Nos Partenaires

Auteur Sujet: Histoire de sangliers, GSM, GPS, hélico et jumelles de vision nocturne  (Lu 7912 fois)

08 décembre 2010 à 11:26:40
Lu 7912 fois

François


Espérer le meilleur, prévoir le pire.

08 décembre 2010 à 11:51:58
Réponse #1

Outdoorsman


Coincée toute une nuit dans un arbre à cause de sangliers

Je dirais plutôt "Coincée dans un arbre à cause de sa connerie" parce que des sangliers qui s'attaquent à des promeneurs  :lol:

"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

08 décembre 2010 à 12:05:47
Réponse #2

Guigui


Salut,
Je dirais plutôt "Coincée dans un arbre à cause de sa connerie" parce que des sangliers qui s'attaquent à des promeneurs  :lol:
Le qualificatif est un peu fort, non ?
Il n'y a qu'une seule manière de le savoir : il faut essayer.

08 décembre 2010 à 12:09:30
Réponse #3

Paintedhorse


Je dirais plutôt "Coincée dans un arbre à cause de sa connerie" parce que des sangliers qui s'attaquent à des promeneurs  :lol:



Cela arrive bien plus souvant qu'on imagine!
Aussi bien promeneur que voiture.
Il vaut mieux faire TRES attention quand on croise un sanglier.

08 décembre 2010 à 12:22:13
Réponse #4

managarm


un sanglier adulte, c'est stupide (du genre à foncer dans une voiture en mouvement) mais en général, il vous évite en forêt.
Le seul cas d'attaque, c'est si vous trouvez un marcassin et que sa mère vous tombe dessus.
Etre effrayée par une harde, ça se conçoit pour une citadine, mais de là à grimper dans un arbre et s'y blesser, effectivement, c'est de la connerie.

08 décembre 2010 à 12:46:36
Réponse #5

mad


Exemple typique des erreurs de la civilisation actuelle : on claque plein de fric au lieu de laisser opérer la sélection naturelle  ;# :lol:

(remarque à prendre un petit peu au second degré quand même)

08 décembre 2010 à 12:53:31
Réponse #6

kodiak


Les sangliers garous çà n'existent pas trop sorry (pardon en anglais quoi), en fait cette jeune femme pour se sauver d'un hypothétique danger tenant plus du fantasme que de la réalité,
1) c'est mis en danger elle même, en finissant par ce blesser serieusement
2) à mis sa mere en danger qui c'est également bléssée elle même
3) à mobiliser des moyens de secours conséquents,qui se sont fort heureusement revéles utiles au final

Doit être content Darwin, quant il s'aperçoit que tant de gens s'emploient à démontrer la véracité de ses théories
 :lol:
Mon passe-temps favori est la conversation coupée de silences. Les autres fournissent la conversation, moi les silences.

08 décembre 2010 à 13:07:23
Réponse #7

François


Bon, quand on en est rendu à faire appel aux secours, c'est en général qu'on a fait une connerie ... et qu'on ferai une encore plus grosse en ne les appelant pas ;#
(ceci dit une compagnie de sangliers manœuvrant dans une forte pente, il y a de quoi en affoler plus d'un(e))

Ce qui m'intéresse plus c'est le déroulement des secours. Extraits de l'article de La Dépêche :

Citer
Entre-temps, la victime a pu être contactée sur son portable. Une chance dans cette « zone blanche » souvent non couverte par les antennes-relais. Grâce à son téléphone équipé d'un GPS, elle est parvenue à donner sa localisation exacte, sous le Cap des Têches.

Citer
la victime souffrait du dos et du bassin et ne pouvait plus bouger. La jeune femme avait fait une chute de deux mètres dans l'arbre et s'était coincée dans les branches.
/ ... /
Avec ses chaussures pas vraiment adaptées (le couple était parti en catastrophe), la mère souffrait d'une entorse du genou et était en état d'hypothermie après avoir cheminé longuement dans la neige

Citer
Mère et fille ont été prises en charge aux environs d'une heure du matin, plus de huit heures après le début de la mésaventure
/ ... /
« Opérationnelles en secours en montagne depuis quelques mois à peine, les jumelles à vision nocturne ont fait progresser de façon notable le secours de nuit. Avant, selon la configuration des lieux, l'opération aurait dû être réalisée à dos d'homme et aurait duré beaucoup plus longtemps », a expliqué le brigadier-chef Nogué, responsable de l'intervention.

Quand même huit heures immobilisée dans un arbre et dans la neige, malgré les moyens mis en oeuvre et le très bon déroulement des secours.
A méditer.
« Modifié: 08 décembre 2010 à 13:20:18 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

08 décembre 2010 à 13:13:32
Réponse #8

Kilbith


Psssst on ne dit pas harde pour les sangliers mais "compagnie".  ;)

Sinon un sanglier ne va pas vous foncer volontairement dessus, sauf au ferme (mais là vous l'avez cherché). En revanche, s'il fuit et que vous êtes sur son chemin, il ne va pas faire de détour. Dans ce cas cela peut être utile de grimper dans un arbre car il peut délibérément vous viser. Pas besoin de grimper sur la cime, juste un peu plus d'un mètre : les sangliers "sauteurs" cela n'existe pas.

C'est une bête intelligente, endurante et extrêmement courageuse le sanglier. Il ne se rend jamais.  :love:

« Modifié: 08 décembre 2010 à 13:24:21 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

08 décembre 2010 à 13:19:14
Réponse #9

François


Psssst on ne dit pas harde pour les sangliers mais "compagnie".  ;)
Je corrige, et tu peux aussi écrire à La Dépêche pour les informer :D
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

08 décembre 2010 à 13:22:34
Réponse #10

Kilbith


Je corrige, et tu peux aussi écrire à La Dépêche pour les informer :D

J'avais noté...mais bon, c'est le correspondant de_la_vallée_d'à_coté qui a du écrire l'article. Enfin tu vois ce que je veux dire.  ;#
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

08 décembre 2010 à 13:25:03
Réponse #11

mad


Il m'est arrivé à trois reprises de grimper sur un arbre en Guyane quand j'étais entouré et menacé par des pécaris à lèvres blanches. Comme je ne les avais pas agressés, ils ont toujours fini par partir. Mais il est arrivé des accidents sérieux avec ces bestioles qui se déplacent par groupes importants (jusqu'à plusieurs centaines). Avec les sangliers, je n'ai jamais eu  d'ennui, mais il est vrai qu'une laie avec ses petits, je passe mon chemin ...

08 décembre 2010 à 13:40:04
Réponse #12

Chris-C


Citer
Etre effrayée par une harde, ça se conçoit pour une citadine, mais de là à grimper dans un arbre et s'y blesser, effectivement, c'est de la connerie

je cite ton passage managarm mais ce qui suis ce veux plutot général.
Pour des gens habitués on va dire que c'est une connerie alors que en faite c'est un manque d'information.

Si cette personne débarque sur le forum en tapant dans un moteur de recherche "comment survivre à une attaque de sanglier"
si elle voit qu'on trouve que c'est une connerie elle se sentira génée pour poser des questions et peut être repartira toujours aussi mal informé. 

voila c'était mon quart d'heure pensons global    ;)

08 décembre 2010 à 13:42:58
Réponse #13

Chris-C


ce qui nous concerne en faite c'est plutôt ce passage:

Citer
Ils ont croisé les parents de la jeune femme, qui avaient commencé seuls des recherches de leur côté. Avec ses chaussures pas vraiment adaptées (le couple était parti en catastrophe), la mère souffrait d'une entorse du genou et était en état d'hypothermie après avoir cheminé longuement dans la neige


08 décembre 2010 à 13:48:24
Réponse #14

Leif


ou comment aggravé la situation.

mais comment former ou instruire de façon générique le citoyen lambda?

08 décembre 2010 à 14:05:10
Réponse #15

Guigui


Pour des gens habitués on va dire que c'est une connerie alors que en faite c'est un manque d'information.
C'est aussi ce que je pense.
Elle a eu peur et a réagi en fonction de son analyse de la situation, avec ses observations, ses connaissances/croyances et ce dont elle se sentait capable. A-t-elle fait une erreur ?

Les parents avaient le temps de se préparer pour éviter le sur-accident ; mais ils ont, semble-t-il, confondu vitesse et précipitation.
Il n'y a qu'une seule manière de le savoir : il faut essayer.

08 décembre 2010 à 14:15:51
Réponse #16

mirmidon


Il m'est arrivé à trois reprises de grimper sur un arbre en Guyane quand j'étais entouré et menacé par des pécaris à lèvres blanches. Comme je ne les avais pas agressés, ils ont toujours fini par partir. Mais il est arrivé des accidents sérieux avec ces bestioles qui se déplacent par groupes importants (jusqu'à plusieurs centaines). Avec les sangliers, je n'ai jamais eu  d'ennui, mais il est vrai qu'une laie avec ses petits, je passe mon chemin ...

avec des poils hirsutes et des claquements de dents   ;D et des odeurs très fortes  :-[

A+

je ne suis n'y pour n'y contre bien au contraire

08 décembre 2010 à 14:29:58
Réponse #17

Chris-C


Citer
mais comment former ou instruire de façon générique le citoyen lambda?

je pense que c'est au citoyen lambda d'être curieux et de rechercher l'info.
L'info aujourd'hui, si tu es demandeur y'a de quoi faire.

Ceci dis je comprend tout à fait la réaction, elle a eu peur, d'instinct elle est monté dans l'arbre.
Si ça ce trouve même aprés un stage niveau 8 en connaissance de la vie du sanglier, elle serait quand même monté dans l'arbre.

Perso je me suis déjà retrouvé de nuit sur un chemin avec un sanglier manifestement pas commode,  c'est pas franchement le jour ou j'ai été le plus détendu de ma vie.

08 décembre 2010 à 14:54:44
Réponse #18

managarm


Psssst on ne dit pas harde pour les sangliers mais "compagnie".  ;)
si, on peut : "Une harde est un troupeau d'ongulés sauvages, notamment de ruminants" (petit Robert)

08 décembre 2010 à 18:43:35
Réponse #19

bushiben


Il m'est arrivé à trois reprises de grimper sur un arbre en Guyane quand j'étais entouré et menacé par des pécaris à lèvres blanches. Comme je ne les avais pas agressés, ils ont toujours fini par partir. Mais il est arrivé des accidents sérieux avec ces bestioles qui se déplacent par groupes importants (jusqu'à plusieurs centaines). Avec les sangliers, je n'ai jamais eu  d'ennui, mais il est vrai qu'une laie avec ses petits, je passe mon chemin ...

et d'expérience, les pécaris sautent bien (certes pas en hauteur), mais en longueur oui !!!
De plus, dans l'hypothèse que vous les chassiez, je vous déconseille de tirer les premiers du groupe ou de la "compagnie", attendez donc qu'ils soient tous passés et tirez le dernier.
Dans le cas contraire attendez vous a un rude face a face, car en général ils stoppent leur progression et reste sur place a chercher l'agresseur, et croyez moi une morsure ou un coup de défense de pécaris peut faire de très important dégâts. A bon entendeur salut.... ;)
- Ce que tu vis au sommet te change profondément et te devient indispensable...
- L'alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé... - Gaston Rébuffat

- Grimpez si vous le voulez, mais n'oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu'un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur. N'agissez jamais à la hâte, prenez garde au moindre pas.
Et dès le début, pensez que ce pourrait être la fin - Edward Whymper

08 décembre 2010 à 21:34:57
Réponse #20

Loriot


Je me suis fait surprendre une fois par un gligli alors que je faisais ma grosse commission au pied d'un arbre. Le fute sur les chevilles  :D
Bin c'est lui qui a eu peur.  ::)
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

08 décembre 2010 à 21:39:39
Réponse #21

bushiben


Je me suis fait surprendre une fois par un gligli alors que je faisais ma grosse commission au pied d'un arbre. Le fute sur les chevilles  :D
Bin c'est lui qui a eu peur.  ::)

" L'anaconda est un prédateur du cochon bois "  :lol:   :lol:
- Ce que tu vis au sommet te change profondément et te devient indispensable...
- L'alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé... - Gaston Rébuffat

- Grimpez si vous le voulez, mais n'oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu'un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur. N'agissez jamais à la hâte, prenez garde au moindre pas.
Et dès le début, pensez que ce pourrait être la fin - Edward Whymper

08 décembre 2010 à 21:44:27
Réponse #22

Mad Max


Citer
si, on peut : "Une harde est un troupeau d'ongulés sauvages, notamment de ruminants" (petit Robert)

Il faut en particulier se méfier des chevaux qui détestent se faire traiter d'ongulés.
UNPACT Member
Devenez instantanément et gratuitement plus intelligent en cliquant sur ce lien.

08 décembre 2010 à 22:00:27
Réponse #23

mad


De toutes façons, "ongulés" n'est plus un terme usité en taxonomie  ;# ...

09 décembre 2010 à 01:10:46
Réponse #24

François


Finalement, je crois que j'ai eu tord de laisser trainer le mot "sanglier" dans les titres ;D
C'est vendeur, mais cela détourne l'attention du corps de l'histoire, dans la quelle ces braves bêtes ne jouent qu'un rôle mineur.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité