Nos Partenaires

Auteur Sujet: votre couteau ideal pour vider et peler du gibier  (Lu 16053 fois)

29 septembre 2010 à 00:39:36
Lu 16053 fois

bearn


Quel est votre couteau ideal pour peler, vider et couper du gibier??

J'utilise une superbe lame pliante de Voodoo mais, est qu'il y a quelque chose de plus spécifique pour celà??

Donnez moi vos avis, plusieurs lames ou une seule polyvalente?? Quel style??



29 septembre 2010 à 05:55:52
Réponse #1

gmaz87


Salut,
Tout dépend de ton gibier, petit c'est à dire lapin, j'utilise en fait n'importe quel couteau à lame assez courte, plus gros type chevreuil sanglier, j'ai soit un puma avec une lame spéciale pour ouvrir le coffre sans percer la tripaille, soit un buck conçu spécifiquement pour le dépouillage.
Par contre pour trancher la venaison et les os, il faut d'autres lames ou scie voire fendoir, plus adaptés.
Bon maintenant si tu n'as rien d'autre et en étant patient on arrive à tout faire avec un seul couteau.
J'ai dépouillé, vidé, partagé une fois un chevreuil avec un Nontron, mais c'est long et faut affuter souvent :D
a+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

29 septembre 2010 à 06:48:21
Réponse #2

bearn


Couteau spéciaux pour ouvrir l'animal sans déchirer l’intérieur, as tu des photos du couteaux??
Niveau gibier je parle sanglier, chevreuil, isards.

29 septembre 2010 à 08:42:40
Réponse #3

Kilbith


Salut,

Les pratiques varient énormément selon les régions et les chasses.

Il faut distinguer, la mise à mort, la "préparation sur place" qui consiste souvent à vider le gibier sur place et la préparation du gibier proprement dites. Souvent cette dernière est réalisée au pavillon de chasse.

Pour achever le gibier il faut une forte lame pour le sanglier et le cerf. Le chevreuil nécessite une lame plus faible. Si l'habitude locale est l'égorgement on peut avoir une lame qui ne soit pas de type baïonnette.

Pour préparer le gibier sur place (mettre le bracelet, éviscérer et éventuellement retirer les organes sexuels) il suffit d'une lame de petite taille. Dans certaine chasse où le tireur se contente de mettre le bracelet, un simple "facette" suffit, y compris à achever un chevreuil. Pour le reste, une lame "drop point" est idéale car elle évite de déchirer les tripes lors de l'éventration.
On peut utiliser une lame spécialisée pour cette opération précise (éventration). Soit celle-ci est de forme "crochet" en fait une encoche dans le couteau (Gut hook en anglais) soit, chez les allemands, c'est une lame à affutage rasoir courte et courbe ayant une pointe non aiguisée (ex : victorinox chasse). Honnêtement cela ne marche pas vraiment sur le sanglier et je préfère avoir un lame simple légèrement "drop point" et une bonne technique (que je n'ai pas).

Au chalet, trois préparations incombent au chasseur selon les usages locaux. Soit on éviscère (si cela n'a pas été fait sur l'endroit du tir) et, si c'est l'usage, on pèle...soit on découpe en quartier, soit on va jusqu'au travail de boucherie.

Eviscérer : même chose que ci-dessus sauf que là souvent le gibier est pendu à une potence. On va plus loin que sur le terrain : on coupe la tête et on vide l'ensemble des organes internes. Une forte lame est utile, mais une scie et une hache sont très utiles.

Peler : absolument interdit dans certaines chasses, absolument obligatoire dans d'autres. Ce travail nécessite d'inciser la peau sur l'intérieur des pattes et de tirer sur la peau tout en coupant les "adhérences". L'idéal c'est une forme de type "Skinner". Malheureusement ces lames ne sont pas adaptées à la pratique initiale des incisions.

Découpe en quartier : On peut le faire au fort couteau où à la hachette. Mais en général on utilise une grande scie de boucher et une feuille. La partition de la colonne est particulièrement délicate sans outils.

Travail de boucherie : je ne l'ai jamais vu faire sur une dépouille chaude sur le terrain. Toujours au pavillon pour des raisons de praticité et d'hygiène. Là on utilise les outils du boucher : feuille, couteau à désosser....et le plus souvent désormais les outils électriques.

Pour finir, je dirais qu'une lame unique c'est un compromis. Si on n'a que ça pour tout faire il faut un truc solide, facile à nettoyer et de taille correct. Un fixe bien sûr ne serait ce que pour des raisons évidentes d'hygiène. S'il est trop petit on galère sur les symphyses, s'il est trop grand ce n'est pas pratique pour éventrer peler et éviscérer. Pour moi le compromis idéal serait un Troncay 1. Mais un leuku serait aussi adapté.

Sinon, il est bien préférable d'avoir une lame solide mais courte et une hachette. Le bon compromis serait un puuko+hachette. On peut remplacer la hachette avec une scie mais alors le couteau doit être plus gros. Attention a ce que la scie, ou trop de coups de hachettes, ne fassent pas trop d'escarbilles d'os qui blesseraient les dents lors de la dégustation.

Pour le travail préliminaire, particulièrement sur le gibier léger (isard, chevreuil) un simple opinel est très suffisant (mais un poil délicat à nettoyer). Il a l'avantage d'être léger dans le sac ce qui est important en montagne. Il faut juste avoir un peu plus de technique et nettoyer très sérieusement.
L'acier de la lame doit permettre de travailler sur un animal sans avoir à réaffiler la lame en cours de route. donc des choix différent si on travaille sur un chevreuil, un sanglier ou un buffle.

Pour mémoire, par le passé la préparation du gibier n'était pas considérée comme une "basse besogne", un gentilhomme (ou une femme chasseresse) de goût devait pouvoir le réaliser sans remonter ses manches. Pour le travail complet, les anciens portaient des "trousses", il doit y avoir une raison.

 :)
« Modifié: 29 septembre 2010 à 08:47:44 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

29 septembre 2010 à 13:35:39
Réponse #4

gmaz87


Salut,
Voila les photos des couteaux dont j'use: Nontron (une fois hein ;#, il est plus dédié au saucisson), puma (avec sur la seconde photo un gros plan de la lame pour ouvrir), buck 103.
des trois c'est le puma le plus polyvalent, pas tant pour son tire bouchon   ;) mais parce que sa lame assez courte va bien pour dépouiller, la petite lame pour ouvrir, et la scie permet le sciage d'os pas trop gros.
A+
Gérard

Edit: j'aime surtout le Puma pour son histoire: il a été trouvé dans le bois (en ville à l'époque) près de chez moi par ma femme et le jour de mon anniversaire...., chouette cadeau, d'autant plus qu'à voir la rouille sur les lames ressort il était la depuis un bail, un bain dans le pétrole et il est devenu comme neuf (excepté la rouille sur les ressorts, bien bouffés)  ;D
« Modifié: 29 septembre 2010 à 13:41:36 par gmaz87 »
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

29 septembre 2010 à 13:38:25
Réponse #5

Kilbith


Très beau (et pas très courant sur les forums) le puma! On a la lame à éviscérer typiquement allemande et leur tire-truc tellement spécialisé. Le décapsuleur et le tire-douille sont un plus appréciés. C'est le modèle avec étui en cuir retourné et lacet (959) ?

Dommage de ne pas avoir tes initiales sur les plaquettes d'argent.  :)

Le buck est ce que j'appelais un skinner. Celui-ci ayant l'avantage de n'avoir pas la pointe agressive. Perso j'ai toujours trouvé que les Bucks fixes classiques avaient des formes très bien adaptées à la chasse. En revanche, l'acier et la réalisation sont juste suffisants. Dommage.

Un jour je m'en ferait bien faire un par un artisan.  :love:
« Modifié: 29 septembre 2010 à 13:54:55 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

30 septembre 2010 à 00:06:44
Réponse #6

bearn


Pour la technique c'est bon,  8)
Pour le couteau en fait un bon engin qui taille fera l'affaire quoi... :D

Pour l'instant avec le miens je fais toutes les operations d'evisceration ainsi que de pelage, mais je pensais qu'il existait un couteau plus spécifique.
Les griffes, je pensais que ça servait à ça mais bon apparement je me suis trompé...

Merci kilbith pour les renseignements :doubleup:

30 septembre 2010 à 00:27:33
Réponse #7

Berhthramm


Pour mémoire, par le passé la préparation du gibier n'était pas considérée comme une "basse besogne", un gentilhomme (ou une femme chasseresse) de goût devait pouvoir le réaliser sans remonter ses manches.

En Allemagne en tout cas c'est toujours le cas... Petite photo prise en avril au Marzfeld chez nos amis du franco-Flemish contingent



Le monsieur a vidé et écorché tout le sanglier sans relever ses manches, sans se tâcher et sans jamais peiner... Il l'avait tué un peu avant (en toute légalité --> c'est son métier)... nous l'avons mangé le soir (le sanglier pas le copain) en ragout avec des Knödels... et c'était bon.

30 septembre 2010 à 06:16:28
Réponse #8

gmaz87


Salut Kilbith,
Oui c'est le 959, pour l'étui je ne sais pas, en terre il était seul .. :D
Pour ceux qui ne connaissent pas, la tige fine et recourbée sert à retirer les boyaux du gibier à plume aussitot tiré ,enfin surtout en debut de saison, ou il risque vite de s'abimer si les plombs ont percés les viscères.
La manip est simple : on introduit cette tige dans c*l de la bête et on fait un quart de tour et on retire ainsi les boyaux...
A l'extrémité de la scie un petit méplat permet d'extraire les cartouches (carton) qui pourraient avoir gonflé dans le canon.
La lame principale est lègèrement retaillée augmentant l'effet skinner, d'origine elle est un peu différente, mais celle ci avait un pet lors de sa découverte, je l'ai donc limé un peu.
Pour l'absence d'initiales sur les plaquettes argent, deux raisons: 1) Pas trop mon truc, 2) je l'ai trouvé donc il est en fait à quelqu'un et non à moi.
C'est vraiment un bon couteau, superbement pensé et intemporel, un peu lourd mais avec de magnifiques plaquettes en bois de cerf bien patinées par le temps.
Un seul regret , la scie n'est pas bloquée au contraire de la lame principale et de celle à ouvrir qui ont une sécurité à pompe.
Mais bon, "à cheval donné, on ne regarde pas les dents". ;#
A+
Gérard

Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

30 septembre 2010 à 06:19:38
Réponse #9

gmaz87


bearn,
En fait un bon couteau à dépouiller a une lame courte et un manche long, c'est d'ailleurs ce que semble utiliser l'homme sur la photo postée par Berhthramm.
Les couteaux scandi sont ceux qui sont les plus proches de cette définition je pense.
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

30 septembre 2010 à 07:00:22
Réponse #10

bearn


Ok vas pour un scandi,

tu ne sais pas vers qui me tourner pour un couteau scandi???

30 septembre 2010 à 10:30:59
Réponse #11

Berhthramm


bearn,
En fait un bon couteau à dépouiller a une lame courte et un manche long, c'est d'ailleurs ce que semble utiliser l'homme sur la photo postée par Berhthramm.
Les couteaux scandi sont ceux qui sont les plus proches de cette définition je pense.
A+
Gérard

oui il a tout fait ou presque (je suis pas resté tout le temps, j'avais plein d'autres impératifs sur ce camp là) avec un petit scandi.

30 septembre 2010 à 10:32:00
Réponse #12

Berhthramm


Ok vas pour un scandi,

tu ne sais pas vers qui me tourner pour un couteau scandi???

Monte le toi même.

:)

Sinon le premier qui me viendrait à l'esprit serait Plazen (mais c'est obsessionnel chez moi).

30 septembre 2010 à 10:38:42
Réponse #13

Kilbith


Ok vas pour un scandi,

tu ne sais pas vers qui me tourner pour un couteau scandi???

J'utilise parfois le "chasseur" de Roselli (je fais tourner les couteaux pas mal...). La pointe est un poil agressive pour éventrer mais l'arrondi agréable pour la suite. Le modèle simple carbone est suffisant. On trouve des lames à monter dans le commerce.

ici : http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=55.0
« Modifié: 30 septembre 2010 à 11:01:03 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

30 septembre 2010 à 10:57:06
Réponse #14

Mad Max


Juste pour le détail et la beauté de notre langue : PELER, dans le titre, ça fait un peu patate. DEPOUILLER ne serait-il pas mieux ?
UNPACT Member
Devenez instantanément et gratuitement plus intelligent en cliquant sur ce lien.

30 septembre 2010 à 12:17:13
Réponse #15

Mad Max


Dis donc le drôle, tu dailles. J'ai passé de longues années à Bordeaux, dans le SUD-OUEST, alors essuie ta mouquire et va t'acheter une chocolatine.
Tu ne veux pas non plus te l'EPLUCHER, ton gibier ? Parce que je peux te fournir l'excellent éplucheur universel Victorinox. Après tu n'as plus qu'à mettre les épluchures au bourrier. ;-)
UNPACT Member
Devenez instantanément et gratuitement plus intelligent en cliquant sur ce lien.

30 septembre 2010 à 13:11:24
Réponse #16

gustuvi


il parait qu'ils étaient fait pour ça  ;#













a quoi ça sert de vouloir avoir raison quand c'est tellement simple de laisser les autres avoir tort

30 septembre 2010 à 13:21:08
Réponse #17

Pics (Vincent.D)



Ce n'est pas dans notre culture et nos habitudes, mais un Ulu de taille médium avec une des deux pointes arrondie* c'est :up: pour ça  ;)
*Pour poser l'index dessus pendant l'incision abdominale

@++

Pics (Vincent)

Do More With Less & K.I.S.S.

30 septembre 2010 à 13:40:00
Réponse #18

Meow


Dis donc le drôle, tu dailles. J'ai passé de longues années à Bordeaux, dans le SUD-OUEST, alors essuie ta mouquire et va t'acheter une chocolatine.
Tu ne veux pas non plus te l'EPLUCHER, ton gibier ? Parce que je peux te fournir l'excellent éplucheur universel Victorinox. Après tu n'as plus qu'à mettre les épluchures au bourrier. ;-)
Oh enqui !  :lol:

Désolé, mais là j'ai gavé rigolé. ^^
DON'T PANIC !

30 septembre 2010 à 19:06:27
Réponse #19

bearn


Désolé pour Mad max mais c'est sur que si un message est enlevé le fil de discussion est faussé...et des réactions comme celle que j'ai eu n'ont pas lieu d'être.......

30 septembre 2010 à 19:55:04
Réponse #20

bearn


Poooooôoo Grave.  ;)

allez j'efface mes deux derniers messages et je t'invite à faire de même.  :)

C'est fait désolé pour le fil du post...

30 septembre 2010 à 19:57:36
Réponse #21

bearn


Complètement HS
C'est clair que vous effacez souvent des messages "private joke", le souci c'est que vous laissez les réponses, je poste pas beaucoup sur le forum, mais je lis énormément... Et y'en a des dizaines de posts dans ce cas la... C'est un peu le cirque... Si vous virez la private joke, virez aussi la réponse, c'est mieux pour la lisibilité ;)

/complètement HS

Sinon, j'y connais rien en couteaux de chasse... :S


Je suis tout à fait d'accord avec toi et je ne connaissais pas ce système d'ou ma réactions qui à été le résultat d'une suppression de post

05 octobre 2010 à 03:14:25
Réponse #22

filmanue


cela depend toujours du gibier et de sa taille mais j utilise en general trois couteaux.

pour Skinner un buck 103 deja montre ou un victorinox Lambskinner si vous voulez je trouverais une photo ou un lien.

ensuite pour la partie viande encore un victorinox de boucher si c est sur une table sinon un mora quand c est dans le champ et c est souvent dans le champ. un buck fait aussi l affaire.

ensuite un petit couteau genre caper quand il s agit de preparer la peau en trophee.

j ai souvent utilise le mora pour les trois usages et sans retoucher la lame j ai reussi a faire 8 caribous complet.

j'ai une petite scie a os pliante genre Wyoming.

mais bon c est quand je guide dans le grans alors les beaux couteaux j en prends pas trop peur de le perdre ...   

12 octobre 2010 à 11:27:12
Réponse #23

Hatari


Précaution dans l'usage, réserver le couteau de chasse pour le gibier et un autre pour casser la croûte juste pour une question d'hygiène !
Les pliants pour le gibier sont moyens car il s'encrasse assez vite avec le sang et autres matiéres, plus long à nettoyer.
Je préfére un fixe de taille adaptée au gibier.
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

13 octobre 2010 à 17:51:37
Réponse #24

Heimdall


Perso, j'utilise souvent un puukko et / ou un skinner fait par Torpen (jeune coutelier des plus prometteur).






 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité