Nos Partenaires

Auteur Sujet: Walkstool Comfort 45 - www.walkstool.com [TEST DM]  (Lu 12977 fois)

11 juin 2010 à 10:10:57
Lu 12977 fois

sandrine booth


WALKSTOOL COMFORT 45 L




Site de la marque : Walkstoolhttp://www.walkstool.com
Données constructeur : Walkstool Comfort 45http://www.walkstool.com/uk/product/indexframe.html


LA TESTEUSE
Femme 37 ans. 1M63, 48 kg.
Activités : photographe nature. Je consacre beaucoup de temps à l'observation et à la photographie animalière.
Ce sont des activités où l'on reste très longtemps assis et où un bon siège, confortable et fiable, est loin d'être un luxe.


LE PRODUIT
Les sièges Walkstool ont déjà fait leur réputation pour bon nombre d'activités nature, comme la chasse, la pêche, la photo animalière mais aussi le camping.
Ils se présentent comme des sièges solides, avec plusieurs modèles disponibles, aux hauteurs et largeurs variées, et peuvent donc être utilisés par tout le monde.
On trouve des modèles basiques, utilisables par tout un chacun, et d'autres spécialement conçus pour les personnes de grande taille, et pouvant supporter jusqu'à 250 kg, les modèles « Comfort ». C'est un siège de cette dernière gamme, le « Walkstool Comfort 45 », que j'ai pu tester, même si ni ma taille ni mon poids ne le justifiaient à première vue...

Description
- Le siège Walkstool Comfort 45 se présente comme un tabouret pliant 3 pieds, à ouverture instantanée.
- Les pieds télescopiques sont en aluminium, avec une bague de sûreté et des embouts stabilisateurs antiglisse en caoutchouc épais.



- La toile d'assise est en polyamide imputrescible, résistant à la déchirure. Elle semble d'une solidité à toute épreuve.



- Le siège peut être utilisé avec deux hauteurs possibles : la position haute, standard et très confort.
Mais aussi une position basse, que l'on peut adopter en s'asseyant sans déployer les pieds télescopiques.
- Le siège dispose d'une sangle qui se ferme par pression et permet de maintenir le tabouret replié.
- Il est livré dans une housse de protection noire, avec cordon de serrage.



- Poids: 725 g

Ce qui frappe dès le déballage, c'est l'impression de solidité de l'ensemble : que ce soit au niveau de la toile, de la largeur des pieds, des embouts bien épais, et des finitions irréprochables, tout respire la robustesse et inspire confiance.

Utilisations recommandées
Selon la marque, le Walkstool Comfort 45 est un siège d'appoint qu'on peut emporter partout, que ce soit en utilisation outdoor (camping, chasse, pêche, golf, photo...), loisirs plus urbains (concerts...) ou utilisation professionnelle. Ses avantages sont : son confort, sa robustesse, mais aussi sa facilité de mise en place.


POINTS TESTÉS
J'ai testé ce siège essentiellement dans deux types de conditions : pour l'observation et la photo animalière, avec de très longs moments d'immobilité sur le tabouret, et en bivouac pour cuisiner et manger, donc des moments moins longs, mais avec d'avantage de mouvements de rotation.

1.  Le confort
C'est le point mis en avant par la marque et dès qu'on s'assoit dessus, on comprend pourquoi : avec son assise large et sa grande stabilité (que j'évoquerai plus bas), le Walkstool Comfort 45 est de loin le siège le plus confortable que j'ai pu essayer. J'ai fait plusieurs affûts qui ont duré plus de quatre heures, avec une immobilité quasi totale, sans ressentir les tensions dans le dos et les crampes dans les jambes dont j'avais déjà souffert avec d'autres sièges.
Or que ce soit pour l'observation animalière, la chasse, mais aussi tous les domaines où il est indispensable de se camoufler, le confort est un ingrédient indispensable : on n'est pas discret si l'on est inconfortable. Car si l'on est inconfortable, on bouge. Et si on bouge, on est repéré.
Un siège qui tient la route au niveau du confort, c'est tout sauf un luxe.


Plusieurs heures d'affût ont été nécessaires avant que cette aigrette ne s'approche suffisamment prêt pour permettre cette photo. Pendant cette attente le confort est primordial.

2.  La stabilité
J'ai testé la stabilité du Walkstool Comfort 45 sur des terrains variés (herbe, boue, neige, dalle de pierre), allant de plat à assez pentus.

- En terrain plat, la stabilité est excellente sur l'herbe, et reste très bonne sur la neige et la boue (avec un petit moment de flottement au départ le temps que les embouts soient bien calés).
Les embouts en caoutchouc jouent très bien leur rôle et absorbent une partie des irrégularités du sol. Ils sont suffisamment larges pour ne pas trop s'enfoncer dans la boue.
Ils s'enfoncent plus dans la neige, mais sans que cela n'affecte la stabilité de l'ensemble.
J'ai été aussi très agréablement surprise lorsque j'ai posé le siège sur une dalle de calcaire, en bordure de falaises, lors d'une journée d'observation de vautours. La mise en place a été moins rapide que pour les autres terrains, mais après quelques secondes pour bien caler les trois pieds, ça n'a plus bougé.


Posé sur une dalle de calcaire, le siège reste stable, et moi sereine malgré la proximité du vide...


Même journée... Après de longues heures d'observation des vautours fauves, j'ai eu droit au spectacle de ce couple de percnoptères dans la lumière basse de fin de journée.

- Sur terrain un peu pentu, le siège perd assez vite en stabilité, mais reste utilisable : il faut simplement compenser avec les jambes, faible effort, mais qu'on ne peut envisager de faire durer des heures, car la position finit par devenir assez inconfortable. Pour cette raison, on préfèrera des terrains plats.


Cuisine en bivouac : là encore, la stabilité du Walkstool Comfort 45 est appréciable...

3.  La Solidité
J'ai déjà évoqué la solidité de la toile, l'épaisseur des pieds en alu et la largeur des embouts. Vu mon poids, je n'ai pas pu mettre le siège à rude épreuve au quotidien. Pour le pousser un peu tout de même, nous nous sommes assis à deux dessus mon mari et moi-même (en tout 125 kg environ) sans que le système ne montre le moindre signe de défaillance, ce qui est logique vu qu'il est conçu pour supporter 200 kg.
La bague de sûreté avec le système auto-bloquant des pieds en position dépliée a l'air parfaitement fiable (attention de toujours bien vérifier que le système auto-bloquant est enclenché avant de s'asseoir).
La toile résiste très bien à l'humidité et sèche très vite une fois mouillée : lors d'un séjour en Camargue, j'ai plongé le siège dans l'eau d'un marais et je l'ai laissé ensuite plusieurs jours dehors dans un air très humide sans remarquer le moindre signe de dégradation. La toile résiste aussi aux types d'agressions courants (boue, accrocs...). Il faut vraiment le vouloir pour la déchirer !

4.  Les deux positions haute et basse
La position de base est la position haute, pieds télescopiques sortis : c'est la position la plus stable et la plus confortable. Mais pour certaines situations, on peut lui préférer la position basse, pieds télescopiques rentrés : ce fut mon cas pour certaines séances photos, où je voulais rester le plus discrète possible, en me cachant dans des herbes par exemple.
Cette position fait perdre beaucoup en stabilité : il faut compenser avec les jambes pour trouver un point d'équilibre, mais une fois ce point trouvé, j'ai pu rester ainsi un bon moment (environ 1 heure). Dans l'observation animalière, c'est donc une position qui présente un intérêt certain, quand on ne peut pas se cacher dans une lisière ou au milieu d'arbres, et qu'on se retrouve à découvert : être plus bas permet alors d'être plus discret, d'autant plus que la partie métallique des pieds est alors dissimulée à l'intérieur.
L'autre avantage de cette position est qu'elle permet de préserver le système de coulissement des pieds lorsqu'on est en terrain boueux: en effet, au fil des utilisations en environnement boueux, la boue s'accumule sur les pieds et, à la longue finit par remonter dans le mécanisme. Je n'utilise pas le siège depuis suffisamment longtemps pour avoir pu constater moi-même ce problème, mais il m'a été signalé par un utilisateur acharné des tabourets Walkstool. La position basse, en évitant de faire remonter la boue, peut être une solution.


En position basse...

5.  Le poids
Avec un poids de 725g, ce tabouret n'est pas trop lourd, mais on peut tout de même en trouver de plus légers (qui hélas n'auront pas les qualités de solidité et de stabilité du Walkstool). On pourra l'emporter sans problème pour une séance d'observation animalière, ou en camping. En revanche, on hésitera d'avantage à l'emmener pour des sorties de plusieurs jours avec portage lourd...

6.  La Fonctionnalité (encombrement, transport, mise en place, discrétion)
La facilité de mise en place, l'encombrement, sont des points non négligeables avec ce genre de produit, et à ce niveau-là, le Walkstool Comfort 45 a été bien pensé : Très compact une fois replié, il se range facilement dans sa petite sacoche noire, et peut se fixer sur le côté du sac à dos ou même se ranger sans problème à l'intérieur.



Pour mes approches animalières, j'ai vraiment apprécié la sacoche : pas de pied qui dépasse et qui risque de s'accrocher dans des broussailles (ce qui m'est déjà arrivé avec un autre siège...). Le tabouret se sort très facilement de la sacoche, sans aucun bruit. La mise en place est rapide (un petit clic quand la bague de sûreté se bloque, mais qu'on peut rendre très discret en tirant plus doucement sur les pieds). Tous ces points m'ont permis de m'installer en silence et rapidement pour mes séances d'affût.
Certes, on pourrait faire plus discret au niveau du look ; le nom de la marque écrit en blanc et en gros caractères sur la sacoche est assez voyant, et les pieds seraient plus adaptés à l'animalier s'ils étaient entièrement de couleur sombre. J'ai dû soit les dissimuler dans des herbes, soit les cacher sous un filet de camouflage.
Malgré tout, ces petits défauts sont facilement corrigibles (on peut noircir les caractères blancs et peut-être peindre les pieds à la peinture en bombe...) et le tabouret Walkstool reste le siège le plus utilisé par les photographes animaliers.

7.  Le prix
Pour le Walkstool comfort 45 que j'ai testé, il faut compter environ 80 euros. Quand on sait qu'on trouve des tabourets pliables facilement à partir de 8 euros, on peut légitimement s'interroger.
Le Walkstool basic est moins cher (à partir de 45 euros) et suffira pour une pratique plus occasionnelle ou pour des personnes aux mensurations courantes. À noter : le « Basic » est fabriqué en Chine, le « comfort » en Suède...
Pour les autres, ceux dont la taille ou le poids va rentrer en jeu, il existe des Walkstool comfort 55, 65, et même 75 cm, et capables de supporter jusqu'à 250 kg. Peut-on en dire autant des tabourets à 9 euros (pour lesquels la plupart du temps je n'ai trouvé aucune information sur les poids admis, ce qui n'était guère rassurant...).
Alors, si vous mesurez plus d'1m90 et que vous n'avez pas envie de vous retrouver tout plié sur un siège vacillant, vous n'hésiterez pas longtemps. Idem si vous pesez plus de 100 kg : fini les sueurs froides au moment de poser votre postérieur avec une délicatesse infinie sur la toile qui vous semble soudain bien fragile...
Pour les autres, le confort et la stabilité inégalables de ce siège lèveront peut-être les hésitations. Et si vous pensez l'utiliser régulièrement, alors le jeu en vaut la chandelle.


CONCLUSIONS

Les  +
Le confort, la stabilité et la robustesse de ce siège sont ses gros avantages.
Certainement l'un des meilleurs sièges du marché à ce niveau-là.
Il est aussi beaucoup plus fonctionnel que d'autres tabourets que j'ai pu utiliser.

Les  
Le prix bien sûr, qui reste élevé, même si on peut le justifier.

Pour qui ?
Pour tous ceux qui, de part les activités qu'ils pratiquent, vont avoir besoin de rester un certain temps assis, et bien sûr d'abord pour les activités nature telles que l'observation animalière, la photo, la chasse, le camping.
Il peut être utilisé également dans bon nombre d'autres domaines : sa qualité de fabrication et sa rapidité de mise en oeuvre pourraient le rendre extrêmement utile pour des interventions d'urgence des équipes de secours après une catastrophe, et permettre aux équipes en question de travailler de manière plus confortable, et donc plus efficace. Dans un tout autre domaine, les sièges Walkstool sont utilisés par les snipers US pour leurs positions de tir en milieu urbain... Bref, un très large éventail d'utilisateurs possibles.




« Modifié: 21 juin 2010 à 16:57:58 par Mathieu »

11 juin 2010 à 12:47:55
Réponse #1

PUBLICITÉ



11 juin 2010 à 12:53:46
Réponse #2

** Mathieu **


Je signale trois courtes vidéos de présentation de Walkstool :

Walkstool Use : http://www.youtube.com/watch?v=3tjvd9NE454
Walkstool Use : http://www.youtube.com/watch?v=gajgCZAUgk0
Walkstool Care and Cleaning : http://www.youtube.com/watch?v=QP--IA86DPM

11 juin 2010 à 12:57:10
Réponse #3

ACORN


Merci pour ce test Sandrine. Ca fait longtemps que je suis tenté par son acquisition.
Je suis convaincu et comme c'est bientôt mon anniversaire....  ;D

11 juin 2010 à 22:20:55
Réponse #4

Rod


Je suis convaincu et comme c'est bientôt mon anniversaire....  ;D
On ne sait jamais mais si tu as le temps, passe voir au stock américan de Vreren, c'est là que j'en ai acheté un dans le style... ;)

11 juin 2010 à 22:35:00
Réponse #5

ACORN


On ne sait jamais mais si tu as le temps, passe voir au stock américan de Vreren, c'est là que j'en ai acheté un dans le style... ;)

 :up: ;)

23 juin 2010 à 11:28:37
Réponse #6

sandrine booth


Bon bah bon anniv Acorn :)
Je serais très intéressée de connaître tes impressions quand tu auras essayé ce siège...
à+ :)
Sandrine

23 juin 2010 à 21:40:10
Réponse #7

Nävis


Depuis des années toute ma famille utilise des sièges trépieds pour le camping (je ne vous dirai pas depuis quand, mais depuis toute petite!). En montagne ou dans des campings à peine aménagés, avec des terrains peu ... plats... il n'y a rien d'autre de valable. Et cela ne prenais pas trop de place dans la "deuche".

D'expérience, je peux dire que la ressemblance ne fait pas la qualité. Ce n'est pas évident de trouver des sièges trépieds qui soient tout à la fois confortables pendant de longues périodes, solides, qui ne font pas mal aux fesses, et qui ne lâchent pas en plein milieu des vacances. Alors celui-ci me tente vraiment. Il faut juste que je trouve un magasin proposant ce modèle pour l'essayer.

Merci pour le CR Sandrine.


01 août 2010 à 09:50:35
Réponse #8

ACORN


Petit retour d'expérience Tabouret Basic 60 cm de chez AS aventure Belgique au prix de € 44,95
(comme je l'ai signalé plus haut, reçu comme cadeau d'anniv)

Petites différences avec celui testé pas Sandrine, l'assise du mien n'est pas en "mesh" et il n'y à pas housses de transport disponible avec le produit.


Mes conclusions :
- Rapport qualité/prix :up:
- En rando/bushcraft, pour moi, c'est pas mal d'en disposer le soir au coin du feu. Faut dire qu'à 45 ans et 92kg, après une journée de marche, la terre est basse. C'est un plus mais pas vraiment indispensable...
- Pour ce qui est de la position "basse", c'est vraiment pas évident de ne pas se retrouver les "4 fers en l'air". Alors, j'ai pas trop testé.
- Pour l'utilisation en forêt, privilégiez un endroit sec et dur sinon les pieds s'enfoncent dans le sol.
- Dans l'optique rando / bushcraft d'un week-end, il m'accompagnera mais pour un trekking d'une semaine, je ne le prendrai pas.
- Vu son modèle compacte, il est toujours à portée de main dans notre "Defender"


09 septembre 2010 à 22:34:42
Réponse #9

sig pro


super test merci j adore le defender aussi j ai le meme mais avec une autre tente :MAGIOLINNA extrem forest :doubleup:

11 septembre 2010 à 16:44:27
Réponse #10

sig pro


effectivement la marche est haute ... ;D

12 septembre 2010 à 08:18:23
Réponse #11

ACORN


Tain, y'à des statistiques sur les accidents de distraction avec ces tentes ?  :o

"Chérie rendors toi je vais pisseeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr. Heu chérie, sur la poche frontale du sac, tu trouveras une attelle souple, tu peux me la descendre, s'il te plaît ?"

 :lol: :lol: :lol: :lol:

Ca ne m'est pas encore arrivé. En fait quand tu te réveilles pour aller pisser, comme tu bouges, le véhicule bouge aussi, donc tu réalises que t'es sur le toit de ton véhicule.
Bon maintenant, j'ai pas fais le test en étant bourré  :closedeyes:

Je crois qu'on dévie un peu du sujet là.
Poste a courte durée pour ne pas pourrir le fil de Sandrine

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité