Nos Partenaires

Auteur Sujet: [Projets et demandes de conseils + retours] Expéditions hivernales  (Lu 7411 fois)

11 octobre 2010 à 14:19:56
Lu 7411 fois

Mrod


Bonjour,

Mes différents projets hivernaux commencent à prendre forme et à ce préciser donc j'ouvre un fil pour en parler et demander quelques conseils surtout au niveau équipement.


Expédition 1:
Massif: Jura
Durée: 7 jours, 6 nuits
Date: Du 4 au 11 Décembre
Nombre de personnes: 3
Thème: "Sur les traces du Lynx"

Cadre:
Cette expé fait parti de ma formation* (BPjeps activité de la randonnée et prépa AMM). Nous devons organisé un raid en autonomie complète en petits groupes puis produire un CR à présenter aux autres groupes. Nous sommes trois, attiré par la neige, le Lynx, son milieu et le patrimoine local. On a fait le choix d'un thème naturaliste d'une part pour en apprendre d'avantage sur cet animal et d'autre part pour ne pas "marcher pour marcher", on part pour tracker le Rho Minet  ;D . Nous sommes les seuls à avoir choisi le milieu neige (initialement nous avions prévu d'aller dans le Vercors mais après renseignement, la plus grosse population de Lynx est dans le Jura).
La date n'étant pas modulable nous devrons nous adapté aux conditions météo et prévoir un Plan B ailleurs si celles ci sont trop risquées.
*Le cadre de cette expédition est au delà de nos prérogatives (milieu neige réservé aux AMM et guides) mais il a été approuvé par notre organisme de formation car c'est un projet personnel et non d'encadrement de groupe.

Avancement du projet:
Nous recueillons des infos sur le Lynx et cherchons des contacts sur place avant de définir une zone de recherche et un itinéraire.
L'idée serait de faire une boucle de 3 jours autour d'un point central (une cabane ou refuge) pour faire du repérage et ensuite passer trois jours à rayonner à partir du point central pour "tracker" l'animal si nous avons trouvé des traces les précédents jours. En résumé, 3 jours d'itinérance puis trois jours de camp fixe.
Idéalement il n'y aura qu'un seul bivouac neige, prévu pendant la première phase (avec un back-up), tous les autres se feront en cabane ou refuge avec toujours la possibilité de dormir dehors (pour le plaisir) si les conditions sont favorables.

Climat:
J'ai fait des recherches sur le sujet:
Citer
L’hiver « climatologique » (décembre-janvier-février) 2009-2010 a été froid, fréquemment neigeux et globalement peu ensoleillé.
Avec une température moyenne sur la France située 1,2 °C sous la normale saisonnière, l’hiver 2009-2010 se positionne parmi les hivers froids, mais non exceptionnels, de ces dernières années. Aussi froid que son prédécesseur, mais plus doux que l’hiver 2005-2006, il s’est cependant singularisé par la succession de trois vagues de froid bien marquées mi-décembre, début janvier et mi-février.
...
Décembre 2009
Les températures moyennes mensuelles ont été inférieures à la normale de la Normandie au Nord-Pas-de-Calais, mais relativement proches de celle-ci partout ailleurs. Débuté dans une très grande douceur, décembre a connu ensuite du 15 au 20 une vague de froid bien marquée. C’est dans le Nord-Est que les températures ont été les plus glaciales : dans le Jura, elles sont descendues le 20 décembre en dessous de  –25 °C, atteignant même localement -28 °C.

Source: Meteo France


Équipement:
On sera en raquettes. Pas de passages en alpinisme mais on aura tout de même de quoi s'encorder et un ou plusieurs piolets. Une pulka serait un gros plus pour la partie en itinérance.

J'ai déjà éprouvé mon équipement hivernal de base jusqu'à -15° sans souci, je pense qu'en le combinant avec mon 3 saisons je peux tenir les -25. (Exemple: SDC -10° synthétique + le boulder 0° + drap thermolmite). On a prévu un we de test du matériel avant l'expé mais on va avoir un problème pour rencontrer les mêmes températures, du coté de chez nous (Cévennes) fait très rarement en dessous de -15°. Faudra certainement monter dans le cantal ou les alpes.
Le seul souci pour moi c'est les chaussures. Je fais des recherches mais je vais avoir besoin de conseils.
Je vais produire une liste de mon équipement complète en fin de page.



Expédition 2:
Massif: Margeride (massif central, nord lozère)
Durée: 5 à 6 jours
Date: 17 au 23  Janvier 2011 (plan B: 24 au 30)
Nombre de personnes: pour l'instant 4
Thème: Traversée de la Margeride par les crêtes (du nord au sud)

Cadre:
Expé entre potes vivants tous dans la région (sauf moi). On est tous de bons sportifs mais on va se la jouer cool, autour de 15km par jours histoire de pouvoir profiter pleinement du milieu, trip plus orienté vie sauvage que rando pure. Y'a pas beaucoup de dénivelé, on est sur un plateau granitique, départ du Mt Mouchet 1497 m et maxi 80km jusqu'à l'arrivée (y'a 50km à vol d'oiseau). Je serais en raquettes, certains seront en ski de rando.

Avancement du projet:
On bosse sur l'itinéraire, les lieux de bivouac, back-ups, points de ravito, etc. Repérage prévu le mois prochain avant l'arrivée de la neige pour faire l'itinéraire complet en 2 jours.

Climat:
Faut envisager des -20° mais en général ça tourne autour des -10°. Autour de 80cm de neige. L'enneigement est en général assez régulier, entrecoupé par des périodes de beau temps. Zone assez ventée mais nous seront très souvent en milieu forestier.

Équipement:
On est tous plus ou moins au point, on prévoie un test début janvier dans les mêmes conditions.
Moi j'ai toujours des chaussures à trouver.



Suite:
Je ferais certainement d'autres sorties hivernales plus courtes, pour les expé je me limite à ces deux là. Et je vais peut être partir bosser un mois en Finlande, mais j'en dit pas plus, c'est encore trop incertain.



Mon équipement complet: (Non définitif)
Vêtements:
-Tee shirts techniques
-Sous pulls en mérinos
-Doudoune duvet Burton (600gr)
-Ensemble soft shell pantalon + veste, Rab Vipour-Rise. (j'ai testé la doudoune combiné à l'ensemble, j'ai dormi à 10° en forêt, à même le sol sur une space blanket sans sensations de froid).
-Veste Goretex Millet
-Collant thermique D4 Forclaz 900
-Sur-pantalon Goretex (surplus)
-Pantalon rando hivernale, D4 Inuit
-Bonnet laine doublé polaire, tour de cou en polaire.
-gants polaire wind stopper plus sur-moufles gtx et sous gants en soie.
-chaussettes en laine

Chaussures: actuellement Salomon Quest 4D, montantes de rando, ça peux passer pour de la rando raquette à la journée du coté de chez moi (mais j'ai pas encore testé), par contre faut que je trouve autre chose pour les deux expé.
J'ai plusieurs modèles en vue, prévu pour du -40°:
-The North Face Baltoro 400 II Winter
-Sorel Conquest mais je connais pas la marque
-Je cherche un équivalent chez Salomon, peut être le B52
C'est peut être un peu overkill mais je préfère avoir de la marge.

Équipement divers:
Sac de couchage: Husky Enjoy -15° (équivalent d'un def 4), si besoin couplé avec un boulder 300 ou un S10 D4.
Space Blanket comme couverture de sol ou abri de fortune
Tapis de sol: Therm-a-Rest Ridge Rest (R-Value : 2,6)
Réchaud: MSR pocket rocket mais je pense m'orienter vers un nouveau modèle spécial grand froid avec injection de gaz liquide.
Tarp D4
Je vais me racheter une pelle à neige (la dernière est morte), certainement une Camp tout alu
Je me pose des questions au sujet de l'utilisation d'une pulka pour la Margeride et un abri d'urgence pour les deux.



Voilà pour l'instant, j'ai pas listé tout le matos si y'a autre chose d'important je le rajouterai.

Y'en a ici qui connaissent bien le milieu grand froid alors j'attends vos retours et conseils, merci d'avance.

Nico
« Modifié: 26 décembre 2010 à 10:31:19 par Mrod »
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

11 octobre 2010 à 14:28:50
Réponse #1

Pierr


Salut,

sera toujours dans les bornes de ta formation si tu es amené à rester en statique un ou deux jours? Si ton objectif est d'apercevoir un lynx et que tu tombes sur des traces, la meilleure stratégie sera probablement de s'arrêter et de se planquer.

Peux-tu vraiment définir un itinéraire dans ces conditions?

Ne pas trop compter sur l'effort physique pour rester au chaud durant la journée. Prévoir les moyens de rester au chaud à l'affût.

Pour moi la rando et le tracking sont difficilement compatibles.

11 octobre 2010 à 15:59:08
Réponse #2

Mrod


J'ai pas assez expliqué ma rando Jura je pense.
Oui si je reste plusieurs jours en statique je reste dans le cadre de ma formation.
On aura un itinéraire sur 3 jours mais on c'est gardé trois jours sans itinéraire, pour pouvoir le moduler au besoin. Au départ on fait une boucle de trois jours pour essayer de trouver des traces. Si on en trouve pas tant pis, on cherchera encore les trois jours suivant en partant du lieu de camp central. Si on en trouve,  on commencera à suivre la piste puis selon les conditions on se rabat sur une cabane ou refuge proche et on reprends la piste le lendemain ou bivouac sur place si on est pas loin d'un site de back-up.

Évidement l'équipement vestimentaire sera suffisant pour rester au chaud en statique quelque soit les conditions météo.

Citer
Pour moi la rando et le tracking sont difficilement compatibles.
Tout dépends ce que tu entends par Rando. Quelque soit l'activité , si tu as une partie de déplacement c'est considéré comme de la rando pour nous et donc c'est dans nos prérogatives d'animateur nature et accompagnateur rando.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

13 octobre 2010 à 13:01:56
Réponse #3

Outdoorsman


Salut MRod,
je peux te donner pas mal d'info concernant le Jura en hiver, car j'ai fait pas mal d'"expé" raquette pulka là bas, et sur le lynx puisque j'ai aussi fait du suivi de lynx équipés de collier émetteur pour le compte de l'ONCFS.

- sur les conditions du Jura en hiver, oui, ça peut être très rude.
Tu peux lire un CR là : http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=16000.0

Pour les chaussures, l'idéal c'est les chaussures d'alpinisme coque plastique. Parfaitement étanches, prévues pour les températures extrêmes.
Les Sorel Conquest (la marque, c'est SOREL), c'est chaud et assez rigide mais pas très étanche. Les bottes canadiennes c'est bien pour le grand froid et la neige 'sèche' que l'on rencontre dans le grand nord. Chez nous, on a souvent de la soupe l'après midi et pour garder sa chaleur, il faut avant tout éviter l'humidité.

Quant à la pulka, je te la conseille fortement. Une simple luge D4 fait parfaitement l'affaire (Cf mes photos).
Sinon, ta liste de matos me parait cohérente (à part pour les piolets qui ne serviront à rien). La pelle à neige est indispensable (pour faire un igloo ou parfois trouver la porte d'une cabane). Si tu peux avoir un GPS, c'est pas mal, au moins en secours.

- concernant le lynx, ben là tu vas être déçu. Ils ne se trouvent pas sur les hauts plateaux, surtout à cette saison. Si tu veux avoir une chance de les rencontrer, c'est dans les forêts de basse altitude qu'il faudra aller. Si les hauts plateaux font effectivement parti de leurs territoires, c'est en zone périphérique et avec de rares incursions.
Si tu veux pister le lynx, il faudrait se rendre dans des forêts autour du lac de Vouglans.

Voilà pour un premier jet, si tu as des questions plus précises, n'hésite pas.
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

13 octobre 2010 à 14:41:19
Réponse #4

Mrod


Déjà merci pour les renseignement, conseils et le lien vers ton post. Je te recontact si besoin.

Nico

Edit: j'ai contacté mes collègue pour qu'on fasse un choix entre expé neige et raid tracking minou. Au passage je leur ai filé le lien de ton post parce qu'ils se rendent pas compte de ce qu'on risque d'endurer, ils en ont pas conscience.
« Modifié: 13 octobre 2010 à 15:43:53 par Mrod »
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

13 octobre 2010 à 17:57:17
Réponse #5

Lynx


il faut avant tout éviter l'humidité.

C'est la clef de ton confort thermique, et donc de ta récup. Bien gérer ses rechanges (gants/ sous vêtements etc) et donc le choix de l'équipement.

La pelle à neige est indispensable (pour faire un igloo ou parfois trouver la porte d'une cabane).

Prends une pelle métallique malgré ce que te dira le vendeur.

Pour le reste je ne connais pas assez le jura. Hésitez pas à prendre contact avec les gardes forestiers, ils savent, eux, par ou il est passé le gros minou...

ca donne envie tout ca ... ;D
Poussière aux pieds vaut mieux que poussière aux fesses. Proverbe Peul

13 octobre 2010 à 18:11:47
Réponse #6

Mrod


Merci Lynx,

Pour l'humidité j'ai l'habitude, mais je vais devoir surveiller les deux zigotos qui sont avec moi. Interdiction de transpirer!

Pour la pelle à neige je prends évidement une métalique, la dernière l'était mais elle a pas survécu à la saison (trop d'abri sous neige...).

J'ai oublié de préciser que l'on va s'organiser pour rencontrer des acteurs locaux comme les gardes ONF et l'ONCSF pour avoir leur opinion sur le Lynx, son retour, comment eux le vivent, etc.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

13 octobre 2010 à 20:18:22
Réponse #7

guillaume


Heu, je vais peut-être dire une connerie puisque je n'ai pas beaucoup de sorties hivernales à mon compte mais une thermos ça le fait grave.
Surtout quand tu t'en sers pour bouffer le midi. J'ai vu ça il y a un an dans le Vercors, quand Did avait finit de manger (lyo + eau chaude dans son thermos), nous on commençait juste, du coup on a perdu du temps et on s'est bien refroidit.

Sinon en hiver, je prends deux matelas (mon therm-a-rest Ridge Rest et un pare soleil) ainsi qu'une bougie dans une lanterne. En plus bien sur qu'un équipement vestimentaire et un SdC adapté...

a+

13 octobre 2010 à 22:13:09
Réponse #8

Loriot


Pour voir le lynx j'ai un conseil, fait en sorte qu'il veuille bien te voir... ;D
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

13 octobre 2010 à 22:42:05
Réponse #9

Mrod


Guillaume,

Je plusoie au sujet du thermos, j'en ai deux ^^. Pour les bougies c'est tellement évidant que je l'ai pas marqué. J'ai un peu baclé ma liste sur ce post, hier on c'est réuni pour la prépa du raid Margeride afin de faire une liste complète de matos requis et on a rien oublié je pense.
Pour l'isolation au sol je ne me fais pas de souci j'ai une space blanket + le ridgerest, c'est du testé et aprouvé jusqu'à -15°. Au pire j'ai des fringues à rajouter pour isoler d'avantage.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

22 octobre 2010 à 11:23:51
Réponse #10

Kilbith


Pour les chaussures, l'idéal c'est les chaussures d'alpinisme coque plastique. Parfaitement étanches, prévues pour les températures extrêmes.

Bonjour,

Quel modèles conseillerais-tu (Lowa, Koflach, Asolo...) quel type de chaussettes dedans ( synthétique, laine, une seule praire/deux paires, plusieurs paires, VBL?....) et surtout quelles "routines" pour une expé de plusieurs jours dans des conditions de neige par -20°C sans faire obligatoirement du feu (séchage des chaussons dans le sac? ; entrainement spécifique du fait du poids élevé afin d'éviter les tendinites).




Merci.  :)
« Modifié: 22 octobre 2010 à 11:54:13 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

22 octobre 2010 à 12:02:24
Réponse #11

lambda


Salut à vous,

dis Mrod, une question:

Comptes tu vraiment faire de la grimpe necessitant des coques dures au niveau de tes godasses?

ou autrement dit, peux tu être plus précis sur la nécessité (ou pas) de ce type de godasse dans tes projets?

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

22 octobre 2010 à 14:00:22
Réponse #12

Outdoorsman


Quel modèles conseillerais-tu (Lowa, Koflach, Asolo...) quel type de chaussettes dedans ( synthétique, laine, une seule praire/deux paires, plusieurs paires, VBL?....) et surtout quelles "routines" pour une expé de plusieurs jours dans des conditions de neige par -20°C sans faire obligatoirement du feu (séchage des chaussons dans le sac? ; entrainement spécifique du fait du poids élevé afin d'éviter les tendinites).

Actuellement ce sont les Asolo que l'on trouve le plus facilement en France. Ces chaussures ont très bonne réputation. Perso, j'ai eu pendant longtemps des Koflach. Les anciens modèles étaient très costauds mais leur tige étaient un peu trop rigide. Les nouveaux modèles sont plus souples mais vraiment moins costauds (le chausson c'est fendu en 2 à l'arrière, le pare pierre c'est décollé dès la 2ème sortie).
Les Asolo sont vraiment un bon compromis solidité/confort de marche.

Quant au poids, ce type de chaussure est guère plus lourde que des chaussures classiques : (poids en taille 42 - source Vieux Campeur) :
Asolo AFS 8000 : 2400 g
Sportiva Nepal Top : 2100 g
Galibier Super Guide : 2560 g

Donc pas besoin de s'entrainer avec des sacs de ciment au pied. Bien sûr, c'est plus lourd qu'une paire de chaussures de rando été genre insert gore-tex. Mais ces chaussures sont à proscrire pour des randos hivernales sur plusieurs jours (manque d'imperméabilité, pas assez chaud).

Pour les chaussettes, je prends en général des hautes, prévues pour le ski de piste. Elles sont en un mélange de laine et synthétique.

Enfin, la nuit, je rentre effectivement le chausson des chaussures dans mon sac de couchage après les avoir fait sécher au mieux devant le feu. Le chausson reste quand même humide mais on a pas de sensation de froid en l'enfilant.

Comptes tu vraiment faire de la grimpe necessitant des coques dures au niveau de tes godasses?

ou autrement dit, peux tu être plus précis sur la nécessité (ou pas) de ce type de godasse dans tes projets?

Même sans faire de grimpe, les coques plastiques offrent vraiment une imperméabilité et une chaleur qui sont un atout important pour la sécurité lors d'un trek hivernal un peu engagé : pas de soucis si tu mets les pieds dans l'eau en traversant un ruisseau, pas de problème si tu as de la soupe l'après midi et des températures très froides la nuit. Pas de risque d'entorse quand tu franchis des troncs couchés et cachés sous la neige.
Autre avantage (un peu plus technique) : tu peux mettre des raquettes à attaches automatiques (Cf TSL Aventure) qui solidarise complément l'engin à la chaussure sans risque de déchausser dans des dévers ou autre moment critique.
« Modifié: 22 octobre 2010 à 20:45:28 par outdoorsman »
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

22 octobre 2010 à 14:24:57
Réponse #13

lambda


Ok Outdoorsman, merci pour ces précisions  :)

Je posais cette question parce que lors de mes randonnées hivernales (laponie), j'utilise des bottes en caoutchouc de chez nokian accompagnées de leurs chaussons en laine, complétée avec des paire de chaussettes en laine. matériel que j'utilise tant en raquette en milieu boisé et rocheux (pas mal de trous cachés sous la neige aux abords de lacs ou en ski de rando sur lac gelé ou en vallée .

j'apprécie cette solution étanche, facile à enfiler/enlever... très très idiot proof (absence de lacet ou attache en tout genre...), avec un profil de semelle permettant une attache directe pour le ski de rando, et utilisable avec des raquettes toutes betes...
j'apprécie aussi le fait de ne pas avoir l'impression de marcher avec des sabots comme avec les sorels "coquées"...

Mais ne connaissant aps le jura, il se peut en effet que mis à part les températures similaires à ce qu'on trouve au dessu du Cercle, le milieu soit différent des coins scandinaves que je connais, et que l'usage de coque plastique y soit bien adapté.

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

22 octobre 2010 à 14:58:44
Réponse #14

Stephane


Pour tes bottes, si tu aimes les Sorel, qui sont d'excellentes bottes, je te suggère plutot de regarder du côté des Sorel Glacier. Ce sont des bottes avec un pied de caoutchouc et une tige en cordura. Elles sont excellentes, résistantes, elles sont très chaudes (pratiquement trop pour ton coin mais bon) et tu peux marcher dans la gadoue avec grace au pied imperméable. Je les ai utilisées longtemps quand je faisais du traineau a chiens et je n'ai jamais eu froid aux pieds....a l'exception d'une fois peut-être: quand je suis passé a travers la glace sur une rivière!
Par contre, pour faire de la raquette, tu auras beaucoup plus de confort si ta semelle est plus rigide (j'utilise des bottes de montagne a semelle rigide pour faire de la raquette ici), au pire, tu traines des "mouflons" pour le bivouac.
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

22 octobre 2010 à 19:24:37
Réponse #15

Mrod


Le projet du Jura est en pleine évolution, difficile de se mettre d'accord à 3 surtout que j'ai deux casses c*u!lles qui sont pas d'accord et moi je fait le médiateur. put**n pourquoi on est obligé d'être minimum trois pour ce projet, grrr.
Pour les bottes mon souci c'est que j'ai le pied très large avec un coup de pied très fort. J'ai jamais trouvé de bottes qui m'aillent... Je peux pas me permettre de commander comme ça sur le net, me faut essayer avant.

Lambda,
Non, je ne compte pas faire de la grimpe.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

22 octobre 2010 à 20:56:34
Réponse #16

Outdoorsman


Ok Outdoorsman, merci pour ces précisions  :)

Je posais cette question parce que lors de mes randonnées hivernales (laponie), j'utilise des bottes en caoutchouc de chez nokian accompagnées de leurs chaussons en laine, complétée avec des paire de chaussettes en laine. matériel que j'utilise tant en raquette en milieu boisé et rocheux (pas mal de trous cachés sous la neige aux abords de lacs ou en ski de rando sur lac gelé ou en vallée .

j'apprécie cette solution étanche, facile à enfiler/enlever... très très idiot proof (absence de lacet ou attache en tout genre...), avec un profil de semelle permettant une attache directe pour le ski de rando, et utilisable avec des raquettes toutes betes...
j'apprécie aussi le fait de ne pas avoir l'impression de marcher avec des sabots comme avec les sorels "coquées"...

Mais ne connaissant aps le jura, il se peut en effet que mis à part les températures similaires à ce qu'on trouve au dessu du Cercle, le milieu soit différent des coins scandinaves que je connais, et que l'usage de coque plastique y soit bien adapté.

a+,
Lambda

Je suppose que le terrain en Laponie est relativement plat. Dans les Alpes, et à moindre niveau, dans le Jura, les dénivelées sont importantes  et on marche souvent en dévers, d'où l'importance d'avoir des chaussures assez rigides. Avec des souples on se massacre les chevilles et comme la chaussure est beaucoup plus souple que la raquette, on déchausse souvent.

Pour les bottes mon souci c'est que j'ai le pied très large avec un coup de pied très fort. J'ai jamais trouvé de bottes qui m'aillent... Je peux pas me permettre de commander comme ça sur le net, me faut essayer avant.

Les Sorel Caribou ont un chaussant large mais à mon avis ça manque de rigidité dans du terrain accidenté.
En coque plastique, les Scarpa chaussent étroit alors que les Koflach chaussent un peu plus large.
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

22 octobre 2010 à 21:41:19
Réponse #17

Stephane


Le projet du Jura est en pleine évolution, difficile de se mettre d'accord à 3 surtout que j'ai deux casses c*u!lles qui sont pas d'accord et moi je fait le médiateur. put**n pourquoi on est obligé d'être minimum trois pour ce projet, grrr.
Pour les bottes mon souci c'est que j'ai le pied très large avec un coup de pied très fort. J'ai jamais trouvé de bottes qui m'aillent... Je peux pas me permettre de commander comme ça sur le net, me faut essayer avant.

Lambda,
Non, je ne compte pas faire de la grimpe.

Nico
Pour les Sorel Glaciers , tu n'auras rien a craindre sur le point de la largeur, je chausse très très large et haut et j'ai toujours eu amplement d'espace. Par contre, comme je te l'ai dit, si tu veux une botte a semelle rigide, tu préfèreras autre chose. J'ai fait de la raquette avec mes Glaciers, c'est très bien sur une vieille raquette en babiche mais, avec les crampons sous la plante du pied des raquettes plus techniques, ca tend a devenir inconfortable si la neige se compacte. J'utilise présentement des Salomon Aspen pour la raquette et je les apprécie beaucoup même si ce ne sont pas les meilleures bottes existantes. Elles ont la qualité d'être larges, imperméables et très confortables.
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

23 octobre 2010 à 17:47:47
Réponse #18

Stephane


Euh, les Caribous sont bien moins hautes que les Glaciers et n'ont pas de boucle pour fermer le haut de la botte, dans la neige épaisse, ca te prend des guêtres comme avec mes Aspen. De plus, je ne les aime pas parce qu'elles sont très lourdes pour leur taille. La semelle en est aussi assez molle et inconfortable pour les longues marches sur des raquettes techniques. Maverick je ne connais pas, elles semblent hautes en effet mais ont encore une semelle qui semble assez molle. Mais tu as raison, les Glaciers sont très très chaudes, je peux demeurer assis au froid, -20 en descendant, sans le sentir. C'est "overshooter" mais j'les aime bien, légères, confortables et incroyablement chaudes.
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

24 octobre 2010 à 15:14:47
Réponse #19

Mrod


Merci à tous pour tous ses avis,

Stephane,
Tes Salomon Aspen tu les as testées jusqu'à quelle température?


Vous auriez pas des modèles moins onéreux? J'ai pas envie de mettre 150roro dans des grolles que je vais utiliser 3 semaines par an, je vie pas dans la neige moi.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

24 octobre 2010 à 20:25:41
Réponse #20

guillaume


HS :

Y'a plein de bons trucs dans ce topic, peut-être aurait-t-il mieux sa place dans "matos" ?

a+

24 octobre 2010 à 22:26:20
Réponse #21

Kilbith


j ai utilise les Caribou et les Maverick et je les prefere. chaussures montant plus haut donc dans la neige profonde c est un plus.

Perso :
Je n'ai jamais pu utiliser des Sorel (ou des kamik) en randonnée dans nos contrées alpines. C'est trop mou pour les pentes et surtout on attrape super vite des ampoules au talon (d'ailleurs les chaussettes glissent rapidement dans ces chaussures). Pour cette raison je ne les utilise qu'à la chasse (statique) ou en ballade station (de ski).

Je trouve aussi que cela chausse "petit" (du moins pur les Sorel).
« Modifié: 27 octobre 2010 à 15:32:02 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

24 octobre 2010 à 22:53:27
Réponse #22

Mrod


Actuellement je m'oriente plus sur des salomon, il me faut des bottes qui tiennent bien le pieds parce que je vais faire des bornes tout de même.
Par contre, beaucoup de difficulté pour en trouver sur le net et encore plus sur des sites fr.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

25 octobre 2010 à 00:07:45
Réponse #23

Stephane


Merci à tous pour tous ses avis,

Stephane,
Tes Salomon Aspen tu les as testées jusqu'à quelle température?


Nico
Mes Aspen me tiennent chaud facilement jusqu'a -20-25 mais, je ne sais pas si elles seraient confortables a ces températures si je devais demeurer immobile pendant longtemps. Je les porte avec mes bas patagonia et n'ai ni ampoules ni engelures même après une journée complète dans la neige. Je met des mouflons au bivouac si j'ai a demeurer immobile.
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

27 octobre 2010 à 13:34:01
Réponse #24

Stephane


Finalement Filmanu, nous semblons dire la même chose: pour la raquette technique, avec des crampons sous la plante du pied, les Sorel ont généralement des semelles trop molles pour être confortables sur de longues randonnées.

Le choix de bottes autres que les Glaciers est souvent dicté par le prix plutot que par les autres qualités. Elles sont lourdes mais, tellement confortables que ca ne dérange pas tellement. J'ai couru derrière mes chiens sur des centaines de km en portant mes Glaciers! Les moments ou je choisissais de me laisser porter par le traineau, je n'avais aucune crainte d'avoir froid aux pieds malgré des températures parfois glaciales!
« Modifié: 05 novembre 2010 à 20:27:35 par Stephane »
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité