Nos Partenaires

Auteur Sujet: [SUJET UNIQUE] Les couteaux suisses (SAK)  (Lu 166261 fois)

13 novembre 2006 à 18:42:45
Réponse #25

Kilbith


Fromage ou Dessert ?  8)

Perso j'ai surtout des victorinox : plus facile à trouver....moins cher peut être
Mais je préfère Wenger dans les petits modèles (les gros je n'aime pas la forme de la lame). Les accessoires me semblent mieux : Par exemple la paire de ciseau à de petites dents et ça accroche mieux....Le mécanisme de verrouillage à pédale est plus facile à manipuler (en revanche en faisant une excroissance, il accroche un peu...)

avis à deux balles....

13 novembre 2006 à 18:43:02
Réponse #26

Corin


La réputation (et répartition) des deux est souvent établie comme suit: Wenger est plus innovant, Victorinox plus solide.

A+

13 novembre 2006 à 20:18:39
Réponse #27

Baptiste


Wenger est plus innovant

C'est le cas, en effet ! Pour cela, il faut voir leurs nouveaux manches ergonomiques ! Un délice pour la prise de main classique !

Mode gamin on
Et pi, le couteau de McGyver, c'est un Wenger !  ;)
Mode gamin off
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

13 novembre 2006 à 20:44:00
Réponse #28

the grinch


Victorinox est né avant Wenger grace à Victoria ! au début les modeles étaient en acier carbone, puis l'inox est arrivé et la marque s'est adapté "Victorinox" la garantie à vie fonctionne, je le teste souvent avec mes clients et leurs vieux modeles abimés !  :up: :doubleup:

13 novembre 2006 à 20:48:52
Réponse #29

Pierrot


Citer
Et pi, le couteau de McGyver, c'est un Wenger

T'es sûr?  j'ai toujours vu Victorinox faire la pub du couteau " Mac Gyver " celui avec la montre incluse sur le manche.


13 novembre 2006 à 22:25:38
Réponse #30

Baptiste


Je n'ai jamais vu la marque dans un épisode, mais à la vue de la forme de la lame, je dirais que c'est un Wenger... Mais bon, je peux me tromper !
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

13 novembre 2006 à 23:18:42
Réponse #31

humpfrey


Pour avoir eu les deux marques, j'avoue rester fidèle à Victorinox : mieux finis et plus solide à mon goût...
Cela dit, les 2 marques sont vraiment valables, surtout quand on regarde la piètre qualité des autres imitations très bon marché....

13 novembre 2006 à 23:23:33
Réponse #32

Pierrot


Citer
Je n'ai jamais vu la marque dans un épisode, mais à la vue de la forme de la lame, je dirais que c'est un Wenger

Dans la série, je ne sais pas, mais je suis certain que c'est Victorinox qui a sorti le couteau avec la montre dans le manche avec comme slogan " le couteau de Mac Gyver.

Cela dit, ça n'a pas grande importance, pour ma part je suis fan des Victorinox depuis le jour où j'en ai trouvé un, oublié près des restes d'un feu de camp, je l'ai adopté et je me suis rendu compte que c'était vraiment de bons couteaux.

13 novembre 2006 à 23:38:39
Réponse #33

SurvivalFred


Salut,

J'en ai des deux marques et je trouve qu'ils se valent vraiment ...

Citer
Wenger est plus innovant

Du moins avant c'était vrai, j'avais acheté en Suisse mon premier Wenger (Delaimont) grand modèle à blocage de lame, avec une lame clip-point et une courbe blunt-point pour dépecer, en 1994, introuvable en Belgique à cette époque et inexistante en Victorinox.

@ +

Fred
 

Vous êtes trop devant votre écran d'ordinateur, allez donc pratiquer dehors !!

14 novembre 2006 à 01:57:10
Réponse #34

Baptiste


Dans la série, je ne sais pas, mais je suis certain que c'est Victorinox qui a sorti le couteau avec la montre dans le manche avec comme slogan " le couteau de Mac Gyver.


C'est vrai, maintenant que tu me le dis, je me rappelle d'un couteau estampillé "McGyver" produit pas Victorinox...
Donc là, je ne sais plus...  :-[

Sinon, il est vrai que pour moi aussi, Victorinox est la référence. J'en ai eu plusieurs et vraiment, c'est quasi increvable. Seul bémol, étant plus jeune, j'ai cassé plusieurs pointes de lames, mais bon, je les faisais souffrir, les pauvres...  ;)
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

14 novembre 2006 à 09:54:51
Réponse #35

L'Yéti


Je suis Victorinox depuis tout petit mais je n'ai jamais comparé avec un Wenger.

Et Mac Gyver utilise principalement des Victorinox (voir que des Victorinox mais je crois me rappeler avoir vu un Wenger). Dans le générique par exemple on voit le modèle Executive



14 novembre 2006 à 10:11:25
Réponse #36

Diesel


Je n'ai jamais eu que des victorinox donc difficile de comparer les deux.
Le choix c'est basé sur les accessoires disponiblent sur leurs modèles quand j'ai acheté le 1er. Les 2 couteaux ne proposaient pas les même lames pour un modèle de même taille.
Après j'ai continué naturellement sur la même marque.

J'en ai un en permanence avec moi. Que ce soit dans les bois (avec lame autobloquante) ou en ville (version classique).  ;)

14 novembre 2006 à 11:53:14
Réponse #37

Wasicun


La réputation (et répartition) des deux est souvent établie comme suit: Wenger est plus innovant, Victorinox plus solide.

A+

... c'est malheuresement le contraire ... Wenger a été racheté par Victorinox pour deux raisons principales : Wenger était "en panne " d'innovations depuis quelques années (fin années 90 début 2000) et son dépt. R&D engouffrait une grosse part de son budget sur le développement d'un outil de bureau ("Swiss Business Tool") ... tandis que dans le même temps Victorinox "cartonnait" (par exemple) avec son modèle à clé USB (une idée que la R&D de Wenger avait eu bien des années auparavant mais dans laquelle  personne n'avait cru ...) et que son "tool" fonctionnait pas trop mal (chez Wenger le concept de "tool" de type Leatherman n'a pas été une priorité) + Victorinox était bien mieux implanté à l'export que Wenger (et bien mieux diversifié : montres, bagagerie, etc.) et très implanté sur l'Outdoor TANDIS que Wenger était bien plus présent sur le marché national et européen NOTAMMENT sur le marché du cadeaux et du duty-free ... Après les attentats du 11 septembre Wenger a pris une plus grosse "claque" que Victorinox (les ventes en duty-free ont été bloquées du jour au lendemain / le CA a chuté de manière DRAMATIQUE pour les 2 mais c'est Wenger qui a le plus perdu ...).
En volume Victorinox est loin devant Wenger (il doit se vendre 8 Victorinox pour 2 Wenger) et ce, depuis le milieu des années 80 ... La plus grande menace pour ces deux entreprises : la contrefaçon chinoise ... qui se fait de plus en plus aigue depuis 2000 (cf. marché des cadeaux d'entreprises ... les copies envahissent les catalogues ... chez Wenger le cadeau "brandé" a par exemple été longtemps une grosse part du CA en ce qui concerne les petits modèles ...).
;-)
« Modifié: 14 novembre 2006 à 17:16:23 par Wasicun »

14 novembre 2006 à 12:07:05
Réponse #38

Raide Baron


Pour compléter légèrement la réponse, il me semble avoir lu dernièrement que Victorinox sortait de ses ateliers 30.000 couteaux... par jour ! :o

14 novembre 2006 à 18:17:32
Réponse #39

Baptiste


Je suis Victorinox depuis tout petit mais je n'ai jamais comparé avec un Wenger.

Et Mac Gyver utilise principalement des Victorinox (voir que des Victorinox mais je crois me rappeler avoir vu un Wenger). Dans le générique par exemple on voit le modèle Executive

Merci ! C'est exactement ça, en effet, je ne sais pas pourquoi j'ai commis une telle erreur...  :-[
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

15 novembre 2006 à 03:32:35
Réponse #40

Corin


La réputation (et répartition) des deux est souvent établie comme suit: Wenger est plus innovant, Victorinox plus solide.

A+

... c'est malheuresement le contraire ...

Je me suis fait mon opinion sur ceux de leurs produits que j'ai eu entre les mains et je me suis certainement laissé influencer par le fait que je ne suis pas le seul à penser comme ça http://www.grandespoches.net/forum/viewtopic.php?id=5.

Je veux bien te concéder que les Suisses ont depuis longtemps renoncé à vraiment les dissocier ;).

A+
« Modifié: 15 novembre 2006 à 03:46:25 par Corin »

15 novembre 2006 à 10:57:24
Réponse #41

Wasicun


Quelques "repères" concernant le SAK (extrait d'un de mes articles publié en ce début d'année) :
". A Ibach, près de 34 000 « couteaux d’officier » de marque « Victorinox » (100 modèles différents) sont produits quotidiennement. S’ajoute encore à cela plus de 43 000 autres outils de poche (300 modèles différents) et également 43 000 couteaux professionnels (400 modèles différents). Ce sont ainsi plus de 120 000 couteaux et outils qui sortent de la production chaque jour ce qui représente plus de 25 millions d’unités par année.
. Le « Swiss Champ » de « Victorinox » est un des modèles les plus complet et les plus reconnus. Exposé au Musée d’Art Moderne de New-York, vendu à plus de 5 millions d’exemplaires à travers le monde, ce dernier est doté de 33 fonctions, se compose de 64 pièces (dont 8 ressorts), pèse 185 grammes et nécessite 450 étapes de fabrication différentes.
. « Victorinox » et « Wenger » réalisent une très large part de leurs chiffres d’affaires à l’exportation. Le « couteau d’officier suisse » est présent sur tous les continents (il est disponible dans plus de 130 pays) et même dans l’espace puisqu’il fait partie depuis 1992 de l’équipement des astronautes de la N.A.S.A.
. Chez « Victorinox » le « couteau d’officier » est majoritairement composé d’un alliage d’acier inoxydable au chrome et au molybdène. Seule la dureté peut varier selon les fonctions : RC 56 pour les lames, RC 52 pour les tournevis et les poinçons ou encore RC 49 pour les tire-bouchon et les ressorts. Sur un modèle basique (deux ressorts et six fonctions), ces derniers représentent d’ailleurs une pression de près de 70 Kg.
. Le contrôle manuel et visuel de chaque couteau avant son expédition est la règle chez « Victorinox » comme chez « Wenger ». Chez le premier ce sont près de 90 personnes qui sont affectées exclusivement à cette tâche.
. La marque « Wengerinox » a bien existé durant les années 1950 (couteaux de poche, de table et même certains couteaux de boucher) mais cette dénomination (comme de nombreuses autres) fut éphémère … En plus d’un siècle de temps, c’est presque une dizaine de symboles différents qui se seront succédés sur le talon des lames pour identifier la marque : un écureuil, un lézard sur un croissant de lune, trois têtes humaines, une tête de bœuf, une arbalète …
. « Victorinox » et « Wenger » se disputent encore parfois la paternité de certaines caractéristiques du « couteau d’officier » … Restons consensuel et retenons que la « côte rouge » revient probablement à « Wenger » et que l’apposition du blason à croix blanche est à porter au crédit de « Victorinox » !
. Depuis les années 1920 « Victorinox » et « Wenger » se partagent à parts égales le marché du « couteau de soldat » à destination de l’armée suisse. Ce modèle est toujours le seul à être conforme à la dotation réglementaire, il se distingue notamment par la couleur argentée de ses côtes en « Alox » (depuis 1965).
. En 1931 une loi fédérale instaurait un contrôle très strict de l’emploi à des fins commerciales du drapeau et du blason suisse. Aujourd’hui, la présence sur un produit d’une croix blanche sur fond rouge ne constitue cependant plus systématiquement la garantie d’un produit 100% « swiss made » (comme c’est la cas avec le chocolat). « Victorinox » et « Wenger » font bien sûr exception et continuent de répondre aux critères de la société « Swiss Label » chargée de faire respecter cette loi …"

;-)
« Modifié: 15 novembre 2006 à 11:13:41 par Wasicun »

15 novembre 2006 à 18:37:34
Réponse #42

Jacques


Bonjour,

Merci pour vos réponses.

Ai pas tout compris cependant :

Raide Baron (le baron rouge ?) : en attendant d'aller sur le site, c'est quoi la différence entre ceux destinés au marché EU et ceux pour le marché Uhesse ?

The grinch : je dois comprendre que si les mecs viennent vous voir c'est parce que la garantie à vie ne fonctionne pas en fait ?

Salut !

15 novembre 2006 à 18:40:35
Réponse #43

the grinch


ben non ! il faut simplement passer par un revendeur victorinox !et les frais de port sont gratuits !

15 novembre 2006 à 19:24:34
Réponse #44

Raide Baron


Bonjour,
Raide Baron (le baron rouge ?) : en attendant d'aller sur le site, c'est quoi la différence entre ceux destinés au marché EU et ceux pour le marché Uhesse ?

Ja ! Aach, ché zuiii démaazgué !  ;)

Adaptation libre du nom du héros d'un jeu de simulation de vol de combat 14-18 qui fut l'ancêtre conceptuel de la série des IL-2 Sturmovik, pour ceux qui connaissent...

Concernant les différences :

Les américains préfèrent la présence d'un tournevis Philips à la place de ce bête tire-bouchons et les européens le contraire.

Evidemment, les deux points de vues se défendent... A toi de voir.

Mais moi qui n'ai pas d'ongles, le t-b me permets d'y ranger le micro-tournevis qui me sert à sortir certaines lames...

La pointe d'un t-b est aussi très pratique pour défaire les noeuds... ;)

Enfin, les modèles à lame "One Hand" du style Spyderco sont normalement destinés au marché américain et donc équipés en standard avec ce tournevis Philips... ;)   
« Modifié: 15 novembre 2006 à 22:57:04 par Raide Baron »

15 novembre 2006 à 22:36:26
Réponse #45

Baptiste


J'ai trouvé un "one hand" avec tire bouchon, c'est le Fireman...
Il a juste une lame en plus avec serration pour couper les ceintures, je pense...
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

15 novembre 2006 à 22:52:37
Réponse #46

Raide Baron


Oui, bien vu. ;)

Ce modèle est peut-être un mutant pour le Canada, non ?

Ni US ni EU... :D

Il y a une autre exception à "cette certaine forme de logique Victorinox" : le Vic Bundeswehr avec tournevis Philips mais pour un marché européen et militaire.

Mais moi, j'aimerais bien un simple modèle "One-hand" avec tire-bouchons... :love:
« Modifié: 15 novembre 2006 à 22:55:18 par Raide Baron »

01 décembre 2006 à 10:07:19
Réponse #47

the grinch


vu en premier page, mais là y'a plus de détails ! de chez wenger !  :o


03 février 2007 à 20:02:28
Réponse #48

Baptiste


J'ai enfin trouvé, il y a quelques semaines déjà, le Fireman que je mentionne plus haut.
Après deux semaines d'utlisation, je dois dire que je suis vraiment satisfait de l'achat.
C'est mon premier Victorinox 111 et je suis surpris par l'ergonomie, et par la lame.
Pour info, il coûte 70 CAD TTC.

Si certains veulent plus d'info, n'hésitez pas...
Et comme c'est un modèle canadien et qu'il est facile de le trouver, si certains craquent, il y a toujours moyen de s'arranger.

Voici un lien vers sa fiche sur le site de victorinox nord amérique :
http://www.swissarmy.com/MultiTools/Product.htm?category=lockblades&product=54868&
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

04 février 2007 à 05:55:39
Réponse #49

Patrick


Ce qui me gêne sur ce modèle aussi appelé military ce sont ces bizzares serrations façon couteau à pain.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité