Nos Partenaires

Auteur Sujet: [SUJET UNIQUE] Arme à feu de survie  (Lu 380596 fois)

22 septembre 2006 à 13:44:13
Lu 380596 fois

lepapat


On parle beaucoup de couteaux, de frondes, ect

J'ais lus dans un mag (je ne sais plus lequel :-\) qu'il existe des fusils "type survie" du style M 6 scout (double canon a calibre different). Pouvez-vous m'en dire plus sur le sujet (si par ex il existe un M 6 scout cal 30/30 et 22 lr "hornet" combiner) ;)

Que pensez-vous des armes à feu "type survie"? ( :up: ou :down:)
« Modifié: 20 novembre 2011 à 13:17:28 par Maximil »
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


22 septembre 2006 à 14:22:37
Réponse #1

Nimbus


Plusieurs spécialistes en survie grand nord/arctique recommandent des carabines mixte calibre 12 + calibre gros gibier.

22 septembre 2006 à 14:34:39
Réponse #2

Wasicun


Je prends le risque de donner mon avis sur le sujet et je vais tenter de faire simple ...
En matière d'armes à feux, pour être en règle vis à vis de la loi et ne pas s'attirer les foudres des agents de l'ONCFS ou des Douanes (ouverture fortuite du coffre d'un véhicule par exemple) et d'une manière générale pour être un citoyen responsable ... deux cas de figure en France à l'heure actuelle (celui des fonctionnaires du ministère de la Justice, de l'Intérieur ou des Finances et assimilés ainsi que des militaires/gendarmes, étant peu ou prou équivalent à titre privé) : obtention d'une licence de tir et le cas échéant d'une autorisation de détention OU d'un permis de chasser (validé si possible) OU d'une autorisation viagère (cas très rare et particulier du fusil à pompe). La plupart des armes à feux dites de survie (comme le fameux take-down Springfield/CZ qui est évoqué) ne sont pas ou plus importées (ou disponibles) en Europe car elles ne correspondent plus au critères permettant dans la majorité des cas un détention simple (sans autorisation spécifique) et de ce fait les ventes sont nulles ou marginales (cela incitant donc peu les importateurs à se bouger le cul pour ce type de produits).
Très peu d'armes restent accessibles à l'achat sur simple présentation de la CNI (à priori seulement les 12 monocoups et les carabines .22 LR à répétition manuelle / avec les toutes les réserves inhérentes aux derniers textes parus les dernières années). En conséquence, il faut être chasseur (armes de 5ème cat.) ou tireur (cat. précédente + armes de 4ème cat. ou de 1ère cat.) pour être "clean" ... maintenant l'usage qui peut en être fait est encore une réfléxion à part (le cadre légal ne mentionne rien en ce qui concernerait un usage "en situation de survie" et il faut rappeler que la notion "d'auto-défense" est très restrictive et généralement très mal perçue ...). Donc en France la problématique des "armes à feux de survie" n'existe pas car elle ne fait pas partie de notre culture ou de notre cadre légal ... (cas de la Guyane mis à part notamment). Il faut être chasseur ou tireur et c'est tout ...
Si on doit voyager à l'étranger mieux vaut se procurer "ce qu'il faut" sur place (ne pas tenter d'emmener une arme quelle qu'elle soit) et se tenir au courant des us et coutumes locales (ainsi que de la position des autorités "du cru" sur le sujet).
Quant au type d'arme à retenir ou à privilégier on peut "gloser" pendant des heures : la meilleure arme est celle que l'on à dispo. le moment voulu (si possible simple, efficace, peu chère et facile à entretenir : un fusil calibre 12 par exemple ...).
Pour ce qui est de la létalité potentielle des projectiles selon leurs calibres et/ou les armes qui les mettent en oeuvre il existe des centaines de sites consacrés aux armes ou au tir qui sont capables d'apporter un début de réponse (à défaut la table ballistique d'un fabricant de cartouches permet de se faire déjà une idée) / car au final c'est le projectile qui entraîne la mort et non l'arme (...).
Voilà ...
« Modifié: 22 septembre 2006 à 14:38:35 par Wasicun »

23 septembre 2006 à 07:43:08
Réponse #3

LAFAYETTE


Pour répondre à lepapat.
La carabine M6 scout existe en deux combinaisons et deux finitions (noire et inox)
22 hornet percution centrale + cartouche cal 410
et le 22 LR + cartouche cal 410
Le 22 hornet est un très bon calibre pour le petit gibier mais la munition revient cher. Ce qui n'est pas le cas du 22 LR.
Le cal 410 est très bien pour la plume. J'ai fait de beaux pigeons avec...
Le seul defaut de cette petite carabine est sa catégorie. Il faut être détenteur du permis de chasser.

23 septembre 2006 à 11:07:47
Réponse #4

Wasicun


La "M6" existe bien en deux finitions ("stainless" & "parkerized") mais surtout (et avant tout) en deux types : "One Piece" & "Take-Down" (non démontable et démontable). Dans la majorité des pays de l'Union (dont la France) cette arme n'est pratiquement plus disponible (comme je le faisais remarquer dans mon précédent post) ... Les raisons à cela ?  : 1° les armes démontables (en 2 parties) sont facilement dissimulables et sont donc suspectes aux yeux des autorités / qui plus est  : 2° ce modèle présente une longueur de canon entraînant (en France) son classement en 4ème Catégorie / et 3° dans d'autres pays c'est la longueur totale de l'arme qui est prise en compte (mais étant donné le système très "primitif" qu'elle met en oeuvre il n'est pas possible de garantir,  je veux parler de la version non démontable, que l'utilisateur ne puisse pas la modifier ultérieurement pour permettre de séparer la bascule du canon, c'est à dire la rendre démontable alors que justement on voudrait qu'elle ne le soit pas ...). Bref ... beaucoup trop de contraintes pour que cette arme connaisse une distribution digne de ce nom alors qu'il s'agit d'un produit de niche à faible rotation ...
En conséquence : en France c'est une arme réservée aux détenteurs d'une 4ème Cat. (et non d'un simple permis de chasser) et elle n'est pratiquement pas disponible ... (de plus qui irait se faire chier à faire toute les démarches pour une "pétoire" qui restera probablement au fond d'une armoire). J'en ai vendu à une époque (pas en France) et j'étais tenté d'en acheter une mais la semaine durant laquelle je devais être livré ... l'arme a été classée !!! pas d'bol ...
La seule arme longue combinée qui se rapproche un peu de ce concept et qui est (cette fois) bien accesible aux détenteurs d'un permis de chasser ou d'une licence de tir simple (5ème Cat.) est la SAVAGE modèle 24 F (un "mixte" généralement dispo en France en calibre 12 et 30-30 Win).
Pour + d'infos voir sous :
http://www.savagearms.com/24f12.htm
Je crois qu'en matière d'armes à feux il est important de ne pas laisser se propager de fausses informations ...
Chô !

REMARQUE "M6 SCOUT" : il semble que des modèles NON DEMONTABLES avec canon d'une longueur supérieure à 45 cm. aient été produit à la fin des années 90 (production CZ et non Springfield) mais ils ont été très peu importés en FRANCE et ne le sont de toute façon plus aujourd'hui. Il faut donc surtout chercher du côté des armes d'occasions pour espérer trouver un M6 "5ème Cat." (pourquoi pas en Allemagne ou en GB, car au sein de l'UE les procédures d'import. sont désormais relativement simples).
« Modifié: 23 septembre 2006 à 11:48:15 par Wasicun »

23 septembre 2006 à 13:19:46
Réponse #5

Patrick


car au final c'est le projectile qui entraîne la mort et non l'arme (...).
Voilà ...
Je dirais même plutôt que c'est le tireur qu'il ya au bout. Mais c'est un combiné des trois + la nature de la cible et donc la localisation.

Même si j'ai vu un reportage sur un inuit qui tirait de gros gibier avec une winchester en 22lr (en visant l'oeil et faisant mouche à tous les coups, très impresionnant). Disons que stopper la charge d'un rhino au 22 et même au 12 d'ailleurs ça va être une piqure de moustique. De même en situation de survie urbaine, style "nouvelle orléans" un pistolet semi-automatique en cal 22lr suffit et permet de loger 1000 carrtouches dans un BOB.

L'vantage du cal 12 sa polyvalence et le fait qu'on peut en trouver dans tous les coins du globe pour pas très cher.

Quelques photos des variante du scout



23 septembre 2006 à 14:51:39
Réponse #6

DavidManise


Bonjour,

Y'a tjrs eu deux écoles dans le domaine des armes de survie...  ceux qui veulent du "stopping power", et ceux qui ont déjà dû trimballer le stopping power dans des conditions réelles et qui savent ce qu'il en coûte.

Un simple 22LR suffit pour le petit gibier, voire le gibier moyen si tu as la possibilité de faire mouche (comme le souligne si bien Pat).  Pour ma part je considère que c'est une arme de survie à part entière. 

Après, à moins d'être un sniper, il faut plus de patate pour le gros gibier, ou le tir de défense sur des gros machins type ours, orignal ou rhino (enfin chai pas, j'ai jamais tiré sur un rhino).  Moins de temps pour viser = besoin de plus de puissance = gros calibre = coûts et encombrement exponentiels.

Un autre aspect de l'arme de survie qui n'est pas à négliger, c'est sa robustesse et sa capacité à fonctionner sans entretien et dans des situations de m*rde.  Donc je préfère un mécanisme simple et robuste, a fortiori dans le grand froid (l'huile se fige, devient collante, bloque tout, c'est la m*rde).

Ciao !

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

24 septembre 2006 à 15:19:30
Réponse #7

CAMP



Etant en train de passer mon permis de chasser j'ai un peu etudie la question par rapport au choix d'une arme a feu dite "de survie" et j'en suis arrive aux conclusions suivantes:

Ce type d'arme doit etre  classe en 5eme categorie, c'est a dire accessible au detenteur d'un permis de chasser en regle et autorisee pour la chasse. La chasse et la pratique du ball trap restent le meilleur apprentissage pour une utilisation eventuelle "en survie".

Elle doit permettre la chasse du petit comme du gros gibier (pour rappel, le calibre 22lr en France ne peut pas etre utilise pour la chasse aux ongulides, mais il est autorise pour le petit gibier).

Dotee d'un mecanisme robuste et rustique, elle doit avoir une portee precise d'au moins 35 metres (distance de tir realiste pour la plupart des gibiers en affut ou a l'approche la ou j'habite).

Afin de faciliter son transport et d'etre en conformite avec la legislation sur les armes a feu, elle doit pouvoir etre demontee en deux ou plusieurs faisceaux sans pourvoir etre mise en oeuvre une fois demontee (exit les crosses demontables avec poignee pistolet restant attachee au canon et a la detente).

Pour le calibre comme l'a si bien expose Bloodyfrog dans un post precedent consacre au meme sujet, le calibre 12 est universellement utilise et largement disponible tant en France qu'a l'etranger.

En gardant tous ces elements a l'esprit, mon choix est sur le point de se porter sur un fusil de chasse superpose special slug de calibre 12 de la marque Mercury, commercialise par correspondance en France par Frankonia.

Cette arme ne pese que 2.5kg, peut etre demontee en 10 secondes en 3 faisceaux de moins de 50 cm de long et possede la particularite d'etre dotee d'un canon non-choke.
Un choke est un retrecissement du canon qui permet de maintenir la gerbe de plomb plus serree donc d'avoir un plus grand nombre de plombs sur la cible a l'impact. L'inconvenient d'un canon choke est qu'il ne permet pas le tir des balles de type brenneke ou sauvestre (slug en anglais).

Les deux canons du Mercury special slug sont chromes "dur" a l'interieur, font 50 cm de long et disposent d'une mire en fibre optique qui semble assez efficace pour un tir a 35 metres. Le gros avantage est que cette arme chambree pour le 12 70 (pas magnum) permet de tirer une grande variete de munitions (sauf les grenailles d'acier) qui vont du plomb numero 9 a la chevrottine (legale a la chasse au chevreuil dans certains departements, mais pas en Ardeche) en passant par la balle Brenneke, le "Gom Cogne" ou les fusees eclairantes.

Si on lui adapte une crosse synthetique et un traitement anti-corrosion pour l'exterieur du canon, ce fusil semble remplir de par sa versabilite, sa robustesse, son poids et son prix (600 Euros) la plupart des criteres du cahier des charges d'une arme dite "de survie" et utilisable a a chasse dans notre beau pays...   ;)

25 septembre 2006 à 16:38:15
Réponse #8

athlon


Bonjour,

Adapater une crosse synthetique n'est pas toujours "facile" et une fois changé... il reste encore du bois...

Sinon, un modèle de baikal (russe qui sous traite pour winchester) (robuste et un peu brut de fonderie) est pas mal du tout.

http://imzcorp.com/en/company/39.html

Pour ce qui est du bois, un bon bain dans de l'huile de lin... et plus de risque.

Son prix est de 500 euros en armurerie.

Il est aussi cahmbré magnum cal12.

Chokes changeable.

Voila à +
"Sans déconner, les mecs...  La mort, ça dure longtemps..."

25 septembre 2006 à 20:41:21
Réponse #9

Wasicun


Je doute aussi, je sais que le 22 lr est autorisé pour les piégeurs , mais je ne pense pas qu'il soit autorisé pour la chasse.
J'allais faire la même remarque ... sauf cas particulier (piégeur agrée / afin de tuer "proprement" un animal piégé Ou garde chasse assermenté /pour la régulation de certains prédateurs / becs droits & renards/ cas spécifique du 67 et 68) le calibre minimum pour la chasse du grand gibier en France est le calibre .222 REM ...

25 septembre 2006 à 23:23:15
Réponse #10

niglo85


Je trouve le 22 LR excellent pour une utilisation "de survie" surtout pour la taille des munitions, pour moi la survie est synonyme d'autonomie (assez de munition pour un temps indéfini...) et je me vois mal transporter une caisse de munition de calibre 12 !!
Mis à part cela le calibre 12 est excellent aussi c'est juste le rapport quantité/poids/taille qui me font opter pour le 22

Après si c’est plus pour de la survie chez soit (genre guerre civil, émeute, invasion de méchants extra-terrestres :o … ou autre hypothèse) dans le cadre de la défense je préférerai le cal 12.

Donc pour une vie nomade le 22 pour une vie sédentaire le 12.

Johann

26 septembre 2006 à 01:53:54
Réponse #11

Wasicun


Globalement je suis assez d'accord ... mais ce qui peut-être séduisant sur le papier l'est souvent moins dans la réalité ... En fait il faudrait déterminer le cadre dans lequel on se trouve pour orienter son choix : une arme sous nos latitudes est peu ou prou inutile dans une situation de survie en milieu sauvage (sans faire mention des contraintes légales ...). En revanche si l'on se retouve dans une situation d'urgence sur d'autres continents (Afrique ou Amérique) dans bien des cas une arme est un outil très utile voire même incontournable ... Je doute cependant qu'une .22 LR ai suffisement de "stopping power" pour arrêter un grizzly, un buffle ou n'importe quel autre animal susceptible de menacer l'intégrité corporelle d'un "bipède" ... dans ce cas je partirais plutôt sur un "bon vieux" calibre 45-70 et ses inetrprétations (plus couteuses) en armes de chasse de type "express" ... Il s'agit dans ce cas d'une situation de survie de courte ou moyenne durée (1 journée à une semaine) à l'issue de laquelle on a toutes les chances de retrouver sa vie "normale" ... Mais s'il s'agit d'une situation qui peut perdurer ... plusieurs semaines ou plusieurs mois (une saison par ex.), le but n'est plus tellement de se protéger que de se nourrir ... et là la notion de ressources en cartouches peut-être un problème (et celle de la nature de l'arme également). Dans ce cas je pense qu'un "mixte" (une arme longue comportant un canon lisse et un canon rayé) est le meilleur des choix (Nicolas Vanier ne me contredirait pas) ... On peut ainsi se protéger et se nourrir en prélevant aussi bien de "la plume" que du "poil" ...
Evidemment c'est pas très excitant comme type d'arme ça ne verse pas vraiment dans le "tactikeul" et les matériaux modernes mais ça peut très efficacment permettre de "sauver son cul" ...
La question du nombre de cartouches me semble ensuite un peu naïve car finalement la plupart de ceux qui pratiquent de la "survie active" ou "l'immersion totale et de longue durée" ont des ressources en cartouches limitées (allez ... 3 ou 4 boîtes de "balles" (80 cart.) et 1/2 douzaine de "plombs" (environ 150 cart. selon le packaging)) et semblent s'en accomoder très bien. Bien entendu les qualités du tireur sont primordiales (si l'on a jamais chassé ou s'il l'on ne maîtrise pas son arme, le nombre de cartouches importe peu : là où il faudra 10 .22 LR (attention là je parle de vécu) une seule et unique 9,3x62, même un peu mal placée "will get the job done" ... ) / alors c'est à vous de voir : de la bidoche bouffée par la pourriture et les vers parce que l'animal a fait 2 km "avant de crever lamentablement" au bout d'une journée de souffrances = rien d'exploitable / 0 bénéfice (sauf si vous versez dans le "faisandé" à point et dans la dépense d'énergie inutile / rechercher un gibier sans chien c'est très stressant et très pénible selon les milieux croyez-moi).
En fait je crois que je suis complètement contre la .22 LR en situation de survie ... ça me paraît grotesque et c'est pas parce que certaines huiles en ont "fourré" sur des sièges éjectables que c'est pour autant la panacée ...
Je passe le chapitre consacré au potentiel de létalité de la .22 LR sur les bipèdes (...) et je me contenterais de dire que le .223 REM est déjà assez limite comme ça (cf. la création du calibre 6.8 SPC suite à certaines expériences en Afghanistan ou en Irak/ cherchez sur n'importe quel moteur de recherche et vous comprendrez) pour ne pas se "fourvoyer" en considérant que pour se défendre le .22 LR puisse apporter un quelconque bénéfice ...
Résultat : vive le .30 !
Rq. : pour la survie à long terme pourquoi ne pas envisager les armes à poudre noire (les "in-line" modernes, avec balles "sabots" et "pellets" de Pyrodex ???).

PS : à propos du 6.8 SPC

"It would appear that military operators would have good reason to have confidence in the 6.8x43mm SPC. According to noted gunwriter Gary Paul Johnston, "For military purposes, the 6.8mm SPC outshoots anything in its class--including the 5.45x39mm, 5.8x43mm [Chinese Army's standard infantry rifle cartridge], 7.62x39mm, and even the 6.5mm Grendel. Producing increased incapacitation at all ranges out to 600+ yards, the 6.8mm round fires a 115-grain Hornady Match or Sierra Match .270 caliber bullet at over 2600 fps (feet per second) from a 16-inch barrel M16 type rifle called the Mk-12 Variant "Recce", and has essentially the same trjectory as the M118 7.62mm NATO Match cartridge. A conceptual 6.8mm SPC version of the Special Purpose Rifle (SPR) also exists. The 6.8mm SPC is at least as accurate as the 5.56mm NATO and 7.62mm NATO rounds now used by U.S. Military Forces." (November 2004 Issue of "Guns & Weapons for Law Enforcement" Magazine, p.62)".

Et pour ceux qui veulent aller plus loin :

http://www.geocities.com/equipmentshop/21stcenturyrifle.htm

Et encore plus loin (sortez la calculatrice ) :

http://www.angelfire.com/art/enchanter/bullet.html

26 septembre 2006 à 09:48:57
Réponse #12

celtik


La question de survie avec armes à feu sur notre territoire est purement "théorique" car la détention d'AF en France est très restrictive et son transport très réglementé (sans parler de son port qui est interdit sauf action de chasse en cours avec arme de 5ème catégorie).

Cependant, beaucoup de nos discussions sont basées sur des hypothèses mais en essayant d'y apporter les réponses les plus concrètes et pratiques possibles : bref la survie quoi  :doubleup:

Donc le B-A BA du choix d'une arme à feu pour la survie, c'est de définir pour quel usage : Défense face à des prédateurs (Gros animaux sauvages ou bipèdes menacants) ou Chasse dans une optique de consommation quasi immédiate et préparé sur place avec les moyens du bord.

Face à un risque de rencontre avec  de gros prédateurs, je suis d'accord avec Wasicum, le 45-70 est un bon vieux calibre, et j'opterais pour une Marlin Guide Gun 1895 comme plateforme (le top selon moi est la version custom de Wild West Gun - Alaska), si la menace est moindre je choisirais toujours une Marlin 336 en 30-30 (PS : je sais, je suis un fan du système à levier sous garde type Winchester  ::)) . Enfin, dans les pays ou le port est autorisé, je prendrais un revolver pas trop long en 38/357 Mag pour faire face à de mauvaises rencontres, ce calibre est très versatil dans ses chargements (notamment si on risque de croiser des serpents, on peut charger un ou deux chambres avec des "Shotshell" c'es-à-dire un container de la taille d'une cartouche remplie de petits plombs); perso j'ai un faible pour le Ruger SP101.

Pour la chasse en survie, il faut savoir si on est dans une situation relativement statique avec un refuge à proximité (type cabane au fond des bois) ou bien mobile avec comme objectif de rejoindre dès que possible la "civilisation". Dans le premier cas, le calibre 12 est pour moi le plus indiqué car on peut prélever toute sorte de gibier, petit ou grand, volant ou galopant : mon choix se porte pour un juxtaposé voir un mixte Savage 24F en 30-30 & 12/70. Sinon, si c'est la mobilité qui prime le choix de la 22LR est cohérent du fait du faible poids des munitions et aussi du fait que l'on ne vas chercher qu'à chasser que des petits mammifères type lapins, ragondins, ... qui seront facilement consommables sur place sans gacher de la viande : mon choix le M6 Scout en 22LR & .410 qui est décrit au début du sujet.

Voila pour mon approche du sujet.

Pierre 
« Modifié: 26 septembre 2006 à 09:52:40 par celtik »
"Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l'obéissance, il assure l'ordre ; par la résistance, il assure la liberté".
    ALAIN

27 septembre 2006 à 15:48:14
Réponse #13

CAMP


CAMP: tu es sûr que le .22LR est autorisé à la chasse ?  ::)

 ;D Salut Maxi! Je crois savoir ce que tu as derriere la tete et pour etre franc, ca aurait ete ma reaction il y a quelques mois de ca... mais voila je t'explique. ;)

J'ai recemment passe la theorie du permis de chasser et comme tout bon candidat j'ai potasse le Manuel du Permis de Chasser edition 2006 et une des questions officielles a attire mon attention a savoir: "Peut ont chasser les ongulides avec une arme en calibre 22LR". La reponse est bien sure non mais cette question entre-ouvrait egalement certaines possibilites.

Etant (par deformation professionnelle) souvent amene a decortiquer des textes de Loi et sachant que tout ce qui n'est pas formellement et explicitement interdit est legal j'ai demande au technicien petit gibier de la Federation Departementale des Chasseurs de l'Ardeche s'il etait par contre legal d'utiliser en action de chasse (pour un chasseur muni d'un permis en regle etc...)   une arme chambree en 22LR pour le petit gibier (plume, lievre, lapin, ragondin etc...) et sa reponse a ete oui.

Je n'ai pas encore verifie dans le code (de l'environnement si ma memoire est exacte) et dans le maquis reglementaire des decrets ministeriels et arretes prefectoraux mais a priori ca doit etre bon.

De memoire, mais a verifier, la chasse du gros gibier (chevreuils, cerfs, sangliers donc ongulides en general) ne serait autorisee avec une arme de calibre 22 que si l'energie du projectile a la sortie du canon est superieure a 100 joules, ce qui rendrait donc legal en theorie l'emploi d'une 22 Hornet. A verifier, je ne suis pas un specialiste, juste un debutant curieux :D

S'agissant du Baikal superpose en calibre 12 76, j'en ai eu un entre les mains lors de la formation pratique dispensee par la Fede et le moins qu'on puisse dire c'est que sa respire la robustesse... Mais le 12 Magnum, c'est pas pour moi... je laisse ca aux jeunes ;D

27 septembre 2006 à 17:09:44
Réponse #14

Hatari


Etant chasseur de gros gibiers (Afrique, Amériques, etc...) je me permets de donner un simple avis.
Il faut distinguer avant tout le besoin d'une arme à feu et d'un calibre.
En Europe, je ne vois pas très bien l'utilité de posséder une arme à feu pour sa survie... :D
En Afrique/Amérique, là les choses sont tout à fait différentes, arme de chasse pour se nourrir ou arme pour se défendre ?
Si il est question de posséder une arme de chasse pour s'alimenter un calibre petit voire moyen est suffisant il y a suffisament d'herbivores, maintenant s'il s'agit d'avoir une arme de défense pour faire face à un ours qui vous charge (cas vécu) là il est nécessaire de posséder une arme fiable avec un calibre suffisant (genre .375 H&H, .416 Rem.) pour stopper l'animal, en Alaska il est d'ailleurs conseillé de posséder une arme de poing dite de "back-up" contre les ours (le .44 magnum est un minimum).
Les animaux les plus dangereux pour l'homme sont en général les prédateurs, et encore faut-il qu'ils soient blessés !
Le lion peut devenir dangereux si vous tomber sur un groupe en train de festoyer, l'ours est très territorialiste et chasse tout intrus de son domaine avec la force qu'on lui connaît.
Il faut retenir que d'une manière générale les animaux sont difficiles à approcher et fuient la présence de l'homme.
L'approche d'un gibier est tout un art, il faut jouer avec le vent (si vous avez le vent dans le dos et tentez une approche c'est peine perdue dès le départ), pour être efficace il faut redevenir "prédateur" soi-même et cela ne s'apprend qu'avec beaucoup de pratique et des années d'expériences ;)

La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

27 septembre 2006 à 17:51:51
Réponse #15

Maximil


En Europe, je ne vois pas très bien l'utilité de posséder une arme à feu pour sa survie... :D
Tu peux avoir besoin d'une arme à feu en survie pour chasser, te défendre.
Essayes de chasser à l'arc ou au couteau, tu verras que l'arme à feu est celle qui te donnera la plus grand probabilité de manger le soir-même.
Si tu veux te défendre dans un contexte urbain, l'arme à feu reste l'idéal (ce n'est pas pour rien que c'est l'arme de guerre la plus répandue).
Donc si tu ne vois pas l'utilité de posséder une arme à feu pour sa survie, c'est que tu ne t'es pas posé les bonnes questions à mon sens. Attention, "avoir l'utilité" et "avoir chez soi" sont deux notions différentes. la réglementation étant ce qu'elle est, tout le monde ne peut pas avoir une arme d'épaule ou de poing chez soi au cas où.
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

28 septembre 2006 à 01:36:26
Réponse #16

Wasicun


Petite photo pour illustrer mon précédent post :

Marlin 336CS en 30-30

Ruger SP-101 en 38SP


J'approuve à 100% les choix que tu nous cite  :doubleup: (Marlin & Ruger)
Mais en ce qui me concerne je me serais orienté vers d'autres calibres : .444 ou .450 pour la Marlin et .44 Mag pour le Ruger (tu as remarqué je ne mentionne pas le .454 Casull...). Le 30-30 Win est un peu trop "léger" à mon goût et s'il est adapté au tir des Whitetails (après tout ce calibre a été pensé et conçu dans ce but) je ne suis pas sûr qu'il soit à même de "sécher" correctement un sanglier un tant soit peu corpulent et décidé ... Le .38 SPL est plutôt un calibre de police (comme un 9 mm Para/Luger en un peu plus "vitaminé") et dans ta configuration (canon de maxi 3 pouces il me semble) il est à mon sens également un peu "limite" pour une utilisation dans les bois (chasse ou défense en présence de la faune sauvage).
Tu vas sûrement m'objecter que c'est dans les vieilles casseroles que l'ont fait les meilleures soupes ... et c'est vrai qu'avec ton SP 101 et ta 336 tu ne prends pas beaucoup de risques, tu joues la carte de la sécurité (à moindre coût en plus ce qui ne gâche rien) mais tout de même ... en matière de calibres on a un peu évolué (le 30-30 est né en 1895 et le .38 SP en 1905 ...).
En tout état de cause tu pourrais améliorer l'existant en tentant de te procurer les nouvelles cartouches HORNADY (gamme "LeveRevolution") : http://www.hornady.com/story.php?s=198 et si tu as des connections ou beaucoup de bol (et d'oseille) faire l'acquisition de quelques cartouches un peu "spéciales" pour ton .38 (qui lui l'est déjà ;-) : http://www.extremeshockusa.com/cgistore/store.cgi?page=/new/catalog.html&setup=1&ida=14&idp=0&his=0&cart_id=1070556.2692
Autrement il faut reconnaître que tu as raison ... les carabines à levier sous garde démontables de Wild West Guns sont sûrement le "fin du fin" (mais bon il faut un peu casser sa tirelire tout de même ...).
Moi ma préférée c'est la "co-pilot" en .457 Mag ...
http://www.wildwestguns.com/CoPilot_And_Guide_Rifles/copilot_and_guide_rifles.html
A+
Chô !

PS : pour l'instant en matière d'arme à tout faire je "sticke" à mon bon vieux Mossberg 695 en 12/76 (slug à verrou à canon rayé / depuis il a troqué l'Aimpoint contre une VXII en 1-4x20 et son chargeur 2 coups contre un 4 coups à simple pile ...).
« Modifié: 28 septembre 2006 à 01:44:11 par Wasicun »

28 septembre 2006 à 08:19:18
Réponse #17

Hatari


En Europe, je ne vois pas très bien l'utilité de posséder une arme à feu pour sa survie... :D
Tu peux avoir besoin d'une arme à feu en survie pour chasser, te défendre.
Essayes de chasser à l'arc ou au couteau, tu verras que l'arme à feu est celle qui te donnera la plus grand probabilité de manger le soir-même.
Si tu veux te défendre dans un contexte urbain, l'arme à feu reste l'idéal (ce n'est pas pour rien que c'est l'arme de guerre la plus répandue).
Donc si tu ne vois pas l'utilité de posséder une arme à feu pour sa survie, c'est que tu ne t'es pas posé les bonnes questions à mon sens. Attention, "avoir l'utilité" et "avoir chez soi" sont deux notions différentes. la réglementation étant ce qu'elle est, tout le monde ne peut pas avoir une arme d'épaule ou de poing chez soi au cas où.

Une arme à feu est indéniablement plus efficace, certes, mais essaye en Europe de te trouver avec une arme à feu sur toi en pretextant que c'est pour ta survie vis-à-vis d'une autorité et c'est le début des ennuis sauf à avoir un permis de chasse en régle qui permet le transport d'une arme. Voilà ce que je voulais simplement dire !
Donc en pratique, si tu es chasseur pas de problème sinon ! idem pour les armes blanches...
De toute façon, avant l'existence des armes à feu, l'homme savait survivre et avec des moyens bien dérisoirs à sa disposition.
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

28 septembre 2006 à 10:30:14
Réponse #18

Wasicun


En Europe, je ne vois pas très bien l'utilité de posséder une arme à feu pour sa survie... :D
Tu peux avoir besoin d'une arme à feu en survie pour chasser, te défendre.
Essayes de chasser à l'arc ou au couteau, tu verras que l'arme à feu est celle qui te donnera la plus grand probabilité de manger le soir-même.
Si tu veux te défendre dans un contexte urbain, l'arme à feu reste l'idéal (ce n'est pas pour rien que c'est l'arme de guerre la plus répandue).
Donc si tu ne vois pas l'utilité de posséder une arme à feu pour sa survie, c'est que tu ne t'es pas posé les bonnes questions à mon sens. Attention, "avoir l'utilité" et "avoir chez soi" sont deux notions différentes. la réglementation étant ce qu'elle est, tout le monde ne peut pas avoir une arme d'épaule ou de poing chez soi au cas où.

Une arme à feu est indéniablement plus efficace, certes, mais essaye en Europe de te trouver avec une arme à feu sur toi en pretextant que c'est pour ta survie vis-à-vis d'une autorité et c'est le début des ennuis sauf à avoir un permis de chasse en régle qui permet le transport d'une arme. Voilà ce que je voulais simplement dire !
Donc en pratique, si tu es chasseur pas de problème sinon ! idem pour les armes blanches...
De toute façon, avant l'existence des armes à feu, l'homme savait survivre et avec des moyens bien dérisoirs à sa disposition.

Ces posts résument selon moi assez bien la situation ... mais je crois que l'on tourne un peu trop autour du pot ...
Je pense que tant par soucis de cohérence que par intérêt pratique il serait normal de conseiller à n'importe quel survivaliste en herbe (ou confirmé) de passer son permis de chasser, son attestation de chasser à l'arc et pourquoi pas son agrément de piégeur ... libre à lui ensuite de s'investir un peu plus (brevet grand gibier) ou de pratiquer (ou non).
Pour environ 300 euros (hors validation), quelques soirées et 4 ou 5 journées complètes (sur plusieurs mois) je suis convaincu que les connaissances dispensées (même si elles sont "minimalistes") peuvent représenter un réel bénéfice ... Le secret de la survie c'est avant tout l'acquisition de connaissances et la capacité à saisir toutes les opportunités (et si certains doivent se faire un peu violence parce qu'ils ne peuvent pas "encadrer" les chasseurs et bien qu'ils prennent sur eux : "être proche de ses amis et encore plus de ses ennemis ..." vous vous souvenez ?). Bref ... la théorie c'est bien, l'expérience vécue c'est mieux ...
Rapprochez vous de vos FDC et renseignez vous ... le cas échéant exigez les bénéfices accordés aux jeunes permis (sorties accompagnées à tarif préférentiel ou même gratuites etc.) et si les "groks" vous gavent ... prener le meilleur et passez ensuite à autre chose si vraiment vous n'accrochez pas ...
Je ne sais pas ce que vous en pensez ... mais je trouve que ce raisonnement a tout de même du sens ... non ?

28 septembre 2006 à 11:57:53
Réponse #19

Hatari


Tout à fait d'accord avec wasicum, un chasseur ou même un pêcheur auront plus de chance de récolter un animal ou du poisson que quelqu'un qui n'a jamais touché à ces techniques. Et je vais avouer pour pratiquer les deux qu'il est plus difficile de faire mordre à l'appât un poisson que de prélever un gibier.
Comme toujours il y aura des "anti-chasses" mais il est regrettable que l'on n'arrive pas à bien dialoguer ensemble car la chasse ce n'est pas toujours "tuer" un animal, cela serait trop facile, il y a autre chose....
Quand on me pose la question : Pourquoi chassez-vous ? Je réponds humblement que c'est parce que nous sommes tous des
prédateurs... Comment ça? que l'on me répond ! Nous sommes tous des prédateurs car nous avons les yeux de face (comme tous les prédateurs terrestres d'ailleurs, chat, chien, etc...) à l'inverse des herbivores qui ont les yeux de côtés.
Oui mais quel plaisir éprouvez-vous, c'est barbare ? Il y a une éthique à la chasse que l'on doit respecter vis-à-vis du gibier et surtout nous avons cet instinct de chasse bien enfoui dans nos entrailles qui ressort lorsque l'on fait les approches sur gibiers, cet instinct est viscéral et difficile à expliquer avec de simples mots. En fait on réapprend à se connaître quelque part !
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

28 septembre 2006 à 15:56:56
Réponse #20

CAMP


Je ne sais pas ce que vous en pensez ... mais je trouve que ce raisonnement a tout de même du sens ... non ?

;)TAFDAK, c'est la raison pour laquelle je passe en ce moment mon permis et passerai vraissemblablement aussi par la journee de formation tir a l'arc et peut etre celle de piegeur.

PS: J'habite a la campagne et dans un rayon de 3 km autour de la maison on compte les humains sur les doights des deux mains. Les sangliers par contre... c'est autre chose.

Et pour en revenir a la question du post a savoir "Arme a feu de survie" je pense que parler d'une arme polyvalente (donc par definiton qui doit etre legale en action de chasse dans notre environnement familier) permet de recadrer un peu le debat. Dans mon cas, il est clair que mon futur 12 et eventuellement une 22LR avec mon permis de chasser seront utilises surtout pour renforcer le niveau d'autosuffisance de ma famille tout comme notre potager... ou les quelques bois qui nous chauffent l'hiver.

28 septembre 2006 à 16:00:29
Réponse #21

CAMP


Pour l'instant en matière d'arme à tout faire je "sticke" à mon bon vieux Mossberg 695 en 12/76 (slug à verrou à canon rayé / depuis il a troqué l'Aimpoint contre une VXII en 1-4x20 et son chargeur 2 coups contre un 4 coups à simple pile ...).
;)
Ton fusil peut il egalement tirer du plomb (grenaille et chevrotine) en plus des slugs?
NB: Je suis un neophyte.

29 septembre 2006 à 22:29:57
Réponse #22

LAFAYETTE


Wasicun
J'ai l'impression que le Mossberg 695 ne se fait plus.
Serais tu où l'on peut en trouver un encore?
Je crois me rappeller que kettner les distribuait...
D'avance merci si tu as des infos...
Lafayette

29 septembre 2006 à 23:03:36
Réponse #23

Wasicun


Pour l'instant en matière d'arme à tout faire je "sticke" à mon bon vieux Mossberg 695 en 12/76 (slug à verrou à canon rayé / depuis il a troqué l'Aimpoint contre une VXII en 1-4x20 et son chargeur 2 coups contre un 4 coups à simple pile ...).
;)
Ton fusil peut il egalement tirer du plomb (grenaille et chevrotine) en plus des slugs?
NB: Je suis un neophyte.

YEP ! comme tous les 12 . et il se comporte dans ce cas comme un "cylindrique" (un fusil à canon lisse non "choké") et donc ça arrose pas mal (à mi chemin entre un FAP / fusil à pompe de 18 pouces / et un fusil de chasse standard (canon de 60 à 70 cm.). Inutile d'espérer une certaine efficacité passé les 25/30 mètres ... (la balistique d'un 12 tient compte de son chambrage (calibre et longueur), du choke et de la longueur du canon et aussi du poids de la charge et du diamètre des plombs ... enfin pour résumer .... car il faudrait citer d'autres variables comme la nature de la bourre ou celle des plombs ... en acier/ en plomb durci / ou nickelés etc.).
Vaste sujet !!! (voir les essais de Old painful et de T-man ... ;-)
« Modifié: 29 septembre 2006 à 23:05:27 par Wasicun »

29 septembre 2006 à 23:34:10
Réponse #24

Wasicun


Wasicun
J'ai l'impression que le Mossberg 695 ne se fait plus.
Serais tu où l'on peut en trouver un encore?
Je crois me rappeller que kettner les distribuait...
D'avance merci si tu as des infos...
Lafayette

EXACT ! - seule alternative désormais :
. l'occaze
. le fond de stock (en France : Frankonia ?)
. le Savage 210 F SLUG WARRIOR (http://www.savagearms.com/210f.htm)
. le Norinco 1887 (Chine)
. le Tristar 1887 (Australie)
C'est pas gagné ...

;-(

(ci dessous, dans l'ordre, des 1887 (copies) en Tristar et en Norinco ...).
Il serait amusant de se demander en quelle catégorie se retrouveraient les "lever-actions" en calibre 12 s'ils étaient importés en France ... (4ème sans aucun doute et en l'absence de toute limitation de leur capacité ... de type 2+1 ...).
Si j'avais du temps à perdre j'irais bien "gonfler" les douanes avec ça ... je suis sûr qu'un petit malin a déjà du s'amuser à ça à titre individuel ... et pourquoi pas obtenir une 5ème (il y a bien des faux-culs qui ont réussit à le faire avec des FAP ... alors ...).
Pour ceux qui découvre ... rematez-vous Terminator II (la scène de la poursuite en moto ... vous comprendrez !!!).
« Modifié: 29 septembre 2006 à 23:48:47 par Wasicun »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité