Nos Partenaires

Auteur Sujet: Wetterlings Large Hunting Axe - Hache - www.pyrene-bushcraft.com [Test DM]  (Lu 35817 fois)

24 décembre 2010 à 15:12:59
Lu 35817 fois

Kilbith


WETTERLINGS LARGE HUNTING AXE




Website Fabricant : WETTERLINGS - http://www.wetterlings.com
Fiche fournisseur : PYRENE BUSHCRAFT - http://www.pyrene-bushcraft.com/boutique/fiche_produit.cfm?ref=Wetterlings-Large-Hunting-Axe&type=44&code_lg=lg_fr&num=61



Bonjour à tous, inutile de me présenter, je crois que tout le monde sait que j'ai 46 ans et que je m'intéresse à la vie en extérieur sous toutes ses formes depuis bientôt 40 ans.

Cette fois-ci, j’ai eu le plaisir de tester la hachette Large Hunting Axe de Wetterlings. Je tiens à préciser que je ne suis pas un bûcheron émérite et que ce test sera celui d’un amateur, pas d’un professionnel.
En revanche comme j'ai eu l'occasion d'utiliser de nombreux types de hachettes je vais me permettre de réaliser quelques comparaisons.




Je vais comparer cette hachette à deux autres modèles que je possède : la Small Hunting Axe du même fabricant et la grande hachette de chez Roselli.

Ces trois outils d’origine scandinave ne sont pas des haches destinées à abattre des arbres. Ce sont bien des outils spécialisés à destination des randonneurs et des chasseurs s'aventurant longtemps en forêt.
D’ailleurs ces trois outils d’un poids modéré possèdent un étui en cuir destiné à les transporter sans danger dans un sac, ou bien encore suspendus à la ceinture.

Les trois hachettes (Wetterlings Large Hunting Axe, grande Roselli, Wetterlings Small Hunting Axe) :




Description

La Large Hunting Axe AVEC sa gaine pèse sur ma balance 1020g (Small Hunting Axe 880g) et possède un manche de 44 cm de long mesuré en dessous du fer soit 11,5 cm de plus que la Small Hunting Axe.  

On constate donc que la Large Hunting Axe n’est guère plus lourde que la Small Hunting Axe. La longueur de son manche permet de la manier à deux mains, même si quelques centimètres supplémentaires seraient bienvenus pour que ce soit réellement confortable (je mesure 1.82m).

Cela reste une hachette dans la mesure où, pour quelqu’un de ma taille, elle finirait sa course dans ma jambe si je dérapais sur la cible. C'est donc un outil dangereux à utiliser, et il faut être particulièrement vigilant.

Le bois de mon exemplaire est parfaitement rectiligne et ne présente aucun défaut, ce n’est pas le cas de ma Small Hunting Axe même si la qualité de son manche reste « acceptable ». Pour en avoir discuté directement avec le gérant de Pyrene Bushcraft, je peux affirmer qu’il contrôle l’état des haches qu’il reçoit de Wetterlings. C’est très professionnel comme attitude.

Les deux hachettes Wetterlings (notez que le fer opposé au tranchant est arrondi et légèrement poli) :




Une hachette c'est environ 1 kg dans le sac et en plus c'est encombrant, il faut donc pouvoir répondre à la question :

À quoi peut servir une hachette en France de nos jours ?


Abattre des arbres

Évidemment, ce sont des outils destinés au départ à abattre des arbres de petites dimensions. En France, cette utilisation est très limitée ne serait-ce que pour des raisons légales.

Si d’aventure, par exemple pour dégager un chemin après une tempête, on envisageait cette utilisation : il ne faut pas se leurrer sur les capacités d’une hachette.
Sa faible masse et la faible longueur des manches ne permettent pas de s’attaquer à des arbres d’un gros diamètre.

Un arbre de 25 centimètres de diamètre me semble être le grand maximum, ce ne sont pas des cognées. Disons-le, dans la gamme Wetterlings il faut s'orienter sur une hache de plus grande dimension si l'on veut un outil vraiment utilisable pour cette fonction.

Test sur un arbre venant d'être coupé :




J'ai donc utilisé la Large Hunting Axe pour débiter un tronc d'arbre coupé dans une propriété privée et avec l'autorisation du propriétaire des lieux.
Vous constaterez que l'entaille est très nette et forme un angle relativement aigüe et la hache pénètre sans difficulté dans le bois.

Je trouve que c'est un avantage important des hachettes scandinaves que j'ai utilisées et des Wetterlings en particulier. L'acier est dur (je dirais au dessus de 55 Rc) et on peut obtenir un excellent tranchant.
La qualité du forgeage et de la trempe permettent d'obtenir un tranchant résilient et durable. On peut d'ailleurs se servir de ces haches pour trancher la viande, ce qui est facilité par l'émouture fine des modèles Hunting de Wetterlings.

C'est assez différent des hachettes « traditionnelles » que j'utilise aussi, qui ont souvent une dureté faible et qui s'émoussent rapidement.
En revanche, alors qu'une hachette s'entretient traditionnellement avec une lime d'ajusteur (tiers point), avec les Wetterlings il est préférable d'utiliser une pierre à aiguiser.

Ces outils sont donc destinés essentiellement à se procurer du combustible et non des matériaux de construction. On va donc dans la pratique s’attaquer à des arbres morts d’un petit diamètre.
Et dans ce cas, la scie est souvent plus efficiente et demande moins d’habilité et d’énergie qu’une hachette, bien plus dangereuse à utiliser.

L’avantage de la hachette, c’est qu’elle est plus solide et durable qu’une scie tout en étant moins spécialisée.
Le défaut, c’est qu’elle est plus lourde et plus dangereuse à utiliser. On doit donc travailler de façon à garantir une bonne sécurité.
Comme vous pouvez le remarquer, j'ai interposé le tronc entre la hache et mes jambes que j'ai d'ailleurs pris le soin de très écarter.
On peut aussi, en cas de grande fatigue, choisir de travailler à genoux. De cette façon, en cas d'erreur le fer vient se ficher dans le sol.

Position pour travailler avec un maximum de sécurité (en l'absence de protection dédiée) :




Préparer des bûches pour le feu

L’arbre est tombé, il faut le débiter. Comme vous le constaterez sur la photo, on peut utiliser la hache pour débiter un tronc en bûches.
Mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique et surtout, une partie importante du bois est « gaspillée » ce qui n’aurait pas été le cas avec une scie.




En définitive, la hachette est surtout un outil destiné à fendre les bûches. Et j’ai donc essentiellement testé la hache pour cette utilisation.

Rappelons ici les deux raisons qui peuvent nous amener à fendre les bûches avec une hachette.
Premièrement, cela permet d'accéder à la partie la plus sèche du bois. Deuxièmement, cela permet d'augmenter la surface utile pour la combustion.
Dans les deux cas, le feu sera plus puissant mais la réserve de bois se consumera plus vite.

La première étape consiste à débiter de petits rondins de bois. Pour ce faire, l'utilisation d'une scie est vraiment utile.
Comme je l'ai dit plus haut, cela évite de « perdre du bois » et surtout le rondin aura une base bien régulière ce qui va faciliter le travail.
À défaut on sera obligé de fendre le rondin avec cette technique :




Cette technique est utilisable avec un rondin irrégulier comme c'est le cas ici. Mais elle est moins rapide que la méthode suivante, plus classique et très peu dangereuse si l'on prend soin de tenir le rondin à l'aide d'une petite tige de bois, et de le placer assez loin sur le billot (excusez-moi pour la qualité de l'image - je disposais de peu de lumière) :




Pour le test, classiquement j’ai fendu du bois sec après l'avoir scié à l'aide d'une scie compacte Fiskars :




Sven Saw démontable :




Ici aussi la hache se comporte parfaitement. Si je compare avec une « Grande Roselli », le comportement n'est pas du tout le même car les fers diffèrent totalement.

Les deux haches sont de longueur équivalente :




Les fers différent par leur forme et surtout par leur épaisseur :



La Wetterlings Large Hunting Axe pénètre sans problème dans le bois, mais peut parfois rester coincée dans une bûche.
A contrario il est pratiquement impossible de « planter » la Roselli dans du bois, et c’est donc logiquement qu’il est pratiquement impossible de la coincer dans une bûche.

Le fer très large de la Roselli en fait une « fendeuse » remarquable mais la rend moins polyvalente.
Au final, la Large Hunting Axe très polyvalente permet d'effectuer le travail sans problèmes mais avec un peu plus d'effort (pour arracher la hache quand elle se coince).

Il est parfois difficile d’entretenir le tranchant d’une hache, c’est le cas pour la Roselli qui a un tranchant quasi convexe.
En revanche, la Wetterlings se comporte admirablement et il est étonnamment facile d’entretenir son tranchant.




Dans les deux cas, on obtient du bois capable de donner de belles braises, ce qui est très utile :




Le travail au camp et la préparation du gibier

Une troisième utilisation de ces outils est le travail de camp, ce qui peut englober la préparation du gibier. D’ailleurs la hache Wetterlings s’appelle bien Large Hunting Axe.

J’ai utilisé la hache pour un petit travail de camp (élagage de branches, marteau pour des clous...) et clairement la Hunting Axe peut être utilisée dans ce sens.
Mais il faut bien dire que la quasi totalité des haches peuvent accomplir ces tâches, quelle que soit leur qualité.

J’ai aussi eu l’occasion d’utiliser cette hache pour préparer du gibier, des cervidés.
Il faut reconnaitre que ce n’est pas vraiment dans les habitudes françaises et il m’a été difficile de systématiser la pratique. Mais la Large Hunting Axe possédant un tranchant assez fin, bien poli et d’un acier relativement dur (donc coupant) pour une hache, elle est utilisable pour les tâches de base : couper les symphyses et même l’écorcher selon la méthode traditionnelle.
 
Normalement, pour cette dernière tâche, le fer de la hachette est arrondi et poli. La démarche préconisée consiste à tirer sur la peau tout en « tapant » avec le fer de la hachette.
Je n’ai pas procédé de la sorte car ce n'est pas l'habitude française et sur mon exemplaire de Large Hunting Axe le fer n'est pas vraiment arrondi ni suffisamment poli.
Ça l’est un peu plus sur le fer de la Small Hunting Axe. Mais dans les deux cas, il faudrait reprendre le travail à la lime et au papier de verre. Je ne l’ai pas fait car je préfère éviter d’avoir un fer rond, inutilisable pour planter des clous par exemple - ce qui me semble plus utile.

Je dois dire qu’il ne m’a pas été possible de me livrer aux tâches suivantes consistant à trancher les têtes, couper les pattes, fendre la colonne pour séparer en deux les carcasses et débiter les quartiers, car cela aurait été aller trop à l’encontre des pratiques de chasse traditionnelles françaises.
Dans nos contrées, ce travail de boucherie est exécuté dans des locaux dédiés avec des outils de boucherie, parfois des outils électriques et généralement après un séjour en chambre froide.
 
En revanche pour préparer du gibier dans la nature donc loin de toute infrastructure, comme cela peut être le cas en Alaska ou en Afrique, je pense que cette hache serait parfaitement adaptée.
Dans ces conditions, une fois le gibier abattu il faut le découper rapidement pour pouvoir le transporter jusqu'au camp de base sous forme de charge individuelle.
Pour arriver à un bon résultat avec une hache, il faut bien sûr connaître les bonnes techniques, qui diffèrent de celles que l’on utilise quand on a les outils de boucherie sous la main.
Par exemple pour couper en long une carcasse, il faut disposer d’une tige d’acier doux assez longue, l’introduire dans le canal central de la colonne de l’animal et se servir de la tige comme d’un guide pour trancher proprement en long la carcasse avec la hache.
Ce sera plus facile de réaliser ce travail avec une feuille de boucher, mais il est possible de le faire avec une hache ayant un profil assez fin comme la Large Hunting Axe.


Conclusion

J’ai trouvé que cette hache était vraiment excellente et surtout polyvalente.

On peut occasionnellement l’utiliser à deux mains, elle est très bien équilibrée et la forme fine du tranchant peut être utilisée pour préparer le gibier.
On peut aussi se servir de la hache comme d’un marteau puisque l’arrière est poli.

Ce n’est pas une hache d’abattage et pour cet emploi il faudra s’orienter vers un modèle ayant un manche plus long et une tête plus lourde, ce qui est envisageable dans le cas d'une expédition à plusieurs.
Si l'on est seul, dans ce cas on dépasse largement le poids de 1 kilo et l’encombrement devient gênant, même avec un gros sac. Il faut alors prévoir un pulka.

Kilbith
 





« Modifié: 24 décembre 2010 à 16:00:54 par Mathieu »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

24 décembre 2010 à 16:01:26
Réponse #1

PUBLICITÉ




PYRENE BUSHCRAFT, votre boutique spécialisée dans le matos pour la survie, le bushcraft et la rando nature.

Une solide sélection de produits éprouvés sur le terrain : Tarps et Tentes, Couchage, Cuisine, Feu, Outils Coupants, Sacs à Dos, Vêtements, Accessoires

PYRENE BUSHCRAFT vous propose de nombreuses marques dont beaucoup n’étaient pas disponibles en France jusqu'à présent (Frost River, Swanndri, Littlbug, Wetterlings, Kuenzi, Kelly Kettle, Brisa…) ainsi que les incontournables (Mora, Woolpower, Snugpak, Helsport, BCB…).
Tous ces articles sont en stock afin de vous livrer rapidement (J+2). Nous assurons le SAV et les garanties sur tous les produits que nous vendons.

Chez PYRENE BUSHCRAFT nous avons la volonté de satisfaire notre clientèle et sommes à votre disposition pour vous conseiller et vous orienter vers le matériel dont vous avez besoin. N’hésitez pas à nous contacter directement par téléphone (05 61 64 60 37) ou par email (franck@pyrene-bushcraft.com).

pyrene-bushcraft.com

09 janvier 2011 à 11:39:45
Réponse #2

fab05


Cette hachette ressemble comme deux gouttes d'eau à la Small Forest Axe de chez Gransfors Bruks que je trouve exceptionnelle.
50 cm, moins d'1 kg.
Mais c'est avant tout pour couper, particulièrement ébrancher.
Après expérience, je trouve infiniment plus facile et plus rapide de débiter les rondins quelques soient leur diamètre avec une scie à cadre type Bahco modèle moyen (56 cm). Il y a deux types de dentures.
On considère souvent qu'une hache sert à fendre et de ce fait j'ai été surpris de constater l'inexistence des cognées en France. (Une cognée est bien plus légère qu'un merlin qui a aussi une autre fonction).

Toujours chez Gransfors Bruks, j'ai la Small Splitting Axe (60 cm, 1,6 kg). Les joues sont creusées et évasées progressivement. Elle peut s'utiliser à une main et l'efficacité est incroyable et sans commune mesure avec une hachette qui va très souvent rester plantée. Le haut du manche est protégé car on a vite fait d'abîmer celui d'une hachette en fendant.
Je m'en sers pour fendre d'un coup d'assez grosses bûches mais aussi, en la tenant près du fer, pour faire rapidement des mini buchettes.

Bien sûr sur le terrain une hachette peut faire office de cognée pour les petits morceaux de bois et sera plus polyvalente car il n'est pas question d'emporter la cognée. Par contre, pour un camp, je m'interroge sur le fait d'emporter également la scie, plus encombrante que lourde mais tellement efficace...

09 janvier 2011 à 11:59:11
Réponse #3

jbc


gransfors a rachetter wetterlings et hultafors  d'ou une certaine ressemblance
bark river a aussi customiser des wetterlings polie et reprofiler
 



09 janvier 2011 à 12:12:23
Réponse #4

Kilbith


Bonjour,  :)

Les Wetterlings sont très proches des Gransfors Bruks car elles sont la même origine scnadinave. Pour ce que j'en connais, la finition des Wetterlings est d'origine un peu inférieure, mais "suffisante", par rapport aux Gransfors Bruks. Avec un peu d'huile de coude, on peut obtenir un très bel outil et on fait des économies au final (les Wetterlings sont moins chères).

Pour la question relative aux scies, c'est un "vaste débat":
L'avantage d'une scie c'est qu'elle demande moins d'efforts et donne de bons résultats même si on est peu expérimenté. On se blesse moins gravement aussi. C'est un outil plus efficient que la hache pour débiter on obtient un résultat avec moins d'effort et avec moins de perte de bois.
De son coté, la hache est souvent plus lourde mais moins encombrante. Elle est beaucoup plus polyvalente entre les mains d'un homme expérimenté qu'une scie, on peut construire une maison ou un navire avec des haches, pas avec une scie. C'est un outil "low tech" qui est très solide et demande un entretien plus simple qu'une scie sur le terrain. C'est aussi un outil utilisable dans un but de défense, ce qui dans certain cas peut (pouvait) être utile. En revanche, on doit bine l'utilser sous peine de se blesser gravement, particulièrement pour les hachettes.


Je profite de cette réponse pour signaler ces excellents fils (en anglais) sur Bushcraft.uk :

Sur la sélection d'une hache : http://www.bushcraftuk.com/forum/showthread.php?t=16606

Sur l'aiguisage d'une hache : http://www.bushcraftuk.com/forum/showthread.php?t=22814

Merci pour tes questions et remarques.  :)

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

09 janvier 2011 à 12:28:43
Réponse #5

jbc



09 janvier 2011 à 12:39:54
Réponse #6

Kilbith


et je rajouterais le lien wiki sur les hachettes
http://wiki.davidmanise.com/index.php/Hachettes_-_techniques_d%27utilisation_et_pr%C3%A9cautions

Évidemment : Je ne l'ai pas signalé car tout le monde, ici, le connait par coeur et surtout le met en pratique.  :closedeyes:
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

09 janvier 2011 à 18:57:51
Réponse #7

cedx


Je promène le petit modèle avec moi, c'est plus confortable et rapide que le batonnage...

11 janvier 2011 à 15:03:11
Réponse #8

Pics (Vincent.D)


Superbe post... Avec du signal+++ sur la sécurité d'utilisation :up: :up:

Do More With Less & K.I.S.S.

22 septembre 2011 à 17:31:28
Réponse #9

Mrod


Bonjour,

Superbe Did, merci pour ce test.

J'aimerai rebondir sur ce que disait Fab05:
Citer
Cette hachette ressemble comme deux gouttes d'eau à la Small Forest Axe de chez Gransfors Bruks que je trouve exceptionnelle.
50 cm, moins d'1 kg.
Car je possède la Small Forest Axe de Gransfors Bruks depuis quelques années et j'ai pu essayer la Large Hunting Axe de Wetterling lors de la dernière rencontre du forum en Cévennes.

Ce sont deux hachettes différentes malgré leur ressemblance. La Large Hunting Axe de Wetterling est légèrement plus longue (quelques centimètres) et plus lourde ce qui la rends plus efficace pour les gros travaux où la puissance prime, de l'abattage notamment. En contrepartie on se fatigue beaucoup plus vite en la manient que la Small Forest Axe de Gransfors Bruks qui est un peux moins efficace (à relativiser car tout de même très efficace avec son profil fin). C'est sur des tâche qui demandent moins de puissance comme de l'ébranchage ou de la sculpture que l'on préférera donc la Small Forest Axe de Gransfors Bruks.

Ces différences sont tout de même très subtil et dans les deux cas se sont deux très bonnes hachettes, je les recommandent.

Cordialement,
Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

09 mars 2015 à 14:43:34
Réponse #10

Kilbith


Un petit UP!

Juste pour signaler que quelques cinq années après ce test, la hache se comporte toujours fort bien (testée en environnement boréal depuis cette première revue)....

....mais surtout, j'insiste sur le fait qu'il est important d'observer les consignes de sécurité. Encore plus quand on est fatigué à la fin d'une longue journée.

Récemment, j'ai encore pu constater qu'un randonneur anglo saxon coupant du bois en Laponie dans un refuge, s'est entaillé la chaussure.

Il avait fait les fautes classiques :
- Bûche à fendre non positionnée le plus loin possible sur le billot.
- Pieds pas assez écartés
- Pas assez abaissé.



Comme il utilisait une hache de longueur normale (mise à disposition par le refuge), heureusement pour lui le fer est venu se loger dans la semelle de la chaussure (pas de blessure grave).

Avec une hachette, du fait du manche plus court, il aurait eu une blessure grave  (tibia ou genou) avec des secours à plusieurs heures (au mieux).

Lire, relire, faire lire et appliquer le Wiki : http://wiki.davidmanise.com/index.php/Hachettes_-_techniques_d%27utilisation_et_pr%C3%A9cautions


On est tous très bon bien sûr, c'est juste pour les débutants de moins de 77 ans.  :closedeyes:

Be safe !
« Modifié: 09 mars 2015 à 14:52:43 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

11 mars 2015 à 09:45:41
Réponse #11

Mrod


Ma petite astuce pour éviter les accidents de hachette quand on refends. Suite à une petite frayeur où ma gransfors est venue se planter à ras de mon genou. A 5cm près ma rotule y passait.


J'ai retaillé une buche d'environ 40cm de diamètre sur 15cm d'épaisseur et pour travailler je m'agenouille devant. En étant assez proche du billot on va instinctivement placer la bûche à refendre au plus loin et comme le bassin ce trouve à même hauteur que le billot on ne risque pas de s'envoyer la hachette dans les guibolles. Et on a pas à ce pencher pour ramasser le bois  ;D

Nico,
Débutant à la hachette depuis 25 ans
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

11 mars 2015 à 11:23:16
Réponse #12

loico


Sinon, autre technique empruntée au type de MCQBushcraft (dont je conseille la chaine Youtube aux anglophones. Il est conscient de son public et parle lentement, c'est très accessible).
Il suffit de plier les genoux  légèrement au moment où le fer frappe le bois. Ainsi, on met plus d'inertie, et la trajectoire du fer complètement changé, rendant impossible la blessure accidentelle.

11 mars 2015 à 17:53:33
Réponse #13

Mrod


Ça se sent que tu refends pas dix stères de bois... une flexion à chaque bûche... Quoi que c'est une méthode douce pour faire travailler mes quadriceps  :lol:

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

12 mars 2015 à 09:05:48
Réponse #14

loico


Je parle bushcraft, pas préparation du stock pour l'hiver  :-\

12 mars 2015 à 09:41:08
Réponse #15

Mrod


Rassure toi, je fléchi les jambes quand je refends au merlin. C'était juste pour te taquiner.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

09 juin 2015 à 15:37:19
Réponse #16

max65871


Plus que fléchir les jambes, il faut s'arranger pour que la hache soit horizontale lorsqu'elle touche le bois.
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

10 juin 2015 à 10:36:52
Réponse #17

Mrod


Salut Max,

Les deux sont important. L'un pour des raisons de sécurité et l'autre l'efficacité. Tu as raison de le stipuler car si le manche est bien horizontal et les bras tendus cela veux dire aussi que tu es bien positionné, le plus loin possible de la bûche.

Je pense que le plus important, même quand on maîtrise le geste, c'est la vigilance. Car quand on refends 10 stères de bois voir plus un accident peu vite arriver. Personnellement j'arrive, en général, à m'arrêter quand je sens que la vigilance diminue trop où que je commence à être trop fatigué pour maîtriser le geste.

Autre astuce pour éviter de perdre un pied avec une hache, je crois qu'on en avait parlé sur un autre fil, c'est l'utilisation d'un pneu dans lequel on place la bûche à refendre. Non seulement c'est pratique pour ramasser et plus sécu car les morceaux ne partent pas dans tout les sens. Et en plus de ça, quand le merlin ou la hache passent à travers la buche et continues leur course ils sont stoppé par le pneu. J'utilise cette technique depuis quelques temps (le pneu) et j'en suis très content. J'ai même fixé le pneu directement sur le billot dédié à la refente comme ça ça ne bouge plus.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

16 juin 2015 à 11:28:43
Réponse #18

max65871


A la seule condition de fendre avec un truc qui ne coupe pas ;)
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

16 juin 2015 à 14:44:15
Réponse #19

Mrod


C'est certain que si tu n'utilise pas l'outils adapté à la tâche que tu accomplis il risque d'y avoir des complications.

C'est pour ça que maintenant j'ai deux hachettes, suite à ma mésaventure dont je parlais précédemment. Une qui coupe, profil fin, pour couper. Une qui coupe pas, profil épais pour la refente du petit bois.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité