Nos Partenaires

Auteur Sujet: CAMELBAK BFM 500 - sac à dos tactique - www.terrang.fr [Test DM]  (Lu 52124 fois)

03 octobre 2010 à 23:19:55
Lu 52124 fois

SurvivalFred


CAMELBAK BFM 500


Website Fabricant : CAMELBAK - http://www.camelbak.com/government-military/hydration-packs/bfm-500.aspx
Fiche Fournisseur : TERRANG - http://www.terrang.fr/ProductInfo?i=CAM-61069&s=S25




Salut,

Je vais vous parler du dernier né des sacs CamelBak, le modèle BFM 500, un bon gros sac classé par les sites anglo-saxons dans la gamme des sacs «3 Days Patrol Pack»  





Présentation

J'ai reçu en test le modèle Foliage, couleur que j'apprécie beaucoup car elle est très discrète sans tomber dans le camo et passe tout aussi bien en ville ce qui dans de nombreuses situations se révèle très utile.



Comme vous pouvez le voir cette couleur passe très discrète en sous-bois même avec un bon éclairage.


Le premier test a été effectué dans des conditions réelles en forêt belge lors du dernier stage de niveau 1 avec au total 3 jours de bivouac en autonomie (eau comprise) en avril et avec un sac de couchage 3 saisons.

Pour ce test, je m'étais imposé de ne RIEN laisser dépasser à l'extérieur du sac pour de rester relativement low-profile, donc pas de couteau, de tapis de sol, de tarp ou autre ne seront fixés sur la sac, TOUT le matériel devant entrer DANS le Camelbak BFM 500... Gros challenge quand on sait que j'aime plutôt partir «chargé»  ;D

Tout d'abord, la description du sac avec l'aide du fabricant :

Caractéristiques techniques :

  • Poids vide : 2.220 kg (pesé sur ma balance !)
     
  • Volume : 51,5 litres (en fait 51,48 l. pour être tout à fait exact...) dont 42 litres dans le compartiment principal.
     
  • Dimensions : 21.5 in x 13.5 in x 14.5 in (547 mm x 345 mm x 370 mm)
     
  • Capacité du réservoir : 100 oz (3L) > un grand classique chez Camelbak et un bon compromis d'emport en eau quand on peut en trouver en route, en Belgique c'est rarement un problème sauf dans certains coins bien précis.


Fabrication :

Nouveau Cordura 500D ayant l'avantage d'être plus léger (aussi léger que du 500D) MAIS réputé par le fabricant aussi solide que le 1000D traditionnel.

> L'avantage de ce textile outre le poids est que le 500D utilisé ici est très solide mais également moins rigide et «rugueux» que le 1000 deniers utilisé notamment sur les produits Maxpedition, ce qui lui permet de moins provoquer de frottement sur les vêtements et de nettement moins créer de trace d'usure... Qui n'a jamais complètement ruiner un T-shirt ou une veste avec des sangles trop rigides en 1000D ?

Modèle plus grand de 6,5 litres mais plus léger de presque 500 grammes par rapport à l'ancien modèle.

Nombreux Coloris disponibles : noir, foliage (modèle testé), ACU, Digital desert...


Caractéristiques particulières

  • Ouverture complète du sac tant au niveau du compartiment principal que de la poche dorsale. Le Camelbak BFM 500 est prévu pour accueillir un ad-on medbak du même fabricant.
     
  • Patch de velcro placés judicieusement pour ajouter des tag ou écussons perso ou d'unité.
     
  • Système Camelbak Hydrolock avec réservoir OMEGA de 3 litres complet et fourni avec le sac. (Grande ouverture de la poche à eau afin de faciliter remplissage et nettoyage).
     
  • Système d'attache d'une radio ASIPS intégré au sac et orifices de sortie d'antenne.
     
  • Air Channel back panel (dos respirant) et frame en aluminium.
     
  • Harnais de suspension intégré gardant la charge stable en mouvement.
     
  • Multiples possibilités de stockage dont une série de poches en mailles et une grande poche avec «organiser».
     
  • Deux poches sont intérieurement recouvertes de tissu soft (une sorte de feutrine) afin de stocker en sécurité et sans risque de rayure du matos photo ou optique.
     
  • Une grande poche dorsale fermée par zip permet d'accéder facilement au réservoir d'hydratation.
     
  • 4 sangles de compression permettent de comprimer l'ensemble du sac afin de diminuer le volume de l'ensemble ou d'y fixer du matériel complémentaire.



Sur la première photo, vous pouvez voir Pics, notre modèle du jour, portant mon Camelbak BFM 500 complètement chargé du matos pour le WE.


Le sac est très confortable même avec la réserve d'eau gonflée à bloc. Les renforts dorsaux sont bien étudiés et on ne sent pas du tout de «boudin» créé pas la poche à eau comme sur les anciens modèles ou certains sacs de moindre qualité, ici le dos est bien protégé, le port agréable.
La ceinture lombaire fait bien son office en portant correctement sur les hanches même pour les «gros gabarits» comme moi.

Les bretelles sont larges et bien rembourrées, l'écartement ce celles-ci dans le dos est assez large sans pour autant glisser, ce qui même avec 15 kilos de charge rend le sac très «portable» et surtout très stable.

Le système de réglage du port est classique et bien conçu.

Le Camelbak BFM 500 possède une large poignée sur le dessus permettant de le prendre à la main, on peut juste peut-être regretter l'absence de poignée latérale permettant de le porter comme une valise dans les transports en commun mais là n'est pas sa destination première.




Sur les photos ci-dessous, vous pouvez voir le sac complètement chargé de tout le matériel pour les 3 jours et deux nuits :

  • Sac de couchage MSS US (sac patrol + sursac goretex),
  • tapis de sol,
  • matelas pliant BW,
  • Jetboil,
  • 3 litres d'eau,
  • nourriture, veste + polaire,
  • poncho ABL,
  • chaussettes,
  • appareil photo dans une pelicase 1150,
  • Tarp 3x3m DD-Hamock,
  • trousse de premiers soins de groupe,
  • bonnet,
  • gants,
  • popote MSR Titane,
  • assiette alu,
  • scie Laplander plus le petit matériel classique (lampes, couteaux ...),
  • une carabine de survie AR7 démontée.




Bref, une fois compressé par les sangles c'est étonnant tout ce qui rentre dans ce sac sans trop forcer.


Seul inconvénient lors du chargement, il faut sortir la poche à eau pour la remplir (nettement plus facile) et la remettre dans son logement AVANT de charger à fond son sac sinon elle n'y rentrera pas du tout aisément...
C'est un des seuls défauts du sac, la poche à eau ne se met aisément dans son logement que si le sac est très modérément rempli...

Très bon point : les poches latérales acceptent sans broncher des NALGENE de 1 litre + leur quart adapté, ou comme dans mon cas, un réchaud JETBOIL complet (intégrant le kit pied + le support pour tout récipient) et une deuxième cartouche de Gaz, bref, on a de quoi voir venir  ;)




Le sac s'ouvrant en grand, il est très aisé d'avoir accès à tout le matos, et ici on peut voir que le dos interne du sac est parfait pour y caser, maintenu par une sangle, le matelas pliant BW.
Ce placement ajoute de la rigidité au dos du sac et protège la poche à eau d'une pointe pouvant se trouver dans le sac.





Le système d'hydratation Camelbak

Le système d'hydratation est sans surprise - un classique chez Camelbak dont c'est, rappelons-le, la vocation première.

L'ensemble est fourni avec un manchon néoprène pour le tuyau de la même couleur que le sac...

Seul bémol pour moi, la déconnexion du tuyau de la poche est aisée (grâce à un clip) mais aurait mérité d'être équipée d'un raccord Aqua-stop afin de pouvoir le faire poche pleine car cette action est nécessaire pour sortir la poche du sac lorsque le tuyau passe dans les orifices prévus à cet effet.
Il est donc nécessaire de vider la poche, puis seulement de déclipser le tuyau avant de sortir de système du sac...
bref, un peu trop de manipulations pour moi qui aime les choses simples sur le terrain, dans le noir ou sous la pluie  ::)




En conclusion

Un excellent sac aussi bien pour une sortie en autonomie de quelques jours que pour de grosses sorties à la journée quand on aime emporter pas mal de matos, le Camelbak BFM 500 est robuste très agréable et bien conçu.
Il me paraît également un très bon choix pour un Bug-Out-Bag : bonne capacité, discret, costaud, relativement léger.

L'aurais-je acheté ? OUI, étant toujours à la recherche DU sac idéal, je dois dire qu'il n'est pas encore 100% parfait mais qu'il s'en rapproche pas mal et dans sa catégorie c'est clairement un maître choix  :doubleup:.


  • Ce que j'ai aimé :  :)

    Presque tout : sa capacité, sa solidité, sa couleur, son confort.
     
  • Ce que j'ai moins aimé :  :-\

    Le fait de devoir vider le sac s'il est trop chargé pour remettre la poche à eau.


Voilà, si vous êtes à la recherche d'un bon sac dans cette gamme je crois que le Camelbak BFM 500 ne vous décevra pas et vous rendra de bons et loyaux services pour un bon bout de temps.


Sur le long terme :

Après maintenant 6 mois de test où ce sac m'a suivi dans toutes mes sorties et même en vacances avec ma tribu je peux vous dire qu'il fait partie de mon matériel principal et presque indispensable, si je devais le perdre j'en achèterais un second exemplaire immédiatement tellement je l'apprécie.

Au niveau de la solidité et de la résistance des composants : rien à redire, je ne suis pas délicat mais aucune partie n'est à prendre en défaut, pas même une couture ne montre de signe de fatigue.
De plus le tissu est très facile à entretenir, même plein de boue, on laisse sécher, un coup de brosse puis une éponge et le voilà comme neuf  :up:

Pour être tout à fait honnête, j'utilise de moins en moins le système d'hydratation, je lui préfère une Nalgène Inox couplée avec un outre MSR de 4 litres sans système d'hydratation direct.
C'est une histoire de goût personnel et de ce fait je gomme son seul défaut, celui d'accepter difficilement la poche à eau lorsqu'il est chargé sans devoir sortir une partie de sa charge.

J'espère que cette revue vous a plu et vous a été agréable à lire autant qu'elle m'a été agréable a réaliser par l'excellence de ce matériel.

Fred  :)



Pour les plus curieux, voilà le sac sous toutes ses coutures  :)





« Modifié: 04 octobre 2010 à 13:00:32 par Mathieu »
 

Vous êtes trop devant votre écran d'ordinateur, allez donc pratiquer dehors !!

04 octobre 2010 à 11:13:53
Réponse #1

PUBLICITÉ




Forte d’une expérience militaire, la société Terrang MP-SEC distribue et développe une gamme de produits destinés principalement aux militaires et aux forces de l’ordre.
Terrang travaille depuis plusieurs années avec des grands marques comme LOWA, CAMELBAK, ARKTIS, SNUGPAK, SUREFIRE, 5.11 TACTICAL, TERMOSWED, ARC’TERYX LEAF
Nous avons développé avec ces marques des produits répondant au marché français ou à des demandes spécifiques tel des tenues et un camouflage de montagne original.
Deux magasins accueillent à Auterive et Paris les amateurs de vie sauvage et de sport de plein air à la recherche de matériel endurant et innovant.
Notre équipe est à votre écoute pour vous proposer des solutions spécifiques.
Vous pouvez également commander en ligne sur notre site internet : www.terrang.fr

Terrang Shop Paris
Tél : 01 43 54 08 27
3 rue de l'Estrapade
75005 PARIS
Google Maps
Horaires d'ouvertures
Lundi : 14h - 19h
Mardi - Samedi : 10h - 19h
      Magasin Terrang
Tél : 05 61 50 09 04
Voie hélios / ZI Lavigne
31190 AUTERIVE
Google Maps
Horaires d'ouvertures
Lundi - vendredi : 9h30 - 12h / 13h30 - 19h
Samedi : 10h - 19h
« Modifié: 05 octobre 2010 à 18:35:06 par Mathieu »

04 octobre 2010 à 11:25:26
Réponse #2

DavidManise


Excellente revue... !

Par ailleurs, Fred, ta revue confirme largement les retours que j'ai de plein de gens qui utilisent ce sac au quotidien, et qui en sont vraiment contents : milis, mais aussi civils qui crapahutent suffisamment pour avoir besoin d'un sac robuste et ergonomique...

Ca me donne envie d'en acheter un, sans dec...  !

David :love:
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

04 octobre 2010 à 11:33:09
Réponse #3

** Mathieu **


Yes très bon sac ; j'ai trouvé le système de portage plus confortable que celui du RUSH72 de Wood.

Une vidéo de présentation trouvée sur YouTube : Camelbak BFM 500 Backpack Review (en anglais)


http://www.youtube.com/watch?v=BSV0IY9ZhiE

04 octobre 2010 à 13:38:30
Réponse #4

Pics (Vincent.D)


Comme on peut le voir dans la revue de Fred, j'ai eu l'occasion de porter un peu le BFM 500.
Le sac est effectivement très confortable et ce même bien chargé  :doubleup:

Très chouette revue Fred :up:

@++

Vincent

Do More With Less & K.I.S.S.

05 octobre 2010 à 17:39:57
Réponse #5

** Mathieu **


Salut :)

Fabien de Terrang.fr me signale que le CAMELBAK BFM 500 est en cours de réapprovisionnement et sera à nouveau disponible à la commande pour début novembre sur Terrang.fr


06 octobre 2010 à 09:45:10
Réponse #6

MENATOR


Bonjour à tous
J'utilise le premier modèle de BFM en 1000deniers avec moi aussi un tapie de sol BW, j'en suis fort content tant niveau solidité que confort bien que le nouveau semble amélioré en particulier au niveau des renforts sur la plaque dorsale.
Il y a une solution pour ce problème :
Le fait de devoir vider le sac s'il est trop chargé pour remettre la poche à eau.

http://www.terrang.fr/ProductInfo?i=CAM-90589&s=S35
La "Tactical pump" de Camelbak, tu refais le plein très rapidement et ça ne prend pas de place dans le sac.


Toujours plus loin mais jamais trop

06 octobre 2010 à 09:52:32
Réponse #7

** Mathieu **


La "Tactical pump" de Camelbak, tu refais le plein très rapidement et ça ne prend pas de place dans le sac.

Intéressant :)

Mais est-ce qu'une fois la poche vide alors que le sac est toujours chargé à bloc, la poche à eau arrive à se re-remplir avec cette pompe ?

13 octobre 2010 à 11:53:01
Réponse #8

MENATOR


Toujours plus loin mais jamais trop

15 octobre 2010 à 20:22:38
Réponse #9

Nathan-Brithless


et comme ça, tu auras du super matos dont tu ne peut te servir QUE pour un SEUL usage!...
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

17 octobre 2010 à 15:21:21
Réponse #10

Sovann


Le BFM 500 est un trés bon sac....

Je lui reproche cependant son manque de modularité.

En particulier, les 2 poches latérales sont trop petites..

De manière générale sur le terrain, impossible d'y fourrer à la va-vite les traditionnelles bouteille de 1.5L de CHRISTALLINE après un recomplètement ou une ration de combat sans l'avoir préalablement déconditionnée.

J'ai vu qu'il en existait une version avec les 2 poches latérales remplacés par des passants molle et qui permettent d'y fixer des poches plus grandes selon le besoin.

Pour moi, le top du sac 3 jours, reste le bon vieux MISSION BAG de chez TASMANIAN TIGER (je possède les 2).

Sovann
« Modifié: 17 octobre 2010 à 15:50:14 par Sovann »
Dans le port de Saïgon Il est un jonque chinoise. Mystérieuse et sournoise.
Dont nul ne connait le nom.
Et le soir dans l'entrepont, ...

26 avril 2012 à 00:30:08
Réponse #11

redzone


Bonjour,
J'ai un BFM de chez Camelbak et je n'arrive pas à organiser le matos correctement pour une "expédition de 3 jours.
Avez-vous une technique ou plutot une méthode à suivre.


27 avril 2012 à 21:44:12
Réponse #12

Nathan-Brithless


typiquement une bonne question mal posée parce que tu prend le problème par le mauvais bout:
il n'y a pas de méthode de rangement adaptée à un seul type de sac, il y a des règles qui restent valable quel que soit le sac.
-équilibre latéral
-répartitions des masses dans la hauteur
-répartition des poids dans la longueur
-hantise de l'humide
-disponibilité du matos selon la fréquence d'usage
-rangement au toucher

..le reste, c'est de l'adaptation minime par rapport au sac..et l'avoir fait suffisament souvent
« Modifié: 28 avril 2012 à 08:21:04 par Nathan-Brithless »
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

12 juin 2012 à 15:25:33
Réponse #13

Nirgoule


J'ai un BFM de chez Camelbak et je n'arrive pas à organiser le matos correctement pour une "expédition de 3 jours. Avez-vous une technique ou plutot une méthode à suivre.

Pour remplir le sac j’ai une approche par module. Je classe mes objets par catégorie que je retrouve ensuite dans des poches.
Deuxième principe, le degré d’urgence ex : rendre accessible immédiatement la pharmacie, le poncho, la gourde, la carte et l’orientation. Au contraire le matériel de couchage et de camp sera moins accessible.
Troisième principe la répartition des masses afin d’équilibrer le sac et faciliter le port.

Il y a quelques années j’avais pris le Kast pour 5 jours en autonomie dans les Pyrénées, le sac était bien trop petit (35l) pour mon matériel mais j’avais conçu le dessin qui rendait compte de la méthode.

http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=10297.0

Lorsqu’on utilise un sac déjà compartimenté le travail de classement des objets est plus facile. C’est un aspect important en randonnée avec portage. Même fatigué et stressé, savoir vite retrouver l’objet désiré
"If you are out for more than a day with no access to toilets, you need to be aware of how to defecate, without impacting on the environment."

"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

12 juin 2012 à 18:49:12
Réponse #14

redzone


Salut,

Merci de ta réponse.
Ton schéma et tes explications sont très clairs, mais pourquoi mets-tu le couchage en-dessous des vivres?

12 juin 2012 à 19:55:45
Réponse #15

Ulf


J'ai eu du camelbak, j'ai revendu après 20km pour reprendre un sac de rando "normal".

C'est inadapté au marcheur de long cours:
- bretelles trop longues (je fais pourtant 100cm de tour de poitrine, loin de la crevette)
- pas de sangles de réglage d'inclinaison
- matelassage très dur qui fait éponge à sueur, sans bordel pour évaporer + vite. C'est vite immonde (ça jute quand on appuie dessus, c'est froid et mouillé quand on reprend le sac le lendemain, moche quoi)
- les fastex sur les bretelles, c'est une source d'emmerdes si ça casse en plein milieu du voyage. J'en ai pas l'utilité, j'en veux pas.

C'est adapté aux milis:
- qui portent le sac par dessus un gilet de combat machin truc, d'où  un tour de poitrine de fou, d'où les bretelles Xtra longues
- les fastex servent à se dégager du sac fissa
- le matelassage tip top avec aération sert à rien quand on a le gilet de combat en dessous

Un mili m'a dit que les sacs américains témoignent de leur tradition d'infanterie transportée et que les sacs british témoignent plus de leur tradition de piéton long cours.

En plus les poches de flotte camelbak ont le gout de plastique et sont fragiles...

Enfin, pour info, mon sac revendu a fait le bonheur d'un lycéen pratiquant l'airsoft.
« Modifié: 12 juin 2012 à 20:04:25 par Ulf »

14 juin 2012 à 11:25:17
Réponse #16

Nirgoule


Salut, Merci de ta réponse.
Ton schéma et tes explications sont très clairs, mais pourquoi mets-tu le couchage en-dessous des vivres?
Sans polluer le message de David, plutôt renvoyer sur le poste qui va bien.
Le couchage je m'en sert une fois le camp monté, donc en dernier, donc en dessous. Les vivres sont en fait séparées en deux, celles de la journée au -dessus du couchage et celles des autres jours en dessous du couchage car elles sont lourdes et denses et ne servent pas immédiatement. Elles sont séparées par journée dans des zip, elles sont bien encore en dessous.
Je vais peut être modifier le dessin...
"If you are out for more than a day with no access to toilets, you need to be aware of how to defecate, without impacting on the environment."

"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

14 juin 2012 à 18:41:05
Réponse #17

redzone


OK
Dans ce cas, je comprend l'organisation de ton sac type.
Et c'est bien pensé le fait de compartimenter tes vivres  quasiment par repas.
Au début, je pensais que tu parlais de ta tente en parlant de couchage.
Mon fils et moi, on utilise un tarp et donc ce sera en seconde position après les vivres de la journée.

Merci pour ta réponse.

14 juin 2012 à 19:20:17
Réponse #18

guillaume


Compartimenter son sac à dos peut être une nécessité dans certains domaines (besoin d'accès rapide à ses affaires, pouvoir retrouver ses affaires à taton, changement de système de portage régulier, etc.) mais il ne faut pas oublier qu'il y a un désavantage majeur : on perd de l'espace (analogies : des boules côtes à côtes prennent plus de place que si l'on avait tout tassé) ;).

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

14 juin 2012 à 21:04:15
Réponse #19

azur


On perd de la place ET on gagne (beaucoup) de poids...
Amha, excepté utilisations particulières, pour de la rando, un sac de rando classique style deuter ou millet (ou d4!) est tout aussi bien...
Absolument  :up:
Les sacs dits "tactique" n'ont vraiment d'intérêt qu'en situation tactique! Pour le reste, ils sont souvent plus lourd, plus chers et présentant plus de points de fragilité qu'un simple sac cheminé de qualité équivalente.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

18 juin 2012 à 09:02:53
Réponse #20

Nirgoule


Je suis d’accord avec toi Guillaume, le compartimentage fait perdre de la place (et donc un peu de poids) mais d’un autre côté il fait gagner du temps de recherche en pleine fatigue.
Les sacs mili très compartimentés sont sans doute construits sur ce principe : fatigue et surtout stress? (habile transition pour revenir au sujet du post  ;# )
"If you are out for more than a day with no access to toilets, you need to be aware of how to defecate, without impacting on the environment."

"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

22 juillet 2012 à 00:09:07
Réponse #21

Ulf


Absolument  :up:
Les sacs dits "tactique" n'ont vraiment d'intérêt qu'en situation tactique! Pour le reste, ils sont souvent plus lourd, plus chers et présentant plus de points de fragilité qu'un simple sac cheminé de qualité équivalente.

Pas d'accord.

Un sac tactique, j'y accroche mes trépieds sur les passants molle. Et ça c'ets priceless, car les sacs dédiés photo, bein 1 tu peux mettre qu'un trépied, 2 c'est pas un sac de rando niveau portage, 3 à part le matos photo, t'as de la place pour presque rien d'autre.

Je dis ça sous réserve que le sac tactique soit aussi un sac de randonnée.

22 juillet 2012 à 00:42:34
Réponse #22

bloodyfrog


Tu n'es pas d'accord.
On peut accrocher des trucs sur un sac tactique.
Les sacs photo, ce n'est pas adapté pour la randonnée (car on y met que le matos photo... d'où le nom d'ailleurs...).

Merci Ulf.

Manu.

22 juillet 2012 à 12:23:35
Réponse #23

azur


Pas d'accord.

Un sac tactique, j'y accroche mes trépieds sur les passants molle. Et ça c'ets priceless, car les sacs dédiés photo, bein 1 tu peux mettre qu'un trépied, 2 c'est pas un sac de rando niveau portage, 3 à part le matos photo, t'as de la place pour presque rien d'autre.

Je dis ça sous réserve que le sac tactique soit aussi un sac de randonnée.
Précisément, les sacs tactiques que j'ai eu l'occasion d'essayer (BFM 500, BalckHawk Titan, TT Mission Bag, 5.11 Rush 72... ne sont pas et ne seront jamais des sacs de randonnée ::) CQFD!

On trouve maintenant dans les sacs orientés montagne ou alpinisme une accessoirisation suffisante pour emporter un assez grande variété de matériel.
J'ai toujours trouvé plus confortable à long terme de brêler mon trépied sur les sangles de compression de mon sac de rando que d'utiliser les passants molle de mon sac tactique! Pour l'appareil photo, on trouve maintenant des pochettes qui se fixent sur la ceinture ou qui peuvent être accrochées sur les sangles de compression.
En plus, cette solution présente l'avantage du "low profile"... qui évite se susciter l'intérêt des envieux!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

22 juillet 2012 à 16:39:34
Réponse #24

Ulf


Précisément, les sacs tactiques que j'ai eu l'occasion d'essayer (BFM 500, BalckHawk Titan, TT Mission Bag, 5.11 Rush 72... ne sont pas et ne seront jamais des sacs de randonnée ::) CQFD!

Ouimaisnon.

Berghaus, Tasmanian Tiger et cie sont à la fois des sacs milis et des sacs de rando.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité