix sinon moins chers et protègent autant de l'abrasion / piqures.

La différence majeure c'est la résistance aux coupures.

De plus, nous nous plaçons dans le même contexte isolé.

Pourquoi préférer des gants en cuir alors ?

26 juin 2014 à 16:05:29
Réponse #56

Kilbith


Je ne comprend pas.

Des gants anticoupure pèsent le même poids que des gants en cuir, même prix sinon moins chers et protègent autant de l'abrasion / piqures.

La différence majeure c'est la résistance aux coupures.

De plus, nous nous plaçons dans le même contexte isolé.

Pourquoi préférer des gants en cuir alors ?

Au temps pour moi : après vérification, j'étais resté sur de vieux schéma mentaux (encombrement, prix, facilité d'accès...). On trouve en effet désormais des modèles très accessibles (peut être pas résistant aux coups puissants, comme le cuir).

Est-ce que ça isole, accroche et résiste au feu et aux UV comme du cuir fin ?
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 juin 2014 à 16:47:22
Réponse #57

Ulf


La fibre de verre est résistante au feu (en vérifiant qu'il s'agisse bien de fibre de verre car la technologie peut changer).

J'utilise des pinces pour manipuler les objets chauds.

L'enduction PU ou PE (urethane ou ethylène) crame, empêche la respiration de la main et se barre à l'abrasion de toutes façons. Sur mes gants l'enduction PE est partie aux bout de quoi ... 3 sorties ? J'ai aussi une paire enduction PU, c'est très désagréable car plus épais, plus étouffant et pas élastique. C'est aussi plus durable je pense.

Les gants anti-coupure textiles ne sont ni coupe vents ni imperméables (l'enduction n'est présente que sur la paume de la main). En revanche, j'ai repéré une paire anti-coupure pour le travail en hiver.  Non encore commandée.

Niveau grip... C'est compliqué  ;).
Par exemple,  la peau accroche assez bien sur du micarta sec mais mes gants anti coupure glissent énormément sur ce matériau.

La peau glisse beaucoup sur du caoutchouc humide mais mes gants accrochent très bien les matériaux caoutchouteux secs comme humides.
 
En conséquence de quoi, tous mes outils sont enrubannés de grip de raquette de tennis.

« Modifié: 26 juin 2014 à 17:19:12 par Ulf »

26 juin 2014 à 18:10:13
Réponse #58

musher


Vu le poids des gants anti coupure, pourquoi pas une paire de gant anticoupure  en sous gant avec une paire de gant de manutention en cuir.

La paire de manutention protège lorsque on manipule des objets rugueux (bois, pierre...), chaud ou piquants. Et en manipulant des objets coupants, les gants anti coupure protègeront la main si le gant manutention est en taillé.
On perd en motricité fine mais avec des gros gants en cuir, y en a déjà plus beaucoup.

Bon ça doit être mon habitude de la blanche où on a souvent une paire de sous gants polaires ou laine qu'on quitte jamais et une paire qui protège (moufles grand froid, mobalpa caoutchouc...)

Pour le choix, j'étais parti sur 3 outils et non 3 objets. Sinon effectivement Gourde, briquet, fixe dans la verte.
« Modifié: 26 juin 2014 à 18:57:00 par musher »

27 juin 2014 à 23:47:46
Réponse #59

max65871


Et des moufles en plus pour etre sur ???? :D
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

29 juin 2014 à 09:37:32
Réponse #60

alban


Au niveau des gants vous pouvais utilise des gants militaire qui font un peut tout aussi et au moins ça évite d'avoir plusieurs couche de gants.
Cordialement Alban
L'art est une démonstration dont la nature est la preuve.
George Sand

29 juin 2014 à 18:28:24
Réponse #61

jebstuart


A voté

Petit pliant ,pour le casse croûte et les petits travaux .
Petit fixe ( cela dépend de ce que vous appeler un "petit" fixe ),pour tailler les piquets ,fendre le petit bois .
Hachette ,pour couper et débiter le bois pour le camp .
« Modifié: 30 juin 2014 à 11:48:28 par jebstuart »

30 juin 2014 à 08:29:43
Réponse #62

Forgeron 88


sak, scie pliante, hachette

Jp

30 juin 2014 à 09:27:14
Réponse #63

Hurgoz


A voté

Petit pliant,petit fixe et hachette .
sak, scie pliante, hachette

Jp

Les gas, ca fait combien de temps que vous êtes sur le forum?

Donc vous savez très bien qu'on s'en cogne de votre réponse si elle n'est pas argumentée - expliquée  :glare:

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

30 juin 2014 à 10:02:30
Réponse #64

Tompouss


A voté : petit pliant / petit fixe / hachette

Déjà je ne suis pas sûr que ce soit la combinaison idéale, c'est ce simplement ce que j'utilise lorsque je suis dans la verte (principalement au bord de l'eau)

Le petit pliant me sert pour sculpter finement, nettoyer du poisson, couper ma nourriture, couper du fil ou de la tresse lorsque je prépare mes lignes.

Le petit fixe me sert pour dégrossir un bout de bois, couper la tête (colonne) d'un poisson, faire du petit bois, une petite coupe à la volée... C'est celui que j'ai toujours à portée de main et qui sert un peu à tout faire hormis les travaux réquiérant de la minutie où il pêche avec sa grosse lame.

La hachette c'est pour les travaux de bourrins, ouvrir un poste de pêche, couper du bois plus gros si je fais un vrai feu (rare) ou couper la tête d'un masta fish (encore plus rare, en générale je préfère les petites perches). Si je pars pour un lac ou un coin où je sais que les rosellières dominent sur la forêt je préfère une machette pour ouvrir mes postes
"Pour celui qui ne sait pas vers quel port il navigue, aucun vent n'est favorable" Sénèque

30 juin 2014 à 13:56:02
Réponse #65

Forgeron 88


Ben j'ai simplement mis un léger laïus pour la case "autre" !
Car ce n est qu'un sondage !

Allez, bon, allons y
le sak, j'adore, j'en ai un que je trimballe depuis des dizaines années, donc je le connais très bien au quotidien, donc j'adopte, avec scie, tournevis, virole, cure dent et pince a épiler.......
La scie BAHCO coupe le petit bois facilement, le moyen aussi, çà le fait pour le petit boulot de construction.
La hachette, ca fait marteau, coupe le bois, fend le crane des "wisigoths", déb!te un animal, coupe les arbres, élague les bois pour l outillage etc etc

Voila, JP  ;)

Le tout est assez petit pour tenir dans une poche, sacoche ou un petit sac a dos

30 juin 2014 à 14:02:32
Réponse #66

Arnaud


Si on se réfère au post initial, il me semble qu'il n'est pas précisé si ce sont forcement des outils coupants que l'on doit choisir.

En ce qui concerne le contexte, il est défini très large, on ne sait pas vraiment quand, où et pourquoi faire, pendant quelle durée...

Dans ces conditions j'embarque

1) Une bonne hache de forestier, un modèle polyvalent pour faire de l'abattage, élaguer et fendre du bois ou des carcasses ou tout autre travail de force.

2) Un fixe de 4 pouces pour tous les travaux fins.

3) Une gamelle de 6 litres au moins en métal solide pour faire bouillir, cuire, transporter, nettoyer, creuser...
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

30 juin 2014 à 15:35:48
Réponse #67

VERDUG0


- une grande lame fine: machette, golok, kukri machette de CS, grosse serpe ita chinoise, ou d'autres grosses lames de paysans dont je connais pas le nom.

Avec ca je fais presque tout;
- meme certains trucs minutieux: ouvrir un sachet de levure, couper une corde.
- Ca me sert aussi a sortir la popote du feu.
- et a deblayer un peu le sol, checker des branches, retourner des pierres. me sert de main deportée :D
- chopping de bois/bamboo classique.
- decoupe de branches en brindilles pour le feu

Le seul truc que je fais pas avec, c'est ce qui demande de forcer sur une trajectoire precise: bricoler, c'est pas evident.

Et c'est pour ca que j'ai aussi un petit fixe: bricoler.
Il fait aussi back up pour refendre du petit bois (1 mois de bivy avec juste un izula, ca m'a appris a me passer de grande lame, et c'est pas plus mal)


Une lame, petite ou grande, c'est vraiment un gros plus.
Deux c'est pas indispensable pour moi: j'ai pu faire 95% des taches avec une seule lame, dans un camp fixe avec feu pour bouillottes la nuit.




Le deuxieme truc, c'est une gamelle en inox/titane.
Soit du 75cL , 1.5L, 5L.
Une seule me suffit, mais y a des avantages aux deux (mais pour un camp fixe, je prefererai la 5L)
Y a vraiment besoin d'un systeme pour la sortir du feu. Moi c'est la grande lame.
En fait HS: rubrique outils coupants.


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité