Nos Partenaires

Auteur Sujet: L’apologie du briquet Bic  (Lu 23518 fois)

24 janvier 2011 à 09:48:20
Réponse #25

fab05


Pourquoi Bic en particulier ?
Ces briquets ne sont pas rechargeables (je vous passe le côté consommable jetable, pas écolo) alors qu'il y a des briquets similaires au corps transparent et pouvant se recharger en quelques secondes : on part toujours avec un briquet plein  :doubleup:

24 janvier 2011 à 10:01:17
Réponse #26

Corin


Pourquoi Bic en particulier ?
Ces briquets ne sont pas rechargeables (je vous passe le côté consommable jetable, pas écolo) alors qu'il y a des briquets similaires au corps transparent et pouvant se recharger en quelques secondes : on part toujours avec un briquet plein  :doubleup:
Parce qu'en matière de qualité, ça se pose là. Il y a également le fait que c'est difficile de conseiller la marque "mâle" dont on ne sait pas grand chose et qui n'est pas distribuée partout.
Pour avoir eu des briquets dont la molette m'est restée entre les mains, je préfère rester sur une valeur sûre.

A+

24 janvier 2011 à 14:11:00
Réponse #27

fab05


Je pensais au briquet électronique (et rechargeable) de la marque PROF (mais il y a d'autres marques comme Popell).
Je n'ai pas eu à m'en plaindre bien que depuis un certain temps, en rando MUL, je n'emporte plus que le fire steel.
On le trouve souvent au présentoirs des caisses.
Jeté au fond de l'eau puis égoutté il se rallume. Ce n'est pas le cas pour les briquets à friction qui ne marchent plus aussitôt qu'on les manipule avec des doigts mouillés...

24 janvier 2011 à 14:28:49
Réponse #28

Corin


Je pensais au briquet électronique (et rechargeable) de la marque PROF (mais il y a d'autres marques comme Popell).
Je n'ai pas eu à m'en plaindre bien que depuis un certain temps, en rando MUL, je n'emporte plus que le fire steel.
On le trouve souvent au présentoirs des caisses.
Jeté au fond de l'eau puis égoutté il se rallume. Ce n'est pas le cas pour les briquets à friction qui ne marchent plus aussitôt qu'on les manipule avec des doigts mouillés...

Il y a les pour et les contre l'électronique. L'intérêt du briquet à pierre est que tu continues à avoir des étincelles de qualité même s'il n'y a plus de gaz et tu peux donc essayer de t'en servir comme un Sparkie.

Pour être tout à fait clair sur le débat, derrière le briquet Bic, c'est la notion d'objet pas cher qu'on trouve partout et qui convient dans 99% des cas. Un peu comme le Mora.
Après, on peut toujours trouver des solutions différentes, du moment qu'elles fonctionnent ;).

A+

24 janvier 2011 à 14:34:20
Réponse #29

Solstice


Pour me servir tout les jours de briquets (a raison de +/- 60 allumages/jour), et ayant eu : grand et petits BIC, à roulette et éléctronique, zippo, tempête, briquets "Jet" et "Flam'up", cricket et mini cricket, plus un paquet de "noname", je confirme qu'en matière de qualité, il n'y a pas mieux que le bon vieux Maxi Bic. Personnellement, aucun problème avec la sécurité enfant au passage, même avec des gants. Le seul concurrent que je peux lui voir est le zippo, car roulette plus large, protegé par du métal, et la flamme tient toute seule, pour s'éclairer c'est pratique. Néanmoins, il faut régulierement le recharger, tant au niveau essence, que pierres et mèche. Donc j'ai finit par le bannir. En plus ça coûte assez cher (on peut en trouver aux alentours de 30€). Pour info, au niveau de la durée de vie (en gaz), un BIC me tient sans problème un mois. Un pack de briquet BIC dans un sac, ça coûte pas cher, et c'est sans remord en cas de perte.

24 janvier 2011 à 14:44:53
Réponse #30

Tony


:up:

D'ailleurs un simple "scotch" bien serré sur plusieurs tours avec une "languette qui dépasse" ça doit aussi fonctionner.

Salut,

Un petit élastique passé sous la languette fonctionne bien aussi  ;).

A+.
Tony.

21 décembre 2011 à 16:05:26
Réponse #31

Spire


J'y avais jamais pensé, mais c'est vrai que c'est très simple de retirer la protection/sécu enfant. Vous passez le tournevis de votre SAK entre la protection et la molette d'allumage, un coup de levier et hop la protection saute. L'allumage est bien plus facile. En cas d'épuisement ou de perte de motricité fine, je pense que ça peut tout changer.
Merci Corin   8)
C'est l'info que je cherchais, merci.
a+

21 décembre 2011 à 17:17:57
Réponse #32

canardvécé


Ce n'est pas le cas pour les briquets à friction qui ne marchent plus aussitôt qu'on les manipule avec des doigts mouillés...

masuyo avait fait un article interessant là dessus

26 décembre 2011 à 23:03:34
Réponse #33

raph



29 décembre 2011 à 20:16:55
Réponse #34

Jérôme A


Quand le bic (petit ou grand)  tombe en panne dans vos mains,on peux quand même sortir une petite flamme
en retirant la partie chromée, on appuie sur le gaz avec le pouce d'une main et avec l'index de l'autre on fait tourner la molette

il en sort une petite flamme de 7 ou 8 mm qui peut dépanner plusieurs fois ...
Bien sur cela ne durera pas, et la flamme est trèèès sensible au vent mais c'est du feu quand même  ;)

@+
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

30 décembre 2011 à 07:32:31
Réponse #35

nemesys


Par curiosité, quelqu'un saurait ou on peut se procurer des Maxi J1 ?
Sur le site, ils sont toujours fabriquer, mais impossible d'en trouver en France...

30 décembre 2011 à 10:05:39
Réponse #36

Dusty


Et bien tout ceci est trés interessant sauf que: (y'a toujours un "sauf que" sinon c'est pas drôle)
Le briquet BIC à "roulette" est a déconseiller en Outdoor pour une simple raison: le gaz sort lorsqu'on appuis sur la palette et dans une poche par exemple, il ce videra plus facilement de son gaz sans que l'on s'en serve.


Etant fumeur je me suis aperçu (trés vite) que ce genre de briquet (toute marque confondu) ne durait pas trés lontemps. :o

En revanche il est possible de retrouver la qualité de BIC et la sécurité de la flamme dans un modèle un peu plus moderne:


Ici aucun risque de perdre du gaz par inadvertance puisque l'allumage ce fait par piezzo et la valve de gaz est trés sensible à la fermeture (s'allume en appuyant fort et à fond, ce referme au moindre millimètre de relachement.

Enfin tout ceci n'est qu'une remarque d'experience...

30 décembre 2011 à 10:52:48
Réponse #37

Pouçot


Salut Dusty!

Etant fumeur aussi, je n'ai jamais rencontré le problème que tu soulèves, alors que mon briquet est toujours dans ma poche de jean. Seulement; après toute une journée passée à marcher sous la pluie, ce sans poncho -donc littéralement trempe de la tête aux pieds- j'ai remarque aussi que la flamme du Bic repartait facilement après séchage, ce qui n'est pas le cas du deuxième modèle que tu présentes !

30 décembre 2011 à 11:24:49
Réponse #38

Achille


Salut Dusty!

Etant fumeur aussi, je n'ai jamais rencontré le problème que tu soulèves, alors que mon briquet est toujours dans ma poche de jean.

Salut Pouce.  :)

Mon avis à deux balles : comme tu es fumeur, tu utilises ton briquet toute la journée et tu en changes régulièrement, ce qui fait que s'il y a des pertes de gaz, tu ne t'en rends pas forcément compte.

Je ne suis pas fumeur mais je porte habituellement un Bic dans ma poche (de jean le plus souvent) et j'ai plusieurs fois retrouvé mon briquet complètement vide. Depuis, j'ai pris l'habitude de sécuriser tous mes modèles avec un serflex pour éviter ce genre de mauvaise surprise.

30 décembre 2011 à 11:45:37
Réponse #39

Dusty


HAHA!!! je serais curieux de voir ton astuce du sert-flex! car si il est vrai que le BIC à piezzo est inéficace une fois mouiller, alors privilégions le BIC à molette!!! et si en plus on peu lui évité ses incontinence c'est le top ^^

30 décembre 2011 à 12:09:40
Réponse #40

Pouçot


Salut Pouce.  :)

Mon avis à deux balles : comme tu es fumeur, tu utilises ton briquet toute la journée et tu en changes régulièrement, ce qui fait que s'il y a des pertes de gaz, tu ne t'en rends pas forcément compte.

Salut! Ma foi, c'est pas faux ca! D'autant plus que j'ai toujours 3 ou 4 briquets de secours dans mon sac. J'aurais jamais envisagé qu'il pouvait se vider tout seul...

@ Dusty: http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,8779.0.html
Descends jusqu'au post de Pics !

30 décembre 2011 à 12:11:01
Réponse #41

guillaume


car si il est vrai que le BIC à piezzo est inéficace une fois mouiller, alors privilégions le BIC à molette!!!

7 posts plus haut, on peut lire totalement l'inverse. Et ça concorde avec ce que pas mal d'entre nous ont pu tester :closedeyes:.

a+

30 décembre 2011 à 12:32:18
Réponse #42

Dusty


(aller on retourne sa veste, je conserve mon bic à piezzo ^^

Maintenant que je suis rassurer sur la résistance à l'eau de celui ci et à son mécanisme qui ne lache pas de gaz dans la poche, je sais ce que je commanderais à noel prochain... (15 caisse de BIC lol)

30 décembre 2011 à 14:07:41
Réponse #43

Jérôme A


un autre truc :

si votre briquet tombe a l'eau ou est mouillé, on fait tourner la molette sur sa cuisse (pas en short hein !)
jusqu'au retour de l'étincelle, le faite de faire tourner rapidement la molette sur les 40/45 cm de la cuisse asséche
le mécanisme ...

@+
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

16 mai 2013 à 13:02:15
Réponse #44

Prouti


Bonjour,

Juste au passage au sujet des briquets BIC : depuis quelques années ils ont instauré cette fameuse norme avec la sécurité enfant. Il s'agit simplement d'un petit bout de fer que vous pouvez enlever sans aucun soucis : je le fais systématiquement sur mes briquets (je suis fumeuse) avec une clé de voiture (mais n'importe quoi de fin et solide ira) : il suffit d'insérer la clé dans le trou par lequel jaillit la flamme et de faire levier afin de soulever les 2 petites pattes devant la molette. Une fois les 2 pattes relevées (ultra facile à faire), il suffit d'insérer la clé sous la sécurité enfant (entre la molette et la sécurité quoi) et de faire également levier, ce qui va déclipser le côté clipsé devant le côté où sort la flamme. Il n'y a plus qu'à tirer de droite à gauche pour faire sortir l'autre côté imbriqué là où y'a le bouton poussoir (attention à ne pas appuyer sur le bouton en le faisant pour ne pas vider inutilement du gaz).

Ca peut vous paraître obscur expliqué comme ça mais retenez qu'avec une clé vous pouvez relever les pattes en métal devant la molette et ensuite ôter facilement le morceau de métal qui fait office de sécurité enfant. Ca prend 15 secondes chrono, je le fais systématiquement car c'est bien plus pratique comme ça !

D'autant que la sécurité enfant peut-être un vrai frein en situation de survie en ce qui vous concerne si vous avez la main pétée et que vous ne pouvez pas appuyer suffisamment fort pour faire tourner la molette.. Bref, comme ça au moins on peut l'allumer contre le pantalon ou n'importe quoi d'autre.

Voilà, juste ce que j'en dis au passage... Si ça peut être utile à quelqu'un un jour.. C'est finalement une sécurité que d'enlever cette sécurité enfant...
« Modifié: 16 mai 2013 à 14:26:30 par Prouti »

16 mai 2013 à 13:42:06
Réponse #45

mrfroggy


Conseil judicieux même si déjà abordé plus haut  :)
cependant, pour avoir connu un gamin qui a foutu le feu dans son lit avaec un briquet(mon frère), a la maison c est peut être pas plus mal de la garder, cette sécurité.J ai bien dis a la maison  :)
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

16 mai 2013 à 14:34:10
Réponse #46

Mishkin


Salut,

Plombier fumeur (chalumeaux et clopes) , au boulot et en bateau, je la laisse la sécurité. Comme dans ces deux cas j'ai souvent les doigts humides, j'ai observé que la sécurité empéchait l'eau qui est sur mon doigt d'atteindre la "bande de grattage". Manoeuvrer la molette avec les doigts mouillés peut empecher le briquet de fonctionner au bout de 3 ou 4 tentatives d'allumage, il faut alors le sécher et l'eau salée attaque la pierre.

Sinon oui, dans le kit feu d'urgence j'ai de toute façon un gros briquet à piezzo, dans la trousse de 1er secours un gros Bic à molette, sécu virée, touche bloquée.
Dans le kit de poche, un mini Bic meme préparation.

Cette sécurité n'a pas que des mauvais aspects ... mais pas toujours ;)

à+

Mishkin

16 mai 2013 à 15:05:56
Réponse #47

Prouti


Oui après, tu fais selon les conditions d'utilisation, c'est juste bon à savoir/se souvenir qu'on peut l'enlever si on prévoit qu'elle pourrait gêner.

Mais j'y pense aussi : sinon, à part les briquets Bic qui sont en effet de qualité (et français), il y a les Clipper (pas français certes) mais qui ont pour avantage d'être entièrement démontable et rechargeable.. Par contre, ils sont de moins bonne qualité que les Bic : personnellement, j'ai d'avantage eu des problèmes de pierre finie avant que le gaz ne soit fini avec des Clipper que avec des Bic... Donc bon, à voir encore selon l'utilisation voulue !

Après, d'un point de vue purement personnel, j'aime mieux prendre des briquets rechargeables car les jetables mettent 100 ans à se dégrader dans la nature, mais ça c'est en situation de "vie". En situation de survie, j'imagine bien que c'est la dernière des préoccupations.

PS : Qu'est-ce qui vaut mieux d'un point de vue résistance climatique extrême : un briquet à essence (genre Zippo, qui sont quand même garantis à vie donc de bonne facture, et toutes les pièces sont démontables) ou un briquet à Butane genre Bic ?

16 mai 2013 à 15:14:31
Réponse #48

Karto


PS : Qu'est-ce qui vaut mieux d'un point de vue résistance climatique extrême (...) ?

D'une point de vue résistance climatique extrême, vaut surtout mieux garder le briquet au sec et au chaud près du corps. ;)
Méfie-toi de l'homme d'une seule citation.

04 octobre 2014 à 12:08:34
Réponse #49

J.


Bonjour à tous, je post ici pour ne pas créer de nouveau sujet.

Une petite vidéo qui montre qu'un bic est décidément plein de ressources.

https://www.youtube.com/watch?v=RoTxh9QhNBg

Je n'ai pas testé le truc je ne peux donc que partager ce lien, mais ça à l'air pas mal.

J. , qui depuis son inscription vous lit avec intérêt et se mets à regarder des trucs louches sur internet ;D :up:


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité