Nos Partenaires

Auteur Sujet: [TUTO DIY] Comment aller faire chier defequer couler un bronze...dans les bois  (Lu 50899 fois)

15 juin 2008 à 15:59:00
Réponse #25

Pierr


Tu peux aussi acheter du papier biodégradable. Il y en a au Vieux campeur à Paris.

Merci, ça doit être plus confortable que du papier Kraft!

P.

15 juin 2008 à 16:14:44
Réponse #26

Marmoz


e.g. ceci: http://www.gascognepaper.com/le_papier_kraft_un_materiau_naturel_non_blanchi_renouvelable_biodegradable_et_recyclable.htm

Crédible?
Euh, oui, crédible.

D'ailleurs, il eut un temps fort fort lointain que je n'ai jamais connu, où les gens utilisaient du papier journal à la place de l'actuel papier toilette. Bon, ça remonte à mes arrière-grand-parents ::), mais ça montre bien qu'on peut utiliser du papier. Après, tout est une question de confort.

Je sais plus si c'est sur ce forum que certains disaient emmener une pléiade.... Ils se reconnaitront si c'est bien ici  ;)



(Désolé, j'ai édité mon message précédent pendant que tu postais.)

15 juin 2008 à 17:38:32
Réponse #27

Woodrunner


Solutions pour les incapacitées à ce soulager dans les bois:

Lorsque j'étais une jeune et innoncente recrue de notre bonne armée, j'avais plusieurs camarades incapable de faire leurs besoin ailleurs qu'à la maison,... il y avait principalement un fils de diplomate Egyptien un peu guindé qui se refusait à faire ça en caserne la semaine,  et rien que le faite de parler de faire ça dans les bois vous ramenait au stade d'animal pour lui.... lors d'un exercice dans la verte de deux jours le chef de section à apprit le problème de cette andouille qui ce retenait à se rendre malade,... résultat on a fait des flexions, tout les 15minutes jusqu'à ce que l'autre craque et court dans les bois  ;D  ;D  ;D :lol:
Je peux vous jurer que quand il est revenu dans les rangs il était pas fier! D'après moi il avait pas de papier sur lui ce jour là,.... il a certainement du improviser avec les moyens du bord,... ::)

Sinon pour les improvisations je crois que j'ai eu l'occassion de tout tester quand j'étais bûcheron, de la boule de neige  :'( au morceau de t-shirt  :-[  en passant par les bout d'écorce  :o,....... Par contre je me suis toujours méfier des astuces des vieux de l'équipe qui me disaient avec force détail et tout leurs sérieux  de prendre les petits sapins pour s'essuyer, ... ;D fallait toujours ce méfier de leurs trucs et astuces je savais jamais si c'était du lard ou du cochon   :glare:
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

15 juin 2008 à 18:28:42
Réponse #28

Anke


Quand j'étais gosse, je m'essuyais le derrière avec une feuille large après avoir fais le plus gros ménage à l'aide d'un caillou rond ( un peu comme un galet long) s'en servir en commençant par un bout en tournant ( en partant des roubignolles vers l'extérieur, pas le sens contraire, sinon, tu te retrouve avec plein de caca sur le périné !)

15 juin 2008 à 18:37:05
Réponse #29

mad


Hier, j'ai remarqué que le Vieux Campeur (VC, mouahaha   :blink: :glare:, ok, je sors ) venait de refaire son stock de mini-pelle pliante dont le modèle en métal sur le lien que tu présentes (U-digit-it). A priori, ca a l'air super costaud, légèrement affuté selon les modèles.
Mais dans un optique de polyvalence, peut-être qu'une pelle CS ferait mieux l'affaire. Par contre, elle est lourde et prend de la place  :-\

Quant à la pelle en plastique que tu présentes, c'est du costaud ? J'ai toujours un petit doute avec tout ce qui est plastique.  ^-^

La pelle en métal pliante est beaucoup trop lourde, et la pelle EZEE en plastique est fort solide (pas sur du granit, bien sur :lol: ) - je m'en sers depuis des années ...

15 juin 2008 à 19:06:25
Réponse #30

DavidManise


à Maximil : Navré, je n'avais pas vu qu'il y avait déjà un sujet à ce propos. Désolé pour le doublon.

SOIS PAS DESOLE !! :)

C'est pas un doublon, c'est une revisite.  Et pour les nouveaux c'est BIEN !! :)

MERCI Sanjohn-san ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

15 juin 2008 à 19:24:47
Réponse #31

jilucorg


D'ailleurs, il eut un temps fort fort lointain que je n'ai jamais connu, où les gens utilisaient du papier journal à la place de l'actuel papier toilette. Bon, ça remonte à mes arrière-grand-parents ::), mais ça montre bien qu'on peut utiliser du papier. Après, tout est une question de confort.

Pas besoin de remonter si loin :D J'ai pratiqué ça en vacances chez une grand-mère dans les années 60. Il y avait une liasse de feuilles découpées fichées sur un crochet au mur. La technique, c'est de froisser vigoureusement chaque feuille avant usage (en faire une boulette serrée, déplier et recommencer) : ça devient à la fois efficace au point de vue essuyage, et très supportable niveau confort. Enfin, c'est le souvenir de môme que j'en ai !


jiluc.

11 juillet 2008 à 22:25:54
Réponse #32

Bison


C'est bien bon de baiser sa maîtresse,
C'est meilleur encore de chier quand ça presse ...


Méfiez vous dans tous les cas des maladies!

Ainsi donc, il y a un peu plus d'un mois, Bison parcourait solitaire la forêt ardennaise. Trois belles journées de crapahutage à travers bois. Trois jours "sans" aussi, c'est normal, d'autant plus que l'animal était plutôt à la diète.

La quatrième jour arriva la drache. Et une étape particulièrement sauvage. Ainsi donc, le PQ qui trainait en un endroit bien précis du sac, parfaitement conservé au sec depuis de longs mois, fut à un moment donné sorti de son abri en grande urgence.

Chier dans les bois, c'est une chose ... chier sous la drache en est une autre!
Parapluie, veste de pluie ... et deux troncs de sapins abattus se rejoignant en "V" :  le lieu d'aisance idéal!
Dieu que ce fut bon! Même pas mouillé ... Aucune raison de se presser!

J'avoue, j'ai tout laissé sur place comme un malpropre ... mais j'étais bien au milieu de nulle part ...

Alors je suis reparti, tout ragaillardi!

Mais je ne suis pas reparti seul!
Mon slip a pris en stop une petite bébête, qui a très discrètement profité de moi.
Comment expliquer autrement le bel érythème qui est apparu en haut de ma fesse gauche trois semaines plus tard?

Me voilà en cure d'antibiotiques ...

Moralité :  chier dans les bois c'est DANGEREUX!
D'ailleurs, la maladie de Lyme, c'est de la m***e!
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

11 juillet 2008 à 22:31:01
Réponse #33

Sanjohn


Ah! magnifique prose! J'ADORE :doubleup:

MERCI et bon rappel : on s'inspecte partout, et aussi ici... Pas évident tout seul ; et encore moins à deux si on est pudique!  :huh:

Amicalement, Sanjohn adepte de la poésie de Bison

ps : navré pour vous.  :(

11 juillet 2008 à 22:31:48
Réponse #34

DavidManise


Ah ptain...  pas cool ça bison :(

Remarque j'en connais qui ont réussi à se faire piquer par des scorpions sur les c*u!lles pendant qu'ils faisaient ça accroupi.  Pas eu besoin d'antibios, mais je pense qu'à tout prendre ils auraient peut-être préféré :lol:

Bon je parle au pluriel pour que la seule et unique personne au monde qui a été assez con pour chier sur un scorpion se sente moins seul :lol:

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

11 juillet 2008 à 23:03:12
Réponse #35

Anke


Citer
Bon je parle au pluriel pour que la seule et unique personne au monde qui a été assez con pour chier sur un scorpion se sente moins seul

Oh put**n ! Sur ce coup là, je suis un peu pourri et pas charitable.... Pèté de rire devant le PC...
Pardon, c'est mal ( mouiaaahhrf !) repardon....

12 juillet 2008 à 06:48:23
Réponse #36

BigLarry


le fait est que pas mal de personne répugnent à aller chier en forêt ou tout autre lieu que le trône de la maison
petite anecdote :
en "rando" depuis quelques jours, un de mes camarades se plaignait de mal de ventre, les débuts d'une chiasse carabinée (excuser moi du terme)
lors d'une halte il se mis à l'écart pour aller faire son affaire, et bien il eu beau mettre le cul en arrière, tiré le treillis au max en avant (selon ses dires)
il est passé d'un treillis "vert" à un camo type flecktarn,
on en a rigolé mais nous avions tous dans la tête que cela pourrait nous arriver sous peu,
sinon le camarade en question, pour des raisons olfactives c'est retrouvé à fermer la marche  ;D


pour ma part, je vais me délester de mon colis lorsque j'en ai envie, je ne me retient rarement, cela entraine trop de désagrément, ballonnement, douleurs, etc...
je me mets à l'écart, il n'est pas rare que je me prépare mon petit coin avec ma pelle pliante (seulement pour les grosses randos)
j'ai toujours un petit stock de pq dans un sachet étanche, c'est pas le poids que cela pèse qui m'en empêche



31 août 2008 à 23:38:56
Réponse #37

vincentv22


bonjour
je tiens a ajouter une suggestion personnelle sur le post: moi j'enterre mon offrande a mère nature et je recouvre et je brule le papier aussi mais pour éviter la propagation du feu je mets dans une boite de conserve propre dont je perce un petit trou dans un bord du couvercle et un trou aussi sur le coté, je mets un morceau de fil de fer pour faire une charnière et je referme la boite une fois le papier brulé. j'apporte allumettes et eau pour allumer et éteindre le feu.
en èspérant donner l'idée a d'autre je continue mon tour sur le forum.

01 septembre 2008 à 10:40:53
Réponse #38

emile


La feuille de chou à vache, ça marche bien ainsi que la feuille de maïs. Plus difficile: Avec le poncho sur soi quand il pleut. Attention toutefois au rangement du PQ: Surtout pas dans les poches arrières! L'idéal étant sur la poche de bas de treillis.
Ensuite, classique: rebouchage du trou après le p'tit pipi qui mouille bien le papier.

01 septembre 2008 à 15:35:32
Réponse #39

athlon


bonjour
je tiens a ajouter une suggestion personnelle sur le post: moi j'enterre mon offrande a mère nature et je recouvre et je brule le papier aussi mais pour éviter la propagation du feu je mets dans une boite de conserve propre dont je perce un petit trou dans un bord du couvercle et un trou aussi sur le coté, je mets un morceau de fil de fer pour faire une charnière et je referme la boite une fois le papier brulé. j'apporte allumettes et eau pour allumer et éteindre le feu.
en èspérant donner l'idée a d'autre je continue mon tour sur le forum.

 :o tu es sérieux ou je n'ai rien compris ?
Tu te trimballe avec une boite de conserve qui contient le papier usagé brulé ?

Je marche devant ! :lol: :lol:
"Sans déconner, les mecs...  La mort, ça dure longtemps..."

14 septembre 2008 à 20:15:58
Réponse #40

balthazar


"Méthode: la zone de bivouac délimitée (durée de la réunion de commandement pour décider: 2h); montage des tentes (si ON ne les a pas oubliées); désignation des heureux élus et perception des pelles et pioches, découverte de l'endroit dit "petit coin": si un sous-off: 3mn, si 2 sous-off: 1mn (ça va plus vite car 2 sous-off ensemble=bière, donc on s'dépêche), 1 officier: 10 mn (les officiers sont d'horribles intellos peu au fait des contingences physiologiques, un officier ne mange pas, ne boit pas...; 2 officiers ou plus: personne ne sait à chaque fois qu'ils cherchent à plus de un, on les perd, c'est pourquoi il y a tant d'officiers, ça compense les pertes)."
Dommage de n'avoir connu que des versions caricaturales de l'encadrement (mais elles existent bel et bien  :D). Ils auraient du relire et surtout transmettre ce qu'il y a dans la bible "150", le rayon de vol de la mouche (50m), l'emploi du grésil, le volume généré par une unité stationnée, ect... Ce qui est valable pour un volume de 100 pax (environ), ne l'est pas forcément pour un petit groupe de randonneur, comme les situations "tactiques" et géographiques imposent parfois d'autres procédés (je pense à la jungle notamment...). Quant à la prude "bâche", j'ai bien quelques photos de douches "désertiques" où tout le monde se passe de ce type de confort, bien content de profiter du compresseur du camion branché sauvagement sur un ful de 200l! Comme pour le reste, on garde certains reflexes sur une sortie de quelques jours, mais quand ça dure... je laisse les photos de côté, certains pourraient se méprendre sur cet excellent forum  :)
Bon, quelques expériences et trucs perso:
- J'ai passé trois mois en poste isolé, sans eau courante, SDB, ect... on a construit un "cabinet" en planche de récup et sacs à terre, avec comme "réceptacle" un sac poubelle, que l'on allait régulièrement jeter et brûler à bonne distance (pour rire: faire attention aux boucles de rangers, quand le "sac" se ballade et accroche, le résultat est  :'()
- Question hygiène, le paquet de lingettes pour BB est loin d'être superflu, (pour cette zone comme d'autres d'ailleurs). C'est pas lourd, ça économise l'eau, pour une courte durée style 15 jours je le conseille. De même, avoir des sous vêtements "jetables" (le truc immonde, mais en solde ou pour les milis en activité sur leur carnet), c'est parfois bien utile....

07 novembre 2008 à 22:15:35
Réponse #41

vincentv22


:o tu es sérieux ou je n'ai rien compris ?
Tu te trimballe avec une boite de conserve qui contient le papier usagé brulé ?

Je marche devant ! :lol: :lol:
oui je suis serieux je ne me ballade pas avec cendres mais c'est juste que quand c'est refroidi j'épands les cendres froides c'est sans odeurs et une boite de conserve type boite de mais les petites ne prent pas de place

19 mars 2009 à 17:55:40
Réponse #42

Vaer_dig_selv


Citer
C'est du "poison ivy" en anglais.  Une petite plante d'environs 20 à 40 cm de haut, qui ressemble un peu à un très très jeune arbre qui démarre.  Il y a trois feuilles au bout de la tige unique, ligneuse et dressée.

Merci pour la photo, je savais un peu les effets, mais pas l'aspect de la plante.

Cela avait bien inspiré un dessinateur dans Mad.
La petite fille (environ 3 ans) avertit son papa, après le pique-nique :
"Daddy, I think you are lying on poison Ivy.
Combien de feuilles a-t-il ? demande le père.
"Le'me count. Four !".
"So it is not poison ivy".
Et le père continue sa sieste sur la végétation suspectée par la fillette.
Passe une méragosse femme d'âge quadra ou davantage qui complimente :
"What a lovely little girl you are ! How old are you ?".
"So many. Four !". Et étale fièrement trois doigts.

Là le père commence à s'inquiéter de sa propre situation.

« Modifié: 19 mars 2009 à 21:39:39 par Vaer_dig_selv »

19 mars 2009 à 21:47:16
Réponse #43

Vaer_dig_selv


Je retiens de la description de la tranchée de feuillées, que la pelle pliante de l'armée n'est pas du tout un achat en l'air, nécessaire dès qu'on dépasse 24 h en un lieu.

25 mars 2009 à 10:53:36
Réponse #44

attila82


Bonjour a tous, moi je "fais" un peu comme tout le monde ( trou plus papier ) mais j'utilise un papier bio deg mais en plus déjà recyclé qui se désagrège plus vite encore. Il est dispo chez Lidl, sans faire de pub... J'ais pas regardé chez la concurrence because c'est le plus près de chez moi...

 Bonne continuation,

 Patrick

02 avril 2010 à 13:56:02
Réponse #45

Nathan-Brithless


je vais ajouter mes deux balles:
avez vous, comme moi constatés,si vous aussi vous appartenez à la race des "creuseurs", la difficulté qu'il y a à viser...une solution lamda:chiez d'abord, creusez ensuite!!!



si ça a l'air con mais que ça fonctionne, ce ne l'est pas! ::)
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

02 avril 2010 à 15:29:47
Réponse #46

Nathan-Brithless




On peux évidemment compléter... ;)

Pour ce faire, une lecture indispensable:le Tiers-livre,de Maitre François Rabelais,chap.13"du torche-cul"..si, si!!
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

02 avril 2010 à 15:37:17
Réponse #47

Nathan-Brithless


correction après consultation de ma chère bibliothèque:il s'agit de Gargantua, chap 13,14 et 15..
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

28 mai 2010 à 22:11:07
Réponse #48

mad


On le fait rose dans l'espoir que les porcasses aient un semblant de culpabilité à le laisser sur place  >:( . On ne laisse jamais du PQ dans la nature, même s'il était à déco camouflage.
On le brûle si il n'y a aucun risque de foutre le feu, on l'enterre PROFOND en le touillant avec la m*rde et un peu de terre avant de recouvrir pour qu'il se dégrade plus vite, ou on l'emporte dans un sac plastique. Si on préfère, on utilise un galet ou de la mousse.

28 mai 2010 à 23:39:05
Réponse #49

katanga



Remarque j'en connais qui ont réussi à se faire piquer par des scorpions sur les c*u!lles pendant qu'ils faisaient ça accroupi.  Pas eu besoin d'antibios, mais je pense qu'à tout prendre ils auraient peut-être préféré :lol:

Bon je parle au pluriel pour que la seule et unique personne au monde qui a été assez con pour chier sur un scorpion se sente moins seul :lol:

David

Il m'est déjà arrivé en zone aride de voir passer un scorpion entre mes pieds dans le faisceau de la frontale au moment fatidique. Maintenant si en plus on se débrouille pour laisser trainer ses c***lles au ras du sol et bombarder la bêbête, c'est pas de c*l, c'est le cas de le dire!  ;#

Pour ce genre de personne forte en loi des probabilités reste à jouer au loto... :lol:



 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité