Nos Partenaires

Auteur Sujet: votre couteau ideal pour vider et peler du gibier  (Lu 16268 fois)

01 décembre 2014 à 12:36:33
Réponse #25

max65871


Perso, je trimballe toujours un Fallk F1 : Il a déjà vidé, dépouillé et dépecé à peu près tout ce qui se mange à l'occasion ;)

Par "à l'occasion", je veux dire que lorsque que je tombe sur ma voisine qui fait ses poulets, je lui file un coup de main avec ce que j'ai sous la main, soit mon F1 ;)
Si un pote passe me chercher parce qu'on lui a rapporté quelques faisans et que je ne suis pas chez moi, bah pareil, le f1 ;)
idem pour le grand gibier, quand je dois absolument ouvrir un chevreuil parce que l'intestin a éclaté, le f1!

Maintenant, pour les cerfs, biches, chevreuil, sanglier, je te recommande deux couteaux de boucher et une petite scie à bois (qui fait tout a fait l'affaire pour l'os) : Un skinner et un désosseur suffisent pour tout faire : vider, dépouiller et dépecer  (prends un grand skinner (6") pour pouvoir couper les pièces de viande d'un coup pendant le dépeçage, tu éviteras de devoir prendre un troisième couteau ).

Tandis que pour vider le petit gibier comme le faisan, la grive, la truite, etc. prends une petite lame tranchante ;) Dans le genre d'un trout and bird de marbles ou un petit scandi ;)

De manière générale, avec un skinner, un désosseur une petite scie (même opionel !) et un petit couteau tranchant, tu peux affronter tous les gibiers qui passent par là ;)
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

01 décembre 2014 à 19:42:53
Réponse #26

Al Bundy


Être libre consiste dans le fait de tirer du seul exercice de notre vie le sentiment de contentement. N.G.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité