Nos Partenaires

Auteur Sujet: Femmes et sécurité en voyage  (Lu 16518 fois)

03 août 2019 à 05:06:30
Réponse #75

cikawasay


Puisqu'on fait un état des lieux de la sécurité pour les femmes dans le monde : ici à Taiwan: sécurité quasi absolue: on peut laisser les filles rentrer seules le soir sans aucune inquiétude, pas mal de touristes étrangères baroudent avec sac à dos et la plupart repartent enchantées de l'accueil et de la bienveillance des gens. En 20 ans que je suis ici, je ne dirai pas qu'il n'y a jamais eu de problèmes, mais je n'ai jamais eu vent d'une quelconque agression envers une voyageuse étrangère...

03 août 2019 à 11:00:23
Réponse #76

Hurgoz


Yo,

Ce qui est intéressant dans les vidéos, c'est qu'elle laisse assez peu de place à la subjectivité ou à l'idéologie. Elle prend le problème tel qu'elle l'a vécu - ce qui reste un biais cognitif - et pas tel qu'elle aurait pu en entendre parler, ou tel qu'elle l'aurait imaginé.

C'est très intéressant, parce que même pour nous, les hommes, ça attire l'attention sur des problématiques qu'on aurait pas forcément vue ou compris.

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

03 août 2019 à 11:34:03
Réponse #77

bison solitaire


Oui (et je ne suis pas sûr qu'on puisse se passer de biais cognitifs... savoir lesquels nous influence est déjà pas si mal).
J'ai trouvé ces vidéos vraiment très argumentées même si c'est par un prisme et une expérience très personnels.
Mais compte tenu du fait qu'assez récemment, une victime de harcèlement m'a dit "mais enfin, c'est quand même fou que ce soit à moi, victime, d'apprendre à me défendre, d'autant que je n'aime pas ça du tout". Cette réflexion continue de m'interroger. Jusqu'au point du conditionnement et de l'effet pervers de l'éducation dont on fait l'objet. En caricaturant, à force d'entendre "ce n'est pas bien de se battre", "on ne se fait pas justice soi-même", "si problème, en référer à l'autorité/prof/surveillant, etc", on en arrive à "ce n'est pas bien de se défendre, les autorités sont là pour ça"... Sauf que, sauf que, sauf que, voilà quoi... Se défendre ne concerne pas que l'instant, il y a toute une réflexion en amont et quelques techniques pendant, et beaucoup de questions après...
Et je trouve que ces vidéos rendent bien compte de cela...

03 août 2019 à 12:04:19
Réponse #78

Hurgoz


Yo

Citer
(et je ne suis pas sûr qu'on puisse se passer de biais cognitifs... savoir lesquels nous influence est déjà pas si mal).

Je ne pense pas non plus, mais il faut quand même le prendre en considération dans l'analyse que l'on fait des vidéos.

"on ne se fait pas justice soi-même"

Justement, se défende, ce n'est pas rendre justice. La justice - au moin comme on l'entend dans le cas présent - c'est ce qu'une société considère comme normal ou ne l'étant pas; c'est donc quelque chose qui demande du recul sur une situation.

Citer
Se défendre ne concerne pas que l'instant, il y a toute une réflexion en amont et quelques techniques pendant, et beaucoup de questions après...

Oui....et c'est là où il y a toute la difficulté: trouver le juste milieu entre la réalité et le fantasme...par exemple, en caricaturant: une femme va jusqu'à Jérusalem, à pied en traversant des lieux autrement plus craignos que la France, avec comme seule arme un couteau alors qu'en france on a des gens qui ne se sentent en sécurité qu'avec trois canon anti-char dans la cour...et là, on renvoi de suite à notre fantasme du réel, à l'influence que peuvent avoir les médias, etc

Un exemple tout à fait réel également  et qui traduit bien se problème: après le passage d'IRMA, on a entendu parler de meurtre en bande, de pillage, etc....pour à la sortie se retrouver avec 8 personnes aillant effectivement commis des pillages...idem, dans son ouvrage "l'entraide, l'autre loi de la jungle", Pablo Servigne parle d'une catastrophe survenue aux USA où les journaux ont matraqués sur des scènes de pillages, d'agression, etc et lorsque les flics sont arrivé sur place, ils sont intervenus contre ces pilleurs, avant de se rendre compte que c'était les habitants qui s'étaient organisés entre eux pour récupérer ce qui était possible de l'être...donc la vision de la réalité, n'est pas la réalité et peut être très fortement déformée, voir complètement fausse.

Par contre, pour en revenir aux vidéos, on voit aussi qu'elle a une grande finesse d'analyse de l'autre, de son comportement, des facteurs sociétaux, et de ce qu'elle veut et ne veut pas...ce qui fait, qu'à la sortie, elle a eu peu de problèmes...

tcho
« Modifié: 03 août 2019 à 12:40:28 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

04 août 2019 à 09:31:27
Réponse #79

bison solitaire




Justement, se défende, ce n'est pas rendre justice. La justice - au moin comme on l'entend dans le cas présent - c'est ce qu'une société considère comme normal ou ne l'étant pas; c'est donc quelque chose qui demande du recul sur une situation.

Oui....et c'est là où il y a toute la difficulté: trouver le juste milieu entre la réalité et le fantasme...par exemple, en caricaturant: une femme va jusqu'à Jérusalem, à pied en traversant des lieux autrement plus craignos que la France, avec comme seule arme un couteau alors qu'en france on a des gens qui ne se sentent en sécurité qu'avec trois canon anti-char dans la cour...et là, on renvoi de suite à notre fantasme du réel, à l'influence que peuvent avoir les médias, etc



Hors sujet par rapport au fil initial:
sur le fait de se faire justice soi-même, je n'allais plus loin que ce que mes gamines m'ont rapporté des règles scolaires: pas le droit de se battre, répliquer c'est se faire justice soi-même. Et là on voit que la parole des prof/surveillants/éducateurs ont bien plus de poids que celles des parents. Elles devaient aller trouver l'adulte et lui expliquer; sauf que l'adulte, il n'était pas là, et si elles le trouvaient, réponse "c'est ton problème, débrouille toi". Ce genre de mésaventure s'ancre très facilement: peur de la punition, seule face à un problème, autorité absente...

Sur le deuxième point, on ne peut plus parler de la France comme d'un territoire uniforme en termes de risques/dangers. Les seuls endroits où je me sens en totale sécurité: le SICAC ou alors le stand de tir  ;#
Pour certains endroits je suis toujours fasciné quand j'entends: "que ça se passe à Paris, bon ça oui, mais ici...??!!". Quand je vois passer les synthèses de ce qui se passe, je ne peux pas être tout à fait d'accord avec toi... :D

04 août 2019 à 11:24:03
Réponse #80

Hurgoz


Hors sujet par rapport au fil initial:
sur le fait de se faire justice soi-même, je n'allais plus loin que ce que mes gamines m'ont rapporté des règles scolaires: pas le droit de se battre, répliquer c'est se faire justice soi-même. Et là on voit que la parole des prof/surveillants/éducateurs ont bien plus de poids que celles des parents. Elles devaient aller trouver l'adulte et lui expliquer; sauf que l'adulte, il n'était pas là, et si elles le trouvaient, réponse "c'est ton problème, débrouille toi". Ce genre de mésaventure s'ancre très facilement: peur de la punition, seule face à un problème, autorité absente...

En effet, j'ai mal compris ton propos.

Citer
Sur le deuxième point, on ne peut plus parler de la France comme d'un territoire uniforme en termes de risques/dangers. Les seuls endroits où je me sens en totale sécurité: le SICAC ou alors le stand de tir  ;#
Pour certains endroits je suis toujours fasciné quand j'entends: "que ça se passe à Paris, bon ça oui, mais ici...??!!". Quand je vois passer les synthèses de ce qui se passe, je ne peux pas être tout à fait d'accord avec toi... :D

Mais là, c'est toi qui à mal compris le mien: je parle de régler justement le curseur, pas du niveau de menace...

Et c'est d'autant plus vrai en voyage où la connaissance qu'on a - souvent - des pays étrangers est par les médias...on prend rarement le temps de comprendre la situation de là où on se rend, ni sa culture. Hors je pense que c'est réellement un point clef des vidéos précédentes.

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

11 août 2019 à 13:34:19
Réponse #81

Kimie


Salut le Forum,

juste pour rappel des dernières vidéos - de Karen Guillorel
et effectivement, merci d'avoir précisé qu'il y en a plusieurs.
Résumé : marche en solo de France à Jérusalem ; questions sur la sécurité personnelle et réflexions approfondiesdans le style "sobre et dépassionné" comme l'a dit Bison.

J'ai juste vu la vidéo du lien mais il y a 4 autres vidéos (non vues) sur le sujet :
https://www.youtube.com/user/karenguillorel/videos?view=0&sort=dd&shelf_id=0

Hurgoz, veux-tu en dire plus sur ce que tu as écris (que j'ai mis en vert)
Yo,

Ce qui est intéressant dans les vidéos, c'est qu'elle laisse assez peu de place à la subjectivité ou à l'idéologie. Elle prend le problème tel qu'elle l'a vécu - ce qui reste un biais cognitif - et pas tel qu'elle aurait pu en entendre parler, ou tel qu'elle l'aurait imaginé.

C'est très intéressant, parce que même pour nous, les hommes, ça attire l'attention sur des problématiques qu'on aurait pas forcément vue ou compris.

Tcho

Ce qui m'a fait beaucoup réfléchir c'est qu'elle a mis l'accent sur le prix de la sécurité :
Il y a des questions, des actes, des propos qu'elle n'hésite pas à poser parce que c'est l'intégrité  de la personne qui  compte par dessus tout : exit le regard de l'autre (jugement, ou orgueil mal placé)
Ex :
ne pas hésiter à photographier la plaque minéralogique de la bagnole dans laquelle on monte.
Si le propriétaire s'offusque, ben pourquoi ? Savoir que la femme (ou l'homme - pas de sexisme, hein  ;D) se sent plus en sécurité, ça devrait pouvoir s'entendre...
Je n'aurais pas de scrupule en effet à mentir un peu moi aussi : inventer un mari inspecteur de police si je trouve le gars en face trop insistant. ;#
Petit mensonge qui ne changera pas la vie du gars, mais peut changer la mienne... :closedeyes:

11 août 2019 à 14:21:52
Réponse #82

Hurgoz


Yop,

Hurgoz, veux-tu en dire plus sur ce que tu as écris (que j'ai mis en vert)

Tu sais, si je réfléchissais à tout ce que je dis avant de le dire, ça se saurait  ;# :lol: :lol:

Plus sérieusement, c'est une question de société et de perception de ces mécanismes. L'égalité homme-femme est un sujet, en France, qui a à peine un siècle et demi, avec des accélérations et des ralentissements. On est assez loin de pouvoir crier cocorico sur le sujet, mais il y a des sociétés dans lesquelles les positions ne sont même pas en mouvement.

Pour un Français - avec tous les défi que cela peu représenter - ce changement est intégré (ou s’intègre encore): c'est sa "normalité". Hors, quand on voyage, on doit se faire à la normalité des sociétés qu'on va traverser. Ca va se passer bien, ou moins bien selon la tolérance des personnes qu'on va avoir en face de nous. Première difficulté: il n'y a qu'en voyageant qu'on prend conscience du truc.

Dès lors, si on conçoit que notre normalité n'est pas universelle, et qu'on se rend compte que la position homme-femme n'est pas la même partout sur terre, alors on peu intégrer les problématiques que peuvent rencontrer les femmes en voyage (nb.: ça ne veut pas dire qu'on peut se projeter dans toutes le problématiques: on est pas devin; par contre, on peut y être sensibilisé).

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

11 août 2019 à 15:46:01
Réponse #83

bison solitaire



Je n'aurais pas de scrupule en effet à mentir un peu moi aussi : inventer un mari inspecteur de police si je trouve le gars en face trop insistant. ;#
Petit mensonge qui ne changera pas la vie du gars, mais peut changer la mienne... :closedeyes:

Oui, alors bof... je ne sais pas quel âge tu as, mais des inspecteurs de police français, y'en a plus beaucoup  ;#
Si tu veux un terme générique, vaut mieux dire officier...

12 août 2019 à 07:25:52
Réponse #84

bison solitaire


Peut-être qu’officier de police Français ne fait ni sérieux ni glamour...
Inspecteur ça en jette plus

Pavc

sauf que ça n'existe plus...depuis un certain temps maintenant...

13 août 2019 à 11:27:43
Réponse #85

Kimie


Merci Hurgoz d'avoir répondu.

Bison : ben vlà comment j'allais être grillée dans l'hypothétique- occasion-du-futur-aléatoire.  ;#

Sylvain Tesson dans son dernier livre "Les chemins noirs" disait que face aux idiots il aime bien parler châtié (et non charrtier  ;D), devrais-je essayer "mon époux Le Colonnel" ?  8) ?
Un livre joliment écrit... à qui je dois d'apprendre l'expression : "se faufiler dans le labyrinthe des empêchements".
J'essaye...

13 août 2019 à 13:18:48
Réponse #86

Cheyenne


sauf que ça n'existe plus...depuis un certain temps maintenant...
Quand tu es au Klabilootchistan Oriental la différence n'est pas essentielle !

Curieux cette insistance de certaine "castes" à vouloir une autre appellation!
Plus d'instit', mais des profs des écoles ... comme si ça changeait quelque chose au métier
Est-ce qu'un agriculteur travaille moins bien la terre qu'un Paysan?

13 août 2019 à 13:33:20
Réponse #87

Krapo


Est-ce qu'un agriculteur travaille moins bien la terre qu'un Paysan?

Il y a pourtant une ( plusieurs ) différence(s) entre les 2  ;)
Laissons glouglouter les égouts !

13 août 2019 à 15:11:06
Réponse #88

bison solitaire


Quand tu es au Klabilootchistan Oriental la différence n'est pas essentielle !

Curieux cette insistance de certaine "castes" à vouloir une autre appellation!
Plus d'instit', mais des profs des écoles ... comme si ça changeait quelque chose au métier
Est-ce qu'un agriculteur travaille moins bien la terre qu'un Paysan?

Ah...je ne voyais pas l'application de ces conseils que dans d'autres pays... Après chacun fait comme il veut... J'envisageais juste la crédibilité de l'argument en fonction du contexte... Du coup simplement policier ou gendarme c'est plus simple non?
(N.B: la caste en question se serait bien passée des nouvelles appellations  ;#)

13 août 2019 à 18:41:55
Réponse #89

bloodyfrog


J'ai envie d'ajouter que pour beaucoup d'agresseurs, être copine/femme de policier ne sera pas un facteur apaisant, parfois même le contraire...

Manu.

13 août 2019 à 18:50:47
Réponse #90

bison solitaire


J'ai envie d'ajouter que pour beaucoup d'agresseurs, être copine/femme de policier ne sera pas un facteur apaisant, parfois même le contraire...

Manu.

J'ai failli l'ajouter... Et pour faire le lien avec le fil sur les "tape loops", attention à ces phrases qu'on se répète et qu'on ressort machinalement, c'est parfois totalement contre-productif... Notamment avec ce qu'évoque Bloodyfrog...

13 août 2019 à 20:52:17
Réponse #91

Kimie


J'ai failli l'ajouter... Et pour faire le lien avec le fil sur les "tape loops", attention à ces phrases qu'on se répète et qu'on ressort machinalement, c'est parfois totalement contre-productif... Notamment avec ce qu'évoque Bloodyfrog...

C'est vrai.
C'est pourquoi, à propos des tape loops, la finesse est de rigueur...
De toute façon, en situation de voyage ou ailleurs, observer la personne en face de soi, garder suffisamment de recul sur la situation c'est faire preuve de prévention. Garder son sang froid, c'est la clé principale.
Les réponses automatiques sonnent faux. Et ça peu énerver, quelque soit l' argument,  "police dans la famille" ou pas...

14 août 2019 à 09:59:39
Réponse #92

Claire


J'ai envie d'ajouter que pour beaucoup d'agresseurs, être copine/femme de policier ne sera pas un facteur apaisant, parfois même le contraire...

Petite anecdote perso [mode blabla activé]
Dans un taxi service au Liban, le chauffeur commence à me baratiner, grand sourire, lourdingue. A priori pas dangereux mais il y a des gens qui ont pu avoir des problèmes dans ce genre de transports, donc la vigilance est de mise. Répondre poliment, ne pas sourire, rester distante.
J'arrive à placer dans la conversation que j'ai un fiancé, ça ne le décourage pas.
J'ajoute qu'il est libanais, ça ne l'arrête pas.
Il me demande d'où il vient, je précise la banlieue sud de Beyrouth, ça commence à l’interpeller.
"Oui mais.... il vient d'où?"
Je lui réponds le sud Liban, là il se ferme complètement, "ok ok, mais faites attention, ils sont dangereux là bas", et j'ai la paix jusqu'à la fin du trajet! ;D
Explication de texte: la banlieue sud de Beyrouth est musulmane, chiite. Le sud Liban est contrôlé par le Hezbollah. Venir de là bas et habiter dans ce quartier peut signifier une certaine proximité avec ce mouvement.
Dans certains contextes, ce n'est pas la référence à la police qui va calmer un emmerdeur!  ;D

Kimie, merci pour le partage des vidéos. Je les ai toutes écoutées, vraiment intéressant. Retour d'expérience que je partagerai volontiers.

14 août 2019 à 10:45:44
Réponse #93

Kimie


Hello tous,

Claire, tu mets le doigt sur un point intéressant : le petit mensonge est plus plausible quand on connaît le contexte socio-culturel du pays.
 :up:
Contente de savoir que ces vidéos vont trouver d'autres publics.  :doubleup:

21 novembre 2019 à 17:13:30
Réponse #94

protectradio


Bonjour!
Si ca peut aider à la réflexion :
https://www.youtube.com/watch?v=OHOh4Fu2I20&t=462s

Femme et self defense (episode de mon podcast perso ;-) )

21 novembre 2019 à 21:43:16
Réponse #95

guillaume


Bonjour!
Si ca peut aider à la réflexion :
https://www.youtube.com/watch?v=OHOh4Fu2I20&t=462s

Femme et self defense (episode de mon podcast perso ;-) )

Même question que Manu :

Et sinon? Qui es tu?

Hormis quelqu'un qui viendrait se faire de la pub ?

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité