Nos Partenaires

Auteur Sujet: Coton ciré/huilé VS Ventile  (Lu 5524 fois)

07 janvier 2011 à 15:44:56
Lu 5524 fois

arni


Salut

Le coton canvas des anciennes tentes militaires ont une imperméabilité (sans traitement) de 400 mm d'eau, peut-être beaucoup plus avec un cirage ou huilage. Ces tissus sont récupérés des tentes pour en faire des vêtements (comme pour les Gorkas). Il est plus solide que le Ventile mais beaucoup moins respirant avec une enduction de cire/huile.

Le Ventile résiste à, au minimum, 750 mm d'eau. Il est plus fragile que le coton canvas cité plus haut, mais moins bruyant, plus respirant, plus souple.

Au final, je constate qu'il est plus facile et adapté d'appliquer un cirage/huilage sur le coton de base. Pourquoi ? Parce qu'il s'imbibe beaucoup plus facilement que le Ventile, tout simplement. Le coton canvas a un tissage pas trop serré qui laisse quand même passer l'enduction.

Le Ventile a une imperméabilité par construction, non par enduction. Et du fait de son tissage, il n'est pas aisé ET déconseillé d'imbiber/cirer ce tissu de quoi que ce soit, cela conduirai à une inhibition de l'efficacité du Ventile.

Alors au final, ne retrouverai t'on pas une plus grande possibilité d'ajuster l'imperméabilité sur les vêtements en coton canvas pour une somme beaucoup moins onéreuse ?
Avec un bonne enduction de cirage sur le coton canvas on doit bien dépasser les 750 mm du Ventile non ?!

07 janvier 2011 à 16:03:39
Réponse #1

Chris-C


Salut,

Moins onéreuse par apport à quoi?

J'utilise les 2 types de vétement dont tu parles, enfin presque ma veste et une approche du ventile, même type de tissage mais c'est pas tamponner Ventile.

Je t'avoue que ça commence à me saouler d'essayer d'améliorer la déperlence de ces vêtements, aujourd'hui pour moi la solution éconimique c'est de mettre un vetement synthetique par dessus ou dessous quand il pleut.

Mais ça répond pas à ta question.....désolé  :)


07 janvier 2011 à 16:06:00
Réponse #2

Kilbith


Bonjour  :)

(habituellement je ne réponds au post de ceux qui n'ont pas pris le temps de se présenter, mais la qualité de ton post vaux présentation)

Citer
Le Ventile résiste à, au minimum, 750 mm d'eau. Il est plus fragile que le coton canvas cité plus haut, mais moins bruyant, plus respirant, plus souple.
Le Ventile est fait d'un tissu de coton environ deux fois plus léger que le tissu des tentes patrouilles.

Citer
Au final, je constate qu'il est plus facile et adapté d'appliquer un cirage/huilage sur le coton de base. Pourquoi ? Parce qu'il s'imbibe beaucoup plus facilement que le Ventile, tout simplement. Le coton canvas a un tissage pas trop serré qui laisse quand même passer l'enduction.
Le tissu des tentes patrouilles de qualité est avant tout un coton égyptien "longue fibre". Le tissage est en effet plus lâche que celui d'une toile ventile (fil plus épais ou retors ?). Le ventile de plus gros grammage est, si ma mémoire est bonne, moins imperméable que celui de grammage plus fin.

Citer
Le Ventile a une imperméabilité par construction, non par enduction.
C'est controversé. Il a en effet une imperméabilité par nature de la fibre et tissage, mais actuellement on utilise aussi un déperlant dessus (je ne sais pas s'il est vaporisé en surface ou s'il imbibe).
A noter que les tentes patrouilles de qualité réagissent un peu comme du Ventile : une fois mouillée la toile rétrécie (au point qu'il faut parfois détendre la toile sous la pluie sinon elle se déchire. C'est l'inverse pour les tentes en synthétique).

Citer
Et du fait de son tissage, il n'est pas aisé ET déconseillé d'imbiber/cirer ce tissu de quoi que ce soit, cela conduirai à une inhibition de l'efficacité du Ventile.
Il "respirerait" moins...mais une bonne couche de cire le rendrait imperméable. En revanche, peut être qu'une couche trop fine générait l'effet "gonflant", à tester.

Citer
Alors au final, ne retrouverai t'on pas une plus grande possibilité d'ajuster l'imperméabilité sur les vêtements en coton canvas pour une somme beaucoup moins onéreuse ?
Le canvas est beaucoup plus lourd et n'évacue pas la transpiration. Ce que tu décris existe sur le marché c'est un toile de barbour ou, en plus épais et plus lourd, une toile de vêtement Filson. Le poids du coton lourd+enduction donne des vêtements très lourds et rigides. De plus ils se rigidifient souvent au froid.

Le Ventile, c'était plus par le passé un vêtement de montagne ou actuellement de grand froid ou bien encore "buschraft" (surtout car il résiste au feu et qu'il ne subit presque pas de vieillissement). Il devait donc rester léger et confortable à une époque on on ne connaissait que la laine, le coton, le lin et un peu quelques autres trucs. Toutes ces fibres étaient hydrophiles, il fallait impérativement évacuer l'humidité.


Citer
Avec un bonne enduction de cirage sur le coton canvas on doit bien dépasser les 750 mm du Ventile non ?!
Oui : mais cela ne respire plus et c'est sensible au feu. Autant prendre une tissu synthétique au moins aussi solide et beaucoup plus léger. Sauf si on aime le "Low tech" très pérenne.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

07 janvier 2011 à 16:36:54
Réponse #3

Chris-C


Citation de: Kilbith
Le Ventile, c'était plus par le passé un vêtement de montagne ou actuellement de grand froid ou bien encore "buschraft" (surtout car il résiste au feu et qu'il ne subit presque pas de vieillissement

et performance ultime pour moi sur le terrain, il séche trés vite..... ce qui avec les 2 qualités que tu cites en fait un vrai vêtement outdoor.

07 janvier 2011 à 16:44:45
Réponse #4

Kilbith


et performance ultime pour moi sur le terrain, il séche trés vite..... ce qui avec les 2 qualités que tu cites en fait un vrai vêtement outdoor.

C'est pas faux, même si c'est un coton relativement fin (200gr/m²) au final et que l'absence d'enduction lui permet de sécher "par les deux faces" du tissu (je ne suis peut être pas clair).
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

07 janvier 2011 à 17:47:57
Réponse #5

arni


Bonjour à vous deux et merci pour vos réponses.

Citation de: plumok
Moins onéreuse par apport à quoi?

Désolé j'ai oublié de préciser, par rapport au Ventile. Ce dernier étant très cher, le coton canvas beaucoup moins...

Le ventile de plus gros grammage est, si ma mémoire est bonne, moins imperméable que celui de grammage plus fin.

C'est faux. Le Ventile L28 (le plus lourd des Ventile : 285-300 gr/m²) a une imperméabilité de 900 mm, soit plus imperméable que le L24 (200-205 gr/m² - 750 mm d'imperméabilité), ainsi que le L19 et L34 (le plus léger).

Il semblerai que dans le monde du Ventile, le grammage soit légèrement proportionnel à la résistance à l'eau. A part pour le L34, qui lui est un peu hors compétition, puisque sa particularité est d'avoir un tissage extrêmement serré, un truc comme ça... Plus serré que les autres Ventile. Très léger (165-180 gr/m²) mais aussi imperméable que le L24 & 19, plus lourds.

Citer
Le canvas est beaucoup plus lourd et n'évacue pas la transpiration. Ce que tu décris existe sur le marché c'est un toile de barbour ou, en plus épais et plus lourd, une toile de vêtement Filson. Le poids du coton lourd+enduction donne des vêtements très lourds et rigides. De plus ils se rigidifient souvent au froid.

Certes, peu adapté aussi à l'observation animale puisque rigide et bruyant... +1 avec toi pour le choix du synthé par rapport à tous les défauts énoncés du coton huilé, si le budget étant limité bien-sûr.

Par ailleurs je trouve très dommage que le L28 ne soit pas utilisé par les entreprises anglaises, pour ceux qui cherchent tous les avantages du Ventile AVEC une grande solidité... Renseignements pris bien-sûr, il semblerait que ce soit le L24 le plus prisé, mais que je ne trouve pas très résistant à l'abrasion, accrocs (mais déjà plus solide que le tissu de la smock SASS, qui n'est pas véritablement du Ventile). C'est pourquoi j'utilise plus souvent du coton canvas huilé en milieux abrasifs.

Tous les Ventile ne sont pas égaux :)
« Modifié: 07 janvier 2011 à 18:09:03 par arni »

07 janvier 2011 à 18:43:33
Réponse #6

Kilbith


C'est faux. Le Ventile L28 (le plus lourd des Ventile : 285-300 gr/m²) a une imperméabilité de 900 mm, soit plus imperméable que le L24 (200-205 gr/m² - 750 mm d'imperméabilité), ainsi que le L19 et L34 (le plus léger).

En effet, comme quoi la mémoire...
Au temps pour moi.  :)

Citer
Il semblerai que dans le monde du Ventile, le grammage soit légèrement proportionnel à la résistance à l'eau. A part pour le L34, qui lui est un peu hors compétition, puisque sa particularité est d'avoir un tissage extrêmement serré, un truc comme ça... Plus serré que les autres Ventile. Très léger (165-180 gr/m²) mais aussi imperméable que le L24 & 19, plus lourds.

Sur les Specs à part le plus gros grammage (900mm) ils font tous la même performance (750mm) quelque soit le grammage. Il ne semble pas y avoir de correlation évidente. Je me souvenais d'un truc bizarre...

Ventile : http://www.ventile.co.uk/specification.html

Pour la "solidité", ce n'est pas que le poids qui compte : il faut tenir compte de la longueur des fibres (résistance à la déchirure), le diamètre du fil (résistance à l'abrasion), le type de tissage, la présence ou non de DWR....Mais je suis d'accord avec toi le L24 semble faire l'unanimité alors qu'un poil plus solide et résistant à l'eau pour les renforts ce serait préférable.

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité