Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le codex alimentarius  (Lu 2308 fois)

16 octobre 2010 à 13:08:55
Lu 2308 fois

fy


Qu'est ce que c'est qe cette bête là???

j'en ai entendu parler puis j'ai charché par pure curiosité...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Codex_alimentarius

Déja rien que la paragraphe de la contreverse est assez lourd.Mais si la lecture est trop difficile,il y a aussi le son.
http://www.dailymotion.com/video/xcmtwd_codex-alimentarius-17-03-10-1-3_webcam
Écouter les 3 est très interessant.
Une extantion de monsantos ...
« Modifié: 18 octobre 2010 à 10:18:47 par fy »

17 octobre 2010 à 18:00:33
Réponse #1

Nävis


Dans un monde qui connait les échanges et le commerce, où les marchandises voyagent, doivent être précisément décrites pour pouvoir passer les frontières nationales, et où la description de la qualité a une importance, il n'y a pas d'autre choix que de parler un langage commun. Sinon, tout peut être facilement falsifiable (dans les cas de tromperie volontaire) ou source d'erreur sur la qualité (dans les cas où l'on n'a pas les mêmes attentes d'un pays à l'autre).
C'est pourquoi il faut des normes! Une façon précise de décrire les choses, sur laquelle pas mal de gouvernements se mettent d'accord, puis acceptent d'appliquer dans leurs échanges commerciaux*. Pour l'alimentation, comme il y avait un peu de tout et beaucoup de n'importe quoi qui cohexistaient, des travaux communs FAO/OMS on fini par aboutir à ce Codex Alimentarius (les travaux ont commencé dans les années 60-70 il me semble). Ce n'est pas un complot de Monsato pour nous faire manger des OGM...
Bien sur, si quelqu'un attend des normes alimentaires qu'elles correspondent aux exigences d'un label bio, comme le label AB en France, le Codex n'est pas top. Mais pour des personnes qui veulent pouvoir aller faire leur courses au supermarché, sans craindre que n'importe quel produit reconnu dangereux soit rajouté à la nourriture, et espérant également un minimum de qualité (contaminants, produits chimiques, toxines, etc), c'est une réelle avancée. Surtout que dans certains pays, le Codex sert vraiment de minimum qualité.
Après, l'application de ce minimum ou l'ajout d'exigences supplémentaires, c'est une affaire de démocratie. Aux citoyens de lutter pour des lois nationales plus strictes s'ils en sont convaincus (les français refusent le boeuf US aux hormones, et défendent leur fromage pas ultra stériles!).
J'imagine très bien que des multinationales de l'alimentaire aimeraient que les gouvernements se contentent d'appliquer ce minimum, sans rien rajouter. Mais cela ne veut pas dire que ce minimum soit inutile.

Lien utile pour en savoir un peu plus: suivre A propos du Codex, puis comprendre le Codex.

*Le système métrique c'est une norme...
« Modifié: 17 octobre 2010 à 23:02:51 par Nävis »

17 octobre 2010 à 20:11:50
Réponse #2

fy


Navis,
il n'y a pas de lien...

Sinon,tu as pris le temps d'écouter l'interview?

As-tu lu entièrement le lien et es-tu aller chercher les fichiers pdf mis en liens en bas de page???

 le codex a permis à au moins 8 pesticides interdits (aldrine, dichlorodiphényltrichloroéthane (D.D.T.), polychlorobiphényle (P.C.B.), endrine, dieldrine, hexachlorobenzène, chlordane) d'être à nouveau autorisés[9] ou que le codex recommande que le bétail soit traité aux antibiotiques et à l'hormone de croissance commercialisée par Monsanto[10].

Il est évident que si l'on se base sur le site officiel du codex,le monde est beau et nous mangeons sainement...
Je sais pas....Je suis étonné que tu te satisfasse de cela... :huh:


Henry Kissinger l'avait déclaré dans les années 70 : « Si vous contrôlez le pétrole vous contrôlez le pays ; si vous contrôlez l'alimentation, vous contrôlez la population. »

17 octobre 2010 à 23:32:52
Réponse #3

Nävis


Hello fy, je répondais à la question "qu'est-ce que c'est", puisque tu dis que tu viens d'en apprendre l'existence.

L'interprétation que l'on peut en faire sur les conséquences sur l'alimentation et sur le droit des citoyens de choisir eux-même ne doit pas se limiter à attaquer le Codex. Toute la politique agricole et alimentaire ressort des mêmes mécanismes. Que seules les espèces végétales listées dans des registres soient authorisées à la vente, et que cela porte préjudice à la variétés des plantes disponibles, car seules certaines grosses boîtes arrivent à faire du lobbying, c'est la même chose. Pour le Codex, ce sont les différents gouvernements qui listent les produits qu'ils veulent voir évaluer/défendus. Et qui a le plus d'argent pour le lobyying auprès des autorités nationales? Surement pas les consommateurs! Le devoir d'implication du citoyen, il est là aussi.
Pour moi, que le Codex et les lois européennes proposent des limites pour la contamination des aliments par des résidus de produits chimiques, y compris pour ceux qui ont été interdits dans nos régions, mais dont on sait très bien qu'ils ont contaminé tout le territoire, ce n'est pas un mal. Mais c'est le résultat d'un état de fait malheureux: quand on utilise un produit, il est toujours présent dans la chaine alimentaire, des dizaines d'années plus tard.
Ne pas oublier que si certains produits pesticides sont interdits en Europe, ils sont encore régulièrement et largement utilisé dans d'autres régions du monde. Où le Codex s'applique aussi.

Dans le rapport sur les LMR dont il est fait mention dans l'article wikipedia (rapport ancien, 1990!), on voit bien que le comité recommande de ne pas faire disparaitre certaines limites, car les résidus sont encore susceptibles d'être présents. Ou recommande de baisser la limite maximale, car les produits sont utilisés plus largement que prévu.



24 octobre 2010 à 20:04:55
Réponse #4

managarm


des infos ici
http://infoguerilla.fr/?p=548
et ne vous privez pas d'écouter (pas besoin de regarder les images) les 2 premières vidéos (la 3eme est moins intéressante)

25 octobre 2010 à 21:22:45
Réponse #5

le petit suisse


Salut...
Je n'interviendrais pas sur le sujet car je ne suis pas assez politiquement correct, mais bravo pour ce post...

Henry Kissinger l'avait déclaré dans les années 70 : « Si vous contrôlez le pétrole vous contrôlez le pays ; si vous contrôlez l'alimentation, vous contrôlez la population. »

:doubleup: :doubleup: :doubleup:
Salut :)

25 octobre 2010 à 21:29:22
Réponse #6

Mezig


Mêmereponse que le Petit suisse

Et j'ai de plus en plus l'impression d'etre juste une pile pour la matrice
Les moyens sont la fin.

17 janvier 2011 à 07:11:55
Réponse #7

managarm


Citer
voici ma source :
http://conspiration.ca/sante/codex_alimentarius_vs_medecine_naturellle.html
un site qui traite des soit-disantes conspirations, en effet, ça en impose comme source.. ;D

17 janvier 2011 à 08:06:41
Réponse #8

Obidür


Ne voulant point passer pour un illuminé et ne retrouvant pas de trace de ma source originale, un doc genre Infra Rouge sur France 2 ou Arte , je supprime mes posts. Mon but n'était pas de lâcher une bouse, faire du bruit sans intérêt, ni de faire le troll. Ne pouvant étayer,je supprime.
Désolé du dérangement.
La politique, c’est l’art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d’appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes

La vérité doit s'inspirer de la pratique. C'est par la pratique que l'on conçoit la vérité. Il faut corriger la vérité d'après la pratique.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité