Nos Partenaires

Auteur Sujet: BERGANS COMBAT PACK 35L - Sac à dos tactique - bergans.no [TEST DM]  (Lu 17585 fois)

26 juillet 2010 à 17:39:24
Lu 17585 fois

Kilbith


BERGANS COMBAT PACK 35L



Website Fabricant : BERGANS OF NORWAY - http://bergans.no/sider_eng/start_produkter.asp


Introduction

Il me semble bon de rappeler que Bergans est une ancienne marque Norvégienne qui a une très longue expérience dans le domaine du sac à dos puisque c’est Bergans qui a popularisé avant la deuxième guerre mondiale le sac à armature externe inventé par Monsieur Bergan avant la première guerre mondiale.




Ce sac était LA référence dans le domaine de l’alpinisme avant guerre et ce matériel avait trente années d’avance sur la concurrence.
Ce sac permet d'emporter le nécessaire pour une mission de 48 heures.


TEST

Le test du Bergans combat pack 35l s’est déroulé sur une période assez longue allant de février à juin 2010.

Je l’ai utilisé pour des sorties de maximum 48 heures, ce qui correspond à l’enveloppe d’utilisation de ce sac.

Il a été porté par temps sec, par temps froid, par temps pluvieux et par temps de neige principalement dans les Pyrénées.

Rappelons que je mesure 1,82m pour un poids de 90 kg.





Description générale du sac

Ce sac de 35l et de 1,55 kg est destiné aux militaires et aux utilisateurs d’armes à feu.
Il faudra donc apprécier ses performances au regard de son enveloppe d’utilisation souhaitée.

Le sac possède une armature interne partiellement amovible.

Il s’agit d’un sac de couleur « vert olive » construit dans un tissu synthétique résistant de type « cordura » quand à l’aspect.
Mais ce n’est pas du cordura (qui est un polyamide) car il est précisé sur le site de Bergans que le tissu est du polyester 1200 deniers.





Tissu du sac

Le polyester utilisé pour le Bergans combat pack 35l est un peu moins solide que le polyamide à poids égal.
Mais le polyester 1200 deniers utilisé pour l’enveloppe du Bergans combat pack est largement au niveau du cordura 1000 D.
Les américains diraient que c’est « bombproof ». Aucun souci de ce coté.

On peut s'interroger sur ce choix particulier et révélateur de l'expertise de Bergans.
Le polyester présente plusieurs avantages importants sur le polyamide habituellement utilisé.
D’une part, le polyester est beaucoup moins sensible aux UV et aux acides que le polyamide (cordura, kodra..). De ce fait, sa solidité en utilisation réelle est rapidement supérieure à celle du polyamide pour un sac à dos qui passe de longues heures exposé aux intempéries.
D’autre part le polyester absorbe moins d’eau que le polyamide, ce qui est un avantage sous une pluie continue une fois le revêtement déperlant usé.


Qualité de construction

Le sac est très bien construit (fabrication chinoise), les principales coutures sont bordées afin de résister à l’usure et pour offrir une plus grande imperméabilité.

On peut regretter que les coutures du chapeau ne soient pas bordées, mais c'est vrai que ces coutures étant horizontales il y a un risque de stagnation de l'humidité à ce niveau.

Le fond du sac n’est pas doublé ce que je regrette car un sac est très souvent sollicité à cet endroit.

Le sac est équipé de boucles synthétiques noires de marque (UTX/stealth) et les zips sont gravés « Bergans » mais ressemblent à des YKK (10C pour le zip du bas).

On a donc du matériel de qualité pour les accessoires.
Les lanières sont particulièrement grandes, presque trop pour un usage civil, ce qui permet de brêler du matériel encombrant si le besoin s’en fait sentir. C’est un point remarquable du sac.

Le sac est de forme classique. Le chapeau du sac est bien conçu (ni trop petit ni trop grand) et possède une poche sur le dessus de bon volume.
Le corps principal possède deux compartiments séparés par une cloison zippée. Le bas du sac est directement accessible par un zip circulaire.

À l’extérieur, le sac est abondamment pourvu de fixations « MOLLE » (MOdular Lightweight Load-carrying Equipment) qui sont typiques des sacs militaires actuels.
Pour un usage civil, et dans le but de gagner du poids, on pourra au besoin découper facilement ces fixations.
Comme les sangles MOLLES sont cousues sur le corps du sac, on pourra envisager d’enduire les coutures de « Seam Sealer » pour limiter les entrées d’eau.

On dispose de grandes sangles de compressions latérales qui sont aussi adaptées pour fixer des charges latéralement (voir plus haut).


Conception

Le point particulièrement intéressant du sac est constitué par la présence de bretelles de portage très larges mais très plates.
Elles permettent d’épauler une arme à feu tout en offrant un confort correct.
Sur ce point, le Bergans combat pack 35l est très supérieur aux sacs Karrimor 30 SF que j’utilise régulièrement et dont les bretelles rembourrées gênent énormément lors de l’épaulé.




Le sac possède une ceinture ventrale symbolique, trop courte à mon gout, qui est uniquement là pour stabiliser la charge.
Elle ne participe pas au port de la charge sur les hanches comme c’est le cas sur les sacs modernes.

On a aussi une sangle de poitrine très bien disposée et dont le but est, encore une fois, de stabiliser le sac lors des passages délicats.

J’ai trouvé le sac confortable mais je n’ai pas porté plus de 8 kilos avec.

Il faut noter que le port se fera seulement à l’aide des bretelles ce qui nécessite une bonne musculature.
En revanche, ce choix est cohérent avec une utilisation militaire puisque les militaires ont souvent de nombreux équipements à leur ceinturon ce qui ne laisse pas de place à une ceinture ergonomique rembourrée et encombrante.
AMHA, ce n’est pas un défaut pour un sac de 35 litres destiné aux militaires. Les militaires devant porter des charges très lourdes s’orienteront vers des modèles plus sophistiqués.


Conception du dos

Le dos du sac est du type « étanche ».

Rappelons que l’on peut avoir principalement trois types de dos pour un sac :
 
  • Un premier type « absorbant », constitué par exemple par une toile coton, qui est souvent confortable au porté par temps chaud et pour de courtes randonnées car il absorbe l’humidité produite lors de l’effort.
    À court terme le dos du porteur est maintenu au sec. Mais, sur le long terme, ce type de dos s’imbibe d’eau sous la pluie et s’il fait froid gèle.
     
  • Un second type de dos est celui « ventilé ». Il est très courant de nos jours et a l’avantage d’assurer une bonne ventilation du dos que ce soit en utilisant une mousse synthétique aérée, un filet tendu sur une armature, ou bien encore des coussins sculptés de façon à assurer une circulation de l’air.
    Tout ces dispositifs ont comme inconvénients d’êtres lourds, volumineux et de constituer parfois des pièges pour la saleté, l’humidité ou la neige.
    C'est une bonne solution pour des sacs civils.
     
  • Enfin le troisième type de dos est du type « étanche », il peut utiliser des rembourrages afin de faciliter la circulation de l’air, comme c’est le cas ici, mais le matériel utilisé n’absorbe pas l’humidité.
    C’est la solution la moins lourde et la moins volumineuse. Cela veut dire que sous une grosse pluie le dos n’absorbe pas l’humidité et qu’il ne permet pas non plus à la boue ou à la neige de s’accumuler lors d’un usage « engagé ».
    Ce choix est un peu moins confortable de prime abord que les deux premiers mais il est plus adapté à un sac militaire. Pour ceux qui ont fait le service militaire, c'est la solution du sac F1.
    Le sac Bergans Combat Pack est équipé de ce type de dos qui est bien adapté à un usage « engagé ».





Le Bergans combat pack 35l possède des détails typiquement adaptés à un usage militaire.
J’ai déjà signalé les MOLLE et les très grandes lanières afin de porter temporairement des surcharges volumineuses.
Mais il faut aussi signaler la présence d’un passage dans le chapeau permettant de faire traverser une longue antenne de transmission par exemple.
Les lanières font le tour du sac à la base, ce qui permet d’ajouter une charge à cet endroit (poncho, tente...).
Personnellement je ne trouve pas que ce soit pratique car dès que l’on pose le sac cette partie est exposée, mais c’est là aussi cohérent avec les habitudes militaires.




Capacité d'emport

Le sac fait 35 litres et sa forme permet d'emporter le nécessaire pour un projet en autonomie de 48/72 heures.

Sur la photo ci-dessous, le sac a été rempli avec un réchaud à gaz, sa gamelle et le carburant pour une semaine (20 litres d'eau bouillante), thé, sucre, pain, saucisse, deux lyos pour la nourriture plus des vivres de course.
Pour le bivouac, un hamac avec tarp et moustiquaire intégré accompagné d'un sac de couchage synthétique de 1,2 kg confortable jusqu'à 0°C, son drap et un carré de matelas.
Une cape de pluie, un parapluie, du change, première couche de secours complète (gants, passe montagne, collant, chaussettes) et une polaire.
Un couteau de camp de 450g était placé dans le sac. La poche du dessus permet de prendre le petit matériel (boussole, trousse bobos, GPS, pansements, lampe, cordage...).

Dans cette configuration, les emports extérieurs du sac ne sont pas sollicités sauf pour la gourde placée à l'extérieur par commodité.
En dessous de 5kg le sac est confortable. Entre 5 et 8 kg, j'ai trouvé le sac raisonnablement confortable. Au-dessus de ce poids, l'absence de « port sur les hanches » est handicapant en ce qui concerne le confort, usage militaire oblige.





Conclusion

Ce sac de grande qualité et d’une bonne robustesse (à vérifier sur la durée) me semble très bien adapté à une utilisation engagée sur des terrains variés.

Il est adapté à l’utilisation d’une arme et au port d’équipements militaires.

Attention : Certaines qualités comme par exemple la durabilité de l’enduction ne pourront être évaluées que sur une longue période d’utilisation.


Points forts :

  • Excellent tissu, durablement résistant aux intempéries (pluies acides, soleil en haute montagne...).
  • Bonne conception générale pour un usage militaire.
  • Sac confortable et pas trop lourd pour la solidité.
  • Permet l’usage d’une arme à feu (militaire, chasseur). Point particulièrement remarquable par rapport à la concurrence.

Points faibles :

  • Fond du sac avec une seule épaisseur de tissu, j’aime quand il y a deux épaisseurs sur cette partie exposée. Mais il faut dire que le tissu utilisé est très résistant et étanche.
  • Ceinture ventrale trop courte, il faudrait ajouter 25 cm. De plus, le système de fixation de la ceinture amovible basé sur des boucles nécessite un surplus de matière pour être fiable. J’ai plusieurs fois perdu la ceinture en randonnant car je ne pouvais pas assurer suffisamment de dépassement dans les boucles (mais je suis plus « large » que le militaire moyen). Bergans devrait fournir une sangle plus longue, quitte à la recouper.


Did (avec la coopération de Volpy), ;)


« Modifié: 03 août 2011 à 20:11:53 par Mathieu »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 juillet 2010 à 17:42:15
Réponse #1

PUBLICITÉ



26 juillet 2010 à 17:59:19
Réponse #2

** Mathieu **


À signaler que l'on trouve le BERGANS COMBAT PACK 35L également sous la dénomination BERGANS KFOR.

Ce sac se trouve pour 110 - 130 € principalement sur le marché de l'Europe du Nord et en Allemagne.

26 juillet 2010 à 18:19:26
Réponse #3

Kilbith


Bonjour,

Je me permet de signaler un petit "truc" en supplément du CR que l'on trouve sur des sacs de chasse scandinaves.

Pour faciliter la "mise en joue" on peut ajouter sur la bonne bretelle une pièce de cuir retourné pour mieux bloquer la crosse de l'arme, au prix d'un léger surpoids et d'une zone pouvant s'humidifier sous la pluie. Avec cette solution et comme la bretelle est déjà bien plate et large, on peut envisager d'épauler une arme de chasse ou autre relativement confortablement.

Évidemment pour un tir de précision et/ou une meilleure sécurité il faut déposer le sac, mais c'est un truc qui peut être utile pour des militaires en opération.

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité