Nos Partenaires

Auteur Sujet: [HELP] Préparation expédition  (Lu 4985 fois)

19 février 2011 à 18:12:08
Lu 4985 fois

devalrais


Bonsoir,

Je souhaite avoir les conseils des spécialistes en outils coupants de cette communauté afin de préparer un voyage de plusieurs semaines en Afrique de l’Ouest avec des collègues, dans des lieux allant de la forêt primaire de type équatoriale à des zones sèches comme la savane.

Je m’intéresse depuis peu aux couteaux et je souhaite en savoir d’avantage sur les indispensables à posséder. Auparavant je n’accordais que très peu d’importance à cet outil, mais quelques récentes conversations ont piquées ma curiosité.

D’après vous que dois-je me procurer en priorité ? Un collègue m’a parlé de trois indispensables :
- Couteau de type Victorinox
- Couteau de type Bowie
- Machette

Êtes-vous d’accord avec ce conseil ? Vers quels modèles m’orienter ? Quelles marques ? Les accessoires utiles pour l’entretien etc. En gros le pack idéal pour partir en expédition pendant une assez longue période.

Merci par avance.

19 février 2011 à 18:35:14
Réponse #1

devalrais


a mon avis tu trouveras certainement sur place des machettes.

pour le reste je ne sais pas.

Absolument, j'ai passé plusieurs années en Afrique, mais le matériel local n'est pas de haute qualité.
Je cherche à me procurer du matériel de qualité, pratique et recommandé par des spécialistes dans le domaine.

19 février 2011 à 21:28:54
Réponse #2

Vieux_sanglier


Bonsoir

Je n ai pas beaucoup d experience de l Afrique mais j en ai un peu des forums et des couteaux

Alors tu pose des questions sans nous donner assez d informations pour pouvoir te repondre precisement

Quel poids et quel encombrement a tu a disposition? Quel budget? Quelles formalites pour importer des couteaux en afrique?

Je peut toutefois te repondre qu un couteau suisse est toujours utile quelque soit le milieux et que la machette est un grand classique si ce n est pas un voyage touristique :D


19 février 2011 à 23:42:57
Réponse #3

devalrais


Alors tu pose des questions sans nous donner assez d informations pour pouvoir te repondre precisement

Quel poids et quel encombrement a tu a disposition? Quel budget? Quelles formalites pour importer des couteaux en afrique?

Bonsoir,

Si je n'aborde ni l'encombrement, le budget ou les formalités c'est que c'est déjà réglé ou que ça ne représente pas un problème.

J'ai passé une grande partie de ma vie en Afrique, en dehors de connaitre le matériel que me conseilleront les spécialistes, je n'ai aucune autre question.

20 février 2011 à 09:34:34
Réponse #4

gadj0


Slt devalrais ...
De beaux projets en perspective... :doubleup:
Je pense que "vieux-sanglier" voulais dire qu'il faut que tu nous definisses l'usage que tu comptes faire de tes lames une fois sur place.Car une expedition c'est assez vague , dis nous ce que tu compte faire durant ton expé ( immersion totale en forêt , chasse , bushcraft , balade ...) :blink:.

Connaissant l'Afrique de l'ouest pour y avoir vécu , je sais d'expérience que ça ne sert pas à grand chose d'avoir une lame "de la mort qui tue en alliage carbone et titane" ,au risque de devoir la céder gracieusement :'( au premier "douanier-policier" du coin  que tu vas rencontrer , donc pour moi rien de trop tape à l'oeuil.De la discrétion et ne jamais faire étalage de sa lame quand il y a de la tension.

Pour ma part je pense qu'un duo multitool - petit fixe peu répondre à tes besoins :
par exemple un leatherman surge et un esse izula...

Voilà... a plus ;)





20 février 2011 à 09:58:14
Réponse #5

Patrick


Oserais-je un pour faire quoi et comment ?

En clair quelles sont les activités et les moyens mis en oeuvre ?

Vous fonctionnez en autonomie, vous êtes motorisés, vous avez beaucoup de matériel ?


20 février 2011 à 12:07:15
Réponse #6

devalrais


Il n'y aura aucun problème avec les douaniers, autorités, c'est une certitude, grâce aux personnes avec qui je vais faire ce périple. L'activité principale porte sur des recherches diverses, parfois différentes selon les membres du groupe. J'ai une passé une grande partie de ma vie là bas et les autres sont bien placés si je puis m'exprimer ainsi, j'ai l'habitude de travailler avec eux.

Alors nous serons motorisés uniquement les deux premiers jours, le reste se fera en autonomie et chaque membre prépare son paquetage. Dans mon cas, mon questionnement porte uniquement sur les couteaux que je vais utiliser comme outil coupant. Comme je l'ai expliqué, avant cette expédition (qui n'est pas ma première) je n'accordais pas d'importance aux outils coupants et depuis peu je m'y intéresse et je souhaite en apprendre d'avantage sur ce sujet.


20 février 2011 à 13:14:33
Réponse #7

gadj0


Oula bon ça reste flou  :blink:... J'aurais essayé ...
A mon avis le mieux pour en apprendre un peu plus sur le sujet , parcours le fofo  , ouvre les sujets de discussion , il y a de quoi faire... ;)

20 février 2011 à 13:57:35
Réponse #8

François


Afrique ou pas, tant que tu ne dis pas à quoi tu va utiliser tes couteaux, difficile aux "spécialistes" de te conseiller.
Si tu as vécu longtemps en Afrique sans jamais avoir besoin de couteau, qu'est ce qui a changé pour qu'aujourd'hui tu t'en préoccupe ?

Moi je ne suis spécialiste de rien, mais si cela peut t'aider, je peux te dire quels couteaux j'ai utilisé en Afrique, à un moment ou un autre, et pourquoi :

- Victorinox Classic Alox 6mm

Dans la trousse de toilette/pharmacie.
Pour couper le sparadrap, nettoyer, débrider, et autres patouillages sanglants ..
Manche Alox pour supporter les nettoyages et désinfections brutales.

- Victorinox "SOS set"

Toujours à la ceinture.
Pour tous les petits bricolages quotidiens + dépannage en cas d'imprévu.

Parfois remplacé par un modèle moins évolué, l'écoline 3 + le petit tournevis :


- Un multitools : le Swisstool

Précieux en cas de déplacements motorisés. Il est plus adapté aux bricolages lourds que le traditionnel couteau suisse.

- Opinel N° 8

Couteau de poche parfait en climat sec plus ou moins désertique. Le manche en bois n'est pas très adapté aux climats humides.
C'est un cadeau apprécié et j'en ai distribués quelques dizaines.

- Spyderco Police3

Gros couteau de poche, robuste, coupant, inox. Capable d'un peu plus que couper un steak ou un morceau de ficelle.

Aujourd'hui, je prendrai sans doute plutôt un Spyderco Para

Encore plus robuste, plus compact, lame plus petite mais cela doit suffire

- Plus exceptionnellement, pour bricoler en forêt, Mora 711 ou Fallkniven F1
Si tu as déjà un solide pliant et une machette, c'est pas évident d'avoir l'utilisation d'une lame fixe de 10 à 15 cm. Sauf à être chasseur ou quelque chose comme çà.

- Machettes trouvées sur place.
En France métro, on trouve les Tramontina, qui paraissent pas mal.

EDIT : logiquement, parmi les outils coupants, j'aurai du citer la tronçonneuse :) bien utile pour dégager les arbres tombés sur la piste.
Ou à défaut, une lame de scie à bois, à monter en cas de pb.
« Modifié: 20 février 2011 à 19:04:30 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

20 février 2011 à 14:17:10
Réponse #9

François


Et pour aiguiser tout çà, j'ai toujours été satisfait du DTM Minifold :


EDIT : sauf pour les machettes, pour les quelles c'est plutôt lime et/ou meule, mais je dois avouer que je n'ai jamais aiguisé une machette moi même :-[
« Modifié: 20 février 2011 à 14:44:16 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

20 février 2011 à 15:12:36
Réponse #10

Raoh


Salut,

Tu dis "je n'accordais pas d'importance aux outils coupants et depuis peu je m'y intéresse et je souhaite en apprendre d'avantage sur ce sujet."
Si tu veux "apprendre" ou du moins te renseigner, il suffit de parcourir les fils de cette section.

Concernant ton voyage, vu que tu restes vague, je te proposes trois objets; renseignes toi dessus et fait toi une idée, cherche, tu tombera sur d'autres choses que tu préfèrera peut être en fonction de ce que tu vas faire etc...
- Cold Steel Kukri Machete; http://www.youtube.com/watch?v=uaTbOGcsXoE
- Fallkniven A1; http://www.youtube.com/watch?v=gWR_u7fHhD8
- Fallkniven Dc4 pour l'affutage; http://www.youtube.com/watch?v=59jkmGwGQW0

20 février 2011 à 15:37:11
Réponse #11

devalrais


J'ai passé des années en Afrique sans nécessairement faire des expéditions, j'ai passé mon enfance jusqu'à l'âge adulte là bas avant de retourner en France pour les études.

Si je m'intéresse depuis peu aux couteaux de manière générale c'est suite à un reportage sur l'art de la coutellerie et de quelques conversations avec un collègue amateur de ce sujet. Je n'avais pas besoin de m'y intéresser d'avantage par le passé.

Je souhaite juste connaître ce que les spécialistes considèrent être comme des indispensables, sans prendre en compte le budget, l'encombrement ou les risques inhérent à l'Afrique concernant les douanes ou les autorités.

Je vais fabriquer des abris, couper, tailler et sculpter le bois, éventuellement "creuser", dégager le passage, fabriquer des outils ou pièges, réparer du matériel. Une utilisation assez vaste des outils coupants que j'aurais à disposition, sachant que je ne puis prévoir à l'avance l'ensemble des situations qui risquent de se présenter à moi.

Merci pour vos réponses.





05 mars 2011 à 01:30:49
Réponse #12

devalrais


Bonsoir,

Après la lecture de nombreux articles et tests très intéressants du forum, je me permets de vous soumettre la liste de l’équipement que je vais prochainement acquérir pour mon voyage :

- Couteau – Victorinox Locksmith (petits travaux et rafistolage)
- Poignard – KA-BAR KA1277 Large Heavy Bowie (gros travaux)
- Poignard – COLD STEEL CS95BBUS Bowie Blade Bushman (gros travaux)
- Machette – ONTARIO OKC 18" (élagage, dégagement du terrain)
- Sac – KARRIMOR Sabre 45

J’hésite encore entre les deux poignards et je souhaite également avoir vos opinions sur le choix de la machette, pour le sac, c’est un petit coup de cœur. N'hésitez pas à me dire si je commets des erreurs majeures ou si je dois investir dans un outil supplémentaire.

Cordialement.

05 mars 2011 à 06:43:01
Réponse #13

François


Pas trop d'avis sur les Bowies. Par contre, je n'ai pas trouvé la KC 18" d'Ontario, mais je trouve qu'en général les machetes Nord-Américaines sont à la fois trop courtes et trop lourdes. C'est peut être conçu pour d'autres usages que les machetes "tropicales".
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

05 mars 2011 à 07:10:21
Réponse #14

Corin


Salut,

Ce que je comprends de la problématique que tu poses (parce que ça reste très flou), c'est que tu veux quelque chose de discret et d'efficace.

  • Internationalement, le couteau suisse ne fait pas peur. Celui que tu as choisi à l'avantage d'être grand (mais c'est peut-être ma préférence pour ces modèles qui parle). Je me méfie des modèles à trois lames (trop gros dans la main). Je n'ai pas d'opinion sur la lime.
    Mon conseil: va dans un magasin pour l'essayer.
    Comme tu ne devrais pas avoir de grosse vis à resserrer au milieu de la pampa, tu peux te poser la question de l'alternative: Opinel n°8 (parce que tu le perdras ou donneras sans regrets) +  un multitool, Leatherman ou Swisstool (ne servira qu'au bricolage donc restera au fond du sac et fera office de lame de secours).
  • Le Ka-bar, dans ces conditions, est un mauvais choix. Guerrier + un contre-tranchant gênant pour bâtonner. Aurez-vous du bois à couper pour faire le feu: une hache ou une scie ne seraient-elles pas nécessaires?
    A quoi va servir ce couteau si tu as une machette ou une hache? Si tu as peur de manquer, le Cold Steel sera moins lourd.
    Je soupçonne que ce ne soit pas le bon outil pour son poids. Amha, une hachette ou une scie pliante serait plus utile.
  • Pour la machette, j'aurai fait local parce que souvent les outils locaux sont rustiques mais efficaces coûtent moins cher et pour prendre l'avion, c'est mieux.
    La tramontina ne coûte rien et a largement fait ses preuves.

Voilà ce que m'inspire ta demande: le poignard est inutile et risque de te faire passer pour ce que tu n'es pas. Une scie + une tramontina seraient moins lourds.

A+

PS:
je n'ai pas trouvé la KC 18" d'Ontario,
C'est OKC. C'est leur machette à poignée avec protège-main. Je crois surtout que c'est beaucoup plus lourd. Si je te comprends bien 12", c'est trop court et 18", c'est trop long. Je suis assez d'accord mais la machette courte (cf. tramontina retaillée), ça peut remplir pas mal d'office sous nos latitudes.

05 mars 2011 à 08:11:26
Réponse #15

Patrick


Concernant tes choix :

- Couteau – Victorinox Locksmith (petits travaux et rafistolage) j'aurais plutôt choisis un wave ou charge toujours à la ceinture et aux lames et outils faciles à ouvrir

- Poignard – KA-BAR KA1277 Large Heavy Bowie (gros travaux) je lui préfère le short heavy bowie largement suffisant et approuvé ici

- Machette – ONTARIO OKC 18" (élagage, dégagement du terrain) choisis plutôt une tramontina très adaptée à l'affrique, increvable et pas chère

+ scie pliante bahco
+ hachette (small hunting wetterlings) vu que vous êtes motorisés.

05 mars 2011 à 09:27:44
Réponse #16

Ishi


Et pour aiguiser tout çà, j'ai toujours été satisfait du DTM Minifold :



+1
Sur le terrain, je ne me sers que de ça depuis pas mal d'année.
Léger, pas trop volumineux et inusable.
Pour moi, c'est le top.
Steph
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

05 mars 2011 à 10:17:55
Réponse #17

François


Si je te comprends bien 12", c'est trop court et 18", c'est trop long.
C'est pire :) Je trouve que 18" c'est trop court, et j'ai peur que fait par Ontario ce soit déjà trop lourd pour une machette.
Je suis à l'aise avec des machettes de 60 à 65 cm de longueur totale. (ce qui doit faire une grosse vingtaine de pouces de lame si je compte bien)
Mais sur le sujet, je ne saurai dire mieux que mad : Les machettes que j'utilise, et pourquoi ...
A propos, un équipement qui est inhabituel en Afrique mais bien utile, c'est le hamac. Au moins un hamac filet.

Citer
... la machette courte (cf. tramontina retaillée), ça peut remplir pas mal d'office sous nos latitudes.
La machette courte comme couteau de camp léger, si je comprends bien ?

EDIT : le seul défaut des machettes locales, c'est qu'il est souvent difficile de trouver l'étui qui va avec.
« Modifié: 05 mars 2011 à 10:23:26 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

05 mars 2011 à 12:28:30
Réponse #18

Bison


Citation de: François
le seul défaut des machettes locales, c'est qu'il est souvent difficile de trouver l'étui qui va avec.
=> carton épais, colle et agrapheuse  ;D
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

05 mars 2011 à 12:41:30
Réponse #19

Leif


tuyau pvc chauffé 5 min au four a t°150 :up:

05 mars 2011 à 13:11:21
Réponse #20

devalrais


J’ai déjà fait l’acquisition de machettes locales, elles sont certes très bon marché, mais niveau qualité c’est très médiocre et si je fais l’acquisition d’un modèle plus chère c’est pour la garder des années.
Au niveau de la longueur de la lame il me faut du 50cm minimum, concernant le passage du matériel, comme je l’ai déjà expliqué, il n’y aura pas de problèmes.
De plus, par le passé je n’avais pas accordé beaucoup d’importance aux outils coupants, je découvre cet univers passionnant et je souhaite faire l’acquisition d’outils que je garderais longtemps.
Pour le KA-BAR vous avez raison, mauvais choix, je vais me réorienter vers le COLD STEEL ou la version Heavy Short Bowie. Merci pour vos réponses.
Cordialement.

05 mars 2011 à 13:34:10
Réponse #21

Bison


Avis perso ...

La machette, ce n'est pas pour la vie - surtout si tu t'en sers!

Parce que la machette, tu vas t'en servir pour débroussailler, et surtout débroussailler à ras de terre, donc un peu dans la terre aussi.
Tu vas t'en servir pour récupérer une popotte qui est sur le feu.
Si tu n'as pas de pelle sous la main, tu vas t'en servir pour creuser ...
Tu vas t'en servir pour couper du bois sur pied. Du bois tendre, du bois dur, voire très dur. Tu le sauras quand ta machette rebondira comme une folle, avec un morceau d'acier en moins, resté fiché dans le bois ...
Tu vas la laisser tomber dans la flotte, on va te l'emprunter ...

Bref, c'est un outil polyvallent, pour bourrins, pas un objet de collection ... (AMHA)

Autour de la machette, tu as la hache légère, la pelle, et le coûteau de camp. La pelle CS, c'est presque aussi polyvallent - ou indispensable - que la machette ...

Chacun de ces outils a ses utilisations particulières ou il excelle et ses utilisations secondaires où il fait plus ou moins l'affaire ...

Par contre, le "poignard", ou encore le "coûteau de chasse", là c'est quand même plus hollywoodien  :D

Un chouette petit fixe, pour petits traveaux et bâtonnage léger. Attention, c'est moins grand que ça en a l'air ...

Finalement ... fais bien gaffe avec tous ses outils tranchants. Une certitude :  c'est une source de sérieux bobos !
Parole ...

Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

05 mars 2011 à 14:26:06
Réponse #22

Corin


J’ai déjà fait l’acquisition de machettes locales, elles sont certes très bon marché, mais niveau qualité c’est très médiocre et si je fais l’acquisition d’un modèle plus chère c’est pour la garder des années.

Comme Bison:
La machette, ce n'est pas pour la vie - surtout si tu t'en sers!

Parce que la machette, tu vas t'en servir pour débroussailler, et surtout débroussailler à ras de terre, donc un peu dans la terre aussi.
Tu vas t'en servir pour récupérer une popotte qui est sur le feu.
Si tu n'as pas de pelle sous la main, tu vas t'en servir pour creuser ...
Tu vas t'en servir pour couper du bois sur pied. Du bois tendre, du bois dur, voire très dur. Tu le sauras quand ta machette rebondira comme une folle, avec un morceau d'acier en moins, resté fiché dans le bois ...
Tu vas la laisser tomber dans la flotte, on va te l'emprunter ...
La machette, ça se pète!

Un petit slogan et une astuce mnémotechnique pour se souvenir que cet outil a vocation à finir bien amoché parce que tu auras tapé sur des trucs plus ou moins durs.

le seul défaut des machettes locales, c'est qu'il est souvent difficile de trouver l'étui qui va avec.
A mon tour de proposer mon astuce: un bout de tuyau d'arrosage ouvert placé sur le fil et un bout de chambre à air pour le faire tenir.

A+

05 mars 2011 à 19:43:17
Réponse #23

mac nab


J'ai passé des années en Afrique sans nécessairement faire des expéditions, j'ai passé mon enfance jusqu'à l'âge adulte là bas avant de retourner en France pour les études.

Si je m'intéresse depuis peu aux couteaux de manière générale c'est suite à un reportage sur l'art de la coutellerie et de quelques conversations avec un collègue amateur de ce sujet. Je n'avais pas besoin de m'y intéresser d'avantage par le passé.

Je souhaite juste connaître ce que les spécialistes considèrent être comme des indispensables, sans prendre en compte le budget, l'encombrement ou les risques inhérent à l'Afrique concernant les douanes ou les autorités.

Je vais fabriquer des abris, couper, tailler et sculpter le bois, éventuellement "creuser", dégager le passage, fabriquer des outils ou pièges, réparer du matériel. Une utilisation assez vaste des outils coupants que j'aurais à disposition, sachant que je ne puis prévoir à l'avance l'ensemble des situations qui risquent de se présenter à moi.

Merci pour vos réponses.

Et tu sais fabriquer des abris, des outils, ou des pièges, parceque c'est surtout a ça qu'il faut penser avant de penser aux couteaux.
Tu connais bien le milieu ou tu vas il semble, donc des couteaux de prix tu sais tres bien que tu ne les garderas pas tres longtemps.








« Modifié: 06 mars 2011 à 02:32:49 par Corin »

05 mars 2011 à 19:53:19
Réponse #24

François


J'ai une petite préférence pour le tuyau de butagaz fendu, plus solide, plus compact :  ;)

(ici sur une petite hachette Fiskar)

Mais j'ai en tête plein de villages et une certaine capitale, où on trouve facilement un coupe-coupe à acheter, mais beaucoup plus difficilement simultanément une agrafeuse + les agrafes correspondantes, ou un tuyau PVC et un four en état de marche, ou un morceau de tuyau et des morceaux de chambre à air. Jamais totalement impossible, mais souvent long et compliqué.
A part çà, là où on trouve des machettes, on trouve du bois, et on peut faire un fourreau en bois, c'est lourd et cela fera rouiller la lame, mais on ne s'arrêtera pas forcément à ce genre de détails.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité