Nos Partenaires

Auteur Sujet: Transmetteur de position GPS  (Lu 19860 fois)

15 septembre 2007 à 18:25:36
Lu 19860 fois

lostabarnacos


Suis tombé sur ce nouveau bidule pour  transmettre votre position GPS en cas d’urgence. J’avais envisagé l’achat d’un téléphone satellite, mais devant les coûts astronomiques des frais mensuels j’ai changé d’idée. >:(

Ce petit transmetteur peut aussi bien envoyer un signal à la maison signifiant que tout est OK ou un signal d’urgence avec votre position exacte pour que l’on vienne vous secourir.

Les coût d’achat et d’abonnement sont raisonnable, du moins, pour le moment...

http://www.globalcomsatphone.com/spot/?utm_source=Yahoo&utm_medium=PPC
« Modifié: 03 août 2008 à 10:04:57 par Maximil »

15 septembre 2007 à 22:21:33
Réponse #1

galileo


Vu la couverture Globalstar ca limite son usage a pas mal d'endroit quand meme .

Un topo sur la bete ici :
http://www.equipped.org/SPOT_ORSummer2007.htm

20 janvier 2008 à 18:30:05
Réponse #2

lostabarnacos


Bon finalement ça fonctionne très bien. J'ai ami qui traverse le Canada à moto en ce moment même et il l'utilise afin de nous informer de sa position. Il est parti de Victoria (Colombie-Britannique) le 2 janvier et est arrivé à Goose Bay (Labrador) le 19 janvier,  environ 6700Km.

Voici à quoi ressemble le e-mail émit par le transmetteur avec un hyper-lien vers Google Map. (en anglais)

P.S. Ce message a été envoyé vers midi aujourd'hui. Il était à ce moment là près de Churchill Falls (Labrador).Température -28'C refroidissement éolien -41'C :'(    En théorie, Paul devrait arrêter chez moi demain soir.



I am OK! Just letting you know.
Unit Number: 0-7350484 Latitude: 53.5323 Longitude: -64.0112
Nearest Town from unit Location: Unknown
Distance to the nearest town: Unknown
Time in GMT the message was sent: 01/20/2008 17:04:30
http://maps.google.com/maps?f=q&hl=en&geocode=&q=53.5323,-64.0112&ie=UTF8&z=12&om=1




05 mars 2008 à 14:43:53
Réponse #3

phare2000


merci pour l'info de ce petit outils... même si il ne couvra pas pour l'intsant tout c'est un bon début
« Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde ».Gandhi

29 juin 2008 à 20:05:46
Réponse #4

guillaume


D'après ce que j'ai compris, c'est juste un boitier qui envoie des coordonnées GPS.

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

29 juin 2008 à 20:16:51
Réponse #5

lepapat


Exact ;) . S' est juste une balise de détresse  :)
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


29 juin 2008 à 21:00:53
Réponse #6

lepapat


Looping en possède un  ;).

Si je me souviens, ce là pesse son poids ce truc ( 1 Kg ? )  :)
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


30 juin 2008 à 00:35:52
Réponse #7

lostabarnacos





J'ai reçu le mien le mois dernier. Je ne l'ai pas essayé dans toutes les conditions, mais présentement j'en suis très satisfait
Selon le fabriquant il pèse 209 gr. Je ne sais cependant si cela inclus les piles(2 X AA)

Son fonctionnement peut-être problématique tout dépendant de votre localisation sur la planète... (Voir les zones de couverture sur le post ci-haut.

Voici le lien vers leur site Européen http://www.findmespot.eu/fr/
« Modifié: 30 juin 2008 à 15:07:20 par LosTabarnacos »

02 août 2008 à 17:03:53
Réponse #8

Bebert


C'est un bidule sympa, et pas cher. Ça communique par satellite et ça peut envoyer sa position et l'afficher sur les cartes de Google... Parfait pour montrer à sa douce qu'on est encore en vie ! Il y a une fonction « urgence » aussi qui avise les services d'urgence tout en communiquant sa position.

Dommage que l'appareil n'affiche rien, ça aurait été quoi d'indiquer les coordonnées sur un affichage ? Les quelques LEDs qui indiquent si l'appareil est en fonction, s'il transmet, s'il est mode urgence, etc. Le strict minimum quoi.

Beau bidule même si l'exécution n'est pas parfaite, à mon avis.


02 août 2008 à 21:47:32
Réponse #9

guillaume


J'avais pas vu mais il faut un abonnement ! Et qui n'est pas donné en plus (début à 99e au Vieux Campeur).

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

02 août 2008 à 23:02:47
Réponse #10

Bebert


Ouais, on parle de 100 $ par année (dollars US) pour le service de base, et 50 $ de plus si on veut envoyer ses infos sur Google Maps, ce qu'ils appellent le "tracking service". Donc environ 12 $ par mois pour un service complet.


03 août 2008 à 15:04:34
Réponse #11

Bison


Bonjour,

Ouaip, en Europe ils font apperrement la conversion un euro pour un dollars :

199 € à l'achat, 149 € l'abonnement complet.

Beau bidule, qui va certainement évoluer ...

Mais qu'est-ce qui me retiens?
Honnêtement, cet objet "tel quel" vaut bien son prix, il me semble!

Ce qui me retient donc, c'est l'intuition que de nouveaux modèles vont voir le jour, ou bien que le service va disparaître ... dans les deux cas je serai pigeon!

Deux améliorations, à mon avis, devraient apparaître :

- activation par le choc => fonction balise de détresse automatique dans les véhicules. Assez délicat à réaliser quand-même, gare aux fausses alertes. C'est un marché "très grand public" peut être déjà occupé par le même dispositif avec transmission par gsm.
- affichage des coordonnées GPS. Ça, c'est vraiment nul de ne pas l'avoir proposé dès le départ ... et c'est ce manque de "vue" qui m'inquiète pour l'avenir du service.

Soldes chez le distributeur français :  - 20 €.

"Plus que 15 appareils disponibles" => traduction :  on ne va pas renouveler => déduction :  nouveaux modèles, ou fin de l'histoire!
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

09 août 2008 à 06:51:26
Réponse #12

lostabarnacos


Ouais, on parle de 100 $ par année (dollars US) pour le service de base, et 50 $ de plus si on veut envoyer ses infos sur Google Maps, ce qu'ils appellent le "tracking service". Donc environ 12 $ par mois pour un service complet.



Le lien vers Google Maps est inclus dans le service de base. En ajoutant $50 de plus par an, tu as accès au "Tracking Service" . Il est alors possible de faire émettre une position automatiquement à toutes les 10 minutes.               

09 août 2008 à 08:28:51
Réponse #13

Bison


Bonjour,

C'est le genre d'engins que l'on pourrait se partager, entres potes d'une même région. Deux ou trois personnes ...

Ou bien en équipement collectif dans les clubs?

Pas évident à mettre en oeuvre quand même, il faudrait une organisation, un suivi ...
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

10 septembre 2008 à 18:06:59
Réponse #14

Bison


Dans le dernier numéro de carnet d'aventure, le système reçoit un très mauvais "retour d'expérience" de la part de la rédaction ... et ce ne sont pas des farfelus. Même en France métropolitaine, le système fonctionne mal, les messages sont captés et retransmis par les satellittes de manière très incertaine.

Bref, on ne peut pas compter dessus pour un déclenchement rapide des secours!

C'est bien ce que je craignais ... il y a un bug, et un fameux !

Peut-être la génération suivante émettra-t-elle un signal plus puissant, tout simplement? Ou alors, tout va tomber à l'eau.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

28 septembre 2008 à 17:35:02
Réponse #15

balthazar


Pour avoir une vision carto de coordonnées, il existe deux solutions simples et gratuites:
1- dans google map, tapez les coordonnées dans la barre de recherche séparées par un ;
Cela vous amènera au point sans payer...
2- Télécharger gpstrackmaker, petit freeware avec pas mal d'options...
Bon, le tout est de savoir aussi quelles coordonnées géodésiques utilise l'engin en question, sinon, c'est approximatif comme solution...

28 septembre 2008 à 19:34:17
Réponse #16

Bison


En bonne logique, tout devrait être en WGS84 ... il n'y a pas de raison de faire compliqué.

Maintenant, que ce soit de l'UTM ou des coordonnées lat/Long, on peut facilement changer dans Google Earth
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

28 septembre 2008 à 21:09:59
Réponse #17

balthazar


En toute logique... :-\
Mais j'ai vu des trucs particuliers... ne serait ce que ceux qui sont en sexagésimal et les autres, même en restant en WGS84 (heureusement, l'appareil ne couvre pas certaines zones encore couvertes en E50, lol). Bref, j'ai eut parfois des coordonnées à 20-30 km près, au mieux, ce qui est suffisant pour suivre un copain, mais trop short pour envoyer des secours éventuels à temps...et quand j'ai demandé à des services pour le moins officiels sur quel système G ils travaillaient, ça a été le blanc, vu que tout le monde était sur le même logiciel... Je confirme donc ce que j'ai dit supra, c'est utilisable à titre informationnel, mais non pour faire du SAR improvisé!
Je ne veux pas que mes conseils/trucs/astuces logiciels ne mettent quiconque dans la M***E! Mon intervention était dans ce sens...

29 septembre 2008 à 08:22:28
Réponse #18

Bison


D'après ce que j'ai cru comprendre ...

Une erreur de 20 à 30 km devrait correspondre à un "retard" dans la transmission. En effet, celle-ci "passe rarement semble-til du premier coup, il faut parfois attendre une heure d'essais successifs (automatiques) pour que le message "passe" effectivement. Hypothèse, hein!

Autre hypothèse :  cafouillage du GPS incorporé. Et malheureusement, l'utilisateur n'a pas, semble-t-il, l'opportunité de voir la qualité de la réception satellite, ni la précision calculée ... A force de vouloir faire trop simple ... Ils auraient construit leur truc sur base d'un Garmin Etrex H à 100 dollars ...

Pour le reste, Google Earth fonctionne en WGS84 et il n'y a aucune raison que le GPS incorporé à l'instrument fonctionne autrement. Il ne peut fonctionner à la base que dans le système universel.

Et dans Google, tu peux choisir d'avoir les coordonnées en UTM ou en degrés ... le référentiel restant le WGS84.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

27 juillet 2010 à 04:16:02
Réponse #19

Douinie


Bon, dans ce message http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,18765.60.html, j’avais annoncé que je comptais partir un sujet pour discuter de la balise de localisation personnelle SPOT. N’ayant plus le temps, à ce moment-là, de remplir mes promesses, quelqu’un avait pris le relais, mais je n’arrive plus à trouver ce nouveau fil de discussion.

Maintenant que j’ai le temps d’ajouter mon grain de sel (euh… vue la longueur de mon message, parlons d’une poche de sel!  ;#) à la discussion concernant les avantages et inconvénients de SPOT, et ne trouvant plus le nouveau fil de discussion à ce sujet, j’ai pensé que ce fil-ci serait approprié.

Voici donc mon expérience à propos de SPOT, que je m’amuse à appeler « SPOT, SPOT, mon ami SPOT », sur l’air de la série pour enfant que j’écoutais étant petite (un lien vers un épisode. En anglais, je n’ai pas trouvé en français, mais ça vous donne l'air  ;D http://www.youtube.com/watch?v=ZemdKaxtG6E&feature=related:

Notez que je parle ici du SPOT original. Il y en a maintenant une seconde mouture, SPOT 2. Il est plus petit, mais comme il n’est pas étanche, contrairement au premier (selon un vendeur), je ne m’y suis pas intéressée.

Mon aventure avec SPOT a commencé avec le besoin de faire savoir à mes proches comment je vais quand je pars seule dans le bois. L’année avant de connaître ce bidule, j’avais loué un téléphone satellite. Pour une semaine, ça m’a coûté le prix d’achat et l’abonnement de un an pour SPOT  :o.

Oui, le téléphone satellite permet un échange bidirectionnel, permet de parler, mais on parle vite, on compte les minutes, au prix où elles sont. Aussi, j’aime aller dans la Verte seule pour l’isolement que cela m’apporte, pour complètement décrocher et me retrouver dans un état d’esprit différent.  :) Or, c’est très différent si je peux parler à mon conjoint tous les soirs… Ça fait un lien avec la ville, avec le quotidien. En plus, au prix où est la location du téléphone satellite, je suis portée à vouloir l’utiliser, pour ne pas l’avoir pris pour rien…  :'( Bref, le téléphone satellite, c’est pas pour moi.

En revanche, quand j’ai découvert SPOT, j’ai vu que ÇA, c’était pour moi!  :doubleup:

Suivi de ma position

Le matin, j’active la fonction de suivi de ma position (« tracking »). À toutes les 10 minutes, SPOT détermine ma position GPS et la transmet à mon compte sur leur site Web. À la maison, mon conjoint, mes proches, ceux qui ont accès à mon compte peuvent suivre ma progression en temps réel. Le format des coordonnées peut être transféré sur Google Earth et les données peuvent alors être utilisées avec toutes les fonctions de ce logiciel.

À mon retour d’expédition, je peux télécharger et sauvegarder mon trajet, ce qui en fait une trace intéressante à conserver. Il y a deux ans, j’ai utilisé la fonction « visite » de Google Earth, pour un trajet de canot d’une journée, et en ajustant l’angle de la « caméra », je pouvais revoir les paysages, les montagnes, les îles, qui ont fait partie de mon trajet. J’aimerais bien vous transmettre, en exemple, cette « visite », il y a sûrement moyen, mais je ne sais pas comment…

J’ai fait l’expérience d’être « à l’autre bout » du SPOT, alors que je l’avais prêté à mes parents lors d’un de leurs voyages en Europe. Je pouvais suivre leur voyage, voir les images satellite des endroits visités, même des images Google Street View de l’endroit où ils se trouvaient précisément. J’avais l’impression de faire le voyage avec eux!

De manière plus quotidienne, je suis souvent appelée à faire de longues distances en voiture : Rimouski, Montréal, Lac Saint-Jean (des distances de 600km environ) pour visiter ma famille. Disons que je vais visiter mes parents à Montréal, en partant de Rimouski. Hé bien, je n’ai pas à les appeler pour les tenir informés de mon trajet, de l’heure à laquelle je compte arriver d’après les conditions de la route, la circulation, les travaux… Je n’ai pas à utiliser mon cellulaire en conduisant, à faire d’interurbains… J’ai mon ami SPOT avec moi!  :up: Mes parents se branchent sur mon compte, voient ma progression et peuvent prévoir avec exactitude l’heure de mon arrivée!

La fonction « tracking » est celle que j’utilise le plus et de par cette utilisation régulière et utile, je crois que le prix d’acquisition et d’abonnement valent l’utilisation que j’en fais.


Fonction OK

La fonction OK permet d’envoyer un message de manière ponctuelle. Avant de partir, sur le site Web, j’écris à l’avance le message qui sera associé à cette fonction (du style « Tout va bien, je pense à toi. ») ainsi que les adresses de courriel ou les numéros de téléphone cellulaire où sera envoyé le message. Le texte est également accompagné de la position GPS au moment de la transmission. La transmission ne se fait pas instantanément après avoir pressé le bouton. Il se passe généralement de quelques secondes à 3 minutes avant que le message soit envoyé. On sait qu’une tentative d’envoi est faite lorsque le voyant associé à la fonction devient allumé sans interruption pendant quelques secondes plutôt que de clignoter. Donc, si on continue à se déplacer après avoir pressé le bouton, la position GPS qui sera envoyée sera celle au moment de la transmission du message. Il faut en tenir compte si la précision de la position GPS est importante : il faut alors rester sur place jusqu’à ce que le message ait été envoyé avec succès. Plus de détails plus bas sur la manière dont SPOT tente de transmettre ses messages.

J’utilise cette fonction principalement pour deux usages :

1- dire un petit bonjour à mon copain et lui faire savoir que tout va bien (et je que pense à lui!) C’est généralement au lever et au coucher. C’est une fonction qui rend ce bidule très intéressant, surtout pour ceux qui ne veulent pas payer le supplément pour la fonction « tracking ». Ça permet de rester en contact avec l’extérieur, sans être « pollué » par lui, sans entrer en contact direct. C’est aussi le seul moyen pour moi, à part le téléphone satellite, pour dire à mes proches que tout va bien, lors d’une sortie dans le bois, où le cellulaire rentre très très difficilement. Quand je pars une semaine en solitaire, ils sont contents d’avoir de mes nouvelles, de savoir que je ne suis pas « tombée dans un ravin, éventrée par un ours, avec personne au courant qui peut venir à mon secours » (dixit ma maman) :blink: :lol:.

2- noter un endroit précis dans ma randonnée. Par exemple : un barrage de castor sur une rivière, l’observation d’un animal intéressant, la localisation d’un nid d’oiseau… D’autres exemples sont donnés sur le site Web de SPOT, par exemple la localisation d’une fosse à poissons intéressante… Ces données ne sont utilisables qu’une fois qu’on a accès à Internet, mais après le périple, on peut reporter ces données sur la carte de manière très précise. Évidemment, dans le cas de personnes qui utilisent un GPS de terrain, cette fonction est peu utile.

Fonction « Help »

La fonction de demande d’aide est un hybride entre la fonction OK et la fonction 911.

Comme la fonction OK, on entre d’avance, sur le site Web, le message, ainsi que les numéros et adresses où il sera envoyé. Aussi, en même temps que le message est transmise la position GPS.

Comme la fonction 911, le message est transmis à toutes les 5 minutes. Par contre, contrairement à la fonction 911, le message n’est transmis que pendant 1 heure ou jusqu’à ce que la fonction soit désactivée. On peut bien sûr réactiver la fonction au bout d’une heure.

Personnellement, j’utilise cette fonction pour dire à mon conjoint de me rejoindre, que j’ai besoin de lui. Ce peut être pour plusieurs raisons : je manque de nourriture, j’ai chaviré et perdu la majorité de mon matériel, je me suis foulé une cheville et veux rentrer plus tôt que prévu… Aucune de ces raisons ne s’est encore présentée, mais vous voyez l’idée. Je veux qu’il vienne au point de rendez-vous le plus près de ma position GPS pour une raison quelconque, j’active la fonction Help.

D’une expédition à l’autre, vous pouvez changer le message et donc, la fonction réelle que vous donnez à ce bouton. En fait, vous pouvez même le considérer comme un second bouton OK, puisque vous décidez vous-mêmes du message et des récipiendaires de ce message. L’important est toutefois de se garder une fonction pour demander de l’aide en cas de besoin autre qu’une situation critique ou de danger de mort.

Fonction 911

Comme Stephane l’a dit dans un autre message, ici, le numéro universel pour les urgences de tout types, c’est le 911. Si vous utilisez SPOT en Europe, ce seront les intervenants d’urgence du 112 qui seront contactés (d’après le site officiel de SPOT).

Vous activez donc la fonction 911 en cas de situation vraiment critique, où de l’aide professionnelle est essentielle.

Je copie ici des extraits du site officiel, pour être certaine de ne pas déformer l’information par une erreur d’interprétation :

Le centre international d’intervention d’urgence GEOS alerte alors les intervenants d’urgence appropriés n’importe où dans le monde – par exemple, les intervenants 911 en Amérique du Nord et 112 en Europe.

Une fois mis sous tension, le dispositif SPOT obtient ses coordonnées du réseau GPS, puis envoie cette position avec un message de détresse au centre international d’intervention d’urgence GEOS. Il envoie le message toutes les cinq minutes jusqu’à ce que les piles soient déchargées. Le centre d’intervention d’urgence avise les intervenants d’urgence appropriés selon votre position GPS et vos renseignements personnels; ces intervenants peuvent comprendre la police locale, la patrouille routière, la Garde côtière, l’ambassade ou le consulat de votre pays ou encore d’autres équipes de recherche et de sauvetage en plus d’informer vos contacts en cas d’urgence de la réception d’un signal de détresse.

Lorsque le dispositif SPOT ne reçoit aucun signal GPS, il tente quand même d’envoyer un signal de détresse – mais sans la position GPS – au centre GEOS, lequel informe vos contacts du signal de détresse et reste à l’affût d’autres messages.

À la réception d’un message de détresse, un préposé du centre appelle vos contacts en cas d’urgence pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une fausse alerte. Il localise et avise un intervenant d’urgence, puis entretient un dialogue avec ce dernier, lui fournissant notamment votre position actualisée au besoin. Il maintient également vos contacts en cas d’urgence informés des développements. Le centre déclare l’incident clos et se retire uniquement lorsque vous êtes en sécurité et traité dans un hôpital (au besoin) et que votre famille a été avisée.


Donc, il appelle les secours à distance, comme le fait une balise de détresse. Si nous sommes en détresse dans une zone où le téléphone cellulaire ne se rend pas, nous n’avons donc pas à attendre le passage de quelqu’un pour signaler notre position à l’aide d’un feu, d’un miroir, d’un sifflet, etc., techniques qui sont inutiles si on est seul en plein milieu de nulle part (en forêt « profonde », en montagne, etc.). Je ne dis pas que SPOT est aussi fiable qu’une balise de détresse officielle (en fait, je n’en sais rien), mais je sais que personnellement, à voir sa fiabilité pour relayer mes messages ordinaires, j’y ferais confiance pour un message de détresse.

Au bout de quelques années, l’achat et l’abonnement à SPOT reviennent sans doute plus cher qu’une vraie balise de détresse. Toutefois, vu l’utilisation diversifiée que j’en fais, c’est un coût qui est utilisé, plutôt que la balise, qui ne servira probablement jamais.

Assurances

Un aspect qui peut être intéressant, c’est d’ajouter à notre forfait une assurance SAR.

Si vous bonifiez votre abonnement en y ajoutant le service de recherche et de sauvetage, GEOS s’occupe même de trouver un fournisseur privé de services de recherche et de sauvetage en plus de coordonner l’intervention. Le service de recherche et de sauvetage GEOS fournit en vertu d’une assurance souscrite par la Lloyds of London est offert à tous les abonnés de SPOT pour seulement 12,95 $ US par année. Cette assurance comprend le remboursement des frais de recherche et de sauvetage à concurrence de 50 000 $ US par occurrence et pour un maximum de deux occurrences par année. Elle s’applique aussi à des services additionnels de coordination des opérations de sauvetage et de recherche, y compris le nolisement d’un aéronef/hélicoptère privé et l’envoi d’équipes de sauvetage privées, jugés nécessaires pour assurer votre sécurité.

Une évacuation par hélicoptère, on espère tous que ça n’arrivera jamais, mais en ce qui me concerne, comme je suis souvent dans des endroits difficile d’accès (uniquement par canot ou autre embarcation, par exemple), je me dis que je préfère être assurée, au cas où… Au Québec, je sais que plusieurs personnes qui vont souvent dans des endroits reculés deviennent membres de AirMédic. En étant membre, le coût de leur évacuation est assuré. Avec SPOT, c’est l’équivalent, mais partout dans le monde.

Côtés plus techniques

Comment le porter

SPOT vient avec un clip de ceinture… auquel je ne fais vraiment pas confiance, pour l’avoir échappé quelques fois au début. Je préfère donc le porter dans une poche. Hé oui, malgré toutes les précautions qu’on nous dit de prendre pour s’assurer que le logo SPOT est bien orienté vers le ciel, avec une vue totalement dégagée… Personnellement, je garde SPOT dans une poche cargo d’un pantalon de nylon, une poche de poitrine d’une chemise de coton, une pochette externe de sac à dos, ou même à l’intérieur d’une pochette d’un sac de ceinture. Du moment que le symbole SPOT est orienté vers l’extérieur et qu’il n’y a qu’une épaisseur de tissus entre lui et l’extérieur, j’ai un taux de succès de transmission des messages de 80-90%, en mode « tracking ». Les messages sont bien passés même quand il était dans une poche cargo alors que je descendais à la nage une petite rivière bordée de forêt.

En voiture, je le mets sur le siège du passager, ou entre les deux sièges, toujours orienté vers le haut, et là encore, j’ai un taux de succès de 80-90%, malgré le toit de la voiture.

Fiabilité

D'après mon expérience, en utilisation « tracking » : environ 1-2 message sur 10 ne passe pas. Comme il communique sa position une fois chaque 10 minutes, il manque donc une position sur environ 1h-1h30. C’est amplement suffisant pour mes besoins.

En mode « OK », il tente une communication trois fois à l’intérieur des 20 minutes suivant l’activation de cette fonction. La première tentative est généralement faite dans les 2 minutes suivant l’activation (on le voit faire sa tentative : le clignotant devient allumé sans clignoter) et d’après mes tests, il a un taux de succès, à sa première tentative, semblable au mode « tracking », ce qui signifie que généralement, ce seul premier essai est suffisant. Toutefois, si la communication n’est pas passée lors de ce premier essai, il tente sa chance deux autres fois à l’intérieur des 20 prochaines minutes. Il ne m’est jamais arrivé qu’il ne réussisse pas à passer le message les 3 fois. Autrement dit, à l’intérieur de 20 minutes, le message OK a toujours fini par passer.

Je tiens à préciser qu’on le sait si un essai de transmission a échoué. En effet, il y a deux voyants lumineux. Le premier clignote en permanence tant que l’appareil est à « ON », qu’il transmette ou pas. Le second clignote si une fonction est activée. En temps normal, il clignote en même temps que le voyant ON. Si un message n’est pas passé, il devient désynchronisé et le clignote pas en même temps que le voyant ON. Si la communication passe lors de sa prochaine tentative, les deux voyants se remettent à clignoter en même temps.

Quelques précisions supplémentaires :

-   Pour répartir le coût d’achat et d’abonnement, il est possible de le partager entre copains!
-   Plusieurs employeurs dont le personnel travaille dans le bois ou dans des régions éloignées équipent leurs employés de ce dispositif.

Maintenant, peut-être est-il possible d’avoir toutes ces fonctions, et peut-être plus, avec d’autres bidules…? En ce qui me concerne, j’aime l’idée d’avoir, dans le même boitier, un service de « tracking » dont les coordonnées sont disponibles pour quelqu’un à la maison, à partir d’Internet, un dispositif pour demander de l’aide à mes proches (fonction Help) et une « balise de détresse ». C’est certain qu’il aurait été intéressant d’avoir aussi les fonctionnalités d’un GPS, c'est-à-dire une carte que je peux moi-même consulter sur place, mais pour moi, ce n’est pas nécessaire, étant encore une inconditionnelle de la carte papier.

D’ailleurs, je viens juste de voir que sur leur site Web, ils offrent un appareil qui semble combiner les avantages de SPOT et d’un GPS traditionnel, en plus d’un clavier virtuel pour taper des messages. Je ne sais absolument rien de cet appareil, à part que son coût d’acquisition est beaucoup plus élevé (autour de 500$). Il faudrait voir… D’ailleurs, je vous invite fortement à aller faire un tour sur le site officiel de SPOT : http://international.findmespot.com/ En plus du SPOT original dont je vous ai parlé ici, vous aurez aussi des détails sur SPOT-2 et sur le bidule dont je parle plus haut. Aussi, des partages d’utilisation et des récits de sauvetage grâce à SPOT.

Concernant tout ce qui précède, je tiens à rappeler que c’est le fruit de MON expérience et de MON utilisation de SPOT. Pour certains, la vraie balise de détresse sera nécessaire, pour d’autres ce sera plutôt le téléphone satellite ou le cellulaire. Analysez bien VOS besoins avant de prendre une décision.

Sur ce... bonnes randonnées, et soyez prudents!

Commentaires, questions et discussions sont les bienvenus.  :)
Everyone must believe in something. I believe I'll go canoeing - Henry David Thoreau

27 juillet 2010 à 04:42:10
Réponse #20

Douinie


Ah, oups... Je viens de retrouver le fil de discussion qu'avait démarré Barlett et intitulé Balise de détresse vs balise de géolocalisation... Je crois tout de même que mon message a plutôt sa place dans ce fil-ci, puisque je ne fais pas vraiment de comparaison, mais si vous jugez qu'il va mieux ailleurs, ne vous gênez pas (je sais que vous ne le feriez pas  ;)) pour le déplacer.
Everyone must believe in something. I believe I'll go canoeing - Henry David Thoreau

11 août 2010 à 13:14:25
Réponse #21

éclipse


Salut !  :)
Je découvre à l'instant ton compte-rendu, et la première chose que j'ai envie de dire, c'est :  :up: Merci !
Je n'ai pas usage pour l'instant de ce genre de matériel, aussi je n'ai pas de question particulière...

Ton post est peut-être passé inaperçu du fait de l'heure de son envoi  ::)
Il mérite à mon sens un petit "up" (même si je ne suis pas modérateur).

A+
'clips
… and all that is now, and all that is gone, and all that's to come… and everything under the sun is in tune. But the sun is eclipsed by the moon.

11 août 2010 à 13:42:50
Réponse #22

DA


Merci pour ton expérience.
Pour l'instant, je n'ai vraiment pas besoin de ce type de matériel (peu de solo, couverture quasi-constante du GSM), mais j'avais repéré ce dispositif il y a quelques temps (Escape Cube ;) ).

Choix judicieux dans ton cas.

PS: Attention quand même à la zone de couverture, elle est vaste, mais comporte des zones d'ombres, en Afrique notamment.  : http://www.findmespot.eu/fr/index.php?cid=109


15 août 2010 à 14:27:51
Réponse #23

Douinie



Ton post est peut-être passé inaperçu du fait de l'heure de son envoi  ::)
Il mérite à mon sens un petit "up" (même si je ne suis pas modérateur).


Heure de mon envoi : décallage horaire outre-atlantique oblige! ;-)

Merci pour le up et les bons commentaires, de même qu'à DA.
Everyone must believe in something. I believe I'll go canoeing - Henry David Thoreau

23 septembre 2010 à 16:52:21
Réponse #24

guillaume


Je refais un petit up parce que ça faisait longtemps que je devais lire ton post, puisque je m'intéresse à cette balise. Et ça m'a convaincu !

Il me permettrait ainsi :

-De rassurer mes proches lorsque je pars seul
-D'envoyer un message groupé aux familles lors des grandes rando entre copains
-D'avoir la trace précise au retour.

Merci :).

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité