Nos Partenaires

Auteur Sujet: Dark Days - Marc Singer - Documentary  (Lu 4138 fois)

28 janvier 2011 à 19:56:36
Lu 4138 fois

** Serge **


Le vieux complice Don Rearic, sur un de ses domaines de la toile, vient de raviver le souvenir d'un documentaire produit il y a une couple d'années et qui m'avait, à bien des points de vue, fortement impressionné.

Je me permets donc de fournir quelques liens qui permettront, je l'espère, à beaucoup de lecteurs de plonger au coeur même d'une forme de survie ultime, en milieu urbain.

Tous les protagonistes y témoigneront, avec leurs mots, de tout ce dont nous parlons ici et soulignerons ( avec l'épaisseur d'une expérience que je ne souhaite à personne ) les principes que nous soulignons sans cesse.



http://survivallab.blogspot.com/2011/01/must-see-documentary-dark-days.html



http://en.wikipedia.org/wiki/Dark_Days_%28film%29
http://en.wikipedia.org/wiki/Marc_Singer_%28documentarian%29

http://www.imdb.com/title/tt0235327/

http://www.bbc.co.uk/bbcfour/documentaries/storyville/dark-days.shtml
http://www.bbc.co.uk/bbcfour/documentaries/storyville/marc_singer_interview.shtml

Les dix première minutes du documentaire :

http://www.videosurf.com/video/marc-singer-dark-days-documentary-first-10-minutes-9988408

http://topdocumentaryfilms.com/dark-days/


 
« Modifié: 28 janvier 2011 à 20:25:42 par ** Serge ** »
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

28 janvier 2011 à 20:11:04
Réponse #1

Gros Calou


Waoouuh ! Sergio  :up:

Ces 10 minutes  :o , je ne manque pas de visionner les reste ce week-end et revient vers toi  :huh:

 ;)

30 janvier 2011 à 14:38:27
Réponse #2

remy b


Quelque part, ces images sont d'une violence terrible, humainement parlant :

Tout un tas de films de SF ou d'anticipation proposent une vision post-apocalyptique d'une cours aux miracle sous-terraine, qui survit tant bien que mal et crêve à petit feu...

Juste que là, c'est pas du cinéma.

Bon post, encore.

A+

Rémy
rémy b
b-sharp

30 janvier 2011 à 23:55:40
Réponse #3

CowBoy


Merci pour ce post !

Difficile d'imaginer que des gens subsistent dans de telles conditions, à quelques mètres à peine des grandes avenues et du luxe... contraste choquant  :-\

Un reportage sur ce sujet avait été diffusé sur France 5 il y a quelques temps déjà.

http://www.france5.fr/et-vous/France_5_et_vous/Demandez_le_programme/LE_MAG/LE_MAG_N_5/articles/p-1666-Dans_les_entrailles_de_New_York.htm

Le documentaire en streaming:
http://streaming.kingdz.com/documentaire/dans-les-entrailles-de-new-york-video_d73218253.html

« Modifié: 31 janvier 2011 à 00:00:49 par CowBoy »

31 janvier 2011 à 00:21:36
Réponse #4

** Serge **


Difficile d'imaginer que des gens subsistent dans de telles conditions ... /...

Oui ... et non.
Si tant est que l'on développe sa qualité d' " éveil ", il suffit d'effleurer la surface des choses, voire de simplement les regarder pleinement, pour se rendre compte de l'existence d'autres modes de ( sur)vies.

Comme part-time new yorker, je dois dire que cet underworld m'est familier depuis facilement trente années, au bas mot. Et qu'en fait, la spécificité de la vie new yorkaise fait que tout le monde a vraiment conscience de l'existence de celui-ci.

Comme globe trotter, il ne m'a jamais été difficile de le retrouver sur tous les coins de planète, sous d'autres formes.

Ce qui me frappe plutôt, à l'heure actuelle, c'est combien la distance qui nous sépare de l'hypothèse que nous y soyons plongé ( pour y "sur"vivre, pour diverses raisons ou pour cause d'infortunes ) devient de plus en plus mince.
Comme décrit, d'une certaine façon ( romancée et extrême ), par Tom Wolfe dans  The Bonfire of the Vanities .

Cela aussi, je crois que beaucoup le réalise. Ce qui induit une peur, sinon une terreur, face à ce qui pourrait être notre lot, un jour funeste. Et, pour beaucoup d'entre nous, un déni, voire une agressivité lors de rencontres fortuites avec celles et ceux qui ont un jour vacillé et basculé.

C'est un documentaire en noir et blanc qui marque et impressionne. Mais, c'est une réalité quotidienne en couleurs pour beaucoup de citadins, spectateurs de ces vies affligées.


"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité