Nos Partenaires

Auteur Sujet: Mon kit de survie/fond de sac/cube/bob minimaliste  (Lu 33986 fois)

25 novembre 2010 à 21:29:09
Lu 33986 fois

guillaume


Salut les amis :) !

À  la demande de certains, voici ce que je trimballe en permanence avec moi dès que je met les pieds dehors. Appelez-le comme vous voulez, il est systématiquement avec moi dès que je sors dans la verte (excepté les grande rando), que ce soit pour 2H ou 1 semaine.

Pour moi, il doit être mis en œuvre en quelques minutes, tout en étant toujours auto-suffisant. Par exemple, je n'ai pas besoin d'attendre que ma flotte soit prête à boire (enfin presque) ou encore je n'ai besoin que d'un support pour mon abri et encore, je peux m'en passer.
De plus, le matos qui est maintenant dans le sac est du matos durable : finit les couvertures de survie qui se déchirent, les "sac de survie", les gourdes-ziploc à usage unique parce que 3 semaines ça peut être long...

Assez parlé, voici la liste avec les explications (note : pour les membres du CEETS, c'est que même qui est posté là-bas)...

Le kit :



I) Le petit matos :

-Mon nouveau "carcajou" :



Huskbarthai faisait quelques couteaux en stock-rémouval à ses heures perdues. J'ai hérité d'un carcajou-like squelette que j'ai fais trempé par Anke et dont Corbak m'a fait l'étui en kydex (rouge évidemment). Ce cocktail détonnant m'a donné un carcajou de moins de 200 gr étui compris :). Je peux bien évidemment y enlever la paracorde pour garder les trous libres et prolonger le couteau par un manche quelconque (j'avais tester ça avec le bushman, on peut faire un machette de fortune) ;).
Sur l'étui du carcajou est enroulé environ 15 mètres de fil de pêche (résistance 12 kg) avec une cuillère dont une des dents du trident a été coupé pour qu'elle ne dépasse pas lorsque celle-ci est rangé sur l'étui. Il y a un émerillon pour éviter que le fil ne vrille lorsque la cuillère tourne.
La drisse marron accrochée sur l'étui me sert à mettre le couteau dans une poche en accrochant l'extrémité de la PC sur un bouton d'une poche ou à la ceinture. Ce mode de port est nouveau pour moi mais qu'est-ce que c'est pratique : pas besoin de soulever ces fringues en hiver pour choper le couteau, discret, etc (quel con de pas avoir copié les "anciens" plus tôt...).

-Mon porte-clef/drisse :



Environ 5m de paracorde tressée (que je peux enlever sans supprimer ma drisse : l'âme est indépendante, ainsi mon petit matos sera toujours attaché même sans les 5m de paracorde), un briquet piezzo (j'ai trouvé un briquet piezzo dans la terre en forêt une fois, tout rouillé, plus de gaz : le piezzo marchait encore) avec du duck-tape entouré autour, un sifflet fox 40, un œuf Manise boosté (avec de la chambre à air, du bois gras et du magnésium dedans lol), plusieurs lambeaux de chambre à air, un firesteel avec poignée en bois gras et mon mini Opinel servant à gratter le firesteel (trop bête de pourrir le tranchant de son couteau dessus...).

-Une scie fiskar : un couteau comme celui que j'ai n'est pas suffisant pour faire un gros feu en plein l'hiver par exemple.

-Une frontale tikka XP avec un filtre blanc et un filtre rouge (et de la PC orange pour la retrouver :D). Pas de piles de rechange, hey non. J'ai remarqué qu'au final je ne les utilisais jamais parce que je recharge mes piles régulièrement (toutes les 2-3 sorties environ). Puis j'ai une petite Fenix dans la poche.
Bon, au stage 1+2+3, je me suis trouvé un peu con lorsque ma frontale s'est retrouvée sans pile. Heureusement que la Fenix était là et que j'ai plein de petites photon-like partout sur mon matos. Cette fois-ci, je me suis rendu compte que d'avoir la lumière ET les mains libres était un plus indéniable, heureusement que David m'a filé des piles de rechange...

-Des lunettes de soleil premier prix D4 : légère et elles protègent même sur les côtés. Contenues dans une pochette pour ne pas les rayer. Remarquez l'élastique jaune cher à Hassan de chez SFS pour ne pas les perdre.

-Une boussole Recta. Tout nouveau. J'hésite encore à l'enlever parce que ma montre est suffisante pour ne pas que je tourne en rond. Mais bon, pour les stages elle est pratique...
Contenue dans la même pochette que les lunettes.

-Le contenant : sur la photo, on voit encore une ancienne version du kit, il était dans une PLCE. Criss Kenton m'a filé un sac étanche Exped d'environ 20L. Je sais, c'est grand mais comprimé avec les élastiques, ça fait environ le volume de la PLCE. Du moment que l'ensemble du kit tient dans le volume d'une PLCE, le contrat est remplis et là, l'avantage est que je peux augmenter le volume de la poche, très, très appréciable pour mettre un vêtement en plus, de l'eau, en cours de route.

Le sac Exped avec le kit dedans :



25 novembre 2010 à 21:30:27
Réponse #1

guillaume


II) La trousse à pharmacie/à bordel formée par un ziploc duck-tapé :





-Pansement compressif multi-usages :



Sert de pansement compressif, pansement pour plais moyenne, pansement après-brûlure, pansement écharpe.
La poche du pansement (sur laquelle sont inscrits les gestes de premiers secours) contient : trois compresses (trois jours de pansement pour plaies bénignes), une dosette de café (stimulant, brochodilatateur de fortune), un préservatif :D, plusieurs hameçons, une plaquette de codoliprane, un crayon de papier et sa gomme, un mini miroir (afin de checker les tiques, miroir de signalisation), une fiche de renseignements (allergies, personnes à prévenir, opération, don d'organes, etc.), pince à épiler avec une épingle à nourrice.

-2 chocolats suisses au guarana :



Stimulant (Si jamais les 3 secondes avec la connerie doivent passer par prendre un stimulant pour éviter de s'endormir dans les pires conditions...) mais aussi et surtout les barres les plus énergétiques que j'ai pu trouver (les kinders countrie peuvent le faire aussi). J'ai environ 500 kcal avec ces 2 barres.

-6 pastilles amichauff (ex rations françaises) : permettent de faire chauffer rapidement de l'eau afin de boire une boisson chaude, le reste servant de bouillotte dans la Nalgène. Avec un litre d'eau et les 6 pastilles ont passe une nuit légèrement en dessous de 0°C sans feu et sans abri élaboré (en mode tortue par exemple ;)). Bon on se réveille environ toutes les heures/heures et demie mais c'est toujours mieux que pas de sommeil du tout... Et à la fin on n'a plus d'eau n'y de pastille mais on survit à une fraîche nuit sans avoir eu le temps de rien préparer (le premier jour par exemple...).

-Un paquet de mouchoirs sous ziploc avec un pré-filtre de rechange pour la paille (si usé ou, comme me le faisait remarquer Raiderscouts, si jamais une colonie de microbes se développe dans le pré-filtre).

-3 bouillons de poule : pour tous ceux qui en ont marre de manger des soupes d'orties sans assaisonnement ;D. Cela sert aussi seul, notamment pour réchauffer le corps par l'intérieur la nuit.

-Huile essentielle d'arbre à thé. Ceux qui connaissent savent qu'avec ça, un peu d'Helicrisum (manque encore) et le codoliprane, j'ai tout ce qu'il me faut. Il y du fil à coudre d'enroulé autour du flacon (pas sur la photo).

-Un stylo lance-fusées et 4 fusées contenues dans une boite de chewing-gum. Sur la boite de fusées est scotchée une aiguille à coudre.

25 novembre 2010 à 21:30:59
Réponse #2

guillaume


III) Abri/protection contre les éléments :

-Une surface étanche : pendant longtemps ça été mon poncho ABL mais récemment je l'ai remplacé par une couverture de survie de l'espace, plus légère, assez grande pour que je tienne dessous, avec des œillets mais surtout avec l'effet réfléchissant qui apporte un plus non négligeable en terme de chaleur par radiation.
Ma surface étanche est toujours préparée comme suit : sur deux des œillets de la longueur j'attache de la drisse (que je roule sur elle-même pour la ranger) qui me sert à attacher l'abri aux arbres ou autres. Puis sur l'autre longueur je prépare des boucles de drisse pour pouvoir y faire passer des piquets plus gros que des sardines, comme des piquets fait en bois par exemple...Pour monter mon abri là, il me faut au minimum un support d'un côté.

-Un morceau de mousse aluminisé : c'est LA petite révolution, ça change la vie ! Tout simplement parce que lorsque tout se barre en c*u!lle, on a pas forcément 1H devant soi pour faire ne serait-ce qu'un matelas végétal qui tient la route.
Il me couvre du haut des fesses jusqu'au cou, la tête étant isolée par le sac.

-Un sursac D4 modifié : celui que m'a valu définitivement le surnom de Durex-man :D.
En effet, je peux m'en servir comme poncho : le bas se ferme par cordon et je peux passer mes bras dans deux ouvertures qui se ferment par scratchs. Ainsi j'ai pas protection contre la pluie (il m'a d'ailleurs sauvé la mise lors d'un stage où on a eu neige puis pluie : ma Fjallraven était bien trempée et me refroidissait).
Ce sursac est un peu la pièce maîtresse du cube. C'est en voyant Cubitus dormir dans le sien lors d'un stage que j'ai remplacé mon blizzar pack par mon sursac. Du coup, j'ai plus le gros problème de refroidissement qu'on a lorsqu'on sort d'un sac de survie parce que on est trempé de condensation tout en étant efficace : on se créer une bulle de chaleur dans le sursac (alors avec une bouillote je ne vous raconte pas). D'ailleurs David et Anne peuvent attester que je dors plutôt bien en stage :D.
Enfin, grâce au sursac, je n'ai pas besoin de me faire un édredon de feuilles qui me prendra 3H à confectionner. J'arrive, je monte l'abri, je m'enfile dans le sursac et zou, sur le matelas !

Voici les photos du sursac/veste :



Le cordon de serrage en bas :



Les scratchs pour fermer l'ouverture des bras :



Les scratchs tiennent encore avec la couture pourri que j'avais fais a la main il y a plus de 3 ans :D. J'ai refais la couture du bas à la machine, j'ai réimperméabilisé et refait les coutures au silproof il y a peu.

Si vous regardez bien, j'ai tout ce qu'il faut : un matelas, une sorte de sac de couchage et un abri. J'ai rien a faire ! Je m'installe en 10 min et il ne me faut qu'un support (encore que je peux pousser le vice à ne prendre que le sursac si jamais il n'y a rien où suspendre mon abri -pas testé-).

-Un surpantalon (ex K-way armée française) : trop con de tremper le bas de son pantalon en situation de survie, autant garder le peu de chaleur qu'on a en nous... Je trouve que c'est une pièce extrêmement importante, au même titre qu'un bonnet (quiconque a déjà marché en plein vent et sous la pluie avec un pantalon en polycoton me comprend...) mais qui manque bien souvent dans les kits. Va être remplacé par un modèle respirant.

-Un buff orange (évidemment ;)) avec partie en polaire. Bon tout le monde sait à quoi ça sert, au même titre qu'un bandana mais en mieux car plus chaud sur une partie de sa longueur.
J'ai fait quelques trous à l'extrémité de la partie polaire pour mieux refermer en mode cagoule.
Peut servir de moustiquaire de tête de fortune (pas testé sur le long terme).
Si jamais j'arrive à alléger un peu plus mon cube, je mettrais volontiers un bob.

-Gant cuir avec manchette (ex armée française) : merci Raiderscouts ! Géniaux ces gants, avec une manchette assez longue pour recouvrir les manches. Imperméabilisés.
Je suis revenu sur ma décision du "non gant" à cause du CVMD. En effet, je ne me suis jamais grièvement blessé les mains mais si jamais ça arrive un jour, je serais en situation de survie. Autant les protéger un peu mieux...

25 novembre 2010 à 21:31:19
Réponse #3

guillaume


IV) Hydratation :

-Paille filtrante Aquarimer Frontier Pro (merci Plumok !) : une autre révolution de mon cube. Sans dec, l'essayer c'est l'adopter : paille filtrante, filtre à poser sur poche à eau ou bouteille de soda, filtre par gravité (à condition d'avoir soit une grande quantité d'eau, soit appuyer dessus pour avoir une pression suffisante).
Dernièrement, grâce à David, j'ai su qu'on savait lorsqu'elle était en fin de vie : elle se bouche toute seule.

-Nalgène (avec encore du fil et une cuillère dessus). Dès que je peux, je la remplace par une Ortlieb 4L : plus légère (de moitié quand même !) mais surtout je pourrais augmenter mon emport en eau en cours de route (d'où la nécessité d'un sac modulable en volume ;)).
Autre point important : elle a un pas de vis type bouteilles de soda (que n'ont pas les MSR), utile pour connecter ma paille filtrante directement sur la poche à eau, toujours dans le but d'éviter d'attendre que ma flotte soit prête (bah oui, des fois c'est juste pas possible de prévoir sa flotte 30min à l'avance...).

-Gamelle en boite de conserve : environ 1L, plus léger et chauffe mieux qu'un machin en titan (bah oui la tôle est fine et ondulée, il y a plus de surfaces d'échanges), le tout pour que dalle :).
Une anse en fil de fer, le reste étant entouré autour de la gamelle : il doit y avoir environ 3m de fil de fer pour bricoler ou faire des collets. Lorsqu'il devient trop cassant, je le change (dont dès que la anse pète car c'est elle qui est toujours tordue).
Pour info, je crois que ça fait 4 ans que j'utilise ce système et j'ai essayé plein d'autres trucs : quart Nalgène, quart AF, etc et rien ne rassemble l'ensemble dans caractéristiques de ma gamelle.

V) Bouffe :

Là je dis merci Kikou a donner un concept une fois et qu'il avait adapté à sa ration : combler les trous par des éléments de plus en plus fin.
Kikou, je me suis permis de reprendre ton idée et je l'ai adaptée à ma sauce.
Je suis parti du constat que ce qui arrivait à me donner de l'énergie en rando c'était les cacahuètes, noix de cajoux, de pécan (?), etc. De plus, ce qui est le plus calorique dans la bouffe, ce sont les lipides (l'huile tourne à 900 kcal non ?).
Alors je me fait mes mélanges de noix du Brésil, noix de pécan, noisettes, cacahuètes, etc. Ce qui vient combler les trous est de la levure de bière (celle pour salade hein). Je suis bien content d'avoir trouvé ce truc, la levure étant un excellent complément alimentaire (les carences en situations de survie arrivent vite) mais aussi très énergétique. Je rajoute aussi un peu de sucre de canne pour l'énergie rapide et comme les cacahuètes sont salées, j'ai tout ce qu'il faut !
Hein qu'elle est bonne David ? ;)

Je vois deux gros avantage à cette ration : je peux la faire moi-même et elle n'est pas cher (parce que les rations de survie BCB ou autre hein...) mais surtout elle n'a pas besoin d'eau, de chauffage ou quoique ce soit d'autre.
Si j'avais plus de place j'en ferais plus. Là j'ai ½ ziploc moyen.


J'ai pu tester tout ça à maintes reprises lors des stages de David ou encore lors de diverses sorties à la journée. Il est donc validé et re-re validé. Et à chaque fois je suis content de son contenu. Malheureusement, je n'ai pas encore pu le tester sous une grande quantité de neige.

Voilà, vous savez tout et à part le remplacement de la Nalgène par l'Ortlieb, le rachat d'un surpantalon et peut-être l'ajout d'un bob, je ne pense pas que le contenu de mon kitt évoluera beaucoup. C'est rare de dire ça mais j'ai (presque) enfin finit :).
Ce qui est le plus susceptible d'évoluer est le contenant. Là je suis obligé d'avoir un sac où je le met tel quel dedans. Si David réalise son proto Kastinger avec la possibilité d'attacher une PLCE dedans, alors j'atteindrais le Nirvana lol.

a+

PS : Désolé pour la tartine, je comprendrais que certains zappent par faute de temps. Mais il vaut mieux expliquer les choses clairement pour voir comment elles s'imbriquent sinon c'est dénué de tout sens.
Désolé pour les fautes d'orthographe par ailleurs...

25 novembre 2010 à 21:41:24
Réponse #4

Gros Calou


Il l'a fait, applaudissements et respect mes amis  :doubleup: :doubleup: :doubleup: :doubleup:  :love: :love: :love: :love:  :up: :up: :up: :up:

25 novembre 2010 à 21:56:22
Réponse #5

Criss Kenton


Merci Guillaume  :up:

Citer
(encore que je peux pousser le vice à ne prendre que le sursac si jamais il n'y a rien où suspendre mon abri -pas testé-).
J'ai testé pour toi  :)
Déjà passé deux nuits sous de gros, gros orages estivaux avec comme seule protection ce sursac D4, sans duvet, juste avec les vêtements de la journée. Au moins 8h enfermé dedans à chaque fois et nickel: bien au sec, bien au chaud et très peu de condensation. Dans le cas d'un bivouac à l'arrache je te confirme que ça le fait ;) (pour ceux qui se souviennent, l'une des deux nuits était le fameux épisode des abeilles en hongrie  ;D  ;D)

Peut-être faire gaffe aux infiltrations au niveau des bras dans ton cas et bien veiller à ligaturer le bas.

Avec le cordon de serrage en bas, c'est le même principe que le Bivanorak. Normalement tu devrais aussi sans problème pouvoir le remonter au niveau de la taille pour en faire une veste de pluie et ainsi avoir les jambes plus libres ;)

25 novembre 2010 à 22:03:56
Réponse #6

zapi


très, très interessant, bravo pour les explications  :up:

25 novembre 2010 à 22:04:22
Réponse #7

guillaume


Cool, merci à toi Criss !

Effectivement j'utilise le sursac comme veste de pluie ;).

a+

25 novembre 2010 à 22:34:44
Réponse #8

H.H.L


Merci pour cet exposé, je pense que je vais m'en inspiré pour mon bob.

25 novembre 2010 à 22:52:26
Réponse #9

Cyril


Houlala, ça transpire l'expérience à l'état pur. Va falloir bookmarker ce post pour pouvoir le lire à tête reposée... et à plusieurs reprises. De quoi faire à la fois un sacré ménage dans mon brol et une révolution sur ma shopping list :)
Merci.

26 novembre 2010 à 07:12:32
Réponse #10

Clemstout


Alors là bravo! Chaque objet est justifié et déja expérimenté, c'est là que l'on voit un kit qui tient la route! Félicitations!

J'émettrai juste un petit avertissement concernant la levure de bière (tu la prends sous forme de paillettes c'est ça?) : ça craint vilainement l'humidité et la chaleur (dans la mesure où l'on souhaite conserver ses qualités nutritives du moins!), mais comme c'est dans un ziploc à priori...eh beh non même la dessus on peut pas le reprendre!!  :closedeyes:   :lol: :lol: impec'  ;)

Encore merci de partager avec nous ce kit qui risque d'en apprendre et d'en inspirer (moi le premier  :-[) plus d'un!

Clemstout
Développe en toi l'indépendance à tout moment, avec bienveillance, simplicité et modestie.--Marc-Aurèle--

26 novembre 2010 à 09:30:51
Réponse #11

Kilbith


Bonjour,

C'est pas mal!  :D :D :D

 ;#

A moins que je me trompe il me semble qu'il manque (peut être : un kit c'est perso!) deux objets. Comme il peuvent faire (au moins) double emploi et sont très légers et compacts cela mérite ce petit post.

- Je mettrais (éventuellement) dans le kit premier soin de gants très fins "d'auscultation". D'une part cela sert à éviter de contaminer une plaie ou de se contaminer, cela sert aussi comme VBL sous des gants.

- J'ajouterais (éventuellement) des chaussettes VBL comme il y en a chez AD. C'est pas lourd, c'est pas encombrant on peut s'en servir comme VBL sur plusieurs jours afin de maintenir l'isolation, ou bien simplement comme couche imperméable quand on a les chaussures trempées. On peut aussi choisir de traverser une guet avec. En plus cela fait deux sac étanches à disposition (pas la fermeture) ou bien encore des moufles étanches. Cela peut aussi servir à faire fondre lentement de la neige.

 :)
« Modifié: 26 novembre 2010 à 09:52:52 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 novembre 2010 à 10:55:56
Réponse #12

Clôtaire


Salut guillaume !

Si j'ai bien compris, à ça, tu rajoutes de quoi bivouaquer ?

Et tu rajoutes quoi alors ?  ;#

Merci d'avance
" Ne vous embarrassez point trop de vous procurer de nouvelles choses, soit en habits, soit en amis. "

" Si humble que soit votre vie, faites y honneur et vivez-la; ne l'esquivez ni n'en dites de mal. "

Henry David Thoreau

https://sites.google.com/site/bandoftheroad

26 novembre 2010 à 11:08:56
Réponse #13

Chris-C


Citation de: Kilbith
- J'ajouterais (éventuellement) des chaussettes VBL comme il y en a chez AD. C'est pas lourd, c'est pas encombrant on peut s'en servir comme VBL sur plusieurs jours afin de maintenir l'isolation, ou bien simplement comme couche imperméable quand on a les chaussures trempées. On peut aussi choisir de traverser une guet avec. En plus cela fait deux sac étanches à disposition (pas la fermeture) ou bien encore des moufles étanches. Cela peut aussi servir à faire fondre lentement de la neige.

Ou des ziploc.... à moins que l'utilisation soit prévue avant le départ et sur une longue période.
J'ai utilisé ce système pendant pas mal de temps, l'hiver, aujourd'hui j'ai pris des chausettes VBL car je suis convaincu par l'efficacité.
Mais pour mettre dans un kit 4 saisons, ziploc ou sac poubelle ça suffit.

a+

26 novembre 2010 à 11:42:34
Réponse #14

Chris-C


Citer
un briquet piezzo (j'ai trouvé un briquet piezzo dans la terre en forêt une fois, tout rouillé, plus de gaz : le piezzo marchait encore

tu veux dire que tu trimballe un briquet vide??  :huh:

Citer
plusieurs hameçons

Pour faire des sutures d'urgence? note pour moi "ne pas me faire de plaie profonde en présence de Guillaume"  ;#

Citer
une couverture de survie de l'espace

Space blanquet?

Citer
Un sursac D4 modifié

Les bras ne sont pas protégés? tu as un vetement déperlant?

Citer
l'huile tourne à 900 kcal non ?).

ça dépend de la quantité  ;)

Citer
Le contenant :

le contenant n'est plus dans la PLCE? pourquoi? tu le transporte comment du coup dans ton sac de rando?
le sac exped c'est comme un sac à dos? c'est resistant?

trés bon kit,
une idée du poids sans eau?

a+  :)

26 novembre 2010 à 13:40:51
Réponse #15

guillaume


Did, j'allais répondre la même chose que Plumok :

Ou des ziploc.... à moins que l'utilisation soit prévue avant le départ et sur une longue période.
J'ai utilisé ce système pendant pas mal de temps, l'hiver, aujourd'hui j'ai pris des chausettes VBL car je suis convaincu par l'efficacité.
Mais pour mettre dans un kit 4 saisons, ziploc ou sac poubelle ça suffit.

Ps con l'idée, c'est vrai que 2-3 sacs poubelle ne feraient pas de mal, je note.

Même question amenée par le titre du post : "fond de sac".
Si tu pouvais en deux mots préciser le concept.
Est-ce par exemple le plus petit dénominateur commun pour toutes tes sorties dans la verte ? Que tu complète en fonction du terrain, de la durée, du climat.

Bah si je veux être MUL, je rajoute juste mon boulder à l'équipement, un peu de bouffe et un peu plus d'eau (actuellement je rajoute une poche à eau vu que je n'ai pas encore acheté l'Ortlieb 4L), le tout dans le Kastinger et basta :).
C'est ça le gros plus de mon cube : pour 4 kg (dont un litre de flotte), j'ai déjà presque tout ce qu'il faut !

tu veux dire que tu trimballe un briquet vide??  :huh:

Non, c'était juste pour illustrer l'idée.

Citer
Pour faire des sutures d'urgence? note pour moi "ne pas me faire de plaie profonde en présence de Guillaume"  ;#

Non, pour une ligne dormante mais chut ;).
Citer
Space blanquet?

Ouaip.

Citer
Les bras ne sont pas protégés? tu as un vetement déperlant?

Non mais si ça drache vraiment je rentre les bras. Sauf quand je dois couper du bois par exemple. Mais c'est un faible inconvénient par rapport aux avantages du sursac modifié ;).


Citer
le contenant n'est plus dans la PLCE? pourquoi? tu le transporte comment du coup dans ton sac de rando?
le sac exped c'est comme un sac à dos? c'est resistant?

Direct dans le sac à dos. Le sac étanche Exped est vraiment un gros plus : il est assez résistant (dans le sens où je n'ai pas encore réussi à la percer ;#) et l'étanchéité permet de ne pas se soucier du contenu sous la flotte. Eplus, il est très léger et fait presque 25L une fois blindé (contenu modulable).

a+

26 novembre 2010 à 13:53:10
Réponse #16

Kilbith


Did, j'allais répondre la même chose que Plumok :

Ps con l'idée, c'est vrai que 2-3 sacs poubelle ne feraient pas de mal, je note.


Oui "ça le fait", mais comme tu mettais l'accent sur le durable. Le sac poubelle est de toute façon un "must have".

On peut toujours faire "3 trous" dans un sac car il faut aussi noter que le principe VBL est aussi valable pour le torse dans la mesure où, même s'il ne bloque pas la transpiration, il préserve la couche d'isolant que tu portes sur le torse de l'humidité. C'est toujours bon pour l'isolation, même si tu ne portes pas de vêtement en duvet.

Pour les gants ?  :huh:
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 novembre 2010 à 14:12:25
Réponse #17

Diesel


À  la demande de certains, voici ce que je trimballe en permanence avec moi dès que je met les pieds dehors. Appelez-le comme vous voulez, il est systématiquement avec moi dès que je sors dans la verte (excepté les grande rando), que ce soit pour 2H ou 1 semaine.
Et le pire, c'est qu'il ne plaisante même pas.
Lors de notre sortie dans le cantal, le seul a oser s'aventurer à 200m du camp avec son kit, c'était lui.  ;D

La preuve en image.  :)


J'aime beaucoup son kit, qui sent le vécu et beaucoup d'expérience in vivo sur le terrain.
Par contre, la ou je trouve qu'il manque quelques trucs, c'est au niveau vêtement. Une couche chaude en plus serait un vrai plus.
Le risque le plus basique n°1 en Europe et en France généralement, c'est l'hypothermie (surtout quand tu te jettes directement à la flotte). :D

En tout cas, c'est le truc qui m'a toujours manqué en 1er (hors accident). Vu que généralement, c'est la théorie des dominos, si tu te cailles dès le départ .......
Le 1er truc à protéger pour moi, c'est sa chaleur corporelle (que ce soit du à la température ou aux conditions genre pluie, vent ....).
Il reste l'option de faire un feu mais ce n'est pas toujours si évident que ça. Et bien sûr toujours dans l'optique de devoir se déplacer pour X raisons.

En tout cas, bravo Guillaume. Il est top ton cube. ;)

26 novembre 2010 à 17:26:02
Réponse #18

guillaume


C'est exacte, je n'ai pas de couche chaude même si j'y ai longtemps réfléchi. Voici pourquoi :

-Outre le poids que ça ajoute en plus, ça ajoute beaucoup plus de volume en général et donc le cube ne peut plus se loger en fond de sac et atteindrait le volume critique de "j'ai la flemme de transporter ça".
-Lorsque je sors, je prends systématiquement une veste avec moi. Typiquement elle est accroché sur l'extérieur du cube quand le cube est seul. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'avais ajouté de la paracorde sur le devant de ma PLCE. Exemple : en été je prends une softsheel très légère ou une veste de treillis. En hiver, c'est actuellement une parka hollandaise avec doublure en acrylique et goretex :love: ou ma jallraven modifiée si pas trop froid.
-J'ai déjà mon sursac qui créer un belle bulle de chaleur, même en mouvement
-En statique, avec la space blanket, le sursac, le matelas et le briquet (en plus du buff et les gants), en position tortue je peux vous dire que ça dépote ça mère ;#.

Pour les gants, je vais y réfléchir mais je me suis toujours dit que le temps que je les sorte, le gars aura déjà bien empiré (pas envie de les fixer à l'extérieur du sac).

a+

26 novembre 2010 à 18:07:53
Réponse #19

Chris-C


Citer
Pour les gants, je vais y réfléchir mais je me suis toujours dit que le temps que je les sorte, le gars aura déjà bien empiré (pas envie de les fixer à l'extérieur du sac).

le but c'est d'éviter que tu choppes une saloperie ou que tu l'as transmette... c'est l'histoire du sur accident.
Et puis c'est utile pour plein d'autres chose.

26 novembre 2010 à 19:30:14
Réponse #20

Campeur


c'est vrai qu'à la lecture je me demande chaque fois ce qu'il faut rajouter... pourquoi s'e*****er à emmener plus puisque qu'apparemment ça couvre quasiment tous les besoins...

je suis content de lire l'origine de durexman... depuis le temps  :D

merci guillaume  ;)

"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

26 novembre 2010 à 20:20:52
Réponse #21

Diesel


-Outre le poids que ça ajoute en plus, ça ajoute beaucoup plus de volume en général et donc le cube ne peut plus se loger en fond de sac et atteindrait le volume critique de "j'ai la flemme de transporter ça".
ça dépend de ce que tu prends. A l'origine, tout tenait dans une PLCE dans mon cas.
J'ai eu une approche un peu différente pour le mien (enfin l'époque ou j'y travaillai encore un peu). Le cube devait être quelque d'autonome et ce qu'il contenait devait pouvoir garantir de la chaleur sans avoir à requérir de montage particulier, de combustible, etc .... Et bien sûr pouvoir se déplacer sans entraves. En partant du principe qu'évidement, je n'aurai pas la tenue kivabien (genre tu pars par un beau soleil en T-shirt et te tu retrouves sous la neige).  ;D
ça a été un choix de sacrifier de la place pour ma doudoune dans la PLCE puis le petit sac que tu connais déjà.
Le problème a été de faire le choix de la durée et de la simplicité.
Et ce qui dure le plus, c'est un vêtement .... enfin selon le raisonnement que j'ai tenu à l'époque.
Isolé du sol, sans feu, dans mon poncho, ça m'a permis de de dormir par +5°C "relativement" confortablement. Peut-être plus bas mais je n'ai pas testé plus froid. Et ce n'est pas devenu un fond de sac ni un cube de toute façon. Un demi sac de rando/bushcraft de 10l qui fait tout et rien de bien.  ;#
Sauf si on le considère sous l'angle du projet cube évidemment.

-J'ai déjà mon sursac qui créer un belle bulle de chaleur, même en mouvement
Correction, il t'évite perdre de la chaleur par convection, il ne crée rien nuance.  ;)
Mais tu as raison, ça protège bien mieux qu'un simple coupe vent, le simple fait de se protéger en plus les cuisses économise un joli paquet de calorie.

-En statique, avec la space blanket, le sursac, le matelas et le briquet (en plus du buff et les gants), en position tortue je peux vous dire que ça dépote ça mère ;#.
Oui sur une durée toute relative. Une bougie fait aussi pas mal l'affaire et en plus si tu peux poser tes fesses sur ton sac ou un bout de tapis de sol .... C'est le bonheur assuré tant qu'elle dure elle aussi. ;D
Mais on revient au problème de générer de la chaleur en plus. La doudoune ne produit rien, ne demande rien, elle permet juste de conserver au mieux sa chaleur.
Il faudra un jour que je teste si se chauffer au briquet bic est plus rentable qu'avec une bougie chauffe-plat par exemple. La bougie, c'est 3h30 à 4 heure en continue. :-\. 22g pour un briquet bic standard, 17g pour la bougie et elle nécessite en plus un briquet pour l'allumer.
Dilemme cornélien.  :glare:

De toute façon, tu l'as certainement plus testé ce que tu as que moi, je te fais confiance. :)

26 novembre 2010 à 22:33:17
Réponse #22

Rod


Salut Guillaume,

merci pour ton retour d'expérience! :up:

Bien à toi,

Rod

27 novembre 2010 à 14:05:48
Réponse #23

0-Senseii


Et en terme de poids ça pèse combien tout ça :D ^^ ?

27 novembre 2010 à 14:19:59
Réponse #24

guillaume


C'est ça le gros plus de mon cube : pour 4 kg (dont un litre de flotte), j'ai déjà presque tout ce qu'il faut !

a+

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité