Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le "Petit Amadouvier"  (Lu 5651 fois)

14 février 2011 à 21:06:45
Lu 5651 fois

Bobzdar


Bonjour tout le monde ! :)

Alors voilà mon petit retour d’expérience sur ce que j’appelle désormais le « Petit Amadouvier ». J’ai nommé le Lenzite du chêne !


J’ai trouvé ce champignon complètement par hasard, au cours d’une marche à travers les bois jusqu’à mon lieu de bivouac, sur la souche d’un vieux chêne.

Au début, il a attiré mon attention du fait de sa ressemblance avec l’Amadouvier.

Une fois en main, on remarque que les lamelles très marquées en dessous, rendent la confusion impossible. Son chapeau est également beaucoup plus clair/blanc.

Pour finir sur lui, on peut préciser que son goût ne comporte aucun intérêt culinaire mais que, ne contenant pas de toxines dangereuses pour l’Homme, il est quand même comestible.

Bon, quand même, il m’intrigue ce champignon !
Je décide de procéder à quelques tests ! ;)
Je précise au préalable que je n’ai jamais manipulé d’Amadouvier, pour n’en avoir jamais trouvé dans un état convenable.



D’abord c’est un champignon TRES solide, très dur à couper.
Bon au bout d’un moment, je suis quand même arrivé à obtenir un petit tas de « sciure » !
Donc, essais au firesteel…

La sciure issue du Lenzite du chêne prend très bien et on obtient très facilement une braise, même sans période de séchage (j’ai fais les tests immédiatement après la cueillette).
Et le plus intéressant dans tout ça, c’est qu’on arrive à un résultat très proche de ce que je connais de l’Amadouvier : la sciure brûle très lentement, très longtemps.
En fait, la combustion ne s’arrête que lorsqu’il n’y a plus de matière à brûler !

Bon, pour terminer l’expérience, j’ai essayé d’exploiter la braise ainsi obtenue.
Mais là, ça a été plus dur !
Même au contact direct de la braise, avec un souffle d’air continu et donc une bonne élévation de la température, une feuille morte ne brûle pas. Elle se consume, comme la sciure, et forme une petite braise… Jamais de flamme.

Alors n’ayant jamais manipulé d’Amadouvier, je me demande si cela est normal ou si cela s’explique par le fait que le point d’ignition du Lenzite de chêne est trop bas (et donc la braise pas assez chaude) pour engendrer une flamme… ?

J'ai réussi avec difficulté à enflammer un nid d'herbes sèches et de clématite, est-ce le résultat que l'on obtient avec un Amadouvier?

En tout cas, voilà une sympathique (et moins rare) alternative à l'Amadouvier que je vous recommande et, qui plus est, ne demande pas de séchage avant utilisation!
J'espère que cela pourra servir à certains d'entre vous... ;)


PS: Je joindrais par la suite des photos pour illustrer un peu mon propos.
"Nul n'est plus désespérément esclave que ceux faussement convaincus d'être libres" (Goethe)

22 février 2011 à 16:35:06
Réponse #1

guillaume


Merci de l'info, je ne connaissais pas :).


J'ai réussi avec difficulté à enflammer un nid d'herbes sèches et de clématite, est-ce le résultat que l'on obtient avec un Amadouvier?


Oui ;). Il faut parfois souffler longtemps avant d'avoir monté le mélange assez haut en température. Jouer sur la quantité d'oxygène qui arrive n'est pas facile non plus.

a+

22 février 2011 à 16:49:53
Réponse #2

Bobzdar


Et bien si c'est le type de résultat qu'on obtient avec de l'Amadouvier, le pur, le Vrai :D, alors il faut que je m'exerce!
Comme tu dis, ça doit être une question d'apport en oxygène.
'Faut dire que je me suis pas non plus acharné...

En tout cas, je le répète, j'ai obtenu ce résultat sans aucun séchage préalable.
C'est du tout bon!
 :yeah:
"Nul n'est plus désespérément esclave que ceux faussement convaincus d'être libres" (Goethe)

27 mars 2011 à 05:06:01
Réponse #3

zekoner


bonsoir a tous ou bonjour effectivement apres ma premiere recherche d'amadouvier je suis tomber sur ce "petit amadouvier croyant trouver "l'amadouvier" sans aucun sechage prealable une braise est facilement accaparable ,pas de mal aisais au briquet mais vraiment un petit passage au dessus de la flamme ,une braise qui combuste lentement (sans apporter d'oxigene en plus biensur )bref une flamme creer au bout de deux minutes de contacte avec de l'herbe seche ramassée avec les doigts en fourchet comme beaucoup utilise comme starter pour le feux ,exelent je pensse que l'utilisation d'un fire steel aurait occasionné le meme resultat avec plus de temp (une minute de plus )je pensse pas plus ,voila mon experience depuis j'ai recour a de l'amadouvier le vrai et c'est un vrai bonheur mais celuis presenté dans cette page comme etant du "petit amadouvier "vaut son "grand frere", l'amadouvier

27 mars 2011 à 09:32:15
Réponse #4

bison solitaire


Bonjour  :)
prenant connaissance de mon nouvel environnement lors d'une balade par temps pluvieux je suis tombé sur ça:





Est-ce que ça correspond à ce que tu as pu voir?
C'est effectivement très dur à couper, mais je n'ai pas essayé de quelconques braises...

27 mars 2011 à 11:01:52
Réponse #5

Bobzdar


C'est de l'amadouvier ça nan? (Fomes fomentarius)
Le lenzite du chêne a des lamelles apparentes en dessous.
"Nul n'est plus désespérément esclave que ceux faussement convaincus d'être libres" (Goethe)

27 mars 2011 à 11:08:30
Réponse #6

bison solitaire


Bé j'en sais rien, je pensais que l'amadouvier était plus foncé.
J'en ai dans un petit kit que j'avais acheté auprès de Yannick Kepinsky...

27 mars 2011 à 11:21:06
Réponse #7

Bobzdar


Je ne vois pas trop quel autre champignon, de type "polypore" ça pourrait être.
Je pense franchement, que tu as trouvé un joujou préhistorique là!
 ;)
"Nul n'est plus désespérément esclave que ceux faussement convaincus d'être libres" (Goethe)

27 mars 2011 à 11:22:46
Réponse #8

bison solitaire


 :D
Dans ce cas je vais tâcher de retourner sur les lieux avec une petite besace, là ou cet arbre est tombé il n'y a pas beaucoup de passage... à moins que des bucherons soient venus entretemps...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité