Nos Partenaires

Auteur Sujet: POWERFILM 20W F15 1200 + POWERGORILLA - www.websolaire.com [TEST DM]  (Lu 19342 fois)

03 juillet 2010 à 19:30:46
Lu 19342 fois

sandrine booth


POWERFILM 20W F15 – 1200


Website Fabricant : POWERFILM - http://www.powerfilmsolar.com/foldable-solar-chargers/f15-1200.php
Fiche Fournisseur : WEBSOLAIRE - http://www.websolaire.com/boutique/fiche_produit.cfm?ref=447&type=3&code_lg=lg_fr&num=1


+ POWERGORILLA
 
Website Fabricant : POWERTRAVELLER - https://powertraveller.com/iwantsome/primatepower/powergorilla/
Fiche Fournisseur : WEBSOLAIRE - http://www.websolaire.com/boutique/fiche_produit.cfm?ref=559&type=67&code_lg=lg_fr&num=271


+ DIGICHARGER VARIO ANSMANN

Website Fabricant : ANSMANN - http://www.ansmann.de/cms/fr/consumroot/chargers-and-power-supplies/universal-chargers/digicharger-vario.html
Fiche Fournisseur : WEBSOLAIRE - http://www.websolaire.com/boutique/fiche_produit.cfm?ref=707&type=59&code_lg=lg_fr&num=251



LES TESTEURS

En fait, nous sommes deux à effectuer les tests sur ce matériel : Sandrine, 38 ans, photographe de nature, et Matt, 36 ans, photographe de nature et accompagnateur en montagne stagiaire.

De part nos activités, nous sommes amenés à nous déplacer avec tout un arsenal de matériel électronique dont la quasi-totalité s'avère indispensable : appareils photo, ordinateur portable, GPS, téléphones portables...
En tant que photographes de nature, notre travail consiste souvent à nous éloigner de la civilisation en quête de paysages sauvages, mais qui dit paysages sauvages, dit absence d'électricité, et c'est là que les choses se compliquent !
Les batteries des appareils photo, tiennent difficilement au-delà de deux jours si l'on fait des prises de vues dans des lumières crépusculaires ou nocturnes ; quant au GPS son autonomie est d'une durée notoirement limitée !
Compte tenu de ces contraintes a priori incompatibles, nous devons accepter de faire des compromis : soit terminer un séjour sans matériel (ce qui n'a pas beaucoup de sens pour nous !), soit couper nos séjours par des retours ponctuels à la civilisation pour recharger nos appareils divers et variés. Actuellement, nous optons pour la deuxième solution, même si elle laisse souvent à désirer...

L'ensemble panneau solaire pliable Powerfilm 20W + batterie Powergorilla et chargeurs de batteries doit donc nous permettre de résoudre ce conflit.
S'il fonctionne correctement, il nous permettrait de poursuivre notre travail sans obligation de retour à la civilisation – une perspective plutôt alléchante.
Reste à vérifier toutefois l'efficacité du matériel ainsi que l'aspect pratique – encombrement, poids, installation...



La batterie Powergorilla avec le câble de sortie prévu pour chargement avec le Digicharger Vario ou le chargeur de batteries de nos appareils photo.


I- LE MATÉRIEL REÇU

4 cartons reçus :

1. Panneau solaire pliable Powerfilm 20W + trois cordons adaptateurs

  • 2 cordons à brancher directement sur le panneau solaire :
    1 à sortie allume-cigare mâle 12 volts
    1 à sortie allume-cigare femelle 12 volts
     
  • 1 cordon intermédiaire pour adapter le Powerfilm 20W au Powergorilla :
    Allume-cigare femelle + embout pour raccorder au Powergorilla. Ce cordon permet de faire la liaison entre l'un des cordons cités ci-dessus et le Powergorilla.

2. Batterie Powergorilla avec ses accessoires

  • La batterie
  • Une housse néoprène pour la batterie
  • Un kit d'adaptateurs pour les ordis portables, notebooks, etc.
  • Un kit d'adaptateurs pour les téléphones portables, certains appareils photo etc.
  • Un adaptateur (sortie) type prise allume-cigare femelle
  • Un cordon d'alimentation pour charger la batterie Powergorilla à partir du secteur (avec 4 embouts interchangeables pour pouvoir l'utiliser dans n'importe quel pays)

3. Digichargeur Vario Ansmann

  • Chargeur avec ressorts qui lui permettent de s'adapter à tout type de pile
  • Cordon d'alimentation avec prise allume-cigare
  • Cordon d'alimentation avec prise secteur

4. Chargeur de batteries appareil photo

  • Chargeur avec plaquette interchangeable pour permettre de charger des types de batteries différents
  • Cordon d'alimentation avec prise allume-cigare
  • Cordon d'alimentation avec prise secteur



L'écran LCD indique que le panneau solaire, accroché à notre tente pour une meilleure orientation par rapport au soleil, charge la batterie Powergorilla.


II- PREMIÈRES IMPRESSIONS

L'ouverture des emballages nous a laissés quelque peu effrayés ! En effet, quatre cartons, une vingtaine d'embouts, une dizaine de cordons... Ça sent la complexité à plein nez !
Pourtant, une fois les préjugés provoqués par tous ces fils différents surmontés, l'utilisation se révèle bien plus simple que ce que nous redoutions. Il suffit de prendre cinq minutes à étaler l'ensemble pour commencer à y voir plus clair.

1. La Batterie Powergorilla

13 x 21,5 x 2 cm (720g) avec housse.

D'une taille environ A5 pour une épaisseur de 2cm, la batterie Powergorilla donne une impression de solidité et de simplicité. Elle comporte :

  • Une entrée pour la charger depuis le secteur ou depuis le panneau solaire
  • Deux sorties – une sortie type DVA pour charger ordinateur portable, batteries d'appareil photo, piles diverses par l'intermédiaire du « Vario », et une sortie de type USB pour charger les téléphones portables
  • Un seul bouton pour régler le voltage en fonction de ce que l'on veut recharger – possibilité de régler l'output sur 8.4 / 9.5 / 12 / 16 / 19 / 24 V au choix !

Pour couvrir la totalité de ces opérations, un ensemble de 5 cordons s'avère nécessaire :

  • Un câble pour charger le Powergorilla depuis le secteur
  • Un câble avec embout femelle allume-cigare pour charger le Powergorilla depuis le panneau solaire Powerfilm 20W
  • Un câble destiné au chargement des ordinateurs portables
  • Un câble destiné au chargement des téléphones portables
  • Un câble avec embout femelle allume-cigare, destiné au chargement des piles et des batteries

Les fabricants de la batterie Powergorilla proposent également des kits d'adaptateurs à brancher sur ces câbles. Un premier kit contient les adaptateurs des différents modèles de téléphones portables alors qu'un deuxième kit concerne les adaptateurs pour ordinateurs portables.
Au premier abord, cela n'apparaît pas trop simple, mais il suffit de chercher l'adaptateur dont on a besoin dans le lot, de le mettre au bout du câble correspondant et de le laisser là. Les autres adaptateurs peuvent être soigneusement rangés à la maison, au cas où l'on changerait de portable, ou pour des invités...

2. Le panneau solaire Powerfilm 20W F15 – 1200

28 x 16,5 x 2,6 cm plié / 76 x 80 cm déplié (580g).

Le panneau solaire se présente sous forme de toile robuste recouverte de capteurs solaires. Il se plie pour atteindre une taille compacte - entre A5 et A4 pour une épaisseur de 2,5 cm. Il paraît plutôt léger. Il se plie et se déplie très facilement, et donne une impression de solidité.
Une fois déplié, il a un œillet dans chaque angle, ce qui permet de l'accrocher à la tente, la voiture, une clôture... avec des cordelettes.
Il se réclame résistant aux UV (ce qui ne paraît pas être du luxe compte tenu de sa vocation !) et résistant à la pluie.

3. Le Digichargeur Vario Ansmann

Le Digichargeur Vario est un chargeur de piles qui fonctionne avec des ressorts, ce qui lui permet de s'adapter à un grand nombre de piles de tailles différentes.
Il est de conception simple, et peut accueillir deux piles à la fois.
Il est également doté de deux ergots coulissants qui permettent de recharger certaines batteries d'APN compacts et réflex numériques, et aussi de téléphones portables (on règle l'écartement des deux bornes en fonction du type de batterie à recharger).
Il est livré avec deux câbles – un premier qui permet de charger depuis le secteur, et un deuxième avec embout mâle allume-cigare qui permet de charger depuis la batterie Powergorilla ou directement depuis le panneau solaire.

4. Le Chargeur de batterie

Chargeur de batterie avec plaque interchangeable pour pouvoir accueillir différents modèles de batteries : dans notre cas, deux plaques différentes s'imposent pour nos batteries d'appareils photos – LP-E6 pour le 5D MKII, et BP-511 pour le 5D ancienne génération. Ce chargeur est livré avec deux câbles ; un pour charger depuis le secteur, et un, avec embout mâle allume-cigare pour charger depuis la batterie Powergorilla. Le changement des plaques se fait sans difficulté, et ce système évite d'emporter DEUX chargeurs – un gain de place et de poids !


III- TESTS PRÉVUS

Nous prévoyons bien entendu des tests qui permettront de déterminer les performances techniques du matériel (capacité et temps de chargement), mais surtout nous proposons de tester l'ensemble sur le terrain lors de plusieurs sorties photo :

  • Une sortie de trois jours sur le plateau d'Ambel, Vercors
  • Un séjour de quinze jours dans l'Ubaye
  • Et une sortie de deux jours sur les Hauts Plateaux

Cela devrait nous permettre d'avoir une idée claire de l'utilité réelle du matériel. Et nous permettra également de mettre à l'épreuve le côté pratique de son utilisation.


IV- TESTS PERFORMANCES

Tests des temps de charge Powergorilla et Powerfilm 20W

1. Chargement de la batterie Powergorilla

  • Powergorilla sur secteur : 3 heures
     
  • Powergorilla depuis panneau solaire, beau temps, milieu de journée : 3 heures
     
  • Powergorilla depuis panneau solaire, temps couvert : 5 heures
     
  • Powergorilla depuis panneau solaire, fin de journée : Le panneau solaire semble bien se charger même en fin de journée, tant que le soleil reste présent.
    Toutefois, il n'est pas possible de donner un temps précis pour ce test puisque la fin de journée durant moins de 3 heures (temps de chargement en pleine journée), nous ne sommes pas parvenus à charger la batterie de manière complète sur ce créneau.
    En mettant la batterie à charger à 18 heures, nous parvenons à la charger aux ¾ de ses capacités avant que le soleil ne se cache aux alentours de 21 heures.



Les pauses repas sont des moments parfaits pour charger la batterie. L'ensemble se met en place en un clin d'oeil – le temps que l'autre moitié prépare un sandwich... ;)

2. Chargement des outils à partir de la batterie Powergorilla

  • Téléphone portable : 1 heure 30
     
  • Ordinateur portable : 3 heures
     
  • Piles pour GPS (2 x AAA) : environ 2 heures - il est difficile de savoir avec précision puisque le Vario n'indique pas quand les piles sont pleinement rechargées.
     
  • Batterie 5D MKII : 2 heures



Chargement des piles du GPS depuis le Power Gorilla - un "luxe" plutôt indispensable sur les Hauts Plateaux.

Conclusions :

Les temps de charge depuis la batterie Powergorilla sont sensiblement les mêmes que pour un chargement depuis le secteur.

Le temps de chargement du Powergorilla varie sensiblement en fonction de l'ensoleillement. Par grand beau temps, le chargement reste comparable à un chargement sur secteur.
Il reste possible de charger par temps couvert, mais le temps de chargement est nettement plus long - prévoyez jusqu'au double pour une couverture nuageuse importante.


V- TESTS TERRAIN

Test 1 : Plateau d'Ambel - suivant les conseils du fabricant

D'après POWERFILM, le panneau solaire Powerfilm 20W doit être utilisé aux heures où le soleil brille le plus fort, en s'arrangeant pour que le panneau soit situé de manière à ce que les rayons soient le plus directs possible.  

Nous avons profité de notre sortie de quelques jours sur le plateau d'Ambel pour tester notre ensemble dans les conditions préconisées.
Trois jours en bivouacs, cela représente pour nous le seuil à partir duquel nous pouvons rencontrer des soucis au niveau de l'autonomie de nos batteries.
Ce genre de sortie implique donc des choix, en temps normal, et de grosses restrictions au niveau des prises de vues nocturnes (une seule photo prise avec une heure de pause vide en moyenne la moitié d'une batterie, parfois plus si les températures sont froides). Même avec une batterie de rechange, on se retrouve limite au bout de trois jours. Est-ce que notre ensemble Powergorilla + Powerfilm 20W et chargeurs nous permettra de surmonter ce problème ?  



Les pauses lentes offrent de jolis effets, mais sont TRÈS gourmandes en batterie. Sans moyen de recharger les batteries, il faut oublier ce genre d'image en sortie de plusieurs jours !

La première mise à l'épreuve est arrivée avant même d'avoir mis le pied dehors, puisqu'en faisant le sac à dos il a fallu tenir compte du poids et de l'encombrement de matériel supplémentaire à emporter.
Ayant trié pour arriver au strict nécessaire en fils, embouts et matériel de chargement pour le GPS, les appareils photos et les téléphones portables, nous en sommes arrivés à un poids total de 2,2 kg, contenu dans deux petits cartons (30cm x 18cm x 6cm pour le plus gros, et 18cm x 12cm x 7cm pour le plus petit). Cela fait un encombrement et un poids supplémentaires non-négligeables certes, mais sans pour autant aller au-delà de ce que l'on peut transporter dans son sac à dos.

Lors de cette sortie, nous avions prévu de faire de la photographie animalière et du paysage, surtout aux heures crépusculaires. Ainsi, nos activités photographiques prenaient fin généralement aux alentours de 10 / 11 heures le matin pour reprendre aux alentours de 16 / 17 heures.
Cela nous a permis de faire une longue pause à midi et d'installer le panneau solaire Powerfilm 20W pour charger le Powergorilla.
Premier constat : il faut moins de deux minutes chronomètre en main pour installer le panneau solaire et brancher le Powergorilla.
À midi, le plus simple est de le poser au sol en utilisant des piquets de tente dans les œillets pour bien le fixer en cas de vent. Un long repas, une première analyse des images du matin, et une petite sieste plus tard (environ deux heures), la batterie Powergorilla est quasiment rechargée ; de l'électricité bien stockée pour recharger plus tard nos précieuses batteries !



Chargement de la batterie du 5D MKII en début de soirée afin de ne pas tomber en panne aux heures magiques.

Au moment de poser notre tente en fin de journée, nous accrochons le panneau sur les arceaux face au soleil déclinant pour finir le chargement. Pendant ce temps, nous partons chacun de notre côté, l'un à l'affût, l'autre en quête des plus beaux paysages.
De retour à la tente, le Powergorilla est pleinement chargé et nous en profitons immédiatement pour mettre une batterie à charger. Une fois de plus, la mise en place est très rapide (moins d'une minute) et simple – Le Powergorilla ne possède qu'un seul bouton sur lequel on appuie le nombre fois nécessaires pour obtenir le voltage souhaité (8,4  / 12 / 16 / 19 / 24 V). Constatant l'efficacité de l'ensemble, nous n'hésitons pas à nous lâcher sur les photos de nuit, vidant ainsi une deuxième batterie. En la remettant à charger avant de se coucher, elle est pleinement rechargée le lendemain pour un départ matinal.

Nous avons tenu trois jours sans problème dans ces conditions ; chargeant la batterie Powergorilla à midi et lors de notre installation de la tente, puis chargeant nos batteries, piles et portables une fois le soleil couché. Nous avons pu constater l'efficacité de l'ensemble pour le chargement, ainsi que la rapidité et simplicité de la mise en place.
L'encombrement et le poids ne nous ont pas paru excessifs, mais il faut dire que nos déplacements avec tout notre matériel sur le dos sont restés plutôt limités. À vérifier par la suite.  
Premier test très positif alors, mais j'entends déjà les remarques des sceptiques... « avec des batteries d'appareils photo supplémentaires, et une utilisation plus parcimonieuse du GPS et du téléphone portable (éteints la plupart du temps), vous tenez trois jours avec un encombrement et un coût moindres ». C'est vrai.
Alors on pourrait conclure que pour ce type de sortie, notre dispositif est certes très efficace, mais sans doute un peu « overkill » !



Une petite sieste pendant le chargement -toutes les excuses sont bonnes !

Test 2 : Randonnée itinérante sur les Hauts Plateaux – suivant nos propres contraintes

Si notre première sortie nous donnait le loisir de suivre quasiment à la lettre les instructions du fabricant, cette deuxième sortie ne se fait pas dans les mêmes conditions.
La formule « rando-itinérante » impliquant l'obligation d'arriver à un point donné pour le bivouac du soir, nous n'avons pas le loisir de passer deux heures, voire plus, à charger notre batterie Powergorilla le midi.
Cette fois-ci, l'ensemble sera testé selon nos contraintes et non pas selon les indications. Est-ce que l'ensemble réussira à s'adapter et à se montrer aussi efficace que lors des premiers tests ?

Tout d'abord, le côté itinérant de ce second test a rendu les facteurs du poids et de l'encombrement plus importants que lors du premier test.
Il est clair qu'emporter 2 kilos supplémentaires ne sera pas au goût de tout le monde, mais cela représente un poids moins important qu'un de nos appareils photos avec son objectif... À chacun ses points de référence ! Par ailleurs, dans un gros sac, l'encombrement reste minime.

Nous adoptons la même pratique que lors du premier test, mettant la batterie Powergorilla à charger lors des pauses de midi et à l'arrivée au bivouac, ainsi que lors du petit déjeuner. Les pauses midi étant plus courtes (¾ heure max) lors de cette sortie, nous avons compté davantage sur le chargement en début et en fin de journée sur le lieu du bivouac. Plus difficile donc de charger pleinement le Powergorilla, mais nous y sommes parvenus (tout juste car le temps n'était pas aussi beau qu'on aurait pu l'espérer) le soir avant que le soleil ne se cache. Ainsi, nous avons pu recharger nos batteries d'appareils photos avec la nuit.  

Pour nous, ce test a été une grande réussite. Il est vrai que ce dispositif n'était absolument pas indispensable pour une sortie de si courte durée, mais il nous a permis de constater que même avec des contraintes qui ne permettent pas d'utiliser le panneau solaire Powerfilm 20W dans les conditions préconisées par le fabricant, il garde son efficacité.
Tant qu'il y a du soleil le soir, le panneau charge, et même par temps assez couvert il fonctionne, bien qu'au ralenti.
Enfin, le côté peu encombrant, et la rapidité et simplicité de mise en place ont trouvé toute leur importance ici, car il serait inconcevable de trimballer du matériel trop lourd dans le sac sur plusieurs journées, de même qu'il serait inconcevable de passer ¼ d'heure à tout installer et à tout désinstaller à chaque pause de midi.

Test 3 : Ubaye – totale liberté – longue durée !

Ce test constitue la vraie épreuve sur le terrain. Il s'agit d'un séjour de 15 jours dans L'Ubaye – une alternance entre formations pour AMM et sorties photos, le tout à l'écart de toute source d'électricité. Pour un tel séjour, plusieurs journées de chargement à la civilisation doivent être prévues habituellement. Impossible de partir dans ce cas de figure avec deux batteries supplémentaires, car il en faudrait au moins 4 par boîtier pour être sûrs de tenir, sans parler du téléphone portable et du nombre de piles nécessaires pour garantir un fonctionnement continu du GPS.
C'est ici que notre ensemble panneau solaire Powerfilm 20W + batterie Powergorilla et chargeurs entre dans son élément, mais pourra-t-il réellement nous permettre de tenir 15 jours sans faire défaut ?

Pour ce test, l'encombrement présente un problème moins significatif, puisque nous partons souvent d'un « camp de base » (le terme paraît un peu fort – nous ne sommes pas dans l'Himalaya - mais en pratique, cela revient au même). Pas nécessaire d'emporter systématiquement l'ensemble avec nous donc.
Toutefois, il est intéressant de comparer la différence avec ce que nous aurions eu à emporter sans cet ensemble, car en temps normal, nous aurions eu à prendre :

  • 2 chargeurs de téléphones portables (à la place de 2 embouts !)
  • 2 chargeurs de batteries différents
  • 1 chargeur de piles
  • 1 câble pour charger l'ordinateur portable

Le tout pour un poids total de 1,3 kg !

Finalement, nous partons avec un ensemble qui ne pèse guère plus, qui prend à peine plus de place, et qui plus est, nous permettrait de tenir indéfiniment si le matériel tient ses promesses.

Nos bivouacs éloignés nous ont souvent permis de charger la batterie Powergorilla à partir du panneau solaire Powerfilm 20W en pleine journée même lorsque nous n'étions pas présents. Mais il y a beaucoup de pays où l'on ne pourra pas laisser ce type de matériel dehors à la vue de tous - en Europe comme ailleurs (j'ai déjà vu un groupe d'Allemands se faire voler tout leur matériel d'alpinisme dans la nuit au camp de base d'Alpamayo au Pérou !). Alors, il faut accepter de cacher le matériel dans la journée (dommage car c'est le meilleur moment pour charger) et recharger le matin ou en fin de journée, ce que nous avons dû faire dans les lieux susceptibles de voir un peu de passage au cours de la journée.



Le Lac des Sagnes, Ubaye. Photo prise après 8 jours sans retour à la civilisation !

En chargeant le Powergorilla dans la journée ou en fin de journée, nous avons pu le maintenir chargé pendant toute la durée de notre séjour sans jamais avoir à vraiment nous organiser autour de contraintes.
Le Powergorilla a une bonne autonomie et permet de charger facilement les piles du GPS, les batteries des appareils photos et les téléphones portables avant de faiblir.
Seul l'ordinateur portable est gourmand en consommation et son chargement vide aux 2/3 le Powergorilla.
Étant donné que nous n'avons pas utilisé quotidiennement l'ordinateur, nous n'avons pas eu à charger le Powergorilla tous les jours. Cette très bonne autonomie du Powergorilla, qui grosso modo nécessite pour notre utilisation d'être rechargé une fois tous les trois/quatre jours, est un atout encourageant pour les éventuelles journées de pluie !



Arrivés au bivouac, c'est le moment de mettre notre batterie Powergorilla à charger avant la disparition du soleil.

Nous avons réussi à tenir les 15 jours sans problème. Tout notre matériel est resté chargé pendant la durée du séjour malgré un usage intensif des appareils photos et du GPS – nous n'avons eu aucun besoin de descendre vers la civilisation.

De plus, sans pour autant malmener le matériel, nous l'avons utilisé sans le préserver. Il nous a convaincus par sa solidité, aussi bien le panneau solaire Powerfilm 20W que la batterie Powergorilla.

Enfin nous avons eu l'occasion de constater la résistance à la pluie lors de quelques averses. Les capteurs solaires sont parfaitement imperméables, le branchement est prévu pour être plutôt étanche, et un rabat vient le protéger une fois le panneau déplié (hasard ou volontaire ???).
Toutefois, il vaut mieux y apporter une protection supplémentaire, et garder la batterie, ainsi que les autres branchements bien à l'abri sous la tente par exemple. Enfin, c'est plutôt au cas où, puisque les temps de pluie ne sont pas les plus favorables pour utiliser le panneau solaire !



Deux bouquetins mâles photographiés le 11ème jour du séjour dans l'Ubaye - toujours pas de retour à la civilisation mais nos batteries tiennent à merveille grâce à notre ensemble de chargement solaire.


VI- CONCLUSIONS

Efficacité de chargement

Le panneau solaire Powerfilm 20W s'avère extrêmement efficace en termes de chargement. Par grand beau temps, il peut charger aussi rapidement que le secteur.
Le mauvais temps a forcément des conséquences sur la durée de chargement (après tout c'est un panneau solaire), mais on peut tout à fait charger encore à des heures où le soleil est moins fort.

La batterie Powergorilla charge au même rythme que le secteur, et elle a l'intérêt de stocker l'électricité que l'on peut capter aux moments les plus opportuns afin de charger piles, portables, etc. au moment qui convient.
Vous pouvez tout à fait recharger la nuit – un luxe que vous n'aurez pas avec un système qui relie directement votre appareil au chargeur solaire.
De plus, sa capacité à charger à différents voltages est clairement très pratique, donnant une souplesse importante en termes d'utilisation.
Enfin, nous avons été impressionnés par sa capacité de chargement. En effet, elle permet de palier à plusieurs jours sans soleil avec une gestion correcte. Les deux kits d'embouts proposés par Powertraveller permettent de couvrir de nombreux téléphones et ordinateurs portables et les prises de courant interchangeables fournies avec le Powergorilla s'avèrent très utiles à l'étranger.

Ergonomie et qualité (robustesse / encombrement / poids / mise en place)

Le Powerfilm 20W et le Powergorilla donnent tout de suite une impression de solidité de robustesse, une impression qui se confirme lors de l'utilisation. On sent que ce matériel est prévu pour une utilisation terrain.
En termes d'encombrement et de poids, cela représente un petit sacrifice au niveau du contenu du sac à dos, mais cela reste tout à fait acceptable. Pour les amateurs de la randonnée légère, cela sera peut-être trop, mais pour des personnes qui veulent du matériel électronique qui reste opérationnel, cela vaut largement le coup. Par ailleurs, cet ensemble pouvant couvrir les besoins de plusieurs personnes, il est tout à fait concevable de répartir le poids entre plusieurs utilisateurs, et voyager avec une autonomie électrique totale pour un poids qui, réparti entre plusieurs, devient minime – là, ça devient très intéressant.
La mise en place est rapide et très simple. La seule critique à formuler à ce niveau est qu'un petit croquis dans la boîte pour rassurer lors de la première utilisation serait le bienvenu. Il est vrai que l'on comprend très vite, mais bon...

Quelle utilisation ou quelle utilité ?

Okay. Cet ensemble charge bien, tient ses promesses, se montre d'un poids acceptable ; bref c'est du matériel de qualité. Reste à savoir si c'est l'ensemble qui VOUS convient...

Clairement, si vous randonnez à la journée et que votre GPS est souvent un peu à court de piles en fin de journée, ce sera excessif. Vous auriez plutôt intérêt à acheter des piles de rechange, voire un petit panneau solaire pour accrocher sur votre sac à dos.

À l'extrême inverse, si vous partez un mois en expédition au fin fond de l'Afghanistan (là, vous n'avez pas froid aux yeux !) cet ensemble est pour vous.

Là où ça devient compliqué, c'est entre les deux – à quel moment cela devient intéressant comme achat. Nous ne pouvons apporter qu'une réponse subjective à cette question. Dans notre cas, la dépendance sur des appareils électroniques est forte, alors assez rapidement nous y trouvons notre compte.
Par ailleurs, plus vous aurez d'appareils différents, plus un ensemble polyvalent comme celui-ci correspondra à vos besoins.
Acheter des piles supplémentaires pour le GPS est une chose, lorsqu'il faut y ajouter des batteries d'appareil photo, et de téléphone, ça se complique déjà.
Pour nous, les sorties de trois jours ou plus justifient de mettre cet ensemble dans le sac à dos, mais lorsqu'on envisage un achat, il ne faut pas perdre vue le fait que cet ensemble ne se limite pas au seul champ des randonnées. Il offre bien plus de possibilités.
Matt a pu travailler sur son ordinateur portable tout au long d'un trajet jusqu'au nord de l'Angleterre en rechargeant l'ordinateur sur le Powergorilla au milieu du trajet. Il a  rechargé le Powergorilla en Angleterre grâce aux prises de courant interchangeables, et ensuite il a pu être à nouveau tranquille au niveau énergie sur le trajet retour.
Ce qu'offre cet ensemble c'est une polyvalence et une autonomie pour un encombrement très faible. Nous avons de nombreux amis, avides de liberté et d'indépendance, qui voyagent à l'étranger en camion. Ils ne dorment pas au camping ni à l'hôtel et ne peuvent accéder à des prises électriques – cet ensemble, en offrant une totale autonomie au niveau énergie, représenterait une solution aussi bien pour ce type de profil que pour le randonneur ou le participant d'une expédition.

Le slogan sur la boîte du Powergorilla clame « Roam wild with portable power » : Partez en toute liberté avec de l'énergie à emporter.
C'est effectivement le principe avec cet ensemble. Il vous offre la possibilité de partir en totale liberté sans vous soucier d'un retour à la civilisation... tant qu'il vous reste de la nourriture !



   Photographie prise en pause lente au bord de la mer méditerranée.
Après un reportage photo, nos batteries faiblissaient. Heureusement,
nous avions pensé à emporter la batterie Power Gorilla pour faire un
petit rechargement, sans quoi nous n'aurions pu capturer ce coucher
de soleil. Exemple parlant de la polyvalence de cet ensemble qui ne
se destine pas uniquement aux grands aventuriers !





« Modifié: 04 juillet 2010 à 16:24:32 par Mathieu »

03 juillet 2010 à 20:09:33
Réponse #1

PUBLICITÉ




Il est aujourd'hui très facile de se procurer sur Internet des systèmes de chargeurs et panneaux solaires pour recharger ou alimenter son matériel.
Partir en Trek, en expédition, ou simplement en rando nature sur plusieurs jours pour se retrouver « à sec » à cause d'un problème d'embout ou de compatibilité et ne pas pouvoir recharger ses appareils électroniques est tout simplement inacceptable.
C'est pourquoi Websolaire propose une sélection très rigoureuse de produits « triés sur le volet », et surtout un suivi sur-mesure pour chaque équipement, en faisant une étude précise de vos besoins, du matériel à alimenter, afin de fournir un matériel pleinement compatible, équipé de tous les embouts nécessaires, testé et validé pour répondre à vos besoins.

Notre équipe est à votre écoute, prête à vous conseiller, et vous recevoir le cas échéant pour tester différentes solutions.
Vous pouvez nous contacter :
- par téléphone du lundi au vendredi de 13h00 à 19h00 au 02 43 28 24 85
- par e-mail à l'adresse : contact@websolaire.com
- ou via notre formulaire de Demande Technique qui permet de collecter une information de base sur vos besoins spécifiques.

Websolaire, pionnier du solaire nomade en France, a équipé de nombreux trekkeurs / globe-trotters, des équipes de chercheurs (CNRS), des marins navigateurs, et distribue depuis 5 ans les marques dédiées à l'Outdoor avec notamment Iland, Nomade Energie, Powerfilm, Flexcell, Brunton, Solar Techcnology, Powertraveller, Tekkeon, etc.
Alors bénéficiez de l'expertise Websolaire pour vous équiper en toute sécurité.

www.websolaire.com

03 juillet 2010 à 20:28:32
Réponse #2

** Mathieu **


Salut,

Super CR Sandrine et Matt  :up:

Je tiens à signaler que sur les photos on voit la batterie Powergorilla lors de la charge pour une meilleure compréhension, mais que sur le terrain elle reste généralement placée dans sa pochette néoprene à l'abri du soleil.
En effet, pour des conditions d'utilisation et une durée de vie optimales de la batterie, il est conseillé de ne pas l'exposer à une chaleur trop importante.
Et durant une exposition de plusieurs heures au soleil estival, la température a vite fait de monter en flèche...

Deux vidéos de présentation trouvées sur Youtube : (en anglais)

- Powergorilla : http://www.youtube.com/watch?v=8BLksidj9Uo
- Powergorilla - Solar Speedcharging : http://www.youtube.com/watch?v=tmcKtVMI4Hw


04 juillet 2010 à 15:42:05
Réponse #3

sandrine booth



Je tiens à signaler que sur les photos on voit la batterie Powergorilla lors de la charge pour une meilleure compréhension, mais que sur le terrain elle reste généralement placée dans sa pochette néoprene à l'abri du soleil.
En effet, pour des conditions d'utilisation et une durée de vie optimales de la batterie, il est conseillé de ne pas l'exposer à une chaleur trop importante.
Et durant une exposition de plusieurs heures au soleil estival, la température a vite fait de monter en flèche...


Tu as raison de le signaler Mathieu :), la plupart du temps, on se débrouillait, lorsque la batterie était connectée au panneau solaire, pour la placer à l'ombre (de la tente, d'un arbre, du sac à dos...). Et comme on l'a expliqué dans le CR, c'est la nuit qu'on rechargeait notre matos sur le powergorilla, dans la tente. C'est clair qu'il faut faire attention au plein soleil...
à+
Sandrine

12 juillet 2010 à 21:53:47
Réponse #4

Znourf


Bonjour , j'utilise la configuration suivante pour moi tous seul
Mini gorilla
Panneau solaire souple Brunton solaris 6 (6 watts)
Et le chargeur universel Multiwatt de watt & co.

Je l'utilise pour recharger
Portable (usb)
Appareille photo numérique ref nikon + un petit compact 10mp fuji (usb)
GPS oregon 400t
2 paire de batterie AA rechargeable de 2700 mah
2 cr123a rechargeable
2 14500 li ion pour les visions noctures

je n'ai pas a me plaindre et le trek de journée me suffit pour recharger le mini-gorilla
Poid total de l'ensemble mini gorilla/panneau solaire/chargeur 900grammes

je tiens a préciser que je voulais me prendre la même config qui ci dessus mais que pour un individu je trouvais ça juste trop.


 

12 juillet 2010 à 22:36:41
Réponse #5

** Mathieu **


Merci pour l'info.

Effectivement chacun adaptera la configuration panneau solaire + batterie + chargeur universel en fonction de ses besoins.

Si tu te sens de faire un compte-rendu dans la section Matos, je pense que cela intéressera d'autres utilisateurs...

A+ :)

13 juillet 2010 à 16:30:45
Réponse #6

Matt Booth


Merci pour les précisions sur ta configuration Znourf. 
 
C'est vrai que nous avons évoqué le poids de l'ensemble comme un facteur à prendre en compte.  Dans notre cas, on emporte grosso modo 1 kilo de plus avec cet ensemble que sans (sachant que dans ce deuxième cas de figure on est obligé de trouver des prises pour charger -pas facile sur les Hauts plateaux du Vercors ;#). 

Pour ta version allégée, cela peut être une très bonne solution pour les personnes en solitaire.  Powerfilm propose, d'ailleurs plusieurs modèles de panneaux -5, 10 ,20 30, 60 watts.  A titre d'exemple, notre panneau 20 watts pèse 600 gr alors que le 5 watts ne pèse que 200gr.  A chacun de voir quelle puissance lui semble nécessaire, ou quel poids il pourra supporter.

18 juillet 2010 à 20:42:44
Réponse #7

Chat Mauve


Merci pour ce test très intéressant, qui m'a convaincu d'acheter un PowerGorila, suite à quoi j'ai fait quelques essais "en chambre". Voici ce qui me paraît collectivement intéressant :

On trouve dans le commerce deux modèles de PowerGorilla :
- L'un offre 4 tensions en sortie : 5V-USB - 16 - 19 - 24V
- L'autre, qui est sans doute plus récent, en offre 7 : 5V-USB - 8,4 - 9,5 - 12 - 16 - 19 - 24V
Le premier risque donc de poser des problèmes avec les appareils (comme les chargeurs de piles ou d'accus APN) qui fonctionnent sur 12V : je l'ai essayé sur un netbook Asus Eee-PC, qui demande lui aussi sur 12V : alimenté en 16V il n'a pas grillé (heureusement...) mais une sécurité fait que, tout simplement, il ne fonctionne pas, et il est impossible de charger la batterie.
J'ai pu échanger mon PowerGorilla contre un modèle à 7 tensions. La suite concerne donc ce modèle.

Tensions de charge :
Il est dit dans la doc qu'elle doit être entre 15 et 30V.
J'ai donc essayé de charger le PowerGorilla à partir d'une alimentation ajustable.
- Vide, il commence à charger à partir de 11,5V, mais la charge n'est pas complète : en charge, tout à l'air OK, les barrettes ne défilent plus, mais lorsqu'on l'allume, seules 4 sur 6 barrettes sont présentes.
- Remis en charge sur allume-cigare voiture (12,7V mesuré), il charge : les deux premières barrettes restent fixes, les quatre dernières défilent. Mais lorsque la charge a l'air terminée (les six barrettes sont fixes), elle n'est toujours pas complète : lorsqu'on l'allume, seules 5 sur 6 barrettes sont présentes.
- Remis en charge sur son chargeur (16V), il charge encore : les quatre premières barrettes restent fixes, les deux dernières défilent, et ce n'est qu'après 1h½ - 2h que la dernière barrette cesse de clignoter, la charge étant cette fois-ci complète.
Donc :
- Une recharge sur batterie de voiture ne sera pas complète (entre 1/2 et 2/3 de la capacité totale ?), et d'ailleurs le fabricant vend un adaptateur pour ce faire.
- Attention aux panneaux solaires ; certains sortent du 12V. Les Powerfilms sont donnés, sur le site du fabricant, pour 15,4V : c'est sans doute pourquoi il n'y a pas eu de problème lors du test de sandrine booth.

Pour info, l'intensité de charge maximum mesurée a été de 1,33A à 11,5V. Elle diminue pour des tension plus élevées.

Charge et alimentation simultanée :
Lorsque le PowerGorilla est en charge, la tension de sortie n'est plus ajustable, mais se cale sur celle d'entrée avec un minimum de 16V : alimenté en 12V, il sort du 16V, donc impossible d'alimenter un appareil sur 12V pendant que le PowerGorilla se charge sur un panneau solaire, par exemple.

19 juillet 2010 à 18:15:06
Réponse #8

** Mathieu **


Salut Chat Mauve,
Merci pour ce retour  :up:

On trouve dans le commerce deux modèles de PowerGorilla :
- L'un offre 4 tensions en sortie : 5V-USB - 16 - 19 - 24V
- L'autre, qui est sans doute plus récent, en offre 7 : 5V-USB - 8,4 - 9,5 - 12 - 16 - 19 - 24V

C'est vrai et l'explication est simple : le premier modèle que tu signales est un vieux modèle qui a déjà plusieurs années d'ancienneté et était encore distribué il y a un an.

C'est aberrant je trouve qu'il soit encore disponible à la vente au même prix que le dernier modèle :down:

En fait l'ancien modèle peut avoir un design légèrement différent, mais il peut également être en tout point semblable au dernier modèle, et alors là le seul moyen de les différencier c'est l'emballage qui indique des caractéristiques techniques différentes...


L'ancienne génération de Powergorilla : 
Le bouton est situé en bas, à gauche du logo.


Mais là c'est une question d'honnêteté...
D'un point de vue technique c'est le même produit seulement avec quelques options en moins au niveau des voltages de sortie, et donc ce n'est pas sensé impacter le prix.
Mais franchement : en magasin un produit de la génération précédente normalement il est soldé ou le prix est réévalué à l'arrivée du nouveau modèle, ça me semble plus normal.

Donc faites bien attention quand vous vous équipez à vérifier les caractéristiques techniques du produit que vous achetez.
Le problème est valable également sur les panneaux solaires, et là en trois ans la qualité et le rendement ont bien évolué sur certaines gammes.
Essayez de privilégier le matériel dernière génération, ne serait-ce que pour être sûr de bénéficier de la garantie constructeur.

Pour ce testing, on a effectivement choisi du matos compatible, et dernière génération bien entendu : le Powerfilm 20W et le Powergorilla.

Le Powergorilla fonctionnera très bien également avec le panneau solaire Solargorilla ; un testeur va d'ailleurs publier prochainement un compte-rendu de testing sur cette combinaison.

Mais comme on l'a souligné dans l'article sur les panneaux solaires, s'il est facile de se procurer du matos solaire, cela reste un peu complexe pour le néophyte de bien choisir le matériel compatible, c'est pourquoi il vaut mieux préalablement à tout achat faire un listing des appareils à charger, diagnostiquer le temps de charge moyen disponible sur le terrain et la qualité d'exposition (par exemple 3 heures par jour en fin de journée n'offriront pas le même rendement que 5 heures en plein milieu de journée...), et déterminer un budget.
À partir de là, avec un vendeur sérieux on va pouvoir trouver la configuration qui convient.

Pour ça, notre fournisseur Websolaire.com est super ; certes il n'a pas toujours les meilleurs prix, mais avec lui vous aurez une config solide et adaptée à vos besoins ; il vous orientera, vérifiera les compatibilités, au besoin trouvera les embouts compatibles qui manquent parfois aux packages de base, s'occupera de faire fonctionner la garantie constructeur s'il y avait un problème, etc.

Lorsque le PowerGorilla est en charge, la tension de sortie n'est plus ajustable, mais se cale sur celle d'entrée avec un minimum de 16V : alimenté en 12V, il sort du 16V, donc impossible d'alimenter un appareil sur 12V pendant que le PowerGorilla se charge sur un panneau solaire, par exemple.

Cela m'étonne que l'on ne puisse pas permuter au bon mode comme tu l'indiques, je contacte le constructeur pour faire confirmer.





EDIT: Message édité avec les informations recueillies auprès du distributeur France des Produits Powertraveller pour le Powergorilla.

20 juillet 2010 à 21:10:03
Réponse #9

Chat Mauve


Citer
L'ancienne génération de Powergorilla : 
Le bouton est situé en bas, à gauche du logo.

Alors il y a 3 modèles  ;)
Car celui à 4 tensions que j'ai - brièvement - eu en ma possession était extérieurement totalement identique à celui à 7, avec le bouton à droite de l'écran.
Pour la petite histoire, la belle boite laquée à fermeture magnétique indiquait bien 4 tensions, mais elle était enveloppée dans un film plastique avec une pochette "Document inclus", laquelle contenait les caractéristiques techniques en français... avec 7 tensions.
Ce n'est évidemment pas le revendeur qui est en cause, d'ailleurs il tombait des nues et m'a remercié d'avoir soulevé ce lézard.

Et pendant que j'y suis : mon PowerGorilla-7-tensions fonctionne très bien, mais quand j'appuis sur le bouton pour choisir ladite tension, s'affiche en plus des valeurs de tension le nombre 88 (pas 88v, mais 88 tout seul) Je suis le seul ? Je n'ai pas testé la tension qu'il sortait sur cette valeur, je vais le faire...
... 8,4V
« Modifié: 20 juillet 2010 à 21:27:48 par Chat Mauve »

21 juillet 2010 à 20:20:13
Réponse #10

** Mathieu **


Yes, tu as parfaitement raison, je l'avais signalé d'ailleurs :

En fait l'ancien modèle peut avoir un design légèrement différent, mais il peut également être en tout point semblable au dernier modèle, et alors là le seul moyen de les différencier c'est l'emballage qui indique des caractéristiques techniques différentes...

Le seul moyen de bien différencier les différents modèles de Powergorilla, c'est de vérifier les caractéristiques techniques.

Pour répondre à ton autre question concernant la charge et l'alimentation simultanée sur la batterie Powergorilla, je viens de recevoir la réponse du distri France de Powertraveller :

Citation de: Powertraveller France
Le Powergorilla est fabriqué tel que son voltage de sortie est toujours identique au voltage qu’il reçoit.
Cela veut dire que si l'on branche le Powergorilla sur le Solargorilla (sortie 20V) ou sur le chargeur secteur (16V), on ne pourra pas y brancher simultanément en charge un appareil 12V. Il faudra attendre que le Powergorilla soit débranché de son chargeur.

Donc ça confirme ce point que tu as très bien fait de nous signaler...  :up:

C'est un désavantage qui est lié très certainement au positionnement originel du produit : à la base le Powergorilla a été conçu pour une utilisation nomade pas forcément avec un chargeur solaire ; le panneau solaire Solargorilla n'est apparu que dans un second temps, du coup ils n'ont pas encore optimisé l'utilisation solaire...

Cela-dit, ça reste une batterie très intéressante en terme de puissance/poids/encombrement.

Powertraveller va sortir de nouveaux produits sur des gammes différentes dans les prochains mois, que nous aurons certainement en testing :  



21 juillet 2010 à 22:46:23
Réponse #11

Corin


Et moi, ça fait une heure que je suis branché sur mon Powergorilla, tranquillou, sur la terrasse, à la fraîche, à écouter de la musique et surfer, profitant de la box de mon voisin qui habite à 20 m de là...

Autonomie, autonomie ;). C'est drôlement efficace, ces petites bêtes-là. On en reparle bientôt :).

A+
« Modifié: 21 juillet 2010 à 23:14:59 par Corin »

27 juillet 2010 à 17:25:32
Réponse #12

Znourf


Merci pour l'info.

Effectivement chacun adaptera la configuration panneau solaire + batterie + chargeur universel en fonction de ses besoins.

Si tu te sens de faire un compte-rendu dans la section Matos, je pense que cela intéressera d'autres utilisateurs...

A+ :)

je ne l'ai pas encore utilisé plus que 3 jour , duré que je trouve trop courte pour en faire un bon feedback et review, le moment venu je n'hésiterais pas.

20 août 2010 à 21:34:02
Réponse #13

aquinatis


Chouette Test: ça donne envie; je tombe systématiquement en panne de tout dans mes randos en forêt, dès que j'y passe plus de 24h.

Question qui tue : quel budget pour l'ensemble panneau batterie chargeur de piles et cable (en gros hein, pour avoir une idée "globale")

edit: pardon, la question était un peu bête, je suis allé voir par moi-même, et globalement donc... cela représente une belle somme malgré tout. Il faut vraiment en avoir le besoin, fréquent.

20 août 2010 à 23:24:59
Réponse #14

Corin


Question qui tue : quel budget pour l'ensemble panneau batterie chargeur de piles et cable (en gros hein, pour avoir une idée "globale")

edit: pardon, la question était un peu bête, je suis allé voir par moi-même, et globalement donc... cela représente une belle somme malgré tout. Il faut vraiment en avoir le besoin, fréquent.
La question n'est pas bête. Le Powegorilla, c'est environ 180 à 200 euros. Je teste actuellement le Solargorilla qui a une puissance équivalente au panneau testé par Sandrine et Mathieu. Faut compter environ 170 euros.
Après, pour le reste, c'est selon ton matos. Faut compter 450 euros environ. Tout dépend de ce que tu fais et de ton matos.

A+

23 septembre 2010 à 17:21:44
Réponse #15

KIRIKOU


Bonjour tout le monde,

Un article qui est très intéressant...   :doubleup:  Néanmoins j'ai une question...
Pouvez-vous préciser la marque, le modèle des adaptateurs que vous utilisez et où les acheter pour avoir la configuration, powergorilla rechargé par le panneau solaire powerfilm, s'il vous plait?
Quand vous parlez d'embout quel est le type?

merci d'avance

4 cartons reçus :

1. Panneau solaire pliable Powerfilm 20W + trois cordons adaptateurs

2 cordons à brancher directement sur le panneau solaire :
1 à sortie allume-cigare mâle 12 volts
1 à sortie allume-cigare femelle 12 volts
 
1 cordon intermédiaire pour adapter le Powerfilm 20W au Powergorilla :
Allume-cigare femelle + embout pour raccorder au Powergorilla. Ce cordon permet de faire la liaison entre l'un des cordons cités ci-dessus et le Powergorilla.

23 septembre 2010 à 17:48:53
Réponse #16

** Mathieu **


Bonjour Kirikou

Beaucoup de matériels pour le solaire - panneaux, batteries - sont compatibles à condition d'avoir les bons embouts et câbles fournis à l'achat.

Si la bonne connectique n'est pas fournie d'office, cela peut devenir un véritable casse-tête pour se procurer les embouts et câbles compatibles.

C'est la qualité du service client apportée par WEBSOLAIRE qui en trouvant le câble qui va bien nous a permis de pouvoir associer ces matériels afin de les utiliser ensemble.

En effet, ni Powerfilm, ni Powergorilla ne fournissaient de câble permettant de faire fonctionner le panneau avec la batterie - et pourtant, ils sont bien fournis avec de nombreux câbles et embouts...

WEBSOLAIRE connaissait notre projet, il avait le matériel en stock, il a donc fait une recherche parmi ses fournisseurs pour trouver un câble compatible, il a testé ce câble avec le matériel avant de nous l'envoyer afin de vérifier que tout fonctionnait bien, et en effet cela marchait impeccable  :up:

N'hésite pas à les contacter : ils sont super sympa et sauront te conseiller et trouver le matériel sur-mesure dont tu as besoin.

A+

24 septembre 2010 à 09:19:25
Réponse #17

sandrine booth


Salut Kirikou,

Tout a été dit par Mathieu :).
Le mieux est de trouver le détaillant à qui tu vas pouvoir expliquer ton projet et qui, en fonction du matériel que tu auras besoin de recharger, t'orientera vers les bons produits. Comme ça pas de mauvaise surprise! Et c'est vrai que chez websolaire ils ont été très pros, ils nous ont fourni exactement ce dont on avait besoin (capacité du chargeur, cables, embouts...) en fonction de l'utilisation qu'on allait faire de l'ensemble. La mise en oeuvre a été ensuite d'une facilité déconcertante.
à+
Sandrine :)

24 septembre 2010 à 16:07:02
Réponse #18

KIRIKOU


Merci à tous les deux...

J'ai pris contact avec eux et ils sont géniaux... même une commande de faite...


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité