Nos Partenaires

Auteur Sujet: [Projets et demandes de conseils + retours] Expéditions hivernales  (Lu 7430 fois)

05 novembre 2010 à 19:50:16
Réponse #25

Kilbith


Bonjour,

Excellent conseils sur le site ski randonnée nordique dans le cadre d'une randonnée nordique hivernale : http://www.skirandonnenordique.com/modules/newbb/viewtopic.php?start=0&topic_id=1148&viewmode=flat&order=ASC&type=&mode=0

Excellents conseils (en anglais) sur l'optimisation de l'isolation sur psychovertical : http://www.psychovertical.com/thecomfortgame
« Modifié: 05 novembre 2010 à 21:44:43 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

08 novembre 2010 à 12:29:52
Réponse #26

Mrod


Merci à tous pour toutes les infos.

On est en train de préparer le matos et finir la prépa pour le jura. Je vous ferais des retours, on a fait des choix différents ça permettra d'analyser ce qui fonctionne plus ou moins bien. Pour l'instant j'en dis pas plus, ce serait trop long et j'ai pas le temps.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

26 novembre 2010 à 17:15:46
Réponse #27

Mrod


J'ai pas le temps, je pense faire un retour après expérience fin décembre ou janvier après la seconde rando.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

25 décembre 2010 à 09:56:24
Réponse #28

Mrod


Bonjour à tous,

Petit retour vite fait sur la sortie du Jura.

La semaine avant notre départ le thermomètre affichait -20° la journée !!! J'étais ravie, mes collègues un peu moins  ;D. Puis le redoux violent que toute la France a connu durant la semaine suivante à quelque peu modifié la donne. L'expédition grand froid c'est transformée en expé grande humidité.
Il a fait chaud et humide. Il pleuvait sur la neige, le dimanche la moitié avait fondu (40cm) et le reste le lendemain. Jusqu'à 15° l'aprem et 100% d'humidité constante en début de semaine puis on a subit une rechute des températures le jeudi, amplitude thermique de plus de 20° en quelques heures. La veille il faisait 15° à 17h, 13° à minuit dans la cabane (non chauffée), à 2h du mat 0°, il se mettait à neiger. Au matin -5° (1° dans l'abris), à la mi-journée en fond de vallée au bord d'un lac -10° et de nouveau -5° en remontant sur les crêtes à 17h.
Voilà pour les conditions météos.

J'ai pris une grande leçon en allumant du feu le jeudi midi par moins dix et avec un bois complètement trempé et gelé, même le bois gras prenais difficilement. Réussite du premier coup parce que j'ai pris le temps nécessaire mais j'ai tout de même passé un tempax parafiné en entier (ce qui n'arrive jamais). J'ai passé 30minutes à préparer le feu et encore autant pour le faire démarrer et qu'il soit assez puissant pour faire la bouffe.
J'avais pas mis autant de temps depuis des lustres et ça m'a rappelé que même quand on excelle dans une discipline, sous certaines conditions (les pires en l'occurrence), il faut rester humble sinon ça ne marche pas.


Il y a de grande chance pour que j'annule la traversée de la Margeride, question de priorité dans mon agenda, faudra attendre pour prendre des vacances...
Pour me réconforter je monte quelques jours dans les hautes Pyrénées dans une semaine. Je vous ferais un retour plus complet avec la liste du matériel de chaque sortie et les retex plus quelques photos.

Pour l'heure c'est noel alors de bonnes fêtes à tous.
Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

25 décembre 2010 à 21:40:20
Réponse #29

Outdoorsman


Quel a été votre parcours jurassien ?
Et le lynx, vu ou pas  :blink: ?
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

26 décembre 2010 à 01:09:40
Réponse #30

Mrod


Je parlerais du parcours plus tard.

Pour le Lynx il est presque impossible à voir d'une part parce que c'est un animal très discret et ensuite car chaque lynx à un territoire de 11 à 300 km2 (selon l'abondance des proies). Dans le jura ça abonde de chevreuil (sa proie privilégiée) surtout qu'il a un avantage énorme face au chevreuil quand il y a beaucoup de neige, il est plus agile sur la neige donc ils ne manquent pas de bouffe ce qui explique son retour dans cette région et sa propagation.

Avec la neige on espérait trouver des traces mais comme il a plu pendant quatre jours c'était mort, on a cherché dans la boue mais ça s'efface vite sous la pluie...

L'idée était plus de produire un compte rendu en étudiant un des derniers grand prédateur qu'on trouve en france et comment les autorités locales gèrent ça.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

26 décembre 2010 à 10:29:21
Réponse #31

Mrod


Donc petit topo et retex de ma sortie jura,

Le contexte: (Rappel)
Cette sortie a été organisée dans le cadre de ma formation BPjeps activité de la randonnée.
L'avant dernière semaine de la formation nous devons monter un projet par petit groupe (d'affinité) de randonnée en autonomie (c'est à dire sans nos formateurs). Nous devons ensuite produire un petit retex de notre rando et une présentation du milieu.

Je me suis retrouvé dans un groupe "pick up" ou "pot pourri", avec ceux qui n'avait pas de projet défini. Ce qui nous a réuni c'est le fait qu'on avait un faible budget et que du coup on ne souhaitait pas partir trop loin.
Le groupe était constitué d'un de mes colocataires (Flo), un collègue (Antoine) et moi même.
Moi j'avais pas envie de faire cette rando, j'aurais préféré me barrer seul et la seul chose qui m'intéressait c'était le milieu neige pour me perfectionner car j'ai débuté les randos hivernales l'an dernier et je lorgne sur le sortie Forum in the North. Flo en avait aussi envie pour découvrir ce milieu qu'il ne connait pas (en randonnée). Antoine quant à lui ne savait pas trop, comme à son habitude, mais il tenait à son petit confort (il a besoin de se sentir en sécurité).
Au départ on avait pensé au Vercors. Étant donné que c'est un plateau c'est plutôt cool pour la rando neige car pas trop de dénivelé même s'il ce n'est pas sans risques (les avens cachés sous la neige notamment). Antoine avait apporté le thème du Lynx.

On c'est partagé les tâches et on a commencé à se renseigner et prendre quelques contacts. Très vite on a abandonné le Vercors pour se diriger vers le Jura car c'est dans ce massif qu'il y a la plus forte population de Lynx en France. Et puis c'est un petit clin d'œil à notre formateur référent qui est originaire de là bas.

Le Lynx parlons en:
Je vais pas vous faire un cours magistral, juste une petite présentation, je vais essayer de résumer mais y'a tellement de chose à dire à son sujet. Je vous invite ne serait-ce qu'à survoler les liens vers le wikipédia et la FERUS pour votre culture générale car, même si cet animal est connu de tous, le grand public sait très peu de chose sur lui. C'est pourtant l'un des derniers grands prédateurs présent en France avec le Loup et l'Ours pourtant on en entant très peu parler (c'est dû à sa grande discrétion).
Il y a plusieurs espèces à travers le monde, celle qui nous intéresse, présente en France, est le lynx boréal.


Le Lynx boréal (Lynx lynx):
Le Lynx boréal est deux fois plus gros que les trois autres espèces de lynx. Il pèse de 9 à 35 kg; la moyenne est de 25 kg pour les mâles et 21 kg pour les femelles. Il mesure de 65 à 75 cm à l'épaule et sa longueur est de 77 à 135 cm. Habitant des forêts boréales (mais pas que), c'est un félin discret chassant les petits ongulés comme le chevreuil ou le chamois, ne s'attaque presque jamais au bétail et jamais à l'homme (même pour défendre sa progéniture).
Largement distribué, ses populations ont cependant régressé en Europe de l'Ouest, où plusieurs tentatives de réintroduction ont eu lieu.
En France il a été piégé depuis le XIVe siècle puis totalement éradiqué au XIXe siècle. Revenant naturellement ou ayant été réintroduit, le Lynx boréal commence à recoloniser la France.
À la fin de 2004, la population française était estimée entre 135 et 180 animaux, la tendance étant à l'augmentation à la fois numérique et en termes de territoires occupés.
Source: wikipédia

Mon point de vue:
Ça présence et sa population grandissante sont bon signe. Signe que le milieu se porte bien et qu'il lui est propice. Ceux qui s'en plaignent le plus sont les chasseurs (c'est un concurrent). Pourtant son impacte sur les populations d'ongulets est bénéfique et mineure (comparé à celle de la chasse humaine). Bénéfique car comme tout prédateur sauvage il s'attaque aux spécimens les plus faibles. Les écartants de la reproduction il favorise la sélection naturelle et participe au renforcement de l'espèce. Contrairement à l'homme qui est plus opportuniste et préfèrera souvent les "beaux spécimens" (Attention: Je n'attaque pas les chasseurs). Bénéfique aussi car en limitant la population d'ongulets il réduit les dégâts causés par eux (j'entends par "dégâts" les dommages aux infrastructures humaines. NB: En France ce sont les chasseurs qui dédommagent les propriétaires via les fédérations départementales de chasse et leur cotisation pour le permis de chasse (J'ai un document qui provient de la fédé de chasse qui explique très bien son fonctionnement, rôle, etc... en France, si je peux je vais le récupérer en numérique et le publier ouvertement, j'ouvrirai un post dédié).

Plus d'infos:
Lien: Article complet wikipédia
Lien: Complément sur le site de la FERUS

La suite, tout de suite.

Nico





"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

26 décembre 2010 à 14:12:51
Réponse #32

Mrod


Contexte: suite (rappel et évolution)
Donc on était trois autour de ce projet. C'est greffée une quatrième personne. Initialement Kevin,  qui avait fait des sessions de préparation avec nous (certaines sessions de notre formation sont ouverte aux extérieurs qui souhaitent préparer le probatoire d'AMM). Hélas il a reçu une convocation pôle emploi qu'il n'a pas pu déplacer et à annulé au dernier moment. Comme on préférait partir à 4 (pas la même dynamique et coût de déplacement réduits), un ami de Flo est venu se joindre à nous au pied levé.

Les dates de la rando ont été modifié: Du 5 au 10 décembre.
Antoine ne souhaitait pas partir une semaine complète et j'avais pris un engagement pour le weekend du 11-12 pour un encadrement de randonnée (bénévole) avec une association, HandiCap Evasion, dont je vous reparlerai ailleurs (c'est mon coup de coeur du moment).


Je vais passer à ma liste de matos et au retex pour pas trop m'étendre.


RETOUR D'EXPÉRIENCE:
Donc départ dimanche 5 de St Jean du Gard en fin de matinée. Il pleut toute la journée et une partie de la nuit. On arrive à Beaufort (Jura) en fin d'aprem où nous sommes accueilli via coachsurfing dans une colloc de trois gars très sympathique.
On parle du coin et récupère quelques infos et bons plans pour du fromage notamment.

Lundi:
Le matin on se dirige vers Chaux les près, la mairie nous prête la salle polyvalente pour dormir ce soir et on doit aller récupérer les clés à onze heures. Du coup on se presse pas trop le matin pour y aller, on fait un détour pour aller chercher du comté et morbier. Le midi on mange sur place et on part visiter deux cabanes qui serviront d'abri pour les prochaines nuits.
On avait choisi ce coin là car il y a une grande forêt à proximité de deux lacs (Etival) où des lynx ont étés observés. On a prévu de passer deux trois jours ici et de bouger ensuite. Le programme est un peu freestyle. On avait quelques repères fixes, le mardi soir on savait qu'on allait dormir à Moirans-en-Montagne près du lac de Vouglans (autre site d'observation du Lynx) où on a prévu une rando.

J'avais envie d'un trip en autonomie complète avec bivouac mais il a fallu composer à plusieurs et ça c'est plutôt orienté sur des sorties à la journée avec retour au chaud chaque jour. J'ai tout de même réussi à convaincre Antoine de passer une nuit dans une cabane forestière.

J'en reviens à nos moutons.
L'après midi on par en reconnaissance pour visiter deux cabanes près de Chaux-les-près (marquée sur la carte IGN). Il fait doux, brumeux et il pleut. La neige est molle, pleine d'eau et le sol n'est plus gelé en dessous (boue). Ça permet au moins de faire un premier test des bottes de neige, dans les pires conditions possibles. On a aussi été bien immergé dans l'ambiance du jura. Des forêts à l'aspect sauvage, sombres et humides.
Les cabanes sont toutes les deux sympatiques. Volets mais pas de fenêtres, pas complètement hermétique (y'a des trous par endroit) mais pas ouverte aux quatres vents. Elles ont un emplacement pour un poêle et une sortie pour le conduit mais pas de poêle. Table chaise dans les deux. L'une d'elle est un peu plus grande que l'autre (environ 3x4m) et plus proche des lacs qu'on souhaite aller visiter.
On fait un petit détour avant de rentrer en fin d'aprem. On a pas mal de personnes à contacter, parc naturel régionnal, colaborateur natura 2000 et le directeur du CPIE local rencontré par hasard via coachsurfing (encore). Et... préparer la fondue !

La suite plus tard.
Vous m'excuserez je dois rentrer chez moi finir mes cartons, je déménage bientôt.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

26 janvier 2011 à 18:12:12
Réponse #33

Gotio


je sais que topic est un peu passé mais bon, ca peu servir...

je confirme pour les sorel (mais j'ai des caribou), tres bonnes chaussures par temps froid et humide, je les utilise pour bosser, -18 sans probleme ; si l'epaisseur de neige est supérieure a 25 cm il faudra peut etre quand meme les couplé avec des guetre haute (a force chez moi le cuir part doucement en vrac avec les sechages répété, mais bon, elles ont du vecu ^^) pour le coup de pied fort, aucun probleme...
elles passent aussi tres bien en raquettes bien que certainement un peu souple pour certain (ca dependra des gout, perso j'aime bien)...
Je ne les prendrais pas en haute montagne, mais pour le jura ou les vosges c'est juste bien !

une corde ? des piolets ? dans le jura ? (donc avec baudriers et mousqueton j'imagine ?) je ne pense vraiment pas que ca vaille la peine...

mais c'est vrais que ca m'aurais intéressé d'avoir un retour sur ce que vous avez pris comme matos au final...
ah ben, vous venez juste de rentrez ^^... (...moins de neige ce coup la hein ? ^^)

bon retour ^^

28 janvier 2011 à 18:40:32
Réponse #34

Mrod


Navré j'ai pas le temps de faire le retex du jura et pour le reste y'a pas de neige donc traversée de la margeride annulée pour l'instant. Je ferai un retex général à la fin de l'hiver certainement.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité