Nos Partenaires

Auteur Sujet: 2 jours, une nuit en forêt: préparation.  (Lu 5777 fois)

20 février 2011 à 22:11:26
Réponse #25

Ghaudik


Très sympa ce compte-rendu plein de photos.  :up:
Pour la traversée du ruisseau, et sans avoir une idée du fond, vous ne pouviez pas enlever les chaussures pour traverser?

Ghaudik.

21 février 2011 à 04:20:34
Réponse #26

gmaz87


Bjr,
Beau compte rendu, belle sortie.
Si en plus ça vous a donné le goût d'en refaire, c'est que du bonheur  ;D
Merci à toi
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

21 février 2011 à 08:58:57
Réponse #27

Diesel


Sympa de faire un petit retour  :up:

Dans un milieu aussi humide, des guêtres auraient eu toute leur place   :)
Et quelques sacs plastiques aussi pour protéger les chaussures faute de mieux pour traverser les ruisseaux.

Pour les franchissement hasardeux, un bon bâton est d'une aide précieuse. ça évite de perdre l'équilibre.  ;)

Bon début en tout cas surtout que le terrain n'était pas facile.

21 février 2011 à 11:14:48
Réponse #28

Shengouille


Merci à tous  :)

@Bobzdar: pour les pieds froids, un peu des deux je pense, on avait gardé nos chaussettes de la journée. Et mon duvet, c'est un Decathlon qui a une dizaine d'années.

@Ghaudik: le ruisseau était très clair, mais pour 10cm d'eau il y avait 30cm de vase. Puis nos chaussures étaient déjà -très- mouillées à ce moment-là. On a clairement pas pensé à les retirer.

@Gmaz87: On a qu'une envie: y retourner ! Maintenant, faut convaincre les filles... pas gagné.  ;#

@Diesel: en effet, les guètres auraient élevé le niveau d'eau nécessaire à remplir les chaussures par en haut  ::) Les sacs en plastique, on les avait, mais comme retirer les chaussures, on y a pas pensé. Merci pour l'astuce ! Pour les franchissements on a essayé avec un bâton, mais dans 30cm de vase ça m'a plus handicapé qu'autre chose. Le terrain n'était pas facile, certes, mais c'était globalement plat, on a pas trop fatigué, et à l'arrivée on avait encore 3L d'eau (la moitié de notre emport initial).


21 février 2011 à 16:21:49
Réponse #29

guillaume


Sympa la sortie, c'est bien mieux de pratiquer sur le terrain :up:.

En revanche, suis-je le seul à trouver que vos sac de couchage étaient vraiment trop juste ? Et si je me goure pas vous n'aviez pas de matelas ? Pour rappel, la majorité du froid vient du sol, du coup c'est une couche au-dessus pour 3 en dessous en terme d'isolation.

a+

21 février 2011 à 17:36:01
Réponse #30

Shengouille


En effet, pas de matelas, des duvets D4 15°c, le principe était vraiment de faire avec ce qu'on avait, si ça nous avait pas plu l'achat d'un sac à dos à plus de 100€ (!) serait resté en travers de la gorge de nos miss  ;#

Si on s'accroche (et qu'on a l'occasion d'y retourner) on investira. Là, c'était tendu...

22 février 2011 à 10:36:17
Réponse #31

Diesel


En revanche, suis-je le seul à trouver que vos sac de couchage étaient vraiment trop juste ?
Non, moi aussi mais comme ils ne se sont pas trop plaint, j'en ai déduit qu'il n'avait pas eu plus froid que ça avec.
Ils avaient de bonnes vestes apparemment.

Se réveiller toutes les 2 ou 3 heures lors d'une sortie dans la nature quand on a pas l'habitude est normal. Je connais peu de gens capable de passer une 1ère nuit complète hors de son lit (sauf grosse fatigue).

22 février 2011 à 15:18:48
Réponse #32

Shengouille


Quelques détails sur la nuit.

Je portais:
- boxer genre DIM de grande surface
- tee-chirt manches longues en coton (Bouuuuuhouuuuuu la honteuuuuh  :-[)
- chaussettes de rando D4
- pantalon HELIKON
- sorte de polaire en laine technique D4 d'il y a un an ou deux, disparue du catalogue (dommage j'adore !!!!)
- veste de snowboard "NORWAY" doublure polaire amovible (qui m'a fait un confortable oreiller d'ailleurs): je ne portais que la partie imperméable (et pas assez transpirante d'ailleurs).
- bonnet en laine
- écharpe

J'avais encore à disposition la polaire qui me servait d'oreiller et un collant de ski (pas sexy mais chaud).

En dernier recours la couverture de survie.

Réveillé toutes les 2-3 heures car le matelas de feuilles se tasse, ça devient dur et ça contrarie la circulation.

Mon pote et moi sommes très attirés par le concept de hamacs+tarps, mais un peu inquiets vis-à-vis de l'isolation au niveau du dos...

22 février 2011 à 15:37:39
Réponse #33

Bobzdar


Mon pote et moi sommes très attirés par le concept de hamacs+tarps, mais un peu inquiets vis-à-vis de l'isolation au niveau du dos...

Si tu cherches bien, il y a pas mal d'infos sur le sujet sur le forum!
Je pense que tu y trouveras ton bonheur! ;)

Je pense également passer à ça prochainement...
"Nul n'est plus désespérément esclave que ceux faussement convaincus d'être libres" (Goethe)

22 février 2011 à 17:57:16
Réponse #34

lambda


Super! Merci à vous pour ce retour!  :love: :doubleup:

Belle sortie qui n'a rien à envier à ce que l'on voit ici, vraiment!

- mise en pratique en ce qui concerne la gestion de l'humidité, du froid,
- feu,
- orientation,
- botanique,
- franchissement,
...

Pour la prochaine, vue toute la flotte que vous avez à disposition, n'hésitez pas à vous monter un atelier filtration et purification de flotte...  ;) c'est super intéressant à faire et bien utile à maitriser...

à+!

Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

22 février 2011 à 18:30:48
Réponse #35

Nirgoule


Bien vu la sortie dans les bois ! région ?

Pour le sol humide (ici c'est carrément trempé), pour de courtes distances l’hiver, il m’arrive de prendre des bottes en caoutchouc style « parcours ». Ca n’a pas la technicité d’une bonne chaussure de rando, mais c’est étanche.

Le réchaud à bois a été fabriqué avec des boîtes de guig*z ? C’est un double parois, peux-tu nous en dire un peu plus ?

Sinon c’est super, continue  :up:
"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité