Nos Partenaires

Auteur Sujet: Répulsifs anti-moustiques  (Lu 39665 fois)

12 septembre 2007 à 13:50:05
Lu 39665 fois

Kilbith


S’il y a quelque chose qui peut pourrir une bonne nuit de repos, c’est les moustiques. :enerve:
S’il y a quelque chose qui peut pourrir des vacances aux antilles, c’est les moustiques :enerve: :enerve:
S’il y a quelque chose qui peut dissuader d’explorer les pays nordiques, c’est les moustiques :enerve: :enerve: :enerve:
S’il y a quelque chose qui fait regretter l’usage du tarp VS une tente, c’est les moustiques….. :enerve: :enerve: :enerve: :enerve:

Il faut donc faire quelque chose, ne serait-ce que pour éviter de se retrouver à poil à deux heures du matin debout sur le lit armé de votre meilleure revue anti-moustique (Raids fonctionne bien)…. :blink:

Nous connaissons la solution :
Pour le jour,des vêtements longs, clairs, en coton serrés aux poignets et aux chevilles, des chaussures couvrantes pour le jour, éventuellement complétés de gants et d’une moustiquaire de tête. Pour la nuit, un drap épais ou un bon sac de couchage, avec juste le nez qui dépasse
….Malheureusement, les moustiques sont actifs par temps chaud ce qui rend incommode ces parades. :down:

Il faut donc trouver mieux, plus pratique que les méthodes de Close Combat contre ces gêneurs. Afin d'éloigner la menace, utilisons les répulsifs.

Nous connaissons les classiques : citronnelle, diffuseur d’insecticide, lampe UV, gadget à ultrason, moustiquaire…..Mais, que pouvons nous dire de leur efficacité et de leur innocuité ?


J’ai exhumé un test de la Revue « Que Choisir »  (Juillet/Aout 2006, p.16) afin d’apporter quelques éléments de réponse. Voici, les conclusions :


Introduction :
L’ennemi nous repère grâce à la vue, à la chaleur mais surtout grâce à l’odeur. Il semble qu’il s’oriente dès vingt mètres grâces au CO2 que nous dégageons. Puis interviennent les odeurs corporelles, principalement l’acide lactique de la transpiration.
Il ne nous repère pas à l'ouie, oubliez les gadgets aux ultrasons. S'il a le choix entre une lampe UV et vous, c'est vous qu'il choisira.
Les vêtements clairs stockent moins la chaleur donc attirent moins les moustiques,  le moustique serait aussi sensible au mouvement. Les insectes piqueurs sont réputés "attirés" par les larges formes noires (mammifères). Faites comme les zèbres : utilisez des vêtemetns bariolés.
Les vêtements en coton tiisés fin sont biens : ils sont assez frais, protègent des piqures, supportent le contact du DEET (voir plus bas).
Reste, la sulution de masquer nos odeurs. L’idée des produits masquants, c’est de désorienter l’adversaire ou de masquer nos odeurs.  Il faut donc en mettre aussi sur les vêtements afin de masquer les odeurs.

 Voici quelques molécules, toutes toxiques en cas d’ingestion. Ne pas appliquer chez les enfants de moins de 30 mois.

DEET :
Il inhibe les récepteurs d’acide lactique chez les femelles à forte dose.  Il n’est pas sans dangers pour l’homme. Il semble que les produits ayant une concentration de plus de 30% soient contre indiqués. Ils sont interdit à la vente au Canada. Pour les enfants une concentration inférieure à 10% est recommandée.
Avantage : il est efficace plus de 4 h dans les produits ayant un dosage de 30% à 50% de concentration. 50% est la limite à ne pas dépasser.
Inconvénient : il attaque les plastiques, il est déconseillé d’en mettre sur les vêtements synthétiques.

IR3535 :
Molécule plus ancienne. Il est moins toxique que le DEET.
Avantage : Les produits ayant une concentration de supérieure ou égale à 25% sont efficaces 4 heures.
MGK 264 et 326, DMP, Icaridine : pas d’infos sur ces molécules récentes dans le test de Que Choisir.


Le seul produit  pour s'asperger « aux extraits de plantes » un petit peu actif est le « Repel Moustic » charte Cosmebio. Il est moins efficace que les produits DEET et IR3535 conseillés ci-dessus.
La citronelle à un tout petit peu d'efficacité sous forme de bracelet. Les bougies et autres : NADA !


Conclusion :
La moustiquaire est donc la seule méthode sans aucun risque. Son efficacité est renforcée par l’usage d’un insecticide de contact.
En prévention, prenez une douche, cela diminue les odeurs…… :doubleup: :lol:


Comme d'habitude.....vos avis sont les bienvenus

did, ;)
« Modifié: 12 septembre 2007 à 14:24:32 par Kilbith »

12 septembre 2007 à 13:57:19
Réponse #1

Yoddha


Je connais quelques astuces qui fonctionnent bien...

pour l'intérieur: allumez une lampe puissante, qui chauffe bien quelques minutes et versez dessus une ou deux gouttes de citronnelle sur l'ampoule...l'odeur se dégage en quelques secondes très efficacement.

sinon, gobez quelques grains de poivre.

les grains entiers, une fois digérés, changent l'odeur du corps qui n'attire donc plus les moustiques.

12 septembre 2007 à 14:10:30
Réponse #2

DavidManise


Did, :love:

Tu me remontes le moral, là :up:

D'autant que le moustique, selon les pays, bah ça veut aussi dire paludisme.  Et là c'est encore autre chose.

Quatre choses attirent les moustiques :

- le CO2
- la chaleur
- les odeurs corporelles de mammifères pas propres
- les grosses taches foncées, surtout si elles bougent...

Une fois la cible potentielle repérée (1 ou 2 sur 4 suffisent à vous faire spotter), le moustique femelle s'approche et cherche à se poser, puis cherche une zone chaude où il y a du sang près de la peau.

Quelques trucs :

- ne pas bouger pour rien (moins de mouvement, moins de CO2, et moins de chaleur...)
- s'habiller avec des couleurs bariolées et claires (le camo urbain ou la chemise hawaïenne rouge et blanche fonctionnent pas mal, surtout si on fait gaffe au CO2 et à la chaleur...)
- être très propre (les moustiques ne sont PAS attirés par les parfums ni rien, c'est un mythe)...

Après, une fois qu'on a fait ça, le DEET est pas mal.  Toxique sur la peau (cancérigène, paraît-il), personnellement je préfère en mettre sur mes vêtements...  surtout la casquette ou le chapeau.  Dans la mesure où c'est de ma tête que part 99% du CO2 que j'expire, c'est là qu'il faut en mettre en priorité.  Ca marche bien.

Le DEET, d'après mes infos, inhibe tous les récepteurs chimiques du moustique.  Acide lactique ET CO2.  Et apparemment c'est assez pour les désorienter complètement et les rendre inactifs pendant quelques temps. 

Donc en gros : du DEET sur le chapeau, du DEET sur les pompes, et du DEET dans l'entrejambe du pantalon, et ça règle allègrement 99% des problèmes de moustiques la journée.  La nuit, ils ne piquent pas à travers le sac de couchage.  J'en mets sur tout le tour du capuchon de mon duvet (oui je sais, ça dissout le nylon à force) et ça règle le problème.

J'utilise ceci.  Ca marche pour MOI. 

http://www.watkinsonline.com/productdetail.cfm?Product=06835&gCatalogLocale=USA

29,5% de DEET.  Ca suffit.

L'armée canadienne a un truc qui est style 90% de DEET.  Ca marche encore mieux, mais là t'en fais tomber une goutte sur ton duvet en synthétique et ça fait un trou style jusque par terre ;D

David
« Modifié: 12 septembre 2007 à 14:14:24 par Maximil »
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

12 septembre 2007 à 14:14:11
Réponse #3

mazzeru


Salut,

ET les machins electroniques qu'on trouve dans les magasins de farces et attrapes, ça marche d'après vous?
Il parait que ça les ferait fuir... mais là, moi je n'ai rien remarqué de flagrant.

12 septembre 2007 à 14:16:30
Réponse #4

DavidManise


Ca ne marche pas.

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

12 septembre 2007 à 15:16:20
Réponse #5

Pierrot


Citer
Ca ne marche pas.

Notre fille a la malchance d'être la proie de prédilection des moustiques, au point de refuser de venir nous voir à Arles, qui comme chacun sait est la capitale du moustique >:(

Ellle avait acheté il y a déjà longtemps en pharmacie un répulsif à ultra sons qui fonctionnait très bien, dans les cent francs à l'époque.
Le jour où son cheval a marché dessus, elle en a racheté un autre, l'ancien modèle n'existait plus et le nouveau n'a jamais été efficace.

12 septembre 2007 à 15:40:50
Réponse #6

zoltan charles henderson


Extrait de : http://www.pharmaciedesfripiers.be/moustique.htm




"A. DEET ET BAYREPEL

Le DEET, ou N,N-diethyl-3-methylbenzamide, ou encore N,N-diethyl-m-toluamide, est le produit répulsif le plus largement employé. Il est relativement sûr. Des réactions toxiques peuvent se produire, mais principalement à la suite d'un usage inadéquat.

Les concentrations de ce DEET dans les préparations répulsives sont le plus souvent de 7 à 10 %.Malheureusement, il n'existe aucune indication claire quant à la concentration la plus efficace. Le produit étant actif sous forme volatilisée (il faut que le produit atteigne les antennes du moustique), des concentrations plus élevées n'ajoutent pas à l'efficacité de la répulsion anti-moustiques, mais plutôt à la durée de la répulsion. Toutes les espèces de moustiques ne montrent pas la même sensibilité. Il faut 50 % de DEET pour tenir Aedes aegypti à distance pendant quatre heures, tandis que 12,5 % et 25 % suffisent pour tenir Aedes albopictus à distance pendant respectivement six et huit heures. Des formulations à libération lente de DEET permettent de prolonger l'activité répulsive. Il n'est pas recommandé qu'une préparation pour enfants contienne plus de 10 % de DEET (utiliser le spray Moustimug) et le produit ne peut être utilisé en dessous de l'âge de trois ans. Les adultes pourront éventuellement opter pour une concentration plus élevée, de préférence à libération prolongée, s'ils se rendent dans un pays chaud et humide où :

les moustiques sont davantage susceptibles d'être porteurs de germes,
les eaux stagnantes peuvent être plus abondantes,
la transpiration est plus intense,
la chaleur ambiante accélère l'évaporation du DEET.
Les crèmes, laits et gels au DEET s'appliquent sur la peau de préférence une heure avant le coucher du soleil puis au moment du coucher. Le crépuscule et la nuit sont en effet les moments où nous sommes plus vulnérables : la différence entre la température ambiante et la température corporelle est accrue et les capteurs infrarouges des moustiques nous détectent plus facilement. De plus, de nombreuses espèces de moustiques cherchent leur proie à ces moments. Il faut laisser au moins trois heures entre deux applications, pour éviter une absorption trop importante à travers la peau. La préparation de DEET doit être appliquée sur la totalité de la surface cutanée exposée. Une zone située à quelques centimètres d'une surface protégée est déjà une cible pour les moustiques. L'application conjointe sur la peau de concentrations élevées (~ 35 %) de DEET et d'un écran solaire peut aller jusqu'à réduire d'un tiers l'efficacité de l'écran solaire. Bien entendu, il ne faut pas oublier qu'un écran efficace contre les moustiques est tout simplement les vêtements. Les couleurs claires attirent également moins les moustiques.

En outre de l'application directe sur la peau, le DEET et les autres répulsifs peuvent imprégner la face externe des vêtements, les toiles de tentes, etc. Elle se fait le plus souvent à l'aide d'un spray. L'imprégnation des vêtements est cependant déconseillée aux personnes sensibles à la toxicité potentielle du DEET. Les moustiquaires seront plutôt imprégnées d'un pour-cent de permétrine. Il faut savoir que le DEET peut endommager les matières plastiques (ce dont les moustiquaires sont faites), le cuir, les tissus synthétiques à l'exception du nylon, les peintures et les vernis. Les fibres naturelles et le nylon ne sont pas affectés.

Le DEET est partiellement absorbé à travers la peau et est éliminé dans les urines au bout d'environ douze heures. Il n'y a pas d'accumulation durable ni dans la profondeur du derme, ni dans les tissus gras de l'organisme. Toutes les études portant sur la toxicité du DEET ont conclu à une haute sécurité. Des encéphalopathies ont toutefois été rapportées, essentiellement chez des enfants et le plus souvent à la suite d'usages excessifs et non appropriés de DEET. La tolérance cutanée est élevée. Seuls de rares cas d'urticaire ou de dermatites de contact ont été observés, surtout chez des militaires utilisant de fortes concentrations. Il peut être recommandé de ne pas laisser de DEET la nuit dans les replis cutanés. Le DEET est irritant pour les yeux et ne peut être ni inhalé ni avalé.

MARQUES : Moustimug (gel 24,5 %, lait en roller 20 %, stick 20 %, spray 9,5 %).

Le Bayrepel est le répulsif des produits "Autan". Il est beaucoup plus récent que le DEET. Il protège pendant 4 heures contre les tiques, et 8 heures contre les moustiques et les taons. Bien entendu, il ne dispense pas de l'examen anti-tiques"

« Modifié: 12 septembre 2007 à 15:47:26 par zoltan charles henderson »

12 septembre 2007 à 15:41:42
Réponse #7

Kilbith


Salut Pierrot,


Les informations dont je faisais état proviennent d'un numéro de "Que Choisir". Ce n'est pas parce que c'est dans une revue réputée sérieuse, qu'il faut y croire aveuglément. Néanmoins, en l'absence de mieux, c'est déjà pas mal... comme disait ce vieux Karl.  ;)

Pour la revue citée, p.22 : Les résultats des appareils à Ultra son testés (3 modèles) sont nuls.

Explication :

"Ce qui attire les moustiques, c'est surtout un mélange de perceptions odorantes, visuelles et le gaz carbonique"...."L'acide lactique de la transpiration humaine est un puissant attractif. Si le DEET est efficace, c'est précisèment parce qu'il inhibe les récepteurs à l'acide lactique de l'antenne des femelles. Les moustiques perçoivent les sons, en particulier les mâles. On a prouvé que la femelle Aedes aegypti est perturbée par certaines fréquences, mais une autre espèce de moustique en percevra d'autres. Un appareil à ultrason très précis au niveau de la fréquence ne pourrait probablement être efficace que sur une espèce. J'en ai emporté un dans une zone infesté de moustiques de la région parisienne sans succès."
P.Zagatti directeur de recherche INRA.

Un chercheur du Cira, Thierry Baldet, confirme ces propos plus loin dans l'article. Pour lui, l'ouie ne jouerait un rôle que pour attirer les femelles vierges (battements des ailes du mâle). En revanche l'ouie ne servirait pas pour traquer les humains....


Donc au vu des ces résultats et en absence d'explication contradictoire plausible, je dirais que les appareil à Ultrason testés sont inefficaces dans les conditions de l'essai de "Que choisir".
Cela n'exclue pas définitivement l'efficacité possible d'UN de ces appareils sur UNE espèce.....Mais comment savoir ?

Ce n'est pas obligatoirement une négation du post de Pierrot. Peut être que d'autres facteurs sont intervenus : changement de parfum, différences dans l'alimentation.....


did, ;)
« Modifié: 12 septembre 2007 à 15:58:00 par Kilbith »

12 septembre 2007 à 15:47:45
Réponse #8

Hatari


Les moustiques sont un gros problème surtout dans les zones infestées (Paludisme,etc...)
Le seul truc qui marche valablement est la moustiquaire pendant le sommeil, il en existe des portables qu'ils suffit d'attacher à un point haut.
Dans certaines contrées, il est même indiqué de porter une moustiquaire de tête que l'on pose sur un chapeau à large bord pendant la journée.
Certains répulsifs sont certes efficaces (Deet) mais ils perdent assez vite leur pouvoir protecteur dans le temps, en soirée, je trouve que le meilleur moyen de se protéger est de se couvrir jambes et avant bras avec des vêtements qui résistent bien aux piqûres d'insectes (chemise en coton à trame très serrée, Patagonia avait sorti à une époque une série de chemise adaptée).
Sinon, la prise quotidienne d'une tisane de citronnelle acidifie la transpiration et limite la venue des insectes, conseil d'ancien résidant d'afrique.
Mais l'un des insectes pour lequel rien d'efficace n'a été trouvé à ce jour pour protéger l'homme est la mouche Tsé-Tsé, très présentes dans des zones un peu humide, c'est un véritable calvaire à soutenir une fois envahi, pis que des moustiques et les piqûres sont très douloureuses >:(
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

12 septembre 2007 à 16:01:26
Réponse #9

Kilbith


Salut Hatari,

Tafdak avec tes propos....

De tête, donc sujet à caution, il me semble avoir lu que la mouche tsétsé etait attirée par les grosses tâches foncées....D'ou les rayures du zèbre.

En conséquence le port de vêtements clairs et bariolés seraient une, petite, protection. De toute façon le port de vêtements clairs n'est pas un problème en Afrique me semble-t-il.

Pour le bariolé.....le type Hawaien est mieux vu que la tenue camo en Afrique !

did, :)

12 septembre 2007 à 16:22:28
Réponse #10

ipphy


Citer
Les bougies et autres : NADA !

Les spirales anti-moustiques, ça marche pas trop mal pour éviter aux moustiques d'enter dans la maison.



Les plaquettes à faire chauffer dans une prise électrique aussi. C'est plus pour se protéger la nuit dans sa chambre, une moustiquaire serait plus efficace et moins nocive pour l'homme à mon avis. (je n'ai jamais utilisé de moustiquaire)

Je ne conteste pas les propos de Kilbith, je raporte juste ce que j'ai déjà utilisé.

Pour moi, le moustique à éliminer est celui ci:  :enerve: :enerve: :enerve:

12 septembre 2007 à 16:43:56
Réponse #11

Hatari


Salut Kilbith,
Ce qui attire les Tsé-Tsé c'est le mouvement, une fois à l'arrêt elles deviennent beaucoup moins farouches.
Les Massaïs utilisent des "pièges" à Tsé-Tsé ce sont des assiettes peintes en bleu qui les attirent et une fois posées en nombre, ils les écrasent.
La couleur sombre semble les attirer, un blanc parmi des noirs à moins de chance de se faire piquer, cas vécu...
Sinon, il reste un truc de vieux broussard, mais il faut savoir le supporter, brûler des crottins d'éléphant, la fumée dégagée les fait fuir.
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

12 septembre 2007 à 18:02:36
Réponse #12

Kilbith


Je ne conteste pas les propos de Kilbith, je raporte juste ce que j'ai déjà utilisé.

Non seulement tu n'as pas à t'excuser de "contester" mes propos, MAIS c'est même un service que nous rends si tu n'es pas d'accord avec moi ET que tu expliques pourquoi.

Volens nolens : Je dis (et propage) certainement un lot important de c*nnerie

Hypothèse 1 : J'ai dit une bêtise. Merci de m'éviter de rester c*n ! Sans compter pour les autres !

Hypothèse 2 : Je n'avais pas tort ! Si tu n'étais pas d'accord, c'est souvent parce que le sujet est complexe. De toute façon cela permet à tous de progresser. Souvent, le désaccord vient d'une incompréhension.

Dans ce cas précis. Tu as raison, je n'ai pas tord  :doubleup:
- Je parlais des répulsifs, du type "bougie à la citronelle" ou bien plaquette répulsive.
-Ce que tu nous montres sont des insecticides. Selon "Que Choisir" ils sont très efficaces. A priori aussi sur l'anophèle.

Il m'arrive parfois de vouloir me "désinscrire" pour remettre le compteur à zéro. Puis de me réinscrire sous un autre nom :
 J'ai parfois l'impression que le fait d'avoir un "titre" et un grand nombre de posts sur le forum crée un "légitimité" qui intimide parfois d'autres forumeurs...  :enerve: :enerve: :enerve:

C'est, entre autre,  parce que je ne suis pas certain de ce que j'avance que j'éprouve le besoin d'exposer mon point de vue. Le doute ne me quitte jamais.

did,  ;D

12 septembre 2007 à 18:13:16
Réponse #13

zoltan charles henderson


Salut Kilbith,
Ce qui attire les Tsé-Tsé c'est le mouvement, une fois à l'arrêt elles deviennent beaucoup moins farouches.
Les Massaïs utilisent des "pièges" à Tsé-Tsé ce sont des assiettes peintes en bleu qui les attirent et une fois posées en nombre, ils les écrasent.
La couleur sombre semble les attirer, un blanc parmi des noirs à moins de chance de se faire piquer, cas vécu...
Sinon, il reste un truc de vieux broussard, mais il faut savoir le supporter, brûler des crottins d'éléphant, la fumée dégagée les fait fuir.

Vu aussi !

Par contre la entre la m... d'éléphant qui brûle et les moustiques, je ne sais pas ce qui est le plus difficile à supporter !  ;D

Perso. les pays où j'ai trouvé les moustiques le plus incommodants restent les pays Scandinaves et le Canada !

12 septembre 2007 à 18:40:25
Réponse #14

ipphy



Dans ce cas précis. Tu as raison, je n'ai pas tord  :doubleup:
- Je parlais des répulsifs, du type "bougie à la citronelle" ou bien plaquette répulsive.
-Ce que tu nous montres sont des insecticides. Selon "Que Choisir" ils sont très efficaces. A priori aussi sur l'anophèle.


J'ai cru que quand tu parlais de "bougies et autres" les spirales étaient inclues.
Et puis mon utilisation de ces spirales est purement empirique. Je ne sais pas ce qu'il y a dedans, ni si c'est bon pour l'homme (ça peut pas être pire que le Chikungunya de toute façon)

C'est juste un petit quiproquo, pas étonnant car je n'ai pas lu l'article de QueChoisir.

Je pense que les spirales ça peut le faire en rando, pour pouvoir diner en paix le soir.


Citer
J'ai parfois l'impression que le fait d'avoir un "titre" et un grand nombre de posts sur le forum crée un "légitimité" qui intimide parfois d'autres forumeurs.

Ta légitimité est légitime  ;D Je n'ai ni la maturité, ni la sagesse des vrais adultes de ce forum,  je suis encore un sale jeune qui a encore à apprendre et à découvrir  ;)



12 septembre 2007 à 19:49:38
Réponse #15

Hatari


Vu aussi !

Par contre la entre la m... d'éléphant qui brûle et les moustiques, je ne sais pas ce qui est le plus difficile à supporter !  ;D

Perso. les pays où j'ai trouvé les moustiques le plus incommodants restent les pays Scandinaves et le Canada !

Tout à fait, le problème est le paludisme du côté de l'équateur alors qu'au nord hormis les piqûres......... ;D
Le crottin qu'ils brûlent est à l'origine desséché un peu comme les nomades du désert avec le crottin de dromadaire, rien ne se perd.
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

12 septembre 2007 à 20:06:56
Réponse #16

zoltan charles henderson


Ok pour le palu mais il faut bien dire aussi que les voyageurs, au-delà des moustiques, ne respectent pas toujours toutes les recommandations et préventions en la matière.

Bien entendu, certains, pour des raisons prof. par exemple peuvent se retrouver dans l'impossibilité de ces moyens de précaution.

12 septembre 2007 à 23:09:51
Réponse #17

zoltan charles henderson


Je ne doute pas de ton info mais en quelle quantité dans quels pays, par quel temps ?

13 septembre 2007 à 01:39:28
Réponse #18

TomCallhagan


Bonjour à tous,

Marrant, je lisais justement dans le métro un article dans Le Guardian d'aujourd'hui à ce sujet.

Suite aux dernières innondations de cet été et à la période de 'chaleur' qui s'en est suivie, nos amis Anglais commencent même à flipper à propos de la malaria...(qui sévissait dans les marais de l'Essex, décrits aux visiteurs du  XVI et XVIIème siècles comme malsain et insalubres.)

Le dossier commence par une photo double page d'un mostique en gros plan, avec la phrase :
"Le moustique-tigre Asiatique, qui véhicule la Dengue, l'encéphalite et la fièvre jaune, a atteint la Belgique. L'Angleterre est-elle la suivante sur la liste?"

Comme j'y vois quelques astuces, je vous traduit un peu à la volée ce que j'ai sous les yeux....

Source : Supplément "g2" The Guardian, Wednesday 12.09.07
Page 7 :

Save your skin - How to avoid getting bitten, in Britain and beyond
Bibi van der Zee

''Essayez de brûler de l'huile de citronelle'' ; "Manger beaucoup de gousses d'ail est aussi assez efficace, de même que prendre de la vitamine B[...] ils detestent les odeurs de levure - c'est pourquoi certaines personnes recommandent de manger de la Marmite.
[...]
Johnny Crockett, qui s'occupe d'une école de survie, est d'accord sur le fait que 'les moustiques sont avant tout attirés par votre odeur, donc tout ce qui peut la masquer est bon, comme par exemple l'ail. Si vous écrasez le vieilles feuilles d'arbres, cela peut servir'
[...]
Le botaniste David Bellamy déclare 'Le pire endroit au monde pour les moustiques est la péninsule de Kamchatka en Sibérie, c'est là ou ils sont les plus gros et les plus méchants' 'mais j'ai été abasourdi quand j'étais avec les Inuits au Canada: il ne semble pas qu'ils se fassent piquer. Ils m'ont dit d'enlever mon tee-shirt et de me coucher, et d'essayer de rester immobile. Mais quand cela titille trop et que vous en frappez un, ils commencent tous à mordre'
[...]
Ils n'aiment pas le vent, et n'aiment pas les feux de tourbières
[...]
La chose la plus importante est de ne pas se gratter. Cela peut devenir trés vilain dans une forêt tropicale. Si c'est vraiment insuportable, je prends un antihistaminique.
[...]
En Nouvelle-Guinée, ils pressent des feuilles de tabac dans de l'eau et ensuite s'enduisent du liquide.
[...]
Je mangeais plus d'ail et d'onions
[...]
Le plus important de tout? une moustiquaire imprégnée de répulsif.
C'est génial parceque ca ne m'oblige pas à avoir a écouter ce Bzzzz toute la nuit.
C'est le pire son du monde, comme un bombardier Stuka qui approche en piqué"


On retrouve ce que disait David : l'odeur, le CO2 et les mouvements. Je n'ai par contre jamais utilisé l'astuce de l'ail (pas top lors d'une promenade champêtre nocturne avec sa bien aimée  ^-^)

Désolé pour la qualité de la traduction, il se commence à faire tard  :blink:
« Modifié: 13 septembre 2007 à 22:55:58 par TomCallhagan »

13 septembre 2007 à 07:21:14
Réponse #19

mazzeru


Salut,

Et bien, de toutes façons, il va bien falloir trouver des solutions aux moustiques même en France car d'après ce que j'ai entendu aux infos hier soir ... le chicoun machin chose est en Italie et dans le sud de la France, en plus de la réunion.
C'est fini, je ne vais plus aller à Nice. On s'aime trop avec ces petites bêtes.

13 septembre 2007 à 11:11:06
Réponse #20

bellis


Salut,
j'ai utilisé de l'huile essentielle " géranium rosa "
quelques gouttes sur un coton  que j'ai placé dans la chambre
aucun moustique n'est venu troubler notre sommeil,
par contre au bout de quelques jours nos sinus n'en pouvaient plus..
J'ai donc versé une à deux gouttes de géranium rosa dans un petit flacon d'huile d'olive (environ 20 ml ), je m'en suis enduit les bras, les moustiques m'ont laissé tranquille.
Je n'ai pas essayé en extérieur, l'inconvénient, ça ne sent pas trés bon...


bellis

13 septembre 2007 à 16:37:34
Réponse #21

simon


r ... le chicoun machin chose est en Italie et dans le sud de la France, en plus de la réunion.



salut, moi aussi j'ai entendu qu'il y avait le chicongunya en france il aurait été rapporté par des touristes.

a+  ;)

14 septembre 2007 à 01:48:03
Réponse #22

oli_v_ier


J'ai vécu sous les tropiques pendant 11 ans, et vraiment là où ils nous bouffent quand on n'est pas protégé (chaussettes et pantalon assez long + parfois réplusif), c'est les chevilles.
P't'être qu'ils savent que là ils sont bien moins exposés à nos baffes, que sur les bras ou le cou :) !
Allongé dans un lit c'est différent, ils viennent partout où ça dépasse.
Quand au fait qu'ils se mettent aux endroits noirs, c'est vrai ! Mais j'avais une autre théorie que l'absorption de chaleur: ils savent que c'est là qu'on les voit le moins !!!  ;D Quoi de mieux qu'un mur blanc pour faire un carnage le soir ? :doubleup:

Où j'habite en ce moment (Antilles), le principal risque est la dengue. J'en ai chopé une l'année dernière, ça calme pendant quelques jours, on a l'impression d'être cassé de partout et on peut pas tourner les yeux (ça donne un mal de crane insupportable), mais les quelques crises de palu que j'ai eues en Afrique m'avaient parues plus pénibles. Mais tout dépend des cas: mon frère a eu une dengue dans le Pacifique, il m'a avoué avoir souffert comme jamais...

Au Niger, après en avoir explosé un maximum contre le mur, on dormait sans clim et sans moustiquaire, mais avec un ventilateur de plafond à pleine puissance, les moustiques ne savaient plus où nous trouver.  :D Mais les coupures de courant étaient vraiment un mauvais moment à passer: douche tout habillé sans se sècher pour se rafraichir puis répulsif et on essayait de se rendormir. Au Congo par contre on dormait sous moustiquaire.

Sinon en vente libre ici on trouve des trucs encore plus concentrés que ceux de l'armée canadienne dont parlait David:

Qui veut essayer ?  ;D

14 septembre 2007 à 08:19:09
Réponse #23

Fox


Le DEET très concentré fait fondre le plastique.
Je connais un type qui s'est retrouvé avec une lentille de contact collée à sa cornée. Il ne s'était pas sprayé les yeux, mais c'était juste sa transpiration melée au repulsif qui lui avait coulé dans l'oeil. Faut faire gaffe..
Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

14 septembre 2007 à 08:28:41
Réponse #24

Kilbith


Le DEET très concentré fait fondre le plastique.
Je connais un type qui s'est retrouvé avec une lentille de contact collée à sa cornée. Il ne s'était pas sprayé les yeux, mais c'était juste sa transpiration melée au repulsif qui lui avait coulé dans l'oeil. Faut faire gaffe..

Bravo, ça c'est une super info !  :doubleup: :doubleup: :doubleup:

Nous savons que le DEET fait fondre les matières plastiques, ce que tu viens de décrire est donc tout a fait plausible...C'est aussi un argument contre le port des lentilles !

Tu as des informations plus précises ? 

did, ;)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité