Nos Partenaires

Auteur Sujet: Acier de geek ou pas ?  (Lu 18003 fois)

24 janvier 2011 à 19:53:40
Réponse #75

Diesel


Yo  :)

Yo  ;D

Dis moi, c'est normal les petits trous qu'on voit sur la lame ?  :huh:

Dicton du jour " si à 50 ans tu n'as pas un Busse, c'est que tu as raté ta vie"  ;D
Il me reste encore 9 ans pour réussir ma vie.  :lol:

24 janvier 2011 à 20:21:49
Réponse #76

christobal


Le seul truc que je peux dire est que sans Christobal, je ne connaitrais pas l'INFI, il a réussis via ces post dans d'autres fil à me poser des questions ! Merci  ;)
C'est sympa, merci .
Je ne te connais pas personnellement, mais j'ai l'impression que tu es une personne sur qui on peu compter .   :doubleup:

24 janvier 2011 à 20:24:52
Réponse #77

lambda


...Une question qu on peut regler rapido peut etre, deja:

- test sur une base de couteau venant du commerce avec sa copie?
avec les micro-soucis potentiels de contre-facon? quoi que je n y crois pas trop dans ce contexte...

ou

- test sur une base couteau basique qu on aurait dessine, avec sa copie?
juste faire l effort de dessiner un truc au design tres simple.

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

24 janvier 2011 à 20:25:56
Réponse #78

christobal


Yo  ;D

Dis moi, c'est normal les petits trous qu'on voit sur la lame ?  :huh:

Dicton du jour " si à 50 ans tu n'as pas un Busse, c'est que tu as raté ta vie"  ;D
Il me reste encore 9 ans pour réussir ma vie.  :lol:

C'est la finition merdique qu'ils appellent ¨competition Finish¨ .  ;)

24 janvier 2011 à 20:51:30
Réponse #79

coutolien



pour ne pas copier  ""il suffit "" de mettre ou enlever un détail ...
genre de percer un trou de plus (ça ferais une double dragonne  :lol:) ou de mettre un rivet de plus ou de changer a ^peine la forme de la lame ...
ça suffit peut etre ...    :)

24 janvier 2011 à 21:02:51
Réponse #80

Diesel


C'est la finition merdique qu'ils appellent ¨competition Finish¨ .  ;)
Moi j'aurai appelé ça "emmental finish" mais je suis sûr que ça fait moins vendeur. ;D

Par contre je suis étonné de la composition de l'infi.
J'ai toujours cru que la rétention du tranchant était du à l'abondance du carbone et là, il serait de 0.5  :blink:
Bon il y a pas mal de cobalt et de molybdène et de nickel mais je pensais qu'ils étaient juste utilisé en renfort du carbone pour améliorer l'ensemble de l'alliage.
voilà qui remet en question le peu que je sais crois savoir sur les métaux.

(ps, je n'y connais rien en métallurgie, ça va finir par se voir alors je me dénonce  :closedeyes:)

24 janvier 2011 à 21:15:18
Réponse #81

coutolien


je répondais a ce "qu'on disait" dans les pages precedentes ,pour ne pas copier le busse ....
 :)

24 janvier 2011 à 21:20:42
Réponse #82

coutolien


Milles excuses, rien contre toi hein !  :love:
;)  t'inquiete pas je sais  ;) :)

24 janvier 2011 à 21:46:43
Réponse #83

crotale


Bon, je vais également ajouter mon petit grain de sable dans ce méli-mélo d'aciers...au grand damne de certains passionnés qui n'attendent que çà ;D

Cela fait maintenant quelques temps que je suis un fervent adepte de l'Infi. Ce que j'aime avant tout dans un couteau, c'est sa capacité à s'affranchir honorablement des taches qu'on lui soumet, tout en nécessitant un minimum d'entretien et en offrant une fiabilité à toute épreuve.

J'ai eu plusieurs Busse, de toutes tailles, de différents usages.
Je mange du Xc 75 depuis plus d'une décade, au quotidien, mes versions favorites étant celles de Fred Perrin. Le fait de l'avoir vu bosser pendant de nombreuses années n'y est sans doute pas pour rien ;)

Le Xc 75 nécessite une certaine attention et coupe comme un rasoir s'il est bien affûté. En contrepartie il n'est pas pratique pour s'accommoder de taches quotidiennes exposant la lame à des textures qui l'affectent (nourriture, exposition à l'humidité, transpiration, travail de coupe répétitif,etc...).
Les pointes de lame Xc 75 doivent également être protégées, l'acier demeure relativement fragile et peut s'entamer facilement sur des surfaces dures.

En revanche un Busse ne craint pas grand chose. C'est le genre de lame que l'on va laisser choir sur du bitume et qui ne morflera pas spécialement. Les longues lames Infi entament la matière avec une facilité déconcertante. L'acier est immuable, planté dans de la terre et abandonné une nuit entière, l'acier ne bronche pas, un simple essuyage suffit à redonner à la lame tout son éclat...

Autre chose qui n'est pas souligné ici : l'équilibre et la maniabilité d'un Busse... Il y a une faculté dans ces lames à procurer aisance et maniabilité dès qu'on enchaine des drills, des trainings particuliers...Et j'ajouterai surtout avec des lames longues (gladius, battle mistress, bushmaster). Cela peut paraître très subjectif, mais analyser un couteau sous toutes les coutures sans être capable de le manipuler à vitesse réelle en situation de stress, c'est un peu...comment dire, de la pougnette ;#

Elaborer un couteau en Xc 75 reprenant à l'identique les caractéristiques d'un Busse, cela s'appelle une contrefaçon effectivement. Mais j'irai plus loin...quel intérêt à réaliser ce type de comparatif ? Aussi fidèle et identique que sera la copie, ce ne sera jamais un Busse, trop de paramètres dont certains m'échappent certainement, sont à prendre en compte.

Je crois qu'il faut savoir apprécier une lame pour ce qu'elle est et ce qu'elle nous procure : du plaisir et de la confiance à l'ouvrage, à l'entraînement etc...
Reconnaître que l'Infi a quelque chose de "supérieur" est pour moi une évidence mais je n'ai nulle envie d'imposer ce point de vue à quiconque, à la limite j'irai même jusqu'à dire qu'il vaut mieux que cette "connaissance" reste à discrétion ;#

Nos couteliers ont un talent extraordinaire. Les lames en Xc 75 s'affranchissent de ce qu'on leur demande de faire à condition d'en prendre soin.
L'infi est différent, et ne nécessite pas de soins particuliers (outre un affûtage ponctuel).

Christo est un mec entier, il est parfois pénible mais entier ;D Mais très franchement, quel intéret pour lui de tenter de vous faire prendre conscience de la réalité d'un acier peu abordable et controversé alors que lui en a tout plein...? Aucun si ce n'est que de partager avec vous ce qu'il considère juste & utile ;)
« Modifié: 24 janvier 2011 à 21:53:44 par crotale »
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

24 janvier 2011 à 22:06:23
Réponse #84

Ghjallone


Moi j'aurai appelé ça "emmental finish" mais je suis sûr que ça fait moins vendeur. ;D

Par contre je suis étonné de la composition de l'infi.
J'ai toujours cru que la rétention du tranchant était du à l'abondance du carbone et là, il serait de 0.5  :blink:
Bon il y a pas mal de cobalt et de molybdène et de nickel mais je pensais qu'ils étaient juste utilisé en renfort du carbone pour améliorer l'ensemble de l'alliage.
voilà qui remet en question le peu que je sais crois savoir sur les métaux.

(ps, je n'y connais rien en métallurgie, ça va finir par se voir alors je me dénonce  :closedeyes:)
c'est la que l'Azote rentre en jeu :)
le role tenu par les carbures dans un acier "classique" sera ici tenu par les nitrures (de fer), qui sont tres durs mais surtout tres fins.
Didier Puls avait expliqué ca dans le fil sur les Busse. :)
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

24 janvier 2011 à 22:35:03
Réponse #85

lambda



Elaborer un couteau en Xc 75 reprenant à l'identique les caractéristiques d'un Busse, cela s'appelle une contrefaçon effectivement. Mais j'irai plus loin...quel intérêt à réaliser ce type de comparatif ? Aussi fidèle et identique que sera la copie, ce ne sera jamais un Busse, trop de paramètres dont certains m'échappent certainement, sont à prendre en compte.



Salut, un truc que je voulais vous dire, c est que la on souhaite voir un comparatif entre 2 couteaux identiques mais constitues de 2 aciers differents... en fait c est pas forcement du busse qui sera en jeu...

c est pas: busse INFI vs "busse" XC75 que l on souhaite mettre en oeuvre, mais..

couteau au design basique en INFI ou CPM... vs couteau au design identique  en XC75/CX...

On parle busse parce que Christobal a ce materiel en disposition, mais ca pourrait etre d autres couteau.

C est juste a titre de rappel que je vous dis ca, hein?
...
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

24 janvier 2011 à 22:37:56
Réponse #86

Kilbith


Citer
Christo est un mec entier, il est parfois pénible mais entier {$default_grin_smiley} Mais très franchement, quel intéret pour lui de tenter de vous faire prendre conscience de la réalité d'un acier peu abordable et controversé alors que lui en a tout plein...? Aucun si ce n'est que de partager avec vous ce qu'il considère juste & utile {$default_wink_smiley}

+1   

(sauf que je ne le trouve pas du tout pénible, seulement "droit dans ses bottes". Lui, il ne se "paluche" pas en solitaire devant un vitrine avec des couteaux $$$, il pratique, il partage, il argumente, on en profite)  ;D
« Modifié: 24 janvier 2011 à 22:47:52 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

24 janvier 2011 à 22:39:53
Réponse #87

lambda


En cela, Crotale, je suis pleinement d accord avec toi dans le fait que ce qui fait qu un busse est apparament si bon, n est pas seulement l acier mais pleins d autres parametres...

Mais comme on cherche pas a comparer du busse en acier A vs acier B, tout va bien.

Les gars (a moins que je sois entierement a cote de la plaque), au risque de me repeter:

comparaison de 2 lames identiques au design classique, mais faites de facon similaires (auu TT specifiques de chaque acier) en 2 aciers differents: XC vs technologie des poudres.

en ce sens, pour lever toute ambiguite dans l esprit de tous (et accessoirement eviter tout souci de contrefacon involontaire), je pense que dessiner un gabarit tout simple de couteau, mais fonctionnel, pour effectuer les tests me semble approprie pour ce genre de test...

a+,

Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

24 janvier 2011 à 22:44:08
Réponse #88

Pierrot


Citer
Christo est un mec entier, il est parfois pénible mais entier

Citer
sauf que je ne le trouve pas du tout pénible

Si si, il est pénible, très pénible même, pour deux raisons.

La première c'est qu'il s'est fixé pour but de convaincre tous le monde de la supériorité des aciers modernes.

La seconde c'est qu'il va y parvenir.

 :lol: :lol: :lol: :lol:

24 janvier 2011 à 22:49:57
Réponse #89

lambda


... Bon par exemple:

je vous ai dessine un truc a la con, c est qu un exemple... imaginez de bosser sur une base en fait pas plus compliquee que ca.

a+,
Lambda
« Modifié: 24 janvier 2011 à 23:50:13 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

25 janvier 2011 à 09:11:30
Réponse #90

g-dag


Finalement, il en sort quelque chose de très constructif de ce fil.

Comme disait Umberto Eco :

"Parce que malgré toutes les visions apocalyptiques, le livre est comme le couteau, le marteau. C'est-à-dire une chose qu'une fois qu'elle a été inventée, il y n'aura pas un designer ou une nouvelle technologie encore plus performante qui réussira à le modifier pour le faire devenir moins efficace."

25 janvier 2011 à 09:18:00
Réponse #91

Diesel


c'est la que l'Azote rentre en jeu :)
le role tenu par les carbures dans un acier "classique" sera ici tenu par les nitrures (de fer), qui sont tres durs mais surtout tres fins.
Didier Puls avait expliqué ca dans le fil sur les Busse. :)
Merci mon gars, il faudra que je lise le fil en question.  ;)
Apparemment, Busse a trouvé la formule magique pour le TT car quand on regarde la formulation de l'acier, à mes yeux d'amateur même pas éclairé, ça passera pour un acier plus résiliant que coupant.

(Je répète que je suis nul en métallurgie) ;D

25 janvier 2011 à 13:21:24
Réponse #92

DavidManise


en ce sens, pour lever toute ambiguite dans l esprit de tous (et accessoirement eviter tout souci de contrefacon involontaire), je pense que dessiner un gabarit tout simple de couteau, mais fonctionnel, pour effectuer les tests me semble approprie pour ce genre de test...

Si on veut tester un truc, il faut que tous les autres paramètres ne biaisent pas trop les tests.  De faire une copie presque identique à un Busse pour des fins de tests, pour moi c'est de la recherche, et c'est très intéressant.  On n'a qu'à laisser une ou deux petites différences qui n'influeront pas sur les tests, et basta.

Au pire, si on veut vraiment être réglos, on peut très bien demander à Busse si on peut reprendre le design pour voir si on arrive à faire mieux que du busse avec du XC75.  Connaissant le loustic, il va nous rire à la gueule et dire "go ahead, froggy"...  

Moi honnêtement, j'adore l'INFI mais j'ai horreur des designs de Busse (toujours trop lourd, ou alors plein de pointes et de contre-tranchants de l'espace de partout...  elle est où a sobriété ?).  Dans l'absolu, ça me botterait plus de faire faire une lame avec mon design à moi en INFI que faire un simili Busse en XC.  Mais bon faut être réaliste ;)

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

25 janvier 2011 à 13:26:16
Réponse #93

DavidManise


Autre chose qui n'est pas souligné ici : l'équilibre et la maniabilité d'un Busse... Il y a une faculté dans ces lames à procurer aisance et maniabilité dès qu'on enchaine des drills, des trainings particuliers...Et j'ajouterai surtout avec des lames longues (gladius, battle mistress, bushmaster). Cela peut paraître très subjectif, mais analyser un couteau sous toutes les coutures sans être capable de le manipuler à vitesse réelle en situation de stress, c'est un peu...comment dire, de la pougnette ;#

Toi, tu traînes trop avec mon prof de Gung Fu :lol:  ;)

Là, justement, on cherche à analyser un acier, et pas un couteau.  Mais pour pouvoir comparer les deux aciers, on doit réduire les autres différences au strict minimum.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

25 janvier 2011 à 13:28:26
Réponse #94

arni


Là, justement, on cherche à analyser un acier, et pas un couteau.  Mais pour pouvoir comparer les deux aciers, on doit réduire les autres différences au strict minimum.

Exactement.

Mais ça serai intéressant de comparer un jour un Busse Battle Mistress Versus un Primal forgé en 100C6  ;)

25 janvier 2011 à 13:48:43
Réponse #95

DavidManise


Exactement.

Mais ça serai intéressant de comparer un jour un Busse Battle Mistress Versus un Primal forgé en 100C6  ;)

Pas vraiment, parce qu'on sait déjà que le primal est mieux, moins lourd, coupe mieux, et est plus sexy ;)

On arrête de glisser dans le hors-sujet svp.  Ici, on cherche un protocole pour comparer l'infi et le XC...  ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

25 janvier 2011 à 14:38:03
Réponse #96

lambda


Dans l'absolu, ça me botterait plus de faire faire une lame avec mon design à moi en INFI que faire un simili Busse en XC.  Mais bon faut être réaliste ;)

Oui David, c'est plutôt comme ca que je verrais la chose... maintenant si on veut se baser sur un design busse, ca irait aussi, en fait sur n'importe quel design qui semble fonctionnel pour un utilisateur normal, ni plus ni moins...

et Arni, en effet:

Mais ça serait intéressant de comparer un jour un Busse Battle Mistress Versus un Primal forgé en 100C6  ;)

Mais dans le cadre de ce fil, ca serait parfaitement HS, carf on comparerait 2 couteaux dans leur globalité (Acier et TT et géométrie et ergonomie et entretien). Perso, comme toi, je serai curieux de voir ce type de test. On trouvera bien l'occasion de faire ca et de le développer dans un autre fil. ;)

A tous: De tout ce fil, et du précédent bloqué:

- on est bien d'accord qu'on se pose la question sur les performances d'un acier provenenant de la technologie des poudres face à un acier traditionnel non allié.
- je pense raisonnable que dans le contexte de ce fil, si on veut comparer les qualités intrinsèques de 2 aciers utilisés dans 2 lames, faut se débrouiller pour gicler le max de paramêtres fluctuant d'une lame à l'autre. donc créer 2 lames identiques en tout point, sauf en ce qui concerne les aciers qu'on veut comparer.


Maintenant que ce soit du busse, du F1, du leuku de n'importe quelle origine, du carca..., du prim..., de la tramo-like, ou ce que vous voudrez. On s'en fout ici.

Bref, si vous voulez utiliser du Busse comme modèle pour ce test, ca me va, si vous voulez qu'on dessine un modèle de gabarit, ca me va, si vous voulez un modèle d'une autre marque, ca me va aussi...

Si vous voulez disserter et développer sur les qualités des busses, c'est pas bon ici, mais par contre, sans doute super intéressant sur un fil dédié à cette marque.

Bref, on en revient au projet initial... ok?

a+ et merci de votre compréhension.

Lambda

ps: grillé par David...  :-[ (un collègue est passé me voir pendant que je gribouillais ce post...)
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

25 janvier 2011 à 14:50:08
Réponse #97

arni


Bon, je pense que sur la géométrie de la lame on est tous OK avec le dessin de Lambda...

Si on parlait des duretés maintenant :

- Le XC entre 55 et 57 HRC, ça ferait vraiment ressortir ses qualités (facilité d'aiguisage, moins de fragilité au tranchant). Il serait intéressant, pour faire ressortir les différentes possibilités avantageuses d'une lame carbone à contrario d'un CPM, de tremper la lame totalement "mou" pour faire un revenu plus dur au tranchant (à la façon d'un Primal de Tony) ?

- Le CPM, à plus de 60 HRC ?  :huh:

- Duretés égales, trempes intégrales pour les deux ?

Il me semble que le XC va mieux se comporter à 55-57 HRC qu'à 62...  :-\

Concrètement Lambda tu décides quoi ?

25 janvier 2011 à 15:01:26
Réponse #98

coutolien


oui il est bien son dessin ...  :)

25 janvier 2011 à 15:06:31
Réponse #99

lambda


Salut Arni, merci Coutolien: c 'est juste un exemple pour que vous voyez l'idée d'un truc possible.

Sur un utilitaire de taille "habituelle", pas orienté coupe à la volée, plutôt d'accord avec toi Arni:

- trempe intégrale pour les 2 lames.

- le XC... entre 55 et 60 Rc et le CPM/INFI... pareil, entre 55 et 60 Rc. Genre XC... à 58 et CPM/INFI... pareil. tout cela après revenu, pour les 2 lames.

Question au forgerons du forum. c'est raisonnable pour vous cette gamme de dureté?
- svp, pas de débat sans fin la dessus pour le moment: juste "oui" ou "non" de leur part, avec une explication synthétique, ni plus, ni moins, si ils veulent. et si "non", quelle valeur de dureté devrait être obtenue pour le CPM/INFI afin qu'il soit considàéré comme traite de facon optimale? Il sera ensuite, si nécessaire, un peu plus facile de definir la nuance adaptée de XC pour obtenir la dureté comparable et en ayant aussi l'XC... "dans les clous".

ex:

- si vous nous dites: le CPM.../INFI... c'est tip top après revenu à 60. alors on définit, avec l'aide des forgerons pros du forum, la nuance de XC... qui va bien et qui sera aussi tip-top après revenu à 60 (genre entre du XC100 au XC130?).


- si vous nous dites: le CPM.../INFI... c'est tip top après revenu à 55. alors on définit, avec l'aide des forgerons pros du forum, la nuance de XC... qui va bien et qui sera aussi tip-top après revenu à 55 (genre entre du XC60 au XC100?).


etc...


Donc là, parole au forgerons pros ou hobbyistes "avancé" du forum, ayant réellement expérimenté en atelier sur ce genre de questions et notions là. Tout le monde, moi le premier, reste à l'écoute, attentivement... merci à vous.

vous inquiétez pas, on causera après...  ;)

a+,
Lambda


« Modifié: 25 janvier 2011 à 17:00:44 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité