Nos Partenaires

Auteur Sujet: [PROJET] Trip Photo  (Lu 4597 fois)

27 septembre 2010 à 16:00:26
Lu 4597 fois

Crespi


Bien le bonjour.

Je m'inscris et me décide à poster ici aujourd'hui après pas mal de lectures (sur ce site et quelques autres dont RL).
Il me semble que votre site est plus approprié à ma vision des choses et que la survie (en milieu urbain principalement) est quelque chose qui m'attire, picturalement parlant.
Je vais donc me présenter rapidos, que vous ayez pas à subir trop longtemps le récit de ma vie palpitante et trépidante.

En gros, j'arrive sur mes 24 ans. Je suis photographe. Ou un truc du genre.
Je me considère comme ça parce que je vends mes tirages. Après le reste, c'est de la branlette hein ?!
Donc là maintenant tout de suite, il faut que je parte. Depuis que j'ai 16 ans, je change de lieu de vie tous les ans. Tout seul, comme un grand. Ca va faire un an que j'ai pas bougé. Donc bon, c'est l'heure. Et cette fois-ci, vraiment loin.

Le truc c'est que la nature j'ai encore beaucoup de mal à l'appréhender. Elle me fait peur. J'ai pas de repères. J'ai bien fait quelques rando d'une journée avec tata germaine quand j'avais 10 ans, un peu d'escalade, de la voile, du vélo en forêt et compagnie, mais rien de très poussé.
Le portrait typique d'un citadin mou du genou.
Voila pourquoi je vais plutôt m'orienter vers l'urbain.

D'après ce que j'ai lu, c'est peut être pas la solution la plus sûr mais mon projet c'est de rapporter des images, des traces de l'homme, de leur bêtises, de leur humanité et tout le tralala cosmique. Poser mon cul sous un tarp en écoutant la pluie tombée au milieu des bois, c'est pas pour tout de suite (je suis réducteur !) et ce n'est pas ce que je veux mettre en image pour le moment.

Donc en gros, je pars en reportage, avec un sac à dos, ma teub et de la pellicule. Le couteau, je sais pas trop. Paraît que ça fait peur.

(Désolé de vous piquer du temps, c'est un peu long)

En ce qui concerne la destination, j'ai pas de sous. Ou très peu. De quoi acheter du matos de "survie", subvenir légèrement à mes pauvres besoins nutritifs (1m70 / 53kg) et payer une auberge si vraiment j'ai pas d'autres solutions. Je pensais rejoindre la Russie (en partant de Paris), à pied pour continuer, via le transmongolien jusqu'en Mongolie puis en Chine. Sachant qu'il est vraiment hors de question de prendre l'avion. Je veux faire ça à pied, éventuellement faire du stop, un peu de bus ou de train jusqu'à St Peterburg ou Moscou, mais pas trop. C'est le genre de truc qui t'amène bien trop vite d'un point A à un point Z et t'as loupé pleins de sensations entre les deux.
Je finis par la Chine car un ami y réside, dans le sud, vers Xiamen.

Mes besoins justement :

- Etre discret, je ne veux perturber personne et interférer le moins possible dans le quotidien des hommes que je pourrais rencontrer. Ca fausserai mes images.

- Avoir mon matos photo en état de marche. Mon gros boitier reflex numérique pro (très bonne autonomie mais besoin en électricité de temps à autre, lourd), un boitier argentique, quelques petites optiques et de la pellicule. Je prendrais bien les deux par sécurité. Sachant qu'ils se complètent bien… Couleur et N&B. Mais trimballer un boitier à près de 5000 boules alors que j'ai pas une thune pour le reste… c'est oser. Pi' j'ai toujours le risque de me le faire tirer. Pourquoi pas le revendre. Mais je vais perdre au change quand je reviendrai…

- Pouvoir dormir en relative sécurité (me faire agresser avec ce que je trimballe ça me ferai vraiment suer) sans pour autant viser l'hôtel ou l'auberge tous les soirs. De toute façon, je n'en ai pas les moyens et ça, ca va être un vrai casse-tête pour ne pas finir dans le trottoir.

- Etre léger. Marcher des semaines durant avec un sac de 20kg : non.

- Rencontrer des gens, quand même. C'est une aventure humaine. Pas un plan d'autiste.

- Partager un peu de misère, pour être témoin. Passer des nuits avec des SDF, ça me dérange pas, à partir du moment où ils ont pas mauvais fonds. Faut juste tomber sur les gentils…


Problèmes :

- Le reflex numérique ? Je vous passerai les poncifs sur la différence de qualité… c'est juste différent. J'apprécie les deux. Ce qui m'emmerde c'est pas tant le problème pour se procurer de l'énergie mais c'est la discrétion. Le Nikon D3S, c'est à mes yeux ce qui se fait de mieux pour le reportage. On a beau dire, le numérique, c'est 600 images Haute Def sur une compact flash. Tu vois tout de suite si t'as merdé quelque part, ça te coûte rien à l'utilisation, etc... Mais pour un trip "survie", j'ai peur qu'il attire des voleurs/braqueurs.

- Dormir à moindre coût, voir coût nul, en sécurité ?

- L'obtention du visa Russe et se mouvoir facilement là bas est casse pied, la barrière de la langue n'aidant pas, les forces de l'ordre qui pinaillent, réclament des "suppléments", la durée du séjour limitée à un mois, la nécessité de s'enregistrer en "mairie" dès qu'on change de bled, ça fait pas envie.

- Les photos en Russie et en Chine, c'est coton. Il faut être très discret. Les bâtiments publics, gares, etc… c'est "on shoot rapide et discret", pas le temps de poser le pied, la chambre, calculer l'angle incident de la lumière au poil de cul près, de visser un filtre et de fumer une clope en attendant la fin d'une pause longue. Non. Les autorités déconnent pas…

- Le climat… on arrive en hiver. Plus on va vers l'est, plus ça va peler et flotter velu. D'un autre côté, niveau photo, c'est là que c'est le plus intéressant (ah oui, je vous avais pas préciser que mon truc, c'était PAS DU TOUT la carte postale ?). Par contre, à ces températures, le corps souffre et le matos aussi, surtout en Russie et en Mongolie, d'après mes lectures. Donc va falloir gérer la température corporelle.


Solution :

- L'énergie pour l'apn, je me disais qu'on trouvait encore facilement de l'électricité en zone urbaine. Quitte à se payer une auberge de temps à autre pour recharger tout le merdier ou filer un coup de main à un fermier ou artisan contre un peu d'electricité… Mes batteries sont si demandeuses de puissances (rapport à l'autonomie) qu'il faudrait du panneau solaire de mammouth pour les recharger de façon autonome. C'est lourd et cher. Et puis se pose le problème de la discrétion. Pas envie de me faire braquer. En Europe de l'Est, je sais pas ce que ça vaut, la Russie non plus. La Chine est plutôt sûr, comme partout. Disons qu'il faut pas le sortir n'importe où. Et ça me fait chier de laisser en France un appareil qui serait parfait pour mon trip. Je peux peut-être l'assurer contre le vol… Mais c'est un coût. Encore… Je sais pas. Vous avez des retours par rapport aux risques ? Je suis pas du genre à l'avoir autour du cou. Mais faut bien que je l'utilise. C'est le but de ce projet.

- Le logement : M'inviter chez les gens est délicat… Jouer avec la pitié et tout, ça ne me plaît pas. Mais il faut aussi que je rentre dans le quotidien et l'intimité des gens pour des portraits. Donc de toute manière, je serai amené à les titiller pour qu'ils m'ouvrent la porte. Disons que cette démarche est motivée par le besoin de les rencontrer et de traduire tout ça en photo plus que pour me sécher le postérieur au chaud, même si c'est aussi une vraie nécessité. Là c'est un vrai tiraillement intérieur… Autant je serai pas le premier ni le dernier, mais je voudrais rencontrer des gens formidables qui feraient ça d'eux même et comprendraient d'emblée ma démarche. Le passé nous a montré que parfois ça passe, parfois ça passe pas. Alors qu'est ce que je fais ? Je mets ces questionnement de côté et j'y vais au culot quand même ?
Ce n'est même plus de la survie à proprement parlé ? Je dépends d'autres personnes, je ne suis plus autonome… Je bloque ! Je bug ! Au secours !!!

- Le problème de la Russie : je pense accélérer cette partie via le transsibérien en faisant escale 2 ou 3 fois mais pas plus. Pas la peine de préciser que je voyagerai dans les trains les moins cher, dans la classe la plus basse, là où on croise des locaux vrais et simples, et pas 3 australiens, 2 allemands et 1 hollandais… bien que ces rencontres aient leur charmes aussi, soyons pas sectaires !

- Le climat : Je suis partisan de l'adaptation progressive. Je vais pas aller m'acheter une doudoune de fou hors de prix ici alors que dans les régions traversées, les gens sont encore vivant. Ils utilisent du matos local, et ça doit se trouver pour pas trop cher. Je ne veux pas m'encombrer de fringues inutiles. Je préfère prévoir ce qu'il faut pour commencer dans la zone où je suis et un peu plus puis par exemple, arrivé en Russie, acheter une veste et une chapka qui va bien. Tu te fonds mieux dans le paysage et c'est en général, véritablement adapté au climat traversé. Et puis de toute façon, j'ai pas le budget pour acheter des trucs hors de prix top technique super machin qui déboîtent.

Qu'est ce que vous en pensez ?



Le matériel :

Je travaille sur une liste depuis quelques semaines, séparée en deux grandes parties : "survie chaude" et "survie froide".
Toutes ces problématiques de matériels, c'est vraiment pas du plaisir. J'essaie de m'alléger le plus possible.

En ce qui concerne le sac à dos, je n'ai pas arrêté mon choix sur un modèle en particulier puisque je ne sais toujours pas ce que je vais mettre dedans exactement. Et tant que je n'ai pas le reste du matos, je ne veux pas acheter de sac. Je préfère tester le sac avec toute la panoplie, en boutique, pour bien vérifier que ça corresponde à ce que je veux. Quoi qu'il en soit, sa taille doit osciller entre 35 et 45L. Pas plus. Encore une fois, je veux être discret. Et un sac trop grand, c'est la tentation de le remplir de conneries et de s'alourdir inutilement avec des babioles.

Si je devais en citer quelques uns :
- Millet Odysee 45
- Millet Elevation 40
- Osprey Kestrel 38 ou 48
- Osprey Talon 44

J'aimerai du plus rustique pour ne pas attirer l'attention mais il semblerai que ce soit au détriment du confort et de la practicité.
J'ai bien pensé aux modèles militaires sans le tissu camouflage mais ils semblent peu confortables.
J'insiste sur le fait que j'ai pas de sioux. Les Osprey et Millet sont pas donnés. Des amis randonneurs me disent de vraiment pas faire l'impasse là dessus, c'est un peu ma maison. Faut que ce soit solide et pratique. Mais bon, un juste milieu...
Des avis ?

Les seules babioles que je m'autorise en plus du vital sont tout ce qui attrait au
- matos photo
- téléphone portable (qui fait office de lecteur mp3, gps, 3eme apn de secours, guides et bouquins pdf)
- carnet avec quelques photos glissées dedans (photos de la famille, de mon chat, etc… c'est bien pour faire connaissance avec des étrangers). Les mongoliens par exemple, ils raffolent des photos d'animaux de compagnie, de par leur culture d'éleveurs de chevaux. C'est un gros plus quand il s'agit de détendre l'ambiance.
- une blague à tabac, des feuilles et mon zippo noir mat tout jolie et cabossé (le problème de disponibilité de l'essence à long terme se pose, la mèche et la pierre sont sensibles à l'essence de m*rde, mais c'est affectif, je veux l'avoir avec moi).
C'est tout.

Le sac sera complété d'une besace photo Domke F3X Waxwear pour y mettre exclusivement mon matos photo. Je l'ai déjà, j'en suis très satisfait. C'est rustique et solide. Tout ce qu'il me faut. Je peux même la fixer à la ceinture ventrale du sac à dos pour avoir mon matos à porter de main rapidement. Faut juste que j'ai le sac à dos sous les yeux pour savoir comment fixer ça efficacement et confortablement pour la marche.
De plus, si je fais halte quelque part et que j'ai la possibilité de laisser mon sac à dos quelque part, le domke fait sac d'appoint. Vraiment parfait.

Fringue. 3 couches, 2 changes. PAF !
Je sais pas trop ce que vaut le matos D4 en teeshirt technique, polaires et godasses. Ils ont pour eux le prix.
liste non exhaustive :
- 2 paires chaussettes
- 2 boxer/caleçon
- 2 teeshirt techniques (manches courtes/manches longues)
- 1 veste manche longue epaisse avec capuche que j'ai déjà mais pas imperméable (polaire/teeshirt en dessous obligatoirement)
- 1 polaire
- 1 pantalon imperméable (gné ?)
- 1 pantalon modulable pantacourt, short.
- 1 collant
- 1 bonnet (laine ou polaire ?)
- 1 paire chaussure chaude, confortable et étanche mais pas forcément un truc de montagnard
- 1 paire de tennis basique (le système one d4 à 18 euros est pas mal)
- 1 paire de mitaines

Pour la veste, je sèche. Je lis vos retours matos et je suis perdu. Y'a tellement de modèles ! Et encore une fois, je passerai pas le plus clair de mon temps sur des sentiers, je serai en ville. Et le poncho niveau accessibilité pour l'appareil photo, c'est moyen.
Je vois plus une veste bien imperméable avec un rain cover pour le sac et la besace si vraiment y'a du grains.

Vu le projet, un abris est il vraiment nécessaire ?

Couchage
C'est un peu le bordel là.
J'ai pas de sioux. Un modèle MUL c'est pas possible. Donc dans le genre pas trop cher qui tient bien le froid (j'ai pas prévue de dormir dehors tous les jours), pas trop lourd avec un sursac d4 ocazou. Vous avez ça dans vos petits papiers ?!

Hygiène
- brosse à dent, dentifrice
- gros cube savon marseille (corps et lessive)
- je suis bigleu. Lunettes vue + solaire. Je porte normalement des lentilles journalières que je porte une semaine (c'est pas bien !). J'hésite à en trimballer un petit stock, sachant que ça pèse un peu mais c'est un réel confort pour photographier. Pas besoin de produit. C'est des jetables !
- deo : pierre d'alun avec un peu d'aloe vera et une fiole d'huile essentiel à définir…
- brosse à ongles (lessive)
- savon hydroalcoolique / Lingettes quand y'a pas beaucoup d'eau
- fleur de douche pour pas trop user de savon
- rasoir
- Cheche/Echarpe bien chaude (j'ai souvent quelque chose autour du cou, même en intérieur, ça me donne l'impression d'avoir plus chaud)

Pharmacie
- trousse à construire
- quelques médocs à définir, antibiotique et compagnie
- tablette de MicroPur ocazou.
- condom
- …?!

Matos Photo
- 2 boitiers
- 2, 3 optiques
- chargeur
- accus supplémentaires
- pied photo je me tate. C'est lourd et encombrant. Peut être remplacé par un gorillapod si je tiens vraiment aux pauses longues.
- gaffer (le meilleur ruban adhésif de tout les temps !)
- stylo nettoyant
- cartes mémoires
- pellicules en quantités
- pleins de sachets silicates pour avaler l'humidité. Les optiques et l'électronique aiment pas ça.
le tout repartie dans des sacs étanches.

Pinaise, c'te roman !

Ensuite
La partie que j'ai appelé

Outils
- le bon vieux couteau suisse des familles. Je l'aurai bien remplacé par un leathermann mais j'ai pas de souuuuuuuus.
il est très complet, dans son étuis, qui contient également une petite réglette avec loupe, boussole, thermomètre. Y'a même une petite maglite.
- Un couteau, un vrai, qui fait peur aux mémés ?! Votre avis m'intéresse ! Je pourrais me contenter de la lame du victorinox ?
Elle est pas terrible mais bon, en ville… Je me vois mal sortir une lame fixe de 16cm pour couper du pain… A la rigueur une 10 ?
Pi en self defense ? J'aurai pas les c*u!lles de menacer un mec au couteau. Quoi que ? Je sais pas. Ca s'apprend ce genre de truc ?
Je veux dire… menacer quelqu'un de lui ôter sa vie ? C'est dur.
- Fourchette ? Cuillère ?
- Un petit bol
- Gourde ? Souple ? Thermos ? J'aime bien le thé… si je peux en trimballer avec moi pour le filer au gens quand je suis inviter ou je ne sais quoi…
- nécessaire couture (3 aiguilles et du fil noir)
- Adaptateur secteur universel compact
- Chargeur téléphone
- Lampe frontale (petzl 2 led premier prix je pense)
- Un firesteel en ville ??? on sait jamais, si personne me prend en stop en pleine cambrousse…
- Paracorde (10 mètres, si un truc pète, ou pour fixer du surplus)
- Aiguiseur céramique. C'est tout petit, ça pèse rien et ça aiguise en 2 sec.
- Bombone lacrimo (ça me vient juste là maintenant et je me demande si ça peut pas poser des problèmes dans certains pays…) Ca me rassurerait, je suppose.


J'hésite à avoir quelques provisions si jamais je suis un peu loin de la civilisation entre deux villes
Je pensais à :
- bouillon cube, sel (fixe l'eau)
- semoule (compact)
- thé (my pleasure darlin')
- lait en poudre bébé (très très nutritif !)
- miel (sucre rapide mais pas trop)
C'est un peu con, parce que j'ai absolument pas prévue de réchaud… Ca vaut le coup, juste par sécurité ? Genre un système P3RS ?
J'ai jamais utilisé ce genre de machin à part des trucs basique à gaz au camping. Et ça veut dire qu'il faut une popotte et une réserve d'alcool… Si je pouvais combiner une réserve d'essence clean pour mon briquet et pour ça, ça mériterai réflexion !

Un truc bizarre : plus j'écris cette liste ici, plus j'ai du mal à définir si je vais passer du temps hors des zones urbaines. Si je vais me retrouver en pleines campagnes par moment, vraiment seul… Sans solutions de replie style auberge. Parce que pas de bus, pas de stop ou pas de train.
Avec votre regard extérieur sur mes divagations de jeune branleur, vous en pensez quoi ?

C'est excitant...
En soit, ça peut créer de chouettes rencontres. Aller frapper à la porte d'une ferme, ou d'une baraque loin de tout.
Ca me dérange pour l'humain. Ce côté mendicité. Les gens qui se sentent obligés…
Faut vraiment que je règle ça. Si vous pouviez m'aider…


Je termine la liste de matos par le "Divers" :

- sac à viande
- sur-sac
- tapis de sol en mousse que j'ai déjà ou grand luxe, je me prostitue pour un Therm a Rest - Ridge Rest Regular. C'est bôôôôôôô !
- copie des papiers importants (sur internet, sur le téléphone et sur moi en dur)
- une petite pochette porte feuille autour du cou avec mon passeport, ma CB et du liquide si il m'en reste !


Voila. Je crois que c'est déjà pas mal pour un premier post.
Ca fait beaucoup de moi-je, désolé.
J'espère tout du moins que mes questionnements et mes réponses à certaines problématiques serviront à d'autres.

C'est presque déjà beaucoup trop organisé pour moi. J'ai pas trop l'habitude de poser les choses comme ça, je suis plutôt bordélique.
Mais je me rends bien compte qu'il faut parfois mettre les choses à plats pour que nos projets prennent vie dans les meilleurs conditions.

Je voudrais vous remercier, tous. Parce que vos écrits et vos échanges m'ont déjà pas mal orientés !

La finalité de tout ce bordel, c'est de revenir avec des images. Des morceaux de papier qui font pétiller les sens, qui laissent pas indifférent et qui ouvrent les yeux sur d'autres vies, d'autres humains, d'autres régions. Le but c'est juste de raconter une histoire.
Et pour faire la narration de ces pays et de toutes ces vies, j'ai juste besoin de survivre un moment. Ou en tout cas, de garder les yeux ouverts et une main pour déclencher, pour faire clic clac.

Et si ça fonctionne, soyez assurer que vous serez prévenu. Pour un vernissage, un affichage, etc…

Merci de m'avoir lu et de m'avoir accorder un peu de temps.

Amour, Gloire et Beauté !
Non je déconne.



R.T.






 
"Dude, she's gonna blow"

27 septembre 2010 à 17:20:04
Réponse #1

H.H.L


Très beau projet. On peut pas dire le contraire. Mais il me semble difficilement réalisable sous ces conditions. Les problèmes principaux du genre visas (traverser la Russie en 30 jours à pieds, c'est coton, pour pas dire impossible), dormir à l'extérieur (est ce que le vagabondage est légal en Russie), ou se débrouiller sans connaissance de la langue dans des pays pas très portés sur l'anglais c'est vraiment des freins.

Mais c'est à toi de gérer ça. J'ai juste une anecdote à te raconter, parce que je connais un gars qui a voulu faire comme toi. Un pote à moi d'une vingtaine d'année, plutot citadin et pas très au point question voyage. Il avait choisi de partir à vélo, traverser l'Europe, la Russie, la Mongolie pour rejoindre la Chine.

Il est partie avec un pote à lui, un peu à l'arrache. Ca fait 18 mois qu'il a disparu. Personne n'a de nouvelles, ni ses potes, ni ses parents. Et il y'a 6 mois, son numéro de portable est passé à non assigné.

Bref, personne ne sait s'il est encore vivant, et s'il l'est où.

La prudence et la préparation me paraissent donc de mise.

PS: C'est les Mongols qui habitent la mongolie, pas les mongoliens.

27 septembre 2010 à 18:16:20
Réponse #2

Crespi


Merci d'avoir lu H.H.L.  :)
En ce qui concerne la Russie, comme je l'ai précisé, j'y passerai peu de temps puisque je fais la plupart du voyage en train (le fameux transmongolien) qui part de Moscou, qui traverse la Sibérie et descend à Oulan Baator, capitale Mongole. Il faut compter 4 jours. Sachant qu'il est probable que je fasse escale à Irkustk quelques jours.
Si on s'en tient à St Petersburg > Moscou > Irkustk comme seul point de passage là bas, le visa d'un mois devrait suffire. Le "vagabondage", je le vois plus en Europe de l'Est puis éventuellement en Mongolie.

Le but n'étant pas de dormir dehors mais de partager du temps avec des locaux. Donc de se faire inviter (même si se pose des problèmes vis à vis de ce système, ethique etc..).

Là comme ça, les moments où je pourrai dormir dehors, je les vois plus à mon départ. En france, en allemagne, pologne... Et dans la mesure du possible, essayer de dormir chez l'habitant. De rencontrer des gens !
C'est une solution qui se repose beaucoup sur l'autre. Mais mon projet tout entier repose sur l'autre, justement.

"merci" pour ton anecdote. C'est aussi un risque.

Et désolé pour les "mongoliens", j'ai écris ce pavé cette nuit dans mon éditeur de texte en le finissant vers 7h du matin. Il est probable que j'ai dit pleins d'autres conneries. WARNING !  :o
"Dude, she's gonna blow"

27 septembre 2010 à 18:24:51
Réponse #3

H.H.L


De rien, c'est la moindre des choses.

Pour tout te dire, je prendrais très probablement le Transmonglien cet été, pour faire a peu près le même trajet que toi. Je suis en train de me renseigné sr les formalités et tout le tremblements. Je te conseille vivement d'investir dans le Lonely Planet "Transsibérien", vraiment complet, avec des notions de langues, un descritif du billet, un ordre d'idée du coup de la vie dans les divers pays traversés..

Il y'a ausssi le "Partir autour du monde" au éditions ABM (Aventures du bout du monde) qui traite des domaines très vastes, dont la photos. Leur site est aussi très bien fait. http://www.abm.fr/

Pour la mongolie, le visa de tourisme est aussi de 30 jours (et coûte 60 euros).
Pour l'Europe de l'Est je connais un peu, si tu as des questions spécifique, tu me peux me les poser içi où en MP.

Bon courage.

27 septembre 2010 à 18:32:42
Réponse #4

Crespi


Merci beaucoup !  :)
J'ai déjà le Lonely Planet. ;)
Idem pour la Russie et la Chine.
En fait, toutes ces questions plutôt pratiques, de visa, etc... je les ai déjà étudié et c'est pas vraiment une priorité.
Là ce serai plutôt d'avoir un corps et une tête prête et le matos qui va bien pour m'en sortir si je rencontrais des situations poucrates.  8)

Pour ton voyage, as tu prévue de traverser l'europe de l'est ?

Merci pour ton aide  ;#
"Dude, she's gonna blow"

27 septembre 2010 à 18:43:00
Réponse #5

H.H.L


L'europe de l'Est, je l'ai visité cet été en fait. Je suis parti pour faire le tour de l'Europe en train et j'ai pas mal "tourné" ( c'est le cas de le dire). Même si je suis pas allez très à l'Est, Varsovie ayant l'escale la plus à l'est de mon parcours. Mais j'ai pu découvrir l'Allemagne, La Republique Tchèque, la Pologne, la Slovaquie est même la Serbie. En revanche, et  mon grand regret, mon voyage à été essentiellement urbain.

Donc, je partirais de Moscou, par soucis d'économie de temps et d'argent...

Si tu veux, je peux te fournir par MP, ma liste de matos, auquelle il convient d'ajouter le matériel nécessaire à un voyage en région rural ou sauvage. Même si j'ai un peu tendance à me charger un peu trop, juste au cas où... :)

27 septembre 2010 à 18:53:29
Réponse #6

Crespi


Peut-être que mettre ta liste de matos ici servira également à d'autres ? Tant qu'à faire...  ::)

En tout cas, merci !
"Dude, she's gonna blow"

27 septembre 2010 à 19:22:38
Réponse #7

H.H.L


T'as raison, mais j'ai un peu tendance à penser " vivons caché donc heureux" :) , bref ma liste:

Fringues :
1 serviette de bain
 7 caleçons
1 boxer de bain (si on veut aller se doucher à la piscine)
1 short de bain
5 T-shirts
7 Paires de chausettes
2 Pantalons type treillis
1 shorts
1 paire de pompes normales
1 paire de baskets
1 imperméable
Un pull
Un sweat à capuche

Hygiène/Santé :
Un shampoing/savon 2 en 1
Trousse de toilette (brosse à dents, dentifrice, déo)
Trousse de secours (pansements, bandes de gaze, pommade style Arnica, Immodium, apirine, antiseptique)

Sécurité :
1 pochette plastique, étanche pour les papiers d'identité, les numéros importants, le liquide
Une bombe OC
Ceinture ventrale cache billet

   Bouffe :
1 gamelle
1 simili couteau suisse (cuillère, fourchette, « lame »)

   Pratique :
Portable + chargeur
1 adapteur
Quelques petits dictionnaire et guides des pays traversés
1 Fenix LD20
1 Spyderco Persistence
Un multi-tool
1 Griffe Perrin indus
1 petit sac à dos
1 sac à viande

   Confort :
1 carnet de voyage  + stylo
4 bouquin
1 appareil photo + chargeur


Pour en arrivé à un sac de 60L quasi plein, pesé à 18kilos.

Notre voyage à été essentiellement urbain, mes camarades n'étant pas des grands fans du trek en pleine Nature.. On a dormi dans des endroits assez différents, mais pour la plupart payants..
De plus, ça me dérange pas d'être chargé, et je me suis offert le luxe d'emporter 4 bouquins pour profiter pleinement des heures de trains.

On a joint à ça du matos en commun à savoir un réchaud qui n'a que peut servie, et une tarp qui n'a pas servi (malgré mes nombreux plaidoyers.. :))

Le poids du sac limite un peu les balades, du moins au début, mais on s'y fait vite. Je pense que cet été je repartirais avec la même quantité de trucs.

Un point important est de connaitre le climat des zones visitées : mon pull et ma veste à capuche ne m'ont servi qu'une fois en 3 semaines.

PS: On est que deux sur ce fil ?
« Modifié: 27 septembre 2010 à 20:15:50 par H.H.L »

27 septembre 2010 à 19:39:32
Réponse #8

Sieg


 Salut Crespi !!

 Chouette projet, au moins on sent que c'est pas fait a l'arrache !  ;)

 Aucune experience dans ce genre de voyage je le dit tout de suite, neanmoins un point particulier m'a interpelé dans ton pavé ( joli pavé ), tu souhaite pas faire le promeneur, mais vraiment aller a la rencontre des gens, si possible te faire inviter, et surtout les prendres en photos. Moi jtrouve ca top, et ca m'a fait penser direct a un mec que j'adore Mr Antoine De Maximy, qui comme toi, part a la rencontre des gens, tout type de gens, équipé d'une "armure caméras". Un de ses principaux objectifs est d'entrer dans l'intimité des gens, d'ou le titre de son emission "j'irais dormir chez vous".

 Donc, quelques conseils qui me passent par la tete et qu'ils valent ce qu'ils valent.

  
  -Les fringues, neutre, mais soigné, en gros pas avoir l'air du touriste de base, mais pas avoir l'air non d'un clodo/vagabond, ne pas négliger la coupe de cheveux et la barbe ! ( proprement rasé proprepent coiffé ) , en gros que ton apparence transmette l'image d'un mec amical a qui on aimerais proposer de manger chez soit. Surtout que tu dis traverser la majeure partie du temps des milieux urbains, et amha passer pour une sorte de journaliste plutot que comme un vulgaire bagabond ( qui est monnaie courante en agglo ) ca peut t'aider.

 -L'argent, franchement, ca me semble inévitable surtout avec tout le barda que tu transporte, de devoir se payer une chambre si l'habitant a pas voulu de toi.  
  On le voit avec Maximy, malgré sa tete ultra sympathique, son sens du contact, et ses caméras rigolotes, il se prend souvent des refus, meme polis, dans la face. Donc prévoir de la thune. Car c'est quand meme un des meilleurs moyen pour se tirer fissa d'une situation de m*rde ( je parle surtout en terme de logement/bouffe )

 Dernier petit point,
Citer
Pas la peine de préciser que je voyagerai dans les trains les moins cher, dans la classe la plus basse, là où on croise des locaux vrais et simples

 Ca me ferais chier qu'un étranger me considere pas comme un francais vrai et simple parce que je voyage pas en lowcost  :D

27 septembre 2010 à 20:11:14
Réponse #9

Criss Kenton


Pas trop le temps de participer activement mais voici le site d'un pote qui devrait répondre à pas mal de tes questions: http://www.planetepouce.com/
-> Partie: 2006-2007

Il a pas mal bourlingué en Stop dans les pays qui t'interessent, un peu de marche, un peu de vélo, la Russie en train, jamais d'avion, beaucoup de contact et de nuits chez l'habitant et quelques trips un peu poussés. Pas mal de matos photo aussi (mais argentique). Les démarches administratives et galères associées sont bien détaillées, beaucoup d'infos utiles. Et en plus il a pas toujours choisi les meilleures saisons...  ;#
Ah oui et attention beaucoup d'inconscience aussi  >:( donc pas mal de contres exemples! (il a une veine de cocu ce type!)

Voici une carte du périple 2006-2007 pour te faire une idée:


27 septembre 2010 à 20:26:16
Réponse #10

Crespi


Ouahou ! Super H.H.L !  8)
Tu embarques pas mal de fringues.
J'étais plutôt parti pour faire une lessive régulièrement...
Pour le reste, rien à redire.
Chaque liste de matos dépend vraiment des besoins de chacun, je crois. C'est très perso finalement.
On se contente pas tous de la même chose pour avancer.
En ce qui me concerne, je suis plutôt partisan d'un sac léger. 18kg c'est beaucoup trop.
J'étais parti en Thailande 3 semaines avec un sac de 80L Go Sport pas du tout adapté à ma morphologie, j'en ai chié. Impossible de marcher longtemps sans me bousiller les épaules...
Etre le plus léger possible, c'est un point important pour faire des photos. Tu crois pas ? :)

Merci pour ce retour !


Salut Crespi !!

 Chouette projet, au moins on sent que c'est pas fait a l'arrache !  ;)

Pour une fois...  ;#

Aucune experience dans ce genre de voyage je le dit tout de suite, neanmoins un point particulier m'a interpelé dans ton pavé ( joli pavé ), tu souhaite pas faire le promeneur, mais vraiment aller a la rencontre des gens, si possible te faire inviter, et surtout les prendres en photos. Moi jtrouve ca top, et ca m'a fait penser direct a un mec que j'adore Mr Antoine De Maximy, qui comme toi, part a la rencontre des gens, tout type de gens, équipé d'une "armure caméras". Un de ses principaux objectifs est d'entrer dans l'intimité des gens, d'ou le titre de son emission "j'irais dormir chez vous".

Je connais. J'ai vu pas mal de ces docus.
A première vu l'idée est sympa. Mais il y a un vague malaise. Dans la mesure où il joue un peu avec les gens.
En les faisant complexer de le laisser dehors. Il le dit jamais mais c'est sous entendu. C'est ça qui me pause problème pour l'instant.
Dans un autre genre, Richard Pak, un photographe français a fait de même aux USA. Il vagabondait de ville en ville. Il avait une bagnole et un peu de sous, par contre.
Il en a sorti une superbe série de photos. Elle est exposée à Montpellier, si ça intéresse des gens.
C'est vraiment magnifique. Il arrive a rentrer dans le quotidien d'hommes et de femmes complètement paumé.
Chouette regard. Si vous habitez pas loin, je vous invite vraiment à aller voir ce qu'il a fait.
Il lui arrivait de dormir chez l'habitant. Il dormait parfois à l'hôtel. Il avait un peu plus de budget.
Mais il a trouvé le juste milieu. Pas aussi rentre dedans que De Maximy.

-Les fringues, neutre, mais soigné, en gros pas avoir l'air du touriste de base, mais pas avoir l'air non d'un clodo/vagabond, ne pas négliger la coupe de cheveux et la barbe ! ( proprement rasé proprepent coiffé ) , en gros que ton apparence transmette l'image d'un mec amical a qui on aimerais proposer de manger chez soit. Surtout que tu dis traverser la majeure partie du temps des milieux urbains, et amha passer pour une sorte de journaliste plutot que comme un vulgaire bagabond ( qui est monnaie courante en agglo ) ca peut t'aider.

J'y ai pensé, figure-toi ! Puer de la gueule et sentir le facocher pour interpeller des gens, y'a mieux. Sans parler de la dégaine roots. C'est rigolo 5 minutes, mais passé un temps, tu fais fuir plus qu'autre chose.
Merci de le rappeler.  :up:


-L'argent, franchement, ca me semble inévitable surtout avec tout le barda que tu transporte, de devoir se payer une chambre si l'habitant a pas voulu de toi.  
  On le voit avec Maximy, malgré sa tete ultra sympathique, son sens du contact, et ses caméras rigolotes, il se prend souvent des refus, meme polis, dans la face. Donc prévoir de la thune. Car c'est quand meme un des meilleurs moyen pour se tirer fissa d'une situation de m*rde ( je parle surtout en terme de logement/bouffe )

C'est pas faux ! Mais m*rde, l'argent c'est vraiment un truc qui me saoule.
Pour preuve, j'ai du mal à payer ma colloc alors que j'ai du matos photo qui vaut le prix d'une bagnole.
Je sais pas. J'ai pas vraiment le sens des économies. Quand j'en ai, je l'utilise. Quand j'en ai pas, je me démerde.
Pi' si vraiment c'est la m*rde, en tout dernier recours, j'ai des amis, de la famille qui peuvent m'envoyer des sous pour me rapatrier. Mais c'est effectivement un point à creuser. Peut être revendre mon matos numérique... Ca ferai un chouette apport. Grrrr.

Dernier petit point,
 Ca me ferais chier qu'un étranger me considere pas comme un francais vrai et simple parce que je voyage pas en lowcost  :D

Je te l'accorde !  ;#
Raccourci daubé.
C'était surtout pour mettre en avant le fait que cotoyer des touristes, c'est pas trop le but du voyage.
Même si ça peut donner lieu à des rencontres sympathiques.  :)
Merci !


Criss Kenton, informateur efficace depuis 1983, je te remercie ! Je vais lire tout ça avec intérêt et que je reviens vers vous faire un topo.

J'ai dit merci déjà ? Bah merci encore ! C'est vraiment sympa de votre part !  :'(
"Dude, she's gonna blow"

28 septembre 2010 à 00:17:04
Réponse #11

Tyler


D'un un autre genre j'ai fais le Tour du Mont Banc récemment, je suis amateur de photo aussi, j'ai emmené mon 7D et le Tokina 11-16/2,8, laissant le 300/4 à la maison et j'ai bien fais car pas le temps de faire de la photo justement, en gros quand tu as un itinéraire prévu comme ça, qu'il faut pas mal marcher, ben tu suis le chemin et les bonnes photos souvent faut aller les chercher, t'éloigner du sentier, être à tel heure à tel endroit pour la lumière ce qui n'est pas compatible avec des impératifs...

Bref j'en retiens surtout que le matos reflexausore je l'emmènerai que quand je serais sur place, prêt à m'investir dans la photo, ça pèse combien tout ton truc, avec les pochettes, chargeurs ect, pas loin de 4kg, j'ai emmener le strict nécessaire + tout ce qu'il faut pour dormir et manger en autonomie j'étais pas loin de 15Kg, et c'est déjà bien lourd, le poids c'est vraiment l'ennemi, encore plus quand on est un petit gabarit je suppose, c'est vraiment la leçon que j'ai retenu de mon trek, je le savais avant mais si je devais repartir je m'arrangerais pour faire autrement...

La photo c'est une passion mais il faut d'abord penser au voyage en lui-même, profiter pour soi, perso j'envisage l'achat d'un Fuji X100 si il tient ses promesses en 2011, sur le papier c'est le rêve (un genre de Leica X1 si t'as pas suivi la photokina) ou si je pense être trop à l'étroit avec seulement un 35mm un micro 4/3, le meilleur compromis étant pour l'instant l'EP-2 avec son viseur + le pana 20/1.7 (et dc la possibilité d'avoir un 14-42 voir plus long), c'est sûr ça restreint les possibilités, moins de grand angle, faut oublier les photos de loin, d'animaux ect, mais au final c'est justifié...Je m'y connais pas en argentique mais pareil il y a des appareils léger, solides, qui ont fait leurs preuves qui pourraient être parfaits.

J'envisage aussi un voyage au long cours dans les 5ans à venir, pour l'instant je me fais de l'expérience à droite à gauche et surtout je mets de l'argent de côté (surtout pour le retour même si j'aimerais sans me l'avouer ne pas revenir je pense, trouver une opportunité ailleurs, chose quasi impossible mais que je m'attellerai à provoquer en proposant mes services je ne sais où...)

T'insistes pas mal sur le fait de ne pas avoir bcp d'argent, mais tu en as de côté pour le voyage? Parce que les pays que tu veux traverser c'est pas le top pour trouver des petits boulot rémunérés, et même si le coût de la vie peut-être ridicule par rapport à ici dans certains coins faut penser à tout...Et aussi à l'administratif qui peut te faire carrément stopper l'aventure si t'as pas gérer comme il fallait...

Bref réfléchi bien à tout ça, et surtout primordial, commence par faire un petit tour de 15 jours en conditions en France ou je sais pas où, en Scandinavie, en Italie, pour voir comment tu te sens avec ton matériel ect...

 :)

28 septembre 2010 à 02:22:35
Réponse #12

Crespi


D'un un autre genre j'ai fais le Tour du Mont Banc récemment, je suis amateur de photo aussi, j'ai emmené mon 7D et le Tokina 11-16/2,8, laissant le 300/4 à la maison et j'ai bien fais car pas le temps de faire de la photo justement, en gros quand tu as un itinéraire prévu comme ça, qu'il faut pas mal marcher, ben tu suis le chemin et les bonnes photos souvent faut aller les chercher, t'éloigner du sentier, être à tel heure à tel endroit pour la lumière ce qui n'est pas compatible avec des impératifs...

Salut Tyler.
Le 300 f4 faut être un peu barré, non ?  :o
Les photos, je pense que y'en a toujours à faire. Tout dépend comment tu veux tourner le truc.
Pi' je suppose que c'est pas trop l'endroit ici pour commencer à philosopher là dessus ?
C'est très perso tous ça, je préfère pas m'épancher.
Disons que dans ma tête, je vois des choses qui marcheraient bien.

Bref j'en retiens surtout que le matos reflexausore je l'emmènerai que quand je serais sur place, prêt à m'investir dans la photo, ça pèse combien tout ton truc, avec les pochettes, chargeurs ect, pas loin de 4kg, j'ai emmener le strict nécessaire + tout ce qu'il faut pour dormir et manger en autonomie j'étais pas loin de 15Kg, et c'est déjà bien lourd, le poids c'est vraiment l'ennemi, encore plus quand on est un petit gabarit je suppose, c'est vraiment la leçon que j'ai retenu de mon trek, je le savais avant mais si je devais repartir je m'arrangerais pour faire autrement...


Ouaip. Faut bien compter 3/4kg. J'ai pas pesé exactement parce que je me tâte encore pour l'argentique (35mm ou 120).
Ca paraît malheureusement pas négociable. J'y vais pour faire des tofs. C'est ça le trip.

La photo c'est une passion mais il faut d'abord penser au voyage en lui-même, profiter pour soi, perso j'envisage l'achat d'un Fuji X100 si il tient ses promesses en 2011, sur le papier c'est le rêve (un genre de Leica X1 si t'as pas suivi la photokina) ou si je pense être trop à l'étroit avec seulement un 35mm un micro 4/3, le meilleur compromis étant pour l'instant l'EP-2 avec son viseur + le pana 20/1.7 (et dc la possibilité d'avoir un 14-42 voir plus long), c'est sûr ça restreint les possibilités, moins de grand angle, faut oublier les photos de loin, d'animaux ect, mais au final c'est justifié...Je m'y connais pas en argentique mais pareil il y a des appareils léger, solides, qui ont fait leurs preuves qui pourraient être parfaits.

La photo, c'est aussi un métier. La profusion d'image aujourd'hui est tel qu'on a du mal à faire la différence mais y'a des gens qui en vivent ou qui essaient, difficilement et y'a les autres. Ceux qui ont pas d'impératifs et qui shoot que quand ça leur chantent.
En l'occurence, le but de ce voyage c'est de revenir et vendre mes images, comme je le fais actuellement dans d'autres domaines.
Tout ce qui est matos, ça m'emmerde, en fait. J'ai pris un gros boitier pour justement plus me poser de questions.  ;D
Le plus important, c'est que tu sois à l'aise avec ton matos, que tu sois en mesure de capturer le bon moment. Le reste c'est quand même de la bonne grosse branlette. Certes y'a du matos plus adapté à tel ou tel utilisation, mais à l'heure actuel, y'a pas de mauvais appareil. Y'a que des mecs pas assez curieux ou qu'on trop de merdes dans les noeils.
J'ai ptet l'air un peu tranché. Désolé.  :-[

Te prends pas trop la tête avec toutes ces références. Demande-toi ce que tu veux vraiment ramener de tes "voyages" et choisi en conséquence. La photo c'est des concessions. Mais par essence, une image est une concession. Tu es obligé de cadrer un sujet, avec tel lumière, tel mouvement, tel expression. Tu prends un risque.
Multiplie pas trop le matos, essaie de garder une cohérence dans tes images, qu'il y ai une lecture.

C'est juste mon avis. Et ça vaut ce que ça vaut (pas grand chose, donc).  ;D

J'envisage aussi un voyage au long cours dans les 5ans à venir, pour l'instant je me fais de l'expérience à droite à gauche et surtout je mets de l'argent de côté (surtout pour le retour même si j'aimerais sans me l'avouer ne pas revenir je pense, trouver une opportunité ailleurs, chose quasi impossible mais que je m'attellerai à provoquer en proposant mes services je ne sais où...)

T'es bien plus sage, en gros !  ::)

T'insistes pas mal sur le fait de ne pas avoir bcp d'argent, mais tu en as de côté pour le voyage? Parce que les pays que tu veux traverser c'est pas le top pour trouver des petits boulot rémunérés, et même si le coût de la vie peut-être ridicule par rapport à ici dans certains coins faut penser à tout...Et aussi à l'administratif qui peut te faire carrément stopper l'aventure si t'as pas gérer comme il fallait...

Non. C'est la m*rde. J'ai encore quelques contrats à finaliser. Mais rien de bien folichon.
Je pense faire gigolo quelques semaines, à vrai dire.  ;#
On va essayer de revendre des conneries...
Si vraiment je n'ai pas assez de moyens, je partirai quand même, mais dans un seul pays. Je pensais à la Chine. Un ami peut m'héberger et c'est un bon point de départ pour vagabonder dans ce pays. Le visa est limité à un mois mais un A/R à une frontière est envisageable (c'est très courant à HongKong).
Certes, ça enlève de sa superbe au projet, mais la Chine est déjà un très bon sujet, assez vaste pour se perdre en chemin et se sortir les tripes et j'ai un local francophone pour me tuyauter. :)


Bref réfléchi bien à tout ça, et surtout primordial, commence par faire un petit tour de 15 jours en conditions en France ou je sais pas où, en Scandinavie, en Italie, pour voir comment tu te sens avec ton matériel ect...

 :)

Tétipafou ?! C'est prévu !  ;D
Je pars rejoindre un mois une copine à Belle-île. En Novembre.
Ca me laisse un mois pour dégrossir/acheter ce qu'il faut et ce lieu me paraît un bon terrain d'exploitation et d'experimentation dans des conditions de m*rde. Surtout en Novembre ou ça crache bien comme il faut.  :blink:

Merci à toi confrère. Et je me répète : te prends pas trop le chou avec le matos photo. C'est en l'oubliant que tu donnes le meilleur. Si je peux me permettre.  ::)
"Dude, she's gonna blow"

28 septembre 2010 à 16:13:53
Réponse #13

doze


Moi je me pose une grosse question... tes sacs a dos dont tu parles c'est genre des sacs de moins de 50l
Tu comptes le ranger ou ton matos? Avoir sac photo et sac a dos? Les sacs photos on les repères a 100m et bon si tu comptes traîner dans des endroits pas super sécurisé tu risques de vite fait te faire agresser
Mon sac a dos pesait 22kg, avec pc portable 13", nikon d90 + accus + cartes sd, un tele, un grand angle et un trépied (photo de paysage sans trépied tu oublies), les vêtements, le réchaud, sac de couchage et divers babioles genre petzl etc... J'étais équipé pour voyager 1an en sachant dormir a peu près n'importe ou

J'arrive vraiment pas a imaginer comment tu vas ranger tout ce qu'il faut dans des si petit sacs, ou alors faut vraiment mettre tout les jours le meme t shirt et meme froc et savoir laver ses vêtements 1 fois par semaine (on est vite crade quand on vie a l'arrache) :S

28 septembre 2010 à 19:16:56
Réponse #14

H.H.L


Je repars sur un sujet plus banal que la photographie, qui n'est pas ma spécialité, mais vous avez abordés le problème de la lessive.

Emporter un nombre conséquent de vêtements encombre, mais fait faire des économies. Durant mon voyage en Europe (liste de vêtements au dessus), je suis celui de mon groupe qui a pris le moins de vêtements. Je l'ai (presque) regretté. Deux pantalons, c'est juste quand l'un des deux se déchire (ce qui m'est arrivé au bout de trois jours). J'ai donc passé pas loin de 14 jours avec le même futal, en dormant même avec certaines nuits. Pas spécialement agréable pour moi comme pour les autres.

La lessive n'est pas très facile a faire : j'ai trouvé très peu de laverie automatiques dans les divers pays que j'ai traversé. Et même les auberges de jeunesse "cheap" se lâche sur les prix de la lessive. Pas loin de 10 euros en moyenne pour un panier de linge...

Donc être un peu large sur les fringes se révèle est un bon calcul. En hiver pour lutter contre le froid, en été pour ne pas porter des fringues trempées et avec des trainées de sel toute la journée (ça limite les rencontres.. :)).

PS: Je me surprends moi même un post aussi long sur un sujet comme la lessive  :D

28 septembre 2010 à 21:13:13
Réponse #15

François


La lessive n'est pas très facile a faire : j'ai trouvé très peu de laverie automatiques dans les divers pays que j'ai traversé. Et même les auberges de jeunesse "cheap" se lâche sur les prix de la lessive. Pas loin de 10 euros en moyenne pour un panier de linge...

Tu n'as pas envisagé de faire la lessive toi même ?

Un bouche-évier pour faire la lessive dans un lavabo, ou une petite cuvette pliante, ou un ou deux ziploc, plus un peu de savon de marseille, de l'eau, et çà suffi pour laver tous les soirs un teeshirt polyester (ou une chemise légère en coton), un slip et une paire chaussettes légères.
Avec des tissus fins, le séchage est facile, au pire on le termine en séchant sur soi.
En théorie tu peux vivre des mois sans habits de rechange (et je l'ai souvent fait). En pratique, une rechange cela sécurise l'affaire.

Pour les autres habits, une grosse lessive quand c'est possible.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

28 septembre 2010 à 21:17:45
Réponse #16

François


/.../

Je pensais rejoindre la Russie (en partant de Paris), à pied pour continuer, via le transmongolien jusqu'en Mongolie puis en Chine.

/.../

Super projet Crespi :)

A quelle(s) saison(s) vas-tu faire cela ?
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

28 septembre 2010 à 21:19:08
Réponse #17

H.H.L


@François
Tu as raison. De plus j'ai oublié de le préciser dans mon précédent post, mais nous avions emmené de la lessive à main, qui a très peu servi. Le problème principal était le séchage, n'ayant pas pris de tissus particulièremen fins.
Mais merci pour l'idée, j'essaierais ça la prochaine fois que je pars. :)

28 septembre 2010 à 21:25:03
Réponse #18

François


J'ai oublié : quand on est limite en nombre de rechanges, ne pas oublier le fil et les aiguilles ... et le duct-tape, çà aide :)
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

29 septembre 2010 à 14:04:52
Réponse #19

Crespi


Moi je me pose une grosse question... tes sacs a dos dont tu parles c'est genre des sacs de moins de 50l
Tu comptes le ranger ou ton matos?

Salut.
Dans une besace domke F3X. C'est relativement petit et discret. Je compte la fixer sur la ceinture ventrale du sac à dos (je l'ai indiqué plus haut, mais j'en conviens, c'est un gros pavé).

Avoir sac photo et sac a dos? Les sacs photos on les repères a 100m et bon si tu comptes traîner dans des endroits pas super sécurisé tu risques de vite fait te faire agresser

D'où le but d'être le plus discret possible, et donc d'avoir un sac à dos pas trop gros et la besace à la ceinture pour fourrer mon matos dès que je n'en ai pas besoin.

Mon sac a dos pesait 22kg, avec pc portable 13", nikon d90 + accus + cartes sd, un tele, un grand angle et un trépied (photo de paysage sans trépied tu oublies)

Merci de m'apprendre mon metier.  ;D
J'en prends bonne note. 


J'étais équipé pour voyager 1an en sachant dormir a peu près n'importe ou

Est ce que tu as 5 minutes pour donner la liste de ton matos ? Quel était le climat ? Les régions traversées ?
Merci

J'arrive vraiment pas a imaginer comment tu vas ranger tout ce qu'il faut dans des si petit sacs, ou alors faut vraiment mettre tout les jours le meme t shirt et meme froc et savoir laver ses vêtements 1 fois par semaine (on est vite crade quand on vie a l'arrache) :S

Je vais demander à Mary Poppins, tiens !!!  :o

H.H.L, la lessive, ça me paraît pas compliqué. Un savon de marseille et une brosse à ongle... du moment que tu as un point d'eau et un climat sec... :)
Dans cette optique, pas plus de 2 ou 3 changes donc un sur moi.

François, je me tate. L'ambiance en hiver me paraît plus intéressante. Principalement pour les lumières...
D'un autre côté, commencer au printemps/été permet de commencer tranquillement face aux éléments et de s'habituer peu à peu à une vie dehors.
Donc, rien de fixé pour le moment. :)

merci à vous.


"Dude, she's gonna blow"

29 septembre 2010 à 15:28:18
Réponse #20

Dje


Quelques réflexions au passage :
- Photo : doublonner argentique et numérique me parait personnellement compliqué. D'autant que l'argentique, c'est volumineux. Les pellicules faut les garder avant, et les garder pendant, jusqu'au retour (sauf développement sur place, mais je pense que tu préfère développer toi même). Or le volume c'est ce qui va manquer (je ne parle pas du poids).
Les cartes CF, c'est léger, ça se planque sur soi facilement (se faire voler toutes ses pelloches, c'est pas top, au delà du matos), ça s'envoit par la Poste, ça se download sur un serveur... bref, ca me parait plus sécure.
Prendre une deuxième batterie aussi...
-Mongolie : j'ai fait un trek là bas, en voyage organisé. Sortie d'Ullan Bator, juste, il n'y a rien. Quelques pistes, quelques yourtes. Très peu de points de repères. Nous avions un guide, et tout les matins, il disait "par là, par là", et on taillait à travers la steppe hors sentier, à l'arrache (y a que lui qui savait où aller :-). Donc bref, randonner seul en Mongolie, ca demande de solide connaissance en navigation, des cartes fiables ou un GPS...
C'est pas le pays où je me risquerais tout seul pour voir sans avoir une solide expérience.

My 2 cents,

Djé

29 septembre 2010 à 15:40:43
Réponse #21

H.H.L


L'hiver est probablement intéressant aux niveaux des lumières, mais cela exclu totalement l'idée de dormir dehors une fois l'Allemagne ( et encore !). J'ai visité la Pologne au printemps, et là température était déjà pas facile : -6°C début avril au matin. Quant j'y suis repassé cet été, en parlant avec des "locaux" ils évoquaient des températures de -20°C l'hiver (pour Cracovie).

Dans ces conditions je ne peux que te déconseiller de dormir ailleurs qu'en auberge de jeunesse, à l'hotel ou même si c'est plus difficile chez l'habitant.

29 septembre 2010 à 19:38:20
Réponse #22

nox


un projet très intéressant mais plein de questions me viennent en tête /

Pour combien de temps penses tu partir, as tu des impératifs, niveau argent as tu planifié un budget ? as tu pensé à trouver un financement pour ton projet photo/"expédition".

-niveau matos photo, comme dit précédemment tu es sur de vouloir partir avec de l'argentique ?
Combien pèse tout ton matériel photo? la besace tu l'as déjà ? Et as tu testé ce mode de port sur de longues marches ?

-Pour ton cheminement si j'ai bien compris c'est essentiellement à pied et tu comptes dormir au maximum chez l'habitant ?
En cas de refus tu dors dehors et vraiment de temps en temps une auberge/hôtel, c'est ça ? si oui  c'est sur qu'il te faut un abri , un matelas et un bon sac de couchage minimum.

-quel températures penses tu rencontrer dans les pays traversés ?

A mon avis, comme ça je dirai qu'en croisant destination/matos/transport/hébergement/budget cela ne me semble dur à réaliser...

pour te montrer un peu j'ai repris ta liste et voilà ce que cela donne :

J'ai rajouté une couverture de survie us, une poche à eau (pas sur la photo), le poncho c'est un golite ultra léger, le tarp un décathlon sans les piquet et les sardines, la trousse de secours c'est le minimum et sans médicaments, le sac de couchage fais 1,3 KG c'est un décathlon on va dire 5°, j'ai qu'un boîtier photo mais la place d'en mettre encore un ( pour les pellicules pas sur ), et j'ai bien sur retiré les vêtements que je porte sur moi.



Le sac à dos c'est un 40L tout ne rentre pas, J'ai pesé le matériel en tout à 15,3 KG, il n'y a pas un gramme de nourriture.
Donc si on ajoute un boîtier éventuellement un trépied , un peu de nourriture des vêtements plus chaud et en plus grande quantité tu arrive à Pratiquement 20KG et on est plus proche des 50L

Qu'en penses tu ?

30 septembre 2010 à 13:50:34
Réponse #23

Crespi


Je pense que ça va être chaud !  :'(

Merci beaucoup d'avoir mis tout ça en situation !!!

Pour ce qui est de faire doublon numérique/argentique, c'est pour une question de fiabilité. Si l'un tombe en panne, j'ai toujours l'autre.
L'argentique n'a pas besoin d'électricité et il est plus discret.

Bon. Pour faire le point, je pense que je suis trop novice en randonnée et tout le tralala. J'ai très peu d'expérience et je n'ai pas les moyens de me payer 3 stages de survies avant de partir.
Bref. Après avoir longuement discuté avec mon hôte chinois, je pense m'orienter juste sur ce pays. Le climat, même l'hiver dans le sud, est plus propice à du vagabondage et on trouve des bui bui où dormir pour pas grand chose.
On trouve à manger partout.
Ca me parait être un bon point de départ, quitte à bouger ailleurs ensuite.

Merci à vous tous, c'est très sympa de m'avoir accordé du temps.
J'essaie de vous tenir au courant. Sur la liste du matos, notamment.
"Dude, she's gonna blow"

22 décembre 2010 à 23:50:17
Réponse #24

Morgan


Des nouvelles du trip photo ?

Ça serait intéressant de savoir si le projet à avancé.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité