Nos Partenaires

Auteur Sujet: [RECIT] Une petite nuit au calme... (et bien à l'arrache)  (Lu 3313 fois)

24 juillet 2010 à 09:22:45
Lu 3313 fois

belfeuil


Bonjour bonjour,

Voici le récit illustré de ma soirée d'hier et de cette nuit :

Depuis deux jours, j'avais cruellement envie de partir prendre l'air en solitaire, de passer une nuit à l'extérieur. J'adore me balader avec mes filles dans la verte, mais de temps à autres, j'apprécie ce petit bonheur égoïste de jouir seul d'un beau paysage, de l'observation d'un animal ou de toute autre surprise offerte par Dame Nature. Seulement voilà, depuis deux jours, chez moi, il pleut. Et je dois l'avouer, monter le camp sous des averses m'emballait moyennement  :'(.

Hier en fin d'après midi, voyant que le ciel semblait se dégager, je me jette sur mon sac qui attendait ce moment avec impatience. Hop hop hop, c'est partie pour un petit périple vers le point culminant de mon secteur, un sommet vertigineux dépassant les 750 m d'altitude  :doubleup: (si si, je déc*nne pas, ça vous scotche hein!). Après 15 minutes de bagnole, je délaisse ma vieille et fidèle Opel Astra grise, essence 1.4L, modèle 1993 (avec l'antenne cassée svp) ... Pour m'engager sur un sentier forestier qui me permettra d'atteindre mon objectif au bout d'un petit kilomètre.

Et là, premier hic : quel abruti je suis!!! je n'ai pas pris de guêtres et les hautes herbes qui envahissent le chemin, léssivées apr deux jours de pluie, me trempent jusqu'à la taille. Bien sûr je ne réalise mon état d'humidité que lorsque le slip a été atteint et que les bijoux de familles se les caillent grave  :huh:. Evidemment, dans ma grande prévoyance, je n'ai pas prévu de vêtement de rechange pour une si petite nuit. Bref, je peux pas continuer sur ce chemin ou autant plonger dans une piscine. Je fais demi tour et me rabat sur un champ en contrebas qui offre un beau panorama. La pluie se met soudain à tomber, comme un signe de malheur... je sort mon Poncho (content le gars, il a pas tout oublié quand même!)  :up:.

J'arrive dans le champ, la vue est chouette... les puristes de la montagne et des paysages somptueux rechigneront surement, moi je trouve la vue vraiment sympa, dégagée, calme, apaisante. D'autant plus qu'un arc en ciel me salue, ce qui me remonte pas mal le moral après mes quelques petis déboires. Je me mets en quête de deux arbres, correctement espacés, en lisière du champ pour y fixer mon hamac et profiter pleinement du paysage, c'est que le lever de soleil du lendemain, je l'attends de pied ferme celui-là.






Tadammmm, hic "number two" : la tête en l'air que je suis a oublié que le massif calcaire sur lequel je suis actuellement est couvert de "chênaie blanche" (Buis très épais et chênes), franchement impénétrable... bon, bein je laisse tomber l'idée du hamac et monte simplement mon tarp-bâche-brico-à 5 euros avec deux "mats" et des "sardines" de fortune prélevés sur un frène voisin (Pub : merci Mora et Fiskars). J'improvise un tapis de sol avec mon poncho D4 "de m*rde" (et oui, pensant coucher en hamac, j'avais pas de tapis de sol non plus). Evidemment, l'herbe est détrempée, le bois mort alentours aussi. J'en confectionne cependant un petit tas et c'est partie pour l'allumage du feu avec un oeuf Manise version "coton+huile de tournesol". Un put**n de lance-flamme ce truc. Ca part bien et fort. Ca brûle comme il se doit : je met l'eau à bouillir dans la popote alors que la nuit tombe.






Pendant que les nouilles chinoises cuisent, je m'approche au plus près du feu pour sécher au maximum mes affaires. J'en profite pour commencer un bon bouquin (acheté sur un vide grenier 1 € = franchement y'a que ça de vrai les vide greniers !), et je pose pour une photo qui prouvera au monde mes indiscutables capacités intellectuelles. Une fois l'estomac et le cerveau rempli, je continue le séchage intensif recto-verso, comme dans un toaster, au point de m'en roussir le sourcil et l'arrière train. Mais tout se passe bien et je peux rejoindre mon sac de couchage, plus ou moins sec... et chaud.





Hic "troisième" : bon sang de bon dieu de .................. moi qui estimait la légère pente du terrain comme supportable avant de m'être couché, je déchante très vite. Avec cette pente sur le côté, la nuit promet d'être terrible... Malgré cela, je trouve un sommeil bienvenu entre 23h et minuit je pense. A 2h du mat, un chevreuil paniqué, aboyant plus fort et avec encore plus d'insistance que le clébard de mes voisins passe pas loin et me réveille. Je peine à retrouver le sommeil avec cette satanée pente qui rend le couchage très médiocre. Le pied de mon sac de couchage dépasse de mon poncho-tapis de sol et se gorge de l'humidité du sol : je commence à avoir froid aux arpions (expression de mon feu grand père adoré désignant les orteils). Je me rendors, jusqu'à 5h30 du mat où c'est avec joie que je me lève aux premières lueurs du soleil, crevé mais heureux d'en avoir fini avec cette sale nuit. Je relance le feu pour faire du thé, puis je plie le camp, en laissant le terrain le plus propre possible. Mon chemin de retour me permettra de voir un autre paysage non moins splendide : un lever de soleil sur les méandres du Haut-Rhône et rien que pour ça, je regrette pas une seconde d'avoir passé une nuit de galère.





Voili voilou, c'est tout pour aujourd'hui. Comme quoi, tout se finit bien, mais j'ai un paquet de choses à revoir pour être vraiment au point niveau survie. J'ai qu'une hâte, ressortir.

A vos commentaires !

Jérôme aka Belfeuil

« Modifié: 11 août 2010 à 07:29:55 par belfeuil »

24 juillet 2010 à 09:40:26
Réponse #1

Bison


Sympa ce retour!

Plus c'est galère, plus on apprend!
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

24 juillet 2010 à 09:43:29
Réponse #2

Nathan-Brithless


il pourrait y avoir des croquants et des cuistres qui épilogueraient longuement sur tes soi-disant "erreurs" et te balanceraient quatres tonnes de conseil judicieux ( cinq franc le paquet de soixantes pièce au Monop' en bas de ma rue, juste entre le "café des sports" et le "bar des amis")..Ces précieux conseils de "pro-infoutus-d'aller-se-chercher-l'Equipe-et-un-paquet-de-cloppes-sans-un-couteau-à-manche-creux-et-un-firesteel" t'éviteraient , nul n'en doute, de passer une autre nuit avec aussi peu de sommeil!
moi je dis
BRAVO
et surtout
Merci pour ce partage!!
« Modifié: 24 juillet 2010 à 13:00:03 par Nathan-Brithless »
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

24 juillet 2010 à 09:52:31
Réponse #3

Foucret


 :love: J'aime...

Et cela me fait tellement penser à certaines de mes propres nuits. :D

24 juillet 2010 à 11:05:22
Réponse #4

jeanluc


C'est extremement vrai de trouver la journée du lendemain très belle après une nuit un peu "folklorique" et puis au moins une nuit comme çà on SAIT qu'elle compte un certain nombre d'heures :D

24 juillet 2010 à 11:20:06
Réponse #5

Elektro



24 juillet 2010 à 11:32:14
Réponse #6

Cyril


Comme quoi, tout se finit bien, mais j'ai un paquet de choses à revoir pour être vraiment au point niveau survie.
C'est pas mon impression.
Malgré une préparation assez foireuse et un enchaînement de situations merdiques tu n'as jamais été en situation de "survie". Tu as tiré parti de l'environnement et du matos que tu avais emmené pour faire face, tu t'es rabattu sur des plans B au lieu d'insister et de rendre la situation plus compliquée/risquée qu'elle ne l'était.
Ok, tu as eu des moments inconfortables mais je trouve pour ma part que tu t'es démerdé comme un chef.
 :up:

24 juillet 2010 à 11:51:40
Réponse #7

belfeuil


Ouais, c'était pas la jungle non plus hein! mais merci quand même  ;D

24 juillet 2010 à 13:03:51
Réponse #8

Nathan-Brithless


petit PS par rapport à mon post du dessus:tu est doué de la capacité de rire de toi meme, et de l'écrire..ça s'apprécie! :doubleup:
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

24 juillet 2010 à 21:20:30
Réponse #9

Camaro


Merci pour ton compte-rendu, Belfeuil.

Au passage, je vois que tu as la frontale ZebraLight (achetée chez Arklight ?).
Un avis sur cette lampe ?
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

24 juillet 2010 à 21:38:12
Réponse #10

belfeuil


Lampe extraordinaire... tout simplement.

Les trois modes d'éclairage sont top mais attention, cette lampe fait un large halo et pas un faisceau.

1> Eclairage de camp "tamisé" pour discuter ou s'éclairer pour des tâches simples, pas aveuglant.
2> Eclairage de camp pour lire ou faire une tâche nécessitant de la luminosité.
3> Eclairage d'un groupe pour des randonnées nocturnes.

En mode d'éclairage maxi, tu as l'impression d'être "en plein jour" à une dizaine de mètres dans à peu près tout ton champ de vision, c'est ça qui est fort.

J'étais possesseur d'une frontale Fenix HL20 avec un bon faisceau de 105 lumens, la zebralight est infiniment mieux si tu la complètes par une lampe à main avec un faisceau puissant (moi LD20 fenix). En plus ,les accessoires fournis avec sont super et la lampe est très compacte légère et très très très confortable, on l'oublie tellement elle est légère. Un jour, j'avais un buff sur la tête et la lampe par dessus, j'ai quitté le buff et fait tomber la lampe sans la sentir... une vraie plume. Heureusement, j'avais monté les anneaux souples phosporescents fournis avec (ceux que tu peux voir sur ma photo), un pote l'a donc retrouvé dans l'herbe, au beau milieu de la nuit.

Il parait que certains modèles déconnent un peu au niveau de la sélection des modes lorsque la batterie est faible, pas la mienne.

Voilà pour mon avis, si ça peut servir.

ps : Arklight, j'ai acheté là bas, super satisfait et j'ai pas fini de leur commander du matos...
« Modifié: 24 juillet 2010 à 21:48:03 par belfeuil »

24 juillet 2010 à 23:33:21
Réponse #11

Camaro


Merci pour le retour d'expérience à propos de la lampe.
J'ai déjà eu pas mal d'autres avis positifs sur cette ZebraLight.
Elle est donc à mettre sur la liste pour mon anniversaire ...
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

25 juillet 2010 à 12:25:38
Réponse #12

Bison


[HS]
Citation de: Camaro
Au passage, je vois que tu as la frontale ZebraLight (achetée chez Arklight ?).
Un avis sur cette lampe ?
Citation de: Belfeuil
Il parait que certains modèles déconnent un peu au niveau de la sélection des modes lorsque la batterie est faible, pas la mienne.

Bon, moi je suis parmi ceux qui sont tombés sur un mauvais lot alors!
- la sélection de mode déconne dès que la pile est à mi-vie (j'utilise pourtant une pile au lithium, qui est censée garder longtemps un voltage élevé)
- la fixation sur le bandeau est cassée (heureusement, deux sont fournies ...)

À part cela, super lampe en effet.
[/HS]
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

25 juillet 2010 à 20:27:24
Réponse #13

kallentura


ça m'as donné envie d'avoir une ZebraLight, et j'en ai commandée une  ;D que j'attend avec impatience!! joli récit!!!
Les hommes prudents savent toujours se faire un mérite des actes auxquels la nécessité les a contraints.

25 juillet 2010 à 22:26:03
Réponse #14

costa


C'est pas mon impression.
Malgré une préparation assez foireuse et un enchaînement de situations merdiques tu n'as jamais été en situation de "survie". Tu as tiré parti de l'environnement et du matos que tu avais emmené pour faire face, tu t'es rabattu sur des plans B au lieu d'insister et de rendre la situation plus compliquée/risquée qu'elle ne l'était.
Ok, tu as eu des moments inconfortables mais je trouve pour ma part que tu t'es démerdé comme un chef.
 :up:

+1. Et je rajouterais... tu es vivant pour raconter ça... donc tu as survécu! :doubleup:
Tu peux te perfectionner pour être moins dans une situation merdique la prochaine fois, mais question SURVIE, je trouve que tu as fait ce qu'il fallait!

A+

25 juillet 2010 à 22:35:11
Réponse #15

Nathan-Brithless


+1. Et je rajouterais... tu es vivant pour raconter ça... donc tu as survécu! :doubleup:
Tu peux te perfectionner pour être moins dans une situation merdique la prochaine fois, mais question SURVIE, je trouve que tu as fait ce qu'il fallait!

A+
surtout parceque, la survie, il n'en est pas question cette nuit là! :lol:
Je crois à l'importance du terme juste..ne baptisons pas du mot pompeux de "survie" une belle nuit dans la verte, peut etre un poil moins confortable qu'elle n'aurait dus...
C'est a cause des gens qui emploient ce mot à tire-larigot que le ridicule (qui ne tue pas) assaille sans pitié (dans le chef, je le concède, du psycho-pédago-cuistre moyen)le modeste acquéreur d'un couteau de plein air sérieux..
« Modifié: 25 juillet 2010 à 22:41:44 par Nathan-Brithless »
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

25 juillet 2010 à 23:18:45
Réponse #16

costa


C'est clair qu'il n'est pas à poil avec sa b!te et son couteau au coeur de la Laponie un mois de décembre.
Mais... règle de trois: 3 secondes pour une connerie.
Voir aussi l'effet chimpanzé. On peut être tellement con à ces moments là que l'on peut être incapable de monter son abri. D'où hypothermie... etc. Et il ne faut pas avoir -15° pour souffrir d'hypotherrmie. Des exemples de ce genre, il y en a un paquet.
Beaucoup de situations de survie débutent à partir de petits désagréments... dont la mauvaise gestion peut avoir des conséquences "fâcheuses".

A+

25 juillet 2010 à 23:55:14
Réponse #17

belfeuil


surtout parceque, la survie, il n'en est pas question cette nuit là! :lol:

100% d'accord, je partais juste me faire plaisir, point barre... quoi qu'il y avait un sérieux risque de pluie auquel j'avais un soupcçon envie de me frotter...

Enfin voilà quoi, c'est loin de tenir de l'exploit ce que j'ai fait, j'ai juste fait preuve d'un peu de bon sens pour rattraper mes conneries, tout ça dans un contexte de risque me paraissant très très minime pour ne pas dire nul.

Pour Zebralight, précisons que je n'ai pas d'action chez eux ok!  :doubleup:

Prochaine sortie avec compte rendu pour bientôt.

26 juillet 2010 à 09:26:08
Réponse #18

Nathan-Brithless



Beaucoup de situations de survie débutent à partir de petits désagréments...
oauuuis..j'ai oublié d'acheter des cloppes hier..il ne m'en reste que trois...trois heures sans cancerettes à bout filtre..vite, mon couteau à manche creux, mon firesteel et mon bandeau dans les cheveux!... :lol:
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

26 juillet 2010 à 12:20:07
Réponse #19

costa


oauuuis..j'ai oublié d'acheter des cloppes hier..il ne m'en reste que trois...trois heures sans cancerettes à bout filtre..vite, mon couteau à manche creux, mon firesteel et mon bandeau dans les cheveux!... :lol:

No comment  :closedeyes:.

A+

26 juillet 2010 à 12:48:02
Réponse #20

LAURENT-COQ


Moi, ton histoire m'a rappellé pas mal de souvenirs de mes premières nuits  :D

Par contre, je suis ok avec Nathan, je pense qu'il faut faire gaffe à ne pas coller le mot survie sur tout et n'importe quoi, au risque de nous faire passer pour des gugus-warriors  ;#

26 juillet 2010 à 23:10:49
Réponse #21

lutindesforets


Super récit merci a toi g passer un tres bon moment. Questions pourquoi toujour finir par parler de matos ?   Je trouve que ca gache la beauté du recit qui franchement merite tout le matos du monde car c est du vécu. c est pour moi le meilleur bagage merci car les détailles était beau .pour un peu j était avec toi . A bientot .

26 juillet 2010 à 23:29:39
Réponse #22

belfeuil


Merci Lutin, ton commentaire fait vraiment plaisir. (ceux des autres aussi, les gars vous fachez pas)

Tu as raison, c'est sûrement un tort de parler matos de manière assez systématique, le matériel ne fait pas la magie du moment, ça c'est sûr.

Le prochaine, je mettrai de jolies "zones floues" sur les objets d'équipements susceptibles d'entraîner des questions, juste pour te faire plaisi  ;#r.

27 juillet 2010 à 00:29:50
Réponse #23

lutindesforets


Grand respecter a toi ... Et long bivouac avec la terre qui tous les jours est une merveille a regarder et a decouvrire .l intérret avec elle c est aucun jours ne se Ressemble et chaque fois elle nous aprend a mieu ce sentir prés d elle plus tu y vas plus quand tu rentre chez toi tu veut repartir .et meme chez toi tu est chez elle . Que cette penssée te porte chance. Merci d avoir compris le message precedent . A bientot.en ciel et terre.

27 juillet 2010 à 00:48:07
Réponse #24

le pangolin


Bigre, mater le coucher de soleil avec une biere et un saucisson, se lever a l'aube et profiter du lever de soleil avec un café, ton post me motive bien comme il faut, vivement les vacances (Avec moins d'oublis-galéres si possible ;#)
Bravo a toi pour rendre les gens heureux et envieux de t'imiter.
Plus j'en ais dans la tête mieux je m'en sort. Donc merci a ce forum.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité