Nos Partenaires

Auteur Sujet: [SUJET UNIQUE] Toilette sèche - ma petite expérience  (Lu 23421 fois)

08 juin 2010 à 18:03:48
Réponse #25

Rusk


Citer
quid du devenir des germes fécaux et autres bactéries pas glop lorsque l'on déverse son seau plein sur son tas de compost ?
Quid de l'odeur d'ailleurs dans ce cas ?

Salut,

Concrétement, j'ai 3 tas à compost: 1 de dechets verts - 1 de compost en maturation (ou je vide mon seau) - 1 de compost finis.
A chaque seau versé sur le tas N°2, je balance au dessus une fourche de déchets verts du tas N°1. Ca forme un sandwich au fil du temps, que je remue une demi douzaine de fois dans l'année pour bien l'activer.
Au bout d' 1an mais je table sur 1 an et demi par sécurité, la base du tas N°2 est compostée correctement et les germes pathogènes détruits en principe.
La base du tas N°2 rejoint alors le tas N°3 pour être utilisé.
Je n'utilise pas ce compost pour les légumes même si certains le font. Il me sert pour les arbres (fruitiers) et plantations d'ornement.

Pour l'odeur, ben ça pue au moment ou tu vides le seau et un peu quand tu remues mais c'est tout. Les odeurs sont absorbées par les copeaux/sciures de bois et par la couche de déchets verts qui vient couvrir le tout.

Les voisins à 40m de là n'ont jamais rien noté de particulier.

Je doute du procédé avec un petit bac a compost dans un petit jardin. Le bac risque de saturer et de mettre son proprio ...dans la m*rde.

Une précaution à prendre: empêcher que des animaux domestiques ou d'élevage puissent avoir accès au tas pour éviter de répandre des germes partout. 
Autre chose: les limaces ont déserté le jardin pour rejoindre le tas de compost où elles ont élu domicile. Elles participent ainsi "au grand cycle de la vie"  :)

Un topo complet est dispo ICI

08 juin 2010 à 18:26:11
Réponse #26

jilucorg


Je profite de ce fil pour poser une question orientée hygiène : quid du devenir des germes fécaux et autres bactéries pas glop lorsque l'on déverse son seau plein sur son tas de compost

Une réponse ici... :)
Un topo sérieux sur les toilettes sèches et le compostage : http://www.onpeutlefaire.com/fichestechniques/ft-tlb-compostage.php
 

  
jiluc.

08 juin 2010 à 22:33:18
Réponse #27

kikou92


ok, merci pour vos infos, c'est clair désormais.

Bon, mon petit bac à compost est insuffisant pour me lancer mais c'est bon à savoir. On ne sait jamais...

A+

09 juin 2010 à 13:02:33
Réponse #28

cubitus


J'utilise ce système depuis 3 ans comme toilette dans mon atelier (évite de rentrer à la maison pour faire ses besoins avec les grolles salles, etc...).
Je n'ai jamais eu de soucis d'odeur, le compostage marche impec.
Par contre moi je rajoute un peu d'eau quand il s'agit de la grosse commission, pour humidifier la sciure qui sert de "couvercle à odeur". J'avais lu ça et c'est vrai que ça marche bien.
Pas de problème pour composter le PQ, quelque soit la marque.

Seul désagrément en fait : devoir vider le seau régulièrement. Il existe maintenant des systèmes avec fosse intégrée pour installer dans les maisons. Gros chantier.
La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

13 juin 2010 à 23:40:46
Réponse #29

33as



Autre chose: les limaces ont déserté le jardin pour rejoindre le tas de compost où elles ont élu domicile. Elles participent ainsi "au grand cycle de la vie"  :)


En tout cas, je ne voudrais pas me réincarner dans le corps d'une limace ^^

Plus sérieusement, post très instructif pour un citadin, surtout pour la technique des 3 tas

27 octobre 2010 à 18:55:20
Réponse #30

tantra67


Bonjour,

Moi je m'en sers depuis des années dans ma petite cabane sur mon terrain (75 ares) ou je passe 4 jours par semaine en moyenne...
Au départ j'avais effectivement le seau avec couvercle, ensuite j'utilisais un moment un ancien WC chimique, mais à cause de la sciure c'était trop chiant à vider, maintenant je m'en suis fais un tout simple en bois avec un seau en plastique (j'ai aussi un seau en inox mais il est trop lourd ;-)...
Bon mais comme dis j'ai un composteur donc pas de soucis...
Si un jour je peux construire une maison rien qu'à moi je met ca et rien d'autres...
Tant pis pour les cons qui savent pas pisser sans regarder (vous imaginez pas combien y en a qui ont pissé sans enlever la protection et se sont largement pissé dessus avant de s'en rendre compte ;-))

Voilà

Dany

27 octobre 2010 à 19:53:18
Réponse #31

managarm


il y a aussi la solution sans odeur qui consiste à séparer le solide du liquide, c'est le principe des WC secs, expliqué ici :
http://www.maisonecodistribution.com/html/Equipement/Toilette_Seche.html

27 octobre 2010 à 21:48:05
Réponse #32

Mezig


3 ans de toilette seche et que du bonheur.

La sciure, je l'ai gratos en allant voir un scieur pas chiant
Je composte quand c'est plein en recouvrant d'une brasser d'herbe, en 24  à peine les odeurs disparaise et 2 ans aprés j'ai un super terraut.

L'été, ça à tendance à sentir un peut et humidifié la sciure limitecles désagréments.

Petit détaille amusant, j'éprouve une légére tendance à la constipation quand le seau est presque plein mais quel soulagement aprés l'avoir vidé .
un petit lien utile http://gazette-des-jardins.les-forums.com/topic/2535/caca/ et un peut ailleur dans ce forum ou le bruit et le signal sont trés mélangé
Les moyens sont la fin.

15 mai 2012 à 17:50:21
Réponse #33

ours38


Sympa ce post, vivant actuellement dans une cabane sans eau ni elec en Alaska, j'ai moi aussi recours aux toilettes seches.
Il s'agit d'un trou de 4 metres de profondeur et 2 metres de large sur lequel est pose une petite cabine en bois a la facon scandinave.
Je n'ai pas encore teste par -40 mais ca risque d'etre interessant.
Pour le moment je ne met pas de sciure juste la cendre du poele a bois, les excrement sont geles et j'ai un certain doute sur la decomposition a cette lattitude.
Je pense qu'une fois plein le trou sera rebouche et un autre creuser plus loin.
Le papier est garde a l'exterieur du trou et brule lorsque le stock est trop important.
Des idees d'amelioration?
Vie actuellement dans une  petite communaute a 50 km de Fairbanks en Alaska
Notre blog (en anglais) http://alaskan-escape.blogspot.com/

15 mai 2012 à 17:56:10
Réponse #34

DavidManise


T'es dans une zone de permafrost, si je comprends bien, donc plutôt au nord ?

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

15 mai 2012 à 17:58:54
Réponse #35

ours38


En permafrost discontinu, a hauteur de Fairbanks
Vie actuellement dans une  petite communaute a 50 km de Fairbanks en Alaska
Notre blog (en anglais) http://alaskan-escape.blogspot.com/

15 mai 2012 à 18:04:16
Réponse #36

DavidManise


Ah ouais, donc ça va pas se dégrader très vite...  Ceci dit d'expérience de Québécois (donc pas mal plus au sud), une fois l'activité bactérienne lancée dans une de ces fosses à caca, ça chauffe suffisamment ensuite pour ne pas geler l'hiver.  Enfin j'avoue que je ne suis jamais allé jusqu'au fond pour tâter la texture, hein, mais ça chauffe pas mal.  Assez pour que le chiotte extérieur soit moins froid que le reste.  

Après on a mis en place un système de cheminée pour que ça pue dehors, et du coup ça caillait dedans... 

Bon faut dire qu'on mangeait pas mal de beans à l'époque aussi ;#

Bref. 

Je suis curieux de savoir ce que ça va donner plus au nord...

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

15 mai 2012 à 18:09:43
Réponse #37

ours38


Merci pour le retour, en fait je suis heberge pour un an chez des locaux, ils ont opte pour la solution cabane ouverte donc juste trois murs et peu d'odeurs.
On a nos propres toilettes du coup on pourrait teste quelques solution sans les deranger :D
Pour ce qui est de la congellation de la matiere, ca fait une sorte de stalagmite durant l'hiver (c'est gore mais assez drole a voir :D) et en ete ca s'effondre.
Faudrait peut etre agir maintenant et lancer l'activite microbienne, la sciure est le meilleur moyen?
Vie actuellement dans une  petite communaute a 50 km de Fairbanks en Alaska
Notre blog (en anglais) http://alaskan-escape.blogspot.com/

17 août 2014 à 20:41:16
Réponse #38

Hurgoz


Yo,

Un petit coup de déterrage....j'ai sortie la pelle et les bottes du coup  ;#

Déjà pour un petit retex rapide:

Sur les Grandes Médiévales d'Andilly, environ 50000 personnes sur deux WE font dans la quinzaine de toilettes sèches disposés sur le cite. Le système est simple: une cabane (avec deux cabines séparée) disposé sur une plateforme à 2m50 du sol. et le réservoir en dessous. Il y a dans chaque cabines trois tas à côté du chiote: sciure, feuilles mortes et pailles. Il suffit d'envoyer une poignée après chaque commission. Le système fonctionne bien et même à la fin des deux WE l'odeur n'est pas affreuse (dire qu'il n'y en a pas serait un peu abusé). Bon, évidemment ceux qui sont allez y vomir ne seront pas forcément de mon avis; mais faut assumer la picolle des fois ;) Ceci dit, cela produit - si mes souvenirs sont bons - 15 tonnes de compost pour le site, en plus des 75000 litre d'eau économisés....c'est pas rien.

J'avais une petite question: j'étais entrain de lire un tuto sur le tannage naturel dans lequel ils utilisent une infusion de cendre comme agent alcalin pour détruire les matières organiques sur la peau. Du coup, est ce que cela pourrait fonctionner dans des latrines de terrain? (un peu comme la chaux)

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

17 août 2014 à 21:23:33
Réponse #39

Arnaud


Attention au vocabulaire ;) Toilettes sèches et Latrines sont deux choses différentes.

Pas de cendres ni de chaux dans les toilettes sèches, un peu de cendre dans le tas de compost en maturation, pas dans le tas initial, pas de chaux.

Source: http://www.eautarcie.org/05f.html

Citer
Ce qui ne convient pas pour ajouter dans la toilette

Les cendres ou la chaux

Le caractère fortement basique de ces substances inhibe l'action des micro-organismes pour la transformation de la matière organique en humus. On ne peut envisager que l'adjonction de petites quantités de cendres pendant le compostage, mais pas dans une toilette. Les vieux paysans disent toujours: «la chaux enrichit le père et ruine le fils». La chaux et la potasse (une des composantes des cendres) accélèrent la décomposition (combustion) spontanée de l'humus dans le sol, en libérant rapidement l'azote et le phosphore organiques. Il en résulte une forte augmentation des rendements au détriment des réserves humique du sol. Le chaulage du compost, préconisé par certains spécialistes en agriculture, interrompt le processus de régénération des sols. Un compost chaulé se comporte comme un engrais chimique.

« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

17 août 2014 à 21:58:11
Réponse #40

Hurgoz


Yo,

Merci pour la précision. Je laisse la question ici parce qu'il en emmerge une réponse interressante, mais vais aller la reposer dans un topic plus dédié aux latrines du coup. (j'avais pas trouvé avant) :up:

(http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,15342.0.html)

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

20 mai 2016 à 00:47:19
Réponse #41

Merenguey


Et personne pour évoquer l'usage des lombrics pour accélérer le processus du compost ?

http://www.toilette-seche-ecologique.fr/le-lombricompostage-pour-toilette-seche-ecologique-c10.html


De mémoire (à vérifier bien sûr), le lombri-compostage est bien plus rapide que le simple compostage. Dès 1 an, on peut l'utiliser pour son jardin. Et après 1 année d'utilisation (par précaution), on peut même l'utiliser pour la culture alimentaire.

20 mai 2016 à 07:33:23
Réponse #42

Draven


Bah, si tu fais ton compost a même le sol, les vers rouges remontent naturellement dedans. A chaque fois que j'aère ou déplace mon compost j'en vois plein.

Par contre, par précaution, j'attends 3ans pour utiliser le compost issue des toilettes sèches ( et de la cuisine, de la tonte, etc... ).
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité