Nos Partenaires

Auteur Sujet: Feu et humidité  (Lu 24693 fois)

16 décembre 2020 à 12:26:12
Réponse #100

DavidManise


Novice en feu, j'ai constaté aussi que la résine fonctionne très très bien. Par contre ça colle aux doigts, ou au couteau.

Le gel hydroalcoolique fonctionne à merveille pour dissoudre les résidus, tant sur le couteau que sur les doigts. 

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

17 décembre 2020 à 21:54:33
Réponse #101

Chill


Une recherche web sur "combustion bois file:pdf" retourne une littérature abondante, dont certains articles de qualité me semble-t-il. C'est évidemment principalement centré sur les cheminées, poêles et inserts, mais il y a presque toujours un chapitre plus ou moins technique sur la combustion proprement dite.
 
Un exemple parmi beaucoup d'autres, dédié à la culture du Manitou : http://www.santecom.qc.ca/Bibliothequevirtuelle/Abitibi/64407.pdf
ou encore plus théorique : http://www.appanpc.fr/_docs/7/fckeditor/file/Revues/AirPur/Airpur_81_Sawerysyn.pdf. Filez directement à une synthèse page 6/10 au § II-4

Je ne trouve pas le cours du CNIPCI en ligne ... Trop vieux ?

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

16 mai 2021 à 15:43:16
Réponse #102

toubibdecampagne


Bonjour
Pour allumer facilement un feu en conditions humides, j'utilise des ronces mortes.  (Il faut les chercher sous les ronces fraîches). Evidemment il faut des gants, un couteau pour râper les épines.  Les tiges de ronces (mortes) ont l'avantage de présenter un vernis étanche qui protège l'intérieur des tiges  (qui lui est fibreux mais reste sec même quand il a plu).
Il faut  casser et tordre les tiges  sèches pour faire apparaître les fibres.
En plus les ronces sont assez ubiquitaires.

17 mai 2021 à 09:45:55
Réponse #103

lambda


Le gel hydroalcoolique fonctionne à merveille pour dissoudre les résidus, tant sur le couteau que sur les doigts. 

David

Je redéterre ce post, juste pour plussoyer sur l'efficacité du gel alcoolique en ce qui concerne du nettoyage de terrain.

Juste une petite anecdote dans ce sens... (un peu hors sujet, il est vrai...  :-[)

Lors d'un campement hivernal Là Haut, j'avais, au cours d'une nuit qui tournait entre -20 et -30, installé un appareil photo sur son trépied à proximité de mon feu de camp afin de le maintenir à une température pas trop froide (pour l'électronique, les batteries...), afin de pouvoir l'utiliser à la volée à tout moment en cours de nuit pour photographier des aurores boréales. Par contre, il n'avait pas de cache d'objectif (impossible de mettre la main dessus), donc la lentille frontale était à l'air libre.

Au bout d'un moment de veille, je me suis endormi malgré moi sous mon tarp, et au matin, en me réveillant, j'ai récupéré l'appareil.... Sa lentille frontale d'objectif était recouverte d'une couche fine "graisseuse"/poisseuse déposée au cours de la nuit par la fumée du feu. Le feu était alimenté uniquement par du résineux.

J'ai pu nettoyer et rattraper complètement l'objectif en le nettoyant avec du gel hydroalcoolique et de simples kleenex..... quelques minutes de frottement circulaire et de "trempouille" avec un peu de gel déposé dessus.....

Bref, le gel hydroalcoolique, c'est vraiment toujours un bon truc multi-usage à avoir au fond du sac...

à+
Lambda
« Modifié: 17 mai 2021 à 09:56:17 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

25 mai 2021 à 21:10:17
Réponse #104

guillaume


Bonjour
Pour allumer facilement un feu en conditions humides, j'utilise des ronces mortes.  (Il faut les chercher sous les ronces fraîches). Evidemment il faut des gants, un couteau pour râper les épines.  Les tiges de ronces (mortes) ont l'avantage de présenter un vernis étanche qui protège l'intérieur des tiges  (qui lui est fibreux mais reste sec même quand il a plu).
Il faut  casser et tordre les tiges  sèches pour faire apparaître les fibres.
En plus les ronces sont assez ubiquitaires.

Les fibres dont tu parles sont assez denses non ? Cela fait comme une sorte de mousse très dense. Trop dense pour que ça brûle correctement selon mon expérience .

A+

25 mai 2021 à 21:29:04
Réponse #105

Rantanplan


Je redécouvre le noisetier, en mode réchaud à bois:

+  sur une "touffe", il y a souvent une perche morte sur pied...
+ ... qui se casse à la main. Si récalcitrant, un coup de leuku / une entaille de scie SAK et ça casse quand même.
+ fibres très droites -> se fend easy
+ fibres très droites (bis) & bois tendre -> on en extrait des copeaux avec une facilité déconcertante
+ bois peu dense -> brule très vite, mais sans faire des escarbilles

Dans un coin de feuillus, en l'absence de bouleaux c'est un bon bois de démarrage AMHA

Seul point noir, étant un bois léger, il pourrit vite, ce qui peut occasionner de fausses joies lors de la collecte.

J'ai le sentiment d'être passé à coté de cette essence... Le bouleau & les résineux "bushcraft" / les bois de chauffe classiques m'ont bouché les yeux.
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

25 mai 2021 à 21:38:47
Réponse #106

Pierrot


Citer
Les fibres dont tu parles sont assez denses non ? Cela fait comme une sorte de mousse très dense.

J'ai l'impression que tu confonds avec la moelle des ronces qui est effectivement dense.

Là, il parle des fibres que l'on obtient entre l'enveloppe extérieure et ladite moelle.

Et je confirme que ça fonctionne très bien.  :up:

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité