Nos Partenaires

Auteur Sujet: [Retex] deux jours dans l'humidité et le froid : première neige dans le Cantal.  (Lu 24596 fois)

19 octobre 2010 à 23:23:27
Réponse #75

choco


Ma petite liste du matos emporté :


Mes vêtements:

- Chaussures Meindel Burma pro.
- 2 paires de chaussettes de chez D4 (rayon chasse, à peu près 50% laine, très chaude et montante)  :up:
- T.shirt téchnique manche longue Mizzuno.
- Polaire fine Oldo.
- Pantalon Oldo, très dépérlant et chaud, seul hic : pas de poches cargo.
- 2 boxers synthétiques.
- Shemag.
- Bonnet en laine merrinos et oppossum de chez Arklight, très confortable et chaud.  :up:
- Gants D4 en cuir épais, et doublé (très chaud et passe très bien DANS le feu.
- Pull ranger shirt de Swaandri
-Veste Swaandri bushirt  :love
-Poncho D4 ultralight (pour le prix  :doubleup:)

Pour la nuit :

-T.shirt synthé manche longue
-Bas de survet synthé.
-buff, le modèle de base en bonnet (je laisse le haut de mon sac de couchage un peu ouvert, car je bouge beaucoup le nuit, je dort assez peu)


Couchage

- Sac de couchage de chez Liddl (moins de 35 euros, annoncé pour un 0° confort, avec les vêtement de nuits et les chaussettes en laine, je n'ai absolument pas eu froid, content de cet achat, plus dans une optique de test et de doubler quelques Items, dans l'optique de déppanner des proches qui souhaiteraient me suivre ...   ;# )
-Drap de soie D4.

Isolation :

-Space blanket.
-Tapis ridge rest.


Abris:

-Tarp D4 3x3 (rapport qualité prix indiscutable  :closedeyes:)
-paracorde

Portage :

-Sac à dos Frost river Timber cruiser.
-Pochette de ceinture M1 Maxped.
à l'interieur:
     *Leatherman charge ALX 25TH anniv.
     *Iphone
     *Briquet bic grand modèle.
     * porte feuille (permis, CNI, CB, C. vitale et quelques billets)

-Pochette de ceinture en cuir custom.
à l'interieur:
      *appareil photo
      * une quinzaine de M de paracorde


Dans les poches :

- Mouchoirs
- Nitecore D10.

Autour du cou :

- Superbe et très efficace petit neck P-H.
- Photon like, sifflet fox 40, pince oncle bill.


Côté bouf :

-mug Takonka encastable sous nalgène
-popote 2,5l Takonka (pas utilisé  :'( )

- Soupe japonaise  :love:
- Lyo curry poulet/pâtes.
-Saucissons fermiers.
-Barres céréales.
-Miel.
-Châtaignes

Et pour le côté plus bushcraft chappatis sucré et salé (1kg de chaque, mais ça n'a pas trop plus semble-t-il, normal il y avait d'énormes quatre quart, pain d'épices au miel, etc ...  ;#)

(salé : sel, 50% farine semi complète bio, et 50% farine blanche)

(sucré : farine blanche, un petit peu de maizena, sucre cassonade (dans lequel je laisse 3 gousses de vanille bourbon ouvertes), poudre d'amande, un tout petit peu de coco rapée).

Pochette USMC :
à l'interieur:

-sel
-poivre
-sucre
-miel
-bouillons
-sanygel
-mouchoirs papier
-1 grand Zip lock.
-1 sporck / fourchette  plastique light ly fire
-1 grande cuillère métal
-1 fourchette métal
-morceau d'éponge

-2 nalgènes.


Sécurité / secours :

Petite pochette low alpine:
à l'intérieur :
       *pansements
       *bandages
       *gants vinyl x2 paires.
       *compresses stériles.
       *stéri strip
       * tires tiques
       *micropur forte
       *aquatabs
       *sparadrap
       *tampon compact x 2
       *biséptine
       *1 préservatif
       *1 miroir de campagne (en métal très fin chez USMC)
       *petite boite, avec pas mal de médoc, anti douleur, anti hystaminique, anti hémétique( dompéridonne), anti inflamatoire, arestal et thiorphan
         pour dyahrée, et encore pas mal d'autres trucs ...

Pour la toilette dans une petite pochette :

-brosse à dent
-mini dentifrice
-un morceau de savon d'Alep
-lingettes BB
-dermophil indien
-1 bandana


Couteau à la ceinture :

-Mora classique n°2

Pochette à feux custom en cuir:
à l'interieur:

-fire steel
-bois gras
-tampons (mini)
-sisal

Autres :

-Petits bouts de tapis de sol
-mini lanterne
-paille aquarima frontier pro
-couteau de scuplture pour bois multilames flexcut :love:
-couteau croche mora
-gants kevlar
-frontale Zebra H51  :up:

Manque sans doute deux trois trucs ... ma rappèle plus  :-[

Edit :
-GSI - Mini Pelle CATHOLE lexan
-P.Q
-Hachette wetterling wildlife  ;#

« Modifié: 20 octobre 2010 à 09:08:32 par choco »

20 octobre 2010 à 07:19:21
Réponse #76

Clemstout


Citer
Je suis partant pour remettre ça au printemps et/ou organiser un truc en Cévennes (ou autre milieu par chez moi, causse, Mt aigoual ou Lozère), mais je sais pas encore où je vais atterrir après ma formation et mes dispos futurs.

Pareil pour moi, vu que c'est "mon coin" en vacances...si ça se fait je suivrai avec plaisir selon les possibilités du moment...

Amicalement

Clemstout
Développe en toi l'indépendance à tout moment, avec bienveillance, simplicité et modestie.--Marc-Aurèle--

20 octobre 2010 à 09:45:32
Réponse #77

Diesel


Idem toujours prêt.  :trash:

Je ferai un petit retour d'expérience ce soir au calme sur le matos bien que je pense que le plus important n'est pas ce qu'on porte mais pourquoi on porte cela. ;D
A ce jeu, c'est Kilbith mon maître.  :akhbar:

Et pourtant, je ne suis pas fringue du tout, c'est un supplice pour moi de faire les boutiques. :bheurk:

20 octobre 2010 à 17:06:56
Réponse #78

guillaume


Alors alors voici mon petit retex sur ce WE mémorable. Mémorable parce que ça faisait longtemps qu'on avait plus fait de sortie entre membres du forum avec plein de nouvelles têtes. Mémorable pour la bonne ambiance, mémorable parce que ce sont mes premières neiges ("quoi ça, de la neige ?" comme dirait Did ;D).

Tout d'abord le lieu : facile d'accès, nous ne sommes pas très loin d'un village et le portable passe. Malgré cela, on se sent "seul au monde" là-haut, comme dans un endroit mystique accentué par les burons en ruine. Le mélange de prés et forêts résineuses denses donnent à la fois les conditions rudes (vent, peu de végétation, etc.) et couvert (peu ou pas de vent dans la forêt, combustible à profusion et presque sec).

Ensuite mon matos. Je ne détaillera pas tout comme les petits accessoires propres à chacun (je parle des frontales, couteau, etc. Hein Nemessys :lol:).

En bas :

-Lowa Biaffin H, chaussures tout cuir. Je les ai bien cirée avant de partir, par conséquent, je n'ai pas du tout eu les pieds mouillé sur les deux jours. De plus, j'avais prévu du papier journal pour pomper l'humidité, accumulée par la transpiration dedans, pendant la nuit.
Un vrai bonheur, de vrais chaussons. Je pense que j'aurais mal à faire marche arrière si je devais.
-Chaussettes mixe laine/synthé ? Ce sont les réglo AF, je les aime bien parce que chaude et qu'elles montent haut. D'ailleurs, comme je n'avais pas de collant, en statique au camp, je les ai remonté jusqu'au genoux : gain de chaleur non négligeable.
-Un pantalon coton DPM, trop fin (modèle été je pense). J'ai du compensé sa faible épaisseur par le port quasi-permanent de mon surpantalon.
-Surpantalon ex-AF non respirant. J'ai bien ce truc. Il a de grandes fermetures, il est indestructible. À terme, je pense le remplacer par un surpantalon imper-respi de chez D4, rayon chasse (il finira alors tranquillement sa vie dans mon sac de TP :closedeyes:).

En haut :

-T-shirt technique manches courtes de l'armée suisse. Évacue bien la transpiration, léger, bref que du bon en première couche.
-Chemine lin/coton ex-AF. Je l'aime tellement que j'ai du mal à m'en passer ;D. En fait, je pensais l'utiliser à la monté pour qu'elle "boive" la transpiration et l'enlever directe une fois arrivé au camp. Au final j'ai eu la flemme (oui je sais...), heureusement que j'étais bien isolé par ailleurs puisque cela aurait pu être un facteur de refroidissement non négligeable. À terme, il va falloir que je l'oublie le temps de hiver :'(.
-Polaire Patagonia je ne sais plus quoi (Did ?). Attention pas une simple polaire. Je ne saurai expliqué mais il y a deux couches superposées, une qui capte l'humidité et l'autre qui la disperse à l'extérieure si j'ai bien compris. Toujours est-il que pour un poids et un encombrement similaire à une micropolaire D4, elle est beaucoup plus chaude.
-Doudoune Eider snow pad (premier modèle, sans capuche), orange rescue, en primaloft :love:. 3 ans et pas une ride (bon elle n'est utilisée que l'hiver et est toujours très bien stockée). Sans ça, je me serai pellé sévère sans feu. Je tiens par là à re-souligner l'importance d'une bonne doudoune en fond de sac l'hiver et si possible en synthétique (surtout pour ceux qui comme moi utilisent du duvet : on a toujours une couche hydrophobe au cas où).
-Une veste Fjallraven modifiée par mes soins. En gros, j'y ai ajouté une doublure en goretex (ne vous affolez pas, je ferais un retex quand j'aurai le temps) et je dois dire que c'est génial ! La veste polycoton à l'extérieure permet un mode bien bourrin (broussailles, ronces, feu, etc.) tout en bénéficiant d'une couche réellement imperméable qui (devrait) garder ses propriété pendant longtemps. Bah oui, c'est la veste extérieure qui prend la poussière, les accrochages, la fumée du feu, etc.
-Mon chapeau en cuir qui retarde (voire supprime) l'utilisation d'une capuche.
-Un buff polaire et des gants en cuirs au petit matin.
-Une écharpe en soie (en fait il s'agit de mon ancien drap de soie retaillé et teint) pour protéger le cou, notamment lorsque la veste était ouverte lors de la marche.

Dodo :

-Yeti Boulder 450, 3 ans d'âge :). Durant la nuit j'ai eu froid. Je dormais à ce moment là avec juste le t-shirt technique et la chemise en lin (connerie). J'ai enfilé ma polaire en mode collant, en mettant les jambes dans les bras. J'avais à peine finit de la mettre que je me rendormais déjà tellement j'étais bien ;#. Pensez donc que votre deuxième polaire peut servir de collant pour la nuit (testé 2 fois, 2 fois ce fut radical).
-Drap de soie
-Sursac D4 modifié pour le port en poncho : 4 ans d'âge :).
-Matelas Term-a-rest autogonflant 3/4 complété par le morceau de matelas qui est dans le cube et qui me sert à m'assoir.
-Tarp 3*3 monté sur prussik :love:.

Détails :

-Un truc lumineux pour trouver le camp dans le brouillard, ce n'est pas négligeable. J'avais une lanterne suisse et un gadget Nite-ize clignotant rouge.
-Papier journal. Ça, c'est un truc que j'ai piqué à Did pour l'hiver : sert à faire sécher les pompes, de PQ de secours, d'allume-feu, d'isolant de secours. Que du bon pour peut qu'on le gare bien sec. D'ailleurs Did m'a conseiller de le chauffer un peu au four avant de la conditionner sous zip-lock afin d'être sûr qu'il soit bien sec. Je n'y manquerai pas la prochaine fois :).
-Mon cube :love:.
-Plus ça va, plus je constate que le mélange briquet + chambre à air permet d'allumer un feu dans toutes les conditions (sauf doigts engourdis empêchant l'utilisation du briquet). Je sais qu'elle a ses détracteurs mais ça fait +/- que je l'utilise et je n'ai jamais loupé un feu, feu qui était que peu préparé par ailleurs (justement).
-Un sac à dos étanche (test DMF) : quel bonheur de fourrer ses affaires dans son sac pour la nuit et de tout retrouver sec le lendemain. Habituellement je complète mon isolation (notamment au niveau des jambes) par les fringues. Mais là, si elles avaient dépassées un peu de mes jambes, elles auraient probablement pris l'humidité.

Ce que j'ajouterai pour la prochaine fois pour les même conditions :

-Un collant (banal, acheté en supermarché)
-Des guêtres pour éviter les remontées d'eau par capillarité dans le pantalon en (poly)coton. Surtout dans la neige.



Voili voilou,

Pour terminer, encore merci à tous et quand vous voulez pour le printemps :).

a+

20 octobre 2010 à 18:00:42
Réponse #79

guillaume


Pour plein de choses en fait :

-J'ai fais mon sac à l'arrache (pas eu trop le temps de passer à la maison)
-J'avais envie de tester un peu ce pantalon
-On s'en fous un peu d'être inconfortable sur 2 jours.

Mais tu as raison, je me serais un peu mieux préparé, j'aurai pris mon Mountain Hardwear en softshell et guêtres intégrées qui était juste au-dessus :-[.

a+

20 octobre 2010 à 18:02:51
Réponse #80

Pierrot


Ceci dit Mrod, Bellis et moi étions en jean, suffit de gérer et de faire un peu attention.

En revanche j'ai noté que les deux Aurélie se sont vues interdire de rester en jean.

20 octobre 2010 à 19:02:54
Réponse #81

Kilbith


Citation de: Fredou
Guillaume : c'était quand même pas trop le temps pour porter un pantalon en coton...

Même avis que Guillaume :  les sorties Forum ou les stages sont l'occasion de tester des solutions "low tech" ou "originales" ou "alternatives" afin de développer notre savoir faire. En situation de survie on devra faire avec ce que l'on aura. Sinon en "Trois couches Goretex" quasiment tout est gérable sans grand savoir faire.


Ceci dit Mrod, Bellis et moi étions en jean, suffit de gérer et de faire un peu attention.

En revanche j'ai noté que les deux Aurélie se sont vues interdire de rester en jean.

Je dois dire que j'ai été un peu directif  :-[

La différence c'est que Bellys et toi vous avez des années d'expérience. La montée a représenté un effort négligeable, vous aviez des guêtres et dès que les conditions devenaient "moins que bonnes" vous sortiez le poncho long (tu l'a mis et enlevé plusieurs fois avant qu'on arrive au camp). De plus, les jeans sont un choix chez vous et leur coupe est large et adaptée à la rando.

Pour les "Aurélies" elles manquaient un peu d'expérience, l'effort de la montée a été important et elles ne disposaient pas de vestes Goretex longues de grande qualité comme les vôtres. Les jeans serrés commerciaux étaient le résultat d'un "non choix". Lilou était tombée dans le marais et avait le pantalon humide, Aurélie2 était  bien trempée par la pluie et la transpiration car l'équipement dont elle disposait n'était pas parfait (anorak D4 à 10€). Dans ces conditions il était important qu'elles changent pour des vêtements isolants et secs (genre tenue de ski) car on ne connaissait pas l'évolution de la météo et à l'étape des Burons il n'y avait pas de feu.
« Modifié: 20 octobre 2010 à 19:28:44 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

20 octobre 2010 à 19:10:54
Réponse #82

lilou6201


Pour ma part ça aller avec le pantalon D4 que j'avais et malgré le bais dans les marais il a vite sécher et je n'est pas eut froid avec le pantalon polaire dessous. Pour Aurélie 2 elle avais un Jean et c'était pas l'idéal c'est vrai . Directif non, de bons conseils OUI  :doubleup:. Elle as bien fait d'emmener sa tenue de ski et moi avec ce que j'avais j'ai bien fait de rajouter le pull en laine et le reste.

20 octobre 2010 à 19:27:13
Réponse #83

Pierrot


Citer
La différence c'est que Bellys et toi vous avez des années d'expérience.

Eh oui, 25 ans d'expérience feront toujours la différence, appelez moi nutellla.  :lol:  :lol:  :lol:

Tain , ça me rajeunit pas, ça.

20 octobre 2010 à 20:47:35
Réponse #84

Tamallou


Tenue de ski certes... mais pas de luge !!!! pour une descente sur la montagne ça aurait fait une activité dans la neige !!  :lol: :lol: ;#

Pierrot, on peut quand même dire qu'on n'a pas fait mieux que le nutella !!! ont beau tenter de l'imiter... personne n'arrive à l'égaler !! à consommer avec modération !!
-> penser au pot de nutella si je refais une rando...  :huh:

20 octobre 2010 à 20:50:08
Réponse #85

lilou6201


Pareil pour le pot de nutella c'est  :]] hummmmmmmmmmmm trop bon avec pleins de crêpes miam miam ;#

21 octobre 2010 à 17:53:46
Réponse #86

Tamallou


nutella chapatis ça doit pas être mauvais non plus !!!  :doubleup:

21 octobre 2010 à 18:15:17
Réponse #87

Nirgoule


Merci pour le retour, ça donne envie une fois de plus.  :up:

Pas trop de mal pour le feu, le bois était il trempé ou juste humide ?

Vous avez allumé à la chambre à air semble t il ? Guillaume ?
"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

21 octobre 2010 à 18:19:03
Réponse #88

Pierrot


Le bois au sol était trempé, nous avons pris les branches sèches à la base des troncs des pins et leur bois n'était même pas humide.


Effectivement Guillaume n'a pas souhaité se compliquer la vie et a utilisé un bout ce chambre à air pour démarrer le feu.

21 octobre 2010 à 18:44:46
Réponse #89

Diesel


Bon, je m'y colle moi aussi.  :closedeyes:

Tout d'abord le pourquoi du comment. Je me suis équipé en prévision d'une (petite) randonnée en moyenne montagne de faible intensité physique avec bivouac.
Avec évidemment la météo en point de mire : à savoir 100% d'humidité, du vent, quelques précipitations de pluie et/ou de neige et des températures de saison (grosso modo +5C à -5°C)

Bref, l'équation est posé, il ne reste plus qu'à choisir dans l'armoire ce qu'il me fallait.
Le jeu étant de choisir le meilleur compromis. Jusqu'au dernier moment j'ai hésité pour la couche supérieure (softshell + doudoune ou coupe-vent + polaire épaisse).

Donc de bas en haut.

Chaussure Millet (nom ?) avec membrane Goretex. Très légère, imperméable et assez respirante.
Mes pieds sont resté au sec.

Chaussettes de glacier 30% laine + plein de bonnes choses. ;D

Gaiters D4 A l'origine, c'était pour en rab pour les copains mais j'ai oublié mes guêtres en partant,
Elles n'ont servi qu'à protéger de la boue mes bas de pantalons.

Pantalon de rando 100% polyamide modulable en short (même pas peur). ;#
En fait, ça me permet de ventiler les cuisses en cas de gros effort. Le tissus sèche très vite, mais pas franchement conseillé trop près d'un feu (comme le reste de mon équipement d'ailleurs)
Slip en licra, ça évite le petit coup de froid qu'on ressent avec du coton.

En réserve pour le soir, un caleçon long thermique pour dormir que j'ai finalement gardé le lendemain.

En haut et par couches successives

Un T-shirt à manche longue en laine mérinos D4. Pas le plus doux que j'ai peu avoir entre les mains mais franchement une super affaire.
Je l'ai depuis plus d'un an que je l'utilise été comme hiver. Pour ceux qui en doute ce type de sous-vêtement est un vrai plus pour le confort. Les caractéristiques de la laine en font vraiment un must have.
Gilet en polaire sans manche. Le vêtement pas trop chaud pour marcher tout en gardant l'essentiel au chaud. L'absence de manche permet de ventiler sans ouvrir le gilet et de se refroidir par les bras.

Une softshell D4 (oui encore, je suis très D4 en fait pour les vêtements). Modèle avec capuche et 2 larges ouvertures latérales sur les flancs. Dommage que D4 n'ait pas poussé jusqu'à ouvrir un peu plus sous les bras.
Ma coquille souple, son rôle est de protéger du vent et des précipitations (neige ou pluie modérée).
Pas ce qui existe de plus respirant mais correctement utilisé elle est très bien. L'eau ne pénètre pas facilement et elle sèche très vite. Par contre, elle est  loin d'être chaude. Seule c'est insuffisant,
Je l'utilise beaucoup pour aller au boulot le matin en vélo depuis plus de  2 ans ou sa fonction première et justement de couper du vent.

Pour l'arrêt, j'avais une doudoune Francital Gurronz.
Dès que nous avons atteint notre lieu de bivouac, je l'ai mis. Très compacte, chaude mais fragile. Elle possède aussi une capuche et se glisse parfaitement sous la softshell sans se sentir serré.
Le duo parfait pour avoir chaud et pouvoir se mouvoir sans difficulté.

Les extrémités (Cou, tête et mains).
Pour les mains, je n'ai pas quitté mes mitaines en laine. Elles me permettent d'avoir une bonne dextérité tout en ayant chaud aux mains et de laisser les doigts jouer leur rôle de radiateur en cas d'effort.

Le cou était protégé par un buff qui parfois c'est retrouvé sur le front d'ailleurs. Evite l'effet de soufflet.

La tête était protégé par un simple bonnet Miltec en acrylique double épaisseur à 3€ (hors de prix).
Pas ce qu'il y de plus chaud mais il permet d'évacuer très facilement la transpiration, ne comprime pas et je  le supporte sans difficulté 24h sur 24.
De toute façon la tête était très protégé, entre la cagoule de la doudoune et celle de la softshell (les deux s'ajustant très bien ensemble ….. Bref, 3 couches rien que pour la tête en fait.

En rab, j'avais une paire de gant d'alpinisme (pas sorti), un slip et une autre paire de chaussettes (sèches) au cas ou et un caleçon long thermique.

En modulant tout ça, je suis resté au sec et au chaud même en statique. Il n'y a guère qu'aux pieds que j'ai ressenti le froid et encore, rien de bien terrible.

Pour ce qui est du bivouac. A partir du sol.
Demi couverture de survie lourde coupée dans le sens de la longueur pour protéger de la boue et couper de l'humidité du sol. Son rôle est, entre autre, aussi d'éviter de salir le tapis de sol.

Matelas ridge rest Thermarest. Excellente isolation et robustesse. Le mien a une bonne vingtaine d'années et est toujours au top !. Une valeur sûre.

Sursac D4 imper/respirant. Jusqu'à présent, je n'ai jamais eu a craindre de condensation avec lui. Parfait pour une utilisation avec un duvet.

Sac de couchage en duvet de canard 80/20 Carinthia népal top donné pour -2°C -8°C limite confort.
Pas le plus léger  (1,4kg) mais solide et fiable. J'ai passé une bonne nuit sans sensation de froid.
Je l'utilise en demi saison ou début d'hiver quand les températures sont encore clémente.
Là, il était parfaitement dans sa plage d'utilisation.

A noter que j'ai dormi en caleçon long, t-shirt mérinos, chaussettes et bonnet. Le gilet a renforcé l'isolation entre le tapis de sol et le sursac au niveau du dos.
La doudoune m'a servi d'oreiller dans le sac de compression du duvet.

Ze reste.
Le portage a été assuré par un assault pack de 40l combatUk. Un clone pas cher des maxpé et autres.
A l'origine il est destiné au sorties bushcraft avec de court portage. Juste une envie de tester un truc avec des poches pour voir si c'est ou non pratique. En fait, bof... mais ce n'est pas le sujet. ::)

Pour manger, j'ai pris un truc que j'adore : le kit crusader BCB quart et réchaud.
Ultra basique, idiotproof et solide (mais pas mul). Le tout avec une spork en acier inox, une tasse en plastique repliable, un firesteel, un bic et un flacon de 200ml d'alcool gélifié.
Une MSR Dromadary de 4l pour l'eau
Petzl Tikka plus² pour l'éclairage
Kit de toilette (savon liquide, brosse à dent, dentifrice, serviette microfibre, crème hydratante) et kit bobologie spécial coupure et ampoule présent à toutes mes sorties. ;#

Carte et photocopie de la zone.

Outillage.
Puukko traditionnel de 9cm de lame
Scie Leroy merlin (une bahco en fait)
Couteau suisse Forester

J'ai utilisé mon vénérable poncho US pour m'abriter avec un jeu de cordelettes, paracorde, de sardine en aluminium et mes bâtons de marche.

J'avais aussi plusieurs sacs en nylon pour y stoker mes affaires et la bouffe.

Je crois ne rien avoir oublié. Au pire je complèterai. :-\
Bref, peu de nouveauté, du matériel qui a déjà fait ses preuves depuis des années. :closedeyes:

22 octobre 2010 à 10:56:13
Réponse #90

guillaume


Ce que je remarque, c'est qu'à part un bon duvet, un bon tapis de sol, de bonnes chaussures et de quoi bien se protéger de la pluie la nuit, personne (ou à la rigueur Did mais on lui pardonne :lol:) n'avait de vêtements de la mort qui tue.

a+

22 octobre 2010 à 11:01:19
Réponse #91

Pierrot


Oui, il me semble qu'après une "course à l'armement" au niveau du matériel dans les années passées, il y a un retour vers des équipements plus simples et qui ont fait leur preuves.

22 octobre 2010 à 11:34:08
Réponse #92

Diesel


Oui, il me semble qu'après une "course à l'armement" au niveau du matériel dans les années passées, il y a un retour vers des équipements plus simples et qui ont fait leur preuves.
Bof, tant que c'est fonctionnel .....  ::)
L'essentiel c'est de passer une bonne nuit hein ?.  ;)

Il y a toujours des excès, une fois redescendu sur terre, on prend ce qui est nécessaire et on se fiche d'avoir le dernier truc de la mort méga fashion taktical.
Et pour une sortie aussi courte, on peut se contenter de ce qu'il y a dans nos armoires.  ;D

Il y a ceux qui rêvent d'avoir l'équipement pour le faire (un jour) et ce qui le font sans l'équipement de rêve.  :lol:

22 octobre 2010 à 11:46:06
Réponse #93

Kilbith


(ou à la rigueur Did mais on lui pardonne :lol:)

 8)

Honnêtement :

A part peut être la veste SASS (mais technologie datant de 50 ans et pas d'un prix exorbitant)...je n'avais rien de très extraordinaire ni d'une technologie datant de moins de vingt cinq ans. Tout provient, où pourrait provenir, de D4 ou du VC.
De même, tout ce que j'avais avait au moins 3/5 ans parfois 10 ans (veste ullfrotte 400). Le seul truc un peu "sophistiqué" c'était mon duvet Yeti/warmth Boulder avec une membrane imper/respi (acheté d'occase). La membrane (Dry) c'est un "plus" mais loin d'être indispensable comme nous en avons discuté.

La seule exception étant le tarp en silnylon AD. Mais il aurait pu être remplacé par mon poncho US (un vrai) qui d'ailleurs aurait remplacé la cape du VC. Le poids aurait été globalement le même, le confort (surface au sol) légèrement moindre.

A partir du moment ou il y a une forêt et que l'on fait du feu : le HIteC n'est absolument pas indispensable, au contraire. Pour cette raison je n'avais pas de Goretex ou de membranes évoluées, ni même "d'imper/respi" en permanence sur moi (à l'exception de la doublure des chaussures mais ce n'est pas indispensable dans ces conditions). Les "membranes" ( cape, capeline,) que j'avais épisodiquement sur moi étaient au niveau de respiration ou inférieur à celui d'un anorak D4 à 10€ (qui aurait parfaitement fait l'affaire). C'est à dire pas terrible.

Encore une fois, le secret c'est l'entretien du matériel, la compréhension de ses capacités et sa bonne utilisation. Ceci, joint à une bonne connaissance de son corps.

Pas de miracle... ;)

Citer
Oui, il me semble qu'après une "course à l'armement" au niveau du matériel dans les années passées, il y a un retour vers des équipements plus simples et qui ont fait leur preuves.
C'est vrai que se qui me vient de plus en plus à l'esprit c'est de constater que l'on "converge" pas mal. Si je compare avec Diesel, même si nos expériences et notre morphologie divergent :  au final la seule différence c'est qu'il avait une "softshell D4" en matériaux modernes là où moi  j'avais une "softshell SASS" en matériaux plus anciens. La fonctionnalité offerte était la même (idem pour son Buff microfibre polyester vs. mon Buff Mérinos)

 :)
« Modifié: 22 octobre 2010 à 11:53:09 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

22 octobre 2010 à 11:58:45
Réponse #94

lambda


Salut  :)

A partir du moment ou il y a une forêt et que l'on fait du feu : le HIteC n'est absolument pas indispensable, au contraire.

ouaip, je le pense aussi... +1000 ...

un pensée en passant...

c'est un peu comme un système de vase communicant...
- lorsque l'environnement "s'appauvrit" en terme de ressources utile à notre survie, on a la capacité à de compenser par un matériel plus technique, apte à palier le manque de source de chaleur ou d'abri, typiquement...à supposer qu'on ai le savoir faire qui va avec...

- lorsque l'environnement est "riche" de ressources comme un forêt, il reste possible de "compléter" son équipement, son installation de camp "in situ"... à supposer qu'on ai le savoir faire qui va avec...

les 2 situations extrêmes pourraient être les suivantes:
- un autochtone évoluant dans une jungle tropicale,
- un astronaute en mission, et plus spécialement en sortie extra-véhiculaire

à niveau de spécialisation et de compétences/savoir faire liés à leur domaine respectif, égales

- l'un avec un équipement quasi inexistant peut évoluer et vivre grace aux ressources de son environnement,
- l'autre avec un équipement omniprésent peut évoluer et vivre dans un environnement sans aucune ressource...

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

22 octobre 2010 à 15:33:49
Réponse #95

choco


Chose promise  ;# ...

Je devais logiquement scuplter un baton de marche improvisé au camp, seul hic, le manque de temps et la neige, donc j'ai conservé mon petit baton pour le scuplter à la maison, fais hier soir, et fini ce matin. (c'est du noisetier de 2,5 cm de diamètre) :

(J'ai fais ça rapidos, les finitions sont donc un peu grossières  :-[ , car peu de temps à la maison aussi  :o, mais j'en ferai un tip top prochainement dans du houx qui sèche  :love:, ça se poli comme de l'ivoire, et c'est très costaud)




22 octobre 2010 à 15:44:16
Réponse #96

Clemstout


 :o :o :o :o
Citer
J'ai fais ça rapidos, les finitions sont donc un peu grossières   , car peu de temps à la maison aussi
Qu'est ce que ça peut donner quand tu t'appliques! C'est déjà superbe je trouve! Moi qui était content de mes edelweiss  :-[ je crois que je vais les regarder différemment maintenant...

Bravo à toi en tout cas!  :up:

Clemstout
Développe en toi l'indépendance à tout moment, avec bienveillance, simplicité et modestie.--Marc-Aurèle--

22 octobre 2010 à 15:56:03
Réponse #97

guillaume


Ha ouai quand même !

Combien de temps pour faire ça ? Tu t'y es mis comme ça ou tu as la fibre artistique ?

a+

22 octobre 2010 à 16:00:47
Réponse #98

choco


:o :o :o :oQu'est ce que ça peut donner quand tu t'appliques! C'est déjà superbe je trouve! Moi qui était content de mes edelweiss  :-[ je crois que je vais les regarder différemment maintenant...

Bravo à toi en tout cas!  :up:

Clemstout

Merci  ;#

Ha ouai quand même !

Combien de temps pour faire ça ? Tu t'y es mis comme ça ou tu as la fibre artistique ?

a+


J' ai mis à peu près 1h45 en tout.

En fait ce n'est que mon 5em wood spirit et sans doute pas le dernier, j'aime bien ça ...  ;D

22 octobre 2010 à 16:28:56
Réponse #99

AFA


Super sympa cette sculpture. Ça et tes créations en cuir :up:.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité