Nos Partenaires

Auteur Sujet: 1er Contact avec la survie  (Lu 1915 fois)

02 juin 2010 à 09:57:15
Lu 1915 fois

Jérôme A


Bon alors ayant « jaugé la mentalité de ce site »,je m'en vais conter mon histoire (sans craindre de recevoir en pleine g*****  couteaux , buches ou autre bouteille a moitié vide ou pleine...) qui m'a ouverte les portes de la rando et de la survie . Je pense que certains vont trouver ça ahurissant,mais bon dans la survie l'important est quand  même de survivre et si j'écris...
   Il étaient une fois moi et mon pote fredo(a nous deux ça nous fait ½  siècle d'amitié grosso merdo)  en été 2008 ,on est parti faire un festival de musique trance , un style très « hippie » des temps modernes(http://www.boomfestival.org/  ) qui réuni 25/26000 personnes du monde entier  , qui dure 8 jours non stop tous les 2 ans au Portugal a Idanha-a-Nova
   Départ en voiture ,arrivée nickel , la semaine ce passe, mon pote qui pour des raisons professionnelle n'avait  prévu que 7 jours devait rentrer  (on avait +/- prévu ensemble qu'il ferai  surement le retour seul car il y avaient ce qu'on  appelle une after  sur 3 ou 4  jours  qui m'intéresserai si la semaine c'était bien déroulée et ce fus le cas  ).
   J'avais prévu de l'argent 350€ pour ces 3 ou 4 jours (liquide, car je savais pas trop si la carte  de mon facteur marchait au Portugal ) , une pièce d'identité (Passeport )tous ça  pour un retour en train à la fin.
   Mon pote est parti,on se dit au revoir « style Miss france » et zou, restait 1 nuit à passer avant que l'after ne commence. Pour ne pas m'encombrer j'avais un sac à dos 25/30 l aussi vieux que notre amitié, qui contenait  duvet  ,brosse à dent /dentifrice,1 t-shirt ,1 drap de bain +1 ptite sacoche bandouliére, ou il y avait argent ,passeport,clopes(ah! les clopes), et enfin les affaires sur moi: t-shirt manche longue ,t-shirt manche courte,pantacourt,boxer  + tongue  pour 3 ou 4 jours autour d'un lac sachant qu'il y a  nourriture/eau sur place et tente pour s'abriter cela me semblait suffisant .
   La nuit se passe(grOSSe la nuit)...le jour se léve...  moi aussi... mais sans pti sac...

   -????!!!!!???

   Croyez moi l'effet chimpanzé existe aussi dans ces cas là...

   Je me suis mis a cherché partout comme un dingue ,à refaire dans tous les sens les endroits ou j'aurais pu passer ou danser, çe, sur un terrain qui doit faire dans les 10, 50 ,100 ou 10 000 ha bref j'en sais rien...
      Mais m*rde!  bon sang ! J'ai pas pu la perdre cette pu**** de sacoche  a la c**, c'est pas possible ….ah non !

 Ou alors,on m'la chourré c'est sur, c'est pas possible autrement....
 Alors j'me suis mis à cherché sur les gens,avec en téte la ferme intention de lui refaire ça face de rat a ce p**** de fils de p****  

   26 000 personnes ….pfffff

   La teuf ce termine certains commence a partir pour éviter les bouchons et je dois me rendre a l'évidence je n'est plus que ... mon sac à dos
   pioufffff  abattement totale
   Je m'assois, j'observe autour de moi un peu agars ,je regarde les gens partir et je peux vous dire que même si j'en connaissaient aucun ça m'pesait sur la patate...
 ah ! c'est ça le sentiment d'abandon  ...connaissais pas .
   Au bout d'un moment le choc passé , j'ai peu a peu commencé à faire un constat des lieux

Mon sac à dos (si vous avez oublié ce qu'il y a dedans, vous avez pas plus de mémoire qu'un navet)
il fait beau  euh ! C'est même très chaud le Portugal au mois d'aout j'dirais!!
Géographiquement je dirais que je suis...Perdu (j'étais passager mais j'ai quand même fait le copilote avec la carte « michelin »  donc j'me « souviens » vaguement de l'itinéraire  routiers... ,c'est pas l'plus court çà hein !!
Bon bah mon grand va falloir ce sortir les doigt du c** sur ce coup là ,pour info les seul rando  que j'avais faites jusqu'à maintenant c'est les deux ou trois fois ou j'étais sorti en boite avec des potes (tiens mon fredo tes encore là toi ) et ou j'avais rencontré une gente dame,pas assez gentille pour m'empecher de faire la trentaine de borne qui me séparais de chez maman (la vraie,pas ma promise) le lendemain matin .Bon je regarde encore autour de moi,je vois les gens partir et vous savez les gens c'est sale d'habitude et c'est pas bien, bah la non ! C'est pas grave ! rapide coup d'oeil
,    Imaginez 26 000 enragés faisant la teuf pendant 8 jours 24/24 c'que sa laisse :

   UNE CAVERNE D'ALI BABA

   Je n'ai jamais été faire de rando,ni de stage de survie mais bon j'suis un campagnou qui passais plus de temps à jouer dans les bois et à bricoler dans l'atelier de son grand-père qui étaient un collectionneur de bric et de broc qu'a faire ses leçons, pour comment ça s'appelle déjà ...Ah oui !
L'école ( et heureusement d'ailleurs car sinon ...ouch!!!)
   Une bouffée d'air et d'espoir m'envahis (ou alors quelque chose à l'insu de mon plein gré peut-être...)
   Tentes cassées hop ! les ficelles,1 bouteille de 5l  genre fontaine « in the pocket »1 tapis de sol  qui me semble vachement confortable ,un faitout avec des nouilles toutes sechées, on vire les nouilles dans l'lac ça f'ras de la bouffe au poissons...on frotte avec du sable... nickel,un couteau ok c'est pas le carcajou mais bon, une fourchette par là ,manque plus que la cuillère, ah! La voilà elle est en plastique...pas grave .
  
   -La popote c'est fait

   C'qui va dedans maintenant... d'ailleurs ça m'fait pensé que j'commence à avoir la dalle moi , je passe à coté d'un stand qui vendait des fruits, je chipe une pomme et trace ma route (je sais c'est pas bien mais j'men fou en plus j'avais l'air  de George Brassens dans la tète sur le voleur de pomme j'sais pas quoi alors même pas peur) Je suis en mode SURVIE.
   J'continue,... la bouffe plus dure a trouver quand même avec cette chaleur...
   ALLELUIA je trouve un carton avec tenez vous bien 2 ou 3 soupes lyo,1 kg de semoule,1 paquet de pain de mie(j'aime pas trop ça ,mais je suis pas en position de négocié...)et je crois même du café mais ça j'suis plus trop sur... (ça fait 2 ans)
   Bon déjà tous ça me rassure un peu si je doit tailler la route...(destination la Vienne 86 plus  précisément Monts/guesnes)
« Modifié: 03 juin 2010 à 23:59:55 par soultraker »
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

02 juin 2010 à 10:04:02
Réponse #1

Jérôme A


Il doit être maintenant vers les 18-19h il commence a faire moins chaud, mais y'a un truc qui cloche... J'ai attraper des méchants coup de soleil sur les épaules et sur les pieds ,j'avais profitè du soleil toute la semaine mais en faisant gaffe au heure chaude le plus souvent peinard a l'ombre (j'étais jamais descendu aussi bas dans le sud et jamais sorti de la France de toute façon et j'me méfiais pas mal du soleil,je suis chatain foncé avec 1 peau qui bronze assez bien mais la ça chauffe dure)Bon cette journée j'ai eu chaud aussi mais  1 plouf ou 2 pour rafraichir la machine et hop ! pas le moment de resté peinard a l'ombre...(Idiot !! car les poubelles se seraient  pas envolées en 1 nuit chimpanzé quand tu nous tiens)Bref j'avais remarqué des noix de coco que les bars servaient en cocktails les gars les buvaient et les balançaient ,j'en récupère 2 ,j'en pète une, pas très garni leur coco de m****  mais j'arrive a récupérer de la chair et a m'étaler ça sur les épaules et 1 pied c'est pas de la biafine mais ça l'fait quand même,j'casse la 2 ieme pour me faire l'autre pied pareille,j'étale généreusement et là... une brulure de ouf me part du pied,j'me demande c'qui ce passe,j'observe la noix,j'la sens... RHUM COCO arrrrrggghhhhhhh !!!!
   Je sais pas si vous vous êtes déjà désinfecté avec de l'alcool  sur des pieds gercée par le soleil... bah ça pique les yeux bizarre non !...(petite note pour les futures voyages ,bien ce servir de son tarin)
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

02 juin 2010 à 10:09:57
Réponse #2

Patrick


Intéressant, ton retex, au moins pour l'illustration parfaite de ce qu'il ne faut pas faire (ne pas garder les éléments les plus importants sur soi et de moindre importance dans le sac à dos).

Personne pour t'envoyer un mandat international de dépannage après appel en PCV ?

02 juin 2010 à 10:16:51
Réponse #3

Jérôme A


La nuit commence a tombé j'ai l'air de rien au mileu des ordures et de tous le staff qui commence a démonté ,faut que je bouge ….ici « is dead »
   J'entends de la musique au loin...L'AFTER p**** de l'autre coté du lac ou de la rivière je sais pas ,je vois les camions genre master et tous ça ,d'où j'étais ils devaient  mesurer 3 ou 4 cm sur 2 …
   Je m'assois une bonne ½  h pour évalué la situation, j'arrange mon sac en mettant mon duvet (qui était dans son filet),il logeait verticalement dans le faitout,bouffe au dessus je referme le tout j'attache la bouteille de 5 l d'eau potable  (y'en avait ici,mais là-bas...)le tapis de sol au dessus ,il se  trouve au dessus de ma tète  (il doit être en mousse et si il prends la flotte je coule)  .
   J'fais un test et je suis surpris par la flottabilité du bordel je suis bon nageur en brasse ça peut l'faire et j'me dis qu'au pire si le sac me tire vers le fond j'le lâcherais.
   Pas le choix  faut allé là ou y'a du monde....Tous ce passe bien jusqu'à la moitié (du moins j'espère être à la moitié)mais la bretelle droite me lacère au niveau de l'aisselle à chaque brasse et le courant me poussait lui sur la gauche de ma destination ,tans pis je lutte pas... porte moi petit courant,je suis encore plus petit que toi, la nuit était tombée seul la lune m'éclairai (romantique non!!).Mon ptit courant me porta une bonne ½ h, je m'efforçais d'être synchrone avec les vagues
de surfaces en limitant le nombre de mes mouvements  mais avec un maximum de puissance et d'amplitude,même si un canard a un patte aurait pu me doubler j'avais l'impression de surfer sur les vagues,j'approchais du bord
,les moments les plus durs car lorsqu'on s'arrête on Veut toucher le sol et surtout pas sentir le    
vide et allez encore 3 et j'arrête ,j'ai les genoux qui touche par terre , j'suis mort .
   Je prends 5 mn avant de me redresser,je tremble de partout j'ai mangé qu'une pomme aujourd'hui et mon sac pèse 1 tonne , il est plein d'eau la soirée est a 8 /900 m mais non!là pas envie de faire la fête,
Je préfère vérifier les dégâts et la bouffe surtout. J'suis trempé et  le froid de la nuit commence a s'installé ,je décide d' allumer un  pti feu (j'me méfie
car il y a eu 1 feu durant le festival et les pompiers ont mis  2 ou 3 jours pour l'éteindre et je veux pas être responsable de ça ),mais « ca va » je suis au bord de l'eau sur des cailloux  et les premières broussailles sont a une bonne dizaine de mètres derrière moi ,je sèche mon briquet en le faisant roulé sur ma cuisse ,je ramasse des herbes sèches  un pti peu de bois flotté y'a un arbuste crevé a qui je fais une boule a Z  je casse de quoi  faire un pti feu avec des  morceaux de 10 15 cm maxi j'ai pas envie de d'avoir des flammes qui monte a 1 mètre  avec l'espèce de garrigue hyper sèche derrière moi (l'expérience de  ma mère qui a foutu  le feu dans la cheminée avec le sapin de Noël quel avait coupé en 4...),ça part au quart et ça fait du bien ,je déballe le bordel (dans mon cas c'est un bordel et non  un barda ,un barda çe doit d'être organisé...Avant),j'évalue les dégâts le tapis nickel,la bouffe nickel,je sors le duvet mais là fallait pas exagéré il est au 2/3 plein de flotte,mes affaires trempées aussi (note for the next  les roulées dans mon tapis )
    J'essore le tout et me fait  ,sur le bois (l'arbre) flotté que j'avais récupéré un pti paravent de façon a ce qu'elles sèches  un peu autour du feu et me protège du  vent léger ,j'me fais 1 ptite soupe que j'enfile en 2 s  30 ,me rapproche du feu en chien de fusil repensant à ma journée avec  « fierté » surement d'être tjrs en vie si il y'a de quoi et OUFF!!!. dodo  .
   Au petit matin la lumière et/ou le froid me réveille,mes petites affaires sont quasi sèches , j'les enfiles elles finiront de sécher sur moi et de toute facons  je caille grave et j'ai la dalle ,j'rallume le feu et me fait une semoule avec un sachet lyo s'a fait un genre de taboulé chaud mmmmhhh que c'est bon avec le pain de mie.
   Un pti bout de toilette (INDISPENSABLE) déjà que j'ai pas grand chose alors en plus si j'fais peur ...
    Je décide d'avancer jusqu'à la teuf (I l faut bouger ça me réchaufferas),je refais mon barda
oui maintenant c'en est un car c'est mon moyen de survie depuis 1 nuit ,donc il a franchi un cap ,une sorte de respect …
   Le duvet n'est toujours pas sec mais je vais le porter style cap de superman (dans une teuf c'est pas choquant),en plus il est bleu d'un coté et rouge de l'autre ça y est j'my crois ….

   Bon maintenant a partir de là je crois qu'il s'installe une certaine routine de survie qui consistait  pour mon cas à:       
                                                         trouver de l'eau (meme si j'avais 5 l j'avais tojours peur d'en manquer...)
                                     trouver des gens(et être assez humble pour demander et/ou accepter leur aide si besoin)
                                     se reposer (dés que je resentait de la fatigue hop ptite sieste à l'ombre )
                                     être a l'affut de chaque opportunité ,j'me suis vue sur la route taper  du pied comme un gosse dans un pot de   pâte a tartiner style nut***** et m'apercevoir qu'il étaient plein,je suis pas gourmand par nature mais j'avais une envie constante de chocolat  malgré les 55 °sur le bitume
                                                         étre discret, aimable et polie pour ne pas aggravé une situation déja précaire.


voili voilou

    merci au site vie sauvage et survie et a ces participants que je parcours en long en large et en travers, une mine d'info inestimable

            
 
   
   

 

   






                     
   
   
   
« Modifié: 02 juin 2010 à 11:08:49 par soultraker »
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

02 juin 2010 à 10:34:48
Réponse #4

Nathan-Brithless


l'interessant, de prime abord(or le fait que t'es plutot démerdart); c'est qu'il n'y a pas besoin de survivre à un accident d'avion paumé sur une ile déserte avec des vampires plein les bois pour se retrouver dans une situation qui craind.T'as mis ta bécane à neurone en position ON, t'as gambergé et gèré comme un cador! :up:

Après, les conseil à cinq balles calé devant l'ordi, le cul au chaud et le café à la main, ça peut venir.Les analystes d'après-coup te diront peut etre plein de trucs frappés au coin du bon sens survivaliste, genre "t"aurais put faire ceci ou ça..."

moi je dis juste
BRAVO
et en plus, t'es assez malin, donc asez humble, pour faire partager!
 :doubleup: :doubleup: :doubleup: :doubleup: :doubleup:
« Modifié: 02 juin 2010 à 13:11:42 par Nathan-Brithless »
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

02 juin 2010 à 10:41:48
Réponse #5

Jérôme A


j'oubliai le plus important cette histoire m'a donné gout a la rando et à l'aventure (surement grace au faite que ça se soit bien passé)
 :doubleup: :doubleup:
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

02 juin 2010 à 22:13:35
Réponse #6

Jérôme A


 quelques précisions pour evité que mon post parte dans une mauvaise direction :glare:  
 
je sais que j'aurais pu demander  de l'aide  (le pcv connaissais pas ou du moins je l'ai jamais utilisé alors c'est un peu vague et meme de toute façon j'y est pas pensé du tout),mais disons qu'une fois que j'avais réuni un semblant de barda "l'aventure" me semblait pas "impossible" ,j'mettais mis dans la m**** tous seul du faite de mon insouciance,alors j'éstimais qu'il était temps pour moi de tirer quelques enseignements de mes erreurs ,méme si pour cela je devais en baver un peu (  le portugal et l'espagne c'est pas non plus le sahara ou l'hymalaya ),
il est claire que j'aurai pu faire çi ou ça pour me faciliter la tache et ou me tirer d'affaire ,mais c'était devenu comme une sorte d'épreuve ...
A 33 ans j'me retrouve avec rien à 1300 km   de chez moi, ...c'est pas sérieux ... ( c'est accidentel , mais  c'est pas 1 crash ... :) ou pire si ça existe :o)

Et pour reprendre au sujet des "analystes",bah en faite y'a pas grand chose a dire sur  cette  histoire car il est évident que j'ai fait 1 nombre d'erreurs incalculables,impardonnables et tout et tout ...
moi je veux juste partager  le faite  qu'a partir d'une situation que JE croyais controlé,sur un site que JE croyais connaitre et qu'a partir d'un rien ( perte de l'argent) JE me retrouve dans une situation qui peut etre dangereuse....

Et les seuls solutions   (re)venues :  Attendre, Réflechir,Observer,Ecouter,Sentir et Gouter

Voila pour moi ce que ce "stage" de 3 semaines  ma  permis de (re)découvrir.... MES SENS  que j'utilisais jusqu'alors à 20%  de leur REELS UTILITES
 
 ;) ;) ;)
 
« Modifié: 11 juin 2010 à 20:35:15 par soultraker »
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

03 juin 2010 à 09:19:52
Réponse #7

VieuxMora


Merci pour ton histoire.  :doubleup:

18 juin 2010 à 21:04:56
Réponse #8

Wazup


Oui, merci, j'essayerai de retenir qu'il faut faire gaffe à toute ces affaires.
Et surtout, CHAPEAU  :up: :doubleup:

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité