Nos Partenaires

Auteur Sujet: Localisation par GSM  (Lu 8845 fois)

22 septembre 2010 à 14:56:49
Lu 8845 fois

Outdoorsman


Je viens de lire expliquant le développement d'un système permettant de localiser une personne grâce à son GSM. Jusqu'à présent, les services de sécurité pouvait avoir connaissance du dernier relai activé par le propriétaire du téléphone mais ces relais couvrent parfois une grande zone, surtout en montagne ou milieux reculés. Le nouveau système permettrait de localiser un GSM à 500 mètres près.
Il est actuellement testé par le secours en montagne en Isère.

Source : http://www.ledauphine.com/isere-sud/2010/09/21/un-nouvel-outil-capable-de-localiser-un-telephone-portable-au-plus-pres
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

22 septembre 2010 à 15:07:29
Réponse #1

Chris-C


Faut surtout pas que mon boss tombe la-dessus........  :ohmy:    ;D

02 octobre 2010 à 08:18:04
Réponse #2

François


Il y a eu il y a dix ans au US, et je crois aussi au Canada, un "projet 911" qui consistait à localiser automatiquement par triangulation l'origine des appels d'urgence. Cela ne n'aurai fonctionné que dans les zones assez denses pour qu'un appel soit capté simultanément par plusieurs relais. D'après mes souvenirs, çà été abandonné pour des raisons économiques, l'intégration d'une puce GPS dans les téléphones (et transmission automatique de la position lors d'un appel d'urgence) étant une solution plus logique et moins chère.

Seule référence que j'ai trouvé : Polémique autour du projet "E911" sur TF1 en 2001

Espérer le meilleur, prévoir le pire.

02 octobre 2010 à 08:26:08
Réponse #3

bison solitaire


Le lien du dauphiné ne fonctionne plus (ou en tous cas pas ce matin).
Tu te souviens si le test concerne tous les opérateurs ou juste un seul?

02 octobre 2010 à 08:32:02
Réponse #4

Norzh


 :)
Chez moi ça marche.

"Pour localiser le téléphone à partir des ondes qu’il émet, il faut tout d’abord en connaître le numéro. Autres conditions : que l’appareil soit allumé et en état de marche. Qu’importe, dès lors, qu’il se trouve dans un secteur couvert ou non par un réseau de téléphonie mobile, « d’où l’intérêt pour nous, dans le cadre de recherches en montagne où le téléphone ne “passe” pas partout », souligne le sauveteur du PGHM."
« Modifié: 02 octobre 2010 à 08:37:24 par Norzh »

02 octobre 2010 à 08:33:40
Réponse #5

bison solitaire


Bon alors c'est Opéra qui fait des siennes...

02 octobre 2010 à 08:38:26
Réponse #6

bison solitaire


Alors je me permets de copier-coller le-dit article (effectivement le lien fonctionne avec internet explorer)...

Secours en montagne
 Un nouvel outil capable de localiser un téléphone portable au plus près
 
Légende de la photo (qui n'apparait donc pas):
Hier, des employés de la société Diginext qui cherchent à adapter cet équipement à la recherche de personnes égarées ont participé à un exercice grandeur avec les militaires du PGHM dans le massif de Belledonne. Le DL

 « Que les choses soient claires : nous n’avons rien inventé ! Ce type d’équipement est déjà utilisé dans le cadre d’applications militaires que nous n’avons pas le droit de détailler mais notre but est de le développer et de l’adapter pour qu’il puisse également servir à d’autres fins, notamment à localiser des personnes disparues grâce à leur téléphone portable », s’empresse de préciser Julien Montrozier, employé de la société Diginext, basée à Aix-en-Provence, où il s’occupe de développement commercial.

Encore en phase d’expérimentation
Le 14 septembre dernier, l’un de ses collègues, Yannick Ayme par ailleurs sapeur-pompier volontaire est spécialement venu des Bouches-du-Rhône jusqu’en Isère, avec cet équipement, pour aider les gendarmes du PGHM à retrouver un jeune homme porté disparu dans le secteur du Collet-d’Allevard.

« Aujourd’hui, ce que l’on sait faire, en réquisitionnant les opérateurs de téléphonie mobile, c’est localiser la borne ou l’antenne à partir de laquelle un appareil émet. En montagne, cela peut recouvrir des zones très étendues », poursuit Julien Montrozier. « Désormais, grâce à cet outil, on peut détecter, sur le terrain, la présence d’un téléphone mobile à 500 ou 600 mètres selon le type d’environnement. »

Concrètement, cela permet, avant toute chose, d’éliminer d’office des secteurs précis « et peut donc nous faire gagner un temps précieux », ajoute un secouriste du Peloton de gendarmerie de haute montagne de l’Isère.

« À partir du moment où l’on a déterminé la zone où se trouve le téléphone, on peut surtout affiner les recherches et le retrouver grâce à des signaux qui s’intensifient au fur et à mesure que l’on s’en rapproche ou qui, au contraire, diminuent puis disparaissent si l’on s’en éloigne. C’est un peu le jeu du “chaud ou froid”, comme le principe des recherches en avalanche grâce à l’Arva », explique Julien Montrozier.

Pour localiser le téléphone à partir des ondes qu’il émet, il faut tout d’abord en connaître le numéro. Autres conditions : que l’appareil soit allumé et en état de marche. Qu’importe, dès lors, qu’il se trouve dans un secteur couvert ou non par un réseau de téléphonie mobile, « d’où l’intérêt pour nous, dans le cadre de recherches en montagne où le téléphone ne “passe” pas partout », souligne le sauveteur du PGHM.

Pour l’heure, cet équipement spécifique à la recherche de personnes égarées est encore en cours d’expérimentation. C’est pourquoi ceux qui l’élaborent multiplient les contacts avec les premiers acteurs du secours en montagne.

Un exercice grandeur nature hier en Belledonne
Hier, par exemple, un exercice grandeur nature a été effectué dans Belledonne : « Deux téléphones mobiles ont été cachés dans le secteur du col du Coq et nous avons simulé une alerte concernant une chute en parapente et une autre à propos d’un pseudo-vététiste disparu », précise le gendarme.

« Ce type de mise en scène nous permet de voir, concrètement, comment développer le concept pour qu’il soit le mieux adapté à cette fonction précise : il nous faudra, par exemple, le rendre le plus léger et le plus ergonomique possible afin d’être facilement transportable dans des zones escarpées ; mais aussi en simplifier l’utilisation au maximum ou faire en sorte qu’il puisse résister à des températures extrêmes, etc. », conclue Julien Montrozier en précisant : « Le but, à terme, est non seulement de fournir cet appareil lorsque sa version “recherches en montagne” sera finalisée aux services de secours en montagne mais aussi de former des sauveteurs à son utilisation. »

02 octobre 2010 à 09:44:15
Réponse #7

Marsouin


Cela fonctionne avec tous les opérateurs.
En effet chaque opérateur a une fréquence attribuée:
900 Mhz: Orange et SFR
1800 Mhz: Bouygues

Grâce au numéro de portable, on détermine l'opérateur donc la gamme de frequence
Le portable (en mode veille) envoie un signal périodique pour contrôler ou rechercher une connexion
avec une borne relais d'émission.

Les téléphones fonctionnent sur le principe du multiplexage pour communiquer
et ont une puissance de 2W .

Leur système doit fonctionner sur le principe d'une balise radar qui emet en rotation un signal correspondant à une acquisition d'une borne relais de l'opérateur pour déterminer la direction du signal.
Ensuite en fonction de la force du signal radio, de la fréquence émise et grâce à un logiciel (étalonner pour déterminer la distance en fonction de la force du signal), on peut arriver à déterminer la direction et la distance approximative du téléphone.

Ps:ça ma fait plaisir de t'avoir rencontrer Bison solitaire , merci pour le trance il est nickel :doubleup:
La Sueur épargne le Sang

02 octobre 2010 à 09:47:57
Réponse #8

bison solitaire


Cela fonctionne avec tous les opérateurs.
En effet chaque opérateur a une fréquence attribuée:
900 Mhz: Orange et SFR
1800 Mhz: Bouygues

Grâce au numéro de portable, on détermine l'opérateur donc la gamme de frequence
Le portable (en mode veille) envoie un signal périodique pour contrôler ou rechercher une connexion
avec une borne relais d'émission.

Les téléphones fonctionnent sur le principe du multiplexage pour communiquer
et ont une puissance de 2W .

Leur système doit fonctionner sur le principe d'une balise radar qui emet en rotation un signal correspondant à une acquisition d'une borne relais de l'opérateur pour déterminer la direction du signal.
Ensuite en fonction de la force du signal radio, de la fréquence émise et grâce à un logiciel (étalonner pour déterminer la distance en fonction de la force du signal), on peut arriver à déterminer la direction et la distance approximative du téléphone.

Ps:ça ma fait plaisir de t'avoir rencontrer Bison solitaire , merci pour le trance il est nickel :doubleup:

Hello Marsouin  :), le plaisir était largement partagé!!
Une petite question: la portabilité sortante n'est-elle pas un problème pour déterminer l'opérateur?
Je me suis laissé dire qu'il était plus judicieux de tenir compte des numéros de la carte SIM (interne et externe).
Voire même pour une localisation, on parle de tenir compte du numéro IMEI (celui du boitier de téléphone)...

02 octobre 2010 à 10:14:04
Réponse #9

Marsouin


Oui et non

Oui, surtout dans une zone dense en nbre de portable

La communication d'un portable fonctionne comme internet, il envoie des paquets d'information
La signature d'un portable contient les infos que tu mentionnes, c'est sa signature. Lors de l'acquisition du signal par une borne relais, ces infos permettent d'identifier et de valider le portable sur le reseau.

Par contre, un ami (qui travaille dans le milieu de la guerre electronique) m'a raconté qu'il était capable
d'écouter, de communiquer et d'identifier la position d'un portable.les protocoles de communication ne sont pas crypter
La Sueur épargne le Sang

02 octobre 2010 à 13:12:37
Réponse #10

bison solitaire


Je t'avoue que je serai ravi d'échanger sur ce sujet avec toi; j'ai quelques infos même si elles sont sans doute "trop officielles" et certainement déjà quasi obsolètes.
Par ailleurs, certaines infos ne sont pas à communiquer sur un forum public tant parce que des "pas gentils" pourraient en profiter que parce que certaines personnes pourraient encore (sans doute à juste titre) crier au syndrome de big brother...

02 octobre 2010 à 13:56:24
Réponse #11

Marsouin


Pas de soucis, le fait de partager est l'intérêt même de ce forum  :)

Les applications civiles de la technologie militaire permettent l'évolution technologique de notre société
(Roue, engrenage, Poulie,..., Internet, Radio communication, navigation GPS,etc...) depuis l'aube des temps.
De toute manière, ce ne sont pas des informations sensibles.Ils en parlent ds les reportages en afghanistan (terrain montagneux)sur la recherche de groupe de talibans.

Quant au syndrome Big Brother, pour être sur d'être tranquille. Il faut vivre juste avec "sa b!te et son couteau".... ;)

La Sueur épargne le Sang

02 octobre 2010 à 14:04:22
Réponse #12

bison solitaire


Pas de soucis, le fait de partager est l'intérêt même de ce forum  :)

Les applications civiles de la technologie militaire permettent l'évolution technologique de notre société
(Roue, engrenage, Poulie,..., Internet, Radio communication, navigation GPS,etc...) depuis l'aube des temps.
De toute manière, ce ne sont pas des informations sensibles.Ils en parlent ds les reportages en afghanistan (terrain montagneux)sur la recherche de groupe de talibans.

Quant au syndrome Big Brother, pour être sur d'être tranquille. Il faut vivre juste avec "sa b!te et son couteau".... ;)



Bien d'accord avec toi sur tous les points.
C'est vrai qu'il ne s'agit pas d'informations sensibles, juste pour l'instant de quelques éléments qui ne sont pas connus des délinquants les plus stupides (et autant qu'ils le restent)...
Et pour big brother, une carte bancaire et un portable, ça suffit...  :D

16 décembre 2010 à 16:29:31
Réponse #13

VieuxMora


« Modifié: 16 décembre 2010 à 16:35:55 par VieuxMora »

16 décembre 2010 à 22:04:27
Réponse #14

thorwald


c'est tres facile pour un opérateur de localiser un portable. dans un premier temps on peut savoir sur quelle cellule le dernier appel a été passé.
ça delimite une zone, petite en ville('rayon de 250 a 500m) a grande en campagne ( rayon de 10 a 20 km).
ensuite quand il est allumé, un portable detecte toutes les cellules voisines au cas ou il devrait en changer. si le portable detecte les voisines, les voisines detectent le portable. on peut donc faire de la triangulation. plus le secteur comprends de relais  plus la precision est grande.
il faut savoir aussi que quand un tel lance un appel il emet a puissance maxi. ensuite le systeme determine le niveau de reception et diminue la puissance d'emission du tel en fonction de la distance par rapport au relais le plus proche. le reseau peut donc determiner avec une certaine precision la distance entre le tel et le relais.

17 décembre 2010 à 07:01:02
Réponse #15

lulu62


pur avoir utilisé ce système de déclenchement de relais, je peux confirmer que c'est assez précis, nous étions à la recherche d'une ado, et la précision était de l'ordre de quelques centaines de mètres, en campagne.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité