Nos Partenaires

Auteur Sujet: Enfants et arts martiaux / self-défense / sports de combat  (Lu 5859 fois)

16 août 2007 à 15:43:44
Lu 5859 fois

cubitus


Salut !

Suite à un autre post, je me posais la question suivante : ceusse qui ont des gamins, est-ce que vous leur apprenez des techniques de défense que vous connaissez, oui/non, pourquoi, à partir de quel âge, etc...

Personnellement, j'ai deux garçons de 6 et 8 ans. J'ai commencé à leur apprendre des mouvements de kung-fu dans un but "développement physique et mental" à partir de 6 ans.
Depuis cette année le grand vient au cours de kung-fu, et aime bien ça. J'aborde doucement le combat dans une optique "jeu" en insistant bien sur la dangerosité et le côté "juste pour se défendre ou défendre quelqu'un".

Et vous ... ?
La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

16 août 2007 à 16:09:29
Réponse #1

DavidManise


Moi, pour résumer, je dis "t'as le droit de frapper seulement pour te défendre... quand t'as peur, pas si t'es fâché"... 

Les miens ont commencé à aquérir les techniques et les principes de base au compte goutte dès qu'ils ont eu 2-3 ans.  Mathéo, a 5 ans, est déjà capable de bien coordonner la poussée des jambes, la torsion des jambes et l'extension du bras.  Il a peu de puissance, parce qu'il pèse environs 18kg tout mouillé, mais ça viendra :)

Pas de prise de tête, pas de cérémonie...  Juste du jeu de baston de base, avec un truc glissé ici ou là de temps en temps, simplement.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

16 août 2007 à 16:16:01
Réponse #2

cubitus


Moi, pour résumer, je dis "t'as le droit de frapper seulement pour te défendre... quand t'as peur, pas si t'es fâché"... 

Très bon le rapport avec les émotions... bien vu !  :doubleup:
La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

16 août 2007 à 16:28:13
Réponse #3

Fox


Je suis convaincu que la gentille baston entre gosses est très pédagogique, même si culturellement des génération d'enfants ont subit le "jeux de mains, jeux de vilains" et n'ont pas pu s'épanouir dans ce domaine... Je pose la question aux parents du forum (eh non, j'ai pas de mioches..) à quel moment stoppez vous "l'épanouissement"  :D Ca doit pas être facile, surtout avec les enfants des autres.. Et surtout quand on pense que son rejeton a raison..
Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

16 août 2007 à 16:44:40
Réponse #4

cubitus


Bah avec les mioches des autres, j'ai tendance à arrêter tout de suite... non pas que je craigne qu'il arrive quelque chose au gosse, mais j'ai plutot peur de la réaction des parents !

Avec les miens, je laisse courir, en leur disant "venez pas pleurer si vous vous faites mal, quand on joue à la bagarre, c'est la règle"... ils s'arrêtent d'eux-même quand ils ont marre de "manger"... En fait il s'agit de combat rituel, il n'ont aucune intention méchante entre eux, ils jouent comme les animaux.
La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

02 septembre 2007 à 19:09:04
Réponse #5

thomas09


salut


Citer
Je pose la question aux parents du forum (eh non, j'ai pas de mioches..)

ben moi mon pere il peut pas repondre mais je reponds à sa place il ma appris a me defendre, façon violente ( il me peté  pas le nez  ;D vous l'auriez compris mais violente quand meme ) et il a arrété de m'apprendre à me defendre au moment au je lui ai fait mal ( coup dans le foie { pas très sport mais bon  :doubleup: } ensuite il est tombé à genoux ) c'était il y a deux ans. Maintenant je mesure 35 cm et 25 kilo en plus. Et pour repondre à une question il ma appris à me defendre dans l'optique defendre ma famille rien d'autre.

02 septembre 2007 à 21:28:04
Réponse #6

clems


 
Salut a tous,

Avec mon fils de 5 ans, on adore ça jouer a la bagarre et effectivemment j'essaie a chaque fois d'enseigner 2 ou 3 bricoles, dabord se proteger, je lui montre comment on se met en garde avec ses poings, comment bouger, esquiver, parer, mais faut pas que ça dure trop, la theorie c'est bien mais lui ce qu'il aime c'est se rouler par terre et m'affronter au corps au corps, dans une forme de  lutte.

Le plus important a lui apprendre c'est naturellement de ne pas se battre, ou seulement pour se defendre et d'apprendre a  trouver d'autres solutions pour regler les conflits...dur, très dur.  Tom par exemple est bagareur, les instits se plaignent de temps en temps, et je me sens un peu responsable. Peut etre que nos bagarres le desinhibe et qu'il a l'impression que c'est une forme de communication normale, malgré mes recommandations répétés, " on ne joue a ça qu'avec papa et pas avec ta soeur ", " tu frappes que si tu es attaqué et que tu ne peux pas partir ".

En tout cas pas question pour moi d' y mettre un terme, ce sont des supers moments, des franches rigolades et au final toujours un gnon qui fait plus mal que les autres et qui fait declencher les larmes.

J'ai pas fait de difference avec sa soeur qui a un an de plus mais ça la botte pas plus que ça, je ne lui sent pas du tout cette agressivité qu'il ya chez Tom.

Voila pour ma petite experience,

A plus,

Clems






03 septembre 2007 à 12:33:36
Réponse #7

French Kiss


Je pense que c'est tres different d'un gamin a l'autre, dans tous les cas il faut faire attention a ce que la bagarre avec papa (ou maman) reste un jeu occasionnel, pas que ca devienne un defoulement normal ou un challenge a l'autorite. Entre gosses, c'est autre chose mais je tacherai de lui faire garder a l'esprit ce que David a tres bien formule: la boite a baffes, tu l'ouvres quand tu as peur, pas quand tu es en colere.

Le mien est encore trop jeune pour jouer a la bagarre (il a pas encore toutes ses dents  :D ), mais il a deja un bon de jeu de jambes pour le travail au sol  8)
"En cas de morsure de vipère, sucez-vous le genou, ça fait marrer les écureuils." extrait de l'Almanach de Desproges

21 septembre 2007 à 20:08:36
Réponse #8

valentin.r


Salut moi j'ai fait 6 ans de judo au debt j'aimais bien  :doubleup: et apres sa ma taper sur le system :down: il sagit juste de faire tomber et apres il y a les katas c'est pour se defendre donc le judo  :up:

22 septembre 2007 à 00:56:54
Réponse #9

Eric Lem


... apres il y a les katas c'est pour se defendre donc le judo  :up:

Je suis pas sur d'avoir compris le sens de la fin de ta phrase Valentin, mais bon...

Je suis assez d'accord, au-delà des conseils donnés sur la façon de se comporter soi-même avec son enfant (j'en ai pas encore mais à vous lire l'envie commence à arriver  :-\), je pense que le judo ou le karaté dans un premier temps ça le fait...

Moi j'ai commencé par le karaté... à 7 ans... j'étais gros, gras et on se bousculait pas dans la cour de récré pour être mon pote...
Le karaté m'a permis de prendre une vache de confiance en moi, ça m'a aussi permis de me sortir du régime Chips-Coca-Dorothée-à-la-TV... tout ça sans rentrer dans un système qui m'aurait mis en danger physiquement (la Thaï ou le NHB à 7 ans , c'est limite...).

Bon, j'ai ramé pendant une dizaine d'années au Shotokan... quelques compèt' avec plus ou moins de succès, je suis pas trop mauvais, mais j'ai pas envie de faire les efforts demandés pour devenir "bon"... puis j'ai senti que c'était pas trop ma voie...
17 ans, l'âge ou on commence à se poser beaucoup (trop) de questions...je me demande ce que j'ai envie de faire, le côté académique du Karaté me gonfle, mais j'ai pris gout au combat, alors je me cherche...

Thaï, Kick, boxe... je goute un peu à tout ce que je peux trouver dans mon bled, j'en prends (beaucoup ;D ) et j'en mets (pas mal, merci  ;D)
Le temps des premières bagarres de gamins, la testostérone qui commence à rentrer et on commence à se prendre pour un cador...

Puis vers 18 ans, je découvre le krav (qui venait tout juste d'arriver en Belgique) et je me prends une claque monumentale...
Toutes mes certitudes sur le "combat de rue" sont remises en question, je découvre une autre dimension...
Commence un long parcours avec plein de joies et aussi pas mal de déceptions face à la "commercialisation" d'un système très bien foutu et le rejet de certains "idéaux"... mais plusieurs rencontres (dont 2 en particulier qui se reconnaitront) qui seront déterminantes.

Le prochain fait marquant c'est la rencontre avec ce vieil échalat de Fred...
C'était à Nancy (et non pas SUR Nancy  :sneaky: ) , m'en rapelle comme si c'était hier...  ;D
Si le krav m'a mis une grosse baffe, Fred m'a mis la baffe ET le revers  :lol:... d'ou re-remise en question de tout ce que je prenais pour certain et décision immédiate de ne plus rien tenir comme tel...
On est tous les 3 (Rod, Le Lapin et moi) scotchés et on se dit le soir même que si on se fait chier dans les Zartmartiaux depuis si longtemps, c'était pour faire exactement CA !

Et depuis, il y a "l'émergence" de l'ACDS dont les stages parisiens deviennent THE place to be pour les amateurs de vraie self.
Puis la création de notre bébé  (:love:) l' ACDS-Belgique...
Plus de dizaines de rencontres avec des personnes toutes plus formidables le unes que les autres (je vais forcément en oublier, donc j'en cite aucune...)

Franchement, et même si ça fait un peu immodeste, si j'ai un gosse un jour, je lui souhaite d'avoir un parcours martial aussi intéressant que l'est le mien...
Que ça lui en apporte autant dans sa vie que ça en a apporté dans la mienne et que ça lui permette de rencontrer des personnes aussi géniales que celle que j'ai rencontré jusqu'à maintenant... je ne peux rien lui souhaiter d'autre.

Rico (nostalgique tonight)
Peace,

Eric.
*********************************
"...everyone's got their path brother.... choose wisely." - R. Dimitri
"La "baffe de gitan" j'imagine la grosse baffe de cow boy : c'est un moyen de dialogue qui peut permettre la syntonisation." - Kilbith


http://www.acdsbelgium.org/

26 septembre 2018 à 13:58:40
Réponse #10

fabien8242


salut à tous,
je déterre un post sur le sujet des enfants et de la self-defense.

J'ai acheté et lu récemment "le guide du Kid" de Robert Paturel et Pascal Bitot-Panelli. Je le trouve assez bien fait, et pas forcément que pour les "kids" d'ailleurs.

Il aborde beaucoup de sujets, en partant de valeurs simples, comme le respect, être un bon citoyen etc..., jusqu'au terrorisme, la pédophilie ou le harcèlement sur les réseaux sociaux... Il y a pas mal de situations concrètes et de solutions sur la façon de les aborder. Je trouve que c'est un très bon support.

Le style d'écriture ressemble à un dialogue entre un père et un(e) adolescent(e). C'est un livre qu'il me semble intéressant de "co-lire", pour en faire un support de discussion.
Ou bien, cela peut être un support "pour l'adulte", dans lequel il pourra piocher au compte-goutte dans sa relation à ses enfants (c'est plutôt mon approche depuis que j'ai des enfants : saisir les occasions pour amener un enseignement, qu'il soit du côté de la connaissance, du savoir-faire, du savoir-être...).

Aujourd'hui, ma fille de 7 ans voulait jouer à la bagarre après le repas de midi (il y avait un peu d'opposition de sa part à débarrasser son coin de table... ;#). Du coup, elle s'est esquivée en mode "'ninja" et m'a sauté dessus quand je suis venu la chercher  ;D (c'est ma fifille à moi  :love:).

bref, on a commencé quelques échanges de frappes libres, plus en mode "pugilats rigolo" que quelque chose de structuré (tout en restant en-dessous du seuil de douleur hein... n'appelez pas tout de suite l'ASE !). Sa soeur de 4 ans a déboulé (après avoir débarrassé son assiette...) pour la défendre.
On s'est bien marré !

Et du coup, j'en ai profité pour leur expliquer 2/3 trucs comme :
- la différence de force entre un adulte et un enfant (toujours au désavantage de l'enfant)
- la différence de force entre les bras et les jambes (donc privilégier les coups de pied, protégés par des chaussures, dans les tibias et pas les frappes de m*rde avec les bras tout mous, et non protégés en plus !...)
- l'importance de protéger sa tête, de ne pas se laisser attraper, de s'enfuir dès qu'on le peut, de ne pas laisser son copain ou sa soeur se faire entraîner...

Elles ont adoré mettre leur chaussure et constater la différence de réaction de papa entre une claque dans le ventre et un bon coup de pompe dans le tibia !  ;# (faut savoir souffrir pour la bonne cause)

Au final, on a fait un petit jeu de rôle dans lequel j'incarnais le bon pervers à 2 balles ("dis petite, t'aurais pas vu mon chien? je crois que je l'ai perdu... etc...).
Elles ont appris à dire "non", "on doit rester ici pour attendre nos parents... qui ne vont pas tarder à arriver d'ailleurs..." et à s'enfuir et/ou se battre si cela va plus loin, et rester ensemble !
Là elles sont en train d'écrire et de dessiner pour faire mon signalement !  ;D

Un enfant averti en vaut deux !  ;)

Fab
"l'humour, c'est comme les essuies-glaces, ça n'arrête pas la pluie mais ça permet d'avancer"

26 septembre 2018 à 16:22:40
Réponse #11

Merlin06


Merci du partage et d'avoir fait remonter ce fil.
Je commence à avoir quelques jeunes gens dans mon entourage et l'approche classique pour adulte n'est pas tout à fait adaptée, ça me donne des pistes.
L'âme sûre ruse mal. ;)

26 septembre 2018 à 16:55:40
Réponse #12

Baptistator


Tiens ça me rappelle ma filleule de 4ans qui après que j'ai kidnappé sa peluche pour la forcer à ranger ses jouets m'a dit texto "on négocie pas avec les terroristes" avant de me coller une béquille dans le tibia...

On sent que le papa est un ancien para...

26 septembre 2018 à 18:29:48
Réponse #13

fabien8242


Tiens ça me rappelle ma filleule de 4ans qui après que j'ai kidnappé sa peluche pour la forcer à ranger ses jouets m'a dit texto "on négocie pas avec les terroristes" avant de me coller une béquille dans le tibia...

On sent que le papa est un ancien para...

Ah oui en effet !!  :blink:  ;D
"l'humour, c'est comme les essuies-glaces, ça n'arrête pas la pluie mais ça permet d'avancer"

28 septembre 2018 à 13:23:38
Réponse #14

a.blabla


Je pense que ça dépend de l'enfant.

J'ai une fille de 10 ans et un garçon de 7 ans. Les deux aiment jouer à la bagarre, mais ont des réactions différentes. Je leur ai montré un peu de ce que je connais mais ça ne va pas très loin :garde, coups de pied simples, idem pour les coups de poing)

De façon indistincte je leur ai donné le processus suivant en cas d'ennui avec un copain :

1. Demander au copain d’arrêter d'embêter au moins trois fois...
2. Recherche d'un adulte référent (instituteur, ATESM, famille...) s'il continue
3. Un coup pour arrêter le souci
4. Un second coup si besoin pour avoir le temps de fuir.

Ma fille l'a appliqué une fois vers 7/8 ans : un p'tit gars qui jouait un peu trop à "touche pipi" : il a découvert qu'il avait des organes sexuels externes fragiles  :D Bien évidemment elle s'est faite engueulée par les instits... mais pas par moi.

Pendant les jeux, ma fille a toujours eu peur de faire mal et a toujours fait attention. De façon générale, elle ne se bat pas.

Mon gars, c''est une autre histoire. Il est plutôt violent, envers lui-même et envers les autres dès qu'il est frustré... et il a une énergie sans fin.

Au début je jouais souvent à la bagarre avec lui pour tenter d'évacuer ça (et lui ne fait pas attention,  il pourrait me casser le nez si je fais pas gaffe  ;# ). Mais ça n'a fait qu'entretenir un climat violent. J'ai donc presque totalement arrêté (ça doit se compter à 1 fois par mois) et  son comportement s'est amélioré, même s'il cherche la confrontation en quasi permanence (il négocie tout). Et au rugby, il a beau être le plus petit en taille il n'a pas peur d'aller au contact pour plaquer...

Du coup, autant ça ne me dérangerais pas de mettre ma fille à un sport de combat, autant, je ne le ferai pas pour mon fils... pas maintenant en tout cas.

28 septembre 2018 à 20:50:37
Réponse #15

fall7stand-up8


Bonsoir à tous

Mon témoignage pour vous dire que tout dépend de quoi on parle.
Si on parle de savoir se défendre peut être que quelques principes de base montrés par papa ou maman et quelques mises en situation suffiront. et peut être aussi que les arts martiaux traditionnels ne sont pas la panacée.

Si on parle de la construction d'un individu avec des valeurs axées sur le respect de l'autre et le dépassement de soi alors il faut regarder du côté des sports comme le karaté le judo l'aïkido la boxe la BF le kung fu etc etc...

C'est mon parcours de vie et de parent qui m'amène à penser comme ça.
Je me suis construit à travers le karaté shotokan que j'ai pratiqué assidument de 10 à 18 ans.

Cela m'a occasionné quelques sévères désillusions sur mon invincibilité dans la rue :down:
mais la discipline et la rigueur que j'y ai apprises m'ont permis de traverser quelques épreuves de vie et aujourd'hui encore me guident dans mon rôle de père.

Je n'ai pas poussé mon fils vers le karaté mais je persiste à croire que certaines structures de krav maga comme ikmf souffrent d'un manque d'éthique qui ne convient pas à l'éducation d'un enfant (telle que je la conçois) même si leurs techniques de combat sont plus proches de la réalité que les AM traditionnels.
Après je fais la moral à personne, je dis juste qu'il y a des trucs qui apprennent à se battre et d'autres qui apprennent à grandir et que j'ai pas encore trouvé un truc pour mon fils qui fasse les deux


29 septembre 2018 à 08:56:58
Réponse #16

Tompouss


Je suis licencié à la fédération européenne de Krav Maga (oui il y a différentes écoles et des guéguerres). J'avais cessé de pratiquer un bout de temps à cause du boulot (ou de ma connerie à ne pas m'accorder le temps plutôt).

À Strasbourg les cours sont accessibles dès 12 ans (avec accord des parents) et la discipline est au rendez vous, et quand quelqu'un fait des écarts (blabla ou autre) c'est tout le monde qui paie (pompes, burpees, gainage...)

En plus de ça lors de chaque séance ou presque il y a un petit focus sur des moyens d'éviter la confrontation. Sans tomber dans les stéréotypes de bisounours, les gens apprennent que parfois il vaut mieux taper le premier (agression sans fuite possible et où l'on sait que l'agresseur va passer a l'attaque tôt ou tard).

Bref perso si j'avais des enfants c'est typiquement le genre de structure où je serai confiant de les laisser  ;)

Avant 12 ans par contre pas d'idée, la boxe française probablement, quand j'étais gosse c'était aussi bien structuré et discipliné.

29 septembre 2018 à 09:23:46
Réponse #17

Hurgoz


Yo,

Pour amener un autre point de vue: il m'arrive, dans mon club, d'avoir à enseigner à des jeunes (pas en dessous de 14ans, certes). Déjà là, le premier heurt se fait par rapport à l'utilisation de notre propre corps et son placement dans l'espace. Ca se voit moins chez les adultes qui ont plus d'expérience et plus de défauts aussi à corriger, mais pas "d'ignorance".

Après, on le voit surtout chez les adultes, il y a une véritable appréhension du contact physique chez beaucoup, et on est donc forcé de mettre en place des modules à l'échauffement pour aborder le sujet de façon ludique.

Après, il y a toute l'appréhension de faire mal et d'avoir mal, ce qui là aussi ne peu passer que par l'expérience...

Du coup, en matière d'école de vie, je pense que les disciplines abordant aussi bien les techniques pied-point que le grappeling ouvrent ces enseignements, bien avant la SD, qui "n'a pas" ces aspects pédagogiques dans son cahier des charges.

My 2cts

Tcho

Hugo
« Modifié: 29 septembre 2018 à 09:30:41 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

29 septembre 2018 à 18:01:21
Réponse #18

fall7stand-up8


Je rejoins tout à fait Hurgoz dans l'aspect à la fois psychomoteur et appréhension du contact et cela m'amène à regarder dans la direction du judo qui par son aspect "gymnique" avec les chutes et les rotations permet un bon repérage du corps dans l'espace. l'autre aspect positif du judo c'est que l'on n'a pas à freiner une frappe comme on le fait en karaté et que le contact est permanent avec l'adversaire.
Pour ces deux raisons je pense que, pour les enfants, commencer les AM par le judo peut être très educatif. quitte par la suite à bifurquer vers d'autres pratiques.
Les karatékas (dont je rappelle que j'ai fait partie) ne savent pas tomber, rouler, plonger....
N'oublions pas que la pratique d'un ou plusieurs sports chez les enfants participe à son développement et que l'efficacité en terme de combat réel n'est qu'un des aspects de ce ce cette pratique va lui apporter.

Il y a de nombreux transferts entre les différentes activités physiques.
Dans ma pratique quotidienne de maître nageur je me heurte à des enfants qui à 11 ans n'arrivent pas à apprendre l'immersion en  canard tout simplement parce qu'ils ne savent pas faire une roulade avant......

Cela m'a amené à penser que le premier sport qu'on devrait faire pratiquer aux enfants (maintenant qu'ils n'ont plus le droit de jouer dehors et de grimper aux arbres) c'est la gym et que ça les préparera à toutes les autres activités.


30 septembre 2018 à 00:31:40
Réponse #19

Hurgoz


+1 pour le judo

Qui apprend en effet à chuter, ce qui, bien avant les problèmes d'agression, etc, verra tout un domaine d'application dans la vie quotidienne, notamment arrivé à la période "scooter" ;)

Après il y a tout le gainage profond que la pratique va permettre de développer, surtout avec le travail au sol.

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

30 septembre 2018 à 08:52:47
Réponse #20

Merlin06


Après, on le voit surtout chez les adultes, il y a une véritable appréhension du contact physique chez beaucoup, et on est donc forcé de mettre en place des modules à l'échauffement pour aborder le sujet de façon ludique.

Après, il y a toute l'appréhension de faire mal et d'avoir mal, ce qui là aussi ne peu passer que par l'expérience...

Du coup, en matière d'école de vie, je pense que les disciplines abordant aussi bien les techniques pied-point que le grappeling ouvrent ces enseignements, bien avant la SD, qui "n'a pas" ces aspects pédagogiques dans son cahier des charges.
Dans chacune de mes formations SD je propose un exercice de prise de contact physique(garde instinctive avec le partenaire qui viens frapper/bousculer/coller), je fais même fermer les yeux après quelques minutes pour créer une forme d'acclimatation au contact physique non désiré.
Les résultats sont parfois impressionnants.  ^-^ :o >:( :lol:
L'âme sûre ruse mal. ;)

09 octobre 2018 à 08:23:20
Réponse #21

ckone


Hello
Mon fils de 9 ans a fait 4 ans de judo... donc initier très tôt...

Je trouve que le judo est bien surtout pour prendre conscience du contact physique et la confrontation...

Après pour la self bof bof
J'en ai fait aussi dans le passé, et aussi boxe / krav / systema / thai ...


Et à mon humble avis, la meilleure disciple reste la boxe anglaise car elle t'apprend, dans le respect de l'adversaire, à gérer la distance, et les combats sont une véritable partie de jeu d'échecs ou il faut savoir s'adapter constamment...

Moins traumatisans pour les articulations que la thai, plus facile que le systema, et moins bourrin que le krav...

Meme si je n'ai fait de la thai que 2 ans, c'est la discipline que je trouve la plus efficace malheureusement tibia et cuisses prennent cher...

09 octobre 2018 à 10:00:42
Réponse #22

Kilbith


Je trouve que le judo est bien surtout pour prendre conscience du contact physique et la confrontation...

Après pour la self bof bof
J'en ai fait aussi dans le passé, et aussi boxe / krav / systema / thai ...


En ce qui concerne l'éducation des enfants....

Je m'intéresse un petit peu à ces sujets depuis assez longtemps et avec un peu de recul il me semble que le judo moderne est une excellente pratique pour les enfants et une très bonne base pour la "SD".

en revanche, si on ne prend en compte que les méthodes sportives actuelles (dont celles que tu cites) elles ne me semblent pas très utiles pour la SD et encore moins pour la SP.

Du moins elles ne sont pas plus utiles que n'importe qu'elle activité physique développant la force, l'adresse et l'agilité et l'assurance. Certes, elles apportent un plus en terme de dispute/rixe ou de confiance en soi....mais justement cette confiance en soi peut se montrer contre productive.

Avec le judo moderne pratiqué comme enfant on se développe physiquement sans (trop) se détruire physiquement et on assimile des bases : utiliser son corps intelligemment, le contact, tomber, continuer le combat au sol.

Et comme il est difficile de se prendre pour un "super héros" on reste modeste et on évite de s'exposer inutilement. Ceci dit on acquière tout de même de quoi faire face aux emmerd* de l'école.


A cela s'ajoute que les "profs de judo" ont souvent un vrai bon niveau, de l'expérience, s'appuient sur une méthode éducative ayant fait ses preuves et que l'organisation régissant le judo en France opère un filtre technique réel. Ce n'est pas le cas pour toutes les pratiques, or on parle de pratique pour de jeunes enfants... 


Une fois ces bases assimilées, et le judo permet qu'elles de s'y mettre  facilement très tôt dans la vie et durant de nombreuses années, il me semble qu'il est possible d'aller plus loin si le désir se fait jour quand on arrive à l'âge d'homme.

Sur cette base, solide et moins trompeuse que d'autres, on peut  développer de la SD/SP, si on le souhaite.

Mes deux balles, aucune polémique ou esprit de critique vis à vis des belles disciplines que tu as citées et que j’apprécie. 
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

09 octobre 2018 à 10:18:25
Réponse #23

ckone


 :)
Yes aucun problème on a le droit de pas être d'accord  ;D

Perso le fait de pratiquer la boxe m'a surtout appris a être humble et moins tête brulée et cette discipline peut s'apprendre, selon les clubs, dès 7 ans !

Il n'y a pas de discipline parfaite pour la self (mis à part le 1000 m haies...) et le judo est remplie de qualités.

Le tout est de pratiquer une discipline qui plaise à l'enfant  :doubleup:

09 octobre 2018 à 10:55:43
Réponse #24

Tompouss


Et à mon humble avis, la meilleure disciple reste la boxe anglaise car elle t'apprend, dans le respect de l'adversaire, à gérer la distance, et les combats sont une véritable partie de jeu d'échecs ou il faut savoir s'adapter constamment...

Pour un "jeune" enfant pourquoi pas, mais une fois en phase "ado" je pense que c'est contre productif, en boxe (pour en avoir faire un certain nombre d'années) on cherche surtout à marquer des points, on opère moins ce transfert de masse qui transforme un coup de poing en "patate de barbare". En bref on s'habitue à ne pas utiliser le max de sa force lors du coup (pour gagner en vitesse d'exécution et enchaîner plus de frappes et donc plus de "points"). C'est contre productif dans une optique de combat réel.

En plus on s'habitue à frapper avec les poings fermés et des jolis gants qui protègent bien, le bon moyen pour se casser la main là où d'autres disciplines t'auraient appris à varier les positions (frappes mains ouvertes au visage par exemple) ce qui évite de se péter la main au premier assaillant et de se retrouver con quand son copain s'en mêle (parce que les emmerdes volent toujours en escadrille et qu'un TdC qui va venir provoquer a souvent ses copains avec lui).

Troisième point on s'habitue à combattre dans un "cadre" et à penser selon ce cadre, hors dans la "vrai" vie il n'y a pas de cadre, on se touche pas les gants avant de commencer, on peut saisir un objet qui traîne et s'en servir comme arme, on peut se faire frapper aux yeux ou aux parties...

Si par "enfant" tu considères 12 ans et moins, ouais boxe et judo pour apprendre sans se faire trop mal. Après je pense que les disciplines de self et ancrées dans des situations réellement possibles seront plus utiles le jour où la m*rde touche le ventilo.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité